Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Tokio Hotel

l'envers du décor Auteur: dragonise Vue: 2238
[Publiée le: 2007-06-20]    [Mise à Jour: 2007-07-19]
13+  Signaler Général/Humour Commentaires : 40
Description:
laria Pendragon est célèbre dans le monde surtout en amerique, après une pause dans le milieu des célébrités, elle va reprendre son chemin, son agent antoine l'attend dans un autre pays! a t'elle bien fait d'accepter aussi vite?

un style particulier, basé sur l'humour! surtout dans les prochains chapitres, une histoire assez décalée c'est ma 1iere fiction!!
ne la raté surtout pas!! fiction original!

Crédits:
tokio hotel ne m'appartient pas!! ( dommage)
seul laria antoine et bien d'autres sorte de mon cerveau
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 2

[1789 mots]
Publié le: 2007-06-20Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Petite note : l’humour arrive bien après ne vous inquiéter pas ^^

 

Chapitre 2 :

 

 

 

Au petit matin, je me prépara rapidement, j’avais pas mal de rendez vous, que ce soit pour une interview, séance photo…

Antoine, lui enchaîner les coups de téléphone, refusant la moitié des demandes, à midi on mangea dans un petit restaurant, plutôt tranquille, on avait pu se passer de garde du corps. Un garde du corps est la pour votre sécurité, mais il n’est pas dès plus discret, je me dis que sans lui, je passerai sûrement un peu plus inaperçu, mais Antoine est pire qu’une maman poule des fois.

 

- Bon il est l’heure d’aller dans les studios pour ton essai, tu n’es pas la seule à te présenter mais bon je ne me fais pas de souci pour toi, tu es la meilleur.

Mes joues s’empourprèrent, je n’aime pas me vanter et j’ai toujours du mal avec les compliments, donc à chaque fois qu’Antoine m’encourage je réagis toujours de la même manière et redeviens timide comme à mes débuts.

 

Le chemin vers les studios est rapide, mais avant que l’on entre, Antoine se retourne vers moi et deviens sérieux.

- Je sais qu’on reprend à peine, et avant d’y aller je tenais à te dire quelque chose.

Je ne l’ai jamais vu aussi sérieux, j’espère qu’il n’y a rien de grave.

 

- Je comprend pourquoi tu as arrêter, et je sais que tu peux aller encore plus loin, ton talent n’en ai qu’a son début, j’en suis sûr et je veux que tu saches que je suis et serai toujours là pour toi, même si après tu souhaites t’arrêter ou autre.

Il viens de me toucher et en même temps de me booster pour cet entretien, je l’enlace et le remercie pour tout. On entre, et je m’installe dans un coin pendant qu’Antoine part discuter avec le manageur et d’autres personnes.

 

Je vois pas mal de filles qui se préparent, se maquillent, pendant que l’une après l’autre, elle passe faire leurs essais devant tout le monde, de quoi stresser les débutants. Une femme viens me voir et m’explique que je passerai la dernière, et que lors de mon passage on mettra la chanson du groupe et qu’avec le décor qu’il y a, je devrai improviser et essayer d’interpréter la chanson à ma manière.

Le décor est simple, une chambre avec le minimum: un lit, une armoire, un bureau avec un ordinateur, un chaîne hifi, des cadres photos, des posters, en gros une chambre d’ado, mais tout est fictif ce n’est que pour l’essais.

 

Une trentaine de filles sont passés, la plupart en on trop fait je trouve, il n’ y a que une ou deux qui on bien jouer et on réussi à me captiver. Aucune des filles n’ont fait attention à ma présence, sûrement trop nerveuse et se préoccupe que de leur résultat, tant mieux.

 

Je suis toujours assise dans mon coin, tous le monde fait une pose, la plupart des filles sortent dehors prendre l’air, moi je ne bouge pas, je ne veux pas me mêler aux autres et être reconnu.

Un garçon s’approche de moi, plus loin derrière lui 3 autres garçons nous fixent, il semble vouloir parler avec moi, mais rien que son attitude me rebute. Il a un air sûr de lui, dragueur, il est mignon, c’est le genre de garçon qui sait que beaucoup de filles ne lui refuseront rien. Il est plutôt grand 1m80 voir plus, il parait très mince, mais c’est cacher par ses vêtements 10 fois trop grand pour lui, un style américain avec baggy, long tee-shirt. Il porte une casquette qui regroupe tout ses cheveux derrière, en une queue de cheval, seulement ses cheveux ne sont pas lisse, ce sont des dreadlocks blond brun, ses yeux sont couleur noisette et il a un piercing sur le coin de la lèvre inférieur gauche.

Il s’arrête à mon niveau, me détaille de haut en bas, je n’aime pas sa du tout car j’ai l’impression d’être un morceau de viande, mon regard ce fait dur.

-          Salut ma jolie!

-           

Il commence mal lui, je fais comme si je ne l’avais pas entendu, il s’assoit à côté de moi.

- Tu es venu passé les essais pour le clip? Me demande t’il avec son sourire charmeur.

- Sans blague, non tu vois je suis venu car j’ai vu de la lumière et vu le monde qu’il y avait j’ai cru qu’il y avait une fête.  Lui rétorquais-je.

Il semble déstabiliser par ma réponse, il pensait que j’allais lui sauter dessus peut être.

Il reprend contenance, et continue sur sa lancée.

- Si tu veux après on pourrait sortir ensemble?  

 

- Non merci, je ne suis pas là pour me distraire, et puis ton genre ne m’intéresse pas, je n’aime pas les dragueur et les histoires d’une nuit, alors change de cible, va voir le groupe à ma gauche plus loin, je suis sûr qu’elles seraient intéresser par toi, donc maintenant lâche moi, j’aimerai pouvoir me concentrer car je suis la dernière à passé.

Il me fixa légèrement choquer par mes propos, il n’as pas l’habitude de se prendre des vents, sa lui fera les pieds.

Il repart vers ses trois amis l’air déçu, les garçons après quelques minutes que le dreadeux leur parle sont mort de rire, alors que lui semble se contrarier et bouder.

La pose est fini, tous le monde rentre et s’installe, c’est enfin à mon tour. Je m’avance vers la scène ou plutôt le décor de la chambre, quelques murmures se font entendre, des filles on dut me reconnaître.

 

Antoine, me fait un clin d’œil et semble chuchoter quelques phrases du genre tu vas tous les éblouir.

En face de moi ce tiens les 4 garçons de tout a l’heure dont le dreadeux qui me fixe méchamment, j’en conclus qu’il fait partit du groupe, les trois autres me fixent avec intérêt attendant ma prestation.

Je les salue d’un hochement de tête, parcourant ensuite le décor pour mieux m’en imprégner.

- êtes vous prête Melle? Me demande le manageur en souriant.

- Oui!

 

Je m’assois sur le lit face à eux, je ferme les yeux, la musique débute, je les ouvre à nouveau. Je ne fais plus attention aux personnes qui m’entourent, je n’écoute que la musique et pour moi le monde s’arrête que pour elle.

La voix du chanteur débute, je marche lentement vers une trousse d’école sur le bureau, fouille d’un air triste et trouve un compas, je me rassoie sur le lit , je relève ma manche, fixe mon bras comme si l’action que j’allais faire était une délivrance, que je n‘avais pas d‘autre solution, je ferme les yeux et les ré ouvres lentement, des larmes coulent, mon compas tombent sur les draps.

 

 J’entoure mes jambes qui sont plié contre ma poitrine, mes larmes s’écrasent sur mes genoux, je lève la tête on aurait dit qu’une voix m’appeler, je regarde autour de moi, et je fixe un point comme si une personne réelle était devant moi, je lui tend la main, et fait comme si cette personne m’aider à me relever, je lui lance un faible sourire, me tourne cette fois ci vers la fausse fenêtre et regarde au travers, comme si je voyais le ciel rempli d’étoile, je cherche en vint quelque chose au travers mais rien.

 

Mes larmes recoulent lentement, la fin de la chanson est proche, je me retourne vers le point que j’avais fixer auparavant et retend ma main vers cette personne irréel, et l’enlace, comme si sa chaleur me réconforter. La chanson est fini, j’essuie mes larmes, j’ai failli me laisser aller réellement par la chanson.

Un grand silence s’installe, je ne sais pas comment je dois le prendre, je cherche Antoine des yeux, il n’a pas bouger depuis le début de ma prestation, une larme coule le long de sa joue, qu’a-t-il?

 

Lui qui n’est pas du genre émotif.

Il me rejoint rapidement et me fait un câlin, je suis assez gênée sur le coup.

- tu…. J’ai eu peur pour toi quand tu as pris le compas j’ai cru que…

J’écarquille les  yeux, il a vraiment cru que j’allais le faire, je deviens très bonne comédienne alors…

- Antoine, tu sais très bien que j’ai dépasser le stade de déprime etc.…

Il souri et me lâche.

 

- Oui, je suis bête, mais bon tout semblais si réel, j’avais l’impression d’un rêve, non plutôt d’un cauchemar dont je sois le spectateur et que je ne puisse rien faire. Tu as été génial.

- Vu ta réaction, je le pense aussi.

Du côté des candidates, on me regarder de différente manière, ébahi, en colère, envieuse…

De l’autre côté, le manageur parler avec les 4 garçons, la discussion paraissait animée.

 

Je fixai à tour de rôle les trois garçons du groupe, le plus à gauche a côté du dreadeux était bien plus grand environ 1m85, le même visage fin, des yeux noisettes souligner d‘un trait noir sur ces yeux, les cheveux en pétard noir avec des mèches blonde, un piercing à l’arcade. Il était aussi très mince, un style de vêtement très serrer, genre rock goth. Celui à droite du dragueur était beaucoup plus petit, je dirai ma taille environ donc 1m70, des cheveux court blond, des yeux marrons, un style vestimentaire plutôt simple, un tee-shirt avec une tête de mort, un jean large mais pas autant que le dragueur. Et le dernier un peu plus grand, je dirai un peu moins 1m80, des cheveux long brun qui s’arrête au niveau des épaules, des yeux vert, son style de vêtement était un peu comme le blond plutôt simple mais sa leur aller bien.

Je comprenais maintenant pourquoi la plupart des filles craquer sur eux, en plus d’être un bon groupe de musique, d’être célèbre, ils étaient vraiment mignon. Au vu des réactions du dreadeux et de ces manières, je dirai que leur ascension leur est montée à la tête et ils se pensent tout permis, du moins c’est-ce que j’en conclus pour le moment.

Antoine s’éloigne, un coup de fil, des filles viennent me parler.

 

- Tu as étais génial, franchement à côté on fait tâche, ton interprétation avait l’air si réel, j’étais pétrifier.

- merci, je me suis juste laisser guider par la musique et ce que je ressentais. Répondis-je mal à l’aise

- tu ne serais pas Laria Pendragon par hasard? Me demande une grande blonde.

- Si, je me disais bien que je ne passerai pas inaperçu. Acquiesçais-je

 

Après mon affirmation sur mon identité, plusieurs filles me demandèrent un autographe, me posant quelques questions, auquel je répondais gentiment. D’autres filles étaient à l’écart et me lancer des regards haineux, je ne fis pas plus attention.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales