Chapitre 21

par lauverie

- ne crois pas à ta victoire avant de m’avoir tué !! Hurla rida qui semblais être hors de lui à son tour.

Il n’en fallu pas plus pour que Karin s’élance sur son ennemi, mais un cri retentis au loin.

- NOOOOOOONNNN !!!!!!

Elle aurait pu reconnaitre cette vois entre mille, il s’agissait de celle de Toshiro, elle n’eut pas le temps d’éviter le coup de rida dans son ventre, elle s’écroula à côté de celui-ci.

- merde…..

- ton acte désespéré n’aura pas suffis à te sauver. Fis rida.

Toshiro voyant une mer rouge couler Sour le corps de sa bienaimée. Se précipita vers elle.

- Karin !!!

Il la prit dans ses bras.

- désolée, je sais que j’ai merdé.dit Karin avec une voix enrouée.

- t’en fais pas Orihime est en route… je vais me le faire !

- t’enflamme pas comme moi, c’est cause de ça que….

- ne crois pas que je sois aussi faible que toi sur ce point-là.

- je sais bien mais je préfère prévenir.

Yuzu qui était de son côté voyais sa sœur se vider son sang pendant que Toshiro combattait conte rida, il ne tarda pas à passer en bankai voyant la puissance de l’ennemi. La petite Yuzu quand a elle VintVien aux cotés de sas sœur suivie de près par Ryohei qui ne voulais pas rester seul. Voyant sa sœur sur le toit Karin se redressa contre la grille.

- Yuzu qu’est-ce que tu fais la ? Je vous avais dit de vous barrer c’est dangereux.

- chut, je vais te soigner. Dit sa sœur des plus calmes.

- mais tu ne …

Elle n’eut pas le temps de terminer qu’une aura verte entourait sa blessure.

- comment ?

- ne crois pas que tu sois la seule avoir progressé pendant tout ce temps. Répondit  Yuzu avec une voix douce.

Karin déposa sa tête contre la grille soupira de soulagement.

- merci Yuzu, mais tu sais que si tu me soigne, je vais y retourner

- je le sais bien et je te soignerais encore. Et puis ce n’est pas comme si j’allais t’en empêcher cet homme, moi aussi j’aimerais le faire taire pour de bon.

Karin posa sa main sur la tête de sa sœur .Elles échangèrent un sourire. Quand tout à coup un bruit sourd retentis. Ce bruit provenait de là ou combattait Toshiro. La fumée dégagée par la puissance du coup se dégagea sur deux combattants épuisés. Karin vis que Toshio se tenais la cote droite et qu’un léger flux rouge s’en écoulais, de son côté rida était bien amoche mais tenais toujours debout. Karin se leva à son tour

- Karin je n’ai pas terminé.

- je sais Yuzu. Toshiro !! cria Karin.

Celui-ci se retourna, voyant qu’elle allait mieux, il lui sourit bienveillant. Karin se mis à courir dans sa direction et laça son sabre vers lui qu’il attrapa.

- ATSUMITSU !! s’écrièrent tous deux.

Une aura puissante sortis en provenance des deux amis. Le sabre que tenais Toshiro était plus imposant qu’au  départ sa garde qui était une Etoile a sept branches. Tandis que de son côté Karin portais deux gros pendants représentants un soleil et une lune dans chacune de ses mains.

- merci, Karin. dit Toshiro qui s’élança sur rida.

- mais de rien voyons je suis là pour ça de toute façon. Répondit Karin avec un ton de reproche.

 - commence pas maintenant Karin s’il te plait.  Répondit Toshiro qui à présent fronssait durement les sourcils.

- oui, d’accord.

Karin soupira, ce sentiment devenais trop présent pour qu’elle le supporte encore longtemps.

 La vitesse de Toshio avais tellement augmenté que rida ne compris pas ce qui lui arrivais.

- ne crois pas que je vais te le laisser comme ça moi aussi j’ai mon mot à dire. Fis Karin tout en s’élançant  à la même vitesse que Toshiro sur son ennemi.

Rida ne voyais rien, il encaissait les coups puissants et rapide des deux shinigami. Karin jouant avec les deux extrémités dont s’échappais des flammes ou des cristaux gelés et Toshiro de la puissance épée qu’il avait dans ses mains. Rida commençait à être entaillé de partout et l’énervement le gagnais. Il se mit à crier d’un cri  si fort et si grave qu’il  fit reculer ses deux assaillants. Il commença à marmonner quelque chose d’à peine audible si bien que Karin et Toshiro ne savaient trop quoi faire. Un cri les sortit de leur réflexion.

- BAISSEZ VOUS !!

Sans se poser plus de question, ils s’exécutèrent et à peine s’étaient-t-ils baissés qu’un projectile lumineux passa a ras de leurs tête. Et sans plus tarder, un coup vint frapper Karin au ventre et la projeter quelques mètres plus loin. Toshiro quand à lui s’attendais à en recevoir un mais rien ne vint. IL ouvrit les yeux et vis Karin aux cotés de Ryohei. Il tourna la tête vers  la ou se trouvait rida appart avant et vis Yuzu en position défensive entre lui et l’homme Doboros, une petite dague à la main.

- Que…

- Lève-toi je ne vais pas tenir beaucoup plus longtemps ! cria Yuzu avec une Voix de plus en plus faible et vacillante.

Toshiro ne se fit pas prier car  à peine Fit-il sur ses pieds qu’une énorme quantité de pression spirituelle s’abattit sur lui faisant voler Yuzu comme une feuille morte. Il réussit  à rattraper celle-ci en plein vol pendant que rida riais d’un rire si malsain qu’il en avait des frissons. Karin pris Yuzu dans ses bras et la posa inconsciente aux côtés de Ryohei qui commençait à perdre contenance.

Une fois ceci fait Karin rejoignit Toshiro, rida était essoufflé tout comme Karin et Toshiro.

- Finissons-en.

Et c’est sans plus de bavardages eu tout trois s’élancèrent vers le camp adverse Plus aucune transformation de quelque forme que ce soit. Tous les trois était à bout de force. Rida se faisait dominer surtout de par le fait qu’il était en infériorité numérique. Si bien que le combat ne dura pas plus longtemps et quand Toshiro brandit son épée. Celle-ci entailla profondément l’épaule de rida, qui cria de douleur avant de s’étaler sur le sol.

- Ne crois pas que m’avoir achevé te permettra de vivre tranquille.

- Que veux-tu dire ? S’étonna Karin, qui tomba à genoux a côté de lui.

- Les Doboros sont comme toi…ils.ne…

 Rida ne tarda pas à succomber. Laissant ainsi Karin et Toshiro dans l’attente de toute suite à cette phrase mais celle-ci ne viendra jamais. Karin se leva en titubant puis se dirigea avec Toshiro  vers Yuzu qui avait repris conscience et était adossée à la grille. Tous souriaient en signe de contentement quant à leur victoire. Tous les quatre étaient adossés à la grille. Karin sourit à Toshiro.

- On l’a eu !

- En effet. Une page qui se tourne.

- ouais.

Ils se tapèrent dans la main.

- super, on a tenu plus longtemps cette fois. Fis Karin le souffle court

- oui treize secondes. Fis remarquer Toshiro dans le même état.

- tu as compté ? S’étonna Karin.

Il hocha la tâte en guise de réponse. Yuzu commença soigner sa sœur. Pendant que Ryohei regardais rida avec appréhension.

- c’est terminé t’en fais pas il ne va pas se réveiller. Dit Toshiro qui se soignait lui-même avec les bases qu’il avait en soin.

- je sais mais…. Qu’est-ce que vous… commença Ryohei peu à l’aise.

- nous sommes des shinigami.

Ryohei ne répondit pas tellement il fut surpris. Karin poussa un cri de bienêtre. Elle s’étirait de tout son long son kimono un peu abimé. Yuzu se précipita vers son beau-frère.

- merci, dit-il une fois soigné.

- de rien.

- bon, je vais chercher mon corps fis Karin. Tu fais de même Toshiro ?

- oui on se retrouve une fois que j’ai terminé le travail.

- ouais.

Tous les deux se relevèrent leurs Haori se mêlant au vent. Montrent un couple des plus puissants et des plus unis à ce moment.

Karin demanda à Yuzu et a Ryohei de la suivre, laissant Toshiro sur le toit avec le corps de rida, pour le « nettoyage » des bâtiments et des mémoires des gens.  Karin du prendre son temps dans les escaliers car ses deux suivants ne pouvais pas le suivre en shunpo. Une fois dans la classe ou quelques élèves était retourné dans la salle de classe voyant que le grabuge était terminé. Karin retourna dans son corps. Et voyant que le professeur était en train de se réveiller, elle lui acensa un coup sur le tète.

- mais ça ne va pas Karin !? S’exclamèrent les élèves présent.

- Bon je n’ai pas le choix, Ryohei, Yuzu, reculez.

Elle, sortit se sa poche un effaceur de mémoire et en un nuage de fumée plus tard tous était à terre sous le regard dubitatif des deux amis de la jeune fille.

- Bah quoi Jinta ne t’as pas montré ça ?! S’étonna Karin à l’ intention de Yuzu.

A l’entente de ce nom, la sœur de Karin se mis à rougir fortement et ses mots lui manquer.

- Ha ! Euh… c’est-à-dire… commença Yuzu complètement perdue et désemparée.

- Moi par contre je ne sais pas. Dit Ryohei d’une voix grave et posée.

- ceci. Dit Karin en lui montrant l’objet dans sa main. Est un effaceur de mémoire. Il nous permet à nous shinigami de ne pas laisser de traces lors de nos passages sur terre.

- Ha…

- Par contre, Ryohei, commença Karin sur une voix beaucoup moins tournée à la rigolade. Tu as le choix, soit tu ne te sens pas à garder se secret, que tu ne devras pas dévoiler sous aucun prétexte. Soit tu choisis d’oublier, et je te garantis cela ne te ferra aucunement souffrir.

Ryohei regarda Karin droit dans les yeux, une lueur déterminante dans les yeux. Montrant qu’il était bel et bien décidé à ne pas oublier.

- tu sais aujourd’hui, cela pourra se reproduire. Pas seulement une fois tu sais.

- je la sais mais c’est bon tu ne me feras pas changer d’avis. Répondit  fermement Ryohei.

Ils s’attelèrent à remettre la classe en état pendant que les élèves  reprenaient peu à peu conscience. La prof elle aussi se réveilla et la journée se déroula comme si rien ne s’était passé, bien malgré le fait que cette perte de conscience de tout l’établissement ai quelque peu posé difficulté d’adaptation aux trois élèves concernées.  Pendant toute. la journée, les derniers mots de rida restaient tout de même dans l’esprit de Karin. En manque de réponses elle se dit qu’elle en trouverait ce week end là-haut. Même si cala ne la quitta pas de la journée.

En fin de journée. Alors que Karin sortais des cours en compagnie de sa sœur et de ses potes du foot, Toshiro l’attendais à la sortie. En le voyant elle courra dans les bras pour le plus grand plaisir de celui-ci.

- Bon comment ça s’est passé ? demanda-t-elle.

- on a terminé, Matsumoto est rentré avec le reste des hommes. J’ai eu un sursis pour le reste de la journée.

- mais c’est trop bien ! s’écria Karin.

Il fut décidé par la suite qu’une partie de foot avec le couple Hitsugaya aurait lieu  à la suite de cet échange.  A la fin de ce match contre le lycée voisin qu’ils n’eurent pas du mal à gagner, l’équipe se retrouvait au bord du terrain à grignoter quelques douceurs.

- Mais tu ne nous avais pas dit que vous sortiez ensemble vous deux !! S’écria un des garçons voyant la complicité plus que visibles des deux amis.

- on à pas trop eut l’occasion, les problèmes se sont quelque peu enchainés. Dit Karin. Mais c’est fini maintenant.

- oui c’est vrai qu’on n’avait pas vu Toshiro depuis un paquet de temps. Dit un autre.

- j’habite assez loin aussi. Dit Toshiro. Je ne peux pas venir quand bon me semble.

La nuit commençait à tomber quand ils décidèrent à rentrer chez eux. Toshiro et Karin main dans la main savouraient ce moment de calme depuis ce qui s’était passé pendant ces six mois.

- ha !! s’écria Karin. Ça fait du bien d’être avec toi sans penser à rien juste au moment qu’on passe tous les deux.

- oui je suis d’accord avec toi. Dit Toshiro dans un soupir d’aise.

Elle l’embrassa.

- je ne veux pas que ça change.  Lui confia Karin avec un ton enfantin.

- moi non plus. Répondit en souriant Toshiro.

Seulement, cette chose que rida avait voulu confier dans son dernier souffle, qu’est-ce que c’était ? Quelle importance pour Karin et Toshiro ?