Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1950 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Super junior

Luxury's Slave Auteur: minialeona Vue: 4594
[Publiée le: 2012-02-13]    [Mise à Jour: 2012-04-17]
G  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/Amitié Commentaires : 17
Description:
La recette du bonheur?
Prenez d'abord un millionnaire un peu seul, ajoutez-y un nouvel employé chinois qui a besoin de repères, laissez les deux éléments interagir ensemble, agrémentez le tout de quelques amis qui viennent y mettre leur grain de sel. Pour finir, savourez l'histoire!
Crédits:
Le couplet habituel, les Suju sont à eux ~~
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 8

[2091 mots]
Publié le: 2012-03-01Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Les quelques jours qui s'écoulèrent furent maladroits, il y eut quelques baisers volés, des caresses timides prodiguées à l'autre, des regards discrets échangés et des pensées emmêlées. JungSu continuait de lui demander de s'occuper de lui, un peu comme si tous les autres s'occupaient du ménage, HanGeng de la cuisine et lui du propriétaire. Il avait essayé de se confier une fois à l'autre chinois mais Monsieur Cho était arrivé à ce moment. Il avait d'ailleurs vu à quel point JungSu le surveillait, il avait entendu le jeune mannequin se plaindre plusieurs fois, il râlait dès que le plus âgé lui retirait sa console pour lui faire faire des exercices physiques ou même suivre des leçons de langues étrangères, mais à chaque fois il lui suffisait de voir le regard du blond pour comprendre qu'il faisait ça pour son bien.

Ils étaient sortis tous les deux, bien évidemment accompagnés par SiWon et d'autres hommes, alors les hommes à tout faire purent se reposer. DongHae qui avait constaté le comportement plus ou moins étrange du nouvel employé et de leur patron, il avait voulu en parler une fois avec SungMin mais ce dernier lui avait simplement dit de ne pas s'en mêler, que Monsieur Kim avait monté un plan bien structuré ce qui avait suffit pour le dissuader d'en parler. ZhouMi par contre était perturbé, il avait vraiment besoin de se confier à quelqu'un. L'idée d'écrire à Tao lui était déjà revenue mais il n'aurait pas de réponse avant bien longtemps et il avait besoin que ça soit rapide, de voir la réaction de quelqu'un... Mais il n'avait pas non plus envie que tout l'appartement soit au courant...

Il craqua et se dirigea vers la cuisine où HanGeng préparait le repas des employés étant donné que le propriétaire des lieux et son mannequin dînaient dehors et que Monsieur Kim ne rentrait que dans la fin de soirée. Il trouva donc le cuisinier occupé à préparer un repas typiquement chinois tout en chantonnant une chanson entêtante par sa bonne humeur. Voyant que le plus jeune s'était appuyé contre un plan de travail, HanGeng s'arrêta et le regarda en souriant. Il se doutait de ce dont allait lui parler le nouveau roux mais il n'était pas sensé être au courant de ce qu'il se passait et c'était un sujet trop délicat pour pouvoir l'aborder de lui-même comme ça sans préavis.

- Cette couleur te va très bien, c'est RyeoWook qui s'en est occupé?
- Oui.
- Comment va-t-il?
- Euh... Il avait l'air bien.

HanGeng resta quelques instants face à ZhouMi, lui laissant une chance d'entamer la suite de la conversation lui-même mais il n'en fit rien, laissant le silence s'installer entre eux, alors le cuisinier se retourna et mit son huile à chauffer pour préparer la friture de ses nems. Il eut un petit sursaut en entendant cette langue qu'il n'avait pas entendu depuis bien longtemps si ce n'est de la bouche de son petit-ami qui ne voulait pas qu'il perde totalement pied avec son pays d'origine. ZhouMi lui parlait mandarin.

- HanGeng... Je peux te parler de quelque chose?
- Bien évidemment, tu peux me parler de ce que tu veux.
- Je... C'est... En fait...
- Tu as oublié comment on parlait dans notre langue?

Il avait prononcé cette phrase en rigolant un peu histoire de détendre l'atmosphère ce qui marcha légèrement. Le plus jeune se gratta le sommet du crâne avec un petit sourire gêné. Il prit une profonde inspiration et finit par se lancer.

- Monsieur Park et moi on... On a une relation.
- Une relation?
- Oui, il m'embrasse et je l'embrasse quand... Quand on veut.
- Ça ne te plaît pas?
- Bien sûr que si! Il est... Très bien mais... C'est pas moral et puis... Il arrête pas de dire que c'est HeeChul qui m'a choisi, donc que c'est pas pour rien... Est-ce que... Il t'en aurait parlé?
- Tu sais, si HeeChul t'as embauché, fais ton boulot. Il a toujours plein d'idées qui s'enchaînent et qui explosent dans sa tête. Même moi j'ai du mal à le suivre les trois-quarts du temps, j'ai arrêté de chercher à le comprendre alors fais pareil: profite! D'autant plus si notre charmant patron ne te laisse pas si indifférent, ce qui semble être le cas vu le rouge de tes joues quand j'évoque Monsieur Park.

ZhouMi posa ses mains sur ses joues et sentit qu'elles étaient brûlantes. Il ne pouvait plus regarder ou même embrasser JungSu comme il le faisait avant ce moment au salon de thé, il repensait à chaque fois à cet échange beaucoup plus passionné qu'ils avaient eu là-bas et où il avait craqué bien facilement. HanGeng passa une main dans ses cheveux pour les lui ébouriffer avant de récupérer un nem qui avait eu le temps de refroidir et l'enfourna dans la bouche du plus jeune.

- Allez, mange! Ça te fera du bien.
- Hannie! Il faut vraiment que je te parle y a un problème!!

Les deux chinois tournèrent la tête et virent HeeChul qui pénétrait dans la pièce, l'air abattu. Il releva la tête et ignora ZhouMi bien que la surprise se peigne sur son visage en le voyant là. posa un tas de papiers sur la table de la cuisine et alla à côté de son petit-ami pour l'embrasser chastement.

- Tu prépares quoi?
- Un repas chinois. Tu aurais dû me prévenir que tu ne dînais pas avec Messieurs Park et Cho, j'aurais préparé quelque chose de plus élaborer.
- Hey! La cuisine chinoise est très bonne!

Les deux amants regardèrent ZhouMi qui s'était exclamé pour défendre l'honneur de cette cuisine qu'il aimait et rirent un peu. Au moins la Chine était un sujet qui l'animait toujours. Le cuisinier reprit alors sa préparation, attendant que son compagnon lui confie ce fameux problème qui le souciait au point de vouloir lui en parler dès son retour à l'appartement mais encore une fois rien ne vint. Il avait l'impression de davantage être psychothérapeute que cuisinier.

- Bon alors, c'est quoi ton problème?
- Pas maintenant.
- Tu peux au moins me dire ce que ça concerne.
- Le planning de JungSu pour son séjour à Paris et les mannequins qu'il va rencontrer.

HanGeng fronça les sourcils alors que ZhouMi s'en allait, persuadé d'être de trop dans la pièce, il se sentait vraiment trop mal à l'aise en présence de ce couple, enfin surtout d'HeeChul. Le dîner se déroula dans une ambiance joviale, ils n'étaient pas nombreux, seulement les quelques domestiques présents ces derniers jours ainsi que Monsieur Kim. Une fois que le repas fut terminé chacun vaqua à ses occupations: SungMin alla lire un peu, DongHae resta dans le salon pour jouer un peu de piano, ZhouMi alla sur la terrasse pour admirer le ciel de Séoul bien que les étoiles ne soient pas réellement visibles à cause de toutes les lumières, HanGeng et HeeChul s'installèrent dans la chambre du secrétaire, c'était l'avantage dont pouvait facilement profiter le cuisinier. Ils ne cachaient pas leur relation alors ils pouvaient passer du temps ensemble sans se cacher.

La porte s'ouvrit sur JungSu et KyuHyun, le plus jeune semblant bouder un peu alors que le plus âgé avait l'air d'être en colère. Il portait un blouson en cuir blanc dont le col était recouvert de fourrure de la même couleur, en dessous ça, un T-shirt lui aussi blanc dévoilait une partie de son torse grâce à un décolleté en drapé. Ses jambes étaient affinées par un pantalon slim noir qui contrastait avec la blancheur éclatante du cuir de ses chaussures. Il jeta un regard dans le salon mais ne vit pas le jeune chinois qu'il voulait et alla s'asseoir à côté de DongHae pour jouer du piano avec lui.

ZhouMi retourna dans le salon car il commençait à faire froid dehors et surprit alors son employeur si près de DongHae. Il eu un pincement au coeur, il savait pertinemment que le plus jeune n'avait aucun sentiment pour leur employeur mais il n'aimait pas le fait de les voir partager un tel moment, qu'ils sourient ensemble... En le voyant, JungSu se releva et sourit à tous ceux qui étaient présents.

- HeeChul!!

Le secrétaire accouru dans le salon en entendant son patron et ami. JungSu sourit en le voyant si pressé, il devait à tous les coups être occupé avec HanGeng.

- A quelle heure devons-nous partir demain?
- L'avion est à dix heures. Qui nous accompagne?
- SungMin et ZhouMi.

Personne ne sembla réellement surpris par cette déclaration sinon le chinois en question, un sourire discret fleurit même sur le visage d'HeeChul. Le mannequin s'engagea dans le couloir des pièces des employés et se présenta au chef des employés avec un petit sourire en coin.

- Je te dérange?
- Pas du tout. Tu veux parler de quelque chose?
- J'ai l'impression d'être le seul à ne pas comprendre ce qu'il se passe entre JungSu et ZhouMi.
- Rassure-toi, ZhouMi ne sait pas non plus.
- Tu me racontes?
- Évidemment.

Le plus jeune pénétra alors dans la chambre de son ami en souriant.

Dans le salon, l'ambiance fut un peu différente. En fait, ZhouMi et le propriétaire restèrent quelques instants à se regarder, ignorant les autres qui semblaient pourtant passionné par ce qui semblait se passer entre les deux hommes. Le plus âgé s'étira un peu et regarda l'heure.

- Il se fait tard. On va dormir. Suis-moi.

Puis il se dirigea vers sa chambre. Personne ne bougea, tous sachant très bien à qui il parlait même si ZhouMi mit un certain temps avant de se décider à aller à la suite de son aîné. Ce dernier n'avais pas perdu de temps, il avait déjà retiré ses vêtements et commençait à se faufiler entre ses draps. Il n'avait pas vraiment réfléchi à ses paroles, ils avaient un peu bu pendant cette soirée, ses pensées ne furent pas très claires mais il savait qu'il avait envie de dormir entre ses bras. Il poussa un petit soupir de confort en sentant la douceur du tissu sur son corps quasiment nu et regarda l'autre en souriant.

- Qu'est ce que tu attends?
- Je... C'est bizarre non?
- De quoi? Je te demande juste de dormir avec moi. Rien de plus.

ZhouMi eut un petit sourire timide et commença à déboutonner sa chemise. Il ne réfléchit pas beaucoup plus et retira également son pantalon pour se cacher à son tour dans le lit, un peu loin de JungSu qui poussa un petit grognement de mécontentement.

- ZhouMi!
- Oui?
- Viens plus prêt.

Le chinois prit une petite inspiration et bougea un peu. Le plus âgé ne fut toujours pas satisfait de cette distance entre eux et souleva un peu le drap pour pouvoir s'installer confortablement. Il força celui qui était dans son lit à lui faire face et se colla contre lui. Il pressa son dos contre le torse du chinois qui finit par passer ses bras autour de son torse pour le serrer contre lui. Ils restèrent dans cette position sans pour autant dormir, le souffle du plus jeune effleurant la peau du millionnaire qui en soupirait de bonheur. Sans trop savoir pourquoi, les lèvres du roux se retrouvèrent sur le cou de son employeur et remontèrent doucement jusqu'à son oreille pour la mordiller, faisant pousser un petit gémissement à l'autre pour la première fois depuis qu'ils avaient commencé leur "relation".

JungSu se serra un peu plus contre lui, légèrement honteux de s'être laissé aller aussi facilement et qu'à présent ZhouMi connaisse un de ses points sensibles. Ce dernier en profita d'ailleurs, multipliant les attentions sur cette zone pour entendre à nouveau ce petit bruit qui le fit sourire plusieurs fois. Il voulut l'entendre une nouvelle fois mais JungSu échangea les rôles et la plaqua contre le matelas pour le surplomber en riant un peu.

- Tu crois peut-être que je vais me laisser faire!

Le chinois fut ébloui par ce sourire resplendissant mais déchanta bien vite quand il sentit des mains caresser son torse avec malice.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales