Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 29/02/2020
  • Pourtant
    Revue Pourtant
    Nb de signes : 1 500 - 46 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2020
  • Animaux fabuleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Terre du futur
    Cabinet d'édition Plumes Ascendantes
    Nb de signes : < 59 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La midinette et l'homme sandwich
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 17/02/2020
  • Plaisir, tabou, vertu
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : contemporain - absurde - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 14/02/2020
  • Les héros en uniforme
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 06/06/2020
  • Romance de Noël
    Evidence Editions
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : romance contemporaine - romance
    Délai de soumission : 18/03/2020
  • Chats et espoir
    Editions de la Caravelle
    Nb de signes : 15 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Passion
    Revue neuf trois
    Nb de signes : < 18 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/02/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 533 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Super junior

Dance For Me
[Histoire Terminée]
Auteur: Lee Nana Vue: 1830
[Publiée le: 2013-04-26]    [Mise à Jour: 2013-11-28]
G  Signaler Romance/Drame/Yaoi (HxH) Commentaires : 3
Description:
Quand tout bascule du jour au lendemain, que les personnes qu’on aime le plus nous quittent un par un, nous laissent grandir et nous perdre dans ce monde vil et injuste, quand rien ne nous épargne jusqu’à qu’un petit miracle apparaisse dans votre vie, détruit tout votre quotidien, votre haine envers ce monde qui jusqu’à maintenant ne vous avait rien offert à part la vie.

*Pairing : KyuHae *
Crédits:
Les SuperJunior ne m'appartiennent pas qui sait peut-être un jour #Sors
L'histoire m'appartient.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 4

[2658 mots]
Publié le: 2013-06-12Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonsoir #SeCache Ne me lancez pas de tomates maintenant x)
J'avoue avoir été très longue mais lorsque l'inspiration est loin, rien n'y fait ! Mais désormais il est fini ce chapitre!
J'espère que vous apprécierez!

Je n’ai jamais vraiment eu une vie heureuse, ni malheureuse par la même occasion. Rien ne pouvait se définir ainsi car j’ai toujours vécu seul. Abandonné par mes parents à mon plus jeune âge, je n’ai pas ressenti l’amour parental que tout enfant de mon âge avait au moins eu une fois dans leur vie. Pour ma part, ma vie se résumait par des changements de foyers, quelques années d’orphelinat et de journées remplies par mes activités scolaires. Rien de bien passionnant en soi.

La vie n’a jamais été injuste avec moi car il aurait fallu qu’elle soit un tant soit peu juste au moins une fois. Je voyais gris, je voyais sans couleur ce qui m’entourait. Ne m’intéressant à rien, ni à personne. Ma vie semblait ressembler à un désert aride où même les oasis n’existaient plus sauf ce petit arbre qui avait réussi à subsister à mes côtés.

-« Mon pauvre enfant »

Voilà ce que j’ai entendu dans la plus grande partie de mon enfance. Issu d’un père drogué et trafiquant et d’une mère suicidaire, mon existence était toute tracée soit disant. Toujours insultés par les autres bambins, ma vie d’enfant fut construite par la solitude, par des mots cris,… Une vie pathétique d’après certains, une vie de souffrances pour d’autres. Je me suis forgé une carapace contre ce monde qui me rejetait. Un rejet basé sur mes parents, mais ne dit-on pas qu’on ne choisit pas sa famille ? Je laissais alors entrevoir une personnalité antipathique et insensible à mon environnement, je ne voulais avoir aucun contact avec les autres. Rester seul était pour moi une solution de survie jusqu’à ce jour. Celui où tout ne serait probablement plus pareil. Celui où je commençai ma vie de lycéen.

-« Bonjour tout le monde, je suis Lee TaeHoon. Je serais votre professeur de coréen ainsi que votre professeur principal pour votre prochaine année. Je suppose que la plupart d’entre vous se connaissent, donc je vous prierais de bien vouloir accueillir chaleureusement votre nouvel camarade.

N’écoutant qu’à moitié les paroles de notre professeur, je fis un minime effort pour regarder la porte de la salle. Un jeune homme au visage encore plus enfantin que la plupart des jeunes de notre âge entra maladroitement dans notre salle de classe, s’attirant les rires de mes imbéciles camarades. Je soupirai d’exaspération face à leur comportement niais et je décidai de me désintéresser de ce qui se passait autour de moi jusqu’à ce que quelqu’un vienne troubler mon petit monde d’évasion. Le nouveau. Il me sourit innocemment. Surpris, je me mis à le détailler un peu. Il avait les cheveux mi- longs, on aurait pu croire qu’il était une fille. Il possédait des traits fins, des joues rondes, des lèvres roses, légèrement pulpeuses. Il était mignon, cela était incontestable.

Assis désormais à côté de moi, je le surpris plusieurs fois à regarder dans ma direction pendant la première et deuxième heure de cours. C’était alors sans surprise qu’il m’adressa la parole pendant la courte pause de dix minutes qu’on nous imposa gracieusement.

-« Je m’appelle Lee Sungmin, ravi de te rencontrer »

Je le regardai sans lâcher un mot, lasse de cette tentative qui, je l’espérais, ne sera pas retentée. Cependant, en apparence nullement choqué et blessé par mon comportement, il me sourit comme si tout  était normal.

La journée reprit sans quelques surprises pour ma part. Vu qu’il était à présent mon voisin de table, j’avais eu le droit à un groupement majeur autour de nos deux tables. Quelle poisse…

-« Sungmin-Oppa ~ est-ce que tu veux manger avec nous ? »

Voilà qui était une bonne nouvelle, j’allai pouvoir me débarrasser de lui pendant la pause du midi, deux heures sans lui.

-« Désolé les filles, je mange déjà avec quelqu’un »

-« Ah bon ? Avec qui ? Tu es nouveau dans ce lycée, tu ne connais personne ?! »

Je n’écoutai que d’une seule oreille gardant obstinément ma tête tournée vers la fenêtre. Je sentis quelqu’un me saisir les épaules.

-« Je mange avec lui »

Je le regardai, ahuri de ce que je venais d’entendre. J’ai dû mal entendre… Dites-moi que c’est une hallucination auditive. Je passai mon regard sur les visages de mes chers camarades. Vu leurs têtes, j’en avais déduis que mon ouïe était tout sauf défaillante. Ne voulant en aucun cas ouvrir la bouche, je me levai brusquement et partis loin d’eux. Non mais il se croyait où ? Je ne le connaissais même pas et il se permettait de prétendre être mon ami.

Pour être enfin tranquille, je courus jusqu’aux escaliers de secours où personne n’allait par peur de représailles. Dans ma course vers mon coin de tranquillité, j’en bousculais plus d’un sans vraiment m’excuser à chaque fois. J’atteignis la porte du toit, essoufflé. Je me posai sous l’abri de la porte. La tête posée contre le mur froid, je laissai mes soupirs d’aise se perdre dans l’air humide. Le ciel exprimait étrangement mon état d’esprit : maussade. Quelques gouttes de la dernière averse descendirent une à une dans une harmonie calculée. Fermant les yeux, j’écoutais cette délicieuse musique calant ainsi ma respiration sur le rythme qu’imposaient les gouttes d’eau.

Un grincement se fit entendre, me faisant rebasculer dans la réalité. Une personne s’assit à côté de moi. Je sursautai lorsqu’une épaule vint cognée la mienne. Ne voulant pas ouvrir les yeux, j’attendis que cette personne se manifeste. Ce qui ne se fit pas attendre.

-« Kyuhyun c’est cela ? »

Le silence lui répondit.

-« Hum je suis désolé si je t’ai offensé, ce n’était pas mon intention… Les autres m’ont raconté certaines choses à ton sujet et sincèrement je ne comprends pas leur retranchement. Il n’y a rien de grave, de dégoutant à ne plus avoir de parents… »

Piqué à vif, je me levai et sans décrocher un mot je me dirigeai vers la porte. Cependant je ne pus y parvenir. Je tournai la tête, surpris d’avoir été arrêté. Je vis son visage tourné vers le sol, ses épaules bougés suite à sa respiration saccadée et sa main sur mon bras. J’essayai de me dégager gentiment mais rien n’y fit, je ne pouvais pas partir.

Pour la deuxième fois, je me retournai vers lui et ce que j’y découvris fit battre mon cœur plus vite. Contrairement à tous ces individus que j’avais croisés dans ma jeune vie, son regard n’était pas rempli de haine ou de pitié, mais de quelque chose de sincère.

-« Lâche-moi »

Il me regarda sans vraiment réagir pour autant. Je n’aimais pas qu’on utilise les mêmes moyens de dissuasion sur moi, ça en devenait frustrant.

-« Il n’y a pas que toi »

-« Hein ? »

-« Qui souffre d’avoir des parents absents, de ne pas avoir de parents… »

Oh que oui je le savais mais ce sont les autres qui me prennent en grippe, qui m’ont fait souffrir à cause de ma condition d’orphelin.

-« Il n’y a pas que les autres qui t’ont poussé à devenir ainsi, un lâche… »

Il était sérieux, là ? Non mais il se prend pour qui ? Et puis, il lit dans les pensées ou quoi ? Raaah mais en quoi cela l’intéressait, le regardait ce que je faisais de ma vie ?!

-« En quoi cela te concerne ? Je ne te connais pas, toi non plus, laisse-moi tranquille dorénavant »

Sa prise sur mon bras était toujours présente. Je ne savais pas quoi faire pour le faire lâcher. J’eus d’un coup une idée farfelue que je ne mis pas longtemps à mettre en œuvre.

Je me retournai et j’approchai mon visage du sien. Je l’embrassai vite fait, histoire de pouvoir me dégager le temps de la surprise. Ce que je n’avais pas prévu, c’était qu’il resserre sa main et que l’autre vienne emprisonner ma nuque. Pourquoi ce genre de chose n’arrivait qu’à moi…

Ce bref instant suffit pour que quelqu’un nous photographie et mette cette photo partout dans le lycée. Nous mettant dans le pétrin jusqu’au cou. Sungmin ne s’en préoccupa pas plus que cela et moi je jouais l’indifférence comme toujours. Cependant, les professeurs ne pouvaient pas fermer les yeux sur cet incident et on nous vira pendant une semaine. Dure sanction pour des lycéens. Désormais, Sungmin faisait tout pour rester avec moi. Pour ma part, je m’étais habitué à sa présence comme mon ombre. Toutefois, je ne lui avouerai jamais.

Un mois passa ainsi, nous laissant rejeter par nos camarades. Ce que je ne savais pas, c’était que Sungmin fut cible de beaucoup de persécutions. J’en surpris une par hasard.

-« Alors espèce de pédale, tu vis le grand amour avec l’autre dégénéré !?! »

Coincé dans les toilettes hommes, Sungmin était mouillé de la tête aux pieds. Trois hommes l’entouraient dont deux lui tenaient les bras.

-« Moi je vais t’apprendre que tu n’as pas ta place ici »

Je vis l’autre du milieu levait son poing. Le cœur battant, je me dépêchai de le bloquer et de lui assoner un coup dans le ventre pour le neutraliser. Or, il était tout aussi rapide et m’envoya balader contre la ribambelle de lavabos alignés les uns à côté des autres. Ma tête percuta le coin de l’un d’entre eux.

-« Venez on se casse »

Je voyais trouble et ma tête me faisait terriblement mal. Oui toutes sortes de choses m’arrivaient mais jamais rien de bon…

-«  Kyuhyun tu m’entends, Kyu… »

J’entendais sangloter près de moi et une pression se fit au niveau de ma tête. Aïe, ça fait mal.

-« Sung… min… ça… va…. »

-« Ne parle pas, d’accord ? Gardes tes forces, je vais chercher quelqu’un… »

Je ne pus lui répondre. Ma tête se faisait lourde, mes forces me quittaient. Le noir total m’engouffra.

~

Une odeur de médicaments et de frais synthétique. Des bruits réguliers se faisaient entendre. Un léger courant d’air me parvint. Quelqu’un s’assit près de moi.

-« Désolé Kyu…Tout était de ma faute… »

Sungmin ? Sungmin tu m’entends ? SUNGMIN ! Pourquoi tu ne me réponds pas ?

Je sentis quelque chose de doux et chaud se poser sur mes lèvres. Je trouvai cela réconfortant, étrangement je me sentais moins seul grâce à ce contact.

-« Kyu je t’en supplie reviens-moi… Je me sens seul sans toi, tu sais un an ça commence à  faire long tu ne trouves pas ? »

Un an ? De  quoi parles-tu, Sungmin ? Je suis là. Ne m’entends-tu pas ?

Une main prit la mienne dans son antre chaud. Celle de Sungmin ? Il la serra fort. Je voulais faire de même, mais mes forces m’abandonnaient à chaque tentative. Je voulais ouvrir les yeux, le voir me sourire, qu’il me suive à nouveau, qu’il m’embrasse pour me réconforter comme un frère, qu’il me prenne dans ses bras pour me donner la chaleur d’un foyer que je n’ai jamais eu, qu’il soit présent comme un ami de toujours, qu’il soit là à mes côtés…

« Cela ne tient qu’à toi »

Cette pensée me vint à l’esprit. La tête pleine d’espoirs, je regroupai mes forces pour tenter de montrer à Sungmin que je l’entendais, et pour qu’il ne m’abandonne pas. Sentant toujours sa main autour de la mienne, je me concentrais à serrer la sienne. Je ne réussissais que brièvement. Ne sachant pas si Sungmin l’avait senti ou non…

-« Kyuhyun ? »

Mon cœur s’accéléra. J’avais réussi, il l’avait senti !

-« Vous avez appelé Mr Lee ? »

-« Oui, Kyuhyun m’a serré la main ! »

Ma main se leva en même temps que celle de Sungmin. Il devait probablement la montrer pour appuyer ses dires.

-« Veuillez sortir nous allons faire des tests pour voir où en est le patient Cho. »

Je ne voulais pas qu’il parte, qu’il me laisse avec des inconnus. Je fis alors un effort surhumain pour garder sa main le plus fort possible.

-« Vous ne sortez pas ? »

-« Je ne peux pas, il ne le veut pas, il s’accroche à ma main … »

J’entendis au loin un soupir puis on me toucha un peu partout sur mes bras. Une piqûre me fit sursauter de surprise. Si seulement je pouvais ouvrir les yeux, je pourrais me rendre compte de tout ce qui se passait autour de moi, pouvoir le  voir.

Je tentai l’expérience. Je me concentrai comme je le pouvais sur le fait de bouger mes paupières. La première tentative fut peu concluante. La deuxième, un peu plus. Cependant, très vite fatigué par mes efforts, je retombai dans un sommeil apaisant.

~

-« Mr Cho devrait bientôt se réveiller, selon les examens. Nous allons devoir attendre. »

-« Merci »

La porte claqua, signe que la personne accompagnant Sungmin était partie.

-« Kyu, dépêche-toi de te réveiller ! Tu me manques même si on n’était pas aussi proche avant cet accident, j’aimerai le devenir lorsque tu seras parmi nous… »

~

Sans m’en rendre compte, je soulevai un peu mes paupières. Assez pour que le peu de lumière qui filtrait les rideaux m’agresse. Gardant mi- ouvert mes yeux, je décalai ma tête sur le côté pour tenter de voir si Sungmin était présent dans la pièce. Cependant, je fus très vite arrêté dans mon mouvement à cause de l’appareil respiratoire. Je vis alors du coin de l’œil que Sungmin s’était couché sur le bord du lit, près de moi.

Je lui caressai du pouce sa main pour essayer de le réveiller en douceur. Ce qui arriva. Il se leva du bord, en s’étirant comme un félin paresseux.

-« Bon…jour Minnie.. »

-« ‘Jour kyu »

Voyant très bien qu’il n’était pas encore tout à fait réveillé, j’attendis patiemment qu’il se rende compte  de mon état.

1…2….3

-« Mais Kyuhyun, Tu….tu es réveillé !! »

Un grand sourire prit place sur son visage et dans un élan de joie, il percuta le lit à ma rencontre.

~

On dit souvent que les bons comptes font les bons amis, je confirme ce dicton.

Depuis mon réveil, Sungmin était aux petits soins avec moi. J’avais fait de la rééducation pendant 6 mois pour retrouver l’usage de tous mes membres. J’allai désormais tous les mois à l’hôpital faire des analyses complémentaires. Sungmin tenait absolument à m’y emmener. Il s’inquiétait trop pour moi.

-« Arrête je te dis ! »

-« Mais Kyu… Je veux t’aider c’est de ma f… »

-« STOP », dis-je plus violemment que je ne l’aurais voulu, « Je ne veux pas de ça Sungmin, de un, ce n’est strictement pas de ta faute, de deux, je dois apprendre à me débrouiller seul »

Sungmin soupira et releva la tête en me laissant découvrir une adorable moue de chien battu sur le visage. Je ne résistai jamais à ce regard et cette moue, il le savait pertinemment. Toutefois je décidai de tenir bon.

-« D’accord, je ferais attention à ne pas trop te materner »

Je souris à l’entente de cette expression. ‘Materner’ était bien le mot qui convenait. Je vis bien à son regard qu’il aura toutes les peines du monde à se retenir.

~

Les journées défilaient, mes journées à l’hôpital aussi. Ma vie avait repris son cours après un an et demi de pause. Beaucoup de choses avaient changé. Ma relation avec Sungmin,  comme vous en doutez, était devenue fusionnelle, fraternelle. Ou maternelle à ses heures perdues…Je vivais désormais avec Sungmin et son grand-père qui m’a généreusement offert un toit. Sungmin m’avait dévoilé son passé, que ses parents étaient morts dans un accident de voiture, je compris alors les propos tenus un an et demi plus tôt lors de notre première et fâcheuse rencontre.

Je prenais des cours par correspondance pour rattraper mon retard sur l’an passé que j’avais réussi à combler sans aucun mal. Je suis un prodige que voulez-vous ?! On allait désormais passé nos examens, Sungmin au lycée, moi par correspondance. Sungmin voulait rentrer dans une école d’arts en tout genre. Pour ma part, c’était un peu plus confus.

 

 

 

Commentaire de l'auteur à la prochaine mes petits ~ Merci encore de me lire et merci à ma Nono de m'avoir relu en partie sur ce chapitre ~ Biyoux
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales