Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Indispensable
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/07/2020
  • Le monde d'après
    Réticule
    Nb de signes : 6 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction - anticipation - science-fiction
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Non
    POÉTISTHME
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - poésie
    Délai de soumission : 26/08/2020
  • Thriller horrifique
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : thriller - horreur
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Enigma
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 01/08/2020
  • My boss and I (Mon patron et moi)
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : érotique - romance
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • La journée avait bien commencé
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 15/07/2020
  • Romance paranormale
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance - fantastique
    Délai de soumission : 24/12/2020
  • Repas de famille
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/07/2020
  • Des Astres humains
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 01/09/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 634 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Tu ne mérite pas ce bonheur Auteur: Lampe de Nuit Vue: 2221
[Publiée le: 2015-03-01]    [Mise à Jour: 2016-02-25]
13+  Signaler Romance/Drame/Amitié/Hétéro Commentaires : 5
Description:
Quelle fan peut dire sans mentir qu’elle n’a jamais rêvé de sortir avec son idol préféré ? C’est le rêve qu’a accompli… *arrêt sur pause*. Cette fiction ne traitera jamais de ça. Les fans ont toujours tendance à idéaliser les idols et la vie de groupe. Parce que devant les caméras tout va bien, forcément ce doit aussi être le cas hors de la vue de tous. Pourtant c’est faux et Xiumin le sait mieux que quiconque. Depuis le départ de Luhan du groupe, c’est vraiment la merde. Personne ne se parle et il y règne une atmosphère pesante même si Suho tente de les maintenir soudé.

Lui aussi veut quitter le groupe et entamer la SM en justice.

Cependant il n’en ai pas encore sûr et passe donc ses moments à observer ses camarades décider ce qu’il fera de sa vie maintenant. Car tôt ou tard, le groupe va partir en couille. Mais il ne s’imaginait pas que ce serait le cas aussi tôt, et encore moins que ça irait jusqu’à ce point…

Crédits:
Les Exo ne sont pas à moi. Quelques faits sont tirés de la réalité, le reste de mon imagination.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Episode 04 - Rencontre

[3284 mots]
Publié le: 2015-03-15Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Me revoilà~

Je ne pensais pas faire un chapitre aussi long. A chaque fois que j'écris un chapitre je rajoute toujours tellement de choses au fil de la rédaction !
Enfin bon, bonne lecture à tous !

 

 

« Il lui tourna le dos dans l’optique de s’en aller pour de bon mais un fort cri aigüe et féminin lui immédiatement aux oreilles. En se retournant de nouveau vers cette étrange fille qui venait de lui parler il vit avec que c’était elle qui criait. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire il écarquilla les yeux alors que son cerveau lui envoyait des images d’un scandale à son sujet si jamais il devait dévoiler son visage. Il se précipita sur elle pour la faire taire. »

 

 

Dans la précipitation il plaqua sa main libre sur sa bouche en lui faisant les gros yeux, signe silencieux d’une demande expresse de silence et de discrétion. Sous son poids la jeune femme recula de quelques pas et faillit de les faire tomber tous les deux. Elle se rattrapa vite et une fois stabilisée sur ses jambes elle s’empressa de chasser la main de Minseok de sa bouche. Non mais pour qui se prenait-il ?! Pour sa part Minseok n’en avait cure de paraître exagéré. T Temps qu’il évitait un scandale débile et inutile… Avec les médias une goutte d’eau devenait très vite un torrent et il ne manquerait plus qu’il fasse la une des tabloïds coréens en étant faussement accusé de perversion et de fétichisme sur les serviettes pour femmes ! Surement pas, non jamais. MinSu s’apprêtait à le menacer de nouveau quand il prit la parole avant elle, mi-figue mi-raisin, tiraillé entre la colère et l’inquiétude.

« -Taisez-vous et arrêtez d’agir comme si vous me connaissez. Mais vous êtes complètement folle ma parole !

-Je me fais traiter de folle par un pervers… et changez de ton, je peux encore criez et vous apporter des ennuis. Ca ne se fait pas pour un homme de trainer dans ce genre de rayon !

Minseok sourit sous son masque à sa première phrase. A en juger par son apparence ils devaient avoir le même, peut-être même qu’il était son aîné de un ou deux ans.

-Vous dites n’importe quoi, je suis simplement là pour faire les courses pour ma mère. Vous vous pensez trop.

Pour preuve il lui montre la liste de courses, rédigée par une écriture nettement féminine. MinSu la regarda attentivement et avec un air circonspect. Lorsqu’elle l’eut bien vérifié son visage s’empreignit petit à petit de rouge. Elle semblait visiblement gênée bien que pas décidée à l’avouer.

-Ah… je … je croyais que… en fait… Ce n’est pas convenable qu’elle vous laisse acheter ce genre de choses… 

Le jeune homme la regardait sans vraiment la comprendre même si elle lui faisait intérieurement rire. A quelle fille avait-il affaire ?

-Il s’agit de ma mère et de ma petite-sœur…

-Et pourquoi ce masque alors ? Et cet accoutrement étrange ?

-Parce que j’ai des boutons, mentit-il, et je me vêtis comme je veux. Au revoir.

Cette fois-ci il se retourna pour de bon et parti régler ses achats à la caisse. Il entendit la jeune femme de maladroitement s’excuser derrière lui et leva la main sans se retourner en signe de réception. Une fois dehors il soupira de soulagement en reprenant le chemin du retour, soulagé que rien de grave ne se soit passé. Par la suite il oublia bien vite cet incident.

 

Elle le vit se retourner pour s’en aller et se sentit aussi idiote que lez plus imbécile des animaux. Elle s’était excusé derrière lui jusqu'à ce qu’il soit hors de son champ de vision puis se redressa et se frappa la tête en grimaçant de sa bêtise, reprenant ses propres courses. Elle et son caractère impulsif ! Elle passait pour quoi devant cet homme maintenant ? D’un côté elle ne regrettait pas parce qu’après tout on ne sait jamais mais de l’autre elle se sentait coupable et bête de l’avoir interpellé de cette façon. Une idée lui vient tout à coup en tête et elle passa rapidement aux caisses automatiques et sortit de la superette en courant, espérant ne sois pas encore trop loin. Elle reconnu reconnut à sa tenue et sa démarche et couru vers lui en le hélant jusqu’à ce qu’il daigne se retourner. Elle s’arrêta devant lui en s’appuyant sur ses jambes pour reprendre son souffle.

« -Attendez s’il vous plaît…

Le fait qu’elle reprenne son souffle avant de continuer sa phrase laissa à Xiumin le loisir de l’observer une nouvelle fois. Avec sa queue de cheval en bataille qui lui tombaient sur les épaules et sur le front, elle paraissait à la fois étrange et confuse. Il attendait patiemment qu’elle termine bien qu’il n’avait qu’une seule envie : rentrer chez lui, retrouver son lit et dormir.

-Je ne suis pas folle.

-…

Il se contenta de la regarder.

-Vraiment. Je voulais simplement vous dire que j’ai une sainte horreur des pervers sexuels et que dès que je vois un homme suspect je ne peux m’empêcher de faire quelque chose.

-…

Elle le regarda une fois dans les  yeux, comme dans l’attente d’une réponse.

-Enfin bref, comment puis-je vous dédommager ?

-En ne faisait rien si ce n’est me laisser tranquille.

-Vous vivez ici ? Je peux vous offrir un repas.

-Oui. Non merci.

-Mais j’insiste...

-Vraiment ce n’est pas la peine mais merci quand même. Bonne soirée à vous. »

Et il repartit sans plus lui prêter d’attention. Une fois qu’il fut assez loin elle pouffa en le toisant d’un faux air blasé. Elle haussa les épaules et rentra à son tour chez elle. Au moins elle avait essayé, au moins elle était sûre qu’il ne s’agissait pas d’un pervers sexuel.

 

 

***

 

Bien que l’après-midi soit déjà bien avancée la majorité des garçons dormait encore. Seuls quelques uns étaient réveillés. Tao et Sehun faisaient plusieurs parties de jeux-vidéos dans le salon, scotchés à leurs manettes. Pour sa part Chanyeol était nonchalamment couché dans son lit, la porte de sa chambre fermée. Voici déjà plusieurs heures qu’il s’était plongé dans la lecture du recueil de fan-fictions que des fans lui avaient accidentellement fait parvenir. Baekhyun interrompit sa lecture en venant toquée à sa porte. Il n’attendit même pas de réponse pour ouvrir la porte et passer sa tête dans l’entrebâillement.

« -Tu fous quoi ? Ah mais c’est pas vrai tu lis encore ce machin ?! Mais comment tu fais, moi ça me donne la gerbe.

-Ta gueule…

-Hm ouais. Je sors je vais voir Taeyeon.

-D’accord. Baise-là bien !

-Oh…, fit Baekhyun d’un ton à la fois cérémonieux et sérieux qui fit Chanyeol lever les yeux vers lui, je ne la baise pas je lui fais l’amour. Parce que je l’aime et que…

Chanyeol ne lui laissa pas le temps de finir et lui lance un coussin à la figure en rigolant pour le faire taire.

-Ta gueule, je te dis ! »

Il entendit Baekhyun s’en aller en sautillant puis se concentra une nouvelle fois sur sa "lecture". Plus il avançait dans ce recueil et plus il se demandait comment les fans pouvaient écrire ce genre de choses. Bien sûr lui comme les autres savait pertinemment que les fan-fictions existaient de même que ces « couples » au sein d’exo puisqu’ils jouaient de ça lors des rencontres avec les fans, consciemment ou inconsciemment. Aucun groupe masculin n’ignore l’existence de ce genre de délires à leur sujet. Mais même s’il le savait et qu’il avait déjà lu des fan-fictions sur son groupe – fan-fictions soft avec quelques baisers échangés tout au plus –, Chanyeol n’avait jamais pensé que les fans pouvaient avoir une imagination aussi… débordante et qu’elles pouvaient être aussi créatives en matières de situations et surtout de sexe. Dans le cas de ce recueil ce n’était plus de la simple découverte sexuelle ou de l’érotisme : c’était carrément de la pornographie ! Au départ il n’était même pas au courant de l’existence de cette chose ; ce sont les nombreux messages et commentaires des fans lui intimant de ne pas ouvrir le colis et surtout de ne pas le lire qui lui ont mis la puce à l’oreille et ont aiguisé sa curiosité. Il avait donc demandé au manager s’il pouvait garder le colis lorsqu’il arriverait et bien qu’il ait dû un peu insisté il avait finalement obtenu gain de cause. Maintenant il regrettait. Il n’aurait pas dû. Sincèrement il était dégouté et les autres qui avaient lu certains passages l’étaient tout autant. Pourtant le mal a cette chose l’attirait et il ne pouvait s’empêcher de lire toutes les histoires contenues dans le recueil. Au début il en rigolait mais ne pouvait même plus regarder Baekhyun en face. Dire que les auteurs sont en majorité des filles, mais c’est que ces petites pucelles cachaient bien leur jeu sous leurs airs innocentes ! Ces histoires, parfois crues, débordaient de perversion et de luxure !

Il secoua la tête pour éviter de trop penser et repris sa lecture là où Baekhyun l’avait interrompu.

 

 

2 mois plus tard

 

Les coups pleuvaient dans la vieille usine abandonnée et cette fois-ci Baekhyun y prenait aussi part. Ni lui ni Chen n’aillait de main morte. Abreuver de coups JunYeong leur servait à la fois pour l’obliger à parler et, il fallait l’avouer, défouler un peu de leur tenson interne. Bien que JunYeong ait un moral d’acier il avait fini par donner plusieurs informations utiles. De toute façon les ZE:A n’étaient pas sur le devant la scène et le maquillage suffirai amplement à cacher ses ecchymoses. Encore que mine de rien ils évitaient de toucher le visage, d’autant que leurs rendez-vous étaient tout de même assez fréquents. Parallèlement une autre enquête était menée et commençait elle aussi à porter ses fruits. Elle ainsi que les informations divulguées par JunYeong remontaient bien évidement chez le boss. C’est lui qui gèrait tout.

« -Il ne compte pas venir ? Demanda Chen à Baekhyun.

-Non. Tu sais qu’on peut lui faire confiance. Il finira par revenir mais tu sais comment il est.

-Dis lui de faire attention. On a commencé à trois on terminera à trois.

-Il n’a pas peur de toi.

-C’est bien ça le problème. »

Pendant ce temps le prisonnier reprenait un peu son souffle et crachait le sang dans sa bouche. Il en avait plus qu’assez d’être ainsi sous le joug d’un label et d’un seul homme. Un jour, il se vengera, il se l’était.

 

 

 

Après quelques minutes de repos qui leur parurent à tous comme des secondes, Kai remis le morceau en route et ils se positionnèrent pour répéter une énième fois la chorégraphie de leur comeback. Comme s’ils ne la connaissaient déjà pas assez bien… Xiumin en avait presque la gerbe de cette chanson ; et dire qu’ils n’avaient même pas encore fait leur comeback… Il était dans une belle merde. Tao et Kai souffraient comme des chiens à cause de leurs blessures pendant les concerts et pourtant ils s’entrainaient autant que les autres. A la fois par volonté propre et par obligation. De toute façon ce n’était pas la première fois pour eux tous. Et Xiumin songea à ce qui était arrivé à Hangeng, ex-membre des Super Junior. Tout en exécutant à la quasi perfection ses pas il frissonna de dégoût et de malaise. Intérieurement autant de soumission le révoltait chaque jour de plus en plus et il serra les dents en songeant que pour le moment, il était inutile. Exo n’était même pas foutu d’obtenir plusieurs de repos d’affilée et pleins. Non, à la place ils enchainaient concerts et en même temps travaillaient sur leur très prochain comeback. Merde qu’est-ce qu’il en avait marre. Il en avait tous un peu marre et cette situation n’était pas sans dégradé l’ambiance dans le groupe pourtant déjà pas terrible depuis le départ de Luhan. Tout ça, tout ça pour faire de l’argent. L’argent, encore et toujours l’argent ; ainsi que pour ne pas se faire oublier. Observer bien les nouvelles du monde de la Kpop et vous observerez que depuis Overdose, Exo reviens toujours au moins une fois et ce tous les jours. Le système était bien rôdé. Le pire dans tout ça c’est qu’avec tous les bénéfices que les garçons généraient, ils n’en touchaient à eux tous même pas la moitié. Ils n’avaient même pas le compte-rendu de toute cette tune gagnée aux courbatures de leurs et aux heures de sommeil de leurs corps. Vraiment, quand aillaient-ils en profiter ? C’était chose normal qu’un nouveau groupe ne touche pas vraiment de salaires les premières années de leur carrière. Mais Exo n’était plus considéré comme rookie depuis longtemps et ce groupe est la poule aux œufs d’or, voir de diamants, de la SM Entertainment. C’est beau de critiquer ceux qui ont osé partir en disant que leur seule motivation c’était l’argent mais une personne censée serait elle aussi partie depuis longtemps. C’est inhumain de travailler autant et de bousiller son corps sans toucher son dû, aussi fort soit son amour pour le métier en question. Toutes ces pensées faisaient monter en lui une colère sourde augmentée par la fatigue, et cette colère se manifestait par l’énergie avec laquelle il exécutait les pas de danse. Les autres se regardaient tous entre eux dans le miroir sans comprendre ce regain soudain d’énergie. Après la dernière répétition il n’attendit pas les autres et sortit immédiatement en claquant la porte. Il étouffait de l’intérieur. Il n’en avait cure de l’atmosphère laissée derrière lui alors que le reste du groupe s’écroulait sur le parquet de leur salle, il n’en avait cure de leur manager qui attendait derrière la porte. Une fois dehors il fit les cent pas en prenant de grandes goulées d’air, la fraîcheur du soir lui faisait beaucoup de bien.

 

Dans la salle le silence régnait après son départ, seulement troublé par le bruit de leurs respirations. Lorsque tous eurent repris un rythme de respiration normale, Suho tenta de lancer la question que tous avaient sur les lèvres :

« -Il a quoi, Minseok ?

-Il tape encore une crise, dit Sehun en soupirant. Ce n’est pas la première fois.

-Oui mais là… commença KyungSoo

-Oui mais là rien du tout, coupa Lay. Il va finir par se calmer, moi je n’ai pas envie de me prendre la tête. Nous sommes tous stressés et fatigués.

-N’empêche, il a encore maigri, reprit KyungSoo. »

Ils hochèrent tous la tête pour acquiescer et la conversation s’arrêta là. Encore quelques minutes puis ils se levèrent rentrer chez eux. Il faisait très tard à l’intérieur et personne ne dit rien pendant le trajet. Certains somnolaient sur leur siège, d’autres encore étaient sur leurs portables. Xiumin fut le premier à sortir de la voiture et à entrer dans le dortoir. Il tremblait de fatigue. Sans attendre, il se dirigea vers la salle de bain. Le puissant jet d’au froide qui lui tomba sur le corps lui procura un bien fou, même si au début son rythme cardiaque s’accéléra un peu en raison du choc thermique. Sans vraiment s’en rendre compte il pleura silencieusement de fatigue et de frustration. On préférait les laissé dans cet état que ménager leur corps de jeunes hommes. En plus sa famille lui manquait énormément dans ce genre de moment. Même Baekhyun avait dû réduire le contact avec Taeyeon afin qu’il ne soit pas déconcentré.  Ce même soir le dîner se fit dans une atmosphère assez électrique. On avait tenté d’ouvrir le dialogue avec lui mais ça avait maladie tourné :

« -Minseok…, tenta Suho qui n’eut d’ailleurs aucune réponse. Minseok…, reprit-il.

-Ta gueule, dit sans ambages ce dernier.

-T’exagère hyung, défendit Tao. Inutile de prendre la mouche on veut simplement savoir si tu vas bien.

-Toi aussi ta gueule.

-Mais tu vas te calmer, oui ! »

Le leader avait fini par exploser. Il posa brutalement ses couverts avant de reprendre la parole.

« Tu nous fais bien chier depuis quelques temps avec tes crises de nerfs et quand on fait l’effort de s’inquiéter pour toi tout ce que tu trouve à faire c’est de nous envoyer balader ?!

Enervé pour de bon, Xiumin se leva, jeta ses couvets dans l’évier avant de quitter la pièce.

-C’est ça casse-toi, t’es même pas foutu d’assumer tes actes.

C’est Chen qui avait parlé et le ton qu’il avait utilisé n’avait pas plus du tout à Xiumin.

-Mais toi pourquoi t’ouvres ta gueule ? Qui t’a causé dans l’histoire ?!

-Personne, mais tu parle mieux au leader. On est tous amis mais c’est lui qui à l’autorité à la base.

-Foutez-vous la là où je pense, votre autorité. Vous semblez ne rien voir de tout ce qui se passe sous ce toit. En fait vous n’en avez rien à foutre. Foutez-moi la paix. » Et il sortit de la pièce pour rejoindre sa chambre dont il claqua la porte. Personne ne l’avait retenu. Sehun grimaçait d’avance de devoir partager sa nuit avec lui. Les jours qui suivirent cette joute verbale furent des plus moroses et l’ambiance du groupe une des plus pourries qu’il n’ait jamais connu. Même le staff, des maquilleuses aux caméramans en passant bien entendu par le manager, s’en était rendu compte. Seuls les concerts qu’ils donnaient de leur tournée « Exo’lution » donnait aux fans une illusion de bonne entente. Ce n’est qu’après plusieurs jours à broyer du noir que Xiumin commença à regretter. Après tout ils étaient tous dans le même sac et sans eux il n’arriverait à rien. Alors il s’excusa plusieurs fois auprès des autres au dortoir en inventant une excuse pour son comportement et l’affaire passa. Toutefois cette période renforça au fond de lui son désir secret.

 

Un soir alors qu’il était sorti acheter quelques petites affaires à la superette près de leur dortoir, il avançait nonchalamment parmi les rayons lorsqu’il remarqua une jeune femme qui agissait bizarrement. Elle regardait sans cesse autour d’elle comme pour ne pas se faire prendre. Une voleuse ? Comme si de rien n’était il s’approcha sans faire de bruit et manqua de se trahir lorsqu’il vit que ce qu’elle regardait était en fait… des préservatif. Quelle courage de montrer tant d’intérêt en public pour ce genre de choses alors qu’elle était une femme… ! Il sourit grandement sous son masque. Il remit ce dernier bien en place et se positionna à côté d’elle dans la même position.

« -Vous êtes courageuse. Dit-il . Sa phrase fit bondir en arrière la jeune dans un cri étouffé. Il manqua d’exploser de rire.

« -Que… qui êtes vous ?

-Personne. Pourquoi vous rougissez à ce point, c’est tout à fait naturel d’acheter des préservatifs. Vous avez besoin d’aide ?

En devenant rouge cramoisi, la jeune femme se redressa et replaça ses cheveux derrière ses oreilles. Xiumin fronça les sourcils. Elle lui disait vaguement quelque chose mais il devait sûrement se tromper.

-Vous vous tromper je regardais les rasoirs pour homme. Mon… petit-ami en a besoin c’est tout. C’est vous qui êtes osé de venir me parler comme ça.

-Je vois.

-Je ne suis pas comme ces pervers moi, je déteste ce genre de choses ! … Pourquoi porter ce masque ? Vous avez plus l’air d’un pervers que moi.

Sa façon de parler était exactement la même que la jeune folle qui lui avait fait toute une scène à Gyeongi. Et son visage lui semblait de plus en plus familier. Mais que ferait-elle à Séoul ?

-Vous... vous venez de Gyeongi par hasard ?

-Comment vous le savez ? Elle prit un air de défense. Vous me suivez ? Vous êtes vraiment un pervers, c’est ça ? Allez-vous-en, je...

-C’est vous ? la coupa-t-il.

-Comment ça "moi" ?

-A Gyeongi, le magasin, le pervers au masque et la tenue de pyjama…

-Vous… »

Les deux jeunes gens se toisèrent plusieurs secondes durant avant de reculer chacun de leur côté en poussant un cri d’horreur.

 

 

 

 

Commentaire de l'auteur N'hésitez pas à commenter !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales