Obsessions et guerriers

par O-nii-chan

« _ Putain de merde !! Cria Niké. »

Le cri vibra dans l'air et brisa la tranquilité de cette fin d'après-midi. Cela faisait maintenant trois jours que Shin, un des hommes d'Ishamaël, avait été tué par des Hollows. Trois jours qu'ils avaient appris l'existence d'un traître dans leurs rangs.

Le vice-capitaine de la 10eme division, se précipita vers le bureau de son Capitaine. Il ouvrit la porte et eu juste le temps de baisser la tête pour éviter le bol qui volait. Il ferma les yeux dans l'attente du bruit de casse mais bizarrement ce bruit ne vint pas. Lorsqu'il les rouvrit, il vit le Capitaine Aybarra se dirigé vers son Capitaine le bol à la main. Jugeant l'humeur de son capitaine quelque peu extrême, le vice-capitaine préféra battre en retraite et laissa le Capitaine Aybarra calmer le Capitaine Niké.

« _ Bah qu'est ce qu'il te prends te jeter des objets, Niké ?? Demanda Ishamaël.

_ J'avais besoin de me défouler, répondit-elle.

_ Bonjour Capitaine Niké, dit Kylhia en rentrant dans la pièce.    

_ Bonjour Kylhia, répondit Niké.

_ Qu'est ce qui t'énerves comme ça, Niké ?? Demanda Ishamaël.

_ D'après toi, répondit-elle avec un regard meurtrier.

_ C'est justement cela qui m'amènes, dit Ishamaël. Tu as pu avoir ce que je t'ai demandé ??

_ Oui, répondit-elle en lui tendant un bout de papier. 

_ Merci, dit Ishamaël. »

 

Il prit le bout de papier et s'assit sur le fauteuil en face du bureau de Niké. Il lit ce qu'il y avait marqué sur le papier.

 

« _ Arf, grogna Ishamaël. Ca ne nous apprend pas grand-chose.

_ Tu croyais pas non plus qu'on aurait le nom et le prénom de celui qu'on cherche, riposta Niké avec de l'agressivité dans la voix. La seule chose que l'on sait confirme bien l'hypothèse qu'il s'agit d'un des membres de la Chambre 46. »

 

Ishamaël se leva et tendit le papier à Kylhia pour qu'elle puisse le lire. Elle le prit et le regarda. Il s'agissait d'une copie du registre des Sorties pour la soirée où avait eu lieu le meurtre. Elle y vit leurs 5 noms, puis au dessus les noms des hommes de la 9eme qui était partit chercher le corps. C'est la ligne d'au-dessus qui attira son attention. Le sceau du Président de la Chambre 46 y était inscrit ce qui signifiait une sortie d'un membre de la Chambre 46. C'est donc de cela dont parlait son Capitaine et le Capitaine Niké. Ishamaël se tint devant le bureau de Niké.

 

« _Je te sens un peu à cran, dit-il avec un petit sourire. Te défouler te ferait le plus grand bien. Allez, prends ton sabre et allons faire quelques passes dehors.

_ Tu as peut-être raison, dit-elle. »

 

Niké se leva, et attrapa son zanpakutô qui se trouvait juste à côté d'elle appuyé contre le bureau. Puis elle sortit du bureau, suivit par Ishamaël et Kylhia, qui regardait son capitaine avec des yeux triste. Lorsqu'ils arrivèrent dans le jardin, Niké retira son manteau de Capitaine et le posa sur la branche d'un arbre. Ishamaël retira son manteau de capitaine et le donna à Kylhia. Les dragons tatoués sur ses bras luisirent à la lueur du soleil. Ils dégainèrent puis se mirent en garde. Ils restèrent là à s'observer pendant quelques secondes, puis comme si un signal de départ silencieux avait été donné, ils disparurent. On entendit ensuite le cliquetis des sabres qui se rencontraient. Ils disparaissaient et réapparaissaient par intermittence, bougeant à grande vitesse. Chacun de leur coup aurait pu être mortel avec un autre adversaire, mais là, les deux les paraient et les évitaient comme si de rien n'était.

Depuis cinquante ans qu'elle était dans la 9eme Division, Kylhia n'avait jamais vu son capitaine se battre à un tel niveau. Ni le Capitaine Niké quand elle était encore sous ses ordres. Elle était soufflée par la puissance qui émanait de chacun des coups donnés, par la vitesse à laquelle les deux capitaines se déplaçaient, par l'aisance avec lequel ils se jouaient des attaques lancées par l'autre.....

 

« _ C'est impressionnant, n'est ce pas ?? Dit une voix derrière elle. »

 

Elle se retourna et vit le Capitaine Unohana en compagnie du Capitaine Taiyou approcher.

 

« _ Bonjour Capitaine Unohana, Capitaine Taiyou, dit-elle.

_ C'est impressionnant, redis le Capitaine Unohana, n'est-ce pas ??   

_ Oui, Capitaine, répondit Kylhia.

_ Tu n'avais encore jamais vu de Capitaine en action ?? Demanda Unohana.

_ Si j'ai déjà des capitaines se battrent, répondit Kylhia. Contre des Hollows ou même des Gillians mais jamais comme ça. C'est vraiment très impressionnant. 

_ On dirait qu'ils s'amusent bien tous les deux, dit Taiyou. Cela fait longtemps que je ne les avais pas vu avec un tel sourire sur le visage. »

 

Kylhia se retourna et observa le visage des deux capitaines. Il y avait un grand sourire sur le visage de chacun des deux capitaines. Leurs yeux reflétaient l'amusement. On dit qu'on ne comprend la joie de combattre que lorsque l'on a connu la Guerre. Kylhia se dit, qu'elle ne comprendrait jamais comment on pouvait être heureux en combattant. 

 

«_ Ne cherche pas à comprendre, dit Taiyou comme si il avait deviné à quoi elle pensait, car tu ne pourrais pas. Pour eux, un combat est comme un amusement car se sont des Guerriers. Ils ne sont heureux que lorsqu'ils ont leurs sabres à la main. De plus, ils le sont encore plus lorsqu'ils sont fassent à un ennemi puissant. Pour eux, la vie se résume à un combat.

_ Pas vous, Capitaine Taiyou ?? Demanda Kylhia.

_ Pas moi, Kylhia, répondit Taiyou. Moi je suis né pacifiste et je le suis resté. Je n'aime pas me battre, je le fais seulement lorsque j'y suis obligé. Mais pour Ishamaël, qui à l'âme d'un Guerrier, se battre est un amusement. Même pour Niké. Elle avait appris à se battre avant tout pour ce démarquer des hommes et assurer son indépendance, mais elle y a pris goût. Ils sont tous deux des Guerriers. »

 

D'un coup, Kylhia qui avait détourné les yeux pour regarder le Capitaine Taiyou, entendit un grand bruit et se retourna. Le sabre de Ishamaël avait coupé le tronc de l'arbre en deux et l'arbre s'était abattu sur Niké, qui l'avait évité grâce à sa vitesse. Le combat repris de plus belle. Soudain, un zanpakutô vola et se planta à quelques pas de Kylhia. Ishamaël avait posé la pointe du sien devant la poitrine de Niké.    

 

«_ Tu n'étais pas concentré sur le dernier échange, dis Ishamaël en posant son sabre sur son épaule. Tu y as repensé ??

_ Ouais, je peux rien te cacher, dis Niké. Cette enquête m'obsède au plus haut point. En tout cas, merci, ça m'a permis de l'oublier pour un temps.

_ On a de la visite, dit Ishamaël.

_ Je viens de remarquer, dit-elle »

 

Puis ils se dirigèrent vers le petit groupe.

 

« _Merci Kylhia, dit Niké en récupérant son zanpakutô que lui tendait Kylhia. 

_ Vous vous êtes bien amusé, dites moi, dit Taiyou.

_ Ca été, répondit Ishamaël alors qu'il était en train de passer son manteau de capitaine.

_ En tout cas, ça a permis de me défouler un peu, dit Niké. Mais bon, ce n'est pas tout de s'amuser mais bon on a du pain sur la planche donc faudrait peut-être se remettre au boulot. Tiens au fait, Unohana, que fais-tu ici ??

_ En fait, je me rendais vers l'infirmerie n°16, quand j'ai croisé la Capitaine Taiyou, répondit-elle. Puis on s'est mis à discuter et je me suis laissé entraîner jusque ici. Je vais vous laissez et y aller, car Isane soit déjà être en train de me chercher partout. Au revoir.

_ Au revoir, Unohana, répondirent les quatre Shinigami restants. »

 

Ils regardèrent Unohana rejoindre la sortie et prendre la direction de l'infirmerie n°16.

 

« _ Bon Niké, tu payes à boire ?? Demanda Ishamaël. Il commence à se faire soif.

_ Bon si il commence à se faire soif, dit Niké, alors je suis d'accord. Il doit me rester une caisse de saké. On en profitera pour discuter de l'enquête. »

 

Puis les trois Capitaines prirent la direction du bureau de Niké.

Kylhia les regardaient partir. On croirait être revenu comme si il ne s'était rien passé, pensa t'elle. Comme si un danger immense ne nous menaçait pas !! Puis elle repensa a ce qu'avait dit le Capitaine Taiyou : Se sont des Guerriers. Pour la vie se résume à un combat.

Puis elle se dit que jamais elle ne pourrait comprendre cette mentalité. Jamais.

Elle sortit de ses pensées et se hâta de rejoindre les Capitaines.