le chaton d'innocence

par tatiko

Une révolte n'arrive jamais toute seule . Il y a toujours un élément déclencheur , une lueur d'espoir au milieu des ténèbres qui ravive les envies de liberté ...

 

Un an avant la rencontre avec Saya : le chaton d'innocence .

 

 

Il était un eraser . Son rôle était d'éliminer des gens qu'on lui avait désignés , et pas de jouer au garde du corps ! Chonos lui avait assigné la mission, il y avait maintenant près d'un mois ,  de protéger une gamine de 17 ans , une étrangère , fille d'un politicien . Il avait autant envie d'exécuter sa mission qu'elle d'être protégée . Mais contrairement à elle , il s'était fait une raison car il ne devait pas désobéir à ses maîtres . Et depuis leur première rencontre , aux pieds d'un immense hôtel du centre de Tokyo , elle n'avait cessé de s'enfuir , tentant tant bien que mal d'échapper au chat noir . Mais que pouvait une enfant inexpérimentée face à un chrono number ? Il finissait toujours par la retrouver et recommencer à la suivre sans relâche . Elle s'était d'abord énervée devant l'entêtement de Train . Il compris bien vite que la véritable raison de cet énervement était qu'elle n'aimait pas être le centre d'intérêt constant de quelqu'un qui , de surcroît , ne la laissait pas froide . Ce manque de confiance qu'elle cachait sous son assurance apparente fut la première chose qui commença à attendrir le jeune homme . La jeune fille s'était forgée une armure afin de se protéger de l'agressivité extérieure mais elle était totalement désarmée devant des sentiments sincères . Elle était terriblement adorable pourtant , mignonne à croquer . Et elle était intelligente . Trop sûrement . Elle avait une logique , un réalisme et une ouverture d'esprit incroyable pour son âge . Bien vite la mission qu'il croyait être un supplice s'avéra être un véritable plaisir . Il s'attachait de plus en plus à cette enfant hors du commun se répétant obstinément qu'il ne voyait en elle qu'une petite soeur .Ils se rapprochaient petit à petit , inexorablement , un peu plus chaque jour . Mais là où l'amour apparaît , là où la confiance et la complicité règnent , on a  tendance à oublier le monde environnant , se laissant enfermer dans une bulle entre réalité candide et rêves . Pourtant le monde lui ne change pas : seul l'individu change . Et il savait qu'il ne pouvait s'attacher à personne , il n'en avait pas le droit . Mais il y a certaines choses que l'on ne peut pas contrôler .

 

Il ne comprenait pas comment cela avait pu arriver . Il se souvenait qu'ils étaient dans un des parcs naturels de Tokyo et qu'il la taquinait . Elle était partie en courant , jouant la vexée mais avant même qu'il n'ait pu se rendre compte de quoique se soit des grenades fendirent l'air et explosèrent , les enveloppant dans une fumée opaque étouffante qui leur fit perdre connaissance presque instantanément . Il s'était réveillé à cause du froid qui les entouraient . Il avait ouvert les yeux et s'était aperçut qu'il était assis dans une salle réfrigérée aux murs blancs remplie de caisses métalliques couvertes de glaces . les installations grondaient bruyamment , projetant dans la salle l'air glacé . Train se rendis compte que la jeune fille qu'il devait protéger était à coté de lui , menottée à lui par une main . Elle ne semblait pas blessée et il fut soulagé quand il sentis son pouls sous ses doigts . Il s'était fait avoir comme un débutant . Les personnes qui les avaient attaqués devait sûrement vouloir faire du chantage en l'utilisant  . ils devaient absolument sortir d'ici .  Elle était glacée . Il la réveilla doucement , la forçant à se redresser mais son corps était trop engourdi pour qu'elle puisse se mouvoir à sa guise . Il la fit s'asseoir entre ses jambes , face à lui , pour pouvoir la réchauffer en la serrant contre lui . Elle agrippa sa chemise , se blottissant encore un peu plus . il sentait sa respiration chaude sur sa poitrine , sur son tatouage . Il la regarda . Elle avait les yeux clos , la tête nichait au creux de son cou et tout son corps était parcourus de frissons . le jeune homme eut un pincement au coeur : tout cela était de sa faute , il n'avait pas fait assez attention . Si il avait été plus sur ses gardes rien de tout cela ne serait arrivé . Si il ne l'avait pas aimer en fait ... C'était comme si le destin lui montrait que l'amour lui était interdit , qu'il finirait toujours par le perdre . Mais comment se résoudre à tout abandonner alors qu'il savait que ses sentiments étaient réciproques ? Comment pouvait il faire cela sans se condamner à perdre quelque chose d'inestimable à ses yeux . Inconsciemment il serra de toute ses forces ses bras autour de la jeune fille . Elle releva la tête et le regarda . Ses  yeux jaunes magnifiques exprimaient une profonde détresse . Elle posa sa main libre sur la joue du jeune homme et lui souris faiblement , toujours ensuquée par la température qui ne faisait que diminuer . Train regarda le doux visage de la jeune fille , ce visage qui lui provoquait chez lui à la fois la paix et le trouble . De sa main libre il lui attrapa les cheveux e amena son visage à quelques centimètres de sien . Leurs lèvres se frôlaient , leur regard étaient plongeait l'un dans l'autre .

 

"Je... je suis une bête de l'ombre . Il m'est interdit d'aimer . Même si cet amour me consume , même s'il tourne à l'obsession .... Même si l'objet de ce désir impossible est près de moi , même si c'est mon souhait le plus cher ... Et on dirait que le destin même se moque de  moi en nous mettant dans cette situation . Sentir ton coeur battre contre ma poitrine ,  ton souffle sur ma peau , ton corps contre le mien ... Mon tatouage ... est la marque de ma malédiction qui détruit mon coeur et mon âme un peu plus à chaque instant ..."

 

Il la regarda encore un instant puis fermis les yeux , comme résigné . Elle la jeune fille pris une profonde inspiration . Elle pris la main menottée du jeune homme dans la sienne , embrassa doucement le tatouage noir qui contrastait avec la peau clair de la poitrine de Train , puis la main qu'elle tenait dan la sienne . Elle rouvris lentement les yeux , les joues légèrement rouges , et vis le regard stupéfait et charmé du chat noir .

 

"Tu es sure que je suis digne d'être sauvé ? Je suis un monstre couvert de sang , tu le sais pourtant ..."

 

"Chutt ... tu dis n'importe quoi ..."

 

"Pourquoi ton coeur s'emballe t il ainsi ? (elle détourna son regard , les joues de plus en plus rouges . Mais il passa sa main libre sur sa joue , la forçant à le regarder de nouveau ) Aurais tu ... peur de moi , magnifique et innocent petit chaton ?"

 

Il l'embrassa tendrement , serrant sa main dans la sienne e collant un peu plus son corps au sien .

 

"Je sais que c'est égoïste mais je préfèrerais mourir plutôt que de sortir d'ici en sachant que je ne pourrais plus te revoir ... après ça Chronos va me l'interdire ..."

 

"Ne dis pas de telles bêtises ..."

 

Train sentait la peau glacée de la jeune fille sous ses doigts . Elle tiendrait pas longtemps à ce rythme là . Autant la mort ne lui faisait pas peur , autant ne serais qu'imaginer la voir mourir lui était insupportable . Il la regarda encore , résolu à la faire sortir d'ici malgré sa peur de la perdre après . Il l'embrassa tendrement .

 

"On va ... on va essayer quelque chose ..."

 

                                                                *****************************************************************

 

Ils se trouvaient en fait dans un ancien bâtiment militaire désaffecté qui devait encore servir à des groupes divers et variés car toutes les installations fonctionnaient toujours . Les douches également . Il en alluma une et l'eau chaude commença à couler , faisant déjà apparaître de la buée sur les parois . Il mit la jeune fille sous l'eau qui plaqua ses vêtements contre sa peau .

 

"Tu vas aller mieux , tu va voir ..."

 

Elle leva la tête vers le jeune homme dont les yeux exprimaient une profonde tristesse en la regardant . Elle le tira d'un coup sous l'eau avec elle et ils se retrouvèrent collés contre une des parois de la douche , l'un vers l'autre . Elle se serra contre lui qui hésitait un peu , ne sachant plus que faire .

 

"Il ne faut pas ... Ce n'est que plus nous faire souffrir ..."

 

"Si l'amour est réciproque , il mérite d'exister . Je ne veux pas te perdre ."

 

"Si seulement tu savais ... tu es la seule que j'aime , tu m'as rendu la vie , je voudrais tellement ... je ..."

 

Pendant qu'il disait cela il n'avait cessé de la regarder . Quand il ne trouva plus ses mots il se mordit la lèvre , comme pour s'empêcher de rêver . Elle compris ce qu'il n'arrivait pas à exprimer et souris . Il passa délicatement sa main sur son visage , comme s'il posait les doigts sur quelque chose d'extrêmement fragile et précieux à ses yeux .

 

"Tu es tellement belle , tellement innocente ... tu devrais me fuir !"

 

"mais je ne le veux pas ..."

 

Il l'embrassa encore , la caressant tendrement . Il saisit sa main libre et détacha doucement le grelot qui était attaché à son poignet à longueur de temps . Il le serra dans sa main .

 

"ceci ... est le signe qu'un jour je serais libre . Ce jour là alors je serais digne de toi ..."