Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 1002 lectures  - 4 commentaires [16 décembre 2021 à 19:07:21]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

SHINee

Humanoid Auteur: Evil_Keshi Vue: 9244
[Publiée le: 2014-02-10]    [Mise à Jour: 2017-07-22]
G  Signaler Romance/Drame/Yaoi (HxH) Commentaires : 97
Description:
[Jongkey]

2077. Le monde a changé et les scientifiques ont créé des humains artificiels afin d'aider les gens normaux dans leur vie quotidienne. Ils ont créé les humanoïdes.
Jonghyun était l'un d'entre eux, un humanoïde au service de la famille Kim. Une famille agréable avec un adorable enfant nommé Kibum.
Et si, avec le temps, ils découvraient que Jonghyun n'est pas le parfait robot qu'il aurait dû être ?
Crédits:
L'histoire et les quelques personnages additionnels m'appartiennent, tandis que Jonghyun et Key n'appartiennent qu'à eux-mêmes (j'ai loupé la vente aux enchères)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Crack

[4347 mots]
Publié le: 2014-03-17Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Hello~ Après une alerte à la bombe à l'université, une réunion de malade entre délégués étudiants (avec un président hyper séduisant, j'en pouvais plus ! T.T) et un souper rapide (oui, oui, en Belgique on soupe le soir et on dîne à midi, vous ne pouvez pas savoir comme ça me perturbe de parler de diner le soir dans mes fics xD), voilà enfin le troisième chapitre ! Bonne lecture~

Chapitre trois: Crack

Na Yung semblait pressée par le temps lorsqu'elle fit son apparition dans la cuisine: elle se cogna presque contre Jonghyun, qui était occupé à couper des légumes pour le diner; comme d'habitude, il ne manifesta aucune surprise à la voir et n'eut pas la moindre réaction brusque qui aurait pu le mener à couper son doigt avec le couteau.

Elle ne voulait pas penser à cette possibilité... Même avec une main à moitié coupée, Jonghyun aurait continué à préparer le repas. Elle pouvait déjà l'imaginer: il dirait que ce n'était pas grave, qu'il était de son devoir de le faire malgré sa blessure et qu'il ne ressentait de toute façon pas la douleur.

Oui, mais il y aurait du sang partout sur les meubles de la cuisine ! Elle ne pouvait pas supporter la simple vue de ce liquide rouge, elle allait s'évanouir et... Heu, non, une minute.

Na Yung fixa Jonghyun et rit doucement d'elle-même. Elle était sotte, parfois... L'humanoïde ne pouvait pas saigner, puisqu'il n'avait même pas de veines. Son corps n'était pas comme le sien... Et la peau de Jonghyun était tellement froide, c'était impossible qu'il ait un cœur pompant du sang pour réchauffer son corps. Mais puisqu'il n'avait pas d'organes, de quoi était-il fait ?

Elle poussa un profond soupir: une chose de plus qu'elle ignorait. L'humanoïde était avec eux depuis maintenant sept ans mais d'une certaine manière, il restait encore et toujours un mystère pour leur famille.

Personne ne savait qui était réellement Jonghyun. Parfois, Na Yung avait l'impression qu'il y avait plus qu'un cerveau artificiel derrière le beau visage de l'humanoïde; elle en avait discuté avec son époux et elle avait réalisé qu'il partageait son avis.

Physiquement, Jonghyun n'avait pas changé depuis le premier jour: il n'était pas plus grand qu'avant - ce que Kibum trouvait plutôt amusant, maintenant qu'il avait grandi et faisait la même taille que l'humanoïde - et ses cheveux étaient toujours teints en trois couleurs - pourquoi donc les scientifiques avaient-ils décidé de teindre ses cheveux comme ça ? C'était un peu bizarre de les imaginer débattre de la couleur qu'aurait la chevelure de l'humanoïde.

Ainsi, son apparence était restée la même. Mais de temps à autre, Na Yung et Chin Hae avaient l'impression qu'il changeait à l'intérieur. Ils ne savaient pas si c'était son cerveau qui évoluait trop ou bien si son programme était défectif, mais ils étaient certains que quelque chose n'allait pas. Ils avaient déjà pensé à ramener Jonghyun à l'entreprise afin de réparer ce qui devait l'être mais jusqu'ici, ils ne l'avaient jamais fait: après tout, cela ne semblait pas constituer un problème pour l'humanoïde, qui continuait à faire ce qu'on lui demandait, et puisqu'il n'avait pas mentionné pour le moment que quelque chose n'allait pas... Ils supposaient que ce n'était rien de sérieux.

Ni Na Yung ni Chin Hae n'étaient capables de dire à quand remontaient les premiers comportements inhabituels de Jonghyun, ni si ce changement s'était produit des suites d'un événement particulier, mais le résultat était le même: l'humanoïde changeait et ils n'avaient pas la moindre idée de ce qui avait causé ce phénomène.

Au départ, c'était presque imperceptible, mais ils connaissaient Jonghyun depuis longtemps et ils étaient habitués à son regard vide... Raison pour laquelle ils avaient été tellement surpris la première fois que leur fils avait montré l'humanoïde du doigt, afin de leur désigner la lueur qui était apparue dans ses yeux. A en croire le jeune garçon, cela s'était déjà produit plusieurs fois auparavant.

Kibum avait la capacité de détecter le moindre petit changement dans le comportement de Jonghyun, étant donné qu'il était celui qui le connaissait le mieux: ils étaient toujours ensemble et l'humanoïde, bien qu'il n'en soit pas conscient ni ne le fasse exprès, avait une grande influence sur la vie du jeune garçon.

Tout ce que Jonghyun faisait, Kibum devait l'essayer aussi. La dernière chose qu'il avait faite ? Il avait teint ses cheveux en blond, ce qu'il avait voulu faire depuis qu'il avait dix ans. A ce moment-là, Na Yung avait été surprise et n'avait pas autorisé son fils à se teindre, en raison de son jeune âge.

Kibum avait été furieux. Il n'avait pas compris pourquoi Jonghyun pouvait avoir de jolis cheveux alors que lui-même était coincé avec sa couleur naturelle. Il la trouvait ennuyeuse et voulait avoir une coloration spéciale, tout comme l'humanoïde.

Et maintenant qu'il avait treize ans, ses parents avaient finalement cédé; deux semaines plus tôt, Kibum s'était rendu chez le coiffeur et quand il en était revenu, ses cheveux d'un noir brillant s'étaient transformés en de claires mèches blondes. Il avait passé la soirée complète à s'observer dans le miroir, avec un grand sourire idiot collé sur le visage; à ses côtés, Jonghyun n'avait pas détourné le regard, pas même une seule fois: il avait semblé réellement fasciné par le reflet de Kibum. Après un petit moment, il avait lentement glissé sa main dans les mèches soyeuses, une sensation que le jeune adolescent avait vraiment appréciée.

Kibum avait été heureux. Déjà, ses cheveux étaient blonds, donc maintenant ils étaient assortis à ceux de Jonghyun - mais il n'avait choisi qu'une seule couleur, parce qu'il ne pensait pas que les trois teintes lui iraient aussi bien qu'à Jonghyun.

Il ne l'avait pas dit à sa mère mais assortir la couleur de ses cheveux à celle de Jonghyun était la principale raison pour laquelle il avait tellement voulu les teindre, aussi bizarre que cela puisse sembler. Il ne savait pas pourquoi, il se disait juste que ce serait bien.

Il avait été encore plus content de voir la lueur dans les yeux de Jonghyun, alors que l'humanoïde le fixait: la fascination.

La fascination était la première expression qu'il avait aperçue chez l'humanoïde, un an auparavant, quand ils avaient regardé des feux d'artifice pendant la nuit. Il ne pensait pas que son esprit lui jouait des tours, contrairement à ce que lui disaient ses parents à chaque fois qu'il abordait le comportement de l'humanoïde.

Aussi fou que cela puisse paraître, Kibum était persuadé que les étincelles dans ses yeux étaient le résultat d'une émotion perçue par Jonghyun, mais ses parents ne le croyaient pas: bien sûr, ils pouvaient eux aussi voir le changement dans le regard de l'humanoïde mais selon eux, cela ne voulait pas dire qu'il ressentait réellement quelque chose, ni qu'il l'exprimait à travers ses yeux.

Après tout, Jonghyun n'était pas censé ressentir quoi que ce soit et un regard brillant n'avait probablement rien à voir avec ça. De plus, Kibum n'était qu'un enfant à l'imagination débridée... Peut-être essayait-il simplement de le rendre plus humain, au moins dans son esprit ?

Bien qu'ils ne soient pas d'accord avec leur fils à propos de cette affaire d'expression, Na Yung et son mari devaient bien admettre que le comportement de l'humanoïde pouvait être vraiment étrange: parfois, Jonghyun demeurait immobile et silencieux pendant des heures, la tête baissée, comme le ferait un humain profondément plongé dans ses pensées. Il ne faisait que regarder fixement une chose en face de lui, mais il semblait qu'il n'était même pas capable de la voir. Il semblait perdu.

Na Yung savait que Kibum se demandait souvent si c'était lui qui troublait Jonghyun: il le traitait comme son ami, ce que le cerveau de l'humanoïde ne pouvait ni expliquer, ni comprendre. Il ne serait probablement jamais capable de partager cette relation avec lui, ni de réaliser aucune des choses que l'adolescent lui offrait.

Seul un humain le pouvait. Seul un humain pouvait comprendre les sentiments qu'impliquait l'amitié: Kibum se souciait de Jonghyun, il lui faisait confiance et l'aimait comme un frère, puisqu'ils avaient plus ou moins grandi ensemble.

Cependant, l'humanoïde ne comprenait même pas ce que c'était, de faire confiance à quelqu'un, alors il ne saisirait sûrement jamais ce qu'était l'amitié...

Et Na Yung en était attristée. En tant que mère, elle souhaitait le meilleur pour son enfant et elle était certaine que Kibum serait plus heureux qu'il ne l'était déjà si Jonghyun pouvait agir comme un réel humain et devenir un véritable ami. Ce qui n'arriverait certainement jamais, malgré tous les efforts de son fils pour considérer l'humanoïde comme l'un d'entre eux.

- Miss Na Yung ?

La jeune femme sursauta à l'entente de la voix de Jonghyun et elle s'aperçut qu'elle l'avait fixé pendant un long moment sans rien dire, trop profondément plongée dans ses pensées.

- Vous avez besoin de quelque chose ? demanda l'humanoïde en tournant la tête pour la regarder.

Elle remarqua qu'il avait déposé le couteau en faisant cela, ce qui la rassura: même s'il ne pouvait pas saigner, elle ne voulait pas avoir l'opportunité de découvrir de quoi était fait son corps.

Elle se concentra finalement sur la question de Jonghyun. Avait-elle besoin de quelque chose ? Pourquoi était-elle allée dans la cuisine ? Ah, oui !

- Je vais être en retard ! réalisa-t-elle. Jonghyun, j'ai absolument besoin de toi ! Est-ce que tu peux aller chercher Kibum à l'école aujourd'hui ? Il faut que j'aille chez une amie, elle a besoin d'aide à cause de son mari qui a invité sa mère à diner, elle est vraiment nulle en cuisine et elle n'a pas la chance d'avoir un humanoïde sous la main. Je peux compter sur toi pour t'occuper de Kibum ?

- Bien sûr, répondit-il en jetant un coup d'œil à l'horloge digitale sur le mur, pour s'apercevoir qu'il n'avait plus beaucoup de temps. Mais il me faudra votre voiture, dans ce cas. Monsieur Chin Hae a pris la sienne pour se rendre à son bureau ce matin et vous devez aller chez votre amie...

- Je prendrai le métro aérien, ne t'en fais pas ! s'exclama Na Yung en sortant rapidement de la cuisine. Merci, Jonghyun !

Elle attrapa son manteau et son sac à main, puis elle se rua vers la porte d'entrée et quitta la maison. Deux secondes plus tard, elle était de retour à l'intérieur, une grimace d'exaspération peinte sur son visage alors qu'elle enlevait ses pantoufles afin de sauter dans ses chaussures; elle s'exclama ensuite:

- Oh, Jonghyun ! J'ai oublié ! Kibum a invité un de ses amis, il restera ici pour le week-end: ses parents sont à l'étranger pour leur travail. Est-ce que tu peux...

- Oui, Miss, j'ajouterai un sac de couchage dans la chambre de Kibum, l'interrompit Jonghyun, sachant déjà ce qu'elle était sur le point de dire.

Elle sourit et lui fit un signe de la main avant de sortir à nouveau, cette fois-ci pour de bon.

Jonghyun lança un regard aux légumes qu'il était en train de couper lorsque Na Yung était arrivée dans la cuisine, puis à l'horloge. Il avait moins d'une heure avant la fin de l'école, il n'aurait pas la possibilité de finir de préparer le repas s'il voulait être en face des grilles à temps. Enfin, peut-être n'avait-il pas vraiment à se dépêcher tant que ça: Kibum ferait sûrement ses devoirs avec son ami avant le diner, donc Jonghyun aurait l'occasion de tout préparer une fois qu'ils seraient de retour...

Hochant la tête pour lui-même, l'humanoïde mit les légumes au frigo et jeta le couteau dans l'évier avant de se diriger vers les escaliers; il monta les marches et ouvrit la porte de la chambre de l'adolescent pour y entrer. Il jura à haute voix lorsqu'il glissa sur plusieurs vêtements éparpillés sur le sol - merci, Kibum.

Ce gosse était totalement incapable de se décider sur ce qu'il porterait et il ne pouvait jamais s'empêcher de sortir tous ses vêtements de la garde-robe afin de les examiner de plus près, et - bien sûr - il ne rangeait jamais ceux qu'il ne portait pas.

Jonghyun le faisait toujours pour lui et aujourd'hui ne fit pas exception: il ramassa les vêtements afin de les remettre dans la garde-robe, puis il sortit un sac de couchage et un oreiller de la commode. Il les étendit sur le sol et prit note pour lui-même d'ajouter une couverture, afin que l'ami de Kibum n'ait pas froid pendant la nuit.

Une fois qu'il en eut fini avec la chambre, l'humanoïde descendit les escaliers et se saisit de sa veste. Il n'avait jamais compris pourquoi il devait porter des vêtements, ce n'était pas comme s'il en avait besoin... Après tout, il ne deviendrait pas tout bleu s'il restait dehors sous la neige, pas comme les humains.

Mais Na Yung voulait qu'il s'habille correctement, quelles que soient les circonstances, alors il suivait ses instructions avec obéissance - même en son absence: il était un humanoïde bien élevé !

Cette dernière affirmation fut cependant remise en question lorsque Jonghyun jura de nouveau. Mais ce n'était pas de sa faute ! Chin Hae jurait comme un charretier et l'humanoïde lui avait simplement emprunté cette habitude...

Cette fois-ci, il n'avait pas profané des insanités à cause des vêtements de Kibum, non... Mais bien à cause d'une boule de poils, aussi appelée chaton, qui était actuellement en train d'essayer de le faire tomber. Son chat... Ou bien était-ce celui de ses maitres ? Il ne savait pas vraiment, étant donné que c'était lui qui l'avait ramené à la maison mais que ce n'était pas lui qui s'en occupait. Jonghyun avait trouvé le chat, trempé, lors d'une soirée pluvieuse quelques mois auparavant; ne sachant absolument pas quoi faire devant cette petite créature qui miaulait, la seule idée qui lui était venue avait été de la ramener à la maison avec lui. Inutile de préciser que Kibum avait immédiatement décidé d'adopter le chat et que ses parents avaient fondu à la vue du petit chaton tremblant.

Jonghyun fit de son mieux pour ne pas perdre l'équilibre alors que le chat continuait à tourner autour de lui et à se frotter à ses chevilles, et il finit par réussir à sortir sans tomber ni marcher sur le chaton. Il ferma la porte à clé et se dirigea vers la voiture de Na Yung, puis il s'installa derrière le volant et alluma le moteur.

L'école n'était pas très loin de la maison mais Jonghyun partit en avance afin d'être certain d'arriver à temps, étant donné qu'il y avait d'ordinaire beaucoup de trafic sur la route. Et puis, il ne pouvait pas rouler trop vite, puisque ses maitres le lui avaient interdit.

Chin Hae lui avait appris à conduire une voiture, bien que Na Yung ait d'abord été réticente: elle n'était pas rassurée, elle avait peur qu'étant un humanoïde, Jonghyun n'ait pas les mêmes réflexes qu'un chauffeur normal et que cela soit trop dangereux. Au final, elle s'était rendue compte qu'elle n'avait pas à s'inquiéter à propos de la conduite du robot... L'humanoïde semblait conscient des craintes de sa maitresse car il lui avait promis de ne pas conduire comme un fou.

Ainsi, l'humanoïde était à présent sur la route, se concentrant sur tout ce qu'il voyait, ses mains bougeant automatiquement sur le volant alors que son cerveau lui envoyait des signaux.

Feu rouge. Réflexe. Stop. Il s'arrêta.

Feu vert. Il redémarra.

Il arriva finalement en face des grilles de l'école et il se gara, sachant qu'il devrait encore attendre un peu avant que Kibum n'arrive. Cela ne dura cependant pas longtemps: dès que les premiers adolescents sortirent de la cour, Jonghyun aperçut son jeune maitre - en fait, ce fut grâce à ses cheveux blonds qui passaient difficilement inaperçus parmi la foule d'ados aux cheveux noirs.

Kibum reconnut de suite la voiture de sa mère et il accéléra le pas, se dirigeant vers le véhicule, suivi de la silhouette plus menue d'un autre garçon. En fait, le plus petit était littéralement tiré par le blond, dont les doigts étaient fermement enroulés autour du poignet de son ami.

Alors que Jonghyun observait les deux adolescents qui se dirigeaient vers lui, quand il s'aperçut qu'ils se tenaient presque la main, quelque chose se réveilla soudain dans la poitrine de l'humanoïde, venant du plus profond de son être.

Cela s'était déjà produit plusieurs fois auparavant mais cette fois-ci, c'était bien plus puissant; il ne comprenait toujours pas ce qu'était cette chose étrange, il savait seulement qu'elle frappait en continu à l'intérieur de lui et qu'elle le pressait de faire quelque chose, de réagir... Mais comment ? Qu'était-il censé faire pour que cela s'arrête ?

Il ne comprenait pas. C'était comme s'il y avait une pièce manquante dans son cerveau, quelque chose qui l'empêchait de trouver ce qu'il lui arrivait, de même que le moyen d'arrêter ce phénomène.

L'adolescent blond ouvrit soudain la portière de la voiture et il dit avec surprise:

- Oh, Jonghyun ! Je pensais que c'était maman...

- Ta mère devait voir une amie, donc elle m'a demandé de te reprendre à l'école, expliqua l'humanoïde.

- Oh, d'accord... Je suis content de te voir, Jonghyun.

L'humanoïde ne répondit rien et le cœur de Kibum se serra douloureusement dans sa poitrine: son ami ne lui disait jamais qu'il était content de le voir, lui aussi. Jamais.

- Viens, Taemin, dit-il au garçon plus petit qui se trouvait derrière lui. Monte dans la voiture.

Jonghyun attendit qu'ils soient bien installés à l'arrière du véhicule et il démarra ensuite, jetant un coup d'œil au dénommé Taemin à travers le rétroviseur; il vit ses cheveux, lisses, brillants et noirs, ses joues légèrement rebondies, mais également le grand sourire plaqué sur ses lèvres alors qu'il papotait joyeusement avec Kibum. Il remarqua que les deux garçons se tenaient toujours la main et les phalanges de l'humanoïde blanchirent lorsqu'il s'agrippa au volant.

Ce n'était pas normal. Il ne devait pas réagir comme ça ! Pourquoi... Pourquoi faisait-il... Pourquoi faisait-il quoi, au juste ? Il ne pouvait même pas mettre de nom sur la chose étrange qui envahissait lentement son corps; on aurait dit qu'il n'était plus capable de se contrôler, comme si son cerveau avait cessé de fonctionner correctement...

Jonghyun détourna son regard du rétroviseur afin de le fixer de nouveau sur la route, se concentrant sur les autres voitures plutôt que d'observer les deux amis derrière lui, qui ne se rendaient absolument pas compte du comportement de l'humanoïde.

Lorsqu'ils arrivèrent en face de la maison, Jonghyun avait presque réussi à ignorer ce phénomène étrange, essayant de se concentrer sur tout sauf ça. Cela semblait fonctionner, bien que ce ne soit pas facile à faire vu que la chose le frappait en vagues constantes.

- Jonghyun, on va faire nos devoirs dans ma chambre, d'accord ? fit Kibum tandis que l'humanoïde déverrouillait la porte d'entrée, faisant un pas de côté pour que son petit maitre et Taemin puissent entrer les premiers.

Le robot hocha la tête et pénétra dans la maison à son tour; lorsqu'il eut enlevé son manteau et ses chaussures, Kibum se tourna soudain pour fixer les deux autres et il s'exclama:

- Oh, je ne vous ai pas présentés correctement, je suis désolé ! Donc, Taemin ! Voici Jonghyun, notre humanoïde; Jonghyun... Voici Taemin. Nous sommes dans la même classe cette année et c'est mon meilleur ami.

A l'entente de ces mots, il sembla à Jonghyun qu'une bête furieuse, piégée à l'intérieur de son corps, essayait de sortir et de se jeter sur Taemin, ce garçon fragile et d'apparence innocente qui lui volait Kibum.

Meilleur ami.

Taemin était le meilleur ami de Kibum. Tandis que Jonghyun était... l'humanoïde. Rien de plus. Son jeune propriétaire avait beau l'appeler son ami, il savait que premièrement, il n'était pas humain et que deuxièmement, il n'était pas son meilleur ami. Et il ne pouvait pas accepter ce fait.

- Ravi de te rencontrer, Jonghyun, dit gentiment Taemin en lui faisant un grand sourire.

L'humanoïde hocha de nouveau la tête mais ne dit rien et finalement, Kibum guida son ami vers sa chambre; il ne ferma apparemment pas la porte, car Jonghyun pouvait encore les entendre alors qu'ils se mettaient à discuter gaiement.

Il tenta de ne pas les écouter, parce que plus il les entendait rire ensemble, plus il perdait contrôle. Cela ne s'était jamais produit auparavant... Etait-il cassé ? C'était possible. Mais alors, est-ce que ses maitres décideraient de se débarrasser de lui ? Comme le petit jouet que Kibum avait un jour jeté à la poubelle, parce qu'il l'avait fait tomber et qu'il s'était brisé en petits morceaux. A l'époque, le jeune garçon avait pleuré; Jonghyun s'en souvenait très bien parce que c'était chez lui que Kibum était ensuite allé chercher du réconfort.

S'il était cassé, est-ce que Kibum pleurerait aussi pour lui ?

Il réalisa qu'il ne connaissait pas la réponse à cette question, parce qu'il ne savait pas comment fonctionnait l'esprit de Kibum. Mais d'une certaine façon... Même si voir le jeune maitre pleurer n'était pas une bonne chose, l'idée de le voir verser des larmes pour l'humanoïde ne semblait pas si mauvaise que ça aux yeux de Jonghyun.

Le robot se saisit des manteaux des adolescents afin de les ranger dans la penderie, pour qu'ils ne restent pas au milieu de tout et ensuite, il entra dans la cuisine et décida d'apporter un petit goûter aux ados pour qu'ils puissent grignoter en faisant leurs devoirs, afin qu'ils n'aient pas trop faim en attendant le diner.

Il remplit deux verres de jus d'orange et y mit quelques glaçons; ensuite, il chercha les cookies dans l'armoire et trouva finalement la précieuse boite. Il déposa le tout sur un plateau et se dirigea lentement vers les escaliers, jetant un coup d'œil aux alentours pour s'assurer que le chat n'était nulle part en vue et qu'il ne lui marcherait pas sur la queue - c'était déjà arrivé et le chaton avait boudé pendant deux jours, interdisant à l'humanoïde de l'approcher à moins de deux mètres.

Jonghyun regardait ses pieds tout en montant les marches mais des cris aigus lui firent relever la tête. Cela provenait de la chambre de Kibum, que se passait-il ? Y avait-il un problème ? Il accéléra le pas et se dépêcha d'entrer dans la chambre de l'adolescent dont la porte n'était pas fermée, comme il l'avait deviné un peu plus tôt.

Il s'arrêta net lorsqu'il prit conscience de ce qui se passait sous ses yeux: il vit comment Kibum et Taemin étaient allongés sur le lit du blond, gloussant alors qu'ils se battaient en riant et en se chatouillant l'un l'autre, se tortillant pour se libérer de la prise de l'autre jusqu'à ce qu'ils tombent tous les deux. Il les regarda atterrir sur le sac de couchage et Kibum émit un faible gémissement de douleur lorsque Taemin tomba sur lui, son corps si proche de celui du blond qu'on aurait pu croire qu'ils s'embrassaient; ils ne semblaient pourtant pas se soucier de leur position ambigüe - en fait, ils ne s'étaient même pas rendus compte que les surprendre comme ça pouvait prêter à confusion. Ils se sourirent simplement et Kibum fit même glisser sa main dans les cheveux brillants de Taemin.

Crack.

Quelque chose se brisa à l'intérieur de Jonghyun.

Kibum et Taemin sursautèrent lorsqu'ils entendirent un bruit de verre volant en éclats; ils tournèrent tous deux la tête et leurs yeux s'écarquillèrent lorsqu'ils virent l'humanoïde, debout près de la porte, les poings serrés et fusillant Taemin du regard.

L'adolescent blond remarqua à quel point les épaules de Jonghyun étaient contractées mais ce ne fut pas ce qui le surprit le plus. Ce qui le choqua fut le regard empli de colère que l'humanoïde posait sur son ami et pour la première fois de sa vie, Kibum eut peur de Jonghyun.

L'humanoïde qu'il avait en face de lui semblait si différent de d'habitude !

Une vague d'angoisse le parcourut lorsqu'il réalisa qu'à présent, Jonghyun grognait, toujours avec ce regard noir posé sur Taemin qui le regardait, perdu; le blond s'agita sous son ami, essayant de se relever et d'arrêter l'humanoïde avant qu'il ne puisse faire une bêtise - parce que l'adolescent était certain que ça allait arriver.

Trop tard.

Kibum n'aperçut qu'une silhouette brouillée qui se jeta sur eux et surtout sur son ami, qui fut violemment plaqué contre la garde-robe toute proche, un cri s'échappant de ses lèvres au moment où son dos heurta le bois dur.

- Jonghyun, lâche-le ! s'écria Kibum avec effroi.

Mais pour la première fois, Jonghyun n'obéit pas.




Commentaire de l'auteur Kekeke~ J'aime cette fin de chapitre *-*
Merci à tous pour les vues/suivis/favoris, et ça me ferait vraiment plaisir d'avoir quelques commentaires en plus... ^^ Bonne soirée/journée~
PS: Si une fanfic Kaisoo (EXO) vous tente, c'est par là => http://www.fanfic-fr.net/fanfics/Musique/E/EXO/Brotherhood/62807.html
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022 / Mentions légales