Chapitre 12

par lauverie

Le terrain de foot qu’elle fréquentait tous les jours au pare avant, lui paraissait nouveau, ce terrain lui avait manqué, c’est  sur ce terrain qu’elle avait joué avec Toshiro pour la première fois et là où elle avait compris que son frère était un shinigami. Tant de chose s’était passé ici qu’elle ne pouvait pas tous les énumérer.

- Bon, dit-elle en déposant ses affaires sur le banc, on affronte qui ?

- Le lycée voisin, on a pu gagner l’autre fois avec Toshiro mais de justesse.

- Ah ouais, ils doivent être forts alors. Bon on s’entraine avant qu’ils arrivent ?

-Ouais ! s’écrièrent tous les garçons.

L’échauffement commença. Peu après, l’équipe rivale arriva, composée d’hommes très imposant comparé à ceux de l’équipe de Karin qui malgré leur Age ressemblais a des enfants a côtés de ces armoires a glasses qui venais à leur rencontre. Quelque bavardage de début de match puis ils commencèrent à jouer.

Dans un arbre un homme riais, Karin avais gagné en agilité, il s’en amusait.  Il regarda encore un instant ses déplacements, pour calculer son avancement dans son entrainement. Quand ce fut fait il se précipita sur le terrain atterrissant dans un nuage de poussière. Cette arrivée plus qu’inattendue interrompis le match tous les joueurs ne bougeais plus et fixait le nuage de poussière qui ne semblais pas se dissiper si rapidement que ça.   Tous retinrent leur souffle. Qu’est-ce que c’était ?

Karin, prise d’un mauvais pressentiment se tint sur ses gardes. Elle n’était pas prête à combattre, elle avait juste de quoi lui tenir tête le temps que quelqu’un vienne. ET puis en un éclair, une silhouette jaillis du nuage et fondit sur Karin qui put de justesse éviter. Rida se tenais face à elle un sourire malsain sur le visage. Tous sur le terrain furent stupéfaits de le voir ainsi mais personne ne vint poser aucune question vu  qu’il attaquait de nouveau. Karin était très largement dominée en vitesse et en puissance. Elle arrivait à peine à limiter les dégâts. Elle n’avait pas quitté son corps humain qui plus est, et n’était guère plus puissante a sous cette autre forme de plus  mais elle n’avait aucun moyen pour le faire. Rida continuais ses assauts inlassablement Karin n’avais qu’une chose à faire fuir et au plus vite, quand elle décida de partir en courant en espérant qu’il la suivrait tout en s’éloignant de ses amis. Mais il ra retint par les bras d’une facilité si déconcertante qu’il en souriait. Elle Fu contrainte à le regarder dans les yeux. Rida se lâcha les lèvres avant de prendre l’apparence de Yuzu.  S’en fus trop pour Karin.

- ENFORRE !!! s’écria la jeune fille au bord des larmes. Comment as-tu pu avoir sa forme ?

-mais je te l’ai pourtant expliqué Karin seul ceux dont j’ai pu avoir une goutte de sang peuvent être utilisé pour le Sagi. Répondit rida qui dès à présent avais la voix de Yuzu.

- NON !!! ARRETE !! Fis Karin qui tomba à genoux en pleurant.

Sauf qu’il dégaina une dague de la poche de son pantalon et tenta de l’attaquer avec celui-ci avec une telle vitesse qu’elle ne pouvait esquiver dans la position et l’état  dans le quelle elle se trouvait elle allait de faire toucher de plein fouet et il allait pouvoir utiliser son apparence a elle aussi. Elle ferma les yeux, mais au lieu de sentir la douleur de la coupure due à ce coup, elle ne sentit rien. Seulement, des bras qui la tenaient fermentent. Elle n’osa pas le rouvrir, les bras qui la tenaient étaient réconfortants et elle ne voulait pas le quitter.  Mais elle ne tarda pas à ouvrir les yeux  pour voir que cette personne n’étais pas un allier elle aurait du mal à s’en aller. Mais il lui parla.

- Alors, Karin ? Qu’est-ce que tu fais ?

A l’entende de cette voix elle n’hésita plus à rouvrir les yeux. Et rencontra les siens, ses yeux qu’elle aimait tellement d’un turquoise envoutant.

- Je…

- Bon, heureusement que nous sommes là. Fis Urahara qui se tenais en position défensive contre Rida qui n’avais pas changé de forme et qui avec le visage de Yusu  la regarda avec un regard à en glacer le sang.

Karin ne pouvant plus voir cette scène referme les yeux tout en posant sa tête sur le torse de Toshiro. Sauf que celui-ci au lieu de la réconforter desserra son étreinte et la fis reculer.

- Karin tu dois être plus forte que ça !! s’écria Toshiro d’une voix plus que sévère. Tu montres une vision pitoyable de toi cet homme qui n’attend que ça !

- je…

- mais merde reprend toi !! C’est cet homme que tu devras battre !! Et dis-toi que  ce n’est pas la dernière fois qu’il va utiliser cette technique.

Karin se retourna de nouveau. Rida lui souris avec sarcasme elle frissonna tout en serrant les poings. Puis tout à coup rida repris sa forme originelle.

- Tu en as de la chance, cracha-t-il. Si la durée n’était pas aussi limitée pour les nouvelles transformations, tu ne t’en serais pas tirée comme ça.

Il s’élança de nouveau sur Karin.

- mais cette fois c’est ton apparence que j’usurperais ! cria-t-il

Avant de se refaire bloqué par Urahara.

- hey, qu’on ne m’oublie pas je suis toujours là. Fis Urahara avec sa vois enfantine. Puis il s’adressa à Toshiro. Capitaine. Emmenez mademoiselle Kurosaki en lieu sûr et commencer l’entrainement.

- Mais…

Elle n’eut pas le temps de contester qu’elle se trouvait déjà loin du combat. Puis dans la salle d’entrainement qu’elle n’avait pas quitté la semaine dernière.

- Bon, commença Toshiro, commençons.

- Que ?

Elle n’eut pas le temps de répondre qu’elle fut éjectée de son corps. Elle était effectivement en tenue de shinigami. Sa tenue était étrangement similaire à celle du jeune capitaine. A l’exception de son épée qui bien que tenue comme celle du capitaine qui était rouge et sa garde d’une étoile a trois branches.

- étonnant, dit-il tout en se mettant en position de combat, je ne croyais pas que tu me ressemblerais autant.

- J’n’ai pas choisis. Répondit Karin un sourire en coin tout en prenant la même pose que lui.

- Tu fixes les règles, jusqu’à quel niveau de j’ai le droit.  Fis Toshiro.

- J’n’ai pas le Shikai, encore.

- Vraiment ? Alors se sera du combat basique. Tu devras libérer ton zanpakuto aujourd’hui.

Il ne tarda pas à attaquer, sa vitesse était telle que Karin ne put éviter le premier coup.

- Pas de Shunpo non plus ? S’étonna Toshiro.

- Non, plus…

- Qu’as-tu fais pendant cette semaine ? Fis Toshiro des plus d’espéré.

- J’ai travaillé à ma transformation. Répondit Karin de plus en plus irrité par sa façon de parler qui la faisait se rendre compte qu’elle était faible.

- Je l’ai vu, mais je m’attendais a plus.

- tu auras plus. Répondit Karin des plus irrité.

A son tour elle s’élança sur Toshiro qui n’eut pas de mal à esquiver et à riposter. Elle se prit un coup de plein fouet. Devant cette trop grande différence de force elle décida de fuir. Courant de plus en plus vite ne sentant plus ses jambes. Evitant les coups de son ami.  Gagnant en rapidité, elle commençait à pouvoir le voir, à le suivre des yeux. Un coup arriva par le droite elle réussit à le bloquer. Cette réussite la fit sourire.

- Ne te réjouis Pas trop, je ne suis pas ne libération Illimitée. Lui fis remarquer Toshiro tout en lui montrant le symbole sur son torse.

- ce qui veut dire ? Fis Karin d’un coup moins sure d’elle qu’au pare avant.

- Je ne suis qu’a  vingt pour cent de mes capacités.

Elle déglutit difficilement, comment allais-telle réussir à atteindre un jour ce niveau ?

- Mais je suis tout de même impressionné que tu aies atteint ce niveau de shunpo en si peu de temps.  Continuons.

Il attaqua de nouveau, plus fort, plus rapide, plus agile. Le niveau avait clairement augmenté. Karin commençait à douter de ses capacité de survie a ses coups, elle courait toujours plus vite.

«  Alors, toujours aussi sourde ? »

- Qui es-tu laisse-moi ! s’écria Karin qui avais déjà du mal à esquiver les  assauts du capitaine le la dixième division.

«  Tu m’entend enfin. »

- Arrête tu me déconcentre. Grogna Karin tout en esquivant de justesse un  coup de sabre.

«  Tu n’as aucune chance »

- Qu’est-ce que t’en sait ? S’énerva Karin.

«  Je connais très bien Hyōrinmaru, tu ne peux pas combattre »

En effet, cette discussion intérieure l’avait vraiment détournée de sa course qui avait ralenti et Toshiro pu lui enrêner un coup qu’elle ne put pas éviter. Sa hanche saignait abondamment. Elle ne put réprimer un cri de surprise.  Toshiro regretta aussi tôt d’avoir porté ce coup, mais il faisait toujours de cette manière avec ses subordonnées qu’il entrainait et savais que c’était du métier mais cette fois c’était Karin, sa Karin et il l’avait blessée La jeune fille se tenais, haletais, retenais ses larmes. Alors qu’il allait pour  aller à sa rencontre Yoruichi s’interposa. Quand une puissante aura de flamme embrasa  le corps de la jeune fille et réchauffant l’air ambiant  qu’il en devenais presque irrespirable.

- ha, mission accomplie alors. Dit-il en se positionnant en retrait pour la regarder.

- tu l’as bien avancé dis  donc, fis yoruichi qui l’avais suivis.

- J’ai fait de mon mieux, yoruichi.

- C’est garce à toi, elle va y arriver, son Shikai n’est plus loin.

Karin quand a elle  se trouvait dans un monde entièrement blanc, elle ne savait pas où était le haut du bas. Elle se leva, et un paysage se forma, tout aussi immaculé. Une plaine  de jeu  qui ressemblait à celle près de son terrain de foot. Elle avança dans ce paysage de marbre qui s’enflamma sous ses pieds. Tout ce qu’elle touchait devenait feu. Pour enfin s’enflammer entièrement.

«  Tu es enfin la, je n’y croyais plus »

- que je veux-tu ?

«  Ce que je veux ? Mais quelle question ? Que tu me trouve. »

- J’n’ai pas le temps, je dois continuer mon entrainement.

«  Cela fais partit de ton entrainement, tu connaîtras mon nom si tu me trouve. »

- Tu es mon zanpakuto ?s’écria Karin qui commençait à comprendre.

«  Trouve moi et tu le saura. »

Karin soupira, elle n’avait vraiment pas le cœur à ça. Mais ne sachant pas comment sortir et ne voyant pas d’autre moyen de la faire, elle se mit à la recherche de cette voix.