Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019
  • Sous l'océan
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 7 500 sec
    Genre : anticipation - conte
    Délai de soumission : 09/07/2019
  • Imaginaire
    La Conférie de l'Imaginaire
    Nb de signes : > 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - romance - bit-lit - steampunk - paranormal - space opera
    Délai de soumission : 17/06/2020
  • A nos amours
    Association Coulisses production
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : épistolaire
    Délai de soumission : 05/08/2019
  • Sarthe ou Mayenne
    Editions de la Reinette
    Nb de signes : > 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 05/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Commentaires pour Kise
Auteur elane

 1  2 
Auteur Courriel Chapitre Date
Sachiko-chan
           Signaler
21 / Vingt et un 29-10-2016

Allez, dernier chapitre =D

 

J'ai dévoré les trois derniers chapitres (en même temps, les précédents m'avaient déjà bien harponnée x) en un rien de temps et j'ai adoré, bien entendu.

 

Déjà, je me demandais si tu allais fait apparaître Akashi dans ta fiction, parce que mine de rien, il n'était toujours pas là après une quinzaine de chapitres… mais finalement, le meilleur pour la fin, comme on dit xD Bien entendu, il a tout de suite grillé qu'il se passait quelque chose entre Kuroko et Kise. Il est au moins aussi observateur que Kuroko et il est très intelligent en plus de ça, donc ça ne m'étonne pas.

Bref, j'étais contente de le voir débarquer dans ce joyeux petit bazarre pour mettre en action les plans de Kuroko (ces deux là font une bonne équipe aussi, surtout hors terrain, ah ah). J'ai eu un peu de peine aussi pour lui, quand il leur repproche de l'avoir mis à l'écart de toute l'histoire parce que c'est ce que j'ai un peu ressenti aussi. Je me disais "Mais… Akashi ne va pas apparaître ? Noooooon, je veux le voiiiiiir !" J'avoue, j'aime bien Akashi aussi (les personnages de KnB sont tous attachants ou presque >.<) donc ça m'aurait attristé de ne pas le voir débarquer et ça me rend triste qu'il soit triste, tu vois ? 

Sinon, il aura bien bossé, Akashi ! On pourra dire que niveau logistique, il n'a pas son pareil. En deux/deux, il a envoyé le père Kise à l'étranger, émancipé les enfants Kise et inscrit tout ce beau monde pour la coupe des moins de 19 ans, tout en leur dénichant une coach de folie. Décidément, que feraient-ils sans lui, uh uh ?

 

Le père de Midorima a finalement cédé deux de ces recettes ?! Pas possible ! J'avoue que ce passage m'a fait sourire xD A ne pas remettre entre toutes les mains, hein ? Je pense que Akiko et son frère vont se faire harceler par quelques fins gourmets quand ça va se savoir, ah ah. Et je suis certaine que si Kuroko le demande à Kise, il arrivera à ses fins >.> (Enfin, quand je pense à Kuroko et Kise, je me dis qu'il y a en une qui ne va pas être très contente de céder son Kuroko à quelqu'un d'autre, ah ah ! Je me demande bien comment va réagir Satsuki !)

 

Bref, tout est bien qui finit bien et la suite s'annonce tout aussi croustillante, donc tu es certaine de me revoir sur "Un nouveau défi" (mais d'abord sur "Pénombres" vers laquelle je vais diriger mes pas… euh… mes yeux sitôt ce commentaire posté. D'ailleurs, Pénombres est-elle en lien avec cette fiction - même famille et passé pour Kise, même sentiment - ou est-elle complètement indépendante ?) où je pourrais enfin lire ces fameux match et décider si oui ou non ils sont aussi passionnants que tu le dis (j'ai hâte x).

 

Bon, j'ai sans doute oublier de parler de plein de choses, comme de la copine de Takao (qui a dit qu'il n'y avait pas de romances dans tes histoires ? >.>), amie d'Akiko, qui saoule bien Midorima parce qu'il ne peut plus passer autant de temps en tête à tête avec sa chérie, par exemple ? Ou encore le passage du Meijin par le club d'Akiko, histoire de jouer une "vraie" partie contr elle, etc, etc… mais bon, j'ai pas trouvé le courage de m'arracher à ma lecture pour commenter >.<

 

A très bientôt !

 

 

Sachiko

elane
           Signaler
--- 30-10-2016

re,

je trouve que c'est un sacré compliment en lui-même, le fait que tu aies préféré continuer ta lecture plutôt que de commenter :-)

Akashi ... Mais bien sûr qu'il est là. J'adore ce perso mais à chaque fois que je le fais évoluer, je me demande toujours si je ne vais pas trop loin dans un sens ou dans l'autre.

Il est intelligent, il comprend tout de suite la situation et souffre du fait qu'on ne lui ait pas demandé son aide avant.

Il se sent encore terriblement coupable des actions de l'autre et ca donne un perso complexe et génial à exploiter. Ma scène préférée, c'est quand les Kise lui disent qu'eux aussi savaient, parce que son père est un peu comme le leur au final.

Il fera partie de ceux que j'exploite le plus dans la suite, tu verras.

Alors il apparaît un peu comme le deus ex machina de l'histoire, je l'avoue. Mais vu le perso, ce n'est pas ridicule, loin de là. Il a les moyens de le faire et l'influence de son père grâce à son nom.

Pour la suite, la plupart de mes lecteurs (à part quelques irréductibles ici, j'en ai surtout sur fanfiction.net), on eu un peu de mal avec le perso de la coach au début. Parce que pendant la phase d'entraînement, c'est mon lien entre tous les persos. Mais au bout de quelques chapitres, ça passe souvent mieux. Tu me diras ce que tu en penses.

Takao et sa copine :-) 

Ils vont bien ensemble aussi!

J'adore voir Midorima un peu jaloux de l'attention qu'elle lui vole.

Je dirais que la fin d'une histoire, c'est souvent là où je m'amuse le plus avec des micro scènes que j'avais envie d'écrire depuis trop longtemps... Le cadeau de Maman Midorima avec les recettes, la partie avec Takemiya, le passage avec les photos ... Je m'amuse et je pense que ça se ressent dans la lecture.

Pénombres n'est pas du tout comme ça, moins sombre, plus fluffy (dans mon dossier, j'ai appelé tous mes chapitres fluffy 1, 2, 3 ...)

En lisant tes comms, je pense vraiment que tu aimeras ma première incursion dans la romance.

J'ai hâte de savoir ce que tu en penses :-)

elane

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
18 / Dix-huit 29-10-2016

Bon bah… encore moi, hein ! >.>

 

Je pensais attendre de lire le chapitre 19 avant de commenter mais le chapitre 18 est déjà assez riche et j'ai envie d'écrire ce que j'en pense avant d'oublier certaines choses à la fin du chapitre 19 --" Donc, me revoilà !

 

Bon, j'étais toute attendrie par le début du chapitre, avec Kise et Kuroko… je fondais chaque ligne un peu plus. C'est terriblement niais à dire mais… il étaient trop mignosns >.< Honte à toi de me transformer en groupie stupide xD

La première partie, celle où Kuroko console Kise tout en s'excusant de n'avoir rien fait plus tôt parce qu'il s'était trop centré sur lui-même fait un jolie parallèle avec celle du chapitre précédent où Midorima réconforte Akiko. Que ce soit Midorima ou Kuroko, tous les deux optent pour l'approche phisique. C'est assez troublant car les japonais ne sont pas des gens très tactiles et on se rend compte que, si ce n'était pas Kuroko, Kise ne se laisserait certainement pas étreindre de cette façon et ne s'y abandonnerait pas non plus. Bref, je suis à fond pour ces deux-là.

 

La scène du matin, avec la mère de Kuroko m'a fait sourire. C'est vrai qu'on ne connait pas les parents des personnages et j'imagine bien la mère de Kuroko comme ça aussi. En même temps, il faut bien que Kuroko tienne ne quelqu'un. Et je vois bien sa mère ainsi aussi. Par contre, je me demande comment est son père. Tu comptes le faire intervenir aussi ?

 

Je note aussi la réalisation de Kuroko quant au sentiment possible de Kise envers lui, son sentiment d'amour qu'il assimile à la possession et la probabilité qu'il ait merdé quand il a dit que Kise était son rival, ah ah !

 

Enfin, Midorima et Akiko ! Mon dieu que ça progresse vite entre eux. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'Akiko ne se torture pas l'esprit et qu'elle se décide vite U.U J'aime bien ça chez elle (ouiii, je commence à l'apprécier un peu !). Et je pense que ce n'est pas Midorima qui va me contredire, ah ah. Petit chanceux !

 

Bref, je suis curieuse de lire la suite =D

 

 

Sachiko

elane
           Signaler
--- 30-10-2016

Alors maintenant, je sais vraiment que Pénombres te plaira :-)

Kise et Kuroko, j'y peux rien, je les trouve poignants.

Alors c'est vrai que les Japonais ne sont pas un peuple très tactile :-) Ni démonstratif.

Mais même dans le canon, Kise saute toujours au cou de Kuroko dès qu'il le peut. L'idée d'inverser la scène, que ce soit Kuroko qui prenne Kise dans ses bras parce qu'il est au plus bas, tentant de le rassurer et de lui dire que non, il n'est pas comme son père...

Moi aussi ça me touche.

Quant à maman Kuroko ...Oui, Kuroko a de qui tenir! Elle est douce mais très forte aussi. Tu la reverras un peu dans Un nouveau Défi. Je voulais montrer que non, tous les adultes ne sont pas forcément des pourris. La petite scène du matin montre bien le personnage.

Kise/ Kuroko... ben comme je les adore, je vais reprendre leur lien un peu compliqué en sous-intrigue dans la suite. Ca ne prend pas le pas sur l'histoire mais ça la pimente un peu.

Midorima/Akiko ... Oui Akiko est assez directe :-) Je les aime bien tous les deux, ils s'accordent bien.

Merci encore

elane

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
17 / Dix sept 29-10-2016

Reuh !

 

Bhouahahaha ! Comme s'il allait lui donner les recettes de grand-mère ! Non mais oh ! Faut pas pousser mémé dans les orties, hein ! Les recettes de mamie, c'est sacré xD Ce que je n'arrive pas à croire, c'est que le père n'ait même pas voulu les donner à Midorima, qui est quand même son propre fils, ah ah ! Il ne veut pas les lui transmettre ?

Mais bref ! J'ai un peu pitié de Midorima pour le coup. Lui, qui, le chapitre précédent, culpabilisait d'avoir piégé ces deux amis en les invitant chez lui où se trouve déjà leur père, le voilà qui subit un douloureux revers, ah ah! Sa mère est en train d'exposer son enfance à tout le monde ! Le connaissant, il doit trouver ça hyper embarrassant. Et en plus, dans le lot, il y a le père de Kise, le genre de type que tu n'as pas vraiment envie qu'il connaisse des choses sur ton passé. Il serait capable de les utiliser contre toi --" Courage, Midorima !

 

C'est terrible comme le père Kise sait tromper son monde et s'attirer les bonnes grâces des adultes qui l'entourent. Je suis certaine que les parents Midorima ne s'imaginent pas une seule seconde qu'en fait, il joue la comédie avec eux. Les seuls qu'il ne peut plus tromper sont ceux qui savent, en fait…  J'espère qu'un jour viendra où ça lui retombera sur le coin du nez !

Et vlan ! Le voilà qui attaque Midorima sur ses sentiments envers Akiko, une façon assez rude pour lui de comprendre qu'il est amoureux >.< Le pauvre. Du coup, j'espère vraiment qu'il arrivera à séduire Akiko, éh éh. Juste pour que faire mentir Kise père.

C'est horrible, mais quand on lit ce qu'il dit, on pourrait presque croire qu'il blesse ses enfants pour leur propre bien O.O Tu pourrais presque croire qu'il fait ça par gentillesse et par amour pour eux. Alors qu'il est juste un enfoiré qui calque sa vision des choses sur ses enfants et les forces à devenir comme lui.

 

Kuroko ! Ce type est un génie ! Sérieusement, niveau manipulation, il est un cran au-dessus d'Akachi, Imayoshi ou Kise père, ah ah ah ! Il sait toujours trouver les bons mots pour amener les gens là où il veut, mais la différence entre lui et Kiqe père, c'est que Kuroko n'a pas de mauvaise intention, lui. Franchement, heureusement qu'il est là, parce que sans lui, je ne sais pas s'il y aurait quelqu'un de suffisemment calme et réfléchi pour s'élever comme ça contre ce type. Il a beau être le plus petit et le plus faible de la bande de la GM (+ Kagami), c'est celui qui en a le plus dans le pantalon, m'est avis U.U Et ce n'est pas Imayoshi qui dirait le contraire, vu comment Kuroko est parvenu à excéder ses prévisions, ah ah. Non mais sérieusement, la façon don’t il sort ses quatre vérités au visage du père et où il le dissèque devant tout le monde, c'est magistral. J'ai bien sûr aussi aimé la toute fin, quand Kuroko reproche à Midorima et Aomine de ne pas s'être tourné vers la bonne personne pour prendre soin de Kise (parce que la bonne personne, forcément, c'est Kuroko => Je suis à 100 % d'accord U.U) parce que bon, faut pas le sous-estimer, mouhahahahah !

 

Bon, je retire ce que j'ai dit au début de ce commentaire (je commente au fur et à mesure de ma lecture, là, donc…), les parents de Midorima sont loin d'être bêtes. Je suis tellement contente que la mère ait su voir à travers le masque et qu'elle ait fait ce qu'il fallait pour éloigner Akiko de son père… merci madame Midorima U.U Vous êtes trop forte ! Et puis surtout, voilà qu'elle donne une chance à son fils de se rapprocher d'Akiko (même si elle l'a fait sans vraiment le savoir).

Bien entendu, j'ai trouvé la petite scène de fin attendrissante. Contrairement à ce qu'affirme Kise père à Midorima quand à l'improbabilité certaine que sa fille lui rende ses sentiments, je trouve qu'au contraire, c'est plutôt bien parti. En plus de cela, dès le début, on se rend compte qu'elle est plus proche de Midorima que d'aucun des autres membres de la GM (excepté son frère, bien entendu) et le fait qu'elle avoue qu'avec lui, elle se sent capable de tout… c'est presqu'un aveu, ah ah.

 

Allez, je me presse de lire la suite =D

 

 

Sachiko

elane
           Signaler
--- 30-10-2016

Re,

le père de Kise est un manipulateur, il montre ce que chacun attends de lui. Et oui Kise pense qu'il est un peu comme lui.

Il charme tout le monde ou du moins, il essaye. Car les Midorima sont médecins et ils reconnaissent assez vite les symptômes et sont peut-être moins naif face à la nature humaine. 

Ma soeur qui a eu une formation sur les violences faites aux mineurs a eu un cours donné par des médecins pour apprendre à déceler ce genre de comportements. 

Après dans cette scène, je choisis le point de vue de Midorima pour montrer qu'il se fait avoir comme les autres malgré le fait même qu'il se méfie et qu'Imayoshi l'avait prévenu.

Kise père a adapté son discours sur ce qu'il sait de lui, son inclinaison pour les superstitions, la Chance, le destin.

Le seul dont il ne s'est pas méfié, le seul dont il aurait dû se méfier, c'est Kuroko.

C'est lui le héros de la scène!

Il sauve Kise presque littéralement.

Et avec une certaine classe en plus! Oui j'adore ce perso!

Et oui, c'est un manipulateur mais il n'agit que pour le bien de ses amis!

Maman Midorima aussi sauve Akiko... Et permets sans le savoir à Midorima et Akiko de se rapprocher. Je les aime bien les parents Midorima, le père avec ses recettes et la mère qui ne se laisse pas abuser par Kise père.

J'adore la petite scène où elle réinvite Akiko pour sa prochaine soirée en précisant qu'elle n'invitera pas ses parents!

merci encore pour ton comm'

elane

 

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
15 / Quinze 29-10-2016

Coucou !

 

En effet, c'est mieux de lire ces deux chapitres ensemble (mais c'était prévu, de toutes façon. Je les lis toujours deux par deux, éh éh) puisqu'ils forment un tout et contrairement à ce que tu pourrais penser, je ne me réjouis pas de voir Akiko être humilié de la sorte par Takemiya-sensei. Je ne suis pas si cruelle avec elle U.U En fait, je pourrais même dire que j'ai de la peine pour elle, d'être ainsi regardée de haut et humiliée par le joueur qu'elle admire le plus et contre lequel elle voulait se battre de toutes ses forces à la loyal. Pour le coup, j'ai détesté ce type (qui, en vrai, est adorable, tu l'as dit toi-même xD Heureusement que tu l'as noté à la fin, où j'aurais pu le détester vraiment, le pauvre, ah ah ah !). Et j'espère bien qu'elle finira par lui montrer de quel bois elle se chauffe et qu'il finira par la regarder d'un autre oeil.

 

Concernant Midorima : dans le chapitre 13, je me disais que lui et Akiko finiraient ensemble, ah ah. Et je vois que ça parait évident pour tout le monde que Midorima ressent un petit quelque chose pour elle (enfin, pour tout le monde sauf lui et Akiko --"). J'ai bien aimé la journaliste qui se heurte à un mur en essayant de tirer les vers du nez de Midorima, le tout sous le regard blasé de Aomine, ah ah ah, j'étais morte de rire. Surtout au début, quand la journaliste va vers Midorima en lui disant "vous êtes un joueur de Teiko" en snobant complètement Aomine qui pense "moi aussi" xD J'étais pliée ! Décidément, j'adore Aomine.

 

Bien entendu, j'ai aussi aimé le second chapitre avec Kuroko, Kagami et Kise. Surtout le moment où Kuroko pose sa main sur celle de Kise pour le calmer et que Kagami pense qu'il pourrait faire faire n'importe quoi à Kise s'il en avait envie. xD Est-ce que Kuroko s'en rend compte, au moins ? xD Mais si "Pénombres" raconte bien la "romance" entre Kuroko et Kise, alors j'ai encore plus hâte de la lire. Mais bref, revenons en à Kise… heureusement qu'il n'était pas seul pour voir la défaite de sa soeur, hein ! Ca me brise le coeur quand son coeur à lui est brisé. Et je me demande vraiment ce qui va se passer, maintenant que les parents sont chez les Midorima et que le père a l'air d'encore plus sale humeur que d'habitude.

 

Bref, je me hâte sur la suite !

 

 

Sachiko

elane
           Signaler
--- 30-10-2016

Re,

c'est marrant mais plus tu progresses dans l'histoire et plus je me dis que tu vas vraiment aimer Pénombres... On verra :-)

Ravie que j'ai réussi à te faire avoir de l'empathie pour akiko. La petite scène dans les toilettes me fait à la fois sourire et beaucoup de peine... Surtout la réaction de Kise et Kuroko derrière.

Oui Takemiya est adorable. Un Japonais très gentil mais c'est vraiment un tueur sur le goban. Une dualité assez étonnante quand on le rencontre et joue contre lui. Il m'a non offert des parties (c'est un pro, normalement c'est payant!) et un pot à mon club:-)

Akiko/Midorima, maintenant tu sais :-)

L'interview de la journaliste, l'attitude d'Aomine sont des petites bulles d'humour salutaires. 

Mon chapitre préféré est quand même celui entre Kuroko, Kise et Kagami. Y a tellement de doubles lectures possibles sur l'attitude de Kise et Kuroko. Et vu par Kagami qui ne s'intéresse pas du tout à la partie, c'est encore plus intéressant. 

Et la fin du chapitre ressemble quand même à un piège ...

En tout cas, je suis ravie que ça te plaise :-)

elane

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
13 / Treize 27-10-2016

Coucou !

Me revoilà !

Bon, je suppose que tu le devines assez facilement mais... j’étais très contente quand Aomine a perdu patience et a jeté ses quatre vérités à la face d’Akiko. Merci ! Grâce à lui, mon humeur est remonté d’un cran (oui, je suis méchante avec la pauvre Akiko mais elle s’en remettra x). Qu’est-ce qu’on ferait sans lui, sérieusement. Ses potes ont beau le voir comme un gros idiot, il n’est pas si épais que ça xD Il comprend les choses aussi et il peut se montrer assez fin psychologue quand il s’y met !

J’apprécie un peu plus Midorima à force suivre son point de vue. Il n’est pas encore devenu mon personnage préféré, mais un jour viendra peut-être… xD Par contre, j’ai bien aimé le point de vue de Takao, à qui je m’identifie assez facilement, en fait. J’ai bien aimé qu’il soit jaloux et amer de la proximité de son Shin-chan avec les membres de la GM quand lui ne se voit que comme le larbin tout juste bon à le trimballer dans sa charrette, ah ah ah ! La pauvre ! Alors que bon, d’un point de vue extérieur, je pense que Midorima l’apprécie plus que beaucoup d’autres gens. Sinon, il ne lui ferait pas l’honneur de le laisser le tirer en cours, ou de le laisser squatter chez lui, ah ah. Du coup, quand Midorima l’inclut dans ses fameux amis, j’étais sans doute aussi contente que Takao =D

Imayoshi, maintenant. Lui, je l’aime bien de base ! En même temps, il faut être génial de base pour arriver à se coltiner un Aomine ingérable et réussir à se faire respecter de lui, ah ah. Donc ça ne m’étonne pas vraiment que ce soit vers lui que Aomine se tourne. Et de ce que je crois comprendre dans ses mots, lui aussi aurait donc vécu une situation similaire à celle de la fratrie Kise, alors ? Parce que la troisième solution qu’il leur donne pour survivre à ça, c’est un peu ce que lui est devenu. Ce qui explique aussi pourquoi il était réticent à se mêler de cette histoire. Il n’a peut-être pas envie de voir ressurgir des choses de son propre passé. Maintenant, je ne sais pas qui a fait le rapprochement aussi, ah ah, mais je suis contente qu’il ait accepté de les aider et je me demande, maintenant, quel est son fameux plan hyper risqué xD

Voilà !

A bientôt pour la suite !

Sachiko

elane
           Signaler
--- 28-10-2016

Salut,

un tout petit conseil, lis les deux chapitres suivant d'un traite, je pense ne pas trop m'avancer en disant qu'ils te plairont...

On a reparlera :-)

Aomine, comme je te le disais est un perso excellent pour bousculer un peu l'histoire et faire sortir les persos de leur cadre.

"ses potes ont beau le voir comme un gros idiot, il n’est pas si épais que ça xD "

Tu m'as fait rire toute seule là :-)

Midorima n'est pas mon perso préféré et ne le sera jamais :-) Je ne cherche pas à te le faire aimer mais un peu apprécier parce qu'il y a des choses à apprecier chez ce perso. Un de mes matchs préférés dans KnB, c'est Rakuzan/Shutoku. On voit toute l'évolution de Midorima à travers les yeux de Takao, de son lien avec son équipe et la façon dont il réagit quand il dit que non il n'y a pas de boulets dans son équipe... Il a gagné tout mon respect dans cette partie. Et c'est lui qui donne une direction à Kuroko pour évoluer et même à Kagami.

C'est un perso qui cache beaucoup de choses intéressantes derrière ses manies et son attitude revêche.

Imayoshi .... Oui, je l'aime aussi. Tu as bein compris la petite allusion aux trois solutions. Je me suis un peu inspirée de "Lie to me" (j'adore cette série) où il est dit que décrypter les mensonges et les gens de façon naturelle est une façon de survivre à un "environnement toxique"... Bref, une petite version évolutive de la situation que je ne trouve pas ridicule du tout.

Et Imayoshi me permet plein de petits moment d'humour à froid que j'adore avec son regard sarcastique sur toute chose.

Le plan, il ne sera pas exposé mais tu en verras les différentes étapes se dérouler par plein de points de vue, tu verras.

Je me permets de dire juste que je joue beaucoup avec les points de vue, tu verras :-)

Merci :-)

elane

 

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
11 / Onze 26-10-2016

Coucou !

Je voilà pour commenter la suite de ta fiction ^^ Je pensais déjà avancer un peu hier, mais malheureusement, ma connexion internet en a décidé autrement et donc j’ai dû oublier l’idée.

Alors… Que dire ? Aomine, quoi ! Je l’imagine trop sortir les vérités pas bonnes à dire avec le tact d’un éléphant dans un magasin de porcelaines. Mais perso, je suis contente qu’il l’ait fait, parce que bon, je ne pense pas que Kise l’aurait mieux pris s’il s’était contenté de le fixer en silence. Mieux vaut crever l’abcès le plus tôt possible. Et puis, je vois que, dans un sens, ça a marché. Kise a arrêté de faire semblant devant eux (bon, il s’est barré illico, aussi, mais les seuls plans à se dérouler sans accroc, ce sont ceux d’Hannibal Smith >.>). Et puis, ça l’a forcé à se réfugier chez Midorima qui a fini par lui remonter le moral à sa façon. Donc ce n’est pas un échec total, non ?

D’ailleurs, j’ai bien aimé le passage entre Midorima et Kise devant leur plateau de go et leur partie. C’est étonnant de savoir que Kise a un jour eu le courage de s’élever contre son père en lui mentant et en décidant de son avenir par lui-même. C’est triste qu’ensuite le père l’ait miné au point qu’il soit obligé de fuir plutôt que de l’affronter. Mais s’il a réussi une fois à lui tenir tête, il y a de grandes chances qu’il y parvienne encore U.U

Bref ! Je ne veux pas que Kise arrête le basket U.U Donc les autres auront intérêt à se manier le train pour continuer à le surpasser et lui proposer de nouveaux défis !

Sinon, je pense qu’on devrait déplacer le sujet de notre défi à « tu m’offres un verre si, à la fin de cette fiction, je n’arrive toujours pas à aimer Akiko ! » parce que je suis certaine de le gagner, ah ah. Non, sérieusement, Akiko me laisse complètement de marbre, quand elle ne m’irrite pas. Pourtant… elle ne m’a rien fait, hein ! Mais… je sais pas, je n’arrive pas encore à m’y attacher, à lui trouver un petit truc qui me plait (à part qu’elle joue au go, mais son frère aussi, alors… x). En même temps, si ça peut te rassurer, il est très difficile de me faire apprécier un OC dans une fanfiction. Vraiment trèèèès difficile. Donc pour l’instant, je t’avoue que j’ai plus de réticence à lire les passages où elle apparaît que ceux des autres personnages que je dévore littéralement.

Mais à part ça, je suis très curieuse de voir la suite et d’assister à l’émancipation de Kise =D Et je croise les doigts pour qu’on voit davantage Kuroko, ah ah !

A bientôt !

Sachiko

elane
           Signaler
--- 26-10-2016

Salut,

Aomine est trop facile à utiliser :-) C'est un perso un peu trop franc et brut dans sa façon de faire, parler... Mais parfois, ça a du bon.
Midorima aussi joue plutôt bien son rôle même q'il ne s'en rend pas vraiment compte. La petite scène chez Midorima révèle beaucoup de choses sur Kise.

Moi non plus je ne veux pas que Kise arrête le basket! Et c'est marrant par la suite s'appelle "Un Nouveau défi".... Mais peut-être l'as-tu fait exprès.

Akiko ... Désolé. Alors pour être honnête, on ne la voit presque plus dans "Un nouveau Défi" puisqu'elle sert avant tout à lancer l'intrigue, tu verras.

J'espère quand même que tu l'apprécieras un tout petit peu.

Bon, je pense que dans le chapitre suivant, tu apprécieras un tout petit plus Midorima ... Enfin, je l'espère :-)

Kuroko est mon perso préféré avec Kise :-) On le retrouvera un peu plus tard mais pas tout de suite, tu verras... Je crois que tu peux sans peine de quoi pale ma romance ...attention, c'est bien une romance pas du Yaoi même si ce sont deux garçons. Parce que j'ai horreur de la plupart des clichés véhiculés dans le Yaoi. On peut faire une romance sur deu garçons, c'est possible!

L'émancipation de Kise .... work in progress ...

Merci pour ton comm'. 

elane

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
9 / Neuf 24-10-2016

Reuh !

(Ensuite promis, je retourne bosser xD)

Je sais pas trop quoi dire sur ce chapitre, en fait… Aomine et Momoi sont fidèles à eux même alors, si Momoi n’était pas revenu sur l’incident du père, je pense qu’on aurait pas vu de changement particulier dans leur comportement. Et je pense que ça a dû vachement rassurer Akiko.

Je suis étonnée de voir que les membres d’un club de go puisse ne pas savoir qu’on peut devenir pro de go, même très jeune et qu’aucun ne sache qu’Akiko n’en est une xD Mais bon, du coup, elle peut avoir une scolarité normale. Par contre, elle ne voulait pas être responsable d’un club de go, c’est pourquoi elle a choisi Tôo, mais elle est quand même devenue la responsable du club de go de Kaijo ? C’est pas un peu contradictoire ? Même si elle veut se rapprocher de son frère…

Sinon, j’ai bien aimé la petite scène où Aomine débarque au club de go (dont il ignorait l’existence, forcément xD) et fait un peu tâche dans le paysage, ah ah. C’est clair qu’on a du mal à le voir dans un club de go, celui-là ! Pas assez sportif à son goût ! Et j’ai aussi ri quand il demande à Akiko s’ils lui font honte, quand elle les fait sortir manu militari de la salle de club avant qu’ils ne grillent sa couverture xD Ce sont les petites notes d’humour qui font de bien, ça change de l’ambiance pesante instaurée par le père.

Bon, par contre, j’ai très envie d’assassiner Kise père à coup de pelle avant de l’enterrer dans les bois, parce que non seulement il pourri la vie de ses gosses, mais en plus, il revient à la charge jusque dans le club de son fils. Il est vraiment pourri jusqu’à la moelle, ce type ! Kise me fait trop de peine, pour le coup. Heureusement qu’Aomine est là pour lui changer les idées. J’étais certaine qu’il allait lui proposer un match ! Pour Aomine, le basket est la solution à tous les problèmes U.U Et il a raison U.U

Bref, il est l’heure que j’y retourne !

A bientôt pour la suite =)

Sachiko

 

elane
           Signaler
--- 24-10-2016

Re,

la petite scène avec Aomine dans le club de go ... Je la vois trop. Lui, grand, imposant joueur de basket au milieu des gringalets filiformes à lunettes :-)

Alors Akiko est le lien entre Kaijo et Tôô, je l'avoue. Ca me permet de justifier le fait qu'Aomine aille à Kaijo. Parce qu'Aomine ne serait pas aller de lui-même voir Kise. Il a changé mais pas à ce point. Il avait besoin d'un coup de pouce pour aller à Kaijo.

Akiko est une simple élève à Tôô et celle qui entraîne le club de go à Kaijo (elle est pro).

Le club de go de Tôô n'a rien de sérieux (il doit ressembler un peu à celui que j'ai au lycée :-)). Ils jouent pour jouer et le monde des pros ne les intéressent pas. Du coup, Akiko peut y être incognito.

Mais bon, c'est qu'un détail rien de plus.

Et une occasion pour une scène assez drôle avec Aomine et Momoi :-)

Je pensais que t'allais plus réagir au "bat-signal" des joueurs de la GM :-) Je pense que la meilleure scène du chapitre, c'est la petite conversation entre Kasamatsu et Aomine. 

On voit que si Kise était à deux doigt sde copier le jeu de l'ombre de Kuroko, ce n'est pas si anodin que ça. Et Kasamatsu a une dimension comique que je ne lui soupçonnait pas :-)

Mais oui pour Aomine, le basket est la solution a tout et j'adore sa réaction. C'est tellement lui. Et on se rend compte à quel point il est redevenu celui qu'il était avant avec cette réaction.

Merci encore :-)

elane

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
8 / Huit 24-10-2016

Coucou !

Je profite de ma pause déjeuner pour lire quelques chapitres (parce que mine de rien, j’ai hâte de lire toutes tes fictions x). Et donc, me revoilà !

 

Alors, chapitre 7 :

Midorima se montre plus affecté par sa confrontation avec Kise père qu’il ne l’aimerait. C’est presque étrange de le voir comme ça, à presque manquer un de ses paniers fétiches et quitter l’entraînement comme s’il en avait marre. Ca lui ressemble bien et en même temps, ça ne lui ressemble pas, tu vois ce que je veux dire ? (si non, tant pis xD). Bref, ses équipiers ne s’y trompent pas, surtout Takao qui commence à trop bien le connaître. Et le message d’Akiko et son fameux « il faut qu’on parle » m’a fait sourire : on dirait un couple sur le point de rompre xD

Je note que le match qui oppose Kuroko à Kise est déjà bien meilleur que le premier que j’ai lu, donc j’ai bon espoir que les prochains soient à la hauteur de tes prétentions U.U Ce qui ne m’arrange pas, parce que j’ai très envie de me faire payer un verre par toi >.>

Bref, il était plus dynamique et plus intéressant, même alors qu’il ne dure pas très longtemps. Mais on est davantage concerné par les pensées de Kise et de Kuroko, ce qui donne plus de profondeur au duel qui les oppose. Bon, après, je t’avoue que je n’ai pas envie que Kise arrive  copier parfaitement Kuroko, parce que j’aime l’idée que le style de Kuroko, qui n’est pas un joueur physiquement extraordinaire, bien au contraire, soit tellement unique qu’il soit le seul à savoir l’utiliser. Comme le dit Kuroko plus tard, quand lui et Kise se parlent sur le banc, c’est ce qui fait « sa valeur » même si Kuroko sera toujours aussi génial même sans magie (y a que lui pour rester de marbre en toute situation xD). Donc s’il peut être copié par Kise, ça m’attristerait qu’il perde SA particularité qui fait de lui un joueur encore plus exceptionnel que ceux de la génération des miracles.

Pour rester sur le discours de Kuroko, on sent que les parole de Kise père l’ont travaillé lui aussi, mais comme toujours avec Kuroko, il a tout de suite trouvé sa réponse et loin de fuir Kise, il est prêt à le soutenir =D

 

Chapitre 8 :

La confrontation entre Midorima et Akiko, je l’attendais, parce que je me demandais comment la miss allait se comporter face à ce témoin gênant et surtout, face à celui dont elle est le plus proche (ce qui amusant parce que j’ai du mal à voir Midorima proche d’une fille xD). Et comme prévu, elle est en colère, forcément. Heureusement que Midorima a eu la bonne idée de téléphoner à Momoi qui lui a donné un conseil (certes, détourné) pour ne pas blesser davantage Akiko.

Bon, très sincèrement, je pense qu’Akiko va gagner, ah ah. Midorima n’a aucune chance ! Mais au moins, ils auront pu parler tous les deux et je pense que ça les a rapprochés un peu plus.

Tu sais, quand tu parles de club de go, de tournoi Meijin, etc… j’ai toujours l’impression que Hikaru va débarquer xD Genre, même en clin d’œil xD Et je suis presque déçue quand il ne le fait pas !

Bref, j’ai moins de choses à dire sur ce chapitre parce que, pour l’instant, je ne suis pas très attachée à Akiko. J’ai toujours du mal avec les OOC, c’est difficile d’en créer une que j’arrive à apprécier (Akiko n’y est pour rien). Et Midorima n’est pas non plus un personnage que j’affectionne plus que ça, donc leur passage à tous les deux m’inspirent moins >.< Mais j’ai quand même apprécié ce huitième chapitre, hein ! 

Bisous !

Sachiko

elane
           Signaler
--- 24-10-2016

Le site a bugé et adieu ma réponse!

Reprenons!

J'adore le lien entre Kise et Kuroko et le chp 7 est un de mes préférés. Et si tu as aimé ce début de match, je pense que je suis plus bien partie pour le pari!

Mais comme tu le dis, ce qui est important, c'est ce qui se passe dans la tête des deux joueurs. Kise qui est perdu et Kuroko qui est plus affecté par sa confrontation avec le père des Kise.

Tout son petit discours est terriblement important pour la suite.

Et oui, ils sont tous prêts à soutenir Kise. Cette histoire est vraiment le point de départ à la suite où toute la GM est réunie.

Chp 8

Midorima est sûrement le perso que j'aime le moins dans la GM. Mais étrangement, c'est un perso assez agréable à utiliser dans l'histoire. J'adore le faire évolué, j'espère que je réussirais à te le faire aimer un peu plus. Ainsi qu'Akiko...

Le go, c'est une façon d'utiliser un sujet que j'aime et que je connais bien pour faire progresser l'histoire.

Ca m'arrange parce qu'on peut être un enfant et gagner sa vie avec le go et que ça explique l'émancipation des Kise. Et ça me permettra d'illustrer et de faire avancer l'histoire tout en explorant ce monde du go que j'adore ... et qui ressemble du coup à des ref à Hikaru.

J'aime bien l'aveu d'Akiko à Midorima sur l'importance de leurs parties. J'espère que j'arriverai à te les faire apprécier de plus en plus.

Plus j'y pense et plus je pense que tu préféreras mes autres histoires qui sont beaucoup plus lumineuses. Un autre pari en somme :-)

elane (qui copie le comm avant de l'enregistrer, cette fois!)

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
6 / Six 23-10-2016

Bon, je m'arrêterai ici pour aujourd'hui (mais je reviendrai U.U).

J'ai lu tes réponses et en effet, je suppose que c'est mieux que j'ai commencé par là avant de me mettre à ta dernière fiction. Maintenant, j'ai hâte d'y être pour lire ces fameux match ! Et donc, pari tenu pour moi U.U On verra ce qu'il en est une fois que je lirais ces fameux chapitres, uh uh.

Pour en revenir aux chapitres 5 et 6 : Bon sang, je déteste de plus en plus le père Kise. Il est vraiment horrible, ce type ! Quand je pense qu'il ose rabaisser son fils devant la caméra, alors que la journaliste lui pose une question, c'est juste de la cruauté pure. Kise m'a fait de la peine, chaque fois que je le voyais se ratatiner sur lui même et s'effacer devant l'attitude obséquieuse et détestable de son père envers lui. Et je vois que ses amis ne s'y sont pas trompés eux non pllus. En même teps, un Kise qui n'attire pas l'attention des gens autour de lui et qui devient encore plus trensparent que Kuroko...  c'est louche xD 

Bref, je m'attendais à ce que le père soit un monstre mais ça fait mal quand même, surtout quand ils décident tous d'aller chercher Akiko qui est retenu prisonnière par son père. Je peux comprendre que, la pauvre, elle ne supporte pas qu'ils soient témoins de ce genre de spectacle. Mais je suis contente qu'elle ait trouvé le courage de gifler son enfoiré de père. Très franchement, les gens comme lui, je leur tordrai le cou. Un jour, faudra qu'à son tour, elle le rabaisse devant les médias, histoire de lui rendre la monnaie de sa pièce. Je suis certaine que ça lui ferai les pieds qu'elle agisse ainsi, lui qui veut à tout prix briller à travers elle. Vivement que ça lui retombe sur le coin du nez.

Après, d'un point de vue extérieur, c'est vrai que tu peux te dire "mais pourquoi ils réagissent pas, ces deux-là !". Mais bon, quand tu as été élevé depuis petits avec ce genre de parent, c'est difficile de te soustraire à leur influence et à prendre ton indépendance vis à vis d'eux. Je pense que Kise et sa soeur auront vraiment besoin de l'appui de leurs amis pour y parvenir. Je suis de tout cour avec eux U.U 

Bien entendu, j'ai bien aimé toutes les petites touches d'humour, qui sont plus que les bienvenus vu le côté très sombre qui prend le pas sur le côté comique >.< Du coup, j'ai bien aimé que les potes de Midorima le chambre un peu avec Akiko, ah ah ! Et puis, toute cette amitié entre eux, ça fait du bien pour les yeux U.U 

Et puis, surtout : Kuroko ! Il est trop fort xD Il est bien le seul qui arrive à rester calme et à surprendre tout le monde, même le père de Kise, face à autant de méchanceté envers ses amis et lui-même. Que feraient-ils sans lui, vraiment ?! 

Sur ce, je vais te laisser =) 

A très bientôt ! 

Sachiko

elane
           Signaler
--- 23-10-2016

Re,

mais c'est déjà bien :-)

J'adore la petite scène à Shutoku qui montre à quel point Midorima est de mieux en mieux intégré dans son club. 

Parce que ça amuse toute l'équipe de voir Midorima se passionner pour une partie qu'ils ne comprennent pas!

Et la petite scène entre Kise et Midorima montre à quel point il se préoccupe des autres quand même.

Oui, leur amitié à tous sera un atout précieux dans toute cette histoire.

Le père, la réaction des enfants ... je me suis inspirée des notes de ma soeur sur le comportement des enfants qui ont subis ça toute leur enfance. C'est malheureusement tout à fait crédible.

Kuroko, c'est vraiment un perso que j'aime bcp. Et s'il n'en a pas l'air, il est quand même très décontenancé par le père des Kise. Tu verras ça dans le prochain chapitre.

Alors rassure-toi. Cet aspect sombre ne durera que pendant Kise. La deuxième partie n'est pas du tout comme ça (à part qq ref à cette partie toutes petites).

Bonne continuation :-)

Et on tient les paris alors!

Faudra que tu lises Pénombres avant un nouveau défi, tu suivras l'évolution naturelle entre les matchs :-) Ils seront de mieux en mieux!

Bon WE :)

elane

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
4 / Quatre 23-10-2016

Reuh ! 

Bon, je n'ai pas grand-chose à dire sur le chapitre 3. A vrai dire, le récit du match ne m'a pas passionné plus que ça mais c'est normal. Ca rendra toujours mieux en images qu'en mot, ce genre de chose. Là, lire le résumé des actions du match ne m'a pas transportée plus que ça. Et je ne t'en veux pas xD Je ne ferais sans doute pas mieux moi-même.

Le chapitre suivant est plus intéressant car on en apprend plus sur le fameux "papa" de Kise. Alors comme ça, c'est un joueur de go raté qui transpose ses désirs sur ses enfants, quitte à les traumatiser. Sympa. La petite soeur s'en sort pas trop mal, étant donné qu'elle aime le go. Le poids aurait été encore plus difficile à porter si elle avait détesté. Mais bon, ça ne doit pas être drôle tous les jours de devoir supporter les attentes de son père et de les rencontrer, tout en sachant que quoiqu'il arrive, ce ne sera jamais assez. Et pour elle qui adore son frère, c(est d'autant plus dur qu'elle doit le voir être rabaissé et ignorer par leur père. Pauvre Kise, câliiin ! 

Je sens que Aomine n'est pas si indifférent à la petite soeur xD Si Kise s'en rend compte, ça risque de ne pas se passer comme ça, ah ah ! 

L'analyse de Momoi du jeu de Kise est intéressante et reprend (en mieux) ce que je pensais de la situation. J'espère que Kise arrivera à surmonter son complexe et développer un jeu plus personnel capable de surpasser celui de Aomine =) Ca leur ferait du bien à tous les deux. Et je pense qu'on peut compter sur Momoi pour y oeuvrer du mieux qu'elle peut x)

Niveau style, comme d'hab'. Pas grand chose à dire ! S'il y a des petits défauts, se sont surtout des erreurs d'inattention, comme des mots oubliés ou des ajoutés. Mais bon, rien de très grave =) C'est juste moi qui est chiante x) 

Bisous !

Sachiko

elane
           Signaler
--- 23-10-2016

Re,

pour le match ... tu as ta réponse dans ma réponse à ton comm d'avant. C'est pas clair hein :-)

Mais je vais faire un pari avec toi ....je te paierai un pot la prochaine fois qu'on se verra sur Paris, si je perds. Tu ne vas pas lâcher ta lecture pendant les matchs dans "Un nouveau Défi". 

Le match dans Pénombres est meilleur mais pas au niveau de ceux que j'ai écrit dans "Un nouveau Défi".

On tient le pari?

Tu commences à voir l'histoire se dessiner via la soeur. J'ai commencé cette histoire après avoir hébergé ma soeur pour une formation sur les enfants maltraités, physiquement et psychologiquement (elle est magistrate ma petite soeur).

Ce genre de comportement existe malheureusement et je me suis bcp servi de ses notes pour la suite. Je ne fais pas un cour, je te rassure mais je m'en suis servie pour expliquer et décrire des comportements.

Oui, y a qq fautes et oublis, faudrait que je relise de temps en temps!

Merci encore,

elane

 

Répondre
Sachiko-chan
           Signaler
2 / Deux 23-10-2016

Bon, après les deux premiers chapitres, je me devais de commenter, parce que j'ai tellement ri ! Ca faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé durant une lecture ! Mais bon, commençons par le début : 

Kise ! J'aime bien ce personnage donc je suis ravie de le retrouver pour ce début de fiction et en apprendre davantage sur lui et sa famille. Je ne m'attendais pas à le voir être victime d'un père tellement froid qu'il ferait honte à un iceberg. Mais ça explique pourquoi Kise à besoin d'un modèle à ce point. Et ça me fait un peu penser au père d'Akachi. Les deux doivent être potes, c'est pas possible ! Ils ont acheté le même guide "Comment complexer son enfant" pour élever leurs gosses, c'est pas possible autrement, ah ah ah. Mais c'est amusant, je ne voyais pas Kise faire partie d'une famille "à probléme", donc je vais voir ce que tu en fais ^^

Je suis quand même ravie de voir qu'il a une adorable petite soeur (j'ai ri quand Aomine fait remarquer que la canon de la famille, c'est elle xD) qu'il adore et qui l'adore en retour. Et bien entendu, j'ai souri en voyant qu'elle jouait au go professionnellement. J'aurais dû me douter que tu en mettrais quelque part, ah ah. S'il n'y en a avait pas eu, ça m'aurait manqué, je pense. En plus de ça, la miss à l'air très sympa, donc à voir ce qu'elle va devenir !

J'ai aussi rigolé quand j'ai lu la chute du chapitre, avec Kagami qui fait la tête parce qu'il n'a pas de vidéo, lui xD Tu sais que, pendant qu'il était en train de regarder les vidéos des autres, je me suis demandée "et lui, il en a une ?", ah ah ah ! Je ne sais pas pourquoi, mais je le sentais venir, ce coup-là. Kagami doit se sentir d'autant plus vexé que Kise l'a imité sans avoir dû regardé de vidéos de lui xD Le pauvre. 

Ensuite... Aomine... je suis tellement émue T.T Non, vraiment, ça fait tellement plaisir de le voir aller à l'entraînement de lui-même et travailler son jeu en équipe. On sent qu'il est passé à l'étape supérieur et qu'il a bien appris sa leçon de ses deux défaites face à Kuroko. Je suis contente pour lui et son équipe et je sens que le futur capinaine est quelque peu rassuré de voir que l'élément à problème de son équipe à changé dans le bon sens, ah ah. Ca va lui épargner quelques crises d'angoisses et un ulcère à l'estomac en fin d'année >.>

Bref, je vais lire la suite !

Bisous !

Sachiko

PS : Désolée pour les fautes T.T Je suis irrécupérable quand je ne fais pas gaffe !

elane
           Signaler
--- 23-10-2016

Re,

tu viens de mettre le doigt sur le petit côté sombre de cette histoire.

Elle s'appelle Kise parce qu'elle va en fait tourner autour de la famille Kise et oui les parents Kise sont pas des parents chaleureux et aimants, c'est le moins qu'on puisse dire.

Si tu lis ma romance, tu verras que je donne à Kise une famille formidable :-)

Aomine, il aime les filles (n'en déplaise à tous ceux qui le case avec tous les membres de l'équipe!) alors non il ne peut pas trouver Kise beau. Mais une fille qui ressemble à Kise, oui!

Alors ce n'est pas mon chapitre le plus comique, loin de là. Mais si déjà ces petites chutes te font rire, on va dire que je suis assez confiante pour la suite (surtout un nouveau défi!).

La petite scène avec Aomine ... Oh, je le vais le fair tellement progresser pendant cette histoire et la suivante. C'est une des choses que j'ai préféré écrire dans cette histoire, tu verras.

Ses équipiers ont eu du mal à raccrocher leur machoire et j'aime bien la petite anecdote des chaussures que je reprends. Celles qu'il a acheté juste après sa défaite.

Y a un micro match dans le prochain chapitre ... et par rapport aux matchs que j'ai écrit dernièrement, c'est la différence qu'il y a entre mes premières scènes d'action dans "les lettres d'Itachi" et les dernière. Y a un monde! Il faut mieux que tu aies commencé par celle-ci, sinon, le choc serait trop grand!

Bonne continuation.

Je ne m'attendais pas à un retour si tôt, merci :-)

elane

Répondre
Athénos
           Signaler
2 / Deux 25-06-2016

J'adore ce chapitre. C'est sur il montre bien mon petit Daiki chéri -épouse moi et fais moi des gosses- redevenir quelqu'un de formidable. En plus c'est trop bien écrit on le sent vraiment.

elane
           Signaler
--- 25-06-2016

Salut,

c'est une des choses que j'ai préféré dans cette historie, faire évoluer Aomine vers ce qu'il aurait dû toujours être :-)

Bienvenue dans cette longue histoire, j'espère qu'elle te plaira.

elane

Répondre
Amazonlily
           Signaler
20 / Vingt 04-10-2015

Salut elane,

Je suis un peu en retard dans mes lectures ! (Voilà ce que c'est de finir ses journées tard et de ne plus avoir envie de rien faire. Et de passer ses week ends à dormir ! x))

Chapitre 20 :

Aomine qui a préféré passer son tour. C'est assez drôle et très réaliste.
Par contre, Midorima perturbé par Tsuki, c'est plus surprenant.

Il y a donc eu un nouveau match de basket. Et ça a été l'occasion pour Aomine de mettre le doigt sur la "jalousie" qu'il éprouve à l'égard de la relation Akiko/Midorima. Intéressant... Ça met bien en évidence le fait que jouer avec Kuroko lui manque, son ombre lui manque.

La cuisine de Papa Midorima qui arrive à surpasser les hamburgers dans le coeur d'Aomine, ça c'est fort (et drôle !).

Kise qui va mieux et retrouve sa soeur, c'est très plaisant à lire.

Plus de dix millions de yens, en effet, c'est une sacrée somme. Ça parait même incroyable de pouvoir déjà gagner autant d'argent rien qu'en finissant second.

Déménager semble en effet la bonne solution. C'est d'ailleurs ce à quoi je pensais en début de chapitre. Si Ryota et Akiko voulaient se défaire complétement de l'emprise de leur père, il n'y aurait pas des masses de possibilités et la meilleure serait sans doute de partir, peut-être même à l'étranger.

Akashi entre en scène. Et cela répond à une question que je me posais depuis le début, à savoir quand ta fiction prend place. Et c'est donc après la fin du manga et avoir ramené tout le monde dans le droit chemin.
Mais du coup, il nous manque un joueur de la Génération des Miracles : Murasakibara. Peut-être pour le prochain chapitre ?

L'enthousiasme d'Akiko malgré ses défaites fait plaisir à lire. On sent très bien sa passion pour le go et son envie de progresser toujours plus.

Aomine qui appelle Kuroko "Tetsu", pour tout te dire, ça m'avait manqué. D'autant que j'ai encore la (superbe) voix originale de Daiki en tête. x)

Un mystérieux rendez-vous, et avec Kuroko...
Et tu m'as encore eu dans les grandes largeurs, elane !
Eloigner Papa Kise grâce à son travail et couper presque définitivement ses liens avec ses enfants grâce à leur émancipation, je ne l'avais pas du tout envisagé.
Mais c'est une très bonne chose pour eux, grâce à Akashi.

J'aime bien cette incursion que tu fais dans son esprit d'ailleurs, et qui nous montre à quel point il s'en veut d'avoir été comme ça et surtout d'avoir infligé ça à ses coéquipiers.
La fin de la scène est d'ailleurs très belle. Parce que c'est vrai qu'Akashi vit un peu la même chose qu'eux.

Quelle ironie en effet concernant Kuroko et ses sentiments pour Kise. Mais je suis personnellement moins pessimiste que lui.

Ah... Que de suspens... Les festivités secrètes... Et une histoire de liste ! Mon idée de tournoi de basket / entraînement, ne serait peut-être pas si mal en fin de compte...

Mais te connaissant, je m'attends à tout !

 

 

Chapitre 21 :

Mon dieu, déjà la fin. Comme c'est passé vite !

Midorima énervé contre Tsuki parce qu'elle accapare Akiko. C'est mignon. x)
Tout comme son refus de jouer lors d'une partie officielle. La seule adversaire qu'il veut c'est Akiko, et ça se comprend.

Alors ça c'est une sacrée surprise ! Takemiya qui vient voir Akiko. 
Tu t'en voulais trop de l'avoir fait passer pour un méchant, hein ? ;)

J'aime bien ta description de la pression que ressent alors Midorima face au regard de Takemiya, et ta comparaison avec le basket.

"Alors ça c'est trop mignon." Voilà ce que j'ai pensé en voyant Takemiya utiliser son style de go contre Akiko pour la première fois. Ça se passe de mots mais ça a quand même une sacrée importance.

Alors ça c'est pas juste ! Ils savent tous ce qu'il y a dans l'enveloppe sauf nous. Je trouve ça très frustrant. x)

Des photos de Midorima enfant, en effet, ça doit valoir le coup d'oeil. Pauvre Takao !

Ah ! J'avais raison ! Murasakibara fait son apparition.

Un nouveau personnage entre encore en scène. Louise Hugo. Une joueuse de basket française.
Ça ne me surprend même plus qu'Akashi sache parler français. xD

Son duel avec Kagami est intéressant. Tout comme son envie d'être dans les meilleures conditions possibles pour essayer de gagner le dernier point. Qu'elle gagne on ne peut plus facilement, d'ailleurs !

Ah, on va enfin savoir !
Bien joué elane, encore une fois. Je pensais au basket, mais j'étais loin d'imaginer ça. La coupe du monde des moins de dix-neuf ans. Ça c'est un sacré challenge ! De quoi motiver tout le monde. Même les plus réticents. J'ai d'ailleurs bien aimé l'hésitation d'Izuki. Et l'arrivée de Nijimura (même si au début, je me suis demandée qui c'était ! xD).

Maman Midorima, je l'aime aussi. Prévenante, attentionné, et... mère. Comme elle explique sa réaction d'ailleurs.Deux recettes de Papa Midorima en cadeau de pendaison de crémaillère, ça c'est du cadeau !

Aomine est un peu nostalgique, mais ça se comprend très bien. Ça fait chaud au coeur de retrouver tout ce petit monde, avec quelques personnes de plus.

En effet, il y a un peu de mystère autour de Louise. A la lire se décrire, on dirait un peu une membre de la Génération des Miracles en version féminine... Ou alors une (vice-)championne du monde ?
D'accord ! Je comprends mieux. En tout cas je l'aime assez ! Et puis l'échange Kagami / Aomine était assez drôle.

De même que la fin (bien qu'un peu abrupte à mon goût... J'étais devant mon écran en mode "Quoi ? C'est tout ? Noooon, mais noooon !) avec cette référence à tout ce qu'il s'est passé depuis le début du manga et qui a continué dans ta fiction.

Tu dis t'être inspirée de "la capitaine de l'équipe de France championne du monde", tu parles de Céline Dumerc ? Si oui je te comprends tout à fait. J'ai eu l'occasion de la voir en match, avec la France, et c'était vraiment chouette.

Eh bien voilà. Kise est terminée. Ça me fait un petit quelque chose.
J'ai adoré suivre ton histoire et en apprendre davantage au fil des semaines, voir Ryota et Akiko évoluer, se libérer. Cela m'a aussi permis de me replonger dans Kuroko's Basket, et c'était très appréciable.

Merci beaucoup d'avoir partagé ta fiction avec nous.
Bonne continuation et à bientôt j'espère, pour une autre lecture, ou au détour d'un forum !
Amazonlily.

P.S. : Tu n'as qu'à me dire où tu veux que je signe pour avoir la suite. ;)

elane
           Signaler
--- 05-10-2015

Salut,

 Etant donné que tu es quasiment ma seule commentatrice sur cette histoire, tu pouvais prendre tout ton temps pour répondre J

 Alors je vais essayer de ne pas trop partir dans tous les sens pour te répondre cette fois.

 Chapitre 20

 Et oui Aomine ne pouvais pas retourner de son plein grès à la partie d’Akiko. Et je le comprends le pauvre.

Quant à Tsuki, c’est la version féminine de Takao… Takao, il gère. Mais Tsuki, c’est une fille. C’est plus délicat pour lui, en tout cas j’imagine que ça l’est.

Oh, t’as tout compris à la gêne d’Aomine. C’est la complicité sur le terrain qui lui manque, que ce soit avec son ombre ou quelqu’un d’autre. Honnêtement, je ne crois pas qu’il retrouvera ça un jour. Il a trop changé.

La cuisine des Midorima… j’avoue, j’imagine la cuisine de ma famille dans le Sud Ouest. Je t’ai dis que j’avais coupé une scène entre Ryota et les Midorima où on apprenait l’origine des portes bonheur et Midorima et que la grand-mère de Midorima était française, du Sud Ouest. Ma famille du Gers fait la meilleure cuisine au monde (oui, je ne suis pas objective). Et la pipérade de ma tante est le meilleur plat que j’ai jamais mangé et pourtant ça ressemble à rien quand tu le regardes !

Oh, le deuxième prix du Meijin est bien à 10 millions et le premier pris à à peu près trois fois plus. Mais c’est un des plus grands titres du monde du go, y en a que 3 autres qui sont au même niveau au Japon. C’est vraiment important comme prix.

 C’est marrant ta réfléxion sur le déménagement à l’étranger puisqu’au final, c’est leur père qui va déménager à l’étranger J Bye Papa Kise !

 Oh, c’est vrai que le placement de ma fic est un peu flou. Comme au départ ça devait être des chapitres indépendants, j’ai un petit gap entre la défaite de Kaijo et la fin de la Winter Cup. Moi qui suis assez à cheval sur ce genre de choses, j’ai pas réussi à trouver une façon de lier tout ça. Je comprends ta confusion (qui prouve que t’as vraiment bien suivi, t’es la seule à l’avoir remarqué).

 Moi aussi, j’aime bien le « Tetsu » d’Aomine en VO. Y a un truc qui passe, je ne sais pas comment le dire autrement.

 Akashi, c’est un peu l’adulte de la situation. C’est lui qui a les moyens de rendre tout ça tangible et il le fait avec la forme. Même s’il a réellement peur que ses amis lui tournent le dos après « l’épisode teiko ».

Et oui, Akiko et Ryota savaient eux-aussi. C’est la pression mise par son père qui a déclenché la mise en place de sa double personnalité, c’est quand même loin d’être anodin.

 

Chapitre 21

 Et oui, tout a une fin… et je reconnais qu’elle est un peu (beaucoup ?) abrupte…

Désolée

 Pour Takemiya, t’as cent fois raison… je ne pouvais pas me résoudre à lui laisser un si mauvais rôle. Et oui on peut rentrer dans la zone au go aussi. J’en ai moi-même fait l’expérience en tournoi, pas besoin d’être un génie pour y entrer, je t’assure, il faut surtout être passionné par le jeu. Et c’esr un sentiment incroyable. On a l’impression de tou t calculer, de tout voir, anticiper. C’est incroyable comme sensation.

 Quant au fait que Midorima ne veuille jouer qu’avec Akiko… Quand on joue avec quelqu’un qui aime vraiment le jeu, ça donne un aspect très différent au jeu. Et Midorima, il aime pas que le jeu J

 Les photos… C’est marrant mais j’adore mettre Midorima dans ce genre de situations (je viens de le faire dans mon autre fic avec une peluche, souvenir d’enfance…).

 Oh, la française, ce n’est pas Dumerc. La France est bien championne du monde mais du championnat scolaire qui a eu lieu à Limoges cette année, finale remportée face à l’Allemagne.

Et l’équipe de France était une équipe très collective et l’équipe d’Allemagne n’était centre que sur deux joueuses qui à 16 ans sont déjà pro et en plus ce sont deux sœurs. C’était vraiment l’affrontement entre un jeu collectif et un jeu centré sur deux joueuses qui ont marqué 9 paniers sur 10.

Alors pour mon autre fic « pénombres », je viens de me mettre au défi d’écrire un match monstrueux, minute par minute, seconde par seconde… avec escalade de techniques et de rebondissement… oui, c’est une romance mais j’aime pas les romances qui font que de la romance. C’est KnB, il doit y avoir du basket.

Et mon match Kaijo/Serin est vraiment bien passé auprès de mes lecteurs…

Du coup, maintenant que je sais que je peux le faire, je vais me lancer dès que pénombres sera finie.

Je te tiendrais au courant, si ça te tente.

 Ah Maman Midorima… non tous les adultes ne sont pas des gens horribles. Et oui, c’est son instinct maternel qui a parlé. J’adore aussi le cadeau du père J

 Merci beaucoup pour tes comms

 J’avais hésité à publier cette histoire ici, le fandom KnB n’y est pas très dynamique contrairement à fanfiction. Mais tes retours a eux-seuls me montrent que j’ai eu raison.

 elane

 P S / Comme je le disais, pénombres est peut-être une romance mais c’est loin très loin d’être que ça. Il y a tout ce qui fait ma plume et même un très gros match de basket. Hésite pas à y faire un tour si tu es tentée pour te faire ton opinion en attendant la suite :-)

Répondre
Wisteria
           Signaler
20 / Vingt 30-09-2015

Coucou !

Alors, bon ça fait pas très longtemps que je suis ta fiction mais je me suis dite qu'il fallait que je commence à poser ma pierre à l'édifice ! Surtout que tu mérites quand même plus de comm' m'enfin... Bref, faudra pas trop s'attendre à un comm' constructiif et pavéïque (oui, j'invente des mots, je sais...) de ma part mais je ferai ce que je peux ! ^^'

Bref, c'est parti mon Hiki (oui, je commente que le chapitre 20 pas ceux d'avant parce que je dois t'avouer que j'ai un peu la flemme là... ^^")

- "dix heures" : j'espère qu'il avait apporté à manger !!

- En fait, le point faible de Kise c'est la nourriture ! XD On a un point commun alors ! XD

- Je sais pas pourquoi, mais dès qu'Akashi est mentionné ou mieux, se pointe, j'ai l'impression qu'un gros, gros truc se prépare ! ^^"

- Et c'est super-Akashi qui arrive à faire partir le père... Y'a pas à dire, il est fort le mec {#[ :robot: ] Robot} ! XD ^^

- "il ne pourrait bien sûr pas pouvoir la refuser" : on prie pour qu'il reste là-bas hein !! {#[ :v: ] V}

- "Nous aussi on savait" : elle a la classe quand même cette phrase non ? XD ^^

- " Nous t’avons tous pardonné pour la simple et bonne raison que nous avons tous notre part de responsabilité dans cette histoire" : tout à fait d'accord, j'arrêtais pas de penser ça !

- Cool ! On attend les négociations !!! On attend ! On attend !

Voili, voilou ! C'était mon (très petit) commentaire (et pas très utile hein faut l'avouer ! XD) !

A la prochaine ! (oui, tu ne te débarasseras pas de moi comme ça ! ^^')

Biz

elane
           Signaler
--- 01-10-2015

Salut,

comm constructif ou non, ça fait toujours très plaisir.

Et oui, Akashi en impose toujours. Même s'il est redevenu celui qu'il était, ce n'est pas n'importe qui.

La réplique d'Akiko... Je suis contente que tu l'ai relevé, je voulais qu'elle marque. 

Alors ce n'est pas les négociations que tu verras à la suite... Mais je n'en dis pas plus si ce n'est que ce sera le dernier chapitre... Et qu'il ouvre la porte sur une suite que j'écrirai sûrement un jour.

Merci encore, j'espère que le dernier chapitre te plaira,

elane

Répondre
Amazonlily
           Signaler
19 / Dix-neuf 28-09-2015

Salut elane,

Pas de yaoi, tu me vois rassurée. Mais c'est vrai que dans le manga, ça aurait été la relation la moins saugrenue, en effet. x')
Will Hunting, c'est ça ! En effet, un très beau film.

C'est quand même dingue comme tu lis dans mes pensées, parce que c'est une des questions que j'ai oublié dans mon précédent comm' et qui m'est revenue une fois envoyé : "Et Takao et les autres personnages secondaires, on va les revoir d'ici la fin, ou pas du tout ?"

Takao, donc.
Je trouve ça mignon qu'il ait envie d'en apprendre plus sur le go du fait que Midorima aime ça. Cela prouve son amitié mais aussi un peu sa jalousie / son envie de ne pas être mis à l'écart.

Et on découvre un nouveau personnage. Tsuki. Elle a l'air d'avoir un sacré caractère.
Même Takao est intimidé. (héhé, je flaire un truc, là !)

J'aime bien la curiosité mal dissimulée puis plus dissimulée du tout des autres joueurs présents. Ça rajoute à la réalité de la scène, en plus d'être assez comique à imaginer.

Et du coup, on en apprend plus sur le passé d'Akiko !
On retrouve cette description de "Akiko la parfaite petite poupée" dans les paroles de Tsuki, mais on sent malgré tout, qu'elle ne s'est pas arrêté à ça, elle.

J'aime beaucoup la surprise d'Akiko et son vieux réflexe malgré son malaise. Et puis encore une fois l'analyse de Takao et la réaction des autres joueurs présents est assez drôle.
Ouh, en effet le "Kise" sonne vraiment comme une grosse claque. Akiko remet apparemment les choses à leurs places mais c'est assez violent à voir.

On sent aussi bien la tension d'Akiko face au défi de Tsuki, d'autant que si je ne me trompe pas, c'est son premier depuis sa défaite contre Takemiya.

La pendule, c'est le même genre que celle qu'on voit pour les échecs ?
J'aime bien ta description des coups rageurs. Je m'imagine très bien la scène entre Akiko et Tsuki, chacune essayant d'aller aussi vite que l'autre.
Et finalement Akiko qui abandonne, ça c'est un sacré choc !

Oh, d'accord, c'est donc ça. Akiko qui s'est sentie trahie, par une personne qu'elle considérait comme une amie en plus. Je comprends mieux. Et évidemment, Papa Kise est loin d'être innocent dans cette affaire.
Du coup, je me demande, on aura droit à leur conversation / réconciliation ?

De retour avec Kuroko et Kise maintenant.
J'aime bien cette histoire de jeu de cartes inventé. Et puis Papa et Maman Kuroko qui font un peu semblant de perdre.

"A la fin du jeu, ses parents leur souhaitent la bonne nuit"
Alors ce n'est absolument pas drôle, mais je n'ai pas pu m'empêcher de rire, parce que comment dire, c'est le genre d'expression qui sonne très Kaamelott à mes oreilles. Je ne sais pas pourquoi, je ne suis même plus sûre que ce soit vraiment dans un des sketchs, mais je l'entends être prononcé avec cet accent paysan, ou alors avec celui de l'aubergiste, et du coup, j'en rigole.

Eh ouais, Kuroko a mis le doigt dans un sacré engrenage en acceptant que Ryota devienne aussi possessif envers lui... Peut-être que c'est aussi là que Akashi entrerait en jeu, pour remettre un peu les pendules à l'heure de tout le monde. Non, en fait, je ne sais vraiment pas comment ça va se passer par la suite.

Le mystère reste entier. Tu le préserves même trop bien. :)

Merci pour ce chapitre,
A bientôt,
Amazonlily.

elane
           Signaler
--- 29-09-2015

Salut,

je t'avoue que j'avais un peu peur que tu l'aimes moins ce chapitre. Je me suis beaucoup amusée à l'écrire mais je reconnais qu'il est un cran en dessous des autres. 

J'adore Takao et je ne pouvais me résoudre à laisser planer le doute sur son comportement envers Midorima. Oui, je n'aime pas le Yaoi mais j'aime bien la romance quand elle est bien écrite... Ce qui est, il est vrai, très rare, surtout quand il s'agit d'une romance entre deux hommes. Car il y a une grosse différence entre une romance et du Yaoi, je trouve. 

Pour moi, Takao et Midorima sont amis. Et parfois, l'amitié peut impliquer des sentiments extrêmement forts comme la jalousie. Et oui, Takao est un peu jaloux d'Akiko. Mais il est aussi heureux pour son ami. Parce ce que grâce à elle, il va s'ouvrir un peu plus aussi.
La scène où il lui dit à sa façon qu'ils sont amis est un bon exemple.

Alors oui, je le fait passer via Tsuki et le go. Mais je suis une incorrigible... J'aime le go! Je suis toujours heureuse d'arriver à faire passer ma passion pour ce jeu. Et le club de Shutoku me fait bien rire avec ce choeur de joueurs trop polis pour montrer qu'ils sont à l'écoute parce qu'ils sont trop curieux de tous les échanges entre Tsuki/ Takao/Akiko.

Et le manque de formalisme de Takao est rafraichissant. Vraiment, je l'adore. 

Parce que pour un joueur de go, faire face à un pro, c'est comme rencontrer une star :-) Oh, si tu es curieuse, j'ai fait un petit texte sur une de mes propres parties de tournoi "Duels" que j'ai publié sur ce site. D'un autre côté, on m'a reproché d'être un peu trop technique dans ce petit texte... Et oui, la pendule est la même que pour les échecs.

En tout cas, Tsuki me permet d'enfoncer le clou sur le passé d'Akiko. Et d'une certaine façon, cela montre aussi le masque qu'elle a toujours porté et que Tsuki a vu ce qu'il y avait derrière. 

Et c'est la seule amie qu'Akiko s'est jamais faite. Moi aussi, j'aime la voir ne pas pouvoir cacher sa surprise la première fois qu'elle la revoit. Du coup la trahison du père montre un peu plus ses manipulations. Parce qu'Akiko ne s'en doutait pas une seule seconde.

Alors non, il n'y aura pas d'autres conforntation avec leur père. Mais Akashi va entrer en jeu dans le chapitre suivant et mettre les choses en bon ordre (pas comme la réponse à ce comm' qui part dans tous les sens!).

Kuroko/ Kise... Oui, j'aime bien le côté possessif. A vrai dire, les deux Kise ont  vraiment des traits communs avec leurs père parce qu'ils sont été élevés comme ça. C'est le côté possessif pour Kise parce qu'il ne sait pas trop comment exprimer autrement son amitié. Son père l'a persuadé qu'il pourrait jamais avoir des amis.

Kise se sent bien avec Kuroko comme on est bien avec un ami. Il n'y a rien de plus. Mais c'est déroutant pour lui parce qu'il est dans un état de faiblesse et que les seules preuves de l'intérêt qu'il ait jamais eu de ses parents passaient par ce sentiment possessif.

Oh le coup du jeu de cartes, c'est du vécu. On déteste les règles dans ma famille. On apprend plus ou moins une fois les règles et si le jeu fonctionne quand on y joue, on les adopte... Même si on finit souvent par se rendre compte qu'on a adapté pas mal de choses :-)

Par contre dans ma famille, pas de pitié pour personne.... Celui qui gagne, il a mieux joué que les autres. On s'est jamais fait de cadeaux. Personne aime perdre chez moi :-)

Oh la bonne nuit... J'avoue, j'aime bien l'expression. Mais maintenant que tu m'as mis l'intonation "Kamelottienne" dans la tête, je trouve ça aussi drôle! C'est marrant, j'ai un blog entier sur Kaamelott sur ce site et j'y ai même pas pensé! Et Dieu sait que je suis fan!

Merci pour ton comm',

désolée pour cette réponse qui part dans tous les sens! Et oui, j'adore dérouter mes lecteurs.

La suite très bientôt... 

elane

Répondre
Amazonlily
           Signaler
18 / Dix-huit 22-09-2015

Salut elane,

Héhé quand on dit que les profs font rien de leurs journées ! (Pas taper, j'veux en devenir un aussi. xD)
Oui, je me souviens de ce passage où Aomine a les mains un peu trop baladeuses au goût de ce cher Ryota. J'avais vraiment adoré !

Bon, Kuroko et Kise maintenant. Je trouve ça beau, la volonté de Kuroko d'aider Kise à tout prix, et surtout la phrase "il se sent prêt à inventer tellement de nouvelles techniques que jamais au grand jamais Kise ne pourrait dire qu’il l’avait complètement copié." On ressent bien sa détermination.

On ressent aussi très bien la possessivité de Kise, et la comparaison avec un ours en peluche m'a bien fait sourire. Si j'étais plus tournée vers ce genre de choses, je dirais qu'on est à deux doigts du yaoi, là. x)

"Le  matin suivant Un peu trop tôt…" De toute façon, le matin, il est toujours trop tôt !

Maman Kuroko ! Je l'aime aussi !
Oh, le passage qui suit est vraiment chouette ! Ça me rappelle ce film avec Robin Williams, dans le rôle d'un "vieux" professeur/psychologue, et Matt Damon en gamin surdoué, quand il lui répète "Ce n'est pas de ta faute. Ce n'est pas de ta faute." C'est une scène très forte qui m'avait fait monter les larmes aux yeux. ^^

Mon dieu, mais il n'y a que des scènes trop bien dans ce chapitre. Tu me compliques la vie, je vais arriver à court de synonymes pour le mot "chouette", là ! :)

La scène Akiko/Midorima, est vraiment super. J'aime beaucoup la description qu'elle fait d'elle-même en conseillant à Midorima de fuir. C'est un peu cliché sur les bords, mais ça fonctionne bien !

Ah, le milkshake à la vanille de Kuroko. Un incontournable.

Akashi ! Le voilà, ou presque.
Une idée à laquelle personne ne pourra résister, hein ? Là comme ça, j'aurais dit un match de basket, mais ça ne sera pas suffisant pour occuper Kise, alors je pense plutôt à une petite semaine d'entraînement / de stage, où tout le monde se retrouvera. Peut-être chez Akashi, ou pas loin. Ça pourrait être pas mal. Et comme ça, on est sûrs que Papa Kise gardera ses distances.
Ou alors, ça aura peut-être un rapport avec le go.

Bref, j'ai encore bien apprécié ma lecture. On en a plus appris sur Maman Kise, et sur la possible suite de l'histoire. On sent que les choses bougent doucement mais sûrement, ce qui est super positif pour nos deux frangins.

Merci pour ce nouveau chapitre,
A bientôt,
Amazonlily.

PS : Je pensais à un truc, en fin de compte, ton résumé ne colle pas spécialement avec l'histoire. C'est voulu ?

elane
           Signaler
--- 22-09-2015

Salut,

mince je suis découverte... Au début, j'avais trois chapitres en vue qui montraient l'évolution de Kise, Aomine et Midorima... Et pas plus. Et j'avais des bases pour une suite et après avoir fait mon plan de bataille, je me suis lançée. Du coup, oui, le résumé ne correspond pas vraiment. Mais d'un autre côté, je n'aime pas les résumé qui donne trop d'indices, du coup, je l'ai laissé!

Du Yaoi... Alors, je n'aime pas le genre. Mais j'avoue que s'il y a un couple qui est crédible dans l'histoire, c'est bien Kise/ Kuroko. Sans être Yaoi, pour moi c'est juste de la romance. Mais le manga multiplie les allusions quand même!

 

Alors tu verras que oui, c'est un peu tangeant entre eux mais ça va pas prendre une grande importance dans l'histoire. C'est juste que j'adore les histoires torturées impossibles :-) Mais quoi qu'il en soit, le lien entre Kise et Kuroko est indéniable. 

Parce que oui Kise est possessif parce que c'est le seul schéma qu'il connait, que son père lui a montré. Et Kuroko est le seul véritable ami qu'il ne s'est jamais fait. Et je vais arrêter de me spoiler moi-même!

Mais oui, ça va dans le bon sens. J'aime le fait qu'il avoue enfin à sa soeur que non, il ne va pas bien. Oh le film, c'est Will Hunting? J'avais beaucoup aimé ce film.

Maman Kuroko..; Oui, y a pas que des adultes atroces dans cette histoire :-) Moi aussi je l'adore! Elle en dit peu mais il y a beaucoup qui passe.

Quant à Maman Kise, elle est complêtement déphasée par rapport à la situation. C'est un cas... J'aimais bien l'idée qu'Akiko se rende compte en se levant que Midorima est beau parce que c'est un critère qui lui hérisse le poil. Sa mère la formatée à être mignone et jolie quand elle était gamine et elle a du mal à accepter qu'on lui dise qu'elle est belle et à s'avouer qu'elle peut être attirée par un tel critère... Du coup, c'est pas anodin comme remarque.

Et c'est aussi pour ça qu'elle ne comprend pas pourquoi tout le monde trouve qu'elle ressemble à son frère. Son frère est beau, elle le sait. C'est aussi grâce à ça qu'il a pu être mannequin, gagner de l'argent et s'affranchir de leurs parents. Ca, elle l'accepte. Mais dans sa tête, elle ne se voit pas comme telle parce que sa mère la forcée toute son enfance à jouer le rôle d'une jolie poupée. Elle a l'impression de jouer un rôle principalement pour son travail et que tout le monde se fait avoir par la façade.

Je sais pas si tout ça est très clair...

Et oui, je suis d'accord, c'est un peu cliché. Mais parfois, un cliché fonctionne quand même. Et je les aime bien tous les deux...

Alors, pour Akashi.... Tu vas me hair mais ce sera pas pour le prochain chapitre.

Le prochain chapitre va mettre en lumière Takao, un peu le passé d'Akiko et l'évolution de Kise. Je t'avoue que je voulais faire un truc pour Takao, comme j'avais casé Midorima et que c'était pas prévu, j'ai un peu bousculé mes plans... Tu verras.

Le plan de Kuroko, l'implication d'Akashi... Tu verras dans deux chapitres. J'avoue que le chapitre suivant sera moins dense.

Mais que oui, ça avance dans la bonne direction,

merci encore pour ton comm',

la suite très bientôt,

elane

Répondre
Amazonlily
           Signaler
17 / Dix sept 21-09-2015

Salut elane,

J'ai une heure de pause avant mon prochain cours, du coup, je sais quoi faire. ;)

Ah, Aomine. J'aime beaucoup sa relation avec Ryota et la façon dont il traite Akiko. Ce "gamine" d'ailleurs me plait bien, parce qu'on sent très clairement qu'il ne le dit pas pour la rabaisser mais bien pour lui signifier sa place de grand frère de substitution, en quelque sorte.

Tu fais très bien ressortir l'angoisse d'Akiko, avec toutes ces pensées néfastes qui s'enchaînent. Elle voit cette défaite comme quelque chose d'insurmontable, qui la suivra toujours, qui lui fera perdre l'estime de ses pairs et de ses élèves, et pourtant, à mes yeux, et aux des lecteurs je pense, c'est bien l'inverse qu'on ressent. Parce que même si elle a perdu cette première partie, elle a réussi à se hisser en finale et à disputer une partie contre l'un des meilleurs joueurs de go, Takemiya. Elle a perdu cette première bataille certes, mais se battre jusqu'au bout face à cet homme est déjà une victoire en soi.

Aomine qui sourit... Je ne sais pas toi, mais la première fois que je l'ai vu sourire sincèrement dans l'anime, ça m'a vraiment fait bizarre ! x)

D'accord, donc Akiko ne sait rien de la confrontation qui a eu lieu, elle a juste était témoin de la fin et de la colère de son père. Maman Midorima ! Je l'aime ! Tu lui as fait prononcer très peu de mots, mais ça a suffi. Toute cette douceur et cette autorité... mais elle n'a pas été dupe et a su, elle aussi, voir derrière le masque de Papa Kise. Et puis voir un adulte agir "comme il faut" et de manière aussi protectrice, même en tant que lecteur et personne totalement extérieure à l'histoire, ça fait du bien.

J'aime beaucoup la conversation Ryota/Akiko sur la feuille annotée. Encore une fois, ça nous en apprend un peu plus sur leur relation et c'est chouette. Et en parallèle on (re)découvre l'obsession d'Akiko pour le go et les parties de Takemiya, avec tous les livres et toutes les parties annotées. En effet, ça doit être un sacré travail.

"Une vérité s’impose à lui avec une force qui le cloue sur place. Même entre ses bras, il n’aime pas voir Akiko faible et fragile. Mais il n’allait pas pour autant détourner le regard bien au contraire. Il ferait tout pour lui redonner sa force et l’envie de relever la tête.
Il ne veut pas la protéger. Non, il veut lui donner la force d’affronter elle-même tout ce qui pouvait se dresser contre elle, que ce soit son adversaire au go ou son propre père."
C'est un beau passage.

Ooooh, c'est mignon, Akiko qui s'endort dans les bras de ce cher Midorima. A ce stade là, ça équivaudrait presque à une déclaration d'amour en bonne et due forme !

Mais du coup, je pense à quelque chose, la personne qui a véritablement su voir Papa Kise tel qu'il est, c'est Maman Midorima, et pas Shintaro qui, lui, est malgré tout tombé dans son piège. Mais je ne pense pas que ça ait vraiment de l'importance...

Je repense au plan d'Imayoshi mais pas grand-chose de nouveau me vient à l'esprit. On en apprendra peut-être plus dans le prochain chapitre, avec Kuroko et Kise, ou peut-être encore Akiko et Midorima. Je vois bien une scène où Ryota rentre chez lui et découvre Midorima dans le lit de sa soeur, le potentiel comique (et violent) me parait assez élevé. xD

Merci pour ce bon chapitre,A bientôt,
Amazonlily.

PS : Ah Lorenzaccio ! J'avais moi aussi adoré ma lecture.
PPS : J'y pense maintenant, mais tu parlais de l'importance du point de vue pour ce chapitre, mais du coup, je ne sais pas si c'est parce que je commentais en parallèle mais j'ai l'impression d'être passée à côté. Pourrais-tu donc éclairer ma lanterne ? :)

elane
           Signaler
--- 21-09-2015

Salut,

ça me fait rire d'imaginer que tu fais ce comm entre deux cours :-)

Parce que moi, j'ai déjà répondu à des comms en salle des profs!

La relation entre Kise et Aomine, je l'adore aussi. Et avec le parrallèle avec l'histoire d'Akiko, je trouve qu'elle ressort encore plus.

Le gamine... Ca lui va tellement bien ce rôle de grand frère protecteur. C'est ce qu'il fait avec Kise en mettant à terre leur ancien équipier Haizaki. Il veille dans l'ombre...

L'angoisse d'Akiko... Oh, c'est presque du vécu à quelque transpositions près. Quand on est tellement centré sur soi et les conséquences d'un acte, quand on commence à voir tout en noir en oubliant que les gens sont souvent moins sévères envers vous que ne l'est envers soi-même.

Je suis contente d'avoir réussit à le transmettre parce que c'est un sentiment vertigineux quand on est pris dans sa toile.

La conversation entre Akiko et Ryota, j'y ai pensé au dernier moment, c'est sorti un peu tout seul. Et je trouve que ça donne un plus à la scène. T'as du remarqué que les commentaires suivent la progression de l'équipe. C'est idiot mais ça me fait sourire quand alle conclue pour le dernier "Sérieusement..."

Et la petite conversation est une façon de légitimer le lien Akiko/ Midorima.

Les bouquins de go. Pour être honnête, devenir pro de go à 11/12 ans est tout à fait dans la norme. Mais il faut bosser comme un fou pour y arriver. C'est quand même son boulot le go. Du coup, c'est comme si t'avais qu'une seule matière dans toute sa scolarité, c'est le go. Et que sa matière préférée (de très loin), c'est le style de Takemiya.

Midorima/ Akiko... Au début, j'avais pas prévu que ça irait aussi loin. J'avais la promesse d'un peut-être dans l'épilogue. Mais les choses se sont emballées toute seule. Moi qui planifie toujours tout, je me suis laissée allée :-)

Madame Midorima... Elle assure! J'avais au départ une petite scène entre Ryota et les Midorima où on voyait que Shintaro et son côté mère poule (mais avec peu de mots :-) ), il le tenait de sa mère. J'en profitais pour expliquer le pourquoi de son obsession de la Chance et de ses objets fétiches... 

Mais ça cassait trop le rythme de l'histoire, j'ai dû me résoudre à la couper!

Je fais tellement de coupes que dans certaines de mes histoires, je les mets en bonus à la fin des chapitres. J'aurais dû le faire tient!

Donc oui, elle fait ce qu'il faut quand il faut. Et si le point de vue était important, c'est parce que Midorima c'était trompé en passant que tout le monde avait été dupes du jeu du père des Kise. Sa mère n'était pas rentrée dans son jeu et il ne s'en était pas rendu compte.

Le plan d'Imayoshi, il y aura quelques explications par Kuroko dans la suite, je n'en dis pas plus.

Ryota qui débarque et voit sa soeur et Midorima dans le même lit... Oh, y aurait de l'action. Je ne sais pas si tu te souviens mais pendant le match improvisé, il joue un peu au grand frère protecteur quand on s'approche trop prêt de sa soeur :-)

Mais désolé, c'est pas vraiment prévu au programme.

Le chapitre suivant sera centré sur Kuroko et Kise.

Merci pour ton comm', c'est toujours un grand plaisir d'y répondre,

elane

Répondre
Amazonlily
           Signaler
16 / Seize 14-09-2015

Salut elane,

Je cherchais justement de quoi occuper ma soirée. Ton chapitre tombe à pic. ;)

Le point de vue est important donc...

Au début, on ressent vraiment la même horreur que Midorima face à la mascarade qu'est en train de jouer Papa Kise. Et c'est vrai que c'est troublant, car ceux qui ignorent tout de ce qui se trame dans la famille pourrait vraiment le prendre pour un père modèle, un homme bien sous tous rapports.
C'est d'ailleurs ce que disent parfois les voisins des criminels :"Un homme sympathique, poli et sans histoires." Présenté comme ça, capable de donner le change sans sourciller, il est encore plus terrifiant.

La comparaison de l'effacement de Kise avec celui sur de Kuroko sur le terrain marche à merveille. Personnellement, je m'imagine très bien la scène, et c'est triste à regarder. Kise est à mes yeux un personnage fait pour sourire et briller tout en faisant l'idiot.

Ahah Midorima jaloux... qui réalise qu'il est jaloux. Et Papa Kise qui s'engouffre dans la brèche !

Tu parlais de dense, et en effet, quand on en arrive aux explications de Papa Kise, il faut s'accrocher. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il a une sacrée vision des choses. Je ne sais pas ce qu'il a vécu étant plus jeune et ce qui l'a amené à penser ainsi, mais ça a du être corsé... Et ça aurait aussi un rapport avec Maman Kise...

L'une de ses phrases me rappelle une citation de Shakespeare : "Je tiens ce monde pour ce qu'il est : un théâtre où chacun doit jouer son rôle." Et le moins qu'on puisse dire c'est que lui joue le rôle de sa vie, ou alors toute sa vie n'est qu'un seul et immense rôle. Cela marche aussi.
Mais savoir qu'il a cherché à infliger ça à ses propres enfants et presque réussi...

D'ailleurs, je pense ne pas me tromper en disant que tu as du glisser une ou deux autres citations dans son discours, sauf que je n'ai pas la culture suffisante pour les relever. :)

En fin de compte, on ressent les choses comme Midorima, on se laisse happer/berner, et puis, parce qu'on a pas les même "croyances" que Papa Kise, on ressent cette incrédulité dont parlait Imayoshi avant même de mettre son plan à exécution. Ce sentiment qui nous fait dire que c'est impossible et complètement fou, qu'on ne peut décidément pas penser comme ça.

"Ryota et Akiko sont comme moi, incapables de créer. Nous pouvons comprendre les règles qui régissent ce monde et nous y conformer de la meilleure des manières. Mais pour créer il faut ressentir les affres de ce qui fait l’âme de ceux qui sont aveugles aux fils du destin. De ceux qui ont la vanité de croire les combattre alors même qu’ils ne les voient pas."
Même si ça sort de la bouche de Papa Kise, je trouve ce passage vraiment beau.

"Vous avez raison Mr Kise, il ne faudrait pas moins d’un miracle pour combattre un tel destin. Quelle chance que votre fils en ai rencontré pas moins de cinq sur sa route, dit-il avec son sourire habituel."
Ahah, bien dit Imayoshi !

Et ce cher Kuroko, qui surprend tout le monde. On découvre d'ailleurs une nouvelle facette de lui, plus approfondie je dirais. Le Kuroko fin stratège et manipulateur que Kagami voyait en lui plus tôt n'est en fin de compte pas bien loin...

"J’ai mis tout mon temps et toute mon énergie à ramener à la raison mes anciens équipiers. Alors je ne vais pas vous laisser tout gâcher aussi facilement maintenant que j’ai atteint mon but. "
Quelles phrases puissantes, j'en ai eu des frissons.

En effet, le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils l'ont sous-estimés. Mais du coup, on ne sait pas vraiment ce qu'avait imaginé Imayoshi... Et je ne pense pas que cette confrontation et les vérités révélées par Kuroko fassent bouger les choses dans le bon sens.

Parce que bon, Kise a assisté à ça, mais à mon avis, comme pour Akiko, dont on n'a pas spécialement vu la réaction d'ailleurs, ça ne va pas le transformer vraiment. Même s'il a réussi à s'éloigner de son père et donc de son influence, ce qu'il lui a inculqué semble vraiment profondément ancré.
Donc même si Kuroko a mis le doigt sur quelque chose, je pense qu'il va falloir (beaucoup) plus que cela.

Quelque chose me dit qu'on n'en a pas encore terminé ! :)

Merci pour ce bon chapitre, fort en révélations et en rebondissements.
A bientôt,
Amazonlily.

P.S. : Maintenant que j'y pense, le malaise que j'ai ressenti quand j'ai vu Midorima "trop" se rapprocher d'Akiko lors de la finale aurait donc un rapport avec ça ? Inconsciemment, il culpabilisait de la confronter de manière aussi piégeuse à son père et essayait donc de la soutenir le plus possible ?

elane
           Signaler
--- 15-09-2015

Salut,

alors c'est marrant parce que je glisse presque toujours des citations dans mes chapitres, et il y en a pas dans celui-ci. Ce qui est étonnant (et je viens de m'en rendre compte!) parce que depuis ma lecture de Lorrenzaccio au lycée, j'ai toujours été fascinée par le masque et les gens qui jouent un rôle au point de s'y perdre.

Et ce thème est récurrent dans cette histoire et dans tout ce que j'écris. La dualité des personnes lumineuses en société me fascine.

Alors non, pas de citations dans ce chapitre et moi qui ait une écriture très simple et efficace, je me suis laissée embarquer dans un discours assez théâtral avec une facilité qui m'a étonnée moi-même. 

Après, tu as compris que ce discours était celui réservé à Midorima. Il croit à la Chance et ses aléas, il ne pouvait que se perdre dans les mots du père des Kise alors qu'il l'avait pourtant vu jouer son petit rôle avec tous les autres. 

C'est comme dans ce film sur le poker que j'ai vu il y a longtemps où un des joueurs dit "Si au bout d'un quart d'heure, t'as pas vu le pigeon à la table, c'est que c'est toi".

Mais là où le plan d'Imayoshi fonctionne, c'est que le père des Kise ne fait pas que jouer la comédie. C'est même le seul moment où il est presque honnête sur certains points parce qu'il se sent en danger face à Midorima. Il comptait sur le fait que ses enfants finissent par rentrer d'eux-même à la maison.

Une réaction qui paraît abbhérante quand on y réfléchit. Mais c'est bien là  le problème, il faut être dans un schéma de pensée rationnelle pour s'en rendre compte. Les gens victimes d'abus entrent facilement en dissociation et finissent souvent par retourner auprès de ceux qui les martyrisent. Quand j'ai écrit ce chapitre, ma petite soeur suivait une formation (elle est juge) sur les mauvais traitements chez les enfants et cela s'explique assez facilement d'un point de vue neurologique. 

Le cerveau protège des horreurs subies en rendant les gens victimes insensible à tout sentiment. Et peu importe les horreurs subies, ils ne souffrent pas émotionnellement auprès de leur bourreau et commencent à en souffrir quand ils s'en éloignent. Du coup, cela explique que nombre des victimes de tels abus cherchent à retrouver leur bourreau. Surtout quand les tortures sont avant tout psychologiques.

Tout ça parce que le cerveau protège en faisant rentrer en dissociation. La proximité du bourreau rend insensible et on ne souffre des abus que lorsqu'on s'en éloigne... Un cercle pervers atroce!

Et le père des Kise avait peur que ce cercle soit brisé par le lien entre Midorima et Akiko. Oui, Imayoshi lui avait demandé de le surjouer un peu. Mais il est pas bête, il avait vu tout de suite que ce serait pas trop dur pour Midorima de surjouer quelque chose qu'il éprouve déjà. Son malaise venait de tout ça. Le fait qu'il se rend compte peu à peu qu'il ne fait pas que jouer et qu'il profite de la situation pour entraîner Akiko à se retrouver face à son père.

Pour Imayoshi, il fallait décontenancer sufffisamment le père des Kise pour qu'il avoue son but, fasse glisser le masque face à lui. Et faire en sorte que Ryota l'écoute pour commencer à prendre conscience de son jeu.

Il avait juste pas prévu le rôle de Kuroko. Parce que c'est son principal trait de caractère... Il est imprévisible et il sait lire les gens. 

Alors oui, c'est loin d'être fini!

D'ailleurs, oui, on ne voit pas les réactions d'Akiko. Parce que ce sera pour le prochain chapitre avec un tout petit retour en arrière et le point de vue d'Akiko sur la scène.

Et une ou deux petites surprises.

Parce que tu te rendras compte dans le prochain chapitre à quel point le point de vue de ce chapitre était important :-)

Parce que non, c'est pas fini!

Kuroko va avoir une aide à laquelle tu avais déjà pensé dans un de tes comms précédents... Tu verras dans quelques chapitres.

Je pense que tu as compris que la fin de cette histoire sera assez ouverte. Mais il y aura quand même une vraie fin, tu verras. Parce que j'adooore écrire les fins!

La suite bientôt,

et encore merci pour tes comms qui me donnent de grands  sourires idiots :-)

elane

P S / Oh j'avais pas répondu sur ta remarque sur la partie de basket que j'ai écrite plusieurs chapitres avant... Merci parce que j'ai vraiment eu du mal à l'écrire. Alors merci d'avoir fait une remarque dessus parce qu'elle m'a coûté quelques litres de sueurs :-p

 

Répondre
Amazonlily
           Signaler
15 / Quinze 12-09-2015

Salut elane,

Mon ordi a planté alors que j'arrivais à la fin de mon commentaire. (Grrr) Je risque donc d'oublier de réécrire certaines choses.

Un chapitre qui reprend la partie d'Akiko mais du point de vue de Ryota. Je me suis donc dit que l'histoire n'allait pas avancer beaucoup. A tort, puisque tu as réussi à me surprendre.

J'ai eu un peu de mal avec le début du chapitre. En fait je ne savais pas si Aomine avait appelé Kuroko ou Kagami.
En tout cas, la description du malaise d'Aomine est bien réussie.

C'est vrai que Kagami est bon cuisinier, je l'avais oublié !
Kise qui reproduit la partie de sa soeur j'ai trouvé ça mignon. ^^

Dans ce chapitre, c'est Kagami, qui ne connait presque rien au go, du coup, encore une fois, on s'identifie facilement.
Ryota qui se dévalorise par rapport à sa soeur malgré l'ironie de Kagami, ça fait un peu mal au coeur quand même. Mais c'est vrai que de la façon dont tu présentes Takemiya, il fait vraiment peur.
C'est d'ailleurs bien que tu le décrives physiquement, même succinctement, c'est vrai que ça manquait un peu dans le chapitre précédent.

 

"Une des choses que j’aime le plus dans le go c’est avoir la possibilité de jouer contre les meilleurs et ce n’est pas dans le tournoi féminin que je les trouverai." Sacrée Akiko, elle déclare ça avec un tel aplomb que ça m'a fait sourire.

"il se demande comment un seul coup, le premier qui plus est, pouvait être bon." C'est vrai que c'est étrange. Mais en finale, j'imagine que même le premier coup peut être décisif. Preuve en est la réponse de Takemiya.

J'ai d'ailleurs bien aimé la colère de Kise parce que c'est celle que j'ai ressenti dans une moindre mesure, lors du chapitre précédent, quand Midorima explique ce qui se passe à Aomine.

Ahah, de la romance dans l'air, j'avais raison ! Enfin, même si pour l'instant Midorima en est inconscient et que Akiko a bien d'autres problèmes en tête, je ne serais pas surprise de voir tout ça se décanter vers la toute fin de l'histoire...

Je ne sais plus si j'avais commenté ce chapitre, mais j'avais adoré la partie de basket avec les anciens de Teiko et Akiko !

"Il passe sa main sur son visage en prenant une longue respiration en fermant les yeux avant de répondre.

Akiko !

Les cœurs de Kuroko et Kagami sombrent un peu plus alors qu’ils voient en une seconde Kise redevenir celui qu’il a toujours été, souriant et lumineux.
En moins d’un battement de cœur."

C'est un passage que j'aime beaucoup. :)
Tout comme la suite, on sent vraiment la complicité entre Ryota et sa soeur.

"Aomine est sûrement la seule personne qui regarde ta partie sans la comprendre, y a même des chances qu’il se soit endormi devant l’écran quand il a compris combien de temps la partie allait dure" Aomine, ressort comique. Heureusement qu'il est là et qu'on peut rire un peu de lui à ses dépens.

L'entêtement et la soif d'apprendre, des traits communs de la fratrie Kise.

Alors là, pour une surprise, c'en a été une ! Les parents Kise présents à la fête des Midorima. Tu m'as bien eu elane !
Et Midorima qui piège donc Akiko et Ryota, je comprends un peu mieux.

Hm, par contre, je suis de nouveau perdue concernant le plan d'Imayoshi... Dans un premier temps il évite la confrontation, pour la provoquer ensuite, mais sur un terrain neutre, c'est-à-dire la maison des Midorima. Malgré tout, le terme "confrontation" est plutôt fort, au regard de l'emprise indéniable que Papa Kise exerce sur ses deux enfants.
Et puis il y a Midorima qui semble s'en vouloir et sentir un traquenard plus gros encore arriver. Que va-t-il donc se passer ?

Ah, que de suspens elane... Tu mets mon petit cerveau à rude épreuve ! Mais je pense que la suite devrait m'apporter quelques réponses.

Merci pour ce chapitre,
A bientôt,
Amazonlily.

elane
           Signaler
--- 13-09-2015

Salut,

ah l'ordi qui plante ou le site au milieu d'un comm'... Je connais cette frustration!

Tu ne peux pas savoir à quel point ton comm' me fait plaisir. J'adore ce genre de retour en arrière sur une scène déjà connue qui apporte quand même quelque chose. J'en écris assez souvent et cela demande beaucoup de rigueur dans l'agencement des évènements. 

Comment attacher le lecteur aux déroulement des évènements qu'il connait déjà? Comment ammener les petits plus que le point de vue d'avant ne me permettaient pas d'exploiter comme la conversation entre les Kise. Comment lier le regard du lecteur à l'action alors qu'il y connait rien au go?

Oh pour le premier coup... Il y a mille façons de commencer une partie et elles se ressemblent un peu toutes... Sauf si on joue comme Takemiya. On mettrait le tout début d'une partie de Takemiya sous les yeux d'un pro, il ne pourrait pas savoir si c'est le début d'une partie de Takemiya ou le début de partie d'un débutant parce que cela ne ressemble à rien.

Du coup, dès le premier coup, le jeu de Takemiya est tout à fait reconnaissable. Et la réponse de Takemiya, qui joue exceptionnellement comme tout le monde se voit aussi. Surtout de la part de quelqu'un qui ne joue jamais comme tout le monde. Une vraie claque.

Et comment mettre un brin d'humour parce qu'une des choses que j'aime le plus dans les manga, c'est ce mélange constant des genres. Et l'humour qui "poppe" au moment le plus inattendu. Kagami et Aomine sont  de vrais alliés dans ces moments là.

Et tous ses efforts que je fait et que j'essaye de rendre les plus transparents possibles pour que la lecture soit fluide.

Un vrai plan de bataille :-)

Et toi, dans ton comm', tu les remarques tous ses efforts.

J'ai un peu l'impression qu'aurait un magicien dont on dévoile tous les trucs :-) Tu as l'oeil! Et ca fait vraiment plaisir de voir quelqu'un qui, de temps en temps, voit à travers les mots pour se rendre compte de tout ce que cela implique.

C'est très flatteur.

Oh, une dernière chose que j'adore faire, c'est surprendre mes lecteurs! C'est la cerise sur le gâteau là! Oui les parents des Kise sont là. Et Midorima ne se sent très coupable de ce qu'il a fait. Parce que même Akiko ne le savait pas alors qu'elle fait partie du plan.

En plus tu soulèves un petit bug au début... Je vais me relire pour voir ce qui cloche.

Sur le fond... Oh j'adore aussi la façon dont Akiko répond aux journalistes. Et encore plus la réaction de Kagami qui fait le parallèle entre le frère et la soeur sur leur arrogance naturelle :-)

Un brin de romance... j'avoue, je ne m'en prive jamais quand cela s'intègre à l'histoire. Je n'aime pas les romances qui ne font que de la romance. Mais cela fait partie de la vie, je ne suis pas réfractaire à l'idée. Tu verras :-)

Quant au plan d'Imayoshi... Oui, il y aura bien une sorte de confrontation.... Mais pas forcemment celle que tu attends. 

Je me permets une petite réflexion sur la suite : le point de vue du chapitre est très important, tu verras.

Je n'en dis pas plus, je vais finir par me spoiler moi-même.

Oh les descriptions, surtout des persos, c'est un de mes gros points faibles. J'ai beaucoup de mal à visualiser moi-même mes persos.

C'est un problème que j'arrive toujours pas à corriger dans mes écrits originaux.

En tout cas, merci pour avoir soulevé le petit bug du début, avoir trouvé toutes mes petites ficelles (tu es la première bravo!), et la réponse à certaines de tes questions atrrivera assez vite.

Ca fait longtemps que j'avais pas eu un comm' qui me fasse autant plaisir :-)

elane

 

 

Répondre
Amazonlily
           Signaler
14 / Quatorze 07-09-2015

Bonjour elane,

Ah oui, c'est vrai que les profs rentrent plus tôt. Il va falloir que je me prépare psychologiquement alors !
Merci de me confirmer la présence d'Akashi, je vais pouvoir tenter de percer à jour le plan d'Imayoshi. Ce qui n'est pas gagné vu le peu d'indices que  tu donnes. Mais tu as raison, ce ne serait plus amusant sinon.

En commençant ma lecture, je me suis souvenue d'un épisode où l'on voyait Akashi et Midorima jouer l'un contre l'autre dans une salle de classe, et du coup je me demandais : ils jouaient au go ? Ou peut-être était-ce un autre jeu de stratégie...

C'est le jour de la finale, et le plan d'Imayoshi débute. Comparer son sourire à celui du Chat du Cheshire, c'est bien trouvé, d'autant que c'est l'un des seuls personnages d'Alice au Pays des Merveilles que j'aime, avec le Chapelier Fou.

Midorima et Aomine en costume, en effet, ça doit valoir le détour ! Le moins qu'on puisse dire c'est qu'avec ces deux elle est sous bonne escorte.

Emmener Aomine est une bonne idée, car étant un profane dans le domaine du go, on s'identifie facilement à lui, et ça te permet de nous expliquer de nombreuses choses sans en avoir vraiment l'air.

En effet tu pousses vraiment le parallèle entre Akiko et Ryota. Rien qu'au début de la finale quand Midorima explique à Aomine que  son adversaire est la personne qu'elle admire le plus, le ton est donné.
Un jeu qui dure plus de cinq heures, je comprends la surprise et le désarroi d'Aomine !

"Il ne porte pas ses bandages habituels, c’est presque aussi étonnant que s’il se baladait à moitié à poil dans ce salon guindé." Cette phrase m'a fait sourire, et m'interroger aussi. Midorima sans ses bandages alors qu'il n'est pas en match, c'est vrai que c'est étrange.

"- Le style de son adversaire, celui qu’elle copie se base sur le centre, dit Aomine. Avec ce coup, Akiko montre qu’elle ne va pas reculer et qu’elle est prête à l’affronter sur son propre terrain, avec son propre style.
-
Une déclaration de guerre, voilà pourquoi elle a pris son temps.
-
Exactement, dit Midorima."
Je crois qu'il y a un petit souci dans la première incise, ce n'est pas plutôt Midorima qui parle ?

Takemiya prend Akiko en traître, c'est fâcheux. Et dire qu'elle comptait tout donner en pensant qu'il en ferait de même. On serait déstabilisés à moins...
J'aime bien le passage entre la journaliste et Midorima, et surtout l'oeil extérieur et un peu jaloux d'Aomine.

Rien de tel que des paroles réconfortantes pour vous booster le moral. Aomine et Midorima qui agissent en grands frères protecteurs, c'est mignon, et puis avec sa détermination à se battre jusqu'au bout, on n'en aime que plus Akiko.

L'anneau solaire n'y aura rien fait, mais tu as raison, c'est un objet plutôt cool.

C'est vrai que comme tu le décris, on aime pas du tout Takemiya, mais dans ton histoire, il ne pouvait évidemment pas être un adversaire bienveillant. En tout cas, on sent bien ton admiration, et vu comme tu le décris, et nous explique son style de jeu, c'est bien normal.

On sent encore bien Midorima se rapprocher d'Akiko, mais je sais pas... Cette fois-ci, ça m'a plus mis mal à l'aise, parce que je n'arrive pas à savoir si c'est vraiment sincère, ou si il faut y voir une volonté d'Imayoshi, et ça me perturbe un peu.

J'ai réfléchi à ce qu'Imayoshi voulait faire avec cette première phase, mais je ne sais pas trop... En éloignant Kise et Papa Kise, il évite déjà une énième confrontation, et empêche son père de "vampiriser"/monopoliser Akiko. Mais la défaite de celle-ci semblait aussi faire partie du plan d'Imayoshi, alors... Peut-être qu'il veut que Papa Kise s'en prenne à Akiko et/ou à Midorima pour que cela fasse réagir Ryota... Je ne sais pas...

Bon, on a quelques indices en plus, mais ce n'est toujours pas évident.
En tout cas, j'ai apprécié ma lecture, et la découverte un peu plus approfondie du jeu de go. Le parallèle entre Kise et sa soeur est bien réussi. Et comme le dit Aomine, mais on en était déjà convaincus, Akiko est loin d'être une lâche.

Merci pour ce nouveau chapitre,
Bonne continuation,
Amazonlily.

elane
           Signaler
--- 07-09-2015

Salut,

Et oui, on reprend avant vous :-)

Et sur les chapeaux de roues avec les réunions de rentrée qui s'accumulent. Je viens juste de rentrer et j'ai déjà de quoi réalimenter mon blog sur Kaamelot et les situations kaamelotiennes :-)

Alors oui Akashi sera bien présent mais il ne sera pas en lien avec le plan d'Imayoshi. En fait, tes déductions sont vraiment bonnes sur la première étape de son plan.

La défaite d'Akiko faisait bien partie de son plan. Parce qu'elle avait aucune chance face à lui. Mais il n'avait pas prévu l'humiliation. Tu verras bientôt à quel point tes suppositions font mouches sur certains points.

Par contre, le chapitre suivant sera un flashback, la même scène vue par Kise alors que Kuroko et Kagami lui tiennent compagnie.

Alors je suis d'accord, Aomine et Midorima en costumes, j'aimerai le voir aussi! Et oui, Aomine est un peu ma façon d'expliquer comment tout cela fonctionne. Le go est une vraie passion et le jour où j'ai vu le style de Kise, j'ai fait assez vite le parrallèle que je pourrais en faire avec le go. Surtout avec le style de Takemiya qui est véritablement unique. Du genre, révolutionnaire... Un style qui va à l'encontre de tout ce qu'on fait depuis plus de deux mille ans! Et un style que personne n'a jamais réussit à s'approprier alors qu'il a écrit un livre pour décrypter son style.

Et oui en plus Takemiya est vraiment très gentil. 

Le go a aussi l'avantage d'être un domaine où des enfants battent des adultes et peuvent en vivre à partir de 11/12 ans. Parce que c'est l'âge à laquel les joueurs deviennent pro. 

Le dernier Meijin a 19 ans et a "raté" sa première finale à 17 ans.

Franchement, pousser la parrallèle entre Akiko et son frère est presque trop facile!

Et merci pour mon erreur, je rectifierai ça au plus vite.

Alors pour le fait que Midorima n'ait pas ses bandages... J'imagine que c'est Imayoshi qui lui a demandé en partie parce qu'il trouve ça ridicule et que ca l'amusait de décontenancer Midorima. Parce qu'il a dit qu'il ferait tout ce qu'il lui demanderait. Et que ça l'amuse... J'aurai voulu écrire cettte scène mais ca ne rentrait pas le cadre de la scène.

 J'aime aussi le passage vec le journaliste :-) En fait dans le chapitre suivant tu auras droit à beaucoup d'autres détails sur la scène puisque je ne vois pas trop l'intérêt de remettre les choses qu'on a déjà vu si ce n'est pour y apporter d'autres détails et des points de vues qui modifient la perception de certaines scènes.

Oh pour le lien Midorima/ Akiko, tu as en partie raison, tu verras.

En tout cas merci pour ta lecture si attentive,

la suite très bientôt,

elane

 

 

 

elane
           Signaler
--- 07-09-2015

Salut,

Et oui, on reprend avant vous :-)

Et sur les chapeaux de roues avec les réunions de rentrée qui s'accumulent. Je viens juste de rentrer et j'ai déjà de quoi réalimenter mon blog sur Kaamelot et les situations kaamelotiennes :-)

Alors oui Akashi sera bien présent mais il ne sera pas en lien avec le plan d'Imayoshi. En fait, tes déductions sont vraiment bonnes sur la première étape de son plan.

La défaite d'Akiko faisait bien partie de son plan. Parce qu'elle avait aucune chance face à lui. Mais il n'avait pas prévu l'humiliation. Tu verras bientôt à quel point tes suppositions font mouches sur certains points.

Par contre, le chapitre suivant sera un flashback, la même scène vue par Kise alors que Kuroko et Kagami lui tiennent compagnie.

Alors je suis d'accord, Aomine et Midorima en costumes, j'aimerai le voir aussi! Et oui, Aomine est un peu ma façon d'expliquer comment tout cela fonctionne. Le go est une vraie passion et le jour où j'ai vu le style de Kise, j'ai fait assez vite le parrallèle que je pourrais en faire avec le go. Surotu avec le style de Takemiya qui est véritablement unique. Du genre, révolutionnaire... Un style qui va à l'encontre de tout ce qu'on fait depuis plus de deux mille ans! Et un style que personne n'a jamais réussit à s'approprier alors qu'il a écrit un livre pour décrypter son style.

Et oui en plus Takemiya est vraiment très gentil. 

Le go a aussi l'avantage d'être un domaine où des enfants battent des adultes et peuvent en vivre à partir de 11/12 ans. Parce que c'est l'âge à laquel les joueurs deviennent pro. 

Le dernier Meijin a 19 ans et a "raté" sa première finale à 17 ans.

Franchement, pousser la parrallèle entre Akiko et son frère est presque trop facile!

Et merci pour mon erreur, je rectifierai ça au plus vite.

Alors pour le fait que Midorima n'ait pas ses bandages... J'imagine que c'est Imayoshi qui lui a demandé en partie parce qu'il trouve ça ridicule et que ca l'amusait de décontenancer Midorima. Parce qu'il a dit qu'il ferait tout ce qu'il lui demanderait. Et que ça l'amuse... J'aurai voulu écrire cettte scène mais ca ne rentrait pas le cadre de la scène.

 J'aime aussi le passage vec le journaliste :-) En fait dans le chapitre suivant tu auras droit à beaucoup d'autres détails sur la scène puisque je ne vois pas trop l'intérêt de remettre les choses qu'on a déjà vu si ce n'est pour y apporter d'autres détails et des points de vues qui modifient la perception de certaines scènes.

Oh pour le lien Midorima/ Akiko, tu as en partie raison, tu verras.

En tout cas merci pour ta lecture si attentive,

la suite très bientôt,

elane

 

 

 

Répondre
 1  2 


© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales