Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Dans la ville
    Aleph-Écriture
    Nb de signes : 2 500 - 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/06/2019
  • Noir
    Noir d'Absinthe
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Torbalan #2
    Torbalan
    Nb de signes : 3 500 - 25 000 sec
    Genre : fantastique - horreur
    Délai de soumission : 24/06/2019
  • Micro-édition à l'atelier
    Association Constellation
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : contemporain
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Faux-Semblants
    YBY Editions
    Nb de signes : 20 000 - 60 000 sec
    Genre : lgbt
    Délai de soumission : 29/09/2019
  • Amour, sexe et nourriture
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 3 500 - 8 000 sec
    Genre : érotique
    Délai de soumission : 21/05/2019
  • Prix Zadig de la nouvelle policière 2019
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : policier
    Délai de soumission : 30/08/2019
  • Roman inspirant
    INDIGRAPHE édition inspirante
    Nb de signes : 235 000 - 500 000 sec
    Genre : fiction - contemporain
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Revue Gaueko no 2
    Éditions Les ruminant-e-s
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - poésie - merveilleux
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Amours Surnaturelles
    L'Alsacienne Indépendante
    Nb de signes : < 90 000 sec
    Genre : paranormal - romance
    Délai de soumission : 30/10/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

The GazettE

My inhuman beauty Auteur: Minsun Kagami Chan Vue: 197
[Publiée le: 2019-01-02]    [Mise à Jour: 2019-05-08]
G  Signaler Romance/Action-Aventure/Science-Fiction/Yaoi (HxH)/Yuri (FxF)/Surnaturel/Hétéro Commentaires : 28
Description:
Je m'appelle Miraï Ayame et je vis dans une maison traditionnelle japonaise avec un jeune couple trentenaire et leurs fils depuis mon adolescence, je pensais enfin pouvoir retrouver le bonheur qu'on m'avait tragiquement dérobé le jour où mes parents et mon petit frère sont morts mais; je savais que même si j'ai retrouvé une famille aimante cela ne pourra jamais combler ce vide dans mon coeur qui ne fait que s'aggrandir au fil du temps.


Etant très proche des fils de ceux qui m'ont adoptée, je ne me doutais pas que derrière leur beauté aussi envoûtante qu'inquiétante se cachait un bien sombre secret.
Si je finissais par découvrir ce qu'ils sont, que se passerait t'-il ?
Crédits:
Les membres de Royz, The Gazette, Alice Nine, X-Japan, Kiryu, Versailles, Codomo Dragon et Hyde ne m'appartiennent pas.

Seul Miraï, Kazumi, Miyu et Sophia sont à moi (d'autres personnages apparaitront au fil de l'histoire); j'emprunte le personnage de Sakura Hanatsuki à VisualKeiGirl.


Je vous prierais de respecter mon travail et de ne pas chercher à plagier mon histoire, merci à vous.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Prologue

[1054 mots]
Publié le: 2019-01-03Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Cette fiction est un peu particulière car elle se déroule dans un Japon différent de celui que nous connaissons, j'espère que cela vous plaira et que vous serez nombreux(se)s à lire cette histoire.

Comme d'habitude, n'hésitez pas à commenter et à suivre l'avancée de ma fiction.
Je vous souhaite une excellente lecture et une bonne année 2019.




Je me suis toujours demandé si il y avait une vie après la mort, c'est peut être bête mais; j'ai toujours cru à la réincarnation ou à une sorte de renaissance.



Mon père racontait souvent des légendes sur des créatures surnaturelles qui vivaient autrefois dans la forêt d'Aokigahara aussi appelée «La forêt des suicides».



Lors de mon sixième anniversaire, il m'a offert un livre sur les vampires et autres créatures mystérieuses et plus ou moins dangereuses.


En à peine une semaine, je l'ai lu environ cinq fois notamment avec mon frère.



J'étais pleinement heureuse et comblée mais, je ne pensais pas que mon fragile bonheur serait vite brisé...




Ce fut un jour froid et humide d'octobre et il pleuvait averse, nous devions aller à Tokyo pour fêter mon huitième anniversaire chez mes grands parents.



Après une trentaine de minutes de route et alors qu'on arrivait bientôt à Tokyo, une voiture zigzaguait sur la route et tout s'est passé très vite.


Mon père a freiné comme un malade en tentant d'éviter l'autre voiture mais, elle nous a percuté plein fouet.


Notre voiture s'est retourné et a détruit complétement la glissière de sécurité, nous nous sommes retrouvés coincés dans un fossé.



Tout ne bougeait plus et la voiture s'est remise droite mais, les vitres étaient brisées et le capot commençait à brûler.


Assomée à cause d'un projection contre le siège avant, j'ai repris mes esprits dix minutes pluis tard.


Ma tête me fit mal et je voyais flou, petit à petit; ma vision redevenait normale et j'eus remarqué du sang partout.



J'ai vu que mes parents ne bougeaient pas et j'ai commencé à paniquer.


Tournant la tête vers mon frère, j'ai vu qu'il respirait encore mais; du sang coulait abondamment de son ventre.


Me détachant lentement, je m'approche de mes parents et voit qu'ils sont vraiment immobiles.


Les larmes me montaient aux yeux et je pris mon portable afin d'appeller les secours mais, je fus interrompu par la voix de mon frère.



«Onee san, tu es là ?»



Je le regarde et prend un foulard que j'ai dans mon sac puis, m'approche de lui.


Mettant le foulard sur sa blessure, je tente d'arrêter l'hémoragie mais; le sang ne cesse de couler.


De mon autre main, je compose le numéro du SAMU et j'attends qu'ils décrochent puis; j'explique qu'on a eu un accident et que nous sommes situé sur une route de campagne à environ une cinquantaine de mètres de Tokyo.


Ils me gardent au téléphone et me demande si il y a des blessés, je dis que oui et ils me demandent de garder mon calme et de ne raccrocher que quand ils sont bientôt là.


Je raccroche quarante minutes après et entend une sirène d'ambulances, ma vue se trouble et je ne tenais presque plus debout.


Les secours forcèrent l'ouverture des portières de la voiture et ont commencé à nous faire sortir un par un.


Prenant la main de mon frère, je pleurais et sanglottait sans m'arrêter.


Il m'a parlé avant qu'on ne me mette sur un brancard et même si ce n'était pas très audible, j'ai tout entendu.



«Je t'aime grande sœur et je te protégerais toujours...»


Soudain, il a fermé ses yeux et je n'ai plus senti ses battements de coeur.


J'eus été obligée de lâcher sa main car les secours nous ont mit sur des brancards puis, nous fûmes transportés dans une ambulance jusqu'à l'hôpital le plus proche de Tokyo.


Sur le trajet jusqu'à l'hôpital, je me sentais de plus en plus mal et je luttais pour ne pas sombrer dans l'inconscience.


Une fois arrivés, ils mirent mes parents et mon frère dans des blocs et je fus prise en charge par des infirmiers.


Ils ont soigné mes bras qui ont été écorchés par les débris de verre et ma blessure à la tempe fut nettoyée et désinfectée.



Une heure plus tard, un médecin est entré dans ma chambre d'hôpital avec un visage très peiné et je me demandais bien pourquoi.


Je le vis s'approcher de mon lit d'hôpital et il s'arrêta juste devant puis, me regarde avec une immense tristesse.



-Médecin: Je viens vous informer que nous avons fait de notre mieux pour sauver vos parents mais, cela n'a pas suffit; je suis désolé...


-?: Ils sont… morts ?


-Médecin: Oui et nous sommes toujours en train d'essayer de réanimer votre frère.




J'étais choquée et pas prête à entendre tout ça et me suis mise à éclater en larmes tout en criant hyper fort.


Deux infirmiers sont venus et m'ont calmé puis, sont restés avec moi tandis que le médecin fut appelé au bloc 3.


Pendant ce temps, les infirmiers m'ont mit une perfusion et ils sont sorti juste après.


Je suis restée là à scruter le plafond de la chambre et mon coeur se serra à la seule pensée que mon frère pourrait aussi mourir.


Vingt minutes plus tard, une jeune interne en chirurgie entra dans la chambre et j'eus levé la tête.




-?: Est-ce que mon frère va bien ?


-Interne: Je suis dans le regret de vous annoncer que malgré que son coeur est reparti deux fois, il vient de faire un second arrêt cardiaque à l'instant.


-?: C'est pas vrai, dîtes moi que c'est un cauchemar !


-Interne: Toutes mes condoléances pour les décès de vos parents et votre frère.


-? (à voix basse): Merci.



Elle quitte la chambre et je me retrouve de nouveau seule, en proie à mes démons, mes peurs et mes angoisses.



Une semaine plus tard, je suis sortie de l'hôpital et Sophia ma nourrice qui s'occupe de moi depuis que je suis petite m'a placée dans un orphelinat à Tokyo.


Durant quatre ans, j'ai grandi avec les autres orphelins et me suis liée d'amitié avec certains d'entre eux ainsi.


Le jour de mes 12 ans, je ne me doutais pas encore que ma vie changerait autant.


Mais, je ne pensais pas que de nombreux dangers et sombres événements se profilaient devant moi.

Commentaire de l'auteur Comment trouvez-vous ce prologue ? Quels sont vos théories pour le premier chapitre ?



Okaa san signifie "mère" et Otoo san veut dire "père".

Au Japon, le frère le plus jeune ayant une soeur plus âgée l'appelle "Onee san".
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales