Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Dans la ville
    Aleph-Écriture
    Nb de signes : 2 500 - 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/06/2019
  • Noir
    Noir d'Absinthe
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Torbalan #2
    Torbalan
    Nb de signes : 3 500 - 25 000 sec
    Genre : fantastique - horreur
    Délai de soumission : 24/06/2019
  • Micro-édition à l'atelier
    Association Constellation
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : contemporain
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Faux-Semblants
    YBY Editions
    Nb de signes : 20 000 - 60 000 sec
    Genre : lgbt
    Délai de soumission : 29/09/2019
  • Amour, sexe et nourriture
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 8 000 sec
    Genre : érotique
    Délai de soumission : 21/05/2019
  • Prix Zadig de la nouvelle policière 2019
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : policier
    Délai de soumission : 30/08/2019
  • Roman inspirant
    INDIGRAPHE édition inspirante
    Nb de signes : 235 000 - 500 000 sec
    Genre : fiction - contemporain
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Revue Gaueko no 2
    Éditions Les ruminant-e-s
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - poésie - merveilleux
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Amours Surnaturelles
    L'Alsacienne Indépendante
    Nb de signes : < 90 000 sec
    Genre : paranormal - romance
    Délai de soumission : 30/10/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Tokio Hotel

l'envers du décor Auteur: dragonise Vue: 2178
[Publiée le: 2007-06-20]    [Mise à Jour: 2007-07-19]
13+  Signaler Général/Humour Commentaires : 40
Description:
laria Pendragon est célèbre dans le monde surtout en amerique, après une pause dans le milieu des célébrités, elle va reprendre son chemin, son agent antoine l'attend dans un autre pays! a t'elle bien fait d'accepter aussi vite?

un style particulier, basé sur l'humour! surtout dans les prochains chapitres, une histoire assez décalée c'est ma 1iere fiction!!
ne la raté surtout pas!! fiction original!

Crédits:
tokio hotel ne m'appartient pas!! ( dommage)
seul laria antoine et bien d'autres sorte de mon cerveau
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 1 ( deuxième partie)

[1656 mots]
Publié le: 2007-06-20Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Une légère lumière m’éblouie, je me relève, qu’elle heure est-il?

- hmmm 11h!

Ma nuit fut sans rêve, ni cauchemar tant mieux. Je me prépare, enfile un simple jean avec un haut moulant noir et une légère veste en cuir. Je descends pour prendre mon repas, vu que j’ai pris mon temps, il est 13h, mon ventre lance de petit gargouillis. Une serveuse prend ma commande, elle semble mal à l’aise, quand vint le plat principal, je lui adresse la parole d’une voix douce et encourageante.

 

- Excusez-moi, ai-je dis ou fait quelque chose de dérangeant?

Elle me fixe incrédule, reprend contenance après quelques secondes de réflexion

-          Non c’est que… excusez-moi, je suis étonner de vous voir ici en Allemagne, mais ravi de vous rencontrer en vrai, je… j’ai toujours suivi votre carrière, et je suis contente de vous voir en face, vous êtes encore plus belle qu’à la télé.

 

Elle ne sais pas a quelle point cela me fait plaisir, elle parait sincère, cette jeune femme est plus vieille que moi mais a suivi mon évolution, alors que la moitié de mes fan sont plus jeune que moi.

Je la remercie pour ce qu’elle viens de me dire et discute encore un peu avec elle.

 

Je n’avais pas parler avec une inconnue ou une personne comme ça depuis longtemps, sa fait un bien fou.

Je décide de passer mon après-midi a flâner dans l’hôtel, que ce soit faire un peu de sport, massage ou autre, ce soir il y a la fête et il faut que je sois prête autant physiquement que mentalement. Je me décide enfin a montée dans ma chambre pour me préparer, j’ouvre une des armoires, je fais défiler les vêtements devant moi avec une moue réprobatrice. Rien ne me plait, c’est bien la première fois que je suis aussi difficile.

 

 Soudainement mon regard s’arrête sur une robe noire avec deux larges ceintures, des boutons en acier un peu partout, une fermeture sur le devant, elle s’arrête au niveau des genoux, le bout est évasé comme des volants.

-          Magnifique !

 

Je sais que je devrais mettre quelque chose de plus simple et plus classe, mais ce soir je ne veux pas être quelque un qui se font dans la masse, je veux marquer mon retour, montrer que je ne suis plus la même, que tout recommence sur un nouveau départ.

 

J’enfile la robe, chausse des talons noir velours et pars me maquillais légèrement, je rehausse mes cheveux et les attaches avec une pince, laissant quelques mèches s’échapper devant mes yeux.

 

Je me regarde enfin à travers le miroir, je vois devant moi une jeune fille brune avec quelques mèches rouge, des yeux vert foncée, un teint plutôt blanc. Il faut dire avoir passée 3 mois enfermé, c’est un peu normal. Je remarque que j’ai perdu pas mal de kilos, je souris a l’idée que je pourrais me goinfré pour reprendre mon poids d’avant qui me satisfaisait. Ce qui n’as pas changer est ma taille 1m70 et mon âge 17 ans.

 

On frappe à ma porte, je vais ouvrir et c’est Antoine, normal on y va tout les deux en limousine, je me serai passer de ce genre de voiture tape a l’œil, mais bon comme il me le dit s’y bien.

-          Laria il faut que tu frappes un bon coup, ton entrée doit être remarquable.

-           

Quand il voit ma tenu, il esquisse un sourire, il est d’accord avec mon choix, moi-même je me met à le détaillais pendant que nous nous installons dans la voiture.

 

Je dois l’avouer, il est plutôt mignon, mais pour moi il est plus un oncle ou un cousin, surtout qu‘il est plus vieux que moi, 26 ans. Il mesure environ 1m85, des cheveux châtain un peu en bataille, des yeux bleu océan. Des fois il me fait pensée au beau garçon qu’on dessine dans les shojo de manga, ce soir il a enfiler un costume bleu foncée noir ugo boss, un mot lui irai ce soir pour le qualifier: la classe…

 

La voiture s’arrête, Antoine sort en premier sous les flashes des journalistes, il me tend la main que j’agrippe sans hésitation et sourie. Nous sommes devant un grand restaurant, d’après ce que j’ai compris la personne qui a organisé la fête à louer l’endroit pour la nuit. Il faut d’abord traverser la petite allée, mais le train train habituel reprend, avec Antoine on pose pour les photographes, légers sourire, on répond a deux trois questions et on rentre enfin.

Je souffle.

 

- Eh beh! Ils sont encore plus avide ici pour avoir des infos, j’ai cru que l’un des journalistes aller me sauter dessus si je ne répondais pas.

- Oui, heureusement qu’il y avait d’autres personnes derrière nous, quoi que j’aurais pu rester encore pour discuter avec la jolie petite brune. S’exclama-t-il le regard flamboyant.

Sa y est Antoine était en mode dragueur, lui au moins ne changera pas, dès qu’une fille mignonne passe il craque et passe à l’attaque.

 

- Pourquoi tu rigoles. Me demande t’il

- Pour rien, tu sais tu m’as manquer.

- Moi aussi, enfin on ne va pas rester dans l’entrée 10 ans, allons profiter de cette soirée! Et montrons leur que laria est de retours. Me dit-il en faisant un clin d’œil.

 

La porte s’ouvris lentement, la lumière m’aveugla quelque peu, l’intérieur était magnifique, cela me rappeler les contes de fée, mais ce n’était qu’une façade la décoration, la salle était remplis de personnes, mais plus de la moitié d’entre elles étaient fausses,  devant vous charmantes, mais dès que vous aviez le dos tournés, ils vous casser du sucre sur le dos, c’est sa être célèbre, il faut faire gaffe a tous ce que vous dites et en qui vous pouvez avoir confiance.

 

Mon entrée fut remarquer, Antoine aurait dit fracassante et que même pas mal d’homme avaient la bouche grande ouverte, je savais que malgré mon teint pâle, mon physique en faisaient envié plus d’une et rêver plus d‘un.

Je saluais pas mal de gens, discutant avec des producteurs, acteur ou autres… Rien de bien intéressant pour ma part.

 

Je visitais les lieux, me faisant aborder de temps à autres, l’ambiance était bonne, mais je n’aimais pas trop me faire entourer par tant de personnes qui ne s’intéresser qu’à ce que je pourrais leur rapporter.

Antoine vint vers moi avec un homme à ses côtés, on s’éloigna, de la masse pour n’être plus que trois.

- Laria je te présente le manageur qui s’occupe du groupe, pour lequel je voudrais que tu fasses un essai en tant que figurante dans leur prochain clip.

Donc c’était lui que je devais rencontrer, j’espère qu’il ne se moque pas de moi et que leur musique en vaux la peine.

 

Devant mon simple hochement de tête, le manageur semblait hésitant.

- Je sais que vous êtes une personne qui ne choisi pas au hasard avec qui vous voulez bosser, mais j’espère que vous accepterai de faire un essais, ce groupe est connu en Europe mais a besoin de vous pour s’améliorer, ces temps ci ils pensent que tout leur est acquis et je suis sur qu’avec votre expérience vous arriverai à leur faire dégonfler la tête, même si ce n’est que le temps de faire un clip.

 

J’étais assez surprise, il me voulait pour les aider à changer leur état d’esprit, d’habitude ce n’est que pour que leur disque marche.

- Eh bien, avant de vous dire ma réponse j’aimerai écouter la chanson sur laquelle nous travaillerons.

Il acquiesça et me sorti un MP3, il avait déjà tout prévu, je le remercia et mis les écouteurs sur mes oreilles, je fermis les yeux pour mieux me concentrer sur la chanson.

 

Une musique lente mais en même temps entraînante démarra, un style rock mais cette chanson faisait plus ballade, comme une réponse a un appel. La voix était posée, langoureuse, j’avais l’impression que la personne qui chanter était devant moi et me tendais sa main. Les instruments accentuer les effets de la chanson, j’avais l’impression de ne plus être à cette fête mondaine mais dans un autre monde.

 

Je me surpris à fredonner la chanson, même si c’était la première fois que je l’entendais. La chanson se termina, et j’ouvris lentement mes yeux, Antoine et le manageur étaient encore devant moi, attendant ma réponse, un grand silence s’installa.

 

- Je me demande comment ceux qui ont fait une telle chanson peuvent avoir la grosse tête. Dis-je simplement.

Le manageur ne savais toujours pas ma réponse, mais Antoine souri de toutes ses dents et s’exclama.

- Ah, je savais que tu aller accepter.

 

- Vous allez faire l’essai alors? Me demanda-t-il toujours incertain.

- Oui, cette chanson me plait, bien que d’après ce que vous me dites, les personnes qui l’ont faite est changer de comportement. Je vous préviens juste que si tout cela ce fait, je m’investis à 100%, je n’aime pas le travail bâcler.

 

- Je le sais très bien et c’est l’une des raisons pour laquelle je vous est demandé.

On parla encore quelques instant des modalités, il décrivait vite fait les membres du groupe et s’étonna que je ne connaisse pas grand-chose d’eux, mais en fut encore plus ravi.

 

Je devais rencontrer le groupe en entier demain après-midi, la soirée ce termina de bonne humeur, j’avais eu encore quelques propositions pour des films.

 

Une fois dans ma chambre, je mis le CD du groupe que le manageur m’avait donné avant que je parte, j’écoutais pour essayer de cibler le style, les sentiments qu’ils transmettaient, je décortiquais les chansons dans mon esprit, au final je pouvais dire que leur musique était magnifique. Mais une chanson qu’elle soit belle ne fait pas tout, sinon beaucoup de monde serai célèbre et riche. Je m’endormis avec pour pensée que j’avais hâte de les rencontrer pour bosser sur cette chanson, qui me toucher particulièrement.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales