Emotions fortes

par Soraxe-san

Ce garçon elle le connaissait! Un garçon aux cheveux d'argent,et aux yeux aussi brillants que la glace.Comment avait-elle pu oublier son regard brillant?Ses habits qu'elle trouvait étranges par le passé!


Elle n'eut plus de doutes à présent,ce garçon à la chevelure d'argent n'était autre que Toshiro !Elle voulut se dépêcher de retrouver son vieil ami,mais elle se rendit compte rapidement qu'elle était dans une situation délicate,connaissant les réflexes de Toshiro,il pourrait sans problème l'immobiliser,si l'idée lui prenait de s'enfuir.La shinigami fut tirée de ses pensées,lorsqu'elle vit que le jeune homme avait fini d'analyser(achever) le hollow. A présent,il observait la jeune fille à la capuche.Cette personne,il ne se souvenait plus qui était-ce,mais il était sûr qu'il l'avait déjà rencontrée quelque part.En un seul déplacement instantané,il se retrouva en face de la shinigami à capuche. Il fut tellement rapide,que Karin n'avait même pas réussi à le suivre du regard.De même,la fille aux cheveux d'ébènes était comme médusée par le regard de cristal du jeune homme.Elle restait immobile ne sachant quoi faire devant lui.A son tour,le jeune homme curieux de ce sentiment,tendit sa main en direction de la capuche de cette étrange shinigami,afin de faire découvrir son visage.

Soudain,le détecteur d'hollow de Toshiro se mit à sonner,il se stoppa net.


Malheureusement pour lui,il ne pouvait pas rester plus longtemps,son devoir de shinigami l'obligeait à éliminer rapidement ce hollow,avant que celui-ci ne fasse plus de dégâts.Enervé de ne pas avoir pu découvrir qui était cette personne,et prit par le temps,il disparut en un claquement de doigts grâce à son shunpo. Karin resta immobile quelques instants.Elle venait de réaliser qu'elle avait perdue l'occasion de lui parler.Sur son passage il avait laisser des flocons de neiges...Pendant tout ce temps,elle voulait bien savoir ce qu'il était devenu...En regardant rapidement aux alentours, elle avait même remarqué,que la petite fille qu'elle avait sauvé avait disparu...


-Yo! Ca faisait longtemps !


Surprise par cet appel,la shinigami se retourna et à son grand étonnement elle découvrit une tignasse argenté accompagné d'un regard insolent.C'était sans conteste le garçon de l'autre jour, Shiki.


-Toi ! Tu es...


-Shiki,le diable de shinigami,en effet c'est bien moi...dit-il d'une voix amusée.

Je peux comprendre que tu te poses un tas de questions,mais je ne pourrai pas y répondre pour l'instant.Déjà,on ne pensait pas que tu arriverais à te transformer si facilement...Et en aussi peu de temps d'ailleurs.Notre plan de t'observer plusieurs jours a donc échoué.dit il en soupirant.


Le jeune homme homme regardait le ciel nuageux. Il neigeait.Remettant ses mains dans ses poches, il poursuivit comme si ne rien n'était.


-Je vais être franc avec toi,nous avons besoin de toi.

Cela peut paraître étrange mais certains shinigamis peuvent être anormaux.Ces shinigamis par exemple sont capables de faire autre chose que des shikai ou des bankai,ils ne possèdent pas de première forme,c'est pour ça que tu ne possèdes pas d'arme quand tu deviens un shinigami,les plus bizarres dont j'en fais parti,peuvent invoquer des portails.Mon boss quant à lui,son zanpakuto lui donne le pouvoir de connaître les caractéristiques d'un zanpakuto et donc le futur de l'arme en question...Ton bankai est anormal,encore plus que ton shikai et nous en aurons besoin pour plus tard...Je suis désolé mais je ne peux pas t'en dire plus pour l'instant...C'est mon boss qui doit te dire la suite.


Karin n'insista pas non plus.Mais sceptique aux paroles du jeune homme poursuivit :


-Je pourrai très bien vous dénoncer.


-Ca ne te rapportera rien, juste de la culpabilité sur l'ignorance de nos projets,qui peuvent être sûrement humbles qui sait ?Qui voudrait te croire,sachant que tu n'as pas de preuve ?


La shinigami avait bien du mal à cerner la personnalité de ce soit-disant,Shiki. Ce n'était qu'un sale prétentieux ayant réponse à tout.Un abruti faisant parti d'une organisation n'ayant que pour but,de la manipuler pour X raisons.Non seulement elle ne lui faisait pas confiance,mais en plus,elle ne pouvait pas le supporter !!!D'ailleurs pour être honnête,elle ne comprenait pas exactement tout ce que lui expliquait le jeune homme.Perdu dans ses pensées,elle ne sentit pas qu'une aura douce et rassurante s'était rapprochée d'elle et l'avait enlacée. Karin ne reconnut pas tout de suite l'arrogant,mais prise au dépourvu,elle arriva en vain à se dégager de son étreinte,qui devenait de plus en plus intense,au fur et à mesure qu'il l'a serrait de plus en plus fort vers lui.Le cœur de Karin battait à tout rompe.Son visage qui d'habitude,toujours impassible voire,dénué de sentiments,était aussi rouge qu'une pivoine.Pendant ce laps de temps,le jeune homme en profita pour enlever la capuche de la jeune fille,afin de faire découvrir son visage.


-Mais qu'est ce que tu...?


Il se pencha le plus possible vers son oreille,pour lui dire quelque chose d'à peine audible.


-Il se peut qu'on nous observe en ce moment même...Même si tu as du mal à croire mon histoire,je peux t'assurer que je te dis la vérité...Fais attention à toi,si on te pose la moindre question à propos de moi,réponds que tu ne me connais pas,et que tu ne m'avais jamais vu auparavant.Le seireitei n'hésitera pas à te tuer,si tu sais quoi que ce soit sur moi...


La jeune fille aux cheveux ébènes se contenta d' hocher la tête,incapable de décrocher un mot,à cause de l'étreinte qu'elle venait de subir. Shiki regarda aux alentours,pour veiller à ce que personne ne les surveillaient.Il fut tout de suite rassuré quand il remarqua que personne ne les observaient. Finalement,il laissa Karin,qui était toujours aussi rouge.Il s'en rendit compte rapidement,et prit un malin plaisir à l'embêter.


-Ohh ? Je vois que je ne te laisse pas indifférente après tout.


-N'inm...n'importe quoi !C'est faux !


Il continua un long moment de se moquer gentiment d'elle,mais la jeune fille eut vraiment mare des railleries que lui lançait Shiki qu'elle repartit jusqu'à chez elle.Et ne lui adressa même pas un mot.Il l'a regarda partir,les cheveux portés par le vent.Il devait bien l'avouer,finalement,cette fille avait un certain charme...