Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...
Commenter Tournent les vies, tournent et s'en vontAuteur Selina
ChapitreHistoire
Nom
Email  (optionnel)
Commentaire


Commentaires pour Tournent les vies, tournent et s'en vont
Auteur Selina

Auteur Courriel Chapitre Date
KuroRainy-chan
           Signaler
Histoire 13-04-2018

"Le titre de même que le scénario de ce texte sont inspirés de la chanson "Tournent les violons", écrite, composée et interprétée par monsieur Jean-Jacques Goldman. Prosternez-vous devant le maître."

 

Quand j'ai lu le titre, j'en étais sûre et certaine que cela venait de la chanson "Tournent les violons" (de J-JGoldman-sama).

ces lignes me l'ont confirmées.

Au moment de lire le titre, une partie des paroles de la chanson revenait en tête (même en écoutant "Will" (OST Pandora Hearts)).

 

^^ En même temps, j'ai grandi en écoutant du Goldman.

 

 

Selina
           Signaler
--- 14-04-2018

Salut, KuroRainy-chan,

 

J'espère que, pour toi, les chansons de Goldman sont associées à des choses positives, aussi bien tes souvenirs d'enfance que cet OS ;-)

 

Merci pour ton commentaire.

 

Que tes plumes soient toujours humides, camarade.

 

Selina.

Répondre
KmiKwaii
           Signaler
1 / Chapitre unique 17-09-2014

Bonjour Selina ! Je m'attaque à la lecture ~ Je ne connais que très peu le fandom, ce sera donc un avis un peu néophyte qui, j'espère, pourra aider un tant soit peu. Comme je le disais, je fais un commentaire linéaire, et je livre mes impressions telles quelles, sur le vif. Ce que j'aime ou pas, les questions que je me pose en temps réel…

Pour résumer : Bienvenue dans la tête de Kmi qui commence sa lecture !

- Le titre : ( hé oui moi je commente TOUT du début à la fin ! ) Comme je te l'ai déjà dit, il m'avait déjà marqué. Je le trouve original, et il sonne bien. Perso j'ai plus pensé à ainsi font font qu'à Goldman :pas taper: dont je ne suis pas du tout fan :re-pataper: Cela dit, ça ne m'empêchera d'ailleurs pas de lire et d'être très objective !

Est-ce qu'il faut connaître la chanson pour la fic ? Si oui, pourquoi pas un lien ?

- Le résumé : Ca accroche. Et le grimoire, gage de qualité ( du coup j'ai peur que mon com ne serve à rien… mais tant pis ! ) J'adore la dernière phrase.

Le commentaire de l'auteur en début… première fois que je vois un tel pavé. Est-ce que c'est vraiment nécessaire ? Préciser que les citations de la chanson sont en italique : ceux qui conaissent remarquerons, ceux qui sont curieux écouterons la chansons et les autres, ont-ils vraiment besoin de le savoir ? Cela dit ça m'a fait rire la façon dont tu parles n_n

 Une fois de plus, la redoutable (et très bruyante) guilde à avis purement perso, je trouve les parenthèses un peu anti-littéraire. Je préfère les tirets, je trouve que ça s'adapte plus à un style narratif

l’écho de cette cacophonie inaudible à c'est un peu un oxymore ça non ? Inintelligible serait mieux que inaudible, puisque sinon ça signifierait qu'on ne l'entend pas, or…

J'ai rien dit pour les citations plus haut : elles sont au milieu des phrases. L'avertissement était justifié, mais il risque même d'être noyé dans la masse du commentaire.

J'aime bien la façon dont c'est décrit. Y'a beaucoup de détails, ce que j'ai tendance à faire aussi, mais on ressent bien l'ambiance !

un Grey en caleçon, la clope au becà contraste avec le côté un peu médiéval de l'ambiance. J'aime bien imaginer Grey en caleçon l'effet que ça produit !

Y'a pas de répétitions. C'est cool ! J'aime pas ça héhé

En outre son activitéà ça ne se dit pas. On dit "Outre son activité, blablabla…" ou alors "En outre, blablabla…"  ( merci ma prof de français de 4ème ! )

Toutefois, cette explication parut bien insuffisanteà Bon, je pinaille, mais c'est parce que y'a trop peu de choses à redire, donc prend ça comme un compliment ! le fait de dire juste "parut", on dirait que c'est quelque chose de certain, or le point de vue adopté est celui de Mirajane. C'est donc quelque chose qu'elle ne peux pas savoir… j'aurais plus vu "cette explication dû lui paraître bien insuffisante", par exemple.

au même titre que quelques chaises qui entamaient leur premier baptême de l’air. à j'aime bien ça m'a fait rire !

« Pourquoi vous ne vous joignez pas eux, maître ? »à je te laisse trouver ;)

Y'a plein de personnage que je ne connais pas. Mais je comprends quand même !

Enfin, pour cette dernière, ce défaut de considération ne l’atteignait nullementà je pense que la phrase est un peu mal tournée. J'aurais plus dit "Ce défaut de considération n'atteignit nullement cette dernière."

bien que cela ne l’empêchaità que cela ne l'empêchât ( oui je sais c'est bizarre mais notre langue est ainsi faite x)

On dirait que tu as accompli ta requêteà On ne peut pas trop "accomplir une requête"… quête, plutôt ? à moins que ce ne soit du vocabulaire spécifique au manga auquel cas, j'ai rien dit !

ce manque de répartià je crois qu'on écrit "répartie"

 C’était vrai, plutôt que d’insister àje ne sais pas ce que tu voulais dire avec le "c'était vrai", mais je trouve qu'il sonne bizarre dans la phrase…?

plus taciturne que l’accoutuméeà qu'à l'accoutumée

l’autre individu présent là. à tu devrais enlever le "là"

Suite à ce charmant festival, le bruit assourdissant et la lumièreàcitation d'un seul mot ?

De cette fin de soirée bien arrosée persistait également une certaine moiteur qui planait inlassablement au sein de l’atmosphère. à joli !

L’ensemble des fêtards avaient quittéà avait, puisque tu parles de "l'ensemble"

la lippe légèrement renfrognéeà lippe ? Oo *va voir dans le dico*

Une bourrasque nocturne gifla les fenêtresà j'aime bien l'expression !

La façon dont tu écris me rappelle tellement un ami à moi, c'est impressionnant… il écrit aussi des fics FT, en plus !

J'aime beaucoup la description du miroir !

Douleur. Regrets. à j'ai toujours aimé les phrases d'un mot

Elle s’immisçait sournoisement dans un coin reculé de son cerveau, continuant d’envahir sa conscience sans répit, telle une compagne hélas trop fidèle à son goût. Ni intermittence ni trêve. Incontrôlable. à

« Tes lèvres s'illuminent mais tes yeux disent "Pitié, achevez-moi". » à ♥♥ ( pas le temps d'en dire plus, je suis vraiment dedans là )

Tu utilises vraiment beaucoup synonymes et périphrases

Pour lui ?à C'est qui lui ? Je devine pas mouaaaa *-* ( *va sur google* ah ouais donc y'a plein de fanart de MiraxLuxus en fait…)

La jeune pauméeà désolée mais là j'aime pas, ça fait beaucoup trop familier

Une obsession commune rongeait leurs artères tel un venin de haine qui embrouillait leurs sens et leur raison. Un unique nom sur toutes les lèvres, future proie de leur courroux infernal. à

La chanson est vraiment peu présente, contrairement à ce qu'on s'attendait avec le genre "song-fic"

Quelle valeur prenait ses diresà prenaient

J'ai plus de mal à comprendre cette partie là, du coup…

Que la fâchait-il le plus dans cette histoireà qu'est-ce qui la fâchait le plus…

 

Donc en fait à la fin, c'est une désillusion ?

Au final, il y a peu d'action, c'est assez psychologique. J'avoue que j'avais dû mal à suivre à certain moment, mais c'est parce que je ne connaissais pas le fandom, aussi.

J'avoue que pour cette même raison, l'histoire ne m'a pas séduite comme elle aurait dûe, ce qui ne m'a pas empêché d'accrocher !

Sinon… c'est super bien écrit. Bravo, j'aime beaucoup ton style ! Les dialogues sont sincères, le rythme et le vocabulaire variés… La seule remarque que je me permet, c'est lorsque tu décrit une action : tu la décrit tellement que ça ralentit un peu. Des fois, il faut avoir conscience que des mots simples suffisent ! Pas tout le temps, bien sûr héhé parce que c'est ça qu'on aime !

Je vais aller écouter la chanson, tiens.

[Tendresses et chocolat… les tutos ? :3 ]

Sur ce loooong com et ces belles paroles, vais aller boustifailler, la mangeaille m'attend !

 

Guimauve et caramels,

 

 

Au plaisir ~

Selina
           Signaler
--- 21-09-2014

Salut !

 

Désolée, pour l'attente. Je vais essayer d'être rapide.

 

- Le titre : je l'aime parce qu'il signifie à la fois tout et rien. Même si je me suis pas foulée pour le trouver, je l'aime comme ça.

 

- Pas de lien parce que je savais pas les faire à l'époque XD

 

- Commentaire de début : parce que je suis une logorrhée. Je ne peux pas m'empêcher de tout expliquer parce que j'ai peur que les gens ne pigent rien (non pas que je prenne mes lecteurs pour des jambons, mais ce n'est pas rare que je sois incompréhensible). Puis, comme ça, je suis sûre de ne pas avoir de soucis de plagiat *paranoïa,paranoïa*

 

- pour les parenthèses, c'est encore une histoire d'époque. Je l'écrirais aujourd'hui, je mettrais effectivement des tirets. Je m'y suis mise récemment, tout comme les points virgules, les tirets cadratins et le subjonctif passé. Donc d'accord avec toi sur ce point.

 

- pour l'oxymore, c'est plus un abus de langage, en fait. J'ai tendance à l'employer IRL à tort et à travers. "Inaudible" dans le sens "c'est horrible à entendre", vois-tu ? Mais j'approuve que c'est assez maladroit.

 

- Pour les répétitions : mon point faible et mon point fort. Ce qui va me permettre à répondre à toutes tes remarques suivantes. Je suis très pointilleuse sur le vocabulaire (on en avait déjà parlé sur le fofo, je crois), du coup, il n'est pas rare que, par un excès de névrose, certaines formules deviennent maladroites... De ce fait, désolée si plusieurs tournures paraissent bancales. Je prends bien tout en note, merci à toi (:

 

- Merci pour les fautes, les phrases bizarres et le mange-mot =) Je ne sais pas si je mettrai à jour tout de suite, dans le sens où le site me fait toujours une mise en page dégueu quand j'actualise et j'ai pas forcément le temps de m'en charger maintenant.

 

- Lippe : la lèvre inférieure ou une grimace/mimique ^^

 

- "Lui", c'est Elfman, le frère de Mira. Luxus lui fait remarquer que son comportement nuit à la promesse qu'elle a faite à son frère, soit de continuer de vivre malgré le décès de leur soeur Lisanna.

 

- La fin reprend directement l'un des scans de FT, donc si tu n'as pas lu, c'est vrai que ça va être dur de comprendre :/ En gros, Luxus explique que Mira doit vivre pour la guilde puis, quelques mois plus tard, Luxus laisse cette même guilde dans la merde alors qu'elle est sur le point d'être détruite. Tu vois le topo ?

 

- Pour les mots simples à la place de l'alambiqué : tu as bien raison, seulement, à partir du moment où tu as trouvé "ta patte", c'est plus facile d'en faire plus que moins, tu comprends ?

 

Merci pour ton passage ! Que tes plumes soient toujours humides et à peluche.

 

Selina.

Répondre
Lolautte
           Signaler
Histoire 18-06-2014

Déjà un petit moment que j'avais lu ta fic et je n'avais toujours pas posté de commentaires. Je m'empresse donc de la rectifier^^

C'est une belle reflexion que tu nous présente, et on ressent le trouble et la tristesse qui étreint Mirajane. Tu décris superbement bien les émotions qui habitent la magicienne et la relation que tu as mis en place entre elle et Luxus était intéressante, tout en non-dit. Pourtant, Luxus est Luxus, et il restera toujours fidèle à lui-même (Je n'ai pas encore lu au-delà du tome 27 donc je ne sais pas si ou comment il a évolué :p). Son franc-parler donne comme une claque virtuelle et son attitude déçoit. Comme quoi, toutes les histoires entre deux êtres ne débutent et ne se terminent pas toute pareille.

Tu utilises avec brio le passage du manga, y ajoutant ton grain de sel. Et tu rajoutes de la profondeur à Mirajane (même si je l'aimais bien déjà comment elle était). Comme le manga se base essentiellement sur de l'action, ça fait toujours du bien de lire des fics où les personnages s'interrogent ou se rongent les sangs tout en s'enfermant dans leurs pensées tortueurses ^^ De plus, je trouve qu'exploiter les émotions qui tiraillent ce personnage est intéressant, et tu t'en es d'ailleurs très bien sortit.

La fin est triste et pose une bonne morale (s'il y en a bien une, personnellement je trouvais que la fin était intéressante et amenait à la réflexion^^).

Que dire de plus à part (peut-être) répété que tu écris vraiment très bien et que c'était un one-shot passionant? En bref, j'ai adoré^^

Lolautte

Selina
           Signaler
--- 19-06-2014

Salut, Lolautte ! Tout d'abord, merci d'avoir laissé une trace de ton passage. Tu ne peux pas t'imaginer à quel point j'étais surprise de recevoir un commentaire ici, étant donné que le récit à déjà quelques mois. Agréablement surprise, j'entends {#[ :D ] Very Happy} Alors encore merci.

 

Je ne sais pas si on peu parler de "relation" entre Luxus et Mira. Pas une relation privilégiée, en tout cas, par rapport aux autres membres de la guilde. Comme le précise Resha Tsubaki plus bas, il n'y a aucun passage de partage et/ou de complicité pure entre ces deux protas, dans le manga. Cela ne fait pas de mon OS un récit incohérent. Luxus reste un membre de FT : l'intervention pouvait venir de lui comme d'un autre, tu saisis ? Après, si mon choix s'est porté sur lui, c'était pour coller au chapitre 51 (: Et ne te méprends point : si beaucoup se plaisent à y voir du Miraxus, je n'ai pas pensé cette trame comme étant une romance brute. Si certains repèrent des sous-entendus, grand bien leur fasse. Au contraire même, c'est très bien, ça me laisse croire que l'aspect implicite de l'intrigue fait son effet ! Après, je ne l'ai pas classée en tant que "Romance" parce que je ne souhaite pas que les gens se cantonnent à ça, je ne veux pas que mon écrit n'attise l'intérêt que parce qu'il présente une potentielle histoire amoureuse, vois-tu ? Surtout que je suis quelqu'un qui place l'amitié (souvent fusionnelle) au-dessus de l'amour c'est pour cela que, la plupart du temps, je reste peu explicite : chacun peut apporter la conclusion qui lui convient. Puis je suis une quiche question romantisme, aussi ^^

 

Concernant l'évolution de Luxus... tu verras, tu verras. Il ne réapparait pas tout de suite, par contre (selon mes souvenirs, et ils ne sont pas très fiables).

 

Contente que la reprise du manga te plaise. J'aime tellement ça, les "scènes coupées", ça permet de donner une toute nouvelle explication à des passages d'allure anodine. La spéculation, c'est vraiment mon dada. Et plus ça relève du détail, plus ça m'éclate. Chacun son délire, comme on dit.

D'autre part, de ce que j'ai compris, l'aspect introspection t'a bien plu. Tu m'en vois ravie ! J'accepte que cela puisse en rebuter certains : comme tu le dis toi-même, FT est un shonen d'action donc le fait de tomber sur un texte lent et psychologique, c'est vrai que ça doit faire bizarre au premier abord XD Enfin, si ça peut malgré tout satisfaire une poignée de lecteurs, ça me suffit amplement.

Sinon, j'ai un projet plus "dynamique", disons, en cours de réflexion mais j'attends que l'histoire originale avance un peu plus car ça portera sur les derniers scans (normalement). Il y aura un peu d'introspection mais ce sera plus axée sur de l'action, de la vraie, de la dure. Afin de convaincre tout le monde ^^

 

Une "bonne" morale, je ne sais pas... Cela signiferait qu'il ne faut jamais octroyer sa confiance à quiconque, ce qui est assez triste comme conclusion, tu ne trouves pas ? Certes, il faut être méfiant mais en venir à se fermer au monde, à ne jamais croire autrui, ce serait bien réducteur, non ? Du coup, moral, non. Réaliste, sans nul doute. La vie, c'est pas toujours des mains tendues. C'est parfois de la déception, de la frustation. Toutefois, comme tu le précises, la fin amène à la réflexion. Selon le point de vue, selon la lecture, une pluralité d'interprétations est possible. Par exemple, il est fort probable que tu n'es pas compris ce texte comme les autres commentatrices si dessous :3 Car il s'agit du ressenti de Mirajane. La "morale" de cette histoire ne se décide que par rapport à ce que tu as conclu du comportement de Luxus. Et puisque je reste nébuleuse à son sujet, tous les champs sont ouverts ! Vois-tu ?

 

En tout cas, merci pour tous tes jolis compliments, je ne sais plus où me mettre {#[ :oops: ] Embarassed} Ta review me file la banane comme pas possible ! Et si tu as apprécier ta lecture, alors ton plaisir est mien :D

 

Que tes plumes soient toujours humides, mon amie, et à peluche.

 

Selina.

Répondre
Resha Tsubaki
           Signaler
1 / Chapitre unique 11-02-2014

   Tiens, je ne pensais pas te voir sur ce fandom, *Celii... Je veux dire Selina (alors comme ça, tu croyais pouvoir m'échapper en changeant de pseudo ? Grave erreur. Je te retrouverai toujours jeune fille ~). Mon commentaire ne sera pas aussi long que celui de Namuria (je ne pense pas réussir à en faire de cette taille un jour, j'ai l'habitude de synthétiser) mais je pense qu'il excédera celui de Silver Fang. D'ailleurs, félicitations pour t'être fait une place dans le Grimoire ! =)

   Pour en revenir à ma première remarque : je me rappelle nos MPs il y a quelques mois après de longues retrouvailles où on avait discuté de la situaiton actuelle de Fairy Tail, comme quoi Mashima était en train de tout foutre en l'air, que les méchants étaient de toute façon gentils etc (d'ailleurs, j'anticipe comme toi je suppose la reconvertion de Minerva). Est-ce que tu lis toujours les scans ou bien as-tu arrêté ? Personnellement, je ne sais que penser du nouvel arc. Il avait plutôt bien commencé (mon esprit étant resté sceptique bien entendu), puis c'est devenu de la niaiserie pas possible (on a d'ailleurs pu apprendre que Happy était le véritable héros de l'histoire) et là, depuis un ou deux chapitres, c'est "pas trop mal". Je nuance, Mashima peut très bien tout refoutre en l'air d'un coup. N'empêche que cet arc me fait penser à Rave, son manga précédent qui était bien mieux. Demande à Silk, elle confirmera =P

   Passons éventuellement à ton OS, maintenant. Après tout, c'est la raison pour laquelle je commente. J'adore les histoires sur la fratrie Strauss, malheureusement il n'y en a que peu. Les histoires tragiques me plaisent particulièrement, je ne sais pas si tu t'en souviens (enfin, si, un peu peut-être... Rappelle-toi comment je faisais souffrir notre petit colonel et son lieutenant par le passé...), si bien que cette "mélancolie ambiante" m'attire =3 Non non, je ne suis pas glauque comme fille... Bref, pour en revenir à nos moutons : tu prends ton temps pour décrire l'état de Mira, en nous laissant un peu dans le mystère au début. J'avoue n'avoir pas trop capté qu'il s'agissait de Lisanna au départ, étant un peu à côté de la plaque et stressée ces derniers jours. Mais quand je l'ai compris, ça ne m'a fait qu'aimer plus cette fic.

   Ensuite, Laxus... Ou Luxus, comme tu l'écris. J'ai beaucoup vu le couple Mira x Laxus dans les fics, mais personnellement je ne le comprends pas. Dans mes souvenirs, c'est pas comme s'ils se parlaient des masses dans le manga, si ? 'Fin chais pas, y a des couples plus évidents sans être principaux, comme Elfman & Evergreen, Levy & Gajeel... Après, n'oublions pas que les fangirls aiment bien mettre des couples partout. « Elle lui a donné une feuille ? Elle doit être folle de lui ! » « Ils sont assis à deux tables l'un de l'autre, c'est un signe ! » « Ils se connaissent depuis dix ans ? Ils sont forcément amoureux » Toutes les excuses sont bonnes quand on est une fangirl bourrée d'hormones. Bref, Laxus. Enfoiré jusqu'au bout, hein ? Déjà il ne lui donne pas son plateau mais en plus il l'envoie balader lors de l'attaque de Phantom Lord. Pff. Quel boulet. Je ne sais pas avec qui tu vas te marier, mais en tout cas ce ne sera pas avec Mira, sois-en sûr.

   Je m'éloigne je m'éloigne. La romance me barbe. Surtout qu'on peut en trouver des floppées sur ce fandom, comme tu l'as déjà remarqué par toi-même. Là, tu as pu donner un sens à la relation entre Mirajane et Laxus sans tomber dans la romance. C'est un exploit de pouvoir tomber sur un tel texte, sois-en fière. Que rajouter, sinon que tu as eu un peu de lecture et la confirmation que ton dieu vénéré a commenté un autre de tes travaux ?

Selina
           Signaler
--- 14-02-2014

 

Oooooh ! Resha Tsubaki ! Quelle charmante surprise, en effet ( :

 

Comment ça je cherche à t’éviter ? :O  *tente de se cacher sous son tapis… ah, mais j’ai toujours pas de tapis dans ma chambre* Sérieusement, ça me fait toujours plaisir de voir ce que tu deviens, de savoir que tu es toujours sur le marché impitoyable de la fanfic. Tu te rends compte que tu la personne qui m’a laissée mon tout premier commentaire sur ma toute première fiction ? Alors, forcément, cela m’inspire un certain sentimentalisme, cœur d’artichaut que je suis ^^

 

Merci pour tes félicitations, je dois t’avouer que je ne comprends toujours pas trop ce qui m’arrive, c’est assez irréaliste. C’est vrai que j’ai énormément travaillé cette histoire toutefois, jamais je n’aurais envisagé qu’elle puisse taper dans l’œil d’un des membres de la notation, encore moins de la fondatrice du Grimoire ! Je crois que je ne réalise pas encore très bien… Enfin, tu me connais, en ce qui concerne mes écrits, j’ai plus tendance à me focaliser sur les aspects négatifs que les positifs. En fait, rien qu’oser parler de points positifs me semble erroné… Enfin, j’vais arrêter là de me descendre moi-même, avant que les gens pensent que je fais de la fausse modestie.

 

À propos de mon avis du moment sur Fairy Tail, je préfère te l’exposer via MP puisque, traitant des tout derniers scans, je ne souhaiterais pas spoiler le/la jeune curieux(se) qui tomberait par le plus grand des hasards sur cette page de commentaires (remercie-moi, toi, sombre anonyme que lit ces lignes à cet instant même).

 

Quant à Rave, je ne sais pas trop quoi te rétorquer : j’ai vu le premier épisode un jour puis je n’ai jamais insisté plus que ça. D’ailleurs, je pense que jamais je n’irais plus loin puisque je marche par addiction. Et si ce manga finit par me plaire, cela risquerait de compromettre les projets que j’ai sur d’autres fandoms, notamment Pandora Hearts, sur lequel j’ai une fiction longue qu’il me ferait chier d’abandonner sous prétexte que je me suis désintéressée de l’univers. Vois-tu ? Au passage, je n’avais même pas capté que Rave était aussi de Mashima…

 

Alors comme ça tu aimes les histoires tragiques ? Tiens donc, cela m’étonne… pas du tout :D

 

Oui, je me souviens de cette époque où, toi aussi prise de pitié pour eux, tu préférais faire frôler la mort à tes personnages plutôt que d’abréger leurs souffrances…

 

Moi aussi j’apprécie lorsque tout n’est pas rose et que tout ne se passe pas toujours selon les espérances des protagonistes. C’est pour ça que je n’apprécie pas Lisanna. Pas parce qu’elle est Lisanna ou parce que c’est une Marie-Salope qui pique son Natsu à Lucy mais c’est plutôt ce qu’elle représente. Sa mort donnait de la profondeur à Mirajane et Elfman, selon moi. Sauf qu’il a fallu que Mashima la prenne en pitié comme il l’a fait pour Jubia ou Gerald/Gerard/Jellal (*Vade retros, satanas !*). Pourquoi, surtout ? Pour strictement rien. Lisanna n’apporte rien de plus que n’importe quel membre de la guilde, son retour n’amène rien de spécial. Enfin, je t’avais déjà détaillé ma pensée et cela ne reste que mon point de vue. Après, le protagoniste en lui-même n’est pas du tout désagréable (et non une Mary-Sue, comme certains le pensent) sauf que son incidence sur l’histoire est d’une inutilité latente, qu’elle soit morte ou vivante. Il a juste servi à astiquer le fan-service.

 

Mis à part cela, si tu n’as pas compris que Lisanna était le fruit des tourments de sœur, c’est parfait, j’ai envie de dire. Et c’était parfaitement voulu. Même si je précise que l’intrigue se déroule un an avant l’arrivée de Lucy (donc peu après le décès de Lisanna, puisque celle-ci est morte depuis deux ans environ au moment de la trame originale), la raison de ce désarroi ne coule pas forcément de source. Ce qui est volontaire, je le répète. Au début, on a une ambiance festive, avec Mirajane au milieu. Même si elle parait sereine, on devine que quelque chose la tracasse. D’abord sous-entendu dans une ligne de description puis plus ou moins confirmer lors de l’intervention de Makarof (tu noteras que le fait que ce soit lui qui intervienne n’est pas du tout anodine ^^). Puis, Luxus (que je refuse d’écrire « Laxus », ça me rappelle trop laxatif… ça y est, tu es traumatisée, maintenant) fait tomber les masques et on se dit «  ah bah oui, c’tait évident… ». Et c’est là que se porte tout l’intérêt de l’histoire : bien que rédigé à la troisième personne, il s’agit EXCLUSIVEMENT du point de vue de Mirajane. On suit les évènements, le fil de ses pensées en même temps qu’elle. Ainsi, le point de vue de Luxus reste nébuleux, surtout libre d’interprétation pour le lecteur. Comment a-t-il aussi facilement sondé son âme (les gènes, peut-être :O) ? Pourquoi a-t-il décidé d’intervenir ? Pourquoi l’a-t-il trahir de cette manière par la suite ? Quelles sont ses véritables motivations ? C’est ce côté implicite qui fait toute la sève de cet OS. En savoir si peu sur l’objectif de Luxus permet de faire marcher l’imagination du lecteur afin qu’il arrive à sa propre conclusion. C’est pour cela que je ne donnerais jamais aucune vraie explication « officielle », sinon cela perdrait tout son sens (;

 

Cette histoire n’est pas une romance, sinon, je l’aurais précisé dans les genres. Ensuite, Mirajane et Luxus uniquement pour que cela colle à la scène du chap 51 ! J’adore faire ça : reprendre un passage de l’intrigue de base (souvent court et peu explicite) puis le remanier totalement afin de fournir une autre explication à la scène, qui pourrait être tout aussi plausible. C’est un truc qui m’obsède presque. Peut-être que certains pensent que c’est une solution de facilité mais, après tout, chacun s’éclate comme il veut. D’autre part, je trouve le Mira x Luxus toujours plus probable que le Luxus x Lisanna ou le Fried x Mirajane qui sont des couples, pour moi, assez obscurs. Enfin, cela n’arrivera jamais au niveau du Sting x Lucy (StingLu pour les intimes, maggle) qui reste le mystère le plus insoluble que le monde de la fanfiction n’ait jamais porté. Mais je m’égare, vilaine troll que je suis. Bouh, la vilaine. Puis, avoue que si j’avais fait la même avec Luxus et Elfman, tu n’aurais pas commenté XD

 

Pour l’anecdote, j’ai récemment été tenté de faire un Two-Shot, même si l’idée est partie aussi vite qu’elle est venue. Enfin, je t’explique ça tout à l’heure, pour la même raison de spoils possibles ^^

 

Oui, Luxus est un salaud mais l’inverse aurait été incohérent. Et c’est peut-être ça qui a dû plaire : que, non, toutes les fictions de FT ne finissent pas nécessairement bien, en romance dégoulinante où les protagonistes se tombent dans les bras. Tu dois m’avoir refilée ton goût pour le tragique ^^

 

Après, en être fière ou pas… Hm, j’dois y réfléchir. Pas sûre que je puisse un jour être fière de quelque écrit que ce soit venant de mon humble plume.

 

Quoi qu’il en soit, je te remercie d’être passée ! Et ne t’inquiète nullement pour ton amour pour le commentaire synthétique, je t’offre un pavé en échange :D

 

A peluche par MP, du coup ?

 

Selina.

 

Répondre
Silver Fang
           Signaler
1 / Chapitre unique 08-02-2014

Félicitations Selina !

Ton histoire a été sélectionnée par mes soins pour faire partie du Grimoire/Coup de coeur, de Fanfic fr !

Pour consulter ta fiche, clique ici 

Bonne continuation ! {#[ :D ] Very Happy}

 

Silver Fang
Fondatrice

Selina
           Signaler
--- 08-02-2014

Oh... wouah. Euh... wouah.

 

Je suis franchement (mais agréablement) surprise. Je n'avais conscience que cette histoire méritait autant d'intérêt. N'est-ce pas trop d'honneur, du coup ? {#[ :oops: ] Embarassed}

 

En tout cas, bah... merci ! Pour ne serait-ce qu'avoir lu puis pour toute la démarche qui s'en est suivie. Désolée, je suis légèrement stupéfaite, je ne sais pas trop ce qu'il faut répondre dans ce genre de circonstances... Je ne pensais pas que je puisse être récompensée de cette manière-là un jour. C'est dingue !

 

Encore mille fois merci pour ça, également pour le temps et le travail que vous consacrez à ce site {#[ :) ] Smile}

 

Excellente continuation.

 

Selina.

Répondre
Namuria
           Signaler
Histoire 04-01-2014

Punaise ! C'est rare de lire une plume aussi goûteuse, surtout ici, dans ce fandom.

Bien le bonjour à toi chère Selina (qui a un petit air de catewoman, non ?) !

Vue la qualité de ton écriture, j'aurais cent fois préféré que tu traites de Jubia mais je dois reconnaître que ce récit sur Mirajane est vraiment agréable. Je n'ai aucune attache à ce personnage, comme pour pratiquement tous les personnages de FT hormis la mage d'eau – tout le contraire de toi, quoi^^ - et pourtant, je n'ai pas une fois décroché. Pire, dès que j'ai lu le résumé, j'ai eu cette irrépressible envie de te lire car, putain !, ce que ça fait du bien de lire un résumé mystérieux, bien formé, aux mots charmeurs de par leur construction assez « insolite ». Ca a fait saliver mon goût pour la description et franchement, je n'ai pas été déçue.

Car si y a bien un point que j'ai le plus aimé, c'est bien l'écriture même. Très fluide et claire, tes lettres m'ont de suite captées et ce à cause notamment de cette incessante diversité, dans le choix des mots. Tu ne fais pas dans la simplicité, du tout, y a un jeu d'images, de recherches à varier le plus possible pour ne pas répéter. Tu ne t'étales pas et pourtant, on a des détails très juteux sur les faciès, sur les émotions, sur les gestes, sur l'ambiance. Par exemple, le tout début, avec l'atmosphère de FT, on a certes pas plus de dix lignes mais on y ressent pour ma part toute cette dynamique chaleureuse, bonifiante qui passe dans cette guilde. Y a les justes descriptions pour former un cadre malgré tout précis qui nous permet réellement d'imaginer comment c'est, comment ça se passe et surtout comment ça se vit. L'unique répétition à mon goût a demeuré dans ce « elle » pour qualifier la soeur Strauss. Je chipote et abuse un peu je reconnais car même si c'est récurrent, cette utilisation, ça ne m'a pas étouffé outre mesure. En véritable chieuse que je suis, j'aurais aimé avoir juste un peu plus de variété dans l'appellation du personnage central. A part ça, c'est de la très bonne écriture. Non vraiment, j'ai été charmée non pas par le fond et encore moins par le personnage mais bien et surtout par ta plume qui me plaît beaucoup. J'y vois un peu ma plume car y a vraiment ce goût à poser des descriptions dans le détail et tout à la fois qui te sont propres, t'arrêtant sur des petits riens visuels (comme le miroir que zieute Mira) ou sur ces intonations des voix qui sont très précisément dites de telle ou telle manière ou reflétant tel sentiment (je parle ici du passage avec l'intervention de Makarov, dans la première partie). Tous ces petits « trucs » descriptifs qui une fois alignés les uns derrière les autres forment une toile des plus colorées et goûteuses en terme d'écriture. Je ne sais pas si tu travailles beaucoup ton style ou si celui-ci vient spontanément mais sache qu'il a du charme et que ça fait du bien, beaucoup même, que de parcourir pareille écriture ici.

Concernant le fond, ben, sympa aussi. A dire vrai, j'ai été assez surprise, et dans le bon sens, de ta fin qui a une résonance délicieusement réaliste. Ce mec qui ré-allume la flamme de la foi et de la volonté pour qu'en quelques mots à peine il l'avale tout entière... Luxus est superbe car très cassant, très humain, très lui quoi. Je revois ce mage si terriblement égocentrique qui n'hésite pas à te trancher l'affect en seulement quelques paroles, celui des premiers tomes qui avait du caractère et une sacré carrure. Je m'attendais vraiment pas à ce qu'il l'envoie bouler avec tant de tact, faut le dire :) Vraiment très agréable, surtout que ça fait très bien écho au manga, s'imbriquant presque naturellement dans l'oeuvre papier. Puis ne parlons pas des sentiments de Mirajane... Juste un régal quoi. Je n'ai pas été touchée ni transportée – et ce dû à mon indifférence totale pour le personnage – mais il n'en reste pas moins que j'ai dévoré chacun des passages illustrant ces états émotionnels. C'est si bien écrit, bordel ! Un détail riche, varié, si fluide que je résiste pas. Tu prends vraiment le temps de te fixer sur un état pour le dérouler tel un tapis rouge. Ainsi on goûte à tout, à tout de ce qu'il induit, produit. Ce ne sont pas des lettres froides, les messages passent et y a véritablement pour moi une saveur, dans cette écriture. On perçoit les chamboulements ; tu n 'alignes pas les lettres, tu transmets des émotions, des images, une sensation de plaisance, de charme. On reste pas insensible quoi, enfin dans mon cas du moins.

Mirajane, que dire ? Même si je n'éprouve rien à son égard, j'ai été quelque peu happée par ses tourments. Tu as bien retranscris ce mensonge tapi : son bien-être travesti qui en réalité est entaché de culpabilité – j'ai d'ailleurs beaucoup aimé ce jeu avec ce sentiment, celui qui était trop fidèle. Au début, c'est tout beau, c'est tout pétillant puis survient ces trois lignes où le souvenir de la défunte éclate : « […] À cette pensée, son poignet se plia lors d’un bref soubresaut convulsif, comme une crampe soudaine, qui fit gémir la face polie du verre qu’elle nettoyait. Ses doigts triturèrent son torchon de façon imperceptible, ses deux grands orbes clairs se perdant dans le vide. ». La douleur s'insinue comme un serpent, en douce, dans cette bulle de joie. Puis on enchaîne avec une description de lieu – trés agréable à lire, en passant. J'ai cru qu'on ne reviendrait pas à cette pique sentimentale qui pour ma part est plaisante car réaliste. La fissure, malgré le bonheur exhumé de l'alentour, existe incessamment. D'ailleurs, y a un passage que j'ai vraiment aimé, autant sous un plan descriptif que sous le plan psychologique du personnage :

« La vie se poursuivait ordinairement à ceci près que, durant ses journées, elle redéroulait ces scènes du quotidien en boucle comme si la défunte appartenait toujours à ce décor. Son rire aigu détonait encore contre les parois de son crâne, sa voix s’ajoutait naturellement aux discussions des autres membres de la guilde. Mirajane existait en fantasmant que c’était également le cas pour sa sœur, la faisant subsister dans ses pensées, imaginant ses réactions afin de la rendre plus vraie que nature. Conserver une routine identique, se convaincre que rien n’avait changé. », j'aime beaucoup cette image d'une Mira hantée par sa soeur. Le deuil ne se fait pas, c'est tellement douloureux qu'elle en vient à faire vivre « virtuellement » la défunte quoi. C'est très malsain de faire ça, tu ne fais que t'empoisonner encore plus et je trouve ça réaliste, comme mécanisme psychique. Y a plus que ça qui lui reste et j'ai presque l'impression qu'elle fait ça pour parer cette peur monstrueuse de perdre en mémoire l'existence de Lisanna. On ne peut se cacher de nous-même, c'est un peu ce que dit Luxus : t'as beau mettre une couche de maquillage, les boutons sont toujours là :) Puis quel enfoiré, n'empêche... C'est clair, vive les cabots et les chats ! J'aime beaucoup cette désillusion, si douloureuse. Encore une fissure, pour pas changer. T'as l'impression qu'il a balancé ces mots à la volée, sans guère plus se soucier de l'impact qu'ils auront. Or ces mots qui ont redonné vie à la volonté et à l'espoir ont par la suite éventré cette soudaine pousse de regain de vitalité. Pour Luxus ce n'était rien alors que pour Mira, on voit l'impact sur elle : non plus s'enfoncer dans un puits mais bien s'y relever et s'y soustraire, carrément. Avoir accolé ce désenchantement à un passage du manga était ingénu, ça donne une autre portée comme tu dis autant à la scène qu'au personnage traité dans le récit.

Quant à la chanson, le thème était là ouais. J'ai dû écouter plusieurs fois pour vraiment saisir cet écho car l'ambiance musicale ne collait pas véritablement à la fin. Au début si, y a ces festivités joyeuses et égayantes où se glisse malgré tout cette espèce de tristesse de vie, celle qu'on ne montre pas mais qui est là (représentée par la serveuse dans la chanson et donc que Mira incarne ici). Faut dire aussi que je n'aime pas du tout Goldman donc bon... Malgré tout, je reconnais ouais que le fond de la chanson, à savoir celui de l'espérance crevée car attendue et soufflée par un bel âtre qui charme comme ça alors que la nana y ressent tellement plus... Les violons tournent, ouais, ils sont fringants, chantant de mélodie, porteurs de joie future mais, ils s'en vont, partent car leur musique est en réalité pourrie, mauvaise, malsaine. On ne fait que les écouter, encore et encore, nous rappelant leur refrain, leur promesse, nos désirs et nos espérances qui, eux, ne seront pas... Na mais je me sens plus, ça y est ! Voilà ce que la fibre Goldman, mixé avec un cerveau blond, fait émerger ! Au secours quoi...

Donc ben un récit de qualité ; très bon sous de nombreux points ! Merci pour une lecture aussi appréciable, c'est rare de trouver une plume recherchée, quelque peu originale et tout à la fois très plaisante. Tu penses que tu as été trop dans le niais mais je vais t'arrêter direct : tu as tord, complètement. C'est pour moi du développement, de l'approfondissement au niveau des sentiments et du personnage. Tu peux pas passer sous silence le fracas émotionnel d'une part à l'évocation de Lisanna et d'autre part liée à cette trahison, à cette déception rattachée à Luxus. Justement, ne pas mettre de mots ou de phrases fortes n'aurait pas été bon. Merde quoi, elle attendait et espérait beaucoup de lui car c'est grâce à lui, à ses mots qu'elle a su se relever réellement. Puis là, ce gros connard de mes fesses écrase cette remontée d'énergie et ça la touche car ça impact directement sur elle et tu ne peux pas décrire ça avec des mots simples, qui ne font que dire et non transmettent ce qui se passe ; pourquoi, comment. Donc non, en rien c'était mélodramatique, c'était juste dosé et écrit comme il fallait !

C'est vraiment dommage que tu n'aimes pas la mage d'eau car pour sûr que ça aurait été des perles que tu aurais écrites sur elle. M'enfin, je te remercie pour cette lecture qui m'a charmée jusqu'au bout. C'est du bien joué car me faire aimer un récit qui traite d'un autre perso que Jubia Loxar, c'est pas facile du tout...

Je te dis peut-être à la prochaine et en attendant, bonne écriture à toi !

Namu, Gouaille et Jubianomane

P.S : une remarque.

*le liquide synovial agissant tel un puissant acide qui irritait sa rétine : tu peux me donner une définition de ce liquide synovial car j'ai cherché sur internet et j'ai pas compris, ha ha :) Blonde un jour, blonde toujours, bah ouais... Non sans rire, j'ai lu que c'était une sorte de lubrifiant pour les articulations, c'est ça ?

P.S 2 : alors comme ça, tu trouves Jubia pas un pète savoureuse ? Me reste plus qu'à pratiquer ma magie voodo et hop ! Toi aussi, tu succomberas à son charme dévastateur, ha ha ! Non non, je ne touche pas à la cocaïne, ce n'est que pure connerie neuronale. C'est marrant car pour ma part, c'est tout l'inverse : c'est l'unique personnage FT qui me plaît irrévocablement ; les autres, je m'en fous comme de ma première prunelle. Ah, les goûts et les couleurs...

P.S 3 : t'as mis deux ans pour écrire cet OS ? Ben putain... Je connais un peu ça car pendant un an et demi j'ai planché sur une longue fic mais jamais je n'ai mis autant de temps pour écrire un OS :) Tu serais pas l'incarnation d'une limace toi par hasard ? :)

P.S 4 : j'avoue que ton titre, sympa également ! Un peu copié sur Goldman mais bon, on ne va pas t'en tenir rigueur hein ? Tu nous as offert un p'tit régal de récit donc les chieuses dans mon genre, elles se la ferment :)

PS 5 : ton pavé ne m'a pas un pète découragée, au contraire ! C'est très sympa de tomber sur une compère du piaillement à rallonge :) Vois un peu ici comme je te fais une liste inutile de p.s... Y a pas à dire, la pinaille, c'est que du bon !

Selina
           Signaler
--- 06-01-2014

Salutations, Namuria. Quelle entrée en matière ^^

Et oui, tu es pile dedans, c’est Selina pour Selina Kyle, alias Catwoman. Je ne pensais pas que quelqu’un ferait le rapprochement si vite !

 

Ah oui ? Mon résumé a réussi à t’allécher ? J’avais la sensation qu’il faisait un peu cucul. Puis, je suis douée pour les résumés bizarres alors je ne comprends pas comment celui-ci peut être attrayant… Si tu as la curiosité d’aller voir mes autres histoires, tu constateras que tous mes résumés ne font pas plus de cinq lignes. Je suis vraiment une quiche pour ce genre de truc… En fait, la plupart du temps, ils n’ont du sens qu’une fois qu’on a lu l’histoire. C’est pas très logique comme démarche mais je préfère procéder de cette manière. De toute façon, c’est que comme ça que je sais faire…

« Je ne m’étale pas », tu dis ? Eh bien voilà qui me rassure ! Au contraire, j’avais l’impression d’user un peu trop le filon, de tourner autour du pot pour rien… Mais si tu me dis que ce n’est pas trop indigeste, je suis bien contente !

Concernant la récurrence de l’appellation des personnages, c’est vrai que je n’ai pas été très audacieuse mais j’ai mes raisons. Pour t’expliquer, que ce soit pour Lisanna ou Mira, même si je cherche des synonymes pour éviter les répétitions, il n’y en a pas des masses dans les deux cas… Et pour un perso que j’évoque peu dans un laps de temps court (quelques paragraphes seulement) comme Lisanna, je ne réutilise pas les même synonymes deux fois parce que sinon, bah… je retombe dans la répétition, tu saisis ? Enfin, j’ai conscience que mettre « elle » alors que je parle de deux nanas en même temps, c’est légèrement malhabile. Toutefois, en règle générale, je préfère la redondance du « il » ou du « elle » par rapport à ce que j’appelle le « synonyme abusif ». L’allusion aux cheveux, par exemple. Une camarade du site m’a fait remarquer que j’en usais à tort et à travers, du coup, tout ce qui est « le blond », « le brun », « le roux », etc. je les utilise en cas d’extrême nécessité, lorsque je suis à court d’idées et désespérée, et encore, ça me fait du mal quand j’en arrive là. Mais là où il y a le côté « abusif » c’est que, dans certaines fics, pour un protagoniste comme Mirajane qui a les cheveux blancs, les gens mettent pour la désigner « la jeune femme aux cheveux blancs » ou encore « la blanche »… What ? Alors, ça, clairement, je ne peux pas… Tu vois, je préfère me tenir au strict minimum plutôt que de faire quelque chose d’antilittéraire juste pour éviter la répétition. Tu sais, après « la jeune femme », « la serveuse/barmaid », « la magicienne », « la mage », « la demoiselle », « Mirajane », il reste plus grand-chose… Puis, c’est dans ma logique d’avoir un style « objectif » parce que si j’avais casé des trucs du genre : « la pauvre petite chose », « la malheureuse » ou « la jeune déprimée » ça aurait été ridicule, tu ne crois pas ? Il y a une fois où, dans un élan de perdition, j’ai placé la « jeune paumée » (dieu sait que je n’en suis pas fière) mais, franchement, je ne trouve pas ça invite tant que ça à la compassion, si ? Bref, je ne sais pas si tu comprends mon point de vue, juste pour dire que je préfère assurer par la simplicité plutôt que de balancer des synonymes dégueulasses à toutes les sauces ( ;

En revanche, si tu as d’autres idées, toi, je suis preneuse ! :D

 

Sinon, bah… waouh… merci pour toutes ces gentilles remarques, je ne sais plus où me mettre… {#[ :oops: ] Embarassed} Même si tu préfères la forme au fond (enfin, de ce que j’ai compris), je suis heureuse que cela te plaise ! D’ailleurs, j’aime beaucoup la façon dont décris ton ressenti ! Si tes textes sont aussi beaux que tes commentaires, va falloir que je fasse un tour sur ton profil. Surtout, tu as bien piger mon mode de fonctionnement : moi, mon kiffe, ce n’est pas forcément les grandes histoires romanesques mais plutôt l’agencement de petits riens, comme tu les nommes, des détails détailleux sur les personnages afin de les rendre davantage accessibles, plus humains, qu’ils puissent être une référence pour le lecteur. Je ne sais pas si c’est clair ce que je raconte. Je crois que je me suis emportée, encore.

Pour répondre à ta question entre l’écriture « spontanée » ou « travaillée », je te dirais… les deux ! Je suis quelqu’un qui évolue très lentement tout en ayant une vision très précise du résultat final. Tordu, non ? Surtout, je me RELIS un nombre incalculable de fois ! Par contre, je ne pourrais pas trop te décrire précisément ma méthode de travail… Disons que, avant de commencer, je sais qu’il y a des expressions que je veux absolument caser à un moment ou un autre puis j’évolue autour de plusieurs idées qui seront le « cœur » de l’histoire. Si les lecteurs n’ont pas eu accès à cette « essence », alors c’est que j’ai foiré mon coup. Sinon, je fais beaucoup de recherches sur le net pour étoffer mes descriptions et ça me cultive en même temps. Le miroir, par exemple. J’ai parlé des taches noirâtres mais je ne savais pas du tout qu’il s’agissait, en vérité, de mercure abîmé ^^

En conclusion, oui, je bosse mes écrits à mort. Je m’efforce toujours à faire quelque chose de correct, à défaut d’obtenir une qualité exceptionnelle. Mais je ne suis jamais contente :D

 

Bon, à défaut d’être touchée, si tu as compris le ressenti de Mira, c’est tout ce qui importe. Comme je le dis dans l’espace dédié à l’auteur, je n’aime pas les tire-larmes ! Si ce n’est pas dégoulinant de pathos, ça me va. Puis, le but n’est pas de te faire adorer le personnage. Si tu as apprécié les passages introspectifs bien que tu n’aimes le protagoniste, c’est plutôt un bon point pour moi, non ? ^3^

Au passage, encore merci pour tes remarques élogieuses, elles me font d’autant plus plaisir que je ne m’attendais pas à tant d’intérêt et d’enthousiasme… {#[ :oops: ] Embarassed}

 

Je suis contente que la description sur le deuil inachevé (voire inexistant) de Mira te convienne car c’est sur ce passage que j’avais le plus de doutes car il est, selon le moins, le plus important de l’histoire. C’est le centre même de l’intrigue. Je voulais qu’il soit explicite sans être funeste. Et tu as soulevé un point intéressant : « Y a plus que ça qui lui reste et j'ai presque l'impression qu'elle fait ça pour parer cette peur monstrueuse de perdre en mémoire l'existence de Lisanna. » Et là, j’me dis « merci seigneur ! les gens comprennent ce que je raconte T^T » parce que c’est tout à fait ça. En réalité, plus que d’avoir peur d’oublier l’existence de sa sœur, il y a aussi le refus de vouloir s’habituer à l’absence. Alors on se force à se souvenir encore et encore parce que l’on redoute que d’apprendre à vivre sans le défunt soit comme un blasphème à sa mémoire… Je n’ai pas trop insisté là-dessus parce que je craignais que cela fasse too much puis ça aurait traîné en longueur… Bref, cela aurait été de trop, selon moi. En plus, ça doit être incompréhensible ce que je débite, comme d’hab ^^

 

Vis-à-vis de la chanson, probablement que la musique ne colle pas mais on peut pas tout avoir dans la vie… Je me suis surtout concentrée sur les paroles et tu serais surprise de constater qu’elles ont une place bien plus prépondérante qui ne se limite pas aux trois phrases surlignés en italique. Enfin, je ne vais pas me lancer dans l’analyse de mon propre OS, j’vais y mettre des heures, déjà que j’arrive pas à boucler cette réponse de commentaire… (désolée du temps de réponse, au passage). Sinon, j’aime bien ton délire ! Tu n’aimes pas Goldman (comment tu fais ?! O_O) mais tu piges plutôt bien son texte ! D’ailleurs, à la base, je n’étais pas emballé par la chanson. Quand je l’ai écouté la première fois, elle n’était pas finie que je me disais « mon dieu, ça va être l’histoire débile de la servante et du beau prince qui vont vivre une romance impossible mais passionnée, et bla bla bla… ». Et là… ET BAH NON. Cette fin cruelle, abrupte, qui te casse tous les codes du conte de fées… c’est juste… voilà, quoi ! C’est le gars qui te prend des mots simples puis qui t’impose une autre réalité, la vraie, la moche, la pas tout le temps complaisante. C’est juste trop puissant. C’est pour ça que je respecte cet homme : toujours droit au but, qui peut écrire du brut comme de l’élaboré sans faire de l’alambiqué ou du pompeux. Ses textes forts ne sont en aucun cas dégoulinant de bons sentiments et, putain de bordel de merde, ce mec réussi à mettre des adverbes dans ses chansons ! « Obstinément », « viscéralement », « inexorablement »… rien que pour ça, pour moi, ce mec est un génie ( :

Mais je m’égare.

 

Je ne pense pas que ma plume soit originale mais si tu l’as appréciée, c’est l’essentiel. Et si tu trouves que l’émotion est bien dosée, alors c’est le paradis ! Encore merci pour le fav {#[ :P ] Razz}

 

Prends soin de toi et que 2014 te fasse aimer Goldman et moi Jubia Loxar (c’est pas Loster, d’ailleurs ?).

 

À peluche.

 

Selina.

 

P.S : alors, effectivement le liquide synovial est au niveau des articulations, c’est une erreur de ma part. En réalité, c’est le liquide LACRYMAL (‘tain, tout ça pour évoquer les larmes, quoi…). Je crois que je me suis laissée parasitée par mes cours de biochimie et, le pire, c’est que je n’ai même pas eu le réflexe de vérifier… La honte… En tout cas, merci de l’avoir souligné, ça m’a permis de corriger ! Donc, synovial = articulations et lacrymal = humeur vitrée autour des yeux qui font les larmes ^^

P.S 2 : pour Jubia, pour t’expliquer vite fait, ce n’est pas tant le perso en lui-même mais plutôt la tendance de Mashima de prendre ses méchants en pitié et d’en faire des gentils. Quand c’est une fois, oui. Mais quand ça devient systématique, ça m’agace. Il l’a fait pour Jubia, Gajeel, les trois anciens potes d’Erza (Simon & Cie), ce %&3# de Jellal que oh-mon-dieu-je-peux-pas-l’voir-celui-là, Ultear, Meredy… Et j’en passe ! Même Luxus ! D’un féroce dragon de la foudre il l’a réduit au stade de simple Pikachu ! Ça me soûûûûle ! Puis, franchement, quand bien même je m’efforcerais, Jubia ne m’inspire pas, je ne vois vraiment pas ce que je pourrais écrire sur elle sans que cela fasse meublage…

P.S 3 : je n’ai pas mis deux ans à l’écrire… Il y a deux ans, j’ai eu l’idée d’une esquisse de scénario. En entendant la chanson de Goldman, ça me faisait penser au cas entre Jubia et Grey. Sauf que cela ne m’inspirait pas tant que ça et, sincèrement, je ne crois pas que le rendu aurait été à la hauteur de cette version-là. Puis, le temps a voulu que je me désintéresse à l’univers de FT avec ce projet toujours en tête. Entre temps, cette idée avec Luxus et Mira a germé sans jamais que je la pose sur papier. Puis, cet été, j’ai rédigé le début. Mais les deux cent premiers mots, genre… Enfin, je me suis mise sérieusement pendant les vacances. Ça m’a quand même pris un mois… Je travaille lentement et cogite beaucoup. Surtout, je suis déçue par mon propre travail alors dès que le texte est terminé, il y a une phase de remise en question où je me rends compte de l’imperfection latente de mon histoire donc je déprime. Voilà, voilà. Donc, non, je ne suis pas un gastéropode, je prends juste mon temps, non mais ! ^^ Est-ce un mal ?

P.S 4 : c’est parce qu’il est copié sur Goldman que j’en suis fière :D

Je le trouve trop classe ! Dans sa sonorité, son sens… Puis, il renvoie trop à la première phrase du résumé, même au texte tout entier ! On peut lui donne mille significations ! Cela veut à la fois tout et rien dire ! Je suis trop un génie ! Hahahahahahahaha !

P.S 5 : hé ! il y a un espace spécial pour ça, alors autant en user même si c’est à l’excès ! Et vive la pinaille ! Preuve étant que ma réponse doit être plus longue que ton commentaire ( ;

P.S 6 : heure tardive, relecture approximative, fautes, désolée, RrrZzzRrr…

Répondre
Silk
           Signaler
1 / Chapitre unique 04-01-2014

Hellow =)

Ah non je refuse que cette fic tombe dans les oubliettes ! D8 C'est vrai que les OS et les fics originales qui changent du cadre "school-fic" ou "couple" sont mises souvent à l'écart sur les fandoms populaires. Mais un oeil averti repère une bonne fic et je suis tombée sur ta perle ^-^

Car c'est une perle, faut le dire. Déjà, rien que le titre et le résumé m'ont attiré. Un titre reprenant une chanson de Goldman... Rien que ça, j'achète *o*

Ensuite, j'ai beaucoup aimé l'histoire. Le départ avec l'ambiance de la guilde est génial. On se sent dans la salle, bruyante et pleine de vie. Les descriptions sont simples et belles à la fois. Ton style d'écriture est fluide et idéal à la lecture. Pas de temps mort du tout.

Ton introspection de Mirajane était parfaite. On sent sa douleur, sa culpabilité et son envie de continuer à vivre pour elle, pour son frère et pour Lisanna. Le miroir est tout aussi bien trouvé. Elle ne veut pas se voir car elle sait que ce n'est pas son image. Elle s'est transformée pour perpétuer la mémoire de sa soeur. L'intervention de Luxus tombe à point nommé, comme pour la retenir de sombrer davantage, pour la secouer et l'exhorter à arrêter de se mentir. Tu l'as très bien respecté sur ce passage : peu enclin à discuter mais pourtant, toujours inquiet du sort de ses camarades - à sa manière.

C'est en cela que la fin n'en est que plus cruelle. Que les mots qui lui a dit ce jour lui paraissent - nous paraissent - vides de sens. On sent la colère de Mira, sa frustation, sa déception. On revoit la scène du manga et on y trouve un sens, une logique. On sent la démone jaillir, comme si elle n'avait jamais été enfouie. Je n'avais qu'une envie : botter le c*l de ce con de Luxus Dx

Et pourtant, alors qu'on pourrait penser que cela la détruirait, elle continue de se battre et d'avancer, même si Cana tente de l'en empêcher. Car elle comprend que la guilde, sa famille, la soutient et la soutiendra toujours, elle comme Elfman.

Tu m'as fait aimer Mira là <3

Brefouille, un très beau OS qui part direct dans mes favoris ! Et je te rassure, continue d'écrire sur ce fandom car j'attendrai ton prochain texte ! Vraiment, merci pour ce texte simple et touchant =)

Bisous !

Selina
           Signaler
--- 06-01-2014

Salutations, Silk !

 

Ah ! Je suis soulagée de constater qu’on mon humble OS plaisent à au moins quelques personnes, c’est bon à savoir ^3^

Après, parler de « perle » me semble un chouïa exagéré… Comme je le précisais plus bas à L’or, que ce soit au niveau de l’écriture ou du scénario, il reste de p’tits trucs qui me chagrinent un peu... Enfin, je précise aussi que je ne suis jamais pleinement contente, j’ai toujours peur que mes textes manquent d’intérêt. Je suppose que ce n’est pas facile d’être objectif vis-à-vis de son propre travail, n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, si ça tu as apprécié, tu m’en vois ravies !

 

Plus j’y pense, plus j’ai l’impression que c’est un peu cliché, quand même… ^^’

J’ai fait en sorte que l’évolution du personnage paraisse cohérente. Parce que, le problème avec les protagonistes torturés, soit ils ont tous les malheurs du monde et ça en devient risible, soit ça vire à la Mary-Sue qui est tellement surpuissante que l’adversité c’est du menu fretin. Alors je prie pour ne pas être tombée dans l’un de ces extrêmes. C’est pour ça que j’ai repris l’intervention de Cana, preuve que personne n’est à l’abri d’un coup dur et que ce n’est pas toujours tout seul qu’on peut s’en sortir (c’est beau).

 

Puis, je suis restée sur une fin un peu ambiguë : même si elle s’est ramassée, Mirajane souhaite se bouger le popotin, combattre ; pourtant, elle y pense encore et encore… Finalement, n’aurait-elle rechuté directement dans ce même cycle vicieux qui consiste à oublier, tout nier en bloc comme elle a fait pour la mort de Lisanna ? Hum… bon, j’avoue, cette idée-là est un peu tordue à comprendre mais j’aime bien le côté paradoxal dans sa décision. Prendre la fuite tout en ne renonçant pas son objectif… Hum… Ouais, vaut mieux que j’arrête là, j’vais m’embrouiller toute seule XD

 

Contente de t’avoir fait apprécier Mirajane, bien qu’elle ne soit pas exposée sous son meilleur jour (mais, du coup, vous êtes sûre qu’elle fait pas trop cruche de service ? :x)

 

En tout cas, merci INFINIMENT (majuscule dans ta face) pour ce gentil commentaire ! Je suis allée voir ton profil par curiosité et j’ai vu que tu avais écrit un OS (Main dans la main, je crois) de 7.000 MOTS à partir d’UNE scène qui fait trois pages dans le manga ?! O_O J’dois lire ça, c’est obligé.

 

Oh ! Et merci pour le FAV ! Je ne m’attendais pas autant… {#[ :oops: ] Embarassed}

 

Prends soin de toi, que 2014 te gâte d’inspiration littéraire.

 

À peluche.

 

Selina.

Répondre
L'or
           Signaler
Histoire 04-01-2014

Salut !

Je suis visiblement la première à commenter :)

Et bien je dois te dire que j'ai vraiment adoré ! 

Déjà, l'histoire est assez claire, c'est très bien expliqué et détaillé. Tu n'as pas du faire une seule faute je crois bien (en tout cas, je ne les ai pas vu). Et j'ai vraiment accroché à ton style d'écriture, c'était parfait quoi. Tu écris magnifiquement bien. Juste total respect ! 

Vraiment, continues à écrire, tu as de l'or au bout des doigts (sans mauvais jeu de mot xD) ! 

Tu as réussi à parler en "profondeur" des choses, mais on avait l'impression que tu les survolais.. Avec toutes ces descriptions et tout, nan waouh vraiment ! :D 

Il est vrai, qu'actuellement sur les fandoms populaires comme FT ou encore Naruto, les fictions ne sont pas toujours à la hauteur de nos espérances, nous lecteurs. Et bien souvent, on ne trouve pas ce qu'il nous plaît, c'est pour ça que moi, quand j'ai le temps, je vais voir sur un autre site de fiction et je les lis en anglais (elles sont tellement bien en anglais *_*), je sais pas si tu peux les lire, mais va voir, et puis tu peux les trier en fonction des personnages et tout ça, c'est génial quoi x) 


Mais vois-tu, les one-shot passent souvent inaperçus alors que ce sont les meilleurs ! C'est tellement dommage, les jeunes cliquent juste le lien de l'histoire quand il y a marqué "Je m'appelle Lucy, j'ai 18 ans, j'entre en Terminale dans une nouvelle ville où je connais personne. J'espère que je vais me faire des amis, et peut-être trouver un petit-ami hihi. Mes parents sont morts snif, du coup je travaille en plus l'école, c'est dur la vie." Bref, tu as du me comprendre, et c'est encore plus vrai sur le fandom de Naruto xD 

Enfin bon, on ne va pas refaire le monde mais voilà ! ^_^ 

Bonne continuation, 

Bonne année ! 

A bientôt peut-être ! ;) (j'attendrais pas 2 ans par contre je pense xD) 

L'or

Selina
           Signaler
--- 05-01-2014

Salutations, L’or (du café ?). Eh bien, quelle réactivité ! Je ne m’attendais pas à un retour si rapide ! Du coup, j’ai l’impression de répondre trois plombes en retard… Désolée pour ça mais comme je suis du genre à m’étaler, la rédaction me prend énormément de temps. Regarde, rien que cette intro fait quatre lignes. Fantastique, n’est-il pas ? ^^

 

Tout d’abord, MERCI à toi d’avoir lu  puis d’avoir usé de temps pour laisser ton impression. Déjà que je ne m’attendais à ce quelqu’un s’attarde sur cette… chose mais en plus d’avoir une appréciation aussi enthousiaste, c’est fou !

 

Je n’ai pas la prétention d’avoir de l’or au bout des doigts, loin de là. Il te suffirait de gratter la surface afin de te rendre compte des nombreuses imperfections de cette histoire. Je persiste à croire que les parties « introspection » du personnage de Mirajane (tout le texte, en gros XD) font un peu gnan-gnan sur les bords. Sauf que je ne peux pas les retirer sinon le scénario n’a plus de sens… Puis, il y a certaines formules stylistiques récurrentes qui m’agacent au plus haut point… Bref, ça, c’est mon esprit de psychorigide bornée un tantinet tatillonne. Je suis une éternelle insatisfaite, j’ai l’impression que ça ne va jamais…

 

« Tu as réussi à parler en "profondeur" des choses, mais on avait l'impression que tu les survolais... » Alors ça, tu n’en as peut-être pas conscience mais c’est le plus beau compliment que qui que ce soit pouvait me faire. Vois-tu, je suis en conflit perpétuel avec moi-même, divisée entre mon amour pour l’implicite et celui pour l’explication. Mes propos sont souvent volontairement abscons sauf qu’il m’est arrivée plusieurs fois que les gens ne comprennent pas où je voulais en venir. Du coup, je suis toujours en recherche constante d’un équilibre entre un récit à la fois clair et original, dont les idées restent assez « intuitives » pour le lecteur, que je ne sois pas obligée de fournir une explication de quinze paragraphes pour qu’il puisse piger le fond même de ma pensée. C’est tordu, tu ne trouves pas ? Bref, si cet aspect-là de l’écrit t’as plu, tu ne pouvais pas me rendre plus ravie !

 

Sans aller jusqu’à critiquer le travail des autres, c’est vrai que, de nos jours, si on veut dénicher une fiction qui arrive à satisfaire toutes nos espérances, mieux vaut se fier à un auteur que l’on connaîtrait bien plutôt qu’au fandom en lui-même. De toute manière, même dans les fandoms peu fréquentés on trouve notre lot de fictions… moins élaborées, disons. Enfin, ce n’est pas à moi d’en juger, cela serait déplacé de ma part. Bien que cela soit lassant de voir toujours les mêmes intrigues ressortir, comme tu l’illustres si bien ( ;

 

Déjà que je n’apprécie guère les School-fic mais quand c’est en permanence la même trame cent fois remâchée… merci, quoi, on n’est pas des jambons, non plus. Entre trop bon et trop con, y a qu’une lettre qui change !

 

Je te remercie encore mille fois, ne serait-ce que pour avoir lu ET commenté. Je vais essayer de revenir le plus vite possible, que ce soit en tant qu’auteure ou lectrice. Je vais être forcée d’arrêter l’écriture pendant plusieurs mois puisque c’est la fin des vacances et que les études sont une priorité absolue. Mais je suis libre dès la mi-mai donc peut-être que je re-publierai un OS sur le fandom. J’ai un projet qui devrait être court à mettre sur pieds et un autre un peu plus long, sûrement. Un peu dans une logique identique à celui-là, avec une alternance entre description et introspection.

 

Prends soin de toi, que 2014 te comble de bonnes fanfictions.

 

À peluche.

 

Selina.

 

Répondre


© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales