Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Persona non grata, (l’indésirable)
    Revue Étherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 29/12/2019
  • Malpertuis XI
    Éditions Malpertuis
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 01/01/2020
  • No limit
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/11/2019
  • Témoin de l'Apocalypse ?
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 4 500 - 8 000 sec
    Genre : science-fiction - libre
    Délai de soumission : 25/10/2019
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : création de personnage au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 20/10/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 20 octobre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (2 PLACES)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

NCT

Bingo
[Histoire Terminée]
Auteur: Chô Vue: 26
[Publiée le: 2018-11-09]    [Mise à Jour: 2018-11-09]
13+  Signaler Drame/Angoisse/One-Shot/AmitiéPas de commentaire
Description:
« Un sourire se dégage parmi ces ombres brûlantes, la satisfaction comble son visage encore poupon. C'est le goût de l'interdit qu'il savoure, c'est l'incendie qui dévore ses doigts quand il jette les billets qui l'anime, ce sont ces éboulements qui détruisent son bassin quand des mains inconnues visitent les dessous de sa chemise trop large. Nana est content du résultat, Nana pense qu'après cette nuit, il n'aura plus rien à prouver. »

Crédits:
(les personnages ne m'appartiennent pas (nct dream), l'histoire si).
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

BINGO

[1206 mots]
Publié le: 2018-11-09Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Ça fait longtemps que je n'ai plus rien publié (ni même écrit), mais j'ai eu une montée d'inspiration récemment alors j'en profite pour sortir un petit OS (que j'ai publié aussi ailleurs), en espérant qu'il vous plaise. Si jamais ça vous tente, vous pouvez me dire ce que vous en pensez! Sur ce, je vous laisse lire hihi

PS: j'ai tellement galéré à uploader le document parce que la pagination partait en cacahuètes mdrr, et c'est d'ailleurs toujours le cas, donc je suis désolée que vous vous retrouviez avec des puces plutôt qu'avec des tirets, j'arrive pas à régler le problème >

Les corps dansent, ils s'embrasent. L'atmosphère étouffante fait suinter les peaux. Elles luisent grâce aux chandelles et torches qui tamisent l'ambiance. Les effluves qui émanent de ces moiteurs se mélangent à d'autres. Ils sont tous unis dans ce sous-sol, tous uns, tous ailleurs. Des groupes dansent, d'autres boivent, d'autres s'unissent. Certains font tout ça en même temps, oubliant qu'ils sont humains, choisissant de n'être qu'instinct et destruction. C'est la fête du siècle : alcool à profusion, un tsunami d'illicite, des peaux nues qui se meuvent, hypnotisées par des basses qui perforent les oreilles. Qui a besoin d'entendre quand la seule importance est de ne pas s'assoiffer ? Un sourire se dégage parmi ces ombres brûlantes, la satisfaction comble son visage encore poupon. C'est le goût de l'interdit qu'il savoure, c'est l'incendie qui dévore ses doigts quand il jette les billets qui l'anime, ce sont ces éboulements qui détruisent son bassin quand des mains inconnues visitent les dessous de sa chemise trop large. Nana est content du résultat, Nana pense qu'après cette nuit, il n'aura plus rien à prouver. Qu'à seulement 18 ans, il aura fait bien plus que ses aînés, que l'excès n'aura plus de secret pour lui, qu'il finirait par ne plus être assez excessif même. Peut-être vivrait-il dans l'ennui à partir du moment où le Soleil se lèvera... mais qu'importe. Il aura marqué la jeunesse, la vieillesse, la déviance et la morale. Il aura réuni les esprits les plus libres pour les enfermer dans son monde à lui. Parce que c'est ça qui l'enivre, le monde à ses pieds et la destruction des illusions : personne n'est libre et seul l'argent qu'il possède gouverne.

Ses jambes l'entraînent un peu plus haut, sur une sorte de mezzanine bordée de rambardes de sécurité qui mène vers une issue de secours. Encore une fois, l'enfant sourit alors qu'il s'approche d'une poignée d'éléments importants. Ses amis l'y attendent, ces mêmes amis, qui comme lui, n'ont jamais donné leur véritable identité. Mark l'accueille par un sourire aussi vil que le sien alors que Haechan, plus nerveux, fronce les sourcils.

« C'est quand qu'on s'y met ? Demande l'enfant à la peau hâlée.

  • Patiente Hae, répond Mark en posant une main fraternelle sur son épaule.

Nana tapote son épaule libre et s'avance vers une troisième silhouette, sombre, dont les mains fourguées dans les poches semble se serrer en des poings tenaces.

  • Tu n'aimes toujours pas ce genre d'événements, Jeno ?

  • Non, rétorque le concerné d'un ton sec et cinglant, ce qui laisse à Nana le loisir de rire légèrement.

  • Tu sais ce que j'aime par-dessus tout, Jeno ?

  • Tout détruire sur ton passage ? Crache-t-il, amer.

  • Bingo ! l'enfant sourit de plus belle et passe une main sur la joue rectangle de son bel amant. Tu sais... j'aurais tellement aimé te voir sourire au moins une fois. Il paraît que tes yeux sont encore plus magnifiques quand ça arrive.

  • Ça n'arrivera clairement jamais, soupire le brun.

  • Dommage... », mais aucune once de tristesse ne se perçoit dans l'éclat brillant des noisettes de Nana. C'est l'excitation qui arrive, celle qui perturbe le cœur quand on sait que quelque chose de sensationnel va arriver. Alors il se retourne vers ses deux amis qui attendent eux aussi, bien moins calmes qu'auparavant, surtout Haechan, surtout lui qui veut voir la lumière et sentir la vraie chaleur.

Il leur suffit d'un regard entendu pour qu'ils mettent en marche leur plan. Ils se reculent tous vers le mur derrière eux, Nana entraînant Jeno plongé dans l'incompréhension, avec lui. Mark ouvre la porte de secours et Haechan vérifie que les portes menant à la mezzanine soient bien bloquées, puis il se replace à leurs côtés.

Soudainement, un liquide s'évade des systèmes hydrauliques d'incendie et inonde les corps qui se meuvent guidés par l'ambiance pécheresse. Ça sent fort, trop fort comme quand on remplit une voiture. Le visage de Jeno se décompose, sa peau blêmit et son cœur semble sur le point de céder.

« C'est pas de l'eau ça !

  • Non mon beau, ce n'est pas de l'eau, répond Nana le regard lumineux, à l'instar de ses deux amis. »

Ce n'est plus des gouttes qui tombent mais un brasier qui s'élève. Des cris suivent les vagues de flammes. Des corps se tordent, d'autres se poussent et s'écrasent, essaient d'enfoncer les portes, mais rien ne les sauve. Ils brûlent, tous, et Haechan sautille alors que Mark s'approche légèrement de la rambarde, subjugué. Jeno, lui, panique. Quant à Nana, lui, n'est pas encore satisfait. Son regard dérive sur le corps sculpté du sombre brun et une main douce vient recueillir la sienne.

« Jeno ? L'interpelle-t-il d'une voix faussement douce, un sourire chaleureux au visage, sa main tirant son corps vers lui, l'obligeant à le suivre alors qu'il s'approche de la rambarde. Jeno, tu m'aimes ?

  • N... Non, répond-il, anxieux avant de sursauter en entendant un cri plus fort que les autres.

  • Alors pourquoi t'es resté avec moi ? Demande Nana, faussement curieux.

  • Parce que tu m'y as contraint.

  • Ah oui... c'est vrai! Fait-il en feignant une insulte contre lui-même, se traitant d'imbécile d'avoir "oublié". Jeno tente de se retirer de cette étreinte douloureuse, mais Nana l'en empêche alors que Mark se pose derrière le brun pour restreindre ses mouvements. Jeno... Jeno... Jeno... Souffle Nana. Qu'est-ce que j'aime par-dessus tout ?

  • Tout... Tout détruire sur ton passage..., répond Jeno, docile, une boule dans la gorge. Les flammes s'accentuent, il sera bientôt trop dangereux de rester ici.

  • Bingo! S'enchante Jaemin, tout sourire, en éclatant de rire. Un rire cristallin, presque trop beau pour lui appartenir, un sourire d'ange qui ne correspond pas à sa monstruosité. BINGO! crie-t-il avant de pousser le corps du brun à travers la rambarde. BINGO! Hurle-t-il alors qu'il entend sa voix hurler, son regard s'assécher, son corps rougir et se décomposer sous les flammes. Tu es ma plus belle destruction, Jeno..., souffle-t-il, erratique, le corps en proie à des soubresauts, l'orgasme le dévastant un peu plus chaque seconde.

  • Il faut y aller », soupire Mark, déçu que cette flambée se soit passée si rapidement, en tirant Haechan par le bras, toujours aussi hypnotisé, lui, par le reflet rouge des voiles brûlants.

Alors, ils s'enfuient par la porte de sortie. Ils ne craignent pas de se faire prendre, d'être arrêtés, emprisonnés ou tués, ils n'ont pas peur. Ils ne craignent rien parce qu'ils savent qu'ils ne vivront de toutes manières jamais pareille fête, jamais pareil amusement, jamais pareille stimulation. On se souviendra de cette fête, on se souviendra de Nana.

Et Nana se souviendra de sa plus belle destruction.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales