Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 210 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

SHINee

Humanoid Auteur: Evil_Keshi Vue: 9137
[Publiée le: 2014-02-10]    [Mise à Jour: 2017-07-22]
G  Signaler Romance/Drame/Yaoi (HxH) Commentaires : 97
Description:
[Jongkey]

2077. Le monde a changé et les scientifiques ont créé des humains artificiels afin d'aider les gens normaux dans leur vie quotidienne. Ils ont créé les humanoïdes.
Jonghyun était l'un d'entre eux, un humanoïde au service de la famille Kim. Une famille agréable avec un adorable enfant nommé Kibum.
Et si, avec le temps, ils découvraient que Jonghyun n'est pas le parfait robot qu'il aurait dû être ?
Crédits:
L'histoire et les quelques personnages additionnels m'appartiennent, tandis que Jonghyun et Key n'appartiennent qu'à eux-mêmes (j'ai loupé la vente aux enchères)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Incomprehension

[4052 mots]
Publié le: 2014-05-01Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour mes petits cupcakes~ (Oui, j'en ai envie T.T)
Voici enfin le chapitre quatre, que vous sembliez attendre avec impatience... Désolée pour cette attente ! Juste pour resituer, le chapitre trois s'achevait sur Jonghyun et son étrange comportement alors qu'il sautait sur Taemin... Enjoy !

Chapitre quatre: Incomprehension

Taemin avait l'impression d'avoir loupé un épisode de sa vie. Quelques secondes auparavant, il était blotti contre Kibum, et en ce moment même, il était plaqué contre la garde-robe, les mains de Jonghyun étroitement serrées autour de sa gorge pâle, les pieds du jeune garçon touchant à peine le sol alors que l'humanoïde le maintenait en hauteur.

Un glapissement de douleur avait franchi ses lèvres lorsque son dos avait heurté le bois dur mais à présent, il était incapable de prononcer un seul mot ou même d'émettre le moindre son de protestation: les doigts du robot lui comprimaient la gorge et il ne parvenait plus à respirer correctement.

Il perçut la panique dans la voix de son ami mais il ne put comprendre ce qu'il disait, il était trop concentré sur son besoin de respirer.

Taemin posa ses mains sur celles de Jonghyun mais les tentatives qu'il fit pour se dégager de la prise de l'humanoïde ne suffirent pas, l'autre était trop fort et il n'arrivait pas à le repousser; ses efforts ne réussirent qu'à l'affaiblir un peu plus.

Sa vue se brouilla mais il pouvait encore distinguer la lueur folle dans les yeux de Jonghyun, ce qui l'effraya au-delà des mots; comment était-il possible que les pupilles vides du robot reflètent à présent quelque chose qui était plutôt proche de la colère ?

Taemin entendit soudain la voix de Kibum, suppliant l'humanoïde de le lâcher. Le blond s'était approché et criait presque dans les oreilles de Jonghyun, mais ce dernier ne semblait même pas entendre ses suppliques: il était toujours en train de fusiller du regard le corps tremblant et faible de Taemin, sa prise se resserrant lentement autour du cou du jeune garçon.

Finalement, lorsqu'il vit que le visage de son ami devenait rouge à cause du manque d'oxygène, Kibum serra les poings alors qu'il décidait qu'il était temps de réagir.

Jonghyun n'avait qu'à bien se tenir.

Le blond grinça des dents, essayant de ne pas se sentir coupable à la pensée de ce qu'il s'apprêtait à faire, puis il frappa violemment l'humanoïde en plein visage. Bien sûr, Jonghyun ne sentit pas la main de l'adolescent s'abattre sur sa joue, mais l'impact du coup de poing fut suffisamment fort pour lui faire tourner la tête de l'autre côté, ses cheveux retombant devant ses yeux.

Le son clair de la main de son ami rencontrant le visage du robot arracha une grimace à Taemin mais quelques secondes plus tard, l'humanoïde le lâcha et l'adolescent s'écroula au sol, toussant et haletant bruyamment.

- Taemin ! cria Kibum en s'agenouillant près de son camarade. Est-ce que ça va ? Est-ce que tu as mal à la gorge ? Je t'en prie, parle-moi !

Pantelant, le garçon ne parvint pas à dire quoi que ce soit mais hocha simplement la tête, espérant que cela suffirait à apaiser son ami; il releva la tête et essaya de lui offrir un sourire rassurant mais ce fut à ce moment qu'il aperçut Jonghyun.

L'humanoïde le fixait de nouveau mais ses yeux étaient différents. Il avait semblé très en colère auparavant; à présent, il était seulement... Hé bien, il semblait complètement perdu. Et cela ne s'arrangea pas lorsque Kibum se releva et pivota tout d'un coup pour marteler du doigt la poitrine de Jonghyun et lui hurler dessus, la voix emplie de colère et de déception.

- Mais bordel, qu'est-ce qui t'a pris, Jonghyun ?! cria-t-il, et Taemin ne put s'empêcher de reculer: jamais il n'avait vu son ami aussi en colère auparavant. Qu'est-ce tu croyais être en train de faire ?! Comment as-tu pu... Comment... Tu réalises que tu as failli le tuer ?!

L'humanoïde ne dit rien mais il jeta un dernier coup d'œil à Taemin avant de quitter la chambre avec empressement, prenant littéralement la fuite.

- Yah ! cria l'adolescent, de plus en plus énervé. Reviens ici, espèce de crétin !

- Kibum... tenta Taemin.

Ce n'était rien de plus qu'un faible murmure, que le blond entendit quand même, et il enveloppa immédiatement le jeune garçon de son étreinte chaleureuse, tandis que Taemin laissait échapper une petite plainte et cachait son visage dans le cou de Kibum, serrant sa chemise entre ses poings.

Bientôt, le jeune garçon se mit à pleurer dans les bras de son ami, finalement vaincu par sa peur. Le blond se sentait tellement désolé, il ignorait pourquoi Jonghyun avait fait une chose pareille aussi subitement mais il était persuadé que ce n'était pas de la faute de Taemin. Pourquoi le serait-ce ? Le garçon n'avait rien fait à l'humanoïde, sauf le saluer quelques instants plus tôt...

Il ne savait pas non plus quoi faire, Taemin était en larmes dans ses bras et il voulait vraiment rester à ses côtés afin de le réconforter, mais le comportement étrange de Jonghyun l'inquiétait et il était tiraillé par le besoin de lui courir après. Cependant, il n'était pas certain de ce qu'il ferait une fois qu'il l'aurait retrouvé. Le frapper pour avoir effrayé Taemin comme ça ou bien le prendre dans ses bras et essayer de comprendre la raison de cet éclat ?

Bonne question.

Mais, et Kibum se détestait de penser de cette façon - Jonghyun était son ami, après tout - il supposait que c'était Taemin qui avait le plus besoin de lui en cet instant précis. Lui, il était humain.

- Je... J'ai peur, balbutia l'adolescent en fermant les yeux.

- Ca va aller, bébé... murmura le blond en déposant un baiser sur le sommet du crâne de son ami. Je suis là, bébé, calme-toi...

La prise de Taemin sur sa chemise se relâcha quelque peu, le jeune garçon se détendant de plus en plus alors que les mains de Kibum caressaient son dos en d'apaisants mouvements circulaires. Les doux surnoms qu'il lui donnait n'étaient pas nouveaux, le blond l'avait toujours appelé comme ça depuis qu'ils se connaissaient et il n'y avait aucune signification cachée derrière ces mots: Kibum essayait simplement d'aider son meilleur ami du mieux possible, en le berçant doucement dans ses bras.

L'adolescent tenta de retenir les larmes qui menacèrent de couler sur ses joues lorsqu'il aperçut des marques de doigts sur la gorge pâle de Taemin, qui se marbrait déjà de rouge et de mauve.

Parfois, il oubliait à quel point Jonghyun était fort mais à présent, la réalité le rattrapait douloureusement. L'humanoïde pouvait s'avérer dangereux.

Ce qu'il s'était produit aujourd'hui... était tout à fait nouveau, jamais cela n'était arrivé auparavant. Jonghyun ne s'était jamais montré violent; au contraire, il était toujours gentil et... Hé bien, il ne faisait jamais quelque chose qu'on ne lui avait pas demandé. Et il ne désobéissait jamais.

Jusqu'à aujourd'hui.

Un frisson remonta le long de la colonne vertébrale de Kibum à la pensée de ce qui aurait pu se passer s'il n'avait pas giflé l'humanoïde. Soudain, il avait peur d'être sous le même toit que Jonghyun. Et s'il revenait et faisait quelque chose de mal une nouvelle fois ?

Le blond voulait croire que Jonghyun ne lui ferait de mal sous aucun prétexte mais étant donné que son ami était tout tremblant, il décida qu'ils ne pouvaient rester seuls avec l'humanoïde. Il leur fallait quelqu'un à leurs côtés, quelqu'un qui serait capable de gérer le robot s'il attaquait de nouveau l'un d'entre eux.

Puisque sa mère était chez une amie, l'adolescent blond décida d'appeler son père; de toute façon, ce n'était pas comme si Na Yung était suffisamment forte pour se battre contre Jonghyun...

- Je vais appeler mon père, annonça Kibum à son camarade de classe. Ca va aller, Taemin, il te protègera.

Son ami acquiesça et le lâcha à regret afin que le blond puisse saisir son téléphone.

Comme il appuyait sur le bouton d'appel, il espéra que ce n'était pas une mauvaise idée de demander à son père de rentrer à la maison. Que se passerait-il s'il était tellement en colère contre Jonghyun qu'il finissait par le renvoyer à la compagnie à laquelle ils l'avaient acheté ?

- Allô ? résonna soudain la voix de Chin Hae à l'oreille de Kibum.

- Sa... Salut, papa, répondit le jeune garçon avec hésitation.

- Bummie, est-ce que tout va bien ? demanda son père, un peu inquiet à l'entente du ton étrange de son fils.

- Non. Papa, on a un problème. Jonghyun, il... Il a attaqué Taemin.

- Il a quoi ?!

Kibum grimaça et émit un sifflement lorsque son père cria dans le téléphone mais il ne dit rien, ils avaient d'autres chats à fouetter et quelque chose de bien plus important à discuter en cet instant.

- Il a attaqué, papa ! répéta l'adolescent. Il a sauté sur Taemin et il... Il était prêt à l'étrangler ! Je... Je ne sais pas ce qu'il lui a pris mais il...

- D'accord, d'accord, j'ai compris, le coupa Chin Hae. Je serai là dans dix minutes, Kibum. Faites juste attention, enfermez-vous dans ta chambre ou ailleurs et ne restez pas à proximité de Jonghyun.

- D'accord. S'il-te-plait, reviens vite...

Chin Hae raccrocha en promettant une dernière fois d'arriver le plus rapidement possible et Kibum verrouilla la porte de sa chambre, se sentant un peu triste de devoir se montrer si méfiant envers Jonghyun. Il ne savait pas où se trouvait l'humanoïde en cet instant, ni comment il se sentait après la gifle et l'engueulade qu'il avait reçues de son jeune maître, mais il se sentait coupable: il n'avait pas manqué de voir le choc qui avait brièvement traversé les yeux de Jonghyun.

L'adolescent soupira et s'assit de nouveau à côté de Taemin, qu'il reprit dans ses bras; la situation avait soudainement échappé à tout contrôle et Kibum ne savait plus quoi faire à propos de Jonghyun. Il espérait que son père parviendrait à faire entrer un peu de bon sens dans la tête de Jonghyun - si c'était seulement possible - et que tout redeviendrait normal, comme si rien ne s'était passé...

Mais il avait le sentiment que ce ne serait pas aussi simple que ça. Il n'était plus possible de continuer à ignorer les changements dans le comportement de Jonghyun, malgré tout ce que ses parents pouvaient en dire. A présent, l'adolescent s'inquiétait seulement pour ce qui était à venir: que dirait son père à propos de l'humanoïde ? Et sa mère ? Kibum savait qu'ils aimaient tous les deux le robot et que Jonghyun leur rendait la vie plus facile, mais il était bien conscient qu'aucun d'eux n'hésiterait avant de le renvoyer à la compagnie. Si Jonghyun était dangereux, ils ne le garderaient pas. Fin de l'histoire.

Et une boule douloureuse monta dans sa gorge à cette simple pensée.


***


Jonghyun fixait la garde-robe en face de lui d'un regard éteint. Le robot était assis à même le sol dans sa chambre, celle que maître Chin Hae lui avait donnée lorsqu'il avait rejoint la famille, sept ans auparavant.

Il y avait là un lit, bien que Jonghyun ne dorme jamais, mais Na Yung avait voulu qu'il se sente bien dans sa chambre, l'endroit où il se rendait lorsqu'il n'avait rien à faire pour ses propriétaires; la seule chose qu'il utilisait vraiment dans sa chambre était la penderie, puisque ses vêtements se trouvaient à l'intérieur.

Et il la fixait sans la voir, comme il le faisait depuis environ une heure. Les images de ce qu'il s'était passé dans la chambre de Kibum défilaient encore et encore devant ses yeux et pour la première fois, il songea que ce serait peut-être bien d'être vraiment capable de fermer ses paupières et de ne plus rien voir du tout.

Il ne voulait pas voir ces flashs de ce qu'il avait fait, il ne voulait pas revoir Taemin être si proche de Kibum, il ne voulait pas revoir l'expression terrifiée peinte sur le visage du jeune garçon, il ne voulait pas... Il ne voulait pas se souvenir qu'il avait agi très mal en faisant ce qu'il avait fait. Il savait que c'était mal car le programme dans sa tête semblait le lui crier à chaque seconde. Il avait attaqué un humain, chose qu'il n'était pas autorisé à faire... Et qu'il n'aurait même pas dû être capable de faire. Son programme était censé éviter ce genre de situation, pourtant il ne l'avait pas empêchée.

Pendant quelques secondes, l'humanoïde avait été hors de contrôle, ce qui avait été la plus grande peur des scientifiques quelques années plus tôt, quand ils avaient créé les prototypes des robots actuels - à présent, ils ne pensaient même plus qu'il était possible qu'un humanoïde soit incontrôlable: ils étaient bien trop sûrs de leurs parfaites créations. Peut-être qu'après tout, Jonghyun n'était pas si parfait que ça.

L'humanoïde plaça sa main sur sa poitrine, du côté gauche. Il savait que quelque chose s'était cassé à l'intérieur, il l'avait entendu. On aurait dit un craquement, qui avait résonné dans son corps tout entier... Mais ce n'était pas juste un son. C'était autre chose, une chose qui avait couru dans son corps, rampant en lui. Il l'avait... ressenti ?

Ressentir. Ce concept était totalement nouveau pour lui mais il ne savait pas comment exprimer avec d'autres mots ce qu'il s'était passé dans son corps.

Les humains pouvaient ressentir de nombreuses choses. La douleur - Kibum, égratignant son genou sur une pierre - et la tristesse - Kibum, pleurant sur son jouet cassé - ou le froid - Kibum, tremblant dans ses bras - ou encore la joie - Kibum, sautillant sur sa chaise après que ses parents l'aient autorisé à se teindre les cheveux. Kibum, Kibum, Kibum... C'était toujours lui. Tout ce que Jonghyun savait des humains, c'était principalement grâce à Kibum. Le jeune garçon était incroyablement humain dans chacune de ses réactions, chaque expression qu'il arborait, et bien que l'humanoïde ne sache pas ce que c'était d'expérimenter ce que ressentait l'adolescent, il était au courant de l'existence de ces sentiments.

Cependant, le jeune garçon ne lui avait jamais dit qu'il pouvait sentir des choses ramper sous sa peau, mais c'était arrivé à Jonghyun, ce qui ne faisait qu'ajouter à l'incompréhension du robot. Son cerveau était sens dessus-dessous, tout semblait se mélanger: le programme, l'éventuel sentiment, la mémoire qui rejouait les précédents événements... Et la raison inconnue cachée derrière son comportement.

- Je suis cassé... murmura-t-il.

Il ne le voulait pas. Les humains se débarrassaient des objets qui étaient cassés et il ne voulait pas finir à la poubelle.

Jonghyun détourna finalement ses yeux de la garde-robe en face de lui et baissa le regard; près de ses pieds, il y avait un kit de premiers soins qu'il avait pris dans la salle de bain, afin de se réparer avant qu'il ne soit trop tard, avant que ses maîtres ne décident de le jeter.

Cela n'était pas encore arrivé, bien que monsieur Chin Hae soit déjà rentré à la maison. L'humanoïde avait entendu les bruits de pas pressés de l'homme alors qu'il se précipitait vers les escaliers, puis dans la chambre de son fils, avant qu'il ne se dirige vers la salle de bain pour prendre la crème que Jonghyun avait pris soin de laisser là, celle qui atténuerait les bleus autour de la gorge de Taemin.

Il ne savait que faire au sujet du garçon... Il avait été méchant avec lui et Na Yung ou Chin Hae allaient probablement lui demander de dire qu'il était désolé... Mais ce n'était pas vrai. Il n'était pas désolé, parce qu'il était totalement incapable de l'être. Jonghyun n'avait pas et ne pouvait pas avoir de regrets.

Peut-être qu'il valait mieux qu'il ne sorte pas de sa chambre: le jeune garçon était censé rester pendant deux jours, il ne voudrait probablement pas voir Jonghyun pour le moment.

En cet instant, le robot n'entendait rien d'autre que des voix étouffées et personne n'était encore entré dans sa chambre, personne n'était venu lui dire qu'il allait être jeté... Alors, peut-être n'était-il pas trop tard pour qu'il se répare, peut-être avait-il encore une chance de rester.

Jonghyun se saisit d'un sparadrap avec un imprimé de dinosaure, ces mêmes sparadraps que Kibum adorait quand il était plus jeune, ceux qu'il aimait au point d'arrêter de pleurer dès qu'ils étaient placés sur ses égratignures.

De sa main libre, l'humanoïde déboutonna sa chemise et ensuite, il observa plus attentivement sa poitrine.

Il n'y avait rien. Pas d'égratignure, pas de blessure, rien. Rien que sa peau légèrement mate et deux perles de chair. Rien à guérir.

Jonghyun posa sa main sur son torse et la passa sur toute sa poitrine, juste pour voir si quelque chose se produirait, s'il ressentirait quelque chose comme auparavant... Mais il n'y avait rien non plus.

Peut-être était-ce à l'intérieur ? Il se souvenait qu'un jour, monsieur Chin Hae lui avait dit que les gens pouvaient avoir mal et ressentir de la douleur à l'intérieur d'eux-mêmes. Ce jour-là, il n'avait pas compris ce que cela voulait dire et il ne le comprenait toujours pas aujourd'hui: la douleur n'était pas un concept dans lequel il pouvait se retrouver. Est-ce qu'être cassé signifiait qu'il avait mal ?

Probablement pas... A chaque fois que Kibum avait mal, il pleurait. Jonghyun ne pleurait pas. Donc, il n'avait pas mal. Mais il était quand même cassé, il l'avait entendu ! Et si c'était à l'intérieur, comment pourrait-il réparer ce qu'il devait réparer ?

Finalement, Jonghyun apposa le sparadrap sur son torse, quelques centimètres en-dessous de sa clavicule gauche. Il n'avait pas vraiment réfléchi à l'endroit où il le collerait, mais ça lui avait semblé approprié de choisir le pectoral gauche, donc il fit comme il le pensait.

Peut-être que ça ne réparerait rien du tout. Peut-être qu'il allait être jeté. Mais au moins, il aurait essayé.


***


- Au revoir, Taeminnie ! dit Na Yung en adressant un signe de la main au garçon. Prends soin de toi !

Taemin sourit et répondit à son geste avant de monter dans la voiture de ses parents, et monsieur Lee remercia encore une fois les Kim de s'être occupés de leur fils pendant le week-end.

Après leur départ, Kibum et ses parents rentrèrent dans leur maison et l'adolescent demanda, légèrement incertain:

- Est-ce que je peux dire à Jonghyun de sortir ?

Na Yung se mordilla les lèvres mais ne dit rien. Lorsqu'elle avait quitté la demeure de son amie et était revenue chez elle, son mari et les deux enfants lui avaient expliqué ce qu'il s'était passé durant son absence; si elle n'avait pas vu les marques bleues sur la gorge de Taemin, elle ne les aurait pas crus.

Jonghyun semblait si doux, si innocent et désireux de plaire, comment pouvait-il soudain devenir tellement dangereux ? Ce n'était pas normal et Na Yung était sûre qu'il leur manquait une donnée importante... Mais laquelle ?

Une fois de plus, son fils lui avait dit que Jonghyun ressentait probablement quelque chose mais elle se refusait toujours à accepter cette idée. C'était impossible.

Elle avait néanmoins parlé à l'humanoïde afin d'essayer de comprendre ce qu'il se passait mais Jonghyun n'en avait pas non plus la moindre idée.

Finalement, Chin Hae et Na Yung avaient décidé que le robot ne quitterait pas sa chambre pendant le séjour de Taemin, et l'humanoïde l'avait accepté; la gifle ainsi que le fait qu'il aurait pu tuer Taemin lui avaient apparemment fait de l'effet.

Au final, ils avaient passé un bon moment avec Taemin: une fois à l'aise, il s'était révélé être un garçon plein de vie et de bonne humeur, et ils avaient tous passé un bon week-end en sa compagnie... Sans l'humanoïde.

Na Yung avait essayé de ne pas se sentir coupable après avoir enfermé Jonghyun dans sa chambre, bien qu'elle sache qu'il n'aurait pas besoin de manger, ni de boire ou d'utiliser la salle de bain; elle avait réalisé que c'était idiot...

Elle ne croyait pas que Jonghyun puisse ressentir quoi que ce soit et pourtant, elle s'inquiétait de le laisser tout seul pendant deux jours. Quel paradoxe... Les femmes sont un paradoxe, lui avait dit Chin Hae. Très drôle...

- Pas encore, Kibum.

Na Yung secoua la tête à l'entente de la voix de son mari, sortant de ses pensées.

- Il faut qu'on parle à son sujet, Bummie, ajouta-t-elle.

L'ado soupira mais acquiesça et suivit ses parents jusqu'au salon, où il s'effondra dans le canapé, attrapant un coussin afin de le tenir contre lui durant la conversation sérieuse qu'il savait en approche.

- Alors ? dit-il.

Il tâcha de ne pas le montrer mais il était un peu inquiet: Kibum savait ce dont ils allaient parler et il n'était pas prêt à entendre qu'ils voulaient se débarrasser de Jonghyun.

Finalement, il décida de prendre la parole en premier:

- C'était un accident, dit-il. Je suis sûr que Jonghyun ne voulait pas lui faire de mal, il a juste...

- Il a attaqué Taemin, le coupa son père. Ce n'est pas une chose qu'on peut ignorer, Kibum. Oui, ton ami va bien, mais que se passera-t-il si Jonghyun refait une chose pareille et que personne n'est là pour l'arrêter ? Que se passera-t-il s'il t'attaque alors que tu es seul ? Je ne veux pas prendre de risque.

Na Yung acquiesça et Kibum jeta un regard à ses parents, mordillant sa lèvre inférieure, ses yeux s'emplissant de larmes tandis qu'il imaginait que l'humanoïde les quittait.

Maintenant qu'il y pensait, qu'arrivait-il aux humanoïdes inutiles ? Etaient-ils... détruits ?

Un sanglot bruyant s'échappa de ses lèvres. Il ne voulait pas que Jonghyun soit détruit, il ne voulait pas perdre son ami; il savait que l'humanoïde ne pouvait lui rendre son amitié mais il l'accepterait avec bonheur si cela signifiait que Jonghyun était toujours avec eux.

La main de sa mère sur son épaule le fit tressaillir mais elle l'attira près d'elle et embrassa le haut de son crâne en l'enlaçant.

- Ne pleure pas, Bummie... murmura-t-elle.

- Mais je ne veux pas qu'il parte ! cria-t-il, éclatant finalement en sanglots tout en cachant son visage rougi dans l'étreinte de sa mère.

- Qui a dit qu'il partirait ? répondit Na Yung tout en lui caressant doucement le dos. Nous n'avons rien décidé de ce genre-là.

Reniflant et confus, le blond releva la tête et fixa son père et sa mère.

- Alors, qu'est-ce que... qu'est-ce que vous allez faire ? demanda-t-il, et Na Yung ressenti un coup au cœur lorsqu'elle entendit la voix tremblante de son fils.

- Pour le moment, commença Chin Hae, je ne veux plus que tu restes seul avec Jonghyun. Et... Nous allons le ramener à la compagnie, juste pendant un petit moment, histoire de faire quelques vérifications. Nous devons savoir à quoi nous attendre dans le futur avant de prendre toute autre décision au sujet de Jonghyun.



Commentaire de l'auteur Et voilà~ La suite mettra certainement du temps à arriver, j'en suis d'avance désolée... Si mes écrits vous manquent, n'hésitez pas à aller faire un tour dans le fandom d'EXO, j'y écris aussi des petites choses...
Et ça me ferait très plaisir que vous jetiez un coup d'oeil sur mon one-shot "We were young" => https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Musique/E/EXO/We-were-young/63334.html
A bientôt !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales