Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Imaginaire
    Seven Edition
    Nb de signes : 80 000 - 500 000 sec
    Genre : horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Confinement
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - récit de vie - réaliste - humour
    Délai de soumission : 08/05/2020
  • L'Indé Panda 9
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • L'Ampoule n°7
    Éditions de l’Abat-Jour
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : atypique - étrange - noir
    Délai de soumission : 10/05/2020
  • Mauvais goût
    Bigornette
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Prix Zadig de la Nouvelle policière
    Éditions Exæquo
    Nb de signes : 65 000 - 130 000 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 12/07/2020
  • Littératures de l'imaginaire
    Tirage de têtes
    Nb de signes : 2 000 - 20 000 sec
    Genre : imaginaire - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La sauvegarde des orang-outans
    L'ivre d'histoires
    Nb de signes : 15 000 - 45 000 sec
    Genre : steampunk - science-fiction - fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Dimension "Marmite et microonde"
    Rivière blanche
    Nb de signes : 1 000 - 50 000 sec
    Genre : steampunk - horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Depuis plusieurs jours, la plage était déserte.
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 1346 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Commentaires pour Le chrysanthème des cent thèmes
Auteur Kurai-Shiiro

Auteur Courriel Chapitre Date
HaaZeL  [ Bêta-lecteur ]
           Signaler
2 / Honte futuriste #Empire 12-08-2015

Hello,

C'est léger, ça se lit tout seul, c'est un petit moment. C'est bien passé. Une chute un peu faible mais qui arrache un sourire quand même. Je pense que la longueur est bonne, davantage aurait rendu le truc poussif.

Cheers !

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 17-08-2015

Un sourire, c'est déjà pas mal. Je suis d'accord que ce texte aurait perdu de sa substance s'il s'était plus étalé, et la lecture en aurait été plutôt ennuyeuse...

Cheers mate !

Répondre
HaaZeL  [ Bêta-lecteur ]
           Signaler
1 / La colère de l'eau #Rivière 12-08-2015

Hello,

C'est sacrément mignon comme texte :). Je trouve ton approche du thème très habile, il est central tout en sublimant le message que tu cherches à faire passer. Bravo pour ça.

Les dialogues sonnent assez justes, et l'ambiance est relativement bien posée à travers les descriptions, même si je les aurais souhaitées plus dans l'action.

Mais bon, ça reste un bon texte !

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 17-08-2015

Hello HaaZeL, ancien compagnon !

Merci pour ce compliment sur mon approche du thème. Le rapport est en effet très direct mais ça ne pose pas de problème si ça fonctionne bien.

Je note ce petit point que tu soulèves pour les descriptions ! ^^

Répondre
Eire
           Signaler
11 / Derrière le voile #Visage 02-07-2015

J'aime beaucoup la manière dont tu as traité ce thème, j'ai trouvé cela superbe ! 

Ce que j'ai le plus apprécié c'est l'évolution de la pensée de Salem ainsi que le ton de la narration ; il y a un avant et un après cette sublime illumination, le mythe de la caverne de Platon peut décidément se retrouver partout ! 

En toute franchise j'ai eu très peur pour la jeune fille lorsque j'ai compris qu'elle allait soulever son voile, j'étais avec eux dans cette ruelle où je faisais le guet pour pouvoir la protéger. 

Ton texte m'a fait penser à ces jolies légendes juives racontées par les rabbins et qui contiennent toutes des petites morales plus philosophiques que religieuses. Salem est maintenant un être illuminé grâce à cette jeune fille qui a accepté de lui montrer qu'une autre réalité, beaucoup plus belle, côtoyait celle qu'il connaissait et qu'il n'appartenait qu'à lui de choisir dans laquelle il décidait d'évoluer. Son coeur est maintenant libre, j'espère qu'il trouvera le courage de le suivre (nous sommes tous des William Wallace dans l'âme ^^). 

C'est toujours un réel plaisir de te lire, j'aime ta manière d'écrire et je trouve ça amusant de voir les différents chemins choisis par chacun pour traiter ces thèmes !

À très vite pour la suite en tout cas et bonne continuation ! 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 06-07-2015

En effet j'ai beaucoup insisté sur la transition que représente la vue du visage de la jeune fille. Je voulais que cela soit pour Salem une révélation, pour lui qui n'est pas encore tout à fait éveillé au monde. J'ai aussi essayé de casser avec l'image des jeunes banals de banlieue que l'on a en insérant une petite dose de philosophie (la caverne de Platon, comme tu l'as remarqué !). Je trouvais également de réfléchir à la façon dont un jeune de ce milieu social pouvait concevoir la beauté, et j'ai essayé de décrire cela d'une façon à la fois sobre et éloquente. Bref, j'ai pas mal travaillé ce texte quand même ! xD

Merci en tout cas de tes commentaires et de ta fidélité (même tardive), et j'espère te revoir prochainement ! :D

Répondre
Eire
           Signaler
10 / Ma place n'est pas là #Rejet 02-07-2015

J'étais tellement fière d'avoir cru comprendre que tu parlais de la lave d'un volcan ! 

Ce texte était efficace grâce aux mots justes que tu emplois et à sa brièveté. Avoir l'impression de souiller le monde uniquement par sa présence, ça fait mal ; ne même pas appercevoir une main tendue pour obtenir de l'aide, c'est mortel.

J'aurais aimé avoir les impressions de la jeune fille et que ce soit elle qui fasse l'analogie entre le rejet stomacale et son propre rejet de sa famille. 

Pour ce qui est de l'avant-dernière phrase "Elle se dira tout comme moi que son problème vient de ce qui l’entoure."  je ne suis  pas d'accord avec elle, les personnes qui se font du mal le font pour se punir car elles jugent que leur situation est de leur faute. Dans ces conditions je ne pense pas qu'elle puisse étendre la faute sur sa famille et penser que son problème vient d'eux. Mais cela n'enlève rien au fait que j'ai beaucoup aimé ton texte et je te donne une mention spéciale pour l'originalité du narrateur ! 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 06-07-2015

La lave d'un volcan ?? Oulà, je n'ai même pas pensé une seule seconde que ma description pouvait faire penser à ça ! Mais en relisant avec ça en tête, je dois avouer que ça ne sort pas tout à fait de nulle part... x)

En tout cas bien essayé, mais ce n'était pas ça ! :P

Ce que tu dis sur la psychologie des gens qui se font du mal est très pertinent. Pour être honnête, je n'ai pas vraiment cherché à approfondir le ressenti de la jeune fille car j'ai voulu en premier lieu faire l'analogie avec le rejet justement, et me concentrer sur le ressenti du rejet lui-même, si je puis dire. Mais je me rends compte que c'est une erreur de ma part et que j'aurais peut-être dû réfléchir un peu plus longtemps. Cela dit je ne suis plus trop dans l'atmosphère du texte alors le changer serait un peu superficiel, c'est pourquoi ce petit défaut restera. Mais je le garde dans un coin de mon esprit pour mes textes futurs. Merci de m'avoir donné ton avis ! ^^

Répondre
Eire
           Signaler
9 / La main de marbre #Dieu 02-07-2015

Bonjour ! 

Je me dois de rattraper mon retard dans mes lectures également, je suis contente de pouvoir te relire d'ailleurs ;).

Je n'ai pas lu "Dune", ce livre fait partie d'une de mes listes de lecture et cette citation me donne encore plus envie de découvrir l'histoire ! 

J'aime vraiment la psychologie de ton texte, je le trouve très Freudien. L'auteur a "tué" son père en le démystifiant et comme il est plus facile d'avoir de la tendresse pour un humain imparfait que pour un Dieu loin de nous, cela a amélioré sa relation avec lui. 

Il paraît que les livres qui font le plus envie sont ceux qui n'existent pas et je suis d'accord avec cela car je serais vraiment très curieuse de lire le fameux livre de l'auteur, je l'imagine avec un style d'écriture à la Amélie Nothomb (mais je crois que je pense à ça car le fait de parler de Freud m'a fait me rappeler d'un livre qu'elle a écrit et qui s'appelle "Tuer le père".). 

Lorsque j'ai commencé la lecture de ton texte j'ai eu un moment de pure rêverie où je me suis imaginé qu'un humain avait pu obtenir une interview de Dieu. Mon cerveau a alors tourné à toute vitesse en imaginant toute une histoire où Dieu, énervé de voir comment les Hommes interprètent Sa parole, aurait décidé de prendre la plume pour écrire la Bible sans passer par un intermédiaire (petit tacle à Moïse) et en s'occupant lui-même de la publication et des traductions (petit tacle aux personnes qui s'amusent à jouer les linguistes pour faire dire à un texte ce qui leur intéresse).

Comme tu vois, je suis partie vraiment très loin dans mon délire, mais ton idée est tellement mieux que ce que j'aurais pu imaginer. C'était à la fois philosophique et psychologique, un texte dans la veine d'Eric-Emmanuel Schmitt et Dieu sait que j'aime cet auteur, je ne peux donc qu'aimer ce que tu as fait ! 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 06-07-2015

Bonjour !

Je suis très heureux que tu aies compris le fond de ce texte, car j'avais l'impression d'être parti assez loin et que cela pouvait devenir incompréhensible... tu es la seule à m'avoir offert un retour, donc on va dire que finalement le texte est plutôt éloquent ! Et tant mieux !

Je te conseille en effet Dune, qui est une très bonne saga de science-fiction ! Quant aux références que tu donnes toi-même dans ton commentaire, je ne peux m'empêcher d'en être impressionné. Freud, Amélie Nothomb, Eric-Emmanuel Schmitt... attention tu vas me perdre ! xD

Merci beaucoup pour ce commentaire très riche que j'ai toujours autant de plaisir à lire. Je passe au suivant ! ;)

Répondre
Eire
           Signaler
8 / L'oreille à qui se confiait le destin #Futur 07-03-2014

Salut Kurai :)

Est-ce que ça ferait de moi une hypocrite si je disais que je n'aime pas les sad end :p? Non non ça va ne frappe pas, je vais lire :)

Je suis d'accord avec toi sur l'introduction d'éléments surnaturels dans un environnement réel, ça donne des histoires beaucoup plus sympathiques :). 

J'aime bien l'idée du futur qui parle au travers des humains ainsi que la théorie de l'ami quant à l'ironie du sort :p 

Je dois dire que j'ai eu un peu de mal à entrer dans le texte. Je n'arrivais pas à ressentir la tension et le sentiment d'urgence du personnage (chose que j'avais très bien ressenti avec le texte sur la potence). Et puis avec le titre, je m'attendais à un texte limite basé uniquement sur le personnage qui voit le monde en sachant déjà à l'avance ce que le futur lui a confié. J'imaginais en fait le futur comme un murmure à l'oreille et pas comme une "possession inconsciente".

Donc voilà je ne suis pas fan de ce texte, mais par contre l'idée de cette théorie qui veut qu'on connait tous notre destin et le pauvre bonhomme qui voit tout sans pouvoir faire quoi que ce soit ça me semble vraiment génial :)

Waou le thème "Dieu" ça va être pas mal je pense :p j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire :)

A très vite :) 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 11-03-2014

Salut Eire ;)

Je comprends que tu n'aies pas forcément accroché dès le départ. Contrairement à ce que tu sembles penser, je n'ai pas voulu instaurer tout de suite un climat de tension, au contraire j'ai voulu poser un contexte de bonheur qui puisse ensuite être complètement renversé. Un peu en passant d'un sentiment de plénitude à un sentiment de désespoir. Moui je suis sadique !! >:D

Ce que tu dis sur la possession inconsciente n'est pas faux non plus, mais le "murmure à l'oreille" est aussi présent non ? C'est juste que la voix du destin lui parvient par l'intermédiaire de quelqu'un. J'ai fait exprès également de ne pas prendre le point de vue du personnage à qui le destin se confie, car je voulais mettre une distance entre lui et le lecteur. En fait, à mon idée, ce personnage est un humain sans en être un. Il peut connaître le futur avec une certitude aussi parfaite qu'atroce, et ce n'est certainement pas un pouvoir dont peut disposer un homme banal. C'est aussi pour ça que je ne lui ai pas donné de nom d'ailleurs, et qu'il est souvent appelé "l'autre". Tout ça était censé accentuer l'impression que les mécanismes du destin sont inaccessibles pour nous autres mortels, mais j'avoue que ça part loin xD

Le texte sur Dieu risque d'être assez spécial aussi... je me rends compte que je ne peux pas m'empêcher d'essayer toutes sortes de textes différents, ce qui fait que certains d'entre eux peuvent ne pas passer. Ca fait pourtant plusieurs années que j'écris, mais je me cherche encore vois-tu ^.^ bref j'espère en tout cas que tu ne seras pas déçue.

Sur ce, je m'en vais lire ton 5e texte que tu as publié il y a quelques jours déjà ! Je n'ai que trop tardé avant de le lire, alors j'y vais de ce pas ! ;)

Répondre
Eire
           Signaler
7 / Monsieur X et monsieur K #Spécial 27-02-2014

Bonjour ! *regarde l'heure* hum bonsoir en fait :p

Je suis vraiment désolée de pas être venue plus tôt, j'ai pris du retard partout ça devient n'importe quoi mon organisation --" hum enfin trêve de blabla, voyons plutôt ce texte :) 

Ah la la qu'est-ce que j'ai ris :p pour moi ce texte passe sans problème, les petites réflexions de Monsieur K étaient très très drôles :p Monsieur X le vénérable ermite de l'Everest secondé par le pochtron du coin pour une mission totalement inconnue c'est vraiment pas mal :p 

Enfin je dois dire qu'en voyant les personnages nommés par des lettres, ça m'a fait penser à Men In Black. Vu qu'ils s'adressaient à moi, je pensais être le martien de l'histoire :ppp 

Formidable ce texte en tout cas :) et j'ai hâte de savoir comment tu traiteras le thème "futur" :)

Bonne continuation, bonne écriture et à très vite :)

Bise (ah bah oui il est tard alors je me permet une familiarité à la Monsieur k :p)

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 28-02-2014

Bonsoir bonsoir ! *coup d'oeil sur ma montre inexistante* ah bah non pour moi c'est bel et bien bonjour finalement ! xD

J'avoue avoir écrit un peu ce qui me passait par la tête pour ce texte, je me suis lâché quoi ! Tant mieux si ça t'a plu, je suis heureux si tu as ri parce que, évidemment, c'était le but ;)

J'imagine bien la parodie que cela pourrait donner avec Men in Black, si tu as eu l'impression d'être le martien c'est que tu dois être assez dérangée toi aussi dis donc ! Mais ça ne peut être qu'une qualité dans ce monde terne ^^ comme dit l'expression bien connue, plus on est de fous plus on rit !

Ne t'inquiète pas pour ta "lenteur" si on peut appeler ça comme ça, le fait même que tu lises et que tu commentes est déjà un beau cadeau :) le prochain texte est d'ores et déjà en cours, il sera sûrement plus long que les autres, et aussi devrais-je dire, un peu plus dramatique...

Dans tous les cas merci de ton commentaire, à très vite comme tu dis ! ;) monsieur K sera sûrement soulagé de voir qu'il n'est pas le seul à parler familièrement ! xD bises !

Répondre
Eire
           Signaler
6 / Être soi-même #Rémission 09-02-2014
Ah la la, s'il fallait que je me regarde telle que je suis vraiment ça ne le ferait pas du tout. Étant empathique de nature, j'ai tendance à trouver sympathique les personnages devenus méchants à cause d'une enfance compliquée. Bon maintenant c'est bien beau de s'assumer et d'avoir des remords, c'est pas ça qui ramènera les victimes :/ . Enfin bon maintenant c'est un bon point pour lui en effet de faire pénitence, c'est même une des étapes aux alcooliques anonymes. Bien sympathique ce texte sur la rémission de l'âme. Par contre je trouve que le personnage s'accepte un peu trop facilement :/ je ne sens pas vraiment le remord dans ses pensées. J'ai l'impression qu'il va voir les victimes parce qu'il doit le faire. Me demande s'il serait pas un peu sociopathe ton personnage ou alors il a un esprit très innocent. En fait ton texte me fait penser au monologue "Le bâillon" d'Éric Emmanuel Schmitt, dedans le personnage parle mais d'une manière très innocente sans donner vraiment d'indication sur ses sentiments car comme il le dit "Je n'ai jamais eu beaucoup d'imagination.". Quel est le thème suivant :) ? A très vite en tout cas.
Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 11-02-2014

C'est vrai que je ne me suis pas tellement apesanti sur sa rémission intérieure. Je suis parti de l'idée que de toute façon, la rédemption n'était pas possible pour lui et qu'il était inutile d'en faire tout un plat. d'un autre côté, il s'agit tout de même du thème, donc je devrais peut-être revoir ce point. A réfléchir, je le retravaillerai peut-être un peu si j'ai le temps, mais je ne promets rien ! xD

J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi tu penses qu'il a un esprit innocent. S'il retourne voir les familles en deuil, c'est en effet parce qu'il doit le faire, mais c'est surtout parce que sa morale l'y oblige. Il estime que c'est la moindre preuve de respect dont il peut faire preuve. Au fond, il le fait presque plus pour lui-même, car agir ainsi lui permet de ne pas devenir complètement un monstre.

Le ton qu'il prend dans le dernier paragraphe peut sembler étrange, je le sais, et c'est normal car je le voulais perturbant. Même si cet homme a commis des atrocités, il ose pointer nos défauts du doigt. C'est à la fois débordant d'arrogance et empreint de lucidité. Cambrioler quelqu'un est moins grave que de tuer un homme, nous sommes d'accord, mais le cambriolage reste condamnable. Si un meurtrier dénonce un voleur, ce dernier pourra toujours dire que l'autre est pire que lui mais il ne pourra nier l'accusation. C'est justement ce que j'essayais de mettre en forme.

Dans tout les cas merci de lire et de commenter, ça me fait plaisir même quand ton point de vue est différent du mien ^^ un protagoniste qui ne dit rien sur ses sentiments parce qu'il n'a "jamais eu beaucoup d'imagination" ? Ca m'intrigue ça, je le lirai à l'occasion !

A très vite oui, le prochain texte sera sur le thème "Spécial" ! ;)

Répondre
Eire
           Signaler
5 / Un jeu d'enfant #Potence 30-01-2014

Dès le début du texte je me suis rappelée ces moments d'angoisse en secondaire pendant le cours de math où je priais tous les dieux pour ne pas être appelée au tableau :p . Ah tu décris très bien le stress qu'on ressent à ce moment là ainsi que la cruauté des enfants. On dit qu'un enfant c'est innocent, mais qu'est ce que ça peut être cruel quand même :/

En tout cas dans ton récit ils font assez peur les enfants :///. C'est un texte court en effet, mais ça lui va très bien :) le plus important c'est la tension qui monte et donc les descriptions de sentiment suffisent :) 

Je dois dire que j'étais plus gentille étant enfant, lorsque je voyais que la personne en face de moi ne trouvait pas de mot j'ajoutais des allumettes "après avoir été accroché, il faut allumer trois allumettes pour que le bonhomme meurt" ainsi elle avait plus d'essais :p  

Bravo pour ce texte en tout cas :) c'est quoi ton prochain thème? 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 31-01-2014

Aha je crois qu'on a tous subi ce genre de pression à l'école pendant certains cours ! (à différents niveaux d'intensité...) tu n'étais donc pas très à l'aise en maths ? D'un côté, ce n'est peut-être pas pour rien que tu emplois ton temps libre à l'écriture, les lettres et les sciences ne font pas bon ménage en général ! xD même si au fond, il n'y a pas vraiment de raison... j'en suis la preuve vivante !

C'est vrai que les enfants sont parfois très cruels entre eux. On ne s'en rend pas compte en pensant que ce sont des "problèmes d'enfant" mais des fois ça peut aller loin... Bon après j'ai un peu exagéré les choses dans mon texte. A la base, je ne voulais pas que le lecteur comprenne tout de suite ce qui est en train de se passer, mais je suppose que le titre et le nom du garçon permettent de le saisir trop rapidement... - -'

Bref, je suis content que ce texte t'ait plu. Moi, personne ne m'a jamais aidé en rajoutant des allumettes alors que je perdais souvent ! T.T je me suis amélioré depuis, mais étant petit je n'étais pas très doué au jeu du pendu...

Mon prochain thème... je farfouille dans mes fiches... il s'agit de "Rémission". Je pense pondre quelque chose d'un peu différent, peut-être tourné vers le cynisme, mais chut c'est un secret ;)

Répondre
Eire
           Signaler
4 / Imparfaite perfection #Magicien 21-01-2014

Oh quel enfoiré ce magicien ! Hum si c'est pas un cri du coeur ça.... lol! Je me demandais qu'elle perfection pouvait être imparfaite, ben là maintenant je sais. 

Je dois dire que même si j'ai ressenti une pointe de tristesse avec ce texte (étant une grande parano devant l'Eternel, je garde toujours en tête l'idée que l'amour ça peut s'arrêter du jour au lendemain) je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir quelques pensées cyniques. Déjà c'était trop beau pour durer cette sensation de bien être et lorsque j'ai lu la fin, je me suis dis que la phrase "je suis un magicien" pouvait être remplacée par "je suis un homme" parce qu'il faut bien reconnaître que certains sont très forts pour disparaître dès l'instant où l'on parle de choses qui ne leur conviennent pas.

Enfin voilà j'ai eu l'impression que ton magicien était un peu l'allegorie de l'homme qui fui une fois que le côté enchanté est passé. Je pense que le magicien a cru que la fille se lassait de lui et voulait voir autre chose. Son égo en aurait pris un coup parce qu'il n'admet pas la demie mesure dans l'adoration de son public particulier. N'empêche il est malin parce qu'avec sa technique, il ne se retrouve pas avec des ex encombrantes :p

Très bon texte et la narration en première personne est bienvenue parce que l'on est ainsi en totale empathie avec le personnage On est comme elle tout d'abord émerveillée, puis anxieuse et enfin abasourdi. J'ai pour ma part été également outrée de voir qu'il avait déjà trouvé une remplacante et donc que le magicien avait un numéro bien rôdé qui tenait plus de la ruse (pourquoi le loup changerai de technique alors que l'agneau reste le même?) que de la magie. 

Bon travail pour ce texte :) et bonne continuation pour la suite :) 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 22-01-2014

Wow ! Quelle rapidité dis-moi ! Je vois que tu n'as pas attendu pour commenter, donc il n'y a pas de raison pour que moi je retarde la réponse ;)

A vrai dire, ça ne m'étonne pas tant que ça que tu aies eu des pensées cyniques, ce bonheur avait trop bien commencé pour ne pas être entaché par quelque chose... et puis le titre même montrait qu'il y avait anguille sous roche...

L'allégorie de l'homme dont tu parles est une vision intéressante, que je n'avais pas vraiment envisagée pour tout dire... en fait je suis parti sur l'idée que ce "magicien" appartenait en quelque sorte à un autre monde, et qu'il n'est donc pas tout à fait un "homme". C'est presque comme il n'était même pas humain, et c'est aussi pour ça que je ne me suis pas vraiment arrêté sur sa façon de penser. Mais si on devait creuser dans sa personnalite, je pense qu'il serait comme tu l'as dit ^^

Une dernière chose, je ne partage pas tout à fait ton avis quand tu dis que l'amour peut s'arrêter du jour au lendemain. C'est certes vrai pour une relation, mais l'amour est à mon sens un peu plus durable. Du moment qu'il est sincère, ce n'est pas quelque chose qui peut disparaître en un clin d'oeil. C'est peut-être un peu naïf de dire ça, et même si ça peut amener de grosses désillusions, je préfère être naïf que fataliste :)

Bref, en tout cas merci pour ce commentaire, le cinquième texte sera publié à la fin du mois alors je te dis à la prochaine fois ! ^o^

Répondre
Eire
           Signaler
3 / Voir sans yeux #Grille 06-01-2014

Bonsoir, 

Tout d'abord bonne année à toi aussi :) Une bonne santé, plein de sous, plein d'amour et beaucoup de créativité {#[ :kgood: ] Bon}

Tu as toutes les raisons d'être satisfait, il est chouette ce texte :). Alfred était donc la première goutte de cette duexième révolution (un ancêtre du petit Xavier probablement :p). 

Je dois dire que j'aurais bien aimé qu'Alfred ne soit pas mort derrière une grille. Je l'imaginais plutôt être libéré et mourir en apprenant la révolution :) un esprit libre dans un corps libre quoi. 

En tout cas j'aime l'idée de prendre comme contexte un fait historique, l'Histoire est une source inépuisable d'inspiration je trouve :). 

J'attends ton prochain discours avec impatience en tout cas :) 

A pluche, comme dirait mon nounours {#[ :dehors: ] Si vous me cherchez, je suis d}

 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 08-01-2014

Hey ! ;)

La santé, les sous, l'amour et la créativité, ça va je m'en sors pour à peu près chacun des domaines ! (je crois !) xD je te souhaite la même chose pour toi évidemment !

Concernant ton avis sur la fin, tu as tout à fait raison en fait, je pense aussi que ça correspondrait mieux ! J'étais resté bloqué sur l'idée que les soldats allaient simplement le laisser derrière cette grille sans lui donner de quoi vivre, en qu'en conséquence il était inévitable qu'il meure... mais même avec ça je viens de me rendre compte que y a un problème, parce que en 9 ans le corps a plutôt pas mal me temps de se décomposer et ça serait difficile pour les révolutionnaires de voir qu'il est en train de sourire non ? >.< bon tout ça pour dire que je changerai la fin à l'occasion, et faudra aussi que je change la date du début ^^

Merci beaucoup de me faire partager tes impressions en tout cas, comme tu le vois ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd ! ;) au plaisir de te revoir !

Répondre
Eire
           Signaler
2 / Honte futuriste #Empire 30-12-2013

Hello :)

J'ai mis un moment avant de comprendre le texte :p je pensais que sur l'écran apparaîtrait un flash info, enfin quelque chose d'assez grave pour justifier "l'emprunt" des chaussures volantes :p 

En tout cas ça fait plaisir de voir que même dans le futur, la honte reste la même :p comme quoi il y a des choses qui ne changent pas. Sinon je suis une grande fan des perles (que ce soit des étudiants, de la police ou encore des assurances) ainsi que des vdm :p bref tout ce qui me permet de ricanner j'adore :) 

Bon j'ai quand même préféré ton autre texte, mais c'était tout de même très bien si on prend en compte que tu ne te sentais pas à l'aise dans ce domaine :) 

Bon et bien à très vite pour ton prochain discours :) 

P.S: Joyeux noël en retard :) 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 03-01-2014

Salut Eire ! ;)

Content de voir que ce petit texte t'a plutôt plu aussi, même si ça ne fait aucun doute que le premier est plus recherché en effet ! J'ai tout basé sur la chute en fait, qui elle-même est un peu limite alors... xD

Sinon je suis du même avis que toi pour les perles et les VDM, ça détend bien d'en lire quelques-unes de temps en temps, histoire de rigoler un coup ! :)

Joyeux Noël à toi aussi, ainsi qu'une excellente année bien sûr ! ^o^ le prochain discours arrivera dans quelques jours,  alors à plus !

Répondre
Eire
           Signaler
1 / La colère de l'eau #Rivière 23-12-2013

Bien le bonsoir, collègue d'épreuve :) 

Adorable cette histoire :). Le petit Xavier est tout simplement émouvant de naïveté et de confiance :). Il croit vraiment être la première goutte de la première rivière qui guérira l'Homme de sa haine et franchement, je le crois aussi :). Ton petit Xavier me fait énormément penser au petit Alan du livre "Le magasin des suicides" :). J'aime beaucoup la relation qu'il a avec sa mère, on sent qu'ils sont complices et que Xavier ne se sent vraiment compris que par elle :). Par contre le père n'est pas du genre patient --" un vrai bonheur cet homme --". Par contre je n'ai pas compris pourquoi le papa demande à cet instant précis ce que sa mère lui avait dis à propos de la rivière :/ dans ces moments là (même si vu la quantité de sang on se doute que ça ne servira pas à grand chose) on saute à l'eau ou on appelle au secours non? C'est la seule toute petite critique que j'avais à dire au sujet de ce texte, parce que le reste est tout simplement super :) quand un enfant combine foi et naïveté, c'est généralement un personnage auquel je m'attache :) j'espère qu'il réalisera son rêve pour que sa maman puisse accéder à l'océan :)

Bravo pour ce premier texte en tout cas, bonne continuation pour la suite et au plaisir de te relire :)

Eire 

Kurai-Shiiro
           Signaler
--- 28-12-2013

Bonsoir, bonsoir ! (je te réponds au milieu de l'après-midi en fait, mais tant pis !) xD

Eh bien merci beaucoup pour ce commentaire, je suis heureux que cette petite histoire t'ait plue, malgré le style qui n'est peut-être pas très recherché... mais ce n'est que le numéro 1, ça viendra ensuite ;) ce que tu dis sur la réaction du père n'est pas faux à vrai dire, je trouvais nécessaire qu'il lui demande ça justement pour mettre l'accent sur ces paroles, car elles ne sont dévoilées qu'à la fin et c'est un peu autour d'elles que tourne l'histoire ; mais cela ne paraît pas très naturel en effet >.< on peut dire que le père, même s'il n'est pas très patient - -' n'est pas idiot non plus et qu'il a compris que ces paroles ont une valeur particulière. Quelque part, c'est aussi l'héritage que la mère a laissé à son enfant.

Enfin, ça reste quelque peu étrange certes, tant mieux si cela ne t'a pas empêché d'apprécier le texte global en tout cas ! Je te souhaite une bonne lecture pour le numéro 2 que je publie aujourd'hui même :) (mouahaha maintenant t'as pas d'autre choix que de le lire !!) XD

Bonne continuation à toi, à la prochaine collègue d'épreuve ^^

Répondre


© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales