Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...
Commenter PortsallAuteur NaN
ChapitreHistoire
Nom
Email  (optionnel)
Commentaire


Commentaires pour Portsall
Auteur NaN

 1  2  3  4  5 
Auteur Courriel Chapitre Date
amara97
           Signaler
Histoire 28-03-2017

Salut,

Tout d'abord je tiens à te dire que j'aime ton histoire, je L'aime. Porstsall est sans doute ma préféré. Tes personnages sont extras et tu m'as fait découvrir un univers que je ne connaissais pas : la voile, naviguer ... (D'ailleurs je vais aller faire un stage grâce à toi).

J'aimerai te poser une petite question. Est-ce qu'il y aurait une infine chance pour que tu fasses une suite à cette histoire? Je suis réellement curieuse de ton point de vue concernant la réaction de tes personnages lorsqu'ils se retrouveront l'été d'après, ce qu'il s'est passé au cours de leurs années scolaires, comment leurs relations s'est développé ( approfondie) entre eux au cours de cet été, et aussi ce qu'ils vont apprendre et vivre avec ces moniteurs complètement déjantés.

Tu as le droit de m'envoyer bouler, j'ai une facheuse tendance à en demander plus lorsque je trouve une histoire excellente. Je t'ai connu grâce à "Baby Doll", qui est une vraie tuerie soit dit en passant, et quand j'avais vus que tu faisais une suite avec "Parce que tout ne fais que commencer", tu n'imagines même pas dans quel état j'étais. Tes histoires sont excellentes, ton écriture est fluide, tes descriptions sont assez précise pour que l'on s'imagine la scène mais pas trop pour qu'on ait envie de sauter des paragraphes. C'est vraie, tes chapitres sont longs mais c'est ce qui fait mon plus grand bonheur. Tu as un vraie talent. Qui plus est tu t'adaptes à n'importe quelle milieu ( la navigation, juridique ...). Je suis une fan.

Voilà, je crois que c'est l'un des plus gros commentaires que je n'ai jamais fait. Je te souhaite du courage pour la suite "Les Hommes Debout" que je suis mais à laquelle je n'ai pas fait de commentaire et je m'en excuse par ailleurs.

PS: Pour info, je ne suis pas doué pour écrire un commentaire. Celui-ci m'a pris des jours pour que je sache quoi écrire et je ne suis pas du tout à l'aise.

amara97

NaN
           Signaler
--- 31-03-2017

Hey ! Je fais un truc que je devrais vraiment faire plus souvent : répondre à un commentaire immédiatement après l'avoir lu.

Déjà, merci beaucoup de l'avoir écrit, ça me touche beaucoup de voir que des gens lisent encore cette vieille fiction et je suis vraiment heureuse qu'elle te plaise ! Si en plus elle t'a donné envie de faire de la voile, alors là je suis comblée !! (séquence pub : si tu veux un truc qui ressemble à ce qu'il y a dans cette fic, va voir aux Glénans. Rien ne vaut l'immersion totale)

Ta question ensuite : ah là là, si tu savais. J'étais tellement à fond dans cette histoire, tellement attachée à l'univers et aux personnages, que j'avais imaginé des tas de choses après. A une époque, je travaillais sur deux autres parties, l'une qui racontait ce qu'il se passait pendant l'année que les persos passent chacun de leur côté (ils se recroisaient à des moments...) et la deuxième qui racontait l'été suivant. Puis après je suis partie sur une deuxième histoire qui se passait quelques années après Portsall et qui racontait comment ils se retrouvaient pour traverser la Manche... en bref, la suite, je l'ai imaginée plein de fois et même en partie écrite ! Mais c'est très loin maintenant, il est très peu probable que je revienne sur cette histoire. (Ceci dit, maintenant que tu en parles, me voilà en train de me poser des questions... je n'avais plus envisagé réécrire sur Portsall depuis des années, mais au fond ça peut être sympa...)

Je suis ravie que mes histoires te plaisent, vraiment, ça fait tellement plaisir ! Je traverse une phase de blanc en ce moment, alors ton commentaire tombe particulièrement à point. ça fait du bien d'entendre reparler de mes anciennes histoires, j'ai tendance à les laisser disparaître dans l'oubli... (soyons honnêtes, parfois ça vaut mieux).

Merci beaucoup d'avoir pris le temps d'écrire tout ça, surtout si les gros commentaires ne sont pas dans tes habitudes (je me sens honorée là) ! Merci aussi pour tes encouragements, j'en ai bien besoin pour les Hommes Debout... ça remonte le moral de savoir que je suis suivie par des lecteurs comme toi.

Merci ! 

 

Répondre
Line Mayu
           Signaler
14 / Epilogue 05-10-2016

Hello,

Je suis bien contente d'être retombée sur cette histoire. Je l'avais vue sur un site à la base, mais il n'y avait pas l'épilogue dessus. Du coup ça va nécessiter une relecture :D

Line Mayu

NaN
           Signaler
--- 06-10-2016

Hello ! Je dois dire que je suis surprise de voir quelqu'un commenter cette histoire déjà loin dans le grenier. Et ça me fait très plaisir ! (en plus de me rappeler que je n'ai jamais répondu aux derniers commentaires...)

J'espère que le site sur lequel tu l'as lue est WoN, sinon ça veut dire que j'ai encore été plagiée, ha ha. J'avais envisagé retirer l'épilogue qui n'a pas beaucoup d'intérêt finalement, mais bon... si ça t'intéresse. 

Merci de ta visite et bonne lecture ! (ça me fait tout drôle que quelqu'un lise encore cette fic ! C'est ma chouchoute tu sais ?)

Line Mayu
           Signaler
--- 06-10-2016

Non non rassures toi tu as pas été plagiée, c'est bien sur WoN. Je l'avais lue il y a trois ans, et c'est à cause de Onshore Offshore(que j'ai appréciée également même si j'ai pas encore laissé de commentaire) que je suis retombée dessus en fait :D 

Répondre
Zei Eleoh
           Signaler
  14 / Epilogue 28-10-2014
Salut !

J'ai beaucoup aimé ta fanfic.
Ton style, le ton, l'ambiance, c'était très agréable à lire. Les connaissance sur les bateaux, le vocabulaire spécifique étaient aussi très apprécié, ça ancre le récit dans la réalité.
Tes personnages étaient peut etre un peu drama (Tayuya peu modérée) parfois mais aussi d'une sincérité touchante à d'autres moments.
Tu écris très bien, même si je me suis parfois perdue dans l'explication du maniement d'un bateau ! (N'ayant jamais fait de voile… cependant tu m'as tentée !)

Quelques point négatifs cependant.
J'ai trouvé parfois tes adolescents pas assez crédible. Lancer un débat de philo sur la table, devant d'autres et sans un haussement de sourcil ?
Je ne dis pas nous ne philosophons pas, seulement que nous n'en faisons pas régulierement un debat a tout bout de champs. De plus la communication d'idées est bien plus difficile lorsqu'on aborde des sujets aussi complexes et où les opinions divergent autant que lorsqu'on parle de la vision qu'on a de la "vie". Je veux dire que c'est peu probable que dux individus si différents peuvent comprendre où l'autre veut en venir en si peu de mots.
Bref, si tu ne comprends pas, laisse :)

Deuxieme point que je n'ai pas apprécié :
L'adoption.
Pourquoi TenTen occulte autant son adoption ?
Je suis moi même adoptée, et je connais beaucoup d'autres enfants dans le même cas que moi. Nous n'avons aucune gene à dire que nous sommes adoptés, c'est seulement un fait, tout comme si on donnait la couleur de nos cheveux ou de notre peau.
Et au niveau familial, il n'y a aucune différence. C'est notre famille.
Je n'ai aucun lien de sang avec les gens que j'aime le plus au monde et je n'y pense absolument pas. Je ne vois pas quelle différence ça ferait que ce soit ma mere "adoptive" qui m'aurait fait sortir de son bide ou non.

Revenons en donc a ce que ressent Temari : les liens du sang, contrairement a ce qu'elle a pensé ne sont rien.
Ce n'est pas les liens du sang qui la rattache, malgré tout à Gaara. C'est le fait qu'elle le connait depuis toujours.
Pas qu'elle soit sa soeur de sang, mais plutôt parce qu'elle est sa soeur au plus profond de son coeur.

Voilà… c'est mon point de vue…

J'ai beaucoup aimé ta fanfic malgré ces quelques points que j'ai moins apprécié.
Les personnages que j'ai le plus appréciés sont Shikamaru, TenTen (pour sa joie de vivre), Naruto (l'épisode de la noyage avec Sasuke est magique), Gaï (la citation est magnifique), Kakashi (toujours mon préféré), et Asuma (absoluement génial)…
Orochimaru est assez cool.
Mais au fond, nous ne sommes pas d'un côté des buissons d'aubépine et de l'autre, des tiges de blé…
Nous sommes tous des hybrides, certes plus ou moins aubépine et plus ou moins blé, mais toujours un mélange des deux.

Allez bisoux et bravo pour cette tres belle fan fiction. Le dernier chapitre (celui avant l'épilogue) est magnifique.
Si tu veux me contacter pour protester, je suis sur WoN aussi, sous le même pseudo.
NaN
           Signaler
--- 06-10-2016

Salut !

Je ne sais absolument pas si tu liras cette réponse un jour, mais ce sera toujours ça de moins sur ma conscience... Mieux vaut tard que jamais, disons. 

Tout d'abord, merci beaucoup d'avoir pris le temps de laisser un commentaire. Je suis ravie que cette fiction t'ai plue ! Désolée si le vocabulaire martime était trop spécifique par moment, j'ai essayé au maximum de faire en sorte que ce soit clair, puis je me suis dis : au pire osef, ça ne gêne pas la lecture. Ce qui, en fait, a peut-être été le cas. (Je t'ai tentée pour la voile ? Ha ha yesss ! Ma mission est remplie.)

Merci également pour les points négatifs ! C'est important que quelqu'un se lève pour les signaler, même si comme pour les points positifis, ils sont parfois très subjectifs. Je ne vais en aucun cas chercher à me justifier ou atténuer quoi que ce soit, parce que je pense que tu as raison dans l'ensemble, mais j'ai juste quelques remarques à faire en passant :

Pour ce qui est des débats philosophiques, c'est vrai que ça philosolophe dur dans cette fic, mais en même temps c'est son essence. Je pensais que c'était clair. Portsall, c'est un groupe d'ados qui se retrouvent dans une situation qui fait qu'ils n'ont quasiment plus qu'à s'asseoir et parler. Et ils sont là pour ça : pour faire sortir tout ce qu'ils ont à faire sortir, y compris le silence. Il y a aussi le fait que dans le contexte d'un stage de voile, ou d'un camp, ou d'un voyage, ou de n'importe quelle période de temps donné pendant lequel on change de repères et on vit au coude à coude avec le même groupe, on n'est pas les mêmes que dans la vie courante. Les mots sont différents, les postures, les personnalités mêmes. On est plus fragile, plus exposé. Mais je l'ai sans doute mal exposé... Et c'est totalement vrai que j'ai tendance à faire philosopher des personnages sans tenir compte de leur âge. 

Ensuite ah, l'adoption. Tenten n'occulte pas le fait qu'elle est adoptée, elle prend mal le fait que Gai le balance comme ça. Il y a une nuance. De même, il ne me semble pas l'avoir représentée gênée ou quoi que ce soit du même genre. C'est juste que ça la regarde. Tant mieux si pour toi et tes amis, être adoptés rentre dans la même catégorie de détail que la couleur de vos cheveux : c'est super, vraiment ! Mais je crois qu'on peut malgré tout dire que tous les enfants adoptés ne réagissent pas ainsi. Comme pour n'importe quel détail de notre patrimoine, ça dépend de beaucoup de choses, y compris du contexte. Les personnes que j'ai en tête, mon père et mon filleul pour n'en citer que deux, n'ont pas la même tranquillité que toi vis-à-vis de leurs racines, le second allant même jusqu'à renier totalement son pays d'origine. Personnellement, je n'apprécierais pas spécialement que quelqu'un balance à la cantonnade les détails de mes origines, pas parce que j'en ai honte, mais tout simplement parce que ça ne regarde pas les autres, ou en tout cas pas tout le monde. Voilà pour Tenten. (au passage, dans Portsall, Tenten a laissé sa soeur dans son pays d'origine. C'est l'une des raisons pour lesquelles elle n'aborde pas franchement ce détail à la légère. Elle n'en a pas fait un drame non plus.)

Pour Temari ensuite, puisque tu croises ces deux personnages (et c'est intéressant, je n'avais pas fait le lien). Je sens que tu exprimes un point de vue qui dépasse un peu ce qui était écris dans la fiction, mais je précise quand même que je n'ai à aucun moment prétendu qu'il y avait une différence entre une mère adoptive et une mère biologique. Quant aux liens du sang dont parle Temari, tu auras compris que ce n'était pas une remarque qui insinuait que ne pas partager le même ADN, c'était moins bien. Ben tiens, j'écris même un projet de fic sur le sujet en ce moment, centré sur un frère et une soeur. Le thème n'est pas l'adoption mais une famille recomposée autour d'un couple homosexuel : même problématique pour ces frères et soeurs de coeur mais pas de sang.

C'est un débat extrêmement intéressant que tu soulèves. J'espère quand même que tu ne penses pas vraiment que j'ai soutenu une thèse inverse à la tienne dans cette fic et que tu en parles surtout parce que le sujet te tient à coeur. Parce qu'honnêtement, il me semble qu'on a à peu près le même point de vue. (Je ne suis juste pas tout à fait d'accord sur le "exactement pareil", mais ça dépend tellement des gens et des situations que c'est difficile de débattre sur ce point précis...)

Mmmh. Conclusion intéressante. Des hybrides ? Certes. Mais l'image n'étais pas centrée sur la nature de ce qui peuple les champs : elle était centrée sur la façon dont ils étaient peuplés. Enfin bref, c'est un peu inutile de lancer ce débat-là étant donné que tu ne liras peut-être jamais cette réponse... En attendant, j'envie ta vision du monde, ha ha ! Si seulement nous étions tous des hybrides.

Oh là là, j'aurais vraiment dû répondre à temps à ton commentaire, il y a tellement à discuter ! Voilà qui m'apprendra à faire traîner mes retours... Merci beaucoup pour ton avis, très enrichissant. Sois certaine que je le garderai en tête pour la suite. 

Merci pour tout !

(Protester pour quoi ? Pour t'être exprimée ? Ha ha haaa !)

Répondre
En visite
           Signaler
  14 / Epilogue 16-03-2014
Merci d'avoir écrit cette fiction, tu m'as transporté dans un autre univers.
Répondre
Tsubaki
           Signaler
  14 / Epilogue 30-12-2013
Magnifique, vraiment *o* J'aurais souhaité que cette fic ne s'arrete jamais tellement j'étais plongé dedans. Tu as reussi à retranscrire à merveille le caractère de chacun, à les faire évoluer de manière toutes à fait logique et souvent inattendu, bref je t'admire beaucoup xD Tayuya est un personnage que j'adore, j'ai été très étonné de l'a retrouvé comme personnage principal d'une fic, et encore plus en couple avec Kiba.... Ils sont tellement mignons tout les deux! Pareil pour Neji et Tenten (J'ai beaucoup aimé Tenten d'ailleurs, alors que je ne l'apprécie absolument pas dans le manga :p)
Juste, j'ai trouvé un peu dommage que Gaara soit autant en retrait et qu'on en apprenne pas plus sur son passé et sur celui des Sabaku... Mais bon! :D
Merci beaucoup pour cette fic tout simplement sublime :3

(PS: J'ai eu la flemme de me connecter, donc je met juste mon pseudo comme ca xD)
(PPS: .... Désolée pour les fautes... >o<)
Répondre
Dark-Wolf01
           Signaler
dark-wolf000@hotmail.com 14 / Epilogue 26-12-2013

Je viens de lire cette fiction d'un bout et je l'ai beaucoup aimer. C'est assez rare de voir Tayuya come personnage principale et la façon que tu à eu de l'utiliser était grandiose. J'ai également bien aimer le pssé que tu à créé pour chaque personnage même si je crois que tu a abordé certain points sans les approfondire suffisament. En disant cela je pense principalement a Tenten dont tu aborde la situation à l'école sans approfondire et aussi aux Sabaku, eux tu commence carrément à raconter leur histoire avec les cicatrice de Temari et Kakuro avant de... plus rien en fait.

Mais en tout comme je le disait, magnifique histoire et j'ai eu beaucoup de plaisir à la lire (passant par le fait même ma première nuit blanche depuis longtemps).

 

Félicitation et bonne continuation.

Répondre
Maga_chan
           Signaler
14 / Epilogue 25-12-2013

Hello ! Je fais un petit com rapide avant de retourner à mon étude ^^

Eh ben, tu as pris un fameux tournant par rapport à la première version, ou du moins ce dont je m'en souviens... J'avoue avoir été surprise en ne voyant pas arriver les nouveaux et en les voyant partir en "expédition", je voulais justement savoir comment ça allait se finir avec eux x) Mais c'était un bon choix aussi, ça permettait certaines situations qu'il n'y aurait pas eu au port, où ils n'étaient pas enfermés ensemble...

 

Je vais d'abord partir de l'épilogue, comme je viens de le lire. C'est pas plus mal que tu n'aies pas donné de détails sur ce qui s'était passé entre les deux (même si je meurs d'envie d'en avoir, des détails xD), parce que ça nous laisse nous imaginer, et on comprend assez vite qu'il s'est passé trop de choses pour les raconter... (du moins c'est ce que moi j'ai compris, même si je n'aurais pas été contre une petite dizaine de chapitres en plus pour avoir toutes les histoires, et surtout prolonger le plaisir... :P J'ai parfois l'impression de trop en demander.) Et en une seule scène, tu as très bien réussi à nous faire comprendre où ils en étaient et comment ils étaient arrivés là, ça suffisait parfaitement... Mais je ne suis pas d'accord avec Ino : je pense que Tayuya a quand même un peu changé... Pour céder aussi facilement à la demande de Kiba, c'est obligé :P (bon ok, je crois que j'aurais craqué plus vite qu'elle) Le seul point que j'aurais voulu voir un peu développé, c'est l'arrivée de Lee dans leur groupe... Je me dis qu'ils ont sûrement dû se recontrer pendant un stage, mais je suis curieuse x)

Sinon, j'ai adoré le discours des moniteurs au dernier chapitre, surtout la partie de Gai, évidemment... C'est idiot, mais avant qu'il ne dise les raisons pour lesquelles ils avaient appris un noeud de chaise etc, je n'y avais même pas pensé. On sent aussi le changement d'atmosphère au fur et à mesure qu'on se rapproche de l'heure décisive, je me demandais si ils allaient finir complètement muets ou si ils oseraient quand même parler... Mais ça c'est peut-être juste moi. En tout cas, j'ai bien senti la nostalgie ambiante, ça m'a rappelé les quelques voyages que j'ai fait avec l'école ou le scout. Avec en plus cette petite pointe de solitude bien Tayuyesque... Heureusement que Kiba est là pour "l'obliger" à revenir (et lui donner un moyen de communication, accessoirement). Et heureusement qu'il était là tout du long pour l'obliger à changer un peu, aussi... (Je maintiens qu'Ino a tort, la Tayuya de l'épilogue est tout de même différente du "caïd" du premier stage ^^)

D'ailleurs, tant que j'y suis, je me dis qu'il y a quand même des choses que tu ne nous as pas dites dans cette fic... Tu as parlé de l'histoire d'un peu tous les personnages, par-ci par-là au fil des chapitres, mais au final tu as laissé pas mal de mystères... Remarque, c'est pas plus mal. Si tu avais dû raconter tout et expliquer tout, ça aurait  sans doute cassé un peu le rythme... Et puis bon, ça vient seulement de me frapper, donc ce n'est pas vraiment gênant x)

Bon, je manque malheureusement de temps pour commenter tout, je ne saurai sans doute même pas le relire... Mais en tout cas, j'ai l'impression que cette version est bien plus "profonde" que la première, au niveau de la personnalité des personnages... Surtout Tayuya, évidemment. C'est peut-être une impression renforcée par le fait qu'il n'y a pas les nouveaux superficiels, remarque... Mais ça ne m'a pas dérangé, ça rend ta fic plus "sérieuse", je trouve.  Et y'a quand même pas mal de messages importants... Rien que dans le discours de Gai, déjà ^^

 

Et encore une fois, comme sur Baby Doll, je me dois de te répéter que j'adore ton écriture. J'ai la vague impression de dire tout le temps la même chose, mais j'y tiens x) J'ai assez rarement lu des fictions qui me projetaient autant dans l'histoire, qui me faisaient autant ressentir les émotions décrites, ... Et globalement, je connais assez peu d'auteurs capables d'écrire de façon aussi naturelle, aussi belle sans être lourd, de faire des chapitres/histoires aussi long(ue)s sans que je finisse par décrocher. Vraiment, tu m'impressionnes. Et c'est un plaisir de lire de si belles fics, d'autant plus que tes idées sont bien souvent originales, et même si tu reprends des "clichés traditionnels" qui reviennent souvent dans les fics, tu arrive à te les approprier et à faire en sorte qu'on ne s'en lasse pas, même si c'est quelque chose qu'on voit souvent ailleurs. Personnellement, je suis toujours captivée ^^

Bref, merci d'avoir pris le temps de refaire et de poster cette super fic ;) (ai-je dit que maintenant, j'ai envie de refaire un stage de voile ? Je n'en ai fait qu'une seule fois, et c'était même pas vraiment un stage, une simple journée d'initiation... mais j'ai toujours adoré les sports de mer, il faudrait que je convainque mes parents tiens...) Surtout poster le dernier chapitre le jour de Noël, alors que tu dois probablement avoir des examens bientôt, c'est gentil de prendre de ton précieux temps pour nous ^^

Répondre
Twisty
           Signaler
  13 / Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau Terre 19-11-2013
Bonsoir !

Il est 23h30, demain j'ai cours, mais tant pis, j'ai quand même regardé un film (parfois en première année de médecine faut savoir décompresser...) Et à la fin j'ai pensé à ta fiction et je me suis dit que tu avais regardé ce film : "Lame de fond" non ? tu t'en es pas un tout petit peu inspirée ? mais dieu merci t'as pas un fin similaire !

J'ai adoré. Depuis je cherche des stages de voile (je pense que c'est aussi mon envie pressante de terminée cette année quelque peu stressante pour prendre l'air mais bon !) Au moins mon copain ne pourra plus me reprocher que je ne l'écoute jamais quand il commence à me parler en langage de marin, et ce, grâce à toi ! ;)

Trop de hasard : j'ai pu constater via les commentaires que tu avais une lectrice de poitou charentes : bah alors tu sauras que tu en as deux ! bref, ça c'était le petit commentaire qui sert à rien...

Sinon juste un petit truc sur lequel j'ai bloqué mais qui ne doit pas être flagrant : je ne saurais plus te dire où exactement (j'ai lu le chapitre 13 la semaine dernière) mais vers la fin, quand tayuya court dans tous les sens tu marques "ce qui n'empêchait pas les autres de garder le silence" ou quelque chose du genre, mois clair, ce qui faisait que tu disais qu'ils ne parlaient pas alors qu'en fait si, enfin bon je chippote là hein !

Au passage, puisque que je lis aussi "et tout ne fait que commencer"....Punaise maisj'ai jamais autant adoré l'écriture de quelqu'un....Tu t'arrêtes jamais ! :) et la relation que tu dépeins entre sasuke et naruto est fantastique...Moi qui n'est jamais été accro à ce couple je n'attends que le dénouement...Surtout quand à la fin du chapitre chrome, lorsque Naruto dit que c'est bien qu'itachi se marie parce que comme ça il y aura au moins un descendant, la petite phrase bien implicite que tu as placé "il lui jeta un regard noir car il savait que c'était de sa faute s'il n'était pas prêt de se marier" m'a carrément surprise... Vraiment, je suis bluffée !

J'aurais bien voulu voir une année de coloc' avec ino et sakura mais ça je pense que ça ne se fera pas, et puis ce n'est pas grave, tu donnes déjà tellement de rêve !

Merci encore avec tes desserts pour les yeux que tu nous sers (c'est moche mais l'intention y est)

Twisty
Répondre
Hidamari
           Signaler
  Histoire 17-11-2013
Hellow :)
Excuse moi du retard tout d'abord ! Il faut vraiment que j'apprenne à faire les choses correctement. Et puis, tu publies si vite que je suis forcément à la traîne aussi (oui, je me cherche des excuses)
Alors, ce commentaire va être beaucoup plus... Déconstruit. Je vais écrire les choses comme elles me viennent, sinon je vais écrire un pavé.
J'ai adoré la façon dont Tayuya change. Petit à petit. Et puis, à la fin, elle n'est pas devenue une fille comme Ino, elle est toujours assez corrosive, elle cogne ceux qui osent lui faire peur avant le petit déjeuner (pauvre Naruto X)) et elle ne parle pas beaucoup, mais il y a quand même un beau changement en profondeur. Le fait qu'elle soit nostalgique à l'idée de partir, et cette partie où elle se met à hurler. Bon sang ce que c'était bon ce passage ! J'avais envie de crier moi aussi (mais il était minuit passé alors bon) Elle n'a même pas repoussé Kiba alors qu'il s'ai servie d'elle comme d'un oreiller ! Si c'est pas du progrès ça :)
Kiba et ça magnifique phrase "je me suis attaché à toi". Il lâche une bombe et continu comme si de rien n'était. Ce mec est MA. GIQUE ! Et il s'entend si bien avec tout le monde. En fin de compte, on ne saura jamais lequel de Kiba ou Tayuya a besoin de l'autre.
Je ne te cache pas que je suis déçue de ne pas avoir eu plus d'information à propos des Hyuga. En fait cette phrase de Neji pose plus de questions qu'elle n’amène de réponses. Ok, s'ils sont si mal à l'aise ensemble, c'est parce que Hinata se sent coupable de la mort de son oncle. Mais que c'est-il passé bon sang ? N'empêche que je suis contente de les voir enfin essayer de retirer un poids qui leur pèse tous les deux sur les épaules. Et Neji a eu un bisou de Tenten, pas vrai ? >.<
Parlons en de Tenten. Elle n'est donc pas naturellement miss rayon de Soleil. Tu sais ce que j'imagine ? Qu'elle rencontrera Lee à la rentrée !
J'ai été tellement soulagée de revoir Gaara. J'avais peur que tu ne le laisses disparaître. J'ai du mal à comprendre son problème, mais bon. Peut-être est-ce mieux de ne pas savoir pourquoi a-t-il blessé Temari. Kankuro aura eu au final très peu de place dans cette fiction. J'ai été ravie de le voir parler de la tempête avec fougue. C'est tout à fait lui !
Shikamaru, j'ai adoré comme tu as décris ses sentiments pour Temari. Il ne se pose même pas de question sur leurs natures d'ailleurs, c'est un génie sur tout les plans, hein ? Et j'aime toujours sa façon de stresser pour rien. Enfin rien... Voilà quoi ! X) D'ailleurs, Temari m'a paru tellement plus fragile que dans le manga que j'ai presque oublié qu'il s'agissait d'elle.
Que se soit Sasuke qui tombe à la mer, j'ai trouvé ça terrible. Et Naruto qui se jette à l'eau derrière lui, comme l'idiot qu'il est ! Et Asuma qui leur hurle dessus ensuite. C'était très bien trouvé comme moment. La panique, la peur de perdre l'un des leurs à ce moment là était très bien retranscrite.
Asuma a donné la barre à Sakura qui avait peur de la manier au début. Puis plus tard, Tayuya nous informe qu'elle barre bien. En gros, Asuma a plus confiance en ses élèves qu'ils n'en n'ont en eux même. C'est touchant ^^
Et Ino est toujours Ino. Elle m'a tout de même étonnée lorsqu'elle s'est mise à s’intéresser à l'histoire de Portsall. Et bien entendu, elle a tout déchiré avec sa phrase "on dit tous la même chose, mais pas avec les même mots"
Le discours de Gai était très beau, mais j'ai été plus touché par la phrase d'Asuma : "n'hésitez pas à revenir. On reçoit les nouveaux 420 cet hiver" Comme s'il leur disait "vous êtes ici chez vous" Ce qu'on retrouve dans l'impression de nostalgie de Tayuya quand elle va dans le hangar. Comme si elle déménageait d'une maison pleine de bons souvenirs.
J'ai eu peur un instant que tu les fasses tous partir dans leur coin sans souvenirs des autres. Heureusement que Ino et Sakura sont là ! Et le passage où Tayuya accepte le téléphone de Kiba... Oh... C'est pas pour le revendre, rassure moi ? XD
Bref, la fin est très jolie, réaliste et aussi, pleine de pudeur. C'est touchant comme tout.
Portmouth ? C'est quoi ça ?
Bisou
Hida-chan



Répondre
Erchomai
           Signaler
Histoire 16-11-2013

Salut pour une deuxième fois.

Non, je ne suis pas Bretonne. Je suis du Poitou-Charente mais le bâteau de mon père y est puis c'est pas si loin que ça. Ta fiction me satisfait. Même la fin comme tu l'espérais. Les fautes de participes passées ne sont pas que tes pires ennemies à toi. Je suis dans le même cas. Je vais essayer de lire les passages où il y a Tayuya. 

Pour tout te dire. J'ai les tomes de 3 à 6. Je suis une lectrice de fictions. C'est comme ça que j'ai commencé à apprécier. Avec Naruto, c'était pareil que ta fiction. Au début, je ne voulais pas lire et regarder. Comme quoi je change très vite d'avis. 

Je suis presque à la fin de Baby Doll. Je te laisserai un commentaire quand j'aurais fini.

A la prochaine. 

Aya - Chan

Répondre
Kogatana
           Signaler
Histoire 16-11-2013

Hey !

Je m'étais toujours promis de commenter Portsall ; mais ton rythme soutenu pour poster de nouveaux chapitres et ma flemme monstrueuse m'en ont empêchée. Il a fallu attendre cette fin que je n'avais pas vu venir et que je redoutais, cette chute purement magnifique, pour que je me décide. Mais avec tout ce retard, j'espère que tu ne m'en voudras pas de faire un commentaire très général : je n'ai pas le courage de tout reprendre chapitre par chapitre. ^^"

Premièrement, ton style : comme pour Baby Doll (que j'ai commenté à une époque lointaine mais là aussi, honte à moi, j'ai arrêté de commenter par flemme alors que je continuais à lire), il est fluide, visuel, simple mais extrêmement agréable. Tu nous happes dans ton histoire, dans ton train, dans ta Bretagne puis dans ton bateau avec une telle facilité qu'en tant qu'écrivain, ça me rend jalouse, alors qu'en tant que lectrice, ça m'enchante.

Ensuite, l'histoire. Ca m'a toujours tué comment tu arrives à nous balancer tous ces jeunes, leurs états d'âmes et leurs histoires compliquées, en gardant ta crédibilité et ta fraîcheur. Tu ne tombes pas dans le pathos, tu nous balances des petites citations classes sans avoir l'air de frimer, tu rends leur passé réel et tu maîtrises une palette d'émotions et de caractères très étendue. Que peut-on demander de plus à une histoire réaliste ?

Et puis les personnages... Tayuya était parfaite. C'est celle qui m'a surprise, parce qu'elle était morte dans Baby Doll et que je la découvrais pour la première fois avec tes mots. Tu l'as vraiment très bien rendue. Hinata aussi était nouvelle pour moi, dans le sens où elle avait moins d'assurance que dans BD - mais tu la maîtrises aussi parfaitement dans ce registre plus timide. Et Kankurô, toujours pas assez présent à mon goût, mais parfait dans chacune de ses apparitions <3 Les autres, je savais déjà que tu les écrivais très bien, et je n'ai pas été déçue ; une fois de plus, j'adore Ino. Tenten aussi. Et Sakura, Temari, Gaara, bref.

Ah, et j'oubliais les moniteurs : eux aussi sont très réussis. Je t'admire d'autant plus que c'est une génération que j'ai toujours eu du mal à écrire. Et j'adore la petite originalité dont tu as fait preuve en choisissant de les mettre sous les ordres d'Orochimaru, parfait lui aussi. :)

Il n'y a qu'un reproche que je pourrais te faire, et encore, ce n'en est pas vraiment un : c'est d'être sélective. J'ai été assez frustrée, en fait. Il y a plein de personnages, et même si je comprends que tu te centres sur certains - Tayuya est ton héroïne, Kiba la fait chier, normal qu'on voit beaucoup ces deux-là -, j'aurais vraiment voulu en savoir plus sur les autres. J'adorais tes "flash-back" en début de chapitre, toujours sur un moment évoqué par d'autres, mais il n'y en avait pas assez à mon goût. La séparation des bateaux a encore accentué cela : la plupart du temps, on ne voyait pas trop l'autre équipage. J'ai trouvé ça plutôt dommage, mais encore une fois, je comprends parfaitement tes choix : ta fan-fic est plus courte, plus légère et plus centrée que Baby Doll, et c'est d'ailleurs ce qui fait son charme. (D'ailleurs, je crois que je préfère Portsall. L'originalité du sujet y est sans doute pour beaucoup.)

Parce que, oui, j'ai oublié d'en parler mais le sujet est parfait, à la fois surprenant et nouveau dans une fan-fic, et extrêmement bien rendu. On voit que tu t'y connais en voile, mais tu ne nous perds jamais dans cet univers qui paraît très réel. En fait, tu m'as même donné envie d'en faire. ^^

Que dire d'autre ? J'aimerais citer des moments que j'ai adoré, mais je ne les ai plus tous en tête... Le moment où Sasuke passe par-dessus bord, le début, la fin, les parties d'échec... Le passage entre Neji et Hinata au début du chapitre 12... Il y en a sûrement trop pour tous les lister, de toute façon.

Je vais m'arrêter là, même si j'ai honte d'avoir été aussi peu constructive. Encore bravo. Et puis, merci d'écrire autant et aussi vite, ton rythme m'impressionne ^^

 

Kogatana.

 

Répondre
Umi
           Signaler
  13 / Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau Terre 15-11-2013
Que d'émotion en effet. J'avais dit que je me pressais avant que tu me mettes un vent magistral, je vois que j'ai bien réussi mon coup haha...
Un petit mot court tout de même, avant de m'éclater à rédiger mes commentaires !
Une très jolie fin ! Entre celle de BD et celle-là, je me suis demandé laquelle je préfère, mais finalement, pourquoi choisir? Elles sont toutes les deux très belles et à ton image, ce qui leur donne une puissante sincérité et donc une magnifique sensation de possibilités ! Que je suis heureuse d'avoir cliqué sur ces liens il y a des années de ça maintenant !
J'imagine ton émotion: Baby Doll a été un long chemin à bâtir à défaire et à rénover, mais Portsall est la première pierre de cet univers. Achever cet édifice, moins grand que BD, moins imposant, peut-être plus modeste en terme d'approfondissement mais pas moins complet et revigorant, ça doit te faire quelque chose. C'est toujours beau et à la fois terriblement mélancolique de terminer quelque chose qui nous tient à cœur, c'est pourquoi il faut se précipiter dans d'autres projets le plus vite possible ! Je vois que tes histoires se terminent les unes après les autres dans un rythme époustouflant, possible donc qu'un nouveau titre pointe le bout de son nez (?)...
Ha là là là ! Que de mélancolie nostalgique qui me prend tout à coup ! Pas toujours évident de se jeter vers l'avenir sans regarder derrière soi !
Bon ! Allez ! Assez joué la pauvre petite chose toute tristounette de voir une autre page se tourner, il est temps de mettre les voile vers d'autres mers !
Répondre
Erchomai
           Signaler
10 / Que l'on soit en train de perdre ou de gagner 08-11-2013

Bonjour NaN.

Au début, je n'avais pas du tout envis de lire ta fiction. Portsall, je connais. C'est la vraie Bretagne et je la connais à cause de mon père. Le mot stage de voile m'intrigait et vu que j'adore Tayuya, je me suis vraiment dit que ce serait dommage de ne pas la lire. Donc je l'ai commencé.

Pour tout te dire, j'ai été vraiment agréablement surprise. Pour t'y connaitre autant sur le bateau et les petites villes bretonnes, il m'était venu deux options : tu vis en Bretagne ou tu as fait un stage de voile en Bretagne ou les deux finalement. En tout cas, tu t'y connais plus que moi c'est certain.

J'aime beaucoup ton style d'écriture. C'est très agréable à lire. Ta fiction est sans le moindre doute dans mes favorites. Le contexte est original, c'est carément du jamais vu, tu écris bien mieux que la majorité des auteurs d'aujourd'hui comme ceux qui vont des School-fic style théâtrale avec des smileys et des fautes tous les deux mots sur Skyrock, puis c'est fluide et vachement agréable.

J'adore le personnage de Tayuya et dans ta fiction, elle a un vrai rôle important. C'est pas la poufiasse (désolé pour le mot mes les autres étaient trop vulgaires donc j'ai opté pour celui-là) que l'on peut voir dans les school-fic habituelle. J'ai totalement zappé la partie dans laquelle elle apparaissait dans Naruto que je n'ai pas vraiment vu et lu et donc je vois son caractère changer dans toutes les fictions que je lis. Et faut dire que celui que tu lui donnes est fantastique.

Puis il y a Kiba qui est vraiment excellent dans le rôle du chieur qui te demande tout le temps comment est ta vie. Maintenant, j'aurais vraiment du mal à le voir à une autre place. Bravo à toi. Pour Akamaru, j'ai pas vraiment tout compris. Donc si je récapitule. Il devait pas l'emmener mais l'a quand même fait.

Tu décris vraiment très bien les caractères et émotions. Faudrais vraiment que je prenne exemple car c'est certainement ma plus grosse lacune dans mon style. 

Comme tout le monde, tu fais quelques fautes d'étourderies. J'ai dû en voir une grand maximum dans ce chapitre sauf que je ne sais plus où. Tout ce que je sais, c'est qu'elle est vers la fin. 

Par rapport aux autres commentaires le mien à l'air bien vide. En tout cas, je te souhaite une très bonne continuation pour la suite.

Aya-Chan

NaN
           Signaler
--- 12-11-2013

Bonjour !

C'est drôle, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de personnes qui ont commencé un commentaires sur l'une de mes histoires par "je n'avais pas envie de lire ta fic" X) Mais ça me rend d'autant plus contente de voir qu'ils ont continué malgré tout, alors réjouissons-nous ! Ainsi tu es bretonne et tu connais Portsall ? Je ne suis jamais allée là-bas et j'ai pris quelques libertés, notamment dans le fait qu'il y existe déjà un centre de voile et que ce n'est pas du tout celui décrit dans cette fic. Mais bon !

Alors non, je ne vis pas en Bretagne, et si j'ai déjà fait des stages là-bas, ce n'était pas vraiment dans le coin évoqué ici. Mais encore heureux qu'il ne faille pas être alpiniste pour écrire une histoire sur l'alpinisme, soldat pour écrire un récit sur la guerre, etc... Ceci dit ça ne change pas le fait que oui, je m'y connais quand même un peu en voile et que ça aide.

Je suis contente que mon style d'écriture soit différent de celui des fics sur Skyrock et compagnie... Je pense que l'une des raisons majeures est sans doute l'âge avant le style, parce que sauf erreur, les auteurs qui écrivent en style théâtral ne sont pas bien plus vieux que mes personnages. Merci de tes compliments en tout cas, ça fait vraiment plaisir !

Tayuya te plaît ? Ha ha super. Ce n'est pas un personnage facilement attachant, alors voilà qui me rend heureuse ! C'est vrai qu'elle est souvent utilisée comme une "méchante" dans les fics, et c'est compréhensible d'une certaine manière, mais personnellement j'ai toujours eu du mal à considérer les "méchants" de Naruto comme étant intégralement mauvais. Après tout, ils ont chacun leur histoire et en poussant un peu, on parvient à reconstituer des personnalités un peu plus profondes que celle de la vilaine fille qui pousse Sasuke à partir et qui tabasse Shikamaru. Tu aimes Tayuya mais tu n'as pas lu les passages dans lesquels elle apparaît ? Franchement ils valent le détour, surtout la phase "convaincre Sasuke de partir" qui révèle assez bien son caractère profond. Je l'ai toujours vue comme quelqu'un qui a une espèce de rancune (ou une forme particulière de colère) au fond d'elle et qui ne sait pas trop contre qui la diriger : elle-même ? Orochimaru ? Son pays ? Le monde ?

Ah, Kiba s'est imposé naturellement lors de la création de cette fic (même si depuis le temps, je ne me souviens plus des conditions exactes). J'admets que je l'aime bien aussi dans ce rôle ! C'était une première de le faire s'intéresser autant aux autres dans Portsall, d'habitude j'ai souvent tendance à le rendre moins subtil et plus égoïste. Au fait oui, il n'était pas censé emmener Akamaru mais l'a pris quand même. Ce qui me fait penser que je n'ai pas écris le passage où les moniteurs se rendent comptent qu'il y a un chien clandestin dans le stage, mais tant pis, c'est trop tard.

Les fautes d'étourderies... Elles sont avec les fautes de participes passés mes plus grandes ennemies. Et pourtant dieu sait que je relis mes chapitres...

Merci énormément pour ton commentaire, je suis vraiment contente que cette fic te plaise (jusqu'à te pouser à revenir sur ta première impression !) et j'espère que tu en aimeras aussi la fin !

Répondre
En visite
           Signaler
  11 / Un peu d'optimisme dans ce monde de brutes 07-11-2013
C'est normzl que ce chapitre ne soit pas répertoriés ?
NaN
           Signaler
--- 07-11-2013

Oui, il est censé être désactivé !

Répondre
En visite
           Signaler
  9 / Le fou, la tour et le cavalier 04-11-2013
Coucou !
Apres Baby Doll place à la réecriture de Portsall ! C'est super !
Bon j'ai dévorée tous les chapitres que je comprends pas.
Bon je vais faire court par manque de temps, mais ta fic est super ! Comme les autres soit dit en passant.

Apres je sais pas si c'est toi ou le site qui a bugué, mais quand je tape portsall dans google je trouve le chapitre 11 et le chapitre 12 alors que sur la page officielle de Portsall y en a que 9 ... Et dans tous les cas où serait le chapitre 10 ? J'espere que tu pourras répondre à mes questions :)

Bonne continuation NaN. Je vais aller lire "Parce que tout ne fais que commencer" !


Si c'est moi qui est un problème, tu voudras bien me donner le lien du chapitre 10 ?
Je ne peux pas te donner les liens du chapitre 11 et 12 masi les titres c'est " ouvrez les vannes" et "quel titre donner à ce chapitre ?"

A le renvoyure NaN !
NaN
           Signaler
--- 07-11-2013

Hey !

Contente que la réécriture de Portsall te plaise ! Merci pour tes compliments. Pourvu que tu aies toujours du plaisir à lire ces histoires, c'est le but après tout.

Cette histoire de chapitres 11, 12 et compagnie me laisse perplexe. Comment fais-tu pour y accéder ? Le fait que tu y arrives est compréhensible puisqu'ils ne sont que désactivés, donc ils sont toujours quelque part sur le net, mais je ne pensais pas qu'ils seraient accessibles. Je me demande bien par quels détours tu y parviens. Et dans ce cas, tu devrais tout autant avoir accès aux chapitres 13 et 14...

Bon bref ! Je te conseille de toute façon de ne pas les lire avant qu'ils soient "officiels" parce que s'ils ne le sont pas, ça veut dire que les mises à jour ne sont pas terminées.

Voilà voilà, un mystère de plus dans le monde de Fanfic fr...

Répondre
Hisa
           Signaler
  9 / Le fou, la tour et le cavalier 03-11-2013
Hey NaN ! :D

Oh mon Dieu, je me suis rendu compte que je n'avais jamais commenté Portsall :O Pourtant, je la suis depuis que tu as commencé la réécriture ^^
Je m'y mets donc.

C'est fou comme la façon dont tu traites tes personnage est différente de dans Baby Doll ! Portsall est beaucoup plus légère, enfin moins ancrée dans la vie des personnages en dehors de Tayuya, Kiba et la fratrie Sabaku... Ce qui n'est pas plus mal. Ce n'est pas pareil mais trouver du copié-collé m'aurait déçu, alors j'en suis vraiment contente ! Même si on reconnait ton style et tes personnages, l'histoire est complètement différente et même le genre ( humour, etc... ) change parfois. Tayuya est moins accessible que dans mes souvenirs. L'ambiance en elle-même est moins harmonieuse, on voit bien les rivalités entre personnages, ainsi que le trio Naruto-Sasuke-Sakura, à l'inverse de dans l'ancienne version. L'histoire est aussi plus centrée sur les Sabaku.
Les Hyuga ont été un peu mis de côté n'est-ce pas ? J'imagine que tu ne sais pas trop que faire de leur relation et que tu les éloigne en attendant. Dans les commentaires précédents, je vois que tu dis qu'il y aura un Naru/Hina. Et Kiba alors ? Et son faible pour l'"espèce de créature frissonnante" ? Quoique, ça laissera la place à un Tayu/Kiba plus approfondi. Je ne sais pas si tu veux en faire une amitié ou un amour, ou quelque chose entre les deux, ou une relation amour-haine, ou des confidents malgré eux... Il y a un océan de choix possibles pour ces deux-là et c'est génial !
L'histoire de Tayu dans le gang est bouleversante. Je te promets que quand j'ai lu "Elle ne les avait plus jamais revus. Aucun d'entre eux, à l'exception de Deidara qu'ils avaient fini par relâcher à cause de son âge." , les larmes ont coulé toutes seules. Je sais pas trop pourquoi... J'ai tendance à être très sensibles à ce genre de relations avortées. Et a Deidara aussi - surtout.
Et puis ce que Tayuya dit, à la fin. Concernant l'oiseau. C'est avec ce genre d'anecdotes qu'on arrive à la cerner : en fin de compte, elle ne veut pas se socialiser et nouer des liens car, au fond, elle a peur de ne pas pouvoir secourir ceux auxquels elle tient. Rapport aussi - peut-être - au fait que c'était elle qui était de garde quand les membres de la Lune Rouge ont été capturés, elle s'est dit qu'elle n'avait pas été capable de les secourir eux, qu'elle ne prendrait plus le risque de s'attacher à quelqu'un pour que ça ne se reproduirait pas.
Cette histoire avec Gaara... Je pense qu'il est revenu parce qu'il a vu que, comme Naruto l'avait pour ainsi dire "laissé partir", il ne se sentait pas rejeté et savait qu'on l'accueillerait aussi bien qu'on le laisserait s'en aller. Cette hésitation des autres... C'est vrai que dans un groupe uni comme tel, on a tendance à penser que les liens sont forts avec tout le monde, alors que Gaara restait nettement à l'écart depuis le début. Et là, ils se demandent : quelle légitimité j'ai à l'accueillir chaleureusement alors que je n'ai jamais discuté avec lui avant ça ?

Excellent chapitre, comme toujours. Bonne continuation, gros bisous et courage pour la suite !

Hisa-chan
NaN
           Signaler
--- 07-11-2013

Tiens, tu suivais aussi Portsall ? Merci de prendre le temps de laisser ton avis maintenant !

Je suis bien contente que tu décrètes les personnages comme étant traités différemment de Baby Doll, l'inverse aurait été une catastrophe. Je pense qu'on retrouve forcément des points communs (après tout, ils viennent du même personnage d'origine et je reste moi dans ma façon de les aborder), mais je tiens à cette seconde opportunité de les mettre en scène... D'autant plus que les personnages de Portsall sont bien plus vieux que ceux de Baby Doll ! Ce que tu dis m'a surprise : Portsall, plus légère ? Sur le coup ça m'a parut bizarre, mais j'ai compris ensuite avec tes précisions. C'est vrai qu'on est moins plongé dans le passé des personnages et de ce point de vue, on est effectivement sur un plan moins introspectif. Mais dans ma tête, Portsall aborde des sujets beaucoup moins anodins que Baby Doll...

Tu n'es pas la première à me dire que Tayuya est moins accessible que dans l'ancienne version. Je me demande souvent à quoi cette impression est due. Est-ce que c'est le simple fait d'avoir reprit l'histoire avec moins d'insouciance que la dernière fois qui fait ça ? C'est vrai pour Sasuke, Naruto et Sakura. J'aurais bien aimé pouvoir faire plus sur eux, mais ils ne sont pas les personnages principaux et pour une fois que je peux les mettre de côté, autant en profiter.

Les Hyûga, écartés parce que je ne sais pas quoi en faire ? Non, pas vraiment. Ils ne seront jamais sur le devant de la scène. C'est Hinata que j'ai eu du mal à faire exister et là, j'avoue que j'ai souvent évité d'en parler plutôt que de risquer me tromper, mais leur relation à tous les deux est définie depuis le début. Ceci dit, elle n'est pas l'un des sujets majeurs de cette histoire et mériterait un peu plus d'attention pour être bien comprise, alors je ne m'étonnerais pas si vous venez me dire à la fin qu'elle est toujours très floue.

Tiens, tu t'interroge sur les couples. J'ai souvent tendance à considérer qu'ils sont évidents, c'est ce genre de réflexion qui me rappelle que non, tout est possible... Bon, je vais te laisser te poser tes questions, alors =)

Oh, je ne m'attendais pas à ce que ce récit soit si bouleversant, j'en saute de joie ! J'ai fait mon possible pour ne pas en faire tout un drame et le raconter de la manière la plus simple quoi soit, alors tant mieux si ses aspects les plus sensibles t'ont touchée malgré ça.

Je suis assez amusée de voir comment tu interprètes l'anecdote de l'oiseau, je l'avais mise en pensant à quelque chose de moins profondément ancré dans son passé et voilà que tu y vois les aspérités les plus intimes de sa personnalité. Sincèrement, wouah. Comme tu spoil quasiment tous les chapitres suivants, je vais passer sur tes remarques sans rien ajouter. L'histoire avec Gaara restera très très floue, ce n'est qu'un arrière-plan avec des personnages secondaires... J'espère que ça ne fera pas trop bancal de ne pas plus s'attarder sur le sujet.

Voilà, merci beaucoup d'être passée, merci pour tes encouragements !

Répondre
hidamari
           Signaler
Histoire 20-10-2013

Hello !!

 

 J'allais me pleindre de ne pas avoir eu de ne pas avoir eu de nouveaux chapitres de Portsall depuis longtemps, quand je me suis rendu compte qu'en fait, si, il y avait du nouveau mais que apparemment, je n'ai pas reçu de mail pour me prévenir. Du coup j'ai eu droit à plusieurs chapitres d'un coup et c'est top :)

 

Parlons tout d'abord de Tayuya. Elle est géniale Tayuya ! Elle essaie de jouer les durs, mais, comme le dit Kiba, au fond elle est pas si terrible. En fait je m'attendais a ce qu'elle soit encore plus violente, du genre à cogner sur tout le monde et cracher à la gueule des profs. Mais en fait nan, elle veut juste qu'on la laisse tranquille. J'aime bien voir qu'au fond elle observe aussi tout ce petit monde. Ses questions sur Gaara, sur la relation entre Neji et Hinata, sur Tenten aussi, la façon dont elle observe Kiba à la dérobé, la façon dont elle rattrape Ino avant qu'elle ne tombe à l'eau, en fait elle passe son temps à regarder les autres, et à vivre avec eux malgré tout, même si elle répète à qui veut l'entendre qu'elle aimerait être seule. Et puis, elle les a suivit à la plage. C'est déjà incroyable. Et elle n'est pas remontée sur la mezzanine, elle a juste gardé son matelas loin d'eux. Mais elle était là quand même. Le fait que sa mère n'ai jamais voulu d'elle, j'ai trouvé ca évident, et c'est nul de la part de Kiba de ne pas avoir compris des le début qu'elle était du genre à être rejetée par tout le monde, même sa propre famille. Mais le fait que sa mère ai tenu à ce qu'elle aille à ce stage et qu'elle même ai accepté, sa montre quand même qu'elles ont toutes les deux envie que sa s'arrange nan ?

 

Et Kiba. Ah Kiba ! J'adore ce personnage, peu importe comment il est tourné. Ici, il me fait penser un peu à moi (je pense l'avoir déjà dis d'ailleurs) alors que tu lui fasses dire mes mots, c'était carrément génial ! Mais là, Sasuke, je t'arrête tout de suite, ce n'est pas de la psychologie à deux sous hein ! C'est Von Franz qui a dit ça, ce truc de l'ombre, et c'est quand même l'élève de Jung ! Alors un peu de respect mon coco ! X) N'empêche j'ai beaucoup aimé le fait que Kiba cherche absolument à se faire accepter de tout le monde pour se soulager du fait qu'il n'a jamais été accepté par son propre père. Son endurance m'impressionne. Même si j'adore me frotter aux cas sociaux, à sa place j'aurais longtemps laissé Tayuya avec ses démons. C'est vrai quoi, faut pas la forcer cette petite, elle s'ouvrira quand elle en aura envie. Mais je pense que Kiba a trouvé la bonne technique : c'est lorsqu'il arrête de la taquiner pour lui montrer qu'il s'inquiète qu'elle accepte de lui répondre vraiment. Non, je n'appellerais pas ma mère parce qu'elle n'a jamais voulu de moi. En quelque sorte, elle a un peu le même problème que Kiba, sauf qu'au lieu de chercher à être aimée de tous, elle cherche à les fuir. Même si j'imagine bien que sa mère n'est pas le seul problème dans sa vie. Oh et le détail qui tue : Kiba a des fossettes quand il sourit ! C'est trop choupi ! XD Et j'ai beaucoup aimé sa vengeance avec le seau d'eau qu'il renverse sur Tayuya. Il a un coté assez puéril et rancunier en fait (ce qui le fait encore plus penser à moi :P)

 

Ino. C'est une jolie trouvaille que cette Ino. Elle a un coté formidablement superficiel. Avec ses ongles, son parfum, ses "beurk beurk beurk" face aux algues, sa façon éhontée de draguer Kiba et Sasuke, ses maillots de bains aux multiples coloris... Elle est formidablement superficielle. Mais que fait elle dans ce stage, alors qu'elle n'a l'air d'avoir aucun soucis à s'entendre avec tout le monde ?

 

Shikamaru, ce bon vieux Shikamaru. J'ai beaucoup aimé la façon dont tu décris la matinée à travers ses yeux encore gonflés de sommeil. Alors que les autres vivent vraiment le matin avec le bruit ("les céréales merde !" XD) les gens, les événements etc... Shikamaru le vit en accéléré car il a beaucoup plus de mal à se lever que les autres. Avec Temari, il ressemble assez au duo Kiba/Tayuya. Mais Shika a l'intelligence de ne pas insister. Son amitié avec Ino est aussi assez surprenante (comme dans le manga d'ailleurs) Elle est si vivante et optimiste et lui est si amorphe et pessimiste! Les iles et les archipels... Mais où déniches tu tout ça ? XD

 

Gaara. Je suis terriblement fan de ce personnage. Il est un peu le fantôme de Portsall nan ? Il est là, mais pas vraiment. J'ai tout de même été ahurie de voir que personne ne remarquait sa disparition ! D'ailleurs, il est où ? J'espère qu'il ne va pas rater les semaines à bord !

 

Tenten. La petite bavarde optimiste et infatigable. Ce genre de personne existe vraiment, ou bien font elles semblant d'exister ? En tous cas, j'adore la voir calmer les tensions et papoter avec tous le monde. C'est rassurant de voir que l'un d'eux fait vraiment des efforts

 

Neji. Et Hinata parce qu'ils vont de paire. C'est bien plus qu'une histoire de divorce, hein ? Il y a tellement de questions que je me demande si tu répondra à toutes celles qu'on se pose ou si tu n'auras pas le sadisme d'en laisser un petit paquet sans réponses X) Pourquoi donc ces deux là ne se quittent pas alors qu'Hinata est apparemment plus à l'aise sans son cousin et que ce dernier, dit notre chère Tayuya, ne la supporte pas ? Et pourquoi donc Neji dit il à Tenten qu'elle est la seule à être heureuse d'être là ? Il s'est inscrit volontairement nan ? Il devrait être heureux aussi logiquement. Et bien sur, j'ai adoré son petit moment avec Tenten ^^ Le fait qu'Hinata fasse perdre tous ses moyens à Kiba est très intéressant. J'adore quand elle joue les infirmière au près de Tayuya. C'est la seule personne qui peut la toucher sans se faire mordre. Quel jolie contraste entre ces deux là !

 

Temari ! Pourquoi est elle si compliquée ? Si elle veut tellement parler aux autres, qu'elle le fasse, au lieu de se prendre la tête ! C'est la deuxième fanfic que je lis où les Sabaku sont des refugiés de guerre. Ca leur va bien je trouve ! Et j'ai beaucoup aimé la façon dont Shika la pousse à baisser sa garde, en racontant sa vie et les tours de Lyon X) Puis, des qu'elle pense que c'est bon, il remet le sujet à plat ! Ces deux là sont décidément intéressants

 

Sasuke et Naruto. L'histoire entre les Uzumaki et les Uchiwa m'a l'air bien compliquée. Puis qu'ils s'en mêlent surtout. Pour ce coup, Orochimaru les a convoqué parce qu'il aime les règlements de compte ou parce que Naruto sait des choses que Sasuke devrait savoir à propos de son frère ? D'ailleurs, qu'est ce qui relie Itachi, Naruto, Sasuke et Tayuya ? Kiba, mon bonhomme, à toi de le découvrir ! Et bravo à Kakashi pour avoir donné une idée aussi stupide aux stagiaires que de s'attacher les pieds ensemble et engendrer un bordel pas possible !

 

Tiens justement, parlons donc de ses professeurs tellement atypiques. Tu en as déjà eu des comme ça ? XD Ce serait le rêve de tout le monde je pense. Ils font comme si ces gosses étaient "normales" mais les gosses en question ne sont pas si indulgents avec eux : les répliques sur leurs monos et sur leur matériel tout ça tout ça, c'est juste énorme à chaque fois. Surtout le passage où Shika lâche "ok, stop, je m'arrête là" un truc du genre XD et son "Pourquoi IV ? Qu'est il arrivé au trois autres ?" Il ne peut pas s'empêcher de stresser le petit Shika ! Remarque, il y a de quoi

 

J'ai quand même trouvé ça dommage de perdre la vague de colère qui suivait la découverte du fait qu'ils sont en camp de redressement. C'était plus logique comme réaction, être dégoûté de savoir que nos parents ou je ne sais qui en fait, nous a proposé un camp de redressement camouflé sous un stage de voile. Dans cette version, ils ont l'air de le prendre plutôt bien, c'est dommage >.<

 

 Bref, je pense ne plus rien avoir à dire ! Voila, plein de chapitres d'un coup à commenter, sa fait un beau commentaire-pavé !

 

Bonne continuation

 

Hida-chan ^^

NaN
           Signaler
--- 25-10-2013

Hey !

Je crois qu'il y a décidément un problème avec le mail de prévention, mais en même temps, je pense que ce site n'a pas pensé que les mises à jours seraient surexploitées par des boulets comme moi...

Oh, chaque personnage a droit à son petit paragraphe, c'est génial ! Tayuya donc. Je suis bien contente qu'elle te plaise, c'est un personnage auquel je tiens beaucoup mais qui est très instinctif, alors ce n'est pas toujours facile de la faire comprendre ! Peut-être qu'une version plus violente d'elle lui correspondrait aussi, c'est vrai. Cette Tayuya-là aurait pu être comme ça mais certains détails de son passé ont fait que non. C'est vrai qu'elle regarde beaucoup les autres et c'est super que ça se voit vraiment, parce que c'est une partie intégrante de sa personnalité. C'est tout aussi génial que tu voies ces évolutions infimes mais bien présentes dans sa manière de fuir les gens... qu'elle ne fuit jamais, finalement. Oh, alors tu soulignes déjà ce fait : sa mère lui a proposé ce stage et elle, elle l'a accepté. Voilà qui me prouve bien que Tayuya n'est pas si illisible ni si incompréhensible que le pense parfois Kiba ! Tu as pris de l'avance par rapport aux prochains chapitres, alors je pense que tu trouveras Kiba encore nul de ne pas avoir compris ça aussi vite que toi.

Kiba te plait autant ? Cool ! C'est vrai que tu m'avais déjà dit ça, qu'il te faisait penser à toi, et tant mieux. Je ne me suis encore jamais reconnue dans une personnage de fiction, alors j'ai un peu du mal à imaginer ce que ça peut faire. Ah ah, Sasuke n'y connait rien après tout, et Kiba lui-même n'a jamais su/retenu de qui venait cette analyse... En tout cas, merci, elle a bien servi. Tu aurais laissé tomber le cas Tayuya ? voilà au moins un point sur lequel tu diffères de Kiba, alors. Lui, il a trouvé tout un tas de choses en Tayuya qui font qu'il ne décrochera pas. "Elle s'ouvrira quand elle en aura envie", c'est exactement ça ! C'est vraiment génial que tu aies si vite cerné que oui, Tayuya et Kiba ont un peu le même problème mais qu'ils ont chacun leur manière de faire face, et que ces manières ne diffèrent qu'en fonction de leurs personnalités et de leur passé. (Les fossettes ! J'adore ce genre de détail ^^) Et oui, Kiba est puéril à sa façon, parce qu'après tout, Tayuya a raison sur ce point : ce n'est qu'un gamin. Elle aussi, dans un sens, mais elle refuse de l'admettre.

Oh, je suis ravie qu'Ino soit qualifiée de "jolie trouvaille". J'espère que son côté "formidablement superficielle" apparait cependant comme n'étant que l'un de ses aspects... Que fait-elle dans ce stage ? C'est vrai que je l'avais plus précisément expliqué dans la version précédente, mais là, ça rejoint ta remarque plus loin : il n'y a pas eu cette "vague de colère" lorsqu'ils apprennent qu'ils sont en réalité dans un camp de redressement. Mais c'est parce que la nouvelle est cette fois tombée en effectif réduit : il n'y avait que Kiba, Shikamaru et Sakura à ce moment-là et ils n'en ont pas parlé aux autres. J'ai voulu dédramatiser la situation, en fait, mais avec le recul, cette scène était peut-être trop importante pour faire l'impasse comme ça...

Tiens, tu trouves que les duo Shika/Tema ressemble au Kiba/Tayu ? Mmmh, c'est vrai dans le sens où Shikamaru insiste à sa façon pour la faire parler. Mais sont-ils si semblables ? Pour moi, Shikamaru et Temari sont plus matures que les deux autres, et c'est aussi pour ça qu'ils finissent par mieux s'entendre plus rapidement. Les îles et les archipels, ce n'est pas très original... D'ailleurs, je me demande si je n'ai pas entendu ça dans un film. Et dans un livre. Bref, l'image n'est pas vraiment de moi !

Gaara, le fantôme de Portsall... J'adore ta manière de le décrire. C'est totalement vrai, à tel point qu'effectivement, la moitié des stagiaires n'avait pas remarqué son abscence avant un bon moment. Mais je trouvais ça normal : après tout, personne ne lui parlait vraiment et ils sont déjà bien occupés par eux-mêmes et par les liens qu'ils commencent à tisser avec quelques-uns autour d'eux pour avoir un regard général sur le groupe dans son ensemble, qui met d'ailleurs du temps à apparaitre comme un vrai groupe.

Tenten ne fait pas semblant, elle existe vraiment. Bien sûr, il y a des moments de doute, mais comme dit Kiba, elle a décidé d'être heureuse et elle se laisse beaucoup moins facilement abattre que les autres. J'y tenais, à ce personnage optimiste et joyeux au milieu de tous ces cas... Après tout, pas tout le monde n'aborde la vie comme une Tayuya ou un Sasuke, et heureusement.

Neji et Hinata vont de paire, tout à fait, et leur relation est souvent difficile à rendre parce que c'est un type auquel je ne suis pas habituée et c'est la première fois que je représente ça. Sans doute que nombre de questions à leur sujet resteront sans réponse, parce qu'ils ne sont pas sur le même plan que Tayuya, Kiba, Shikamaru ou même Ino, mais j'espère tout de même pouvoir clarifier certaines choses avant la fin de l'histoire. Plus qu'une histoire de divorce... En général, un divorce va forcément avec tout plein de choses. Mais c'est vrai que dans leur cas, c'est encore plus compliqué... Ha ha, Neji s'est inscrit volontairement, mais ça ne fait pas de lui quelqu'un d'heureux d'être là. Il a choisi ce stage pour se casser pendant trois semaines, pas par amour de la voile ou de la vie collective... Hinata est la seule personne à pouvoir approcher Tayuya sans se faire mordre, comme c'est joliement dit ! Le contraste est effectivement grand entre ces deux-là, mais c'est justement pour ça que ça marche. Tayuya se braque lorsque quelqu'un lui ressemble. Et puis, Hinata représente un peu la douceur et la sensibilité qu'elle n'a pas, et elle s'en rend bien compte.

Je ne suis pas plus surprise que ça de voir que l'idée de mettre les Sabaku en réfugiés de guerre ait déjà été utilisée. C'est un potentiel attractif et je regrette de ne pas pouvoir plus l'exploiter dans cette fic.

L'histoire entre les Uchiha et les Uzumaki n'est pas si complexe, c'est simplement Naruto et Sasuke qui en font tout un plat. J'ai été très curieuse de te voir évoquer Orochimaru et ses intentions : je n'avais pas spécialement prévu d'en parler plus en détail mais c'est vrai que ça vaut peut-être le coup... Est-ce que Naruto a quelque chose à apprendre à Sasuke au sujet de son frère ? Ben non, ce n'est pas lui, bien tenté ! Je dois avouer que je suis assez sidérée de te voir établir ce lien entre eux deux, Itachi et Tayuya. Ta rapidité de compréhension m'effraye.

Ha ha, les profs ! Non, je n'en ai jamais eu comme ça mais nul doute que ça aurait été bien trippant. Un peu fatiguant parfois, je pense... Les gosses sont moins indulgents qu'eux, n'est-ce pas normal à cet âge ? Les ados ne passent rien aux adultes, et ils ne comprennent que bien plus tard tout ce qu'ils leur ont apporté. Shikamaru qui ne peut pas s'empêcher de stresser, j'ai bien aimé le mettre comme ça ! Après tout, il comprend plus rapidement que les autres, alors c'est normal qu'il ait aussi de mauvais pressentiments plus vite. Sans compte qu'ils sont effectivement fondés.

Bon, je retiens pour le manque de la réaction des stagiaires, même s'il est désormais trop tard pour la remettre. A ma décharge, s'ils ne réagissent pas aussi violemment que dans la version 2, c'est aussi parce que j'ai allégé la gravité de leurs cas sociaux. La plupart sont plus normaux, il y a moins de gros cas parce que les traiter aurait donné une dimension un peu trop lourde à cette histoire qui à la base mettait en scène des ados comme les autres, avec leurs problèmes habituels (et dieu sait que ce n'est déjà pas rien !)

Merci beaucoup pour ce long commentaire, c'est génial d'avoir un aperçu aussi précis de comment rend tout ce petit monde. Pas toujours évident d'avancer à l'aveuglette !

Alors merci encore !

Répondre
Umi-chan
           Signaler
7 / Et soudain le silence 19-10-2013

 Alors trois choses principales au sujet de ces deux chapitres-là.

 -D'abords : j'ai un bug temporel. Naruto a entendu la conversation entre Neji et Tenten avant sa grosse dispute avec Sasuke puisqu'il l'évoque lorsqu'elle elle vient lui parler, mais quand Tenten demande à Neji pourquoi il est ici, il se tend en faisant référence à sa micro altercation avec Tayuya qui, vraisemblablement, se déroule des jours après cette affaire de coup bas. J'ai loupé quelque chose ?

 -Ensuite : ''konichiwa'' ? Pourquoi konichiwa ? Tenten est Chinoise, pourquoi Naruto et elle disent bonjour en japonais ? XD Tu ne voulais pas employer ''ni hao'' plutôt ? Ou alors j'ai (encore?) loupé une subtilité...

 -Enfin : génial ! Comme d'hab' la boite mail qui se charge de prévenir de la mise à jour de tes chapitres me boude, donc j'ai eu les deux à la fois et bon sang que je me suis éclatée à les lire !

 « Ouais mais eux, c'est des cas ! » Ha ! La réponse de Tayuya face à cette remarque est une preuve d'une première avancée (même si ça termine en baston c'te affaire) question ouverture ! Je m'attendais à la voir lui rétorquer un truc du genre « qu'est-ce qui te fait penser que j'en suis pas un, de cas ? » ou autre réplique tout aussi avenante et amène à la conversation, mais voilà qu'elle continue sur le sujet, prouvant qu'elle l'observe attentivement, ce petit monde, et qu'elle n'arrive pas à s'en foutre royalement comme elle voudrait nous le faire croire. Une ébauche ! Une faille ! Petit à petit le sel de la mer fait craqueler son masque, you-hou ! (oui ça me frustre d'être en tête à tête avec un personnage insondable)

 C'est amusant de voir à quel point Kiba peut perdre son implacable assurance lorsque Hinata est dans les parages. Que lui réserves-tu sur ce point-là, hum ? (voyons si on va en arriver au même résultat toutes les deux!)

 « Elle n'était pas faite pour vivre sur terre  »

 Tayuya aime bien taper lorsqu'elle va mal. Ou bien définitivement, elle ne peut pas s'empêcher de se mêler à sa façon à cet univers qu'elle refuse pourtant de partager avec les autres stagiaires. Quoiqu'il en soit, elle a démontré une fois encore qu'elle était attentive et qu'elle ne se gênera pas pour faire remonter les cailloux à la surface. Et je suis encore et toujours intriguée par ce NejiHina que voilà. Qu'est-ce qui se passe exactement chez les Hyûga ? Simple divorce difficile ? Mh... Bizarre pour que ça touche les deux cousins. Quoiqu'il en soit, voilà une toute autre version que la première ! C'est donc Neji qui a voulu prendre le large et Hinata qui s'est accroché à la poupe, contrairement à ce qu'on aurait pu croire jusque là... N'empêche que c'était volontaire ; c'est une décision totale et presque assumée que de se retrouver à Portsall.

Oooh ! C'est bête mais j'ai adoré le moment où Tenten lui donne le coquillage ! Suffit parfois de peu pour apaiser la tempête, un simple sourire sans arrière pensées et un petit objet fragile qui sent l'iode dans le cas de Neji. Un simple et bête contact physique aussi. (Tenten est tactile ! =D)

Bon sang mais c'est que ça a carrément l'air énorme de dessaler ! J'ai jamais fait que des 'coques de noix' question stage de voile et bien entendu, on ne dessale pas un voilier. Du coup j'ai aucune idée de ce que ça fait, mais tu m'as donnée envie d'essayer moi aussi ! Et un nouveau moment de partage exquis entre tous ces jeunes qui découvrent que c'est pas si dur que ça, de vivre ensemble ! Tout comme le moment de solidarité avec les torchons ! Je suis super contente de les voir peu à peu former un groupe et non plus des petits îlots comme disait Shikamaru.

J'aime qu'Ino bouge en dormant !

« Elles sont taillées dans un tissu respirant quatre couches à membrane hydrophile et enduction microporeuse. Avec une poche spéciale flash-light sur le bras gauche.

 — Qu’est-ce qu’il raconte ? s’inquiéta Shikamaru à voix basse.

 — Laisse-le déballer ses conn… ses impressions de professionnel, dit Kakashi d'un ton las en portant une boîte à outils à bout de bras.

 — Par contre, poursuivit Gaï qui n’avait rien entendu, c’est vraiment dommage qu’ils ne les fassent pas en vert… »

Bon sang que j'ai ris et que j'en ris encore ! J'adore Gai, j'adore Kakashi, j'adore ce duo !

Pas besoin d'aller chercher l'exemple des Japonais pour manger des algues : Gai leur en fait en salades à toutes les sauces.

« Tayuya… Est-ce que je peux frapper à ta porte ?

Laisse-moi entrer. »

Tayuya a quand même pas de bol. Elle a un don incroyable pour se blesser c'est fou ça... Tiens, l'histoire de la fugue de Gaara me dit un truc. C'est un élément de la première version, non ? Quoiqu'il en soit c'est marrant de se rappeler de petits bouts comme ça, sans réussir à se souvenir de la manière dont ça se résout. Du coup j'en profite quand même à fond !

Et puis là arrive les deux moments clefs : découverte du premier voilier. L'intérieur (retour mental sur celui que j'ai connu), tous ces rangements intelligemment répartis de tous les côtés, une salle de bains (eh oui les jeunes), des couchettes, bref, un lieu de vie. Le second qui m'a foutue dans un état de nostalgie heureuse incroyable : le silence. Le silence lorsque le moteur se coupe et qu'alors il n'y a rien d'autre que le souffle du vent, le grincement des écoutes et le bruit des vagues. C'est juste... magique. Diantre, merci de m'avoir rappelé à quel point cet instant est magnifique, voilà son souvenir ravivé dans ma mémoire désormais.

Bon j'avais dit que j'allais m'occuper de mon chapitre moi...

NaN
           Signaler
--- 25-10-2013

Oh oh, des bugs. Je ne suis pas sûre d'avoir compris moi-même le premier, il va falloir que je me repenche sérieusement dessus. Les passages en tête de chapitres sont détachés du cadre temporel du chapitre qui suit, mais c'est vrai qu'il y a quelque chose qui cloche là-dessus.

Le deuxième m'a fait éclater d'un rire mortifié. Comment ai-je pu confondre alors qu'on bosse dessus depuis des mois ? Je me suis sentie vraiment stupide XD J'ai même été corriger le chapitre dans la foulée avant de lire le reste de ton commentaire. Pour ce qui est des mails de prévention, je crois qu'il va simplement falloir s'y faire... C'est marrant, j'ai oublié ce que ça faisait de poster un nouveau chapitre avec toutes ces mises à jour. J'ai hâte de redécouvrir ça.

Tu m'amuses vraiment à essayer de décrypter Tayuya comme ça. Dans un sens, je suis assez fière d'avoir réussi à créer un personnage que tu ne cernes pas intégralement dès le deuxième chapitre, mais j'espère quand même que tu y arriveras en étant satisfaite à un moment parce que sinon, c'est que j'ai loupé quelque chose quelque part. Elle me paraît si naturelle pour moi, à tel point que je n'avais même pas imaginé qu'elle puisse répondre autre chose à ce moment-là. C'est peut-être aussi parce qu'il s'agit d'un passage tiré de la première version et qu'elle était un peu moins corrosive à l'époque. Tayuya observe ce monde qu'elle dit détester et qu'elle rejette sans aucun doute, c'est drôle que ça n'apparaisse vraiment que maintenant. Après tout, elle a déjà passé pas mal de temps à détailler les autres, mais ça passe peut-être inaperçu du fait de son statut de narrateur principal.

Oh, Kiba versus Hinata a retenu ton attention. Mh mh, il va falloir que je me méfie. Je ne voulais pas garder la première version à ce sujet, alors à moi de trouver quelque chose de convaincant... Et je serais vraiment curieuse de connaître ton "résultat" à ce sujet, que je devine pas aussi évident que ce qu'on pourrait penser au premier abord...

« Elle n'était pas faite pour vivre sur terre  », est-ce vraiment une surprise ? Tayuya tape quand elle se sent mal ou pour se "mêler à sa façon à cet univers" : tu as raison sur les deux points. On ne peut pas dire qu'elle ait eu de bons profs pour lui apprendre à communiquer autrement...

Ha ha, revoilà ta curiosité au sujet des Hyûga. Je pensais l'avoir désamorcée avec la discussion entre Neji et Tenten, mais il va falloir visiblement que je pousse la chose plus loin. Une toute autre version que la première ? Dans la version 1, c'étaient les deux qui avaient décidé de partir, et dans la version 2, c'était déjà Neji qui se barrait en premier (maintenant que j'y pense, je n'avais pas encore posté ce chapitre-là... oublie ce que je viens de dire.) Hinata s'est bel et bien accrochée, va falloir que j'explique pourquoi maintenant... C'est effectivement une décision assumée que de se retrouver dans ce stage, mais ça ne les rend pas plus joyeux d'être là pour autant étant donné les circonstances.

J'ai beaucoup aimé ajouter ce passage avec Tenten, Neji et le coquillage ^^ ça fait du bien d'avoir un peu de douceur et d'insouciance dans tout ce fatras d'ados tourmentés. Et tout tourmenté qu'il soit, Neji, comme Tayuya, n'en reste pas moins un gosse de quinze ans... (seize dans son cas, remarque.) Les choses sont finalement très simples entre lui et Tenten, parce qu'elle-même est très simple et c'est tout ce que Neji n'a jamais connu et ce qui lui a toujours manqué : de la simplicité et de la sincérité. Et oui, Tenten est tactile ! =D Mais Neji l'est plus que l'autre qui aurait plutôt tendance à se braquer direct, même s'il n'a pas de problème particulier avec la fille en question.

Non, sérieux, tu n'as jamais dessalé ?! Tu as raté la marrade de ta vie ! C'est effectivement très drôle, très fatiguant aussi et un peu stressant la première fois, voire même les autres fois parce qu'il y a plein de trucs pas cool qui peuvent arriver. Genre se retrouver coincé sous le trapèze alors que le catamran est intégralement retourné. C'est vraiment étonnant que tu n'aies vraiment jamais fait ça, je me souviens avoir dessalé avec des 420. Faut le faire, mais oui. (D'ailleurs c'était assez drôle, parce que c'est plus difficile de rétablir un monnocoque qu'un catamaran et un combat naval sans nom s'était déroulé entre le cours de 420 et celui de catamaran lorsqu'on s'étaient retrouvés à faire l'exercice le même jour. Les catamarans ont gagné.)

Pouvoir enfin placer des moments de déconnade m'a fait beaucoup de bien. Je ne pense cependant pas avoir pu les établir plus tôt, tout le monde était trop sur la défensive...

Ino bouge en dormant, ça m'est venu tout seul et dans un sens, est-ce vraiment surprenant ? X) Contente que ce passage entre Gai et Kakashi t'ai fait rire =D Je regrette de ne pas pouvoir les mettre en scène plus souvent, ces deux-là, mais c'est une contrepartie pour avoir voulu condenser l'histoire. Le "frapper à ta porte", j'avais un peu peur qu'il ne débarque de nulle part, mais j'y tenais. C'est finalement assez révélateur de ce qu'il essaye de faire et c'est seulement à ce stade-là de l'histoire que Kiba met enfin des mots dessus.

La fugue de Gaara t'es familière ? Alors soit tu as VRAIMENT un sixième sens, soit j'ai déjà évoqué ce fait plus tôt. Parce qu'il n'en est pas question dans la version 1, et je n'ai jamais publié le chapitre dans lequel il part dans la version 2. Elle était peut-être plus attendue, par contre...

La découverte du voilier ! Tu as dû te douter que c'est ton dernier commentaire qui m'a donné l'élan pour ce passage, ce "silence !" qui survient soudain. L'ivresse des vagues, je l'avais déjà travaillée, mais je ne m'étais pas souvenue de ce silence magnifique qui nous émerveille brusquement... Nostalgie heureuse, hein ? Comme ça tu vois ce que j'ai pu ressentir en lisant ta remarque à ce sujet dans ce fameux commentaire ! Il me manque affreusement, ce silence lumineux.

Encore une fois, merci de prendre tant de temps et d'attention pour me dire ce que tu penses de tout ça. C'est décidément inestimable ! (Et bosse bien ton C6 ! Je le guette ! =D)

 

 

Répondre
Umi-chan
           Signaler
5 / Les uns dans les autres 19-10-2013

This is time ! Portsall C3-4-5 !

 Un bon petit Chumbawamba dans les oreilles et c'est parti !

 Déjà première réflexion : oh ! Tu as employé un narrateur différent au fil des chapitres ! Moi qui pensais qu'on allait rester accès sur Tayuya... Enfin, je ne vais pas m'en plaindre, sortir de sa tête d'agressivité, ça ne fait pas de mal ! Et puis, quoi de mieux pour étudier les personnages que de pénétrer leurs pensées et leur manière de voir les choses ? Maintenant l’enjeu va reposer sur ton habilité à manier ces petits jeunes et à leur donner chacun une personnalité qui leur est bien propre. Mais ce n'est pas comme si je m’inquiétais à ce sujet.

 Mmmh... drôle de camp de ''redressement'' qui, en effet, ressemble plus à un stage dirigé par quelques forcenés, qui, soit dit en passant, n'étaient pas même au courant de cette affaire. Je ne sais pas qui est le pire pour eux : Gai et ses algues (et ses cardons ! Diantre, je n'imaginais pas que ces trucs là possédaient une réputation telle pour rendre méfiants jusqu'aux non initiés!) ou Anko et son sourire inquiétant ? Ouais ben bon courage hein ! Heureusement qu'il reste trois mono à peu près normaux... Mais dans un sens, qui de mieux que ceux-là pour leur apprendre à s'ouvrir et à faire confiance ? Pour repartir sur un nouvel équilibre, tout neuf et déstabilisant au début, mais bien plus solide ? Kurenai marche un peu plus à la théorie qu'à la pratique apparemment, il semblerait qu'elle ait moins confiance en son feeling que les autres (manque d'expérience et donc manque de confiance en soit?) mais ces fameux autres, Kakashi, Gai, Asuma... aucun doute qu'ils trouvent comment s'y prendre. Et à commencer par ne pas faire cas de la particularité de ces stagiaires. La phrase qu'a Asuma reflète bien tout ça ; ''on fait comme si tout est normal. Après tout c'est ce qui est important pour eux, non ?''

Tourner une page et débuter un nouveau chapitre. Les débuts sont toujours difficiles, mais par la suite, nul doute qu'ils n'oublieront jamais ce stage !

Tayuya est décidément un curieux personnage ! À la fois je-m’en-foutiste et très concernée. Elle a beau envoyer bouler tout le monde, gueuler plus fort qu'Akamaru et Kiba réunis, être plus méfiante que Neji, aussi renfermée que Gaara et être violente comme elle seule l'est, elle en fait quand même partie, de cet univers qui se construis. A sa façon bien sûr... Comme je ne m'attendais pas à une révélation divine la concernant, je ne suis pas très très étonnée de la voir toujours fermée à double (triple) tours durant ces trois chapitres. Néanmoins je note tout de même peu à peu un léger vent d'amélioration, peut-être pas forcément très parlant pour le moment, mais je garde foi ! Ce Bernard-l'ermite va bien finir par sortir de son coquillage ! D'ailleurs, quand je parle de concernée, je pense surtout à sa réaction face à la réponse violente de Naruto lors de cette énième dispute (dont je tâcherais de parler) : elle a pas pu s'en empêcher. Vraisemblablement, Itachi a joué un rôle important dans sa vie, suffisamment pour qu'elle réplique impitoyablement alors qu'elle aurait pu faire comme la majorité et se contenter de les observer sans mettre son grain de poivre.

Bon bien entendu, c'est presque superflu de le préciser, mais chaque personnage a sa petite touche bien à lui made in NaN, qui les rend à la fois très familier et étranger et c'est juste délectable. Je ne me lasse pas de découvrir les nouveaux sourires de Naruto, les réflexions de Shikamaru, le calme de Neji ou encore le roc apparent de Temari ! Décidément j'adhère vraiment à une Tenten débrouillarde et souriante et d'ailleurs, une phrase qui nous vient de Kiba m'a beaucoup marquée/plu/parlée : « Tenten avait un jour décidé d'être heureuse et se battait pour ça »

C'est peut-être parce que je fais partie de ceux qui pensent que le bonheur, c'est majoritairement une question de choix, je n'en sais rien, mais quoiqu'il en soit cette réflexion m'a tapée dans l’œil et m'est allée droit au cœur ! Mais me vient alors une question ; aura-t-elle un instant de faiblesse ? Est-ce que ce sourire qu'elle a décidé de ne jamais quitter va lui faire défaut à un moment dans cette histoire ? Ou est-ce qu'elle sera au contraire la bouée la plus solide de cette histoire ? Mystère mystère...

Géniiiial ! Je suis une fan des méthodes de pédagogie qu'use Kakashi ! Ce qui a de marrant, c'est que dans Shell aussi, ce même perso devait recourir à ce genre de méthodes, mais finalement j'ai laissé tombé parce que ça ne rentrait pas bien dans le contexte. Du coup je suis ravie de le voir comme ça ici ! Liés par les pieds, haha ! C'est juste génial !

Je voulais parler de l'altercation de trop entre Naruto et Sasuke : eh bien m'y voilà ! J'ignore comment tu t'es débrouillée, mais ce coup bas qui pourrait paraître OOC a eut l'effet inverse et m'a carrément plu ! En fait je le trouve diablement réaliste. Parce que parfois, excédé et dans le feu de l'action, on se sert d'armes aux quelles qu'on aurait jamais songé utiliser en temps normal. Ça a été le cas, Naruto a voulu avoir le dernier mot, rabattre le clapet à Sasuke et en beauté pour une fois, ajoutez-y un sentiment d'animosité naturel et c'est gagné. Ça m’impressionne toujours autant de voir avec quelle aisance tu parviens à nous faire adhérer à n'importe quelle version du personnage !

Ah ! Temari a donc peur de l'eau ! C'est à la fois surprenant pour le bloc de roche qu'elle est et attendu. Un petit moment de compassion pour elle qui se retrouve à faire un stage de voile... J'ai beaucoup aimé le souvenir évoqué de Hinata quand elle parle d'être restée accrochée à une bouée. Je ne sais pas trop... il y a comme un air nostalgique là-dedans. Déjà le fait que ce soit Hizashi qui soit venu la chercher (je suppose que c'est lui du moins) et non son père a quelque chose de révélateur question famille. Après peut-être qu'elle était juste en vacance avec son oncle et son cousin, mais il y a quand même un truc qui me chiffonne. Bon, tu sais aussi que j'aime creuser dans le sable et je pense que tu ne dois plus t'étonner de me voir fouiller cette famille qui me fascine tant. Après j'ignore ce que tu fais du père de Neji dans cette histoire, s'il est mort ou non, même si j'ai une idée à ce sujet, toujours est-il qu'au final j'ai la sensation qu'il manque encore pas mal de pièces à ce puzzle. Mais peut-être... peut-être qu'il ne sera jamais complet et qu'il restera des zones d'ombres, histoire de stimuler un peu notre imagination.

Tant qu'à parler des Hyûga, je me demande sincèrement pourquoi Neji se tue à être l'ombre de Hinata. Au début j'ai pensé que tu nous tissais là une autre version de la relation « brother complex » que tant d'auteurs se plaisent à leur donner, mais aucun des deux ne semble finalement tenir à rester près de l'autre et pourtant... l'un va rarement sans l'autre. C'est curieux.

« on est faits pour vivre en archipel  » Ha ! Ino tu as beau te la jouer superficielle sans cervelle, tu as de l'esprit ma fille !

Allez hop ! C'est parti pour bosser sur mon C6 maintenant !

NaN
           Signaler
--- 25-10-2013

Umi, le retour ! J'ai aussi mis Chumbawamba pour te lire, du coup. Contente que ce morceau te plais autant !

Oui, plusieurs narrateurs pour ce coup-ci... J'entends bien tes remarques, mais finalement, le côté "narration propre au personnage" est déjà presque terminée parce qu'ils vont peu à peu de mêler dans la suite des chapitres du fait de leur proximité. J'ai bien essayé de dissocier la narration de ces trois-là (parce qu'ils seront les seuls narrateurs), mais je crois que c'est pour Tayuya que ça se voit le plus et encore, ce n'est pas flagrant. Je ferais mieux dans une autre vie... L'avantage de ces différentes voix était de pouvoir naviguer de groupes de personnages à groupes de personnages. Par exemple, Tayuya "regarde" plus Kiba, Ino, Hinata, tandis que Kiba s'occupe aussi de Sasuke, Naruto et Tenten, alors que Shikamaru peut parler de Temari et Ino, donc de Sakura. C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour pouvoir me pencher sur à peu près tout le monde de manière crédible, car bien que Tayuya ne soit pas si aveugle que ça, elle ne va pas pour autant détailler tout le monde d'aussi près... Et encore moins leur parler.

Si si, les cardons traînent leur horrible légende jusqu'aux non initiés, je t'assure. Et je dois dire que je ne suis pas pressée d'y être confrontée. Est-ce qu'il existe vraiment des monos normaux ? Surtout que ceux-là sont quand même coincés dans ce centre les deux tiers de l'année. De quoi perdre en équilibre mental. Je suis foutrement contente que tu aies relevé une nuance dans ce groupe de monos "normaux" : oui, Kurenai est plus axée sur la théorie, et oui, c'est en partie parce qu'elle est la petite nouvelle dans ce monde !

J'espère bien, qu'ils n'oublieront jamais ce stage. Après tout, pour beaucoup d'entre eux, il est censé rester comme étant le premier jour du reste de leur vie.

Ha ha, Tayuya a bien des facettes ! Est-elle si refermée ? Par rapport aux autres, oui, mais finalement, elle est assez ouverte dans sa narration... C'est drôle qu'elle t'apparaisse si opaque, parce qu'elle ne me semble pas si compliquée au fond. Mais c'est sans doute parce que ça fait un moment que je la côtoie... A vrai dire, ce qu'il y a d'inconnu en elle, c'est surtout son histoire, et si c'est indissociable de sa personnalité, elle est tout de même assez claire dans ses actions et ses réactions. J'espère du moins qu'elle le sera d'ici la fin de l'histoire ! Oh, tu notes sa réaction dans la dispute entre Naruto et Sasuke. Je suis contente que ce ne soit passé inaperçu. Dans les versions précédentes, elle intervenait plus rapidement... Oui, Itachi a joué un rôle dans sa vie et pourvu que le type d'infos que je donnerais par la suite suffise à l'expliquer. J'ai souvent l'impression que dans Portsall, j'ai pris le parti de me concentrer sur leur vision du monde et de la vie sans chercher à plonger dans les profondeurs de leurs histoires comme je fais d'habitude.

La touche "made in NaN"... Si seulement je pouvais l'identifier X) Enfin tant mieux si tu dis ça, c'est après tout ce qui m'intéresse dans la fanfiction... C'est difficile de créer de "nouveaux" Neji, Temari ou Naruto quand on a poussé la réflexion d'une autre façon ailleurs, mais c'est aussi assez merveilleux de se dire qu'en cherchant bien, on a autant d'interprétations possibles...

Décider d'être heureux... Je crois que c'est de ma mère que j'ai entendu ça. La phrase m'avait frappée comme elle t'a marquée toi. Elle est à la fois révélatrice et évocatrice, non ? On ne pense pas toujours à la notion de choix dans la recherche du bonheur. On a beau entendre souvent qu'il ne vient pas à ceux qui l'attendent assis, c'est encore autre chose de s'entendre dire qu'il ne dépend que de notre volonté. Moi, j'ai mis du temps à m'en rendre compte. Est-ce que Tenten aura un instant de faiblesse ? Hélas, c'est un point que je n'aborderais que TRES superficiellement dans cette fic vu qu'ici, elle fait partie des personnages secondaires au deuxième degré.

Ha ha, alors tu avais aussi pensé à une pédagogie aussi débile ? Tu sais, ça aurait très bien sa place dans Shell. Peut-être pas un truc aussi démonstratif que les torchons, mais... C'est drôle, je viens à la seconde de me rendre compte que j'ai aussi donné ce côté pédagogue aux méthodes bizarres dans 104-8404. Un petit passage que j'espère bien caler quelque part !

Est-ce que ce coup bas de Naruto n'était véritablement pas OOC ? J'ai eu un doute en l'écrivant, à tel point que j'ai fait une entorse au point de vue du chapitre pour ajouter cet instant d'hésitation que ressent Naruto après avoir sorti sa phrase. C'est vrai qu'il était énervé, qu'il se défendait et attaquait comme il pouvait, mais tout de même... Ce qui m'a poussée à garder cette réplique, c'est qu'elle n'est pas à but spécialement agressif. Pour Naruto, il ne fait qu'énoncer une vérité, mettre les points sur les i. Il réalise après coup la portée d'une telle remarque...

Temari a peur de l'eau, ben oui ! J'avais écris un passage de son point de vue dans la version 2 qui, sans expliquer la chose aussi explicitement, montrait au moins à quel point elle était destabilisée de se retrouver soudain dans cet univers alors qu'elle était dans le Thar un instant auparavant. Je ne l'ai pas replacé ici par manque de place et aussi parce que je m'efforce de respecter l'unité des points de vue, mais bon... Il me plaisait bien. Bon, exprimons pour la millième fois la stupéfaction qui me gagne à chaque fois (et il y en a !) que tu cernes quelque chose que je n'ai qu'évoqué de très très loin. Le passage avec Hinata était effectivement censé être le prélude d'une histoire un peu particulière, mais je me suis ravisée au dernier moment et j'ai modifié la suite où à l'origine, Shikamaru se rendait compte qu'elle avait eu un instant de bug total le temps que Temari remonte. J'ai enlevé ça, et toi tu sens quand même qu'il y a un truc bizarre là-dedans ? Aaah. Maintenant j'ai un doute : dois-je garder ça ? J'avais finalement mis l'idée de côté pour 104-8404, à vrai dire. Et voilà, abîme de doute, merci... Toutes tes questions sur les Hyûga me mettent la pression. Ils sont comme Tenten des personnages secondaires et je n'avais pas l'intention de les révéler beaucoup, mais finalement... Ce serait peut-être dommage. Quoi que je décide, il est certain qu'il restera de nombreuses zones d'ombre à leur sujet...

Une relation "brother complex" ? Autant dans la première version, c'était un peu ça, autant j'ai diamétralement changé de direction dans cette ré-réécriture. Trop simple, le brother complex, trop facile, trop cliché aussi, et pas très crédible.

Bien sûr qu'Ino a de l'esprit ! C'est pour ça qu'elle est encore amie avec Shikamaru, j'avais hésité à le faire se répondre lui-même à sa question à ce moment-là mais ça aurait cassé la fin du chapitre. Shikamaru sait très bien qu'Ino n'est pas bête... Et c'est d'ailleurs avec elle et seulement avec elle qu'il partage ses analyses de ce qui l'entoure. Bon, aussi parce qu'elle était aussi une connaissance antérieure, mais ça ne change rien.

 

 

Répondre
Nanbu
           Signaler
3 / Les yeux vif-argent 10-09-2013

Bon...je me fais un devoir de commenter cette histoire que j'ai adoré à la première lecture et que j'Aime encore plus a la relire a nouveau pendant ta relecture *__*

Le fait que Tayuya soit ton personnage central comme on pourrait change des fichu Sasuke ou Sakura qui sont ma foi sur utiliser...et de plus l'idée du stage de voile est original...idée que j'ai fini par adoré...J'adore la simili relation entre Kiba et Tayuya sur le fait qu'il revienne toujours la voir malgré le caractère de merde de Tayuya

 

Sur ce Bonne continuation et j'attend la suite avec impatience :D

NaN
           Signaler
--- 07-10-2013

Enfin je réponds ! Bonjour, déjà ! Je suis vraiment heureuse d'apprendre que tu avais aimé la première version, et encore plus de voir que tu aimes autant la seconde. Avec le recul, je me dis que la réécriture n'était qu'à peine nécessaire...

C'est vrai qu'il n'y a pas tant d'histoires avec Tayuya pour héroïne, et c'est compréhensible étant donné son statut de personnage ultra secondaire. A vrai dire, je ne me souviens plus exactement comment j'ai décidé de la prendre. Je crois qu'à l'époque, c'était le perso qui m'avait le plus marqué dans le manga... C'est vrai que Sasuke et Sakura sont surexploités, mais c'est rarement bien fait à cause de la complexité de l'un et de la superficialité de l'autre. Je ne suis pas assez ambitieuse pour m'attaquer à ces caractères !

L'idée du stage non plus, je ne me souviens plus d'où elle sort ^^ La "simili relation" entre Kiba et Tayuya est censée être le pilier de la fic, j'espère qu'il sera assez consistant pour la porter correctement. En attendant, j'espère que cette histoire te plaira toujours autant ! Merci de ton commentaire !

Répondre
 1  2  3  4  5 


© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales