Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 2287 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

VIXX

le jour où je t'ai rencontré . . .
[Histoire Terminée]
Auteur: margot458 Vue: 3783
[Publiée le: 2014-07-06]    [Mise à Jour: 2015-03-29]
13+  Signaler Romance/Humour/Drame/School-Fic/Amitié/Hétéro Commentaires : 9
Description:
depuis que nous avons intégrée notre nouvelle école Soomee et moi sommes très occupées car après plusieurs mois nous avons put intégrer la Jellyfish Entertainment le problème avec ce Label c’est que nous avons droits à aucuns contact avec les idoles de notre agence ni de dire que nous y sommes trainee... pourtant un jour j'ai fais une rencontre incroyable qui changea ma vie et celle de mon amie à jamais...
Crédits:
Les VIXX ne sont pas à moi ni Jingoo et Seungho je changerais les crédits dès que je rajoute des nouveaux personnes qui ne m'appartiennent pas sinon tous le reste est à moi ! XD
cette fic peut contenir, pleusieurs guest, de plusieurs groupes d'ifférents, ou des idoles en tous genre, ou bien même des acteurs/actrices, personnes connues (coréennes/japonaises)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 16- réactions inattendues !

[3236 mots]
Publié le: 2014-11-24Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur hey tout le monde j'espère sincèrement et réellement que les chapitres précédents vous ont plu, ci vous avez un truc à dire sur la fic n'hésitez pas à laisser des com's XD bisouuuuuuuuuuuw :3

Chapitre 16- réactions inattendues !

 

N- je veux aller voir Sunhee ! Désolé, tout le monde je rentre en premier ! *sans penser aux autres, je pris les clefs d’une des voitures, et roula le plus vite possible pour regagner la maison, même si il est déjà trop tard, même si c’est inutile, il me faut aller la voir ! L’impatience et la colère me monta, mais pourquoi j’étais en colère ? Parce que, la seule personne que j’aime réellement, a déjà fait ce que j’aurais tant voulu faire avec elle, avec un autre que moi, avec une personne que je connais depuis longtemps, avec qui je vis depuis maintenant 3 ans ?! Non, je suis énervé contre moi-même ! J’ai peur par-dessus tout . . . Je roulais tellement vite que en moins de 35 minutes j’étais arrivé, je me mis à courir dans toute la maison, j’ouvrais chaque portes, de chaque pièces, dans l’espoir de voir Sunhee dans une et Hongbin dans une autre pourtant, il ne me restais plus qu’une porte à ouvrir, celle de Hongbin, la porte n’était pas verrouillée, alors que quelqu’un avait laissé, les clefs à l’extérieur, il se peut que se soit Sunhee qui est oubliée d’enlever la clef avant de refermer la porte, c’est bien son genre ! le stress montait de plus en plus, je sentais mes mains devenir moites, je pris mon courage à deux mains, et ouvris la porte, et je les vis, sous la couverture, Hongbin tors nu, et elle, vêtue de son pyjama, qui n’était qu’un simple petit short gris et un petit débardeur rose, ils se tenaient mutuellement bras dans les bras, corps contre corps, pas besoin d’être devin , pour qu’après avoir vu, une serviette par terre et le tee-shirt accompagné du leggins de la fille que j’aime, pour comprendre qu’ils ont passer le cap . . . à ce moment là, je n’avais qu’une seule envie, les réveiller, et prendre avec moi Sunhee et partir loin, loin de cet imbécile d’Hongbin , mais de la voir, avec ce sourire aux lèvres, me fis prendre conscience qu’elle se plaisais aussi bien ou même plus avec Hongbin qu’avec moi, je la regarda donc encore un petit moment, avant de leurs tourner le dos, et doucement partir, une fois la porte refermée, je m’écroulas par terre et les larmes commencèrent à couler, pourtant, aucuns cris, aucuns son ne voulu sortir de ma bouche, et dieu seul c’est à quel point j’aurais eu envie de le faire, mais je me retenus, en me taisant, et en faisant taire avec moi ma souffrance et mon impuissance face à eux, les larmes coulaient tellement, et l’énervement en moi, était si grand, que je sortis dehors, prendre l’aire, je marcha pendant un moment me dirigeant vers le bord de la mer, Sunhee nous avait souvent parler du chemin pour atteindre le sable il suffisait de marcher une dixième de minutes, longeant la forêt, un petit chemin nous y mènerait directement, ce chemin, était toujours éclairé par de petits lumières aux sol, seul du troisième étage de la maison on pouvait voir les vagues au loin, à présent, j’étais seul, face à cette eau, j’avais l’impression que mes sentiments étaient équivaux aux vagues de la mer, un coup ils se fracassent contre les rochers, à un moment, ils sont déranger par le vent qui souffle, alors cela procure un remue-ménage avec un aspect pesant  et mon cœur tangue comme un bateau en pleine tempête, et à un autre moment ils sont calmes, reposés,  et mon esprit est vide, être ainsi confronté à tous mes sentiments, me fis réaliser à tel point je l’aime jusqu’à m’en faire souffrir et perdre la tête, je me posa des millions de questions, et resta comme ça des heures et des heures, sans penser aux autres, juste pensent à moi, c’est égoïste, mais pourtant je me remet juste en question, sur moi-même, la nuit ce fait ainsi reine et les étoiles emportent mes peines, une dernière larme coule le long de ma joue et je regagne la maison enfoncer dans la campagne en chantant comme un fou une chanson que j’avais écrite pour elle, pour vous . . . ce soir là mes mots et mes pensées se perdirent aux loin dans les vagues s’écrasant contre le rivage . . . Après a eu regagné la maison, je partis me prendre un bain, et je décompressa ainsi, le cœur serré par mes sentiments, suite à cela, je partis me coucher sans attendre que les autre reviennent, j’avais juste laisser un mot sur la table « désolé de ne pas vous avoir attendus, j’étais fatigué et suffisamment abattu, pour encore affronter en face les visage de Seungho et Jingoo, sur-ce passer une bonne nuit, signé N »

Seungho - *lorsque nous arrivâmes a la maison, toutes les lumières étaient éteintes sauf la petite de la cuisine, sur la tablette il y a avait un mot, écrit par N, ce qui est bizarre c'est qu'il parlait de Jingoo et moi dans ce mot, mais pourquoi? Nous décidâmes Jingoo et moi, pendant que les autres allaient ce coucher, de monter voir si N, Hongbin et Sunhee dormaient, nous trouvâmes N endormis dans sa chère, mais Sunhee n'était nul part jusqu'à qu'on la trouve dans les bras de Hongbin . . . *

Jingoo- tu crois qu'ils. . . 

Seungho - ça m'en a tout l'air 

Jingoo - c'est pour ça que N hyung avait écrit ça. . . 

Seungho - parce qu'il avait honte de se montrer devant nous, si jaloux et impuissant. . . 

Jingoo- ça me fais mal au cœur pour lui. . . 

Seungho - je ne te le fais pas dire. . . Le pauvre. . . Entre les rapprochements énormes d'elle et Hongbin, le baiser devant tout le monde, comme elle nous l'a dit, et maintenant ça. . . 

Jingoo - et puis le fait que se soir Leo qui la sauver et pas lui a ce qu'il parait et le pire c'est qu'ils ont retrouvé Leo et Sunhee bras dans les bras 

Seungho - je le comprends d'être d'en l'État qu'il ai, mais as tu déjà vu une seule fois Sunhee sourire autant en dormant avant ce soir? "

Jingoo - non tu as raison. . . Mais, bon pour le coup, nous somme nous aussi impuissants devant eux, ont ne peux rien y faire 

Seungho- ça me dépasse quand même encore hier elle nous disait qu'elle aimait les deux et on les laisse un soir que tout les deux et. . . 

Jingoo- l'envie, l'attirance, deux être qui s’aiment dans une même pièce, et puis voyant aucuns vêtements d'horreur mais une simple serviette, Hongbin ne devait pas être très habillée. . . 

Seungho - je me demande ce qu'il sait passer. . . 

Jingoo - y a encore les clefs de la chambre a l'extérieur de celle ci, donc on sais déjà que c'est Sunhee qui est rentrée dans la pièce 

Seungho - ça aurait pu être N tout à l'heure

Jingoo - y a qu'une personne dans cette maison qui puisse être capable de faire ça et c'est bien elle! 

Seungho - ouais tu as raison! 

Jingoo - je sais je sais U.U enfin bref après ça ce trouve il sortait de la douche et poum comme par magie ils tombent nez a nez et Bam! 

Seungho- ou sinon elle rentre dans la chambre elle ne le voit pas elle rentre dans la salle de bain le vois totalement nu, s'évanouit et en réalité elle n’était pas consentante ! 

Jingoo- nooooooon Hongbin n'est pas ce genre de personne! 

Seungho- ou alors le hasard a bien fais les choses pour eux et les a fait se rencontrer dans la chambre d'une façon spontanée et avec l'envie, le désir, l'amour Bam! 

Jingoo- ouais je pense plus que c'est ça, enfin bref ont va les laissés dormir 

Seungho - oui mais que pour ce soir !

Jingoo- t’inquiète pas, à moi non plus ça ne me réjouis pas, de les voir collés ensembles !

Seungho- ouais, enfin bon, bref on va ce coucher ?

Jingoo- ouais

Seungho- ça va faire de ne pas dormir avec elle, ce soir

Jingoo- grave, mais bon on n’y peut rien, autant aller ce coucher tout de suite et arrêter de se lamenter

Seungho- ouais tu as raison *après ça nous partîmes nous coucher, la soirée nous avait fatiguée, et cette histoire encore plus, déjà que l’on n’avait pas entendu parler Ravi de la soirée sauf pour choisir le film, à cause des tensions, maintenant c’était N . . . j’ai mal au cœur pour lui. . . j’espère réellement, non sincèrement, que tout va s’arranger et que Sunhee va lui dire, et que Ravi, Hyuk et Soomee aurons une véritable conversation, vu ce que m’a raconter Ken. . . je me demande comment Sunhee et Soomee ont fait pour tomber là-dedans, elles qui n’ont pas l’habitude d’être aussi proche de ce genre de personne, ça fait vachement bizarre, je me demande si ça ne va pas même un peu trop vite entre eux tous, si ça continue, les disputes vont de plus en plus éclater, et se sera la fin, la fin de leur amitié et la fin d’une quelconque relation, ce serait dommage après tout ce qu’ils endurent, si on m’aurait dit il y a moins de un mois, que j’allais cohabiter pendant une petite semaine avec un groupe tel que les VIXX je n’aurais rien voulu entendre . . . j’espère qu’elle sait ce qu’elle fait et dans quoi elle sait mis, ma petite Sunhee . . . après un long moment de réflexion, je m’endormis, sur mon lit*

*le lendemain matin*

Moi- *lorsque j’ouvris les yeux, j’étais dans les bras d’Hongbin, je le vis lui aussi ouvrir momentanément ses yeux, il me regardait, d’une façon si mignonne, que la seule chose  que j’eu envie de faire, fut de l’embrasser*

Hongbin- *lorsque j’ouvris doucement  les yeux, elle ouvrit les siens, et me regarda, sans m’en rendre compte, le temps de cligner des yeux, ses lèvres furent sur les miennes, elle m’embrassa, et je continuas, un petit moment, puis nous nous levâmes, et nous descendîmes tout deux en cuisine, et la première personne que nous vîmes. . .fût. . .*

N- oh vous êtes réveillés. . .

Moi- a . . . a . . . annyeong oppa . . . *tard dans la nuit, alors que nous étions en train de dormir, j’avais entendus N, rentrer dans la chambre, j’étais sûre que c’était lui, car son doux parfum, pouvais se faire ressentir dans toute la chambre, il nous avait vus . . . et n’avait rien dit . . .*

N- . . .

Hongbin- réponds-lui quand elle te parle

N- . . .

Hongbin-  je ne sais pas moi, pense un peu à elle quand même

N- . . .

Hongbin- tu sais lui répondre même si c’est le matin ça ne va pas te tuer, elle ne va pas te taper non plus !

N- . . .

Moi- laisse tomber ce n’est pas grave tu sais . . .

Hongbin-  hyung tu es bizarre ce matin !

N- *de l’entendre dire tous ça, m’énerva, je perdis mon sang-froid et tapa du poings sur la table, et je ne manqua pas de la faire sursauter, je me mis à crier, toute la colère qui bouillait en moi, sortie* et elle, est-ce qu’elle a pensée à moi hier soir, et toi, tu as pensé à moi, ne viens pas me dire ce que j’ai à faire, et mes sentiments, vous y avez pensés, car eux, oui ils en ont pris un coup, mon cœur en a pris un coup . . . Alors tu comprendras que, lui répondre pour l’instant ne va pas être très possible, pareil pour toi, laisser moi juste me calmer

Ken- *woah ! ça criait tellement en bas que ça m’a réveillé, je me demande qui cri de bon matin, comme ça ! je descendis donc les escaliers quand je vis le visage de N, il était rouge, de colère mais ce qui m’interpella le plus sur son visage fut . . .* hyung ?

N- quoi ?!

Ken- tu as pleuré ?

N- quoi ?

Ken- tes yeux . . . ils sont comme une personne qui as pleurée toute la nuit

N- mes . . . yeux . . .

Moi- *sur ces mots, je le vis partir en courant, je me sentais tellement mal, les larmes commencèrent à me submerger, mais je ne devais pas pleurer, je n’en n’avais pas le droit . . . c’étais moi la fautive, j’étais donc strictement interdite de verser ne serait-ce qu’une larme, pourtant mon cœur n’en pouvait plus, j’alla donc lui courir après, quand, Hongbin me reteins le bras*mais qu’est ce que tu fais ?!

Hongbin- crois-moi il vaut mieux le laisser, dans ces moments là, il peut vraiment être méchant, et s’emporter . . .

Moi- et alors ?! Ce n’est pas une raison, lâche-moi s’il te plaît, je dois aller le voir

Hongbin- mais pourquoi ?!

Moi- mais parce que je l’aime *les larmes commencèrent à couler d’elles-mêmes* je suis désolée, tu sais très bien ce que je ressens pour lui, tu peux me traiter de ce que tu veux, tu peux dire ce que tu veux à mon propos, tu peux dire que je suis une indécise ou que je suis une moins que rien qui ne sais pas se décider et qui est amoureuse de deux personnes en même temps tu peux dire ce que tu veux mais laisse moi aller le voir !*il ne parlai pas, il était comme figé, sa main se retira de mon bras, et il baissa la tête, je partie donc en courant mais avant ça, je le regarda et lui dis* désolée. . .  *après ça, je partis, il n’osa pas me regarder ni même me voir partir, j’étais profondément désolée, pour lui, comme pour N, mais qu’est ce que j’ai fais . . .*

N- *les larmes ne s’estompaient pas, elles coulaient, comme de la pluie qui ruissèle le long d’un carreau, j’avais du mal à voir devant moi, mais j’avançais, je courais de plus en plus vite, et m’on cœur s’accélérait, je revoyais toujours ses images d’elle dans les bras d’Hongbin, même si je m’étais défoulé hier soir, même si j’avais pleuré toutes les larmes de mon corps pendant la nuit, je ne pouvais pas effacer ceci de ma pensée . . .j’alla toujours de plus en plus vite, quand j’entendis quelqu’un m’appeler au loin, m’aurait-elle suivie ? si c’est le cas, pour pouvoir me rattraper elle a du beaucoup courir, elle qui n’es pas en forme déjà de base, et si je m’arrêtais, mais j’ai peur d’être méchant avec elle, si elle venait à m’énerver, j’ai peur, peur de lui faire du mal . . . il y avait le bord d’une petite falaise, de là on pouvait voir tout le paysage, je décida de m’arrêter à cet endroit*

Moi-*je courais le plus vite possible, je criais le plus fort possible, je me donnais à fond pour essayer de le rattraper . . . puis   je m’arrêta essouffler, quand je relevas la tête, je le vis, il était de dos, et je pouvais l’entendre pleurer. . . à la simple idée de le savoir pleurer par ma faute, je me remise à pleurer, je ne pouvais pas m’en empêcher  , je courus à lui et lui fis une étreinte brève, mais remplie de sincérité, et de . . . amour. . . il ne réagissait pas, il ne faisait que pleurer, je resserra donc mon étreinte, j’avais peur, non qu’il me fasse du mal comme Hongbin me l’avait dis, non, j’avais peur qu’il ne veuille pas me pardonner. . .*

N- *je l’entendais pleurer, j’avais envi de me retourner et de la serrer dans mes bras, mais si je faisais ça, je savais que ce serait encore pire pour moi . . . je ne parlais pas, et restais debout, je serrais les poings, et j’avais peur, peur de lui faire du mal . . . elle se mise alors à parler et en même temps c’est comme ci elle était énervée que je ne lui réponde pas, elle me donnais des petits coups dans le dos, elle ne cessait pas, même si par moment certains de ses coups pouvais me faire un peu mal, je la laissais faire, j’avais l’impression, qu’il fallait qu’elle s’ouvre et laisse échapper d’elle tout son mal-être, comme ce que j’avais fait hier soir, et ce que je veux faire encore maintenant. . .elle commença donc à me taper de plus en plus fort, à parler de plus en plus, à pleurer de plus en plus, ses mots se perdaient aux sons de ses larmes, pourtant même comme ça, elle parlais pourtant je la sentais à bout de force . . .*

Moi- *en pleurant, et en « tapant » son dos doucement*pourquoi, pourquoi ? . . . Pourquoi, n’as-tu  rien dit ? Pourquoi ?! Pourquoi ?! Hein ! Dis-moi pourquoi ?! Pourquoi tu es toujours là, à me faire chavirer ? Pourquoi ?! Pourquoi tu es toujours là à me faire perdre la tête ! Pourquoi tu es si parfait ! Pourquoi je t’aime au point de regretter tous ce que je fais ! Pourquoi tu me fais perdre pieds à chaque regard que je pose sur toi ?*toujours en pleurant*Pourquoi je n’arrive pas à me décider ! Pourquoi je suis ci indécise !! Pourquoi je n’arrive pas à choisir ! Pourquoi suis-je tomber petit-à-petit amoureuse de vous deux ?! Je voudrais savoir pourquoi !

N-*elle pleurait, et criait de plus ne plus à chaque mots prononcés, elle s’affirmait en haussent la voix, et me tapait de plus en plus d’ailleurs . . . je ne savais plus quoi faire, ce n’était pas l’envie qui me manquait de me retourner et de la prendre dans mes bras, pour la faire cessée de pleurer, mais je n’y arrivais pas. . .*

Moi- tu m’avais dis de ne jamais pleurer sans que tu sois là,  tu m’as aussi dis que je ne pleurais pas à cause de toi . . .

*flash-back//rencontre N-Sunhee*

N- maintenant tu peux  pleurer que si tu es avec moi… que si je suis là pour te prendre dans mes bras … mais s’il te plaît ne pleure pas à cause de moi ….

*fin du flash-back*

N-* elle a raison, mais je ne peux pas . . .*

Moi- *toujours en pleurant, mais à bout de souffle* après tout tu as raison de ne rien dire, de ne pas te retourner, de ne rien faire, je ne devrais pas pleurer. . . Tout est de ma faute, et j’en suis profondément désolée . . . *pleurant de moins en moins, reprenant de plus en plus mon petit souffle*Je te présente mes excuses, si je n’étais pas si indécise, qui sais, nous ne serions sûrement pas là, tout deux, à pleurer, mais l’un dans les bras de l’autre . . . excuse-moi, si à présent tu me déteste, excuse-moi si tu ne veux plus me parler, excuse-moi si je t’ai fais du mal, j’aurais dus y penser avant, je sais . . . A présent je comprendrais si tu disait que tu voulais arrêter, je comprendrais si tu disais ça, mais j’aurais mal, mal au cœur, mal de penser que je t’ai blessée, je comprendrais que tu dise que tu es finis. . .*mes larmes à moitiés séchées, je me retournas, et commenças à partir*

N*elle c’était arrêter . . . J’entendais ses bruits de pas, qui s’éloignais de plus en plus, alors c’est vraiment la fin ? Je ne veux pas, pas tout de suite, je n’ai pas dit ce que j’avais à lui dire, même si j’aurais dû le faire à l’instant présent !*

Moi- *je marchais donc, tête baissée, sans penser à rien, mes yeux devaient déjà être tout bouffis, car j’avais du mal, à voir ce qu’il y avait devant moi, tellement que je m’étais pris un arbre, je marchais juste, les larmes avaient recommencées depuis peu à refaire leurs apparitions, j’étais seule, quand . . .*

N- tu es interdite de dire ça !

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales