Chapitre 2

par lauverie

Peu de temps après, Karin avais repris ses esprits et Plongeais son regard dans les perles turquoise de Toshiro, il avait lui aussi changé depuis la dernière fois qu’elle l’avais vu. Plus grand, plus musclé. Sauf qu’il restait Toshiro avec son éternel air froid et distant.

- Toshiro… j’ai eu si peur ! Gémit Karin avant de s’enfoncer dans les bras du pauvre Toshiro qui n’arrivait presque plus à se retenir de lui sauter dans les bras.

- je me doute, finit-il par dire tout en posant sa main sur sa tête sans pour autant quitter son éternel air froid.

- Je… commençai Karin tout en resserrant son étreinte rendant Toshiro de plus en plus instable mentalement. Je … suis contente que tu sois revenu… cette phrase eut pour effet d’achevé Toshiro.

Il allait la prendre dans ses bras quand Les autres rentrèrent dans la chambre de la jeune fille. Ichigo vint auprès de celle-ci.

- Karin, il est partit. C’est bon calme toi. Lui murmura-t-il avec un ton de voix apaisant.

La jeune fille finis par relâcher son étreinte de Toshiro pour regarder son frère qui lui souriait pour la réconforter.

-Ichi-nii.

- c’est terminé.

- Pour ce soir, fit Toshiro.

- Comment ça ? S’inquiétas Ichigo qui venais de prendre sa sœur dans ses bras.

- Ichigo commença Rukia, cet homme en a parlé, les Horudas, c’est le but de notre mission.

- les horudas ? Questionna Ichigo.

- Oui, les horudas. Fit une voix grave dans l’encadrement de la porte.

Tous se retournèrent, pour voir Isshin en tenue de shinigami. Tous parurent surpris de la voir dans un tel apparat sauf Ichigo, Toshiro et Matsumoto.

- Mais… c’est ton père Ichigo !, s’écria Renji.

- Shiba Taicho. Fi Toshiro.

- Taicho?!  S’étonnèrent tous les Autres.

- Chut !! s’écria celui-ci Il y a une qui dors. Calmez-vous. Nous avons autre chose à se soucier. Et venez dans la chambre d’Ichigo, nous avons à parler. Amenez Karin avec  Vous.

Devant ce sérieux, qui  était très rare venant de cette personne tous s’exécutèrent. Ichigo pris sa sœur dans ses bras et une fois arrivé la déposa sur son lit pour s’asseoir à côté d’elle, celle-ci posa sa tête sur le bras de son frère. Tous les shinigami étaient présent.

- Qui était cet Homme ? demanda Karin qui fut la première à parler.

- Un Doboros, il était là pour toi apparemment. Lui répondit Toshiro. Les Doboros sont des amés qui recherchent à avoir L’Horuda. Ils sont plusieurs et leurs organisation est très peu connue par les shinigami su qu’il ne se manifeste que pour  L’horuda.

- Mais, l’horuda ? Qu’est-ce que c’est vous n’avez que ce mot à la bouche en quoi ça concerne Karin ? s’exclama Ichigo.

- Car c’est L’Horuda. Déclara simplement Isshin sans quitter son ancien élève des yeux. Vous êtes en mission pour savoir de qui il s’agit c’est cela Hitsugaya Taicho ?

Toshiro, entendant son ancien Taicho l’appeler comme ça eut pour effet de le surprendre ce qui se vit sur son visage, mais il reprit instantanément son air froid et ajouta.

- Oui, Pour te répondre Ichigo L’horuda est une femme qui nait de la précédente Horuda. C’est génétique si tu veux, l’Horuda a pour particularité d’être une femme ne pouvant entre qu’a un seul homme. Et son premier enfant détiendra une puissance au-dessus de la moyenne. C’est le Sozô-ryoku. Cet enfant n’est pas un dieu ou quoi que ce soit mais il détient une puissance dépassant les capitaines du gotei 13 actuel.

A cette évocation Karin et Ichigo déglutirent difficilement.

- Tu es en train de dire que Karin es…  ne…

- Elle ne pourra le faire qu’avec un seul homme, oui. répondit son père.

- Dans tous les shinigami existe un homme, le Kurikeita, qui est le seul qui peut avoir une relation avec une humaine sans risque de sentence.  C’est aussi un homme qui a une grande force. L’horuda a pour principe de d’allier avec le Kurikeita.

-Attend tu es entrain de dire que je vais devoir me marier avec l’un d’entre vous et je ne pourrais jamais avoir quelqu’un d’autre ?!  s’écria Karin Et qui est-il ?

- Nous ne le savon pas encore, répondit Rangiku. Les moyens déployés dans ses cas sont en préparation là-haut.

Karin sentait des larmes perler sur ses joues mais se refusa à sangloter, elle allait devoir partager sa vie avec un homme qu’elle n’aimerait sans doute jamais qui ne l’aimerais sans doute jamais lui non plus. Quel  avenir de merde pensa-t-elle instantanément. Elle regardait Toshiro, l’homme pour qui elle pourrait tout faire pour passer le reste de sa vie avec lui, en croisant son regard tout s’effondra elle ne pourrait jamais être heureuse.

Une sonnerie retentit, les hommes shinigami se mirent en route en sortant par la fenêtre, tous était susceptible d’être son futur mari. Quand Toshiro vint à sortir il la regarda, elle vit dans son regard quelque chose que personne ne dut jamais voir, un regard de tristesse. Elle aurait cru y voir une larme, mais elle pensa avoir rêvé.

- Il déclara, le Kurikeita sera connu demain dans la matinée, je reviendrai avec lui demain soir. Déclara Toshiro qui avait repris son sérieux. Vous deux, dit-il en désignant Matsumoto et Rukia, Surveiller Karin qu’il ne lui arrive rien avant mon retour. Les deux femmes se levèrent au garde à vous. Toshiro partit.