Choquantes nouvelles; Prologue.

par Kiwi-Lollypop



Choquantes nouvelles; Prologue.



À la recherche de la mariée!
 
- Oye! Rukia!, hurla Renji en ouvrant à la volée la porte du magasin de l'ancien Capitaine de la douzième Divison, Rukia, tu es là?!
 
Il pénétra dans la boutique et regarda tout autour. Personne en vue.
 
- Rukia!, répéta-t-il.
 
Le lieutenant de la Sixième Division s'engagea alors dans le couloir de l'arrière boutique et fit coulisser chaque shoji des pièces du corridor en hurlant le prénom de son amie d'enfance. Ne la trouvant nul part, il se dirigea vers la dernière pièce au pas de course. D'un mouvement brusque et sans grâce, il fit coulisser la porte de bois et de papier de riz.
 
- Oye! Rukia! RUKI-!
 
À peine eu-t-il le temps de faire un pas et de finir sa phrase, un objet non-identifier lui arriva violemment au visage.
 
Le coussin tomba alors au sol, laissant apercevoir une Rukia sur des deux jambes, une veine battant sur sa tempe à un rythme frénétique, lançant un regard si meurtrier à son homologue que si ses yeux étaient deux tueurs en séries, Renji aurait été bâillonné, attaché, torturé, découper en morceaux et expédier sur les quatre coins de la Soul Society en signe d'avertissement à tous les autres imbéciles dans son genre. Renji remarqua aussi, du coin de l'œil, que le propriétaire du magasin l'observait - derrière son éternel éventail -, sa chère amie à la peau mate juste à ses côtés, sirotant une tasse de thé.
 
Sans remarquer les deux yeux de sa plus ancienne amie, son visage s'éclaira.
 
- Ah! Rukia je te retrouve enfin!, s'exclama-t-il.
 
D'un mouvement plein de vivacité, la noble lui asséna un coup de pied bien placé dans l'estomac.
 
- Sombre imbécile!, hurla la jeune femme, Tu m'appelles - Non en fait tu beugles aussi fort d'une vache constipée - comme un con dans tout le magasin et toi, toi, tu fais comme si de rien n'était!
 
Renji, ne prêta même pas attention à sa colère et la prit par les épaules pour la secouer violemment.
 
- J'ai pas le temps de me préoccuper de tes colères de femme en pleine menstruations! Tu ne devineras jamais ce que j'ai appris aujourd'hui!
 
- MES COLÈRES DE FEMMES EN PLEIN-!!!???, hurla Rukia, scandalisée par la remarque du second de son grand-frère adoptif.
 
- Ichigo va se marier!, lâcha-t-il, la coupant dans sa montée de colère, tout en cessant de la secouer.