Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Tokio Hotel

Here We Go Again
[Histoire En hiatus]
Auteur: Katsu Vue: 2345
[Publiée le: 2007-12-24]    [Mise à Jour: 2009-12-23]
13+  Signaler Général/Humour/School-Fic Commentaires : 20
Description:
Bill et Tom ne se connaissent pas. Tout les deux mis en adoption dès leur naissance, il se sont vu adoptés par deux familles différentes, l'une vivant en Allemagne, l'autre en Amérique. C'est dans le cadre d'un échange Amérique-Allemagne, qu'ils se retrouveront.
Crédits:
Personnages tirés du groupe de musique allemand, Tokio Hotel :
- Bill Kaulitz, 17 ans, jumeau de Tom, chanteur;
- Tom Kaulitz, 17 ans, jumeau de Bill, guitariste;
- Gustav Klaus Wolfgang Schäfer, 18 ans, batteur;
- Georg Moritz Hagen Linsting, 19 ans, bassiste.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Prologue

[1740 mots]
Publié le: 2007-12-24
Mis à Jour: 2009-12-23
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

- Bill! Bill! Tu as une lettre!

Le petit garçon du haut de ses six ans courut dans la maison qui se trouvait justement à être un manoir, brandissant dans sa petite main potelée une lettre à l’allure formelle. Il venait tout juste d’aller prendre le courrier que venait d’apporter le facteur avec qui il avait eut une petite discussion. Avec ses fins cheveux blonds coupés courts, ses grands yeux d’un gris métallique et sa petite taille, il avait tout d’un ange. Et la petite moue gêné qui était accroché la majorité du temps, c’était en totale contradiction avec le flot de mots qu’il pouvait débiter en un rien de temps. Une vraie mémère malgré son âge.

Il avait donc laissé en plan sa conversation avec le facteur qui en profita pour quitter la demeure des Kaulitz afin de retourner à sa tournée. Sans perdre une seconde, il s’était lancé dans une petite course comme s’il devait remettre cette lettre à son propriétaire avant que quelque chose de grave n’arrive. C’était sa mission et il devait la mener à bien. Il devait bien faire ça.

- Loik, je t’ai déjà dit de ne pas courir dans la maison! averti la maîtresse des lieux justement quand ledit Loik passa devant la porte de la cuisine où elle s’affairait à faire la vaisselle.

-Oui, m’man! répondit alors le garçon, distraitement.

Il eut beau dire cela, l’enfant ne ralentis pas pour autant sa petite course dans les couloirs de la demeure. Il gravit quatre à quatre les marches de l’escalier de bois massif menant à l’étage supérieur. Sa mère, qui entendait toujours les pas précipités de son plus jeune, lâcha un petit soupir, bien qu’un sourire ornait toujours ses lèvres. Vraiment, elle ne pouvait pas vraiment contrôler sa petite tornade. Décidément, le blondinet était loin d’être comme son frère aîné même si ce dernier avait été une vraie calamité au même âge, toujours à fourrer son nez partout.

-°-

Les cheveux noirs parsemés de mèches blondes attachés dans une couette, signalant qu’il était en train de travailler avant de se faire déranger dans son occupation, et un crayon coincé sur son oreille, Bill ouvrit la porte de sa chambre en entendant les petits pas bruyants de son jeune frère résonner dans le couloir. Son regard noisette se posa alors sur le plus jeune qui courait en sa direction, tenant toujours la lettre haute au-dessus de sa tête, aussi haut que pouvait lui permettre son petit bras. Le jeune homme eut alors un petit sourire en le voyant courir à sa rencontre.

- Tu m’as appelé, Loik?

Le jeune enfant, souriant de pleines dents, en le voyant se pencher et lui ouvrir les bras pour l’accueillir et faire office de coussin d’atterrissage. Enfin arrivé à sa hauteur, il se laissa tomber dans les bras de son aîné avant de finalement lui brandir la lettre sous le nez, manquant de peu de fracasser son petit poing sur son menton. Il était tout fier d’apporter la lettre à destination sans encombres et ne le cacha pas le moins du monde.

- Monsieur le facteur t’as apporté une lettre, grand frère!

Celui-ci eut un petit sourire à l’adresse du plus jeune. Il se redressa alors, tenant son jeune frère contre lui avec un bras sous ses fesses et prenant la lettre qu’il lui tendait de l’autre main libre. Tandis qu’il retournait dans sa chambre en compagnie de son cadet, il tourna la lettre entre ses doigts pour voir qui était la personne qui lui adressait la missive : le directeur de son école. Il fronça alors légèrement les sourcils, avant de porter tranquillement son jeune frère vers son lit. Ce dernier se glissa alors hors de l’étreinte de son aîné et se plaça debout sur le lit, regardant son frère en se demandant qui pouvait bien lui écrire.

Cependant, Bill savait très bien que ce n’était pas pour une mauvaise nouvelle. Au contraire, une joie s’empara de lui, alors qu’il déchirait le bord de la lettre. Il prit rapidement le petit paquet de feuille et le déplia. Rapidement, ses yeux parcoururent les lignes. Peu à peu, son sourire s’agrandissait, tandis qu’il lisait le contenu de la lettre :

« Cher Monsieur Kaulitz,

       Nous avons l’heureux plaisir de pouvoir vous annoncer que votre demande pour l’échange Allemagne-Amérique de cette année a été acceptée parmi plusieurs autres inscriptions. Vous trouverez ci-joint plus amples détails sur les paiements pour l’échange et toutes les autres informations qui vous seront nécessaires y sont également jointes [...] »

Le brun ne prit même pas vraiment le temps de finir de lire la lettre qu’il laissa alors un petit cri de victoire et de joie s’échapper de ses lèvres. Cela faisait plusieurs fois qu’il avait fait une demande pour pouvoir faire un échange et soit le projet était annulé pour manque de participants, soit il y en avait trop et Bill n’avait pas assez de bonnes notes dans chaque matière pour pouvoir y participer. Il n’avait jamais vraiment été balèze à l’école... C’était donc une très bonne raison pour expliquer sa très grande joie face à cette lettre d’acceptation.

Loik, intrigué, se dressa sur la pointe de ses pieds pour lire par-dessus l’épaule de son frère aîné. Du moins, d’essayer, étant donné qu’il ne pouvait pas dire qu’il maîtrisait trop bien la lecture. Bill ne lui laissa cependant pas le temps de lire une seule ligne, car il s’élança déjà dans le couloir pour aller l’annoncer à sa mère. Faisant le chemin inverse que son cadet venait de faire, il se précipita dans l’escalier.

C’est dans les escaliers qu’il dérapa un peu et finit sa course dans le mur qui faisait face à la fin de l’escalier. Il resta pendant un petit moment comme ça, sans bouger d’un seul pouce, se demandant comment il avait fait pour atterrir là si rapidement. Il ne laissa cependant pas trop le temps aux questions d’assaillir son esprit, car il se décolla du mur pour rejoindre sa mère dans la cuisine au pas de course, trop heureux pour vraiment rester calme et marcher sans y aller vite.

- Bill... Tu donnes le mauvais exemple pour ton frère, soupira Kirstin en se retournant, linge à vaisselle à la main.

- Mais, maman, j’ai été accepté! Je pars en Amérique pour l’échange!

Kirstin posa simplement son torchon à vaisselle sur le comptoir avant de se retourner, un large sourire laissant voir de belles rangées de dents blanches. Pas très démonstratrice certes, elle était tout de même heureuse pour son fils, ce dernier n’ayant cesse de lui rabattre les oreilles sur les bienfaits de cet échange. Elle prit alors entre ses doigts la lettre que lui tendait son jeune fils et lu de par elle-même ce qui était écrit, constant avec contentement qu’il avait dit vrai. La chose qui l’intéressait certainement plus était l’argent qu’elle allait devoir verser pour cet échange.

~¤~

À plusieurs centaines de kilomètres de là dans une maison de New-York, un autre adolescent recevait la même lettre. Ledit jeune homme, revenant tout juste de la poste, posa le courrier qu’il avait ramené sur la table de la cuisine, juste à côté de sa mère qui prenait justement son petit déjeuné. Ceci fait, il s’éclipsa dans sa chambre pour finir de se préparer pour l’école juste après avoir prit la peine de subtiliser une tranche de pain qui faisait office de son déjeuné.

Il s’approcha alors du bureau qui se trouvait dans sa chambre, attrapant ses cahiers scolaires, il les fourra dans son sac. Pendant l’espace d’un instant, il regarda son manuel de mathématiques, se souvenant du devoir qu’il n’avait pas fait. C’est dans une grimace de dégoût pour cette matière qu’il détestait tout particulièrement qu’il installa le livre en compagnie des autres en se disant qu’il pourrait toujours demander à Alec son devoir pour le recopier. Il trouverait bien quelque chose à lui donner en échange.

- Hey, Tom, there is something for you, (Hey, Tom, il y a quelque chose pour toi) s’écria la mère de l’adolescent.

- ’k, mom!

Attrapant son sac à dos par une ganse, il retourna dans la salle à manger. Sa mère l’attendait, une lettre à la main. Tom l’attrapa alors avant de la déchirer sans la moindre délicatesse pour finalement secouer le papier afin de le l’ouvrir. Sautant quelques lignes pour en lire que l’essentiel, il vit un large sourire illuminer son visage, alors qu’il oubliait complètement l’heure et surtout le fait qu’il avait intérêt à se dépêcher s’il ne voulait pas manquer l’école, ce que ses parents ne lui permettraient certainement pas pour aucune raison que ce soit.

- That’s awesome! (C’est génial!) se contenta tout simplement de s’exlama le dreadé.

- You’re gonna be late, Tom (Tu vas être en retard, Tom). l’appella le parternel de l’adolescent de l’autre bout de la maison.

- Yeah, I’m coming! (Ouais, je m’en viens!)

Il embrassa alors sa mère sur la joue, tandis qu’elle continuait à manger. Puis, il alla rejoindre son père qui l’attendait avec sa petite sœur, April, déjà toute prête dans son uniforme scolaire. Calvin, le père des deux jeunes, réprimanda son fils en lui adressant une œillade sévère, mais Tom se contenta de lui offrir en réponse un grand sourire qu’il ne pouvait tout simplement pas masquer. Il était certainement trop content de la nouvelle qu’il avait eut, par la lettre, pour paraître désolé de faire attendre son père. Il avait une bonne raison après tout.

Tandis que Tom s’amusait à frotter la tête de sa sœur cadette sous les protestations de cette dernière, leur mère vint embrasser doucement son mari comme elle le faisait à chaque matin. Elle arrangea alors un peu plus correctement le col de la chemise de ce dernier. Puis, après avoir jeté un regard tendre sur ses deux enfants, elle reporta de nouveau son attention sur son homme qui suivait son regard.

- Have a nice day, my dear (Passe une bonne journée, mon cher).

Après une nouvelle embrassade, Calvin partit avec ses deux enfants, allant les porter à chacune de leur école comme tous les matins. Pendant le trajet, Tom ne tarda certainement pas à lui parler de l’échange auquel il ferait maintenant parti. Bien que légèrement mécontent de cette décision que son fils avait prit de lui-même, il émit tout de même son accord. Après tout, il avait déjà été accepté, contrairement à ce que Calvin avait pu bien s’attendre.

¤*¤*¤

 

Prochain chapitre : Americain Idiot

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales