Souffle blanc

par Moon

Chapitre 1



A seulement quelques kilomètres de Karakura, un combat sans merci se livrait dans un bain de sang et de sueur. Hollows, Arrancars et Shinigamis faisaient s'entrechoquer leur lame sous une pluie d'étincelles virulente. Tous bataillaient sur une colline en amont de la ville, à l'abri des âmes innocentes. Dans cette affrontement, nul ne semblait réellement prendre l'avantage. Cependant, le désespoir gagnait du terrain dans les rangs Shinigamis, dépassés par le trop grand nombre d'ennemis qui ne cessaient de croître. Alors qu'ils croyaient parvenir au bout de leur peine à chaque adversaire vaincu, de nouvelles salves d'opposants glissaient depuis les déchirures du ciel.

-Capitaine! S'écria Matsumoto désemparée par la situation. On n'y arrivera pas de cette manière !

-Parles pour-toi! Rétorqua amer un homme chauve à quelques pas de la blonde.

Il venait de trancher en deux le masque d'un gigantesque Hollow et repartait déjà à la charge d'un nouvel ennemi. Sa lance tournoya au dessus de la tête avant de venir amputer les jambes massive d'un Hollow.

-Madarame! Prévint Hitsugaya qui parât juste à temps le coup d'un l'Arrancar porté sur le Shinigami de la onzième division.

D'un habile mouvement du poignet, le jeune capitaine enfonça la pointe de son arme dans les entrailles de l'adversaire.

-Reste sur tes gardes ! Gronda le Shinigami au cheveux blanc.

-Pardon Capitaine, s'excusa son interlocuteur, presque honteux de n'avoir pas vu venir l'attaque.

-Matsumoto a raison, ils sont trop nombreux et leur force n'est pas à sous estimer.

La longue chaîne reliée à son zanpakutô s'enroula autour de la gorge de son adversaire, piégeant sa tête monstrueuse dans un étau de glace qu'il arracha d'un coup.

-Ce qui m'inquiète davantage, c'est leurs absence totale de pression spirituelle, ajouta-t-il.

-Que devons-nous faire? Quémanda sa seconde.

-On ne peut décemment pas battre en retraite?! protesta Renji Abarai qui de son bankai repoussait toute une horde de démons masqués. Karakura serait anéanti!

-J'ai dépêché le lieutenant Kuchiki vers la ville, prévenir le Shinigami remplaçant de la situation. Ainsi qu'un membre de ma division vers la Soul Society, répondit simplement Hitsugaya.

Un nouvel Arrancar tenta une offensive sur les quatre Shinigamis, momentanément inattentifs. Ils esquivèrent sans trop de difficulté, reprenant le cours du combat. Ikkaku rejoignit Yumichika en mauvaise posture et Renji relança ses assauts féroces. Matsumoto resta quant à elle prêter main forte à son Capitaine aux prises avec le puissant Arrancar qui les avait agressé.

Depuis la victoire remportée contre Aizen, tous c'étaient durement entraînés. C'était en tout cas l’objectif de chacun : pouvoir être en mesure de rivaliser avec un adversaire tel que le fut l'ex capitaine de la cinquième division. Certes, leur progrès étaient incontestables, peut-être pas encore à la mesure d'Aizen, mais à l'heure actuelle les soucis ne se concentraient pas là. Quelque chose leur échappait dans ce conflit.

Hitsugaya savait leur puissance supérieur à celle de n'importe quel Hollows et Arrancars présent sur la colline. Mais pour une raison encore inexpliquée, il leur était impossible d'anticiper leur déplacement, ni même leurs attaques. Et pour cause, leurs ennemis avaient trouvé le moyen de se délester de toute signature spirituelle. Une chose inconnue les empêchait de percevoir leur présence dans l'espace et le surnombre de ces derniers jouait de ce fait en leur défaveur. Sous ses yeux, le capitaine voyait disparaître un à un des membres de sa division, de fiers soldats décontenancés par la tournure des événements. En d'autres circonstance, un tel massacre n'aurait jamais eut lieu. Il ne lui restait plus qu'une toute petite poignée d'hommes, heureusement renforcée par la présence de quelques officiers supérieurs.

Un tiers se cachait forcément derrière cette histoire. Quelqu'un qui agissait dans l'ombre et sa mission constituait à le débusquer rapidement. Il avait été choisi, lui, pour régler cette affaire touchant une nouvelle fois la ville de Karakura. Pour cette raison, le capitaine commandant lui avait assigné les Shinigamis avec lesquels il avait déjà fait équipe en mission sur terre. Mais malgré cette escouade de force, ils perdaient. Après le tsunami que fut Aizen, il était hors de question pour le jeune capitaine d'échouer à la première difficulté. Il devait mettre un terme à cette bataille. Pour une raison ou pour une autre, il sentait que cela n'était qu'une diversion. Cette émeute était censée les attirer à l'écart de la ville pour laisser le champs libre à leur véritable ennemi. L'occasion de mettre à profit le résultat de son entraînement était peut-être enfin venu. Alors qu'il tranchait le masque d'un Gillian, une montée de stresse le fit douter. Et s'il n'était pas encore prêt ?

Le cri de détresse de sa subordonnée le sorti de ses préoccupations. Une profonde entaille venait d'apparaître sur son flanc gauche, la projetant de la même façon vers le sol. D'un shunpo, il s'empressa de la rejoindre.

-Matsumoto!

Alors qu'il n'était plus qu'à trois petits mètres de la jeune femme, celle-ci s'écria :

-Capitaine! Derrière vous!


*****


-Qu... quoi?! S'exclama ahurie Ichigo. Tu es sûr de ce que tu racontes?

-Tu crois que je viens te rendre une visite de courtoisie, idiot? ironisa Rukia d'un regard sévère alors appuyée contre le rebord de la fenêtre.

Ichigo quitta sa chaise de bureau pour s'approcher de la Shinigami.

-Tu voudrais me faire croire que toi et tes potes êtes en train d'affronter une armée de Hollows et tout un bataillon d'Arrancar, ici? A karakura ? Tu ne crois pas que j'aurai senti cette déferlante de reiatsu?

Les prunelles noisette du roux se firent foudroyées par celles bleus marines de la vice-capitaine.

-Tu es sourd ou quoi?! rugit-elle. Je viens de passer dix minutes à t'expliquer qu'on n'arrive pas à ressentir leur présence et que c'est l'une des raisons pour laquelle le capitaine commandant nous a envoyé sur terre sous le commandement du capitaine Hitsugaya! On ne ressent plus la pression spirituelle des Hollows, ni celles des Arrancars! On ne sait même pas pourquoi ils sont là eux d'ailleurs! Depuis qu'Aizen a été vaincu, les Arrancars ne posaient plus de problème normalement. On ignore encore pourquoi, mais ils se manifestent à nouveau...

-En gros vous ne savez jamais rien...

Au bord de la crise de nerf, Rukia lui envoya un coup de talon dans l'estomac, le faisant retomber sur sa chaise qui bascula.

-C'est notre mission de découvrir pourquoi paysan! Alors maintenant tu restes sur tes gardes et tu patrouilles dans la ville pour protéger les habitants, ok?! Visiblement, Karakura est encore la cible de l'ennemi.

Ichigo se redressa en appui sur son bureau, le regard accusateur.

-Chad et Ishida s'occuperont de ça, je vais leur envoyer un texto sur la situation. Ils sont peut-être même déjà au courant...

-Et que comptes-tu faire si tu les laisses faire ton boulot? Finir tes devoirs ? Railla la brune qui avait pourtant déjà une idée des intentions du lycéen.

-Tu sais, je n'ai peut-être pas tout saisi de ce que tu as tenté de m'expliquer avec tes dessins vaseux, mais j'ai bien compris que toi et les autres êtes en difficultés sur cette colline, donc je viens vous ai...

Soudain, tous deux s'immobilisèrent. Une puissante montée de reiatsu se dégageait du lieu de l'affrontement. C'était une aura glaciale, meurtrière, qui ne semblait pouvoir se satisfaire d'aucune limites.

-Qu'est-ce que c'est que ça?! Questionna interloqué le Shinigami remplaçant. Je croyais qu'on ne pouvait pas sentir leur pression spirituelle ?

-Non, souffla Rukia tout aussi effarée en regardant le ciel s'obscurcir. Ce n'est pas un ennemi. Ce reiatsu... C'est le Capitaine Hitsugaya.


*****


Sur la colline où la longue bataille faisait toujours rage, l'attention s'était portée sur la collision qui projeta avec une force inouïe le jeune capitaine à terre. Encastré dans le sol, le corps tuméfié, il paraissait momentanément étourdi. Alors qu'il était en phase de porter secours à sa subordonnée, un Arrancar d'une force colossale avait abattu sur lui sa masse titanesque. Le capitaine avait tout juste eu le temps de se retourner pour croiser les pupilles ardentes de son assaillant avant d'être touché.

-Haha ! Les moucherons dans ton genre, j'en fais de la purée ! S'esclaffa l'Arrancar balançant sa masse sur sa propre épaule.

Ce dernier s'approcha de son pas lourd vers le garçon resté immobile. Matsumoto se mit en travers de sa route, une main tenant son flanc ensanglanté, l'autre brandissant Haineko en direction de l'ennemi.

-C'est ça, l'élite de la Soul Society ?! S'esclaffa-t-il d'une voix tonitruante. Si je te tape dessus avec ma masse tu te casseras en deux ou tu t'enfonceras dans la terre comme ce gamin ?

La vice capitaine jeta un coup d’œil par dessus sa propre épaule et vit son supérieur remuer faiblement.

-Vous allez bien capitaine ?

-Aussi bien qu'une sauterelle après avoir été écrasée sous une botte, répondit à sa place le Hollow évolué resté hilare.

Toshirô rouvrit les paupières. En l'espace d'une demi-seconde, son corps libéra un reiatsu bien plus puissant que ce qu'il avait pour habitude d'émettre. Ennemis comme alliés se sentirent soudain traverser par l'énergie d'une froideur dévorante. Cette même énergie, continua de s'emballer, à mesure que le ciel s'assombrissait d'épais nuages menaçants.

- Ca...capitaine? S'enquit Matsumoto troublée par le phénomène qui pourtant aurait dû lui paraître familier.

Le concerné se redressa lentement, sous le regard hébétés des combattants les plus proche. L'Arrancar qui l'avait agressé recula de plusieurs pas significatif, imité par la Shinigami.

-S'en est assez, murmura Toshirô.

Une volute de vapeur blanche filtra entre ses lèvres.

-Fuyez vous autre.

A quelques pas de là, sa vice capitaine le dévisagea interdite.

-Mais... Capitaine....

-Fuyez!

La blonde amorça un regard tendu à ses coéquipiers qui observait eux aussi la scène depuis leur poste de combat. Leur demandait-il réellement de quitter les lieux sans lui?

-Ne restez pas là c'est un ordre! Rugit le capitaine alors qu'une aura blanche et sinueuse se mit à l'envelopper.

-Allons-y! Se décida Renji, entraînant la petite bande et les quelques soldats encore en vie qui les accompagnaient.


Ils se maintinrent dans les airs à plusieurs centaines de mètres, loin du lieu de combat. Le capitaine de la dixième division n'était plus qu'une minuscule silhouette vers laquelle affluaient une masse volumineuse d'ennemis.

-Mais qu'est-ce qu'il prépare? Demanda Yumichika à l'adresse de Matsumoto.

-Je... je ne suis pas sûre, bredouilla-t-elle en pressant sur son flanc blessée. Je ne l'avais jamais vu émettre une telle quantité de reiatsu en un temps si court.

-Il fallait bien s'y attendre...

Tous se tournèrent vers Ikkaku dont les bras esquintés pendaient à sa lance.

-Contrairement à la plupart d'entre nous, il n'avait pas encore accès à la majeur partie des pouvoirs contenus par son zanpakutô, nan ? Tout le monde sais que son jeune âge fait barrière à sa force. Donc, le temps et l'entraînement devaient bien finir par lui ouvrir certaines portes. Après tout c'est lui qu'on surnomme le prodige, non? Il va y avoir du spectacle si vous voulez mon avis...

Bien que Matsumoto approuvait ses propos, elle ne pu s'empêcher d'appréhender la nouvelle technique qu'avait façonner dans le plus grand des secrets son supérieur.


A des centaines de mètres de là, Toshirô leva la pointe de Hyôrinmau vers les cieux obscures zébrés par la formation de plusieurs éclairs. Et dans l'atmosphère polaire, clama :

-Shiroi iki !*

Comme si son appel venait de fracturer l'air elle-même, une brèche béante s'ouvrit dans le plafond céleste d'où s'échappa un dragon de glace aux yeux écarlates et féroces. Celui-ci piqua à la verticale, droit sur le garçon. Au moment de l'impact, la créature le traversa tel une cascade d'eau, se transformant en une vague blanche vaporeuse et glacée. Celle-ci se dispersa à la manière d'une onde de choc tout autour du Shinigami qui eut les plus grandes difficultés à maintenir son arme au dessus de la tête.

Le souffle glacé se répandit à une vitesse vertigineuse, gelant instantanément sur tout le périmètre Hollows et Arrancars en pleine fuite. Quant à la colline, elle se vit napper d'une couche de glace scintillante, au même titre que les rares arbres environnant. A plus faible ampleur et malgré la distance, le groupe de Shinigami perçut une partie du souffle gelé venir mordre leur chair, au point de sentir leur muscle s'engourdir.

Tout était silencieux à présent. Le sabre du jeune capitaine rutilait d'une clarté nivéenne et comme pour finir son œuvre dantesque, l'abaissa afin de la faire tournoyer tout autour de lui, projetant le spectre d'un tranchant lunaire. Les innombrables statues de glaces qui l'entouraient se brisèrent en une multitude de particules éclatantes. Et ce n'est qu'à cet instant, que le ciel recouvra son bleu d'été d'origine. Les sombres nuages avaient disparu. De la même manière, le terrible reiatsu s'évanouit enfin. Les seuls ennemis rescapés du souffle mortel furent ceux restés à bonne distance du sol. Mais bizarrement, au lieu de repartir à l'assaut, ils se replièrent rapidement par les déchirures restées ouvertes dans le ciel. Enfin, celle-ci se refermèrent derrière leur passage sans laisser de trace.

-Il a réussit! Clama Renji.

-Je vous l'avez dit, relança le chauve.

-D'accord tu avais raison, reconnut Yumichika en soulevant quelques mèches de cheveux d'un revers de main. Ça c'était du spectacle!

-Sûr, mais j'aurai aimé assuré le final en me débarrassant des survivants, grogna son acolyte amer de les avoir vu prendre la fuite.

Une seule personne cependant ne partageait pas leur allégresse.

-Capitaine! S'écria alarmée Matsumoto, brusquement conduite par la peur.

Dans le somptueux décors figé par la glace, venait de s'écrouler la silhouette du jeune Shinigami victorieux.




*Shiroi iki = souffle blanc