Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Animaux fabuleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Terre du futur
    Cabinet d'édition Plumes Ascendantes
    Nb de signes : < 59 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La midinette et l'homme sandwich
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 17/02/2020
  • Plaisir, tabou, vertu
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : contemporain - absurde - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 14/02/2020
  • Les héros en uniforme
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 06/06/2020
  • Romance de Noël
    Evidence Editions
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : romance contemporaine - romance
    Délai de soumission : 18/03/2020
  • Chats et espoir
    Editions de la Caravelle
    Nb de signes : 15 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Passion
    Revue neuf trois
    Nb de signes : < 18 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/02/2020
  • La violence faite aux femmes
    Les éditions du Pangolin
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Collection Prodigo
    Sipayat
    Nb de signes : 50 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 24/12/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 472 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

The Exploration Of The Human Body [Fiction]
[Histoire Terminée]
Auteur: GoldFish Vue: 20403
[Publiée le: 2015-03-30]    [Mise à Jour: 2015-07-06]
G  Signaler Yaoi (HxH)/Erotique/Lime/Lemon Commentaires : 58
Description:
Résumé : Du haut de ses 22 ans, Byun Baekhyun est un garçon très discret. Enfin, c'est ce qu'il aime faire paraître. Les personnes qu'il côtoie habituellement le voient comme tel, mais ceux qui le connaisse vraiment savent qu'il faut se méfier de ce visage angélique. La seule chose qu'il faut savoir c'est que rien n'est dû au hasard. Si vous le cherchez vous aurez peu de chances de le trouver. Cependant, si lui vous cherche, il vous trouvera. Puis lorsque vous vous retrouvez face à lui, c'est pour une raison bien précise : vous faire sien. Vous êtes sa prochaine cible. Lui échapper vous en sera impossible car il utilisera ses charmes pour vous faire succomber et vous serez piégé entre ses griffes parfaitement aiguisées.

Teaser : https://www.youtube.com/watch?v=qpHXnzyco_s

→ Compte Facebook auteur ←
Compte spécialement pour mes petits lecteurs chéris ~ Plus d'intimité entre vous et moi, des inédits, de la tranquilité. Faisons tomber la barrière qui sépare le lecteur de l'auteur et partageons ensemble ~
Principalement centré sur les pairings tels que le SeBaek et le SeKai, je traite aussi en minorité le KaiBaek et le KaiSoo !
Voila, ajoutez mon nouveau compte si vous le souhaitez :) Et n'hésitez pas à me parler, me poser des questions si vous en avez, des suggestions ! J'aimerais vraiment vous offrir ce que vous souhaitez lire :)
https://www.facebook.com/profile.php?id=100010367103458
Crédits:
L'histoire m'appartient !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 10

[10527 mots]
Publié le: 2015-06-24
Mis à Jour: 2015-06-28
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Hé voila le chapitre 10 ! Le dernier de cette fiction qui aura quand même un épilogue ! :D
Bonne lecture ! :D

Deux semaines se sont écoulées depuis que Sehun est revenu. Les choses redeviennent petit à petit comme avant sans compter cette peur qui me tiraille toujours. Il ne sait toujours pas ce qui m’est arrivé et je n’arrive pas à le lui dire. J’ai tellement honte et tellement peur qu’il m’en veuille et qu’il s’enfuit encore. Cependant, je sens qu’il se pose des questions car je n’arrive toujours pas à accepter ses gestes envers moi. Il a beau essayer de me toucher ou m’embrasser sur la joue, je le stoppe dans son élan. Je n’arrive à entrer en contact avec lui que si c’est moi qui fait le premier pas et c’est vraiment frustrant. Autant pour lui que pour moi. Du moment que j’ai avancé vers lui, il peut me toucher mais je reste craintif sur certain geste. Ça me gêne énormément d’agir comme ça avec lui mais je ne contrôle rien. Ce sont des réflexes qui surgissent lorsque je me sens en danger, comme un instinct de protection. Pourtant je ne peux pas être plus en sécurité qu’avec lui.

 

Cela fait aussi deux semaines que lui et moi sommes officiellement en couple. On ne passe pas une minute sans l’autre, sans se dire qu’on s’aime. Nous ne nous sommes toujours pas embrassé mais ce n’est pas un problème même si j’en rêve. Ses lèvres me manquent tellement. Nous arrivons à transmettre notre amour par un autre moyen. Nos regards parlent pour nous. Il nous arrive de nous dévorer du regard pendant des minutes interminables. Il m’arrive même de l’embrasser sur tout son visage mais lorsqu’il essaie de faire pareil, je me crispe et il se stoppe directement. Je vois que ceci l’affecte énormément mais je n’arrive pas encore à surmonter cette crainte. Mais malgré ça il veille toujours sur moi et est à mes petits soins. Il s’occupe de moi à merveille et j’essaie de m’occuper de lui du mieux que je peux.

 

Depuis que Sehun est revenu, j’ai réussi à faire beaucoup d’efforts. Je souris de nouveau et ris avec lui sur tout et n’importe quoi. Nous avons retrouvé notre complicité et sommes inséparables si bien que lorsqu’il change de pièce, je suis toujours derrière lui. Mais lorsqu’il doit aller travailler ou lorsqu’il veut qu’on aille faire des courses ça devient compliqué. Je dois rester à la maison, seul, en attendant son retour. Il lui ait déjà arrivé de vouloir me faire sortir mais je m’immobilise au niveau des portes de l’immeuble. Je suis tétanisé et ne peux pas faire un pas de plus. Les regards se tournent vers moi alors que Sehun est déjà près de la voiture. Tout le monde me regarde et s’en est insupportable. Enfin c’est ce que je crois, c’est ce que je ressens. Et à ces moments-là, j’ai envie de disparaitre devant eux tant leurs regards sur moi me brulent la peau. Et donc je fais demi-tour et je grimpe les escaliers pour me cacher dans la salle de bain.

 

Je sais que Sehun est inquiet pour moi et qu’il fait tout son possible pour me venir en aide. Je sais qu’il souffre de cette situation mais bien que j’essaie de le rassurer, ça ne semble pas fonctionner. Il sourit devant moi mais je vois que ses sourires ne sont pas toujours vrais. Je ressens sa douleur même s’il essaie de la cacher. Alors quand ça se passe, je lui prends la main et m’excuse inlassablement. Je m’en veux tellement de le faire encore souffrir mais je ne peux vraiment pas lui parler de ça. Je n’y arrive tout simplement pas même si je meurs d’envie de me libérer de tout ça. Mais je ne veux pas qu’il ait ça sur la conscience et qu’il se sente aussi mal que moi. Non. Je ne veux pas l’inquiéter.

 

Aujourd’hui, Sehun ne travaille pas alors j’en profite pour rester au lit avec lui. Je suis allongé à moitié sur lui et il m’enlace. L’une de mes mains caresse ses cheveux alors que l’autre est posée contre son torse. Mon visage est collé contre le sien et mes lèvres lui murmurent des choses au creux de l’oreille. Il sourit lorsque je lui chuchote que je me sens trop bien dans ses bras. J’embrasse alors son oreille et descend un peu pour embrasser son cou. J’ai tellement envie de l’embrasser et de lui montrer que je l’aime par un autre moyen que par ses lèvres. Mais il tourne son visage pour tenter d’approcher le mien. Je recule spontanément et son regard rencontre le mien. Il est blessé, je le vois.

 

_ Je suis désolé, Sehun… Soupirais-je, énervé contre moi-même.

_ Qu’est-ce qu’il se passe à la fin, Baekhyun ? Me demande-t-il, troublé.

_ Je… Je n’arrive pas à me remettre… Dis-je en baissant la tête.

_ Je veux bien comprendre ça mais ça fait plus de deux semaines… Je ne suis pas n’importe qui… Tu sais que tu n’as rien à craindre de moi alors pourquoi tu réagis comme ça…

 

Comment lui dire que même lorsqu’il me touche j’ai l’impression que c’est JunMyeon qui me touche… que c’est YiXing qui est contre moi. Comment lui faire comprendre que le moindre point de contact avec qui que ce soit me procure un tel effroi que j’ai envie de me réfugier dans un endroit où personne ne me trouvera. Comment lui faire savoir que le fait d’être comme ça, contre lui, relève du défi voire même du miracle. Il ne comprend pas et ne comprendra pas. Si je lui dis je n’arriverais même plus à le toucher car le souvenir sera beaucoup plus présent et à vif dans mon esprit.

 

_ Je vais te laisser te reposer… Dit Sehun en se levant du lit, blessé.

 

Je le regarde partir, les larmes me montant aux yeux. Ce souvenir morbide met en péril mon couple avec Sehun. Je me sens tellement mal de le voir comme ça mais je n’arrive à rien. J’aimerais lui courir après et le serrer dans mes bras mais j’en suis incapable. Il a besoin de se retrouver seul un moment, je pense. Même si je n’aime pas cette idée. Je m’allonge alors sur le dos et regarde le plafond, en pleine réflexion mais il a raison de moi et je décide de me lever pour le rejoindre. J’ouvre la porte de la chambre et avance dans le couloir lorsque je l’entends parler. Surpris, je tends l’oreille pour savoir s’il est avec quelqu’un mais je n’entends que sa voix. Il doit être au téléphone. Je m’appuie alors sur le mur lorsque j’entends mon prénom. Je n’aime pas écouter aux portes mais je veux savoir ce qu’il ressent de ce qu’il se passe.

 

_ Non… Je sais plus quoi faire… […] Il cache quelque chose, j’en suis sûr… […] Même après JunMyeon il n’était pas comme ça… […] Non, je suis arrivé avant… […] J’ai tellement mal de le voir comme ça… J’aimerais sortir avec lui et profiter de lui-même j’ose à peine le regarder… […] Je n’arrête pas de faire des cauchemars… […] Il me demande de ne plus le regarder justement… […] Je n’arriverais jamais à faire ça… Je l’aime trop pour ça… […] Viens essayer de parler avec lui… Il t’écoutera, toi […] Je suis sûr que ça l‘aidera… […] Mais c’est toi qu’il a appelé… […] Je sais que c’est parce que je ne répondais pas… […] Mais tu m’as dit qu’il s’apprêtait à te dire quelque chose… […] Toi-même tu as senti que quelque chose n’allait pas… […] Merci, hyung…

 

Je baisse alors la tête et m’enfui dans la chambre avant qu’il remarque ma présence. Je me glisse sous les draps et me blotti sous la couverture. Je repense à ce que j’ai entendu et fonds en sanglots silencieux, baigné dans une pièce qui l’est tout autant. Le calme se fend alors lorsque la porte de la chambre s’ouvre et Sehun entre, s’asseyant au bout du lit.

 

_ J’ai eu mon frère au téléphone. Il m’a dit que Kyungsoo et lui ça s’était arrangé et qu’ils allaient venir nous rendre visite.

 

Je ne réponds pas car je ne veux pas qu’il sache que je pleure, mais en faisant ça je sais qu’il souffrira d’autant plus. Mais si je ne bouge pas il va peut-être penser que je dors. Alors je reste immobile et j’attends qu’il sorte.

 

_ Pourquoi tu ne me laisses pas te toucher… Soupire-t-il doucement, m’arrachant un frisson de douleur. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça… Je t’ai enfin et je ne peux même pas poser ma main contre ta peau… Je ne sais pas ce qui te rend comme ça mais je t’en supplie, dis-moi… Je veux t’aider à surmonter ça…

 

Je l’entends renifler puis il se lève, partant et fermant la porte derrière lui. Je suis tellement désolé Sehun… Ne m’en veux pas s’il te plait.

 

Les jours passent et je suis toujours emmitouflé dans ma couverture. Je ne quitte plus la chambre et j’évite le regard de Sehun au maximum. Je ne veux pas croiser sa douleur et son exténuation. Je ne veux pas le voir souffrir même si je suis la cause de ce tiraillement. Je lui fais tellement de mal au point que cette souffrance rebondit contre lui et me revient dessus comme un boulet de canon. Mais je n’ai plus besoin de le regarder pour savoir qu’il se consume de l’intérieur. Il n’essaie même plus de m’approcher car il sait que ce sera un non catégorique. Son cauchemar est devenu une réalité et tout ceci est à cause de moi. Aurais-je du mettre fin à tout ça avant de le voir revenir ? Je ferme mes yeux larmoyant avec faiblesse. Je n’en peux plus de cette situation.

 

Je lâche un profond soupir de détresse lorsque la porte de ma chambre s’ouvre. Je suis tellement épuisé physiquement et psychologiquement que je n’ouvre même pas les yeux. Sehun va probablement s’assoir sur le lit comme il le fait depuis plusieurs jours. Il va me regarder et penser que je dors puis il va partir aussi silencieusement qu’il est arrivé. Pourquoi tout est si compliqué ? Un poids affaisse le matelas près de mes pieds. Je ne réagis pas et attend qu’il reparte. Je sens son regard sur moi alors je me cache sous la couverture pour ne pas avoir à supporter ça plus longtemps. Je me sens tellement mal. Un silence s’installe et Sehun ne semble pas vouloir partir cette fois. L’ambiance est tellement pesante que je trouve ça louche alors je tourne la tête vers mon copain. Cependant il s’avère que ce n’est pas lui et qu’il s’agit en fait de KyungSoo, qui me regarde d’un air compatissant. Je laisse tomber ma tête lourdement sur l’oreiller et me cache sous la couverture. Ils sont venus me faire cracher le morceau. Il en est hors de question… Même si j’ai aidé KyungSoo qui m’a parlé de choses intimes. Mes problèmes intimes ne sont pas ses affaires. On ne parle pas d’une impuissance là… Le silence devient alors très gênant et l’ambiance m’oppresse. Il n’ose pas prendre la parole alors qu’est-ce qu’il fait là. Je soupire longuement.

 

_ Je suis désolé… Commençais-je alors, rompant le silence. Je suis désolé pour ce qui vous est arrivé… Je ne voulais pas entraver votre couple… Je me sens tellement mal d’avoir votre séparation et votre douleur sur la conscience… Je-

_ Baekhyun, calme-toi… Me coupe-t-il d’une voix douce. Jongin et moi sommes de nouveau ensemble et pour le meilleur. Et puis… Je ne peux pas vraiment t’en vouloir… Il a beaucoup… Beaucoup apprécié mes nouvelles attentions. J’ai même dominé une fois et on a décidé d’inverser les rôles de temps en temps. C’est vrai que j’ai pété les plombs quand j’ai appris que Jongin m’avait trompé mais… Tout s’est arrangé… J’ai réfléchis et avec un coup de pousse on a parlé ensemble et on est passé par-dessus. Je sais que Jongin m’aime même si vous avez un lien particulier.

_ Je… Jongin ne m’intéresse pas… C’est Sehun que j’aime… Mon Sehun… Murmurais-je pour tenter de le rassurer.

_ Je sais… enfin je sais surtout que lui t’aime… Ça se voit tellement et il a besoin de toi. Il a besoin de son Baekhyun. Et nous aussi. Je ne te connais pas beaucoup mais ta personnalité me plaisait vraiment et je t’aime bien et tu manques aussi à Jongin… Qu’est-ce qu’il s’est passé à notre Baekhyun ?

_ Rien… soupirais-je, triste d’entendre ses paroles.

_ Baekhyun tu peux me le dire… Je ne te jugerais pas et je veux t’aider comme tu m’as aidé.

_ Je suis juste fatigué… Je dois couvrir quelque chose…

_ Tu sais… ça me parait même étrange que les rôles s’inversent. Il y a quelques mois, tu m’aidais et maintenant c’est moi qui dois t’aider. Comme si je devais te rendre la pareille. Mais je veux vraiment t’aider alors dis-moi ce qui ne va pas…

 

Je soupire bruyamment pour lui montrer que je ne dirais rien et qu’il commence à m’agacer. Il s’excuse et pose sa main sur la mienne mais je la retire immédiatement, la rangeant sous la couverture, m’y blottissant dessous.

 

_ Je vais te laisser te reposer alors…

 

Il finit par se lever et quitter la pièce. Je ferme les yeux et retiens de verser des larmes de douleurs. Je suis conscient que mon mal être engendre des conséquences sur mes amis mais je suis incapable de faire quoi que ce soit. Je tente de trouver le sommeil quand je sens une nouvelle présence pénétrer la pièce. Un poids s’appuie sur le matelas, plus proche de moi, contre mon ventre. Je me raidi un moment mais ce parfum je le connais que trop bien. Il a toujours la même odeur même après tout ce temps et quelque chose se passe avec lui. J’ouvre alors les yeux et regarde le mur en face de moi de façon désintéressée. Je sens le regard de Jongin sur moi, il porte sa main vers mon visage et remet une de mes mèches en place.

 

_ Ne me touches pas… soupirais-je en grimaçant, plaquant sa main sur le matelas.

 

Je me couvre entièrement sous la couverture, le fuyant comme je crains tout le monde. Je me cache et espère qu’il parte, mais Jongin n’est pas KyungSoo, et encore moins Sehun. Jongin est têtu et quand il veut quelque chose, la plupart du temps, il l’obtient. Même de la façon la plus agaçante qu’elle soit. Il attrape alors la couverture et la retire de sur moi, la tenant pour que je ne le fuis plus.

 

_ Tu sais que tu m’as fait peur au téléphone la dernière fois… ?

_ Je ne voulais pas t’inquiéter…

_ Qu’est-ce qu’il ne va pas Baekhyun ? Me demande-t-il de sa voix rassurante.

_ Je suis juste épuisé… Laissez-moi dormir…

_ Non j’en doute… Tu ne m’aurais pas appelé. Si tu allais bien tu m’aurais ouvert la porte et tu m’aurais sauté dans les bras et tu ne m’aurais pas lâché mais tu ne l’as pas fait. A la place tu es enroulé dans ta couverture, au lit. Alors non, tu ne vas pas bien et tu ne peux pas le nier. Je te connais Baekhyun.

 

Je soupire alors, me mettant sur le dos. Il ne me lâchera pas tant que je ne lui aurais pas dit quelque chose susceptible de lui convenir. Je plante alors mon regard dans le sien.

 

_ J’ai compris mes sentiments...

_ Et c’est ça qui te chagrine comme ça ? S’offusque-t-il.

 

Je ne réponds alors il soupire.

 

_ Viens avec nous au salon… Profite au moins qu’on soit là si tu ne veux rien dire…

_ J’arrive dans quelques minutes… Soufflais-je pour qu’il me laisse tranquille.

 

Il se lève et sors de la chambre. Je ravale mes larmes car je sais que je le déçois. Il a toujours été là pour moi et aujourd’hui je refuse son aide. Je prends le temps de me calmer un moment pour tenter de rester de marbre et ne pas montrer que je suis triste. Je frotte alors mon visage et sors de la chambre, avançant vers le salon mais une conversation me stoppe dans le couloir. Je me cache pour qu’ils ne me voient pas et j’écoute ce qu’ils se disent. 

 

_ Il n’y a rien à faire… Soupire Jongin. Il ne dira rien…

_ Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire pour que ça s’arrange ? Demande Sehun, la voix coincé dans sa gorge, m’arrachant un frisson désagréable et me portant les larmes aux yeux.

_ Je suis désolé… Murmurais-je pour moi-même, tentant de me rassurer.

_ J’ai peut-être une idée. Intervient KyungSoo.

_ A quoi tu penses ? Questionne Jongin.

_ A ma mère. Annonce son petit ami.

_ Ta mère ? Interroge mon copain, surpris.

_ Ouais… On ne pourrait peut-être pas le penser mais c’est grâce à elle que Jongin et moi, sommes de nouveau ensembles. Elle est psy… elle est très ouverte d’esprit et nous a fait comprendre que nous avions tous les deux fait une erreur. Après avoir longuement discuté je me suis senti coupable d’avoir rompu avec lui et je suis allé le voir. Et voilà… Je pense qu’elle saurait le faire parler et le mettre en confiance. Peut-être que ce qu’il garde en lui est trop important ou humiliant pour nous le dire à nous.

_ C’est vrai… Du coup peut être qu’une présence féminine et maternelle lui fera du bien et il aura peut-être moins peur de parler.

_ D’accord… Je vous fais confiance… On n’a pas d’autres solution de toute façon… Tu peux l’appeler ?

 

S’en est trop. Ils ne vont tout de même pas me ramener la mère de KyungSoo pour me faire cracher le morceau. Je roule des yeux et sors de ma cachette, l’air contrarié, blessé et humilié par mes amis. Mes yeux sont rouges et mes larmes menacent de couler mais je les ravale, marchant vers la cuisine sans leur accorder un regard. Je prends un verre d’eau et le bois doucement, essayant de faire passer la nouvelle. Je sais qu’ils me regardent et me dévisagent alors je pose mes yeux sur chacun d’entre eux avant de poser brusquement mon verre sur mon comptoir.

 

_ Je vais bien, vous le comprenez ça, ou bien ? Dis-je d’un ton meurtri et désemparé, mes larmes au bord de la chute.

_ Je… Je crois qu’on va vous laisser tous les deux… Annonce Jongin, me regardant avant de regarder Sehun.

_ Ouais… On t’appelle quand on aura du nouveau, d’accord ?

_ Merci les gars… Je suis désolé de vous avoir dérangé.

_ Mais non, Sehun, ça m’a fait plaisir de vous voir. Sourit Jongin, se tournant vers moi. Même si j’aurais aimé avoir un peu Baekhyun avec nous… Aller à bientôt.

 

Ils partent rapidement de l’appartement et Sehun ferme la porte derrière eux. Il s’appuie un moment contre le bois et l’appartement est plongé dans un silence pensant. Je suis appuyé de mes deux bras sur le comptoir, regardant celui-ci et ne retenant plus mes larmes qui glissent lentement. Mon cœur se consume et me fait horriblement souffrir. Je renifle et mon copain arrive vers moi, venant à mes côtés. Je ferme les yeux faiblement. J’ai tellement mal…

 

_ Pourquoi… murmurais-je à bout de souffle.

_ Baek, il faut que tu sortes de ce mutisme… Il nous bouffe tous les deux ! S’exclame-t-il, me regardant profondément.

_ Rien ne t’autorise à planifier des choses dans mon dos ! M’écriais-je en frappant le comptoir de ma paume, plantant mon regard blessé dans le sien. Emmène-moi dans un asile pendant que tu y es!

_ La mère de Kyungsoo est psy, elle pourra t’aider à parler car même si tu as beau dire que tout va bien je te connais par cœur ! Jongin aussi ! Tu es transparent Baekhyun… De savoir que tu souffres de cette chose me tue et de savoir que je ne peux pas t’aider m’achève ! Je me sens tellement inutile et spectateur de ta destruction. Je ferais tout pour toi Baekhyun… Alors laisse-moi entrer dans ton cœur et dans ton esprit pour que je sache… Je sais que tu n’arrives pas à en parler alors… Donne-moi des indices… Laisse-moi comprendre ce qui te rend comme ça… Aide-moi…

 

Mon corps cède et je m’effondre en sanglots, me blottissant sans réfléchir contre lui. Je me sens tellement coupable de l’inquiéter à ce point. Je m’en veux tellement de le rendre ainsi. Son amour est tellement fort pour moi qu’il est prêt à tout pour que j’aille bien. Malgré son entêtement, il comprend tout ce qu’il se passe même s’il ignore tout. Il me connait… Ses bras entourent alors mon corps et il me serre contre lui. Je blotti mon visage dans son cou et je ne retiens plus mes pleurs qui s’élèvent bruyamment dans la pièce. Il me rassure et caresse doucement mon dos. Il me répète qu’il m’aime et qu’il ne me laissera jamais tomber, qu’il ne veut que mon bonheur et que je me sente bien. Je l’aime tellement…

 

Une bonne semaine passe après la visite de Jongin et KyungSoo. Je suis toujours dans mon lit, à rêvasser au couple parfait avec mon Sehun. Je sais qu’il est au bord de l’implosion et le voir se détruire comme ça me fend le cœur. Je déteste assister à ça. Il veille sur moi et passe des heures juste près de moi, allongé sur le lit. On parle. Enfin on essaie car la conversation devient vite inutile. Alors on regarde tous les deux le plafond. On cherche un moyen de communiquer, en vain. Malgré nos moments difficiles il reste près de moi et notre couple est fort. Mais j’ai peur que du jour au lendemain il parte et m’abandonne encore une fois. Je ne survivrais pas à un nouveau départ et ça j’en suis certain.

 

Quelqu’un sonne alors à la porte et j’entends Sehun l’ouvrir, accueillant la personne qui nous visite. Je soupire mais je suis content qu’il continue de voir des personnes pour garder la tête hors de l’eau. Je ne pense même pas au fait qu’il me trompe car je sais qu’il ne le fera jamais. Je l’entends alors parler mais ne comprends pas ce qu’il dit. Des pas avancent vers la chambre et la porte s’ouvre. Je soupire et me blotti sous la couverture, ne voulant aucune visite. Des petits pas se font alors entendre puis le lit s’affaisse pendant que la porte se ferme. Je me retourne brusquement pour faire face à mon visiteur et tombe nez à nez avec une femme que je ne connais absolument pas. Je panique mais les mots de Sehun raisonnent dans ma tête. « La mère de KyungSoo viendra te voir que tu le veuilles ou non ». Alors c’était ça. C’était sa mère. Je la regarde un long moment et remarque qu’il lui ressemble vraiment. Elle m’offre un sourire et je soupire, je recouchant sous ma couverture.

 

_ Je m’appelle Do JiNeul et je suis la maman de KyungSoo. Commence-t-elle d’une voix douce et apaisante. Et toi ? Comment t’appelles-tu ? 

_ Baekhyun. Soupirais-je déjà agacé.

_ Enchantée de te rencontrer, Baekhyun. Dit-elle dans une voix joyeuse. Pourquoi tu restes cloué au lit alors que ton ami est dans la pièce à côté ? Me demande-t-elle doucement, ne voulant probablement pas me brusquer.

_ Je suis fatigué… Je ne suis pas d’humeur à être en présence de quelqu’un. Répondis-je froidement.

 

Le silence fait place après ma réponse quelque peu mal placée. C’est une femme est la mère de mon ami. Je ne dois pas lui manquer de respect. Pendant que le calme prend possession de la pièce, je réfléchis. Sehun n’a peut-être pas tort… Peut-être qu’elle pourrait m’aider à faire sortir ma douleur… Elle se met alors à pouffer de rire, ce qui détend légèrement l’atmosphère.

 

_ Tu sais, mon fils faisait exactement la même chose quand il s’est disputé avec Jongin. Il était venu vivre de nouveau à la maison pour s’éloigner. Nous avons parlé tous les deux mais il ne voulait plus sortir de son lit. Quel petit garçon. Il boudait et me demandait du gâteau au chocolat et un verre de lait. Raconte-t-elle avant de marquer une pause. Je suis au courant pour ce qu’il s’est passé et tu sais probablement que ce que tu as fait n’était pas bien… Je ne suis pas venu te faire la morale, rassure toi, car finalement tu leur as apporté quelque chose en plus. Ils sont certains de s’aimer plus que tout maintenant et… Rit-elle encore. Un peu plus d’expérience à mon petit garçon qui n’en avait pas beaucoup d’après ce que son ex nous disait. Avoue-t-elle, m’arrachant un petit rire.

 

Le silence envahi une nouvelle fois la pièce, comme si elle cherchait ses mots.

 

_ Tu sais… Quand j’étais plus jeune, je devais avoir vingt-cinq ans… Dit-elle d’une voix plus basse. Je ne l’ai jamais dit à personne car j’avais trop honte… Mais j’avais un petit copain qui était… très envahissant… trop même. Il avait toujours envie de sexe… Et moi je ne voulais pas… Alors il arrivait toujours à me faire changer d’avis. Seulement un jour je ne voulais vraiment pas et… Il a abusé de moi… Sans une once de remords. Il continuait malgré mes plaintes. J’ai été détruite par ce garçon… Mais j’ai été voir une psy et j’ai parlé avec elle. On a parlé de longues heures ensemble et j’ai réussi à sortir la tête de l’ombre. A partir de ce jour j’ai commencé à faire des études de psychologie pour aider les personnes qui ont subis la même chose que moi. Dans mon école j’ai rencontré mon mari et j’ai réussi à retrouver l’amour, la confiance et le bonheur. Et j’ai eu KyungSoo quelques années plus tard. Finit-elle en poussant un petit rire nerveux. Mon bébé…

 

Le silence remplit une énième fois la pièce, pas que je ne l’écoute pas. Au contraire. Je réfléchis à tout ce qu’elle a dit. Elle ne me connait pas et vient de me dire ces choses intimes. Je me sens tellement frustré et honoré de savoir une lourde partie de sa vie. J’hésite un long moment mais je pense à Sehun qui attend de l’autre côté de la porte. Je pense à Jongin qui doit attendre chez lui. Je pense à KyungSoo qui est né d‘un miracle et qui est le fruit d’un espoir perdu par cette femme. Je lâche alors un long soupir. Je suis prêt…

 

_ Quand… Quand j’étais au lycée… Commençais-je, la voix tremblante. Je suis sorti avec un garçon qui s’appelait JunMyeon… J’étais amoureux de lui mais… il m’a utilisé et s’est servi de moi comme un jouet sexuel… Jongin et Sehun ont compris. Moi j’étais trop aveugle, j’étais amoureux. Enfin c’est ce que je pensais. Ils sont alors venus me chercher chez JunMyeon et on s’est enfuit après qu’ils se soient battus avec lui pour me délivrer de son emprise. Avouais-je, me stoppant un moment, reprenant contenance car mes larmes menacent de couler. Après ce moment douloureux de ma vie, j’ai décidé de me venger de lui en devenant ce que j’étais. Un garçon qui enchaine les conquêtes… Un jour, JunMyeon m’a retrouvé… Je voulais me venger sur lui… Le laisser sur sa faim… Mais il a été plus rapide que moi… C’était un piège… Gémissais-je dans une plainte de douleur. J’y suis allé… Soufflais-je, m’arrêtant pour reprendre mon souffle, les larmes noyant mes yeux. Il était avec quatre hommes… Il m’a… drogué… Réussis-je à prononcer, agrippant les draps entre mes doigts. Ils m’ont emmené dans un hôtel et m’ont…. Ils m’ont…. Je fonds en larmes bruyamment, posant mes mains sur mon visage dévasté par ce souvenir qui me brûle les poumons.

 

Je suffoque mais la main de JiNeul me rassure. Elle prend la mienne et caresse son dos, m’encourageant à continuer.

 

_ Ils m’ont violé alors que je ne pouvais plus bouger… J’étais conscient de tout ce qu’il se passait et je ne pouvais rien faire… Pleurais-je en laissant tomber mon crâne contre son épaule, ses bras m’enlaçant.

 

Sa présence me rassure et me calme même si je souffre. Cette aura maternelle me donne confiance et me soulage. Pourquoi suis-je si faible face à elle.

 

_ Quand je me suis réveillé il y avait cette vidéo qui tournait en boucle… ils m’ont filmé en train de me faire violer… Grognais-je de douleur. Quand je suis rentré, Sehun avait fait ses valises… On s’est disputé car il avait appris pour Jongin et KyungSoo… Mais aussi pour JunMyeon… JunMyeon lui avait envoyé une photo durant le viol. Une photo où il m’a forcé à l’embrasser et l’a envoyé à Sehun… Alors Sehun est parti… Il m’a quitté alors que je venais de me faire violer… miaulais-je de douleur, la gorge nouée et en feu, le cœur oppressé et les poumons irradié. Je suis fou amoureux de Sehun et je n’arrive pas à lui dire tout ça… Il a tellement mal de me voir comme ça.

 

J’ai tellement mal…. Ses bras caressent mon dos et je n’émets aucunes plaintes. Non. Je suis bien dans ses bras. Je me sens en sécurité et soutenu. Elle m’a écouté et le fait d’avoir parlé me fait du bien mais en reparler me fait tellement souffrir. Les souvenirs sont toujours là et j’ai l’impression de les avoir revécus en lui expliquant tout ça. Elle ne parle plus et je l’entends renifler. Je me serre contre elle et blotti mon visage contre son cou, laissant aller mes sanglots violement.

 

 

_ C’est bien mon cœur… C’est fini maintenant… Me rassure-t-elle, comprenant pourquoi je suis comme ça. Je suis là, tu as été courageux, c’est très bien. Tu es quelqu’un de très fort Baekhyun… Tu… Commence-t-elle hésitante. Tu as toujours cette vidéo ? Me demande-t-elle de sa voix douce, ayant probablement une idée derrière la tête.

_ Oui… Gémissais-je dans un hoquet douloureux entre deux sanglots.

_ Est-ce que tu es d’accord pour me la donner ? Me questionne-t-elle, je pense que Sehun doit la voir pour comprendre ce qui te met dans un tel état. Tu n’arriveras très certainement pas à reparler de ça à quelqu’un…

 

Je hoche la tête et me retire de ses bas, me levant tout en me tenant au meuble face à moi. Mes jambes menacent de céder tant l’angoisse et la peur sont présentes. J’appréhende le moment où Sehun verra la bande vidéo. Je me dirige alors vers la commode et soulève une lumière fantaisie que je retourne, ouvrant le cache des piles pour en sortir la clé USB. Je la regarde un long moment avant de me tourner vers la femme qui se lève et me rejoint. Elle me prend dans ses bras et je laisse une nouvelle fois mes sanglots fuir mon corps. Je prends sa main et dépose l’objet dans sa paume.

 

_ Dites-lui de ne surtout pas mettre le son… je ne veux pas qu’il entende cette horreur… Et je ne veux pas entendre non plus… Dites-lui que je l’aime… Et…

_ Ne t’inquiète pas, je reviens tout de suite, je ne regarderais pas cette vidéo. Tu as besoin de moi et je ne t’abandonnerais pas.

_ Merci JiNeul… Soupirais-je avant de la serrer fort dans mes bras.

 

Elle s’écarte alors de moi et essuie mes larmes. Elle me sourit et vient embrasser ma joue, effaçant son rouge à lèvre avant de sortir de la chambre. Je me laisse tomber sur le lit et serre l’oreiller de Sehun contre moi. J’ai tellement peur de sa réaction. Je me sens mal au point qu’une nausée me secoue mais je respire profondément et j’arrive à me calmer. Mes larmes coulent toujours mais au fond de moi, avoir parlé avec JiNeul m’a apaisé. Je me sens mieux et quelque peu libéré d’un poids. Seulement, il reste encore Sehun… Et j’appréhende vraiment… La porte s’ouvre sur la femme et se referme immédiatement. Elle s’approche du lit et vient s’asseoir dessus. Elle me sourit et essuie encore mes larmes.

 

_ Je lui ai donné la clé et je lui ai expliqué ce que tu m’as dit. Il m’a remercié et m’a dit de te dire qu’il t’aime comme un fou. Qu’il serait toujours amoureux de toi après avoir regardé ce que contient la clé USB. Et qu’il t’aime, qu’il t’aime, et qu’il t’aime à un point que tu n’imagines même pas. M’avoue-t-elle en souriant, m’attirant dans ses bras.

 

Un sourire heureux étend mon visage lorsque je l’entends transmettre le message de Sehun. Moi aussi je l’aime comme un fou et je l’aimerais toujours même après qu’il ait vu le massacre. Il ignore probablement à quel point je suis amoureux de lui et à quel point je veux le retrouver. J’espère que cette révélation nous rapprochera.

 

Les minutes passent comme des heures. J’ai l’impression que le temps s’est arrêté. Sehun est en train de visionner la vidéo et moi j’attends de l’autre côté de la porte que quelque chose se passe. Est-ce qu’il s’est enfuit ? Je n’en ai aucune idée. Ne le voyant pas arriver, mes larmes gisent de mes yeux et je ne peux contenir mon anxiété. Sehun je t’en supplie, ne m’abandonne pas une nouvelle fois.

 

Je me sens tellement mal mais lorsque trois coups se font entendre contre la porte de bois, mon cœur s’arrête. La poignée s’abaisse et la porte s’ouvre, laissant entrer le corps de Sehun. Il est pâle comme un cachet d’aspirine. Ses joues sont humides et ses yeux sont gonflés et rouges, débordant de larmes. Mon cœur loupe un battement lorsque je remarque qu’il pleure. Je ne l’ai jamais vu pleurer devant moi. Il me cherche du regard alors je me lève et mes yeux se plantent dans les siens. Il ouvre la bouche pour respirer et s’immobilise un moment. Il semble hésiter alors je prends les devant et me jette dans ses bras, le serrant comme s’il s’agissait de ma dernière chance de survie. Il l’est. Ses bras se referment autour de moi d’une force protectrice et désemparée. Je le sens. Son cœur bat trop rapidement et je peux distinguer ses sanglots qui se perdent contre mon crâne. Il blotti son visage contre mon cou et laisse ses pleurs raisonner, ne faisant qu’un avec les miens. Je m’agrippe à lui tellement fort que mes phalanges doivent devenir blanches. J’ai tellement besoin de lui.

 

_ Je te demande pardon… Je t’ai abandonné alors que… réussit-il à articuler d’une voix brisée et douloureuse s’évaporant en un sanglot rempli de remords.

 

Je ne réponds pas et me cramponne à son pull, ne voulant plus jamais me détacher de lui. Peut-être qu’un jour j’arriverais à en parler avec lui maintenant qu’il sait tout. Je me sens tellement soulagé qu’il sache la vérité. Je me sens plus léger mais maintenant j’ai l’impression qu’il va porter ce poids en lui en même temps que moi. Il se recule alors et attrape mon visage entre ses mains, essuyant mes larmes. Il colle nos fronts l’un à l’autre mais j’ai tellement besoin de lui que je ne le repousse pas. Il me répète inlassablement qu’il m’aime. Mon regarde rencontre alors le sien et je peux y voir une lueur que je n’ai jamais vu en lui. De la haine. Son regard est tellement sombre et effrayant mais il n’est pas pour moi alors je n’ai pas peur. Je caresse son visage et efface ses larmes, agrippant ses cheveux alors que ses doigts caressent ma joue tendrement. Son regard perce le mien et me fait frissonner tant il est lourd d’émotion.

 

_ Je vais te venger mon amour… Me dit-il tout bas.

 

Quatre jours passent alors depuis ma révélation choquante. Depuis ce jour, Sehun ne me lâche plus une seconde. Déjà qu’il était à mes petits soins avant, maintenant c’est pire. Mais surtout, depuis cet aveu, je commence à réussir à le laisser me toucher un peu plus. J’arrive à supporter le touché de ses doigts contre ma peau. Uniquement mes mains et mon visage mais c’est déjà un grand pas pour moi. Et pour lui aussi car maintenant on peut enfin avoir un point de contact et ça nous rend déjà très heureux.

 

J’attends alors seul dans l’appartement, tournant en rond, que Sehun et Jongin reviennent de leur virée shopping. Je suis anxieux et j’appréhende leur idée de vengeance. On frappe soudain à la porte alors j’ouvre à mon copain et son frère qui entrent, un sac à dos dans les mains. Je verrouille la porte derrière eux et les rejoins. Ils vident son contenu sur la table basse et je peux y voir un gros rouleau scotch, des menottes mais aussi deux couteaux et des gants. Je les regarde, affolés par tout ça mais Sehun me prends la main, me rassurant puis m’attirant dans ses bras.

 

_ Tout va bien se passer, tu as juste à suivre le plan. Nous on sera juste à côté et on intervient si ça dérape d’accord ? Me dit Sehun, me calmant un peu.

_ Il ne te touchera pas, je t’en fais la promesse. Continue Jongin, enfilant le couteau dans son jean.

 

Je les regarde alors ranger les affaires dans le sac et le mettre dans ma chambre. Je suis paniqué car maintenant c’est à moi de jouer. Je dois appeler YiXing et je n’ai franchement pas envie mais c’était mon idée. Si je ne le fais pas, ils ne me vengeront jamais. Or je veux que JunMyeon souffre autant qu’il m’a fait souffrir. Et YiXing est le seul moyen qu’on a de trouver ce type. Je sors alors mon téléphone de ma poche et respire un grand coup. Sehun embrasse rapidement mon front pour me soutenir.

 

_ Tu veux qu’on reste avec toi pendant que tu appelles ? Demande Jongin, inquiet.

_ Non… Ça va aller… Ça me gênera trop si vous êtes là… Avouais-je en m’asseyant sur le canapé.

_ D’accord, ça va bien se passer, j’ai confiance en toi. Je t’aime… Me murmure Sehun près de l’oreille, tenant une distance supportable.

 

Ils finissent par rejoindre la chambre de Sehun et je me retrouve seul dans le salon. Je regarde mon téléphone et compose le numéro de mon ancien ami. J’hésite longuement, réfléchissant à une autre possibilité mais je n’en vois aucune. Mais je suis tellement anxieux d’entendre sa voix, elle me rappelle tellement de mauvais souvenirs. Je revois les images de la dernière fois que j’ai eu affaire à lui, je ressens sa peau contre la mienne et son souffle dans son cou. Un frisson d’effroi me secoue. Je ne peux pas abandonner. Je respire alors profondément, évacuant toute la tension que contient mon corps. Je ferme les yeux et ravalent mes larmes qui naissent, menaçant de couler. Je dois rester calme. J’inspire longuement et expire de la même façon, vidant mes poumons. C’est le moment. Je regarde mon téléphone et ose enfin lancer l’appel. Les tonalités raisonnent dans mon esprit et je soupire longuement à chacune d’elles. Mes doigts se mettent à trembler et l’envie de raccrocher me prend mais il décroche avant.

 

_ Allo ?

_ A-Allo, Yi-YiXing, c’est Baekhyun. Répondis-je, paniqué et surpris par le fait de l’avoir au bout du fil.

_ Oh… Baekhyun… Tu me veux quoi ?

_ Je… Je voulais m’excuser… Pour la dernière fois, avouai-je peu sûr de moi. Je voulais savoir si tu allais bien ?

_ Ba écoute ça va, Sehun m’a mis une sacrée raclée.

_ Je suis vraiment désolé… Ta belle gueule n’est pas trop abimée j’espère ?

_ Rien de bien grave, elle a eu le temps de se remettre, t’en fais pas.

_ Je suis soulagé alors… Je suis désolé… vraiment…

 

Mes doigts commencent à trembler mais je ne peux pas faire marche arrière. Je dois continuer. Je prends alors une grande inspiration et entre dans mon personnage que je sais si bien jouer.

 

_ Dis, tu es libre ce soir ? Demandais-je d’un ton enjoué.

_ Hm… Pourquoi donc ?

_ J’aimerais… me faire pardonner… A ma façon… Dis-je d’une voix suave que je sais être très excitante pour mes anciennes conquêtes.

_ Je pense réussir à me libérer pour toi, alors !

_ C’est vrai ? Génial. Souris-je faussement enjoué. Tu viens chez moi vers vingt heures ? Questionnais-je sur un ton envoutant.

_ Avec plaisir. Répond-t-il semblant être heureux. Mais… Sehun n’est plus là ?

_ J’ai hâte… Murmurais-je érotiquement. Sehun ? Il a levé la main sur moi après ton départ… Puis il est parti comme un lâche…

_ Ah… On sera seul alors ?

_ Tous les deux… Ne sois pas en retard… Je ne voudrais pas commencer sans toi. J’ai besoin de tendresse… et de douceur … Continuais-je sur le même ton.

_ Je serais à l’heure pour m’occuper de toi personnellement, comme tu le mérites. Répond-il d’un ton charmeur qui me donne la nausée.

_ A tout à l’heure alors… Et n’oublie pas de prendre une douche… Ah non… On l’a prendra ensemble…

_ Tu m’excites déjà Baek…

_ Calme tes ardeurs pour être au top tout à l’heure… Je dois te laisser, à ce soir mon beau.

_ A ce soir…

 

Je raccroche alors et lâche le téléphone par terre à cause de mes doigts qui tremblent violemment. Ma respiration s’accélère et me fait horriblement mal. Mes poumons me brûlent et j’ai du mal à respirer. Jongin et Sehun sortent enfin de la chambre et mon copain se précipite vers moi. Il s’agenouille devant moi et me prend les mains.

 

_ Calme toi, mon cœur. C’est fini, respire profondément, je suis là il ne t’arrivera rien, tu m’entends ?

 

Je hoche la tête et copie ses respirations, me calquant sur elles pour me calmer. J’arrive finalement à me détendre alors je vais contre lui, le prenant dans mes bras. Il me serre contre lui et me berce, me félicitant de mon courage et me rassurant sur le fait que tout est bientôt terminé.

 

Les heures passent et le soir arrive beaucoup trop rapidement à mon gout. Je suis assis sur le canapé et regarde les aiguilles de l’horloge tourner et se rapprocher de plus en plus de l’heure fatidique. Mon estomac se noue, mes doigts tremblent et mon cœur loupe un battement à chaque minute passée. Je me mords nerveusement la lèvre sous le regard silencieux de Jongin qui n’ose pas m’approcher. Je sais qu’il m’observe mais reste loin de moi, ne voulant peut-être pas me troubler. Je ferme alors les yeux et sens un poids affaisser le canapé. Je prends une grande inspiration pour remplir mes poumons d’air et mon être de son odeur rassurante. Sa main se glisse dans la mienne et je relâche une longue expiration, enlaçant nos doigts. Je pose mon visage contre son épaule et blotti mon visage dans son cou. Jongin s’éloigne et va dans la chambre, probablement pour appeler KyungSoo qui est resté chez eux pour ne pas avoir de problème et pour le protéger au cas où ça déraperait. Nous sommes alors tous les deux et j’ose déposer un long baiser contre l’épiderme de mon homme.

 

_ J’ai peur… Murmurais-je doucement contre son cou.

_ Ça va bien se passer, je te le promets. Me rassure-t-il en caressant mes doigts.

_ Sehun… Dis-je en posant ma seconde main contre son visage, le tournant vers moi.

_ Oui ? Me questionne-t-il en plantant son regard dans le mien.

_ Je t’aime… Soufflais-je en glissant mes doigts sur ses lèvres, le regardant dans les yeux.

_ Je t’aime aussi mon cœur… Répond-il en faisant de même, caressant ensuite ma joue. L’heure approche, je vais rejoindre Jongin… Tu as juste à tenir quelques minutes, le temps de fermer la porte à clé pour qu’il ne s’enfui pas, d’accord ? C’est la dernière ligne droite.

_ Je vais faire de mon mieux… Je veux que ce mec pourrisse en enfer. Grognais-je froidement.

 

Il me sourit alors et porte ma main contre ses lèvres, les embrassant longuement. Il me regarde et me serre une dernière fois dans ses bras avant de quitter la pièce. Je soupire longuement tellement je suis angoissé. Maintenant je suis livré à moi-même et je ne peux plus faire demi-tour. YiXing sera là d’une minute à l’autre et je dois reprendre contenance. Je m’assois alors sur le canapé, me triturant les doigts nerveusement. Une boule se forme au fond de ma gorge alors je bascule la tête sur le dossier, fermant les yeux et me concentrant sur autre chose. Je respire profondément lorsque quelqu’un sonne à la porte. Je sursaute violemment car je pense m’être assoupi en voyant que les minutes ont passé beaucoup trop vite. Je me lève alors et m’approche de la porte, entendant une nouvelle fois sonner mais au dernier moment je fais demi-tour. Je m’éloigne de la porte en secouant mes bras. Non je ne peux pas faire ça, je n’y arriverais jamais. Mon cœur va exploser tant la peur d’ouvrir la porte et de me retrouver face à lui est présente. La sonnette retentit une nouvelle fois alors je lâche un long souffle pour me détendre. J’avance vers la porte et, avant de l’ouvrir, ferme les yeux pour rentrer dans mon personnage. J’appuie alors sur la poignée.

 

_ Bonsoir ! Souriais-je faussement, surpris par son comportement.

 

En effet, il est appuyé contre le chambranle, un sourire immense aux lèvres et une rose entre ses dents. Si Sehun avait fait une fois ceci, je lui aurais fait l’amour dans la minute mais là c’est YiXing et il me dégoute. Je le regarde en ayant envie de lui vomir dessus tant sa présence me terrorise. Son regard m’aguiche alors je recule, me reprenant immédiatement. Sehun et Jongin sont à côtés, il ne m’arrivera rien… Je lui souris alors et il retire la rose de ses dents, me la tendant en souriant.

 

_ C’est pour toi ! S’exclame-t-il en entrant dans l’appartement sans que je le lui permette.

 

J’essaie d’éviter tout contact avec lui, mais lorsque je la prends, il effleure mes doigts et me lance un regard chaud, m’arrachant un frisson d’effroi. Il se rapproche dangereusement de moi, passant un de ses bras dans mon dos et m’approchant de son corps, cherchant à m’embrasser. Je ferme les yeux violemment et cris intérieurement comme si l’on me brûlait la peau. Mon cœur explose mais je ne peux pas le repousser, il se doutera de quelque chose. Calme-toi Baekhyun. Respire et reprends toi, tu sais comment ça marche. Tu dois lui montrer que ce n’est pas comme ça que ça marche avec toi. Oui, c’est ça ! Je dois le faire languir ! Je souris alors à mon invité et plaque ma main contre son torse, m’approchant de son oreille.

 

_ Patiente encore un petit peu, on pourrait nous voir. Dis-je d’une voix suave, sentant son corps se secouer d’un frisson à travers ses vêtements. Mets-toi à l’aise, j’arrive.

 

Je lui souris et lui montre le canapé avant de me retourner pour fermer la porte. J’attrape alors la poignée et rabat la planche de bois mais me retrouve soudainement plaqué sans douceur contre, la claquant au passage. Un cri de surprise et de terreur franchi ma gorge et il ne se passe pas une minute avant que son corps collé au mieux ne soit expulsé. Ma respiration se fait douloureuse et je suffoque, tremblant comme une feuille. Je me retourne et me colle dos à la porte voyant Jongin attacher YiXing sur une chaise, le bâillonnant. Pendant ce temps, Sehun cours vers moi et me prends dans ses bras, me serrant fort. Je m’agrippe à lui et fonds en sanglots contre lui alors il m’attire dans ma chambre pour nous permettre d’être uniquement tous les deux.

 

_ Mon amour regarde-moi. Me demande-t-il en prenant mon visage dans ses mains. C’est fini mon cœur, c’est terminé, tu as réussi, on l’a. Me rassure-t-il en caressant mes joues, chassant mes larmes. Tu as fait un excellent travail, tu es la plus courageuse des personnes que je connaisse. Je suis tellement fier de toi mon cœur…

 

Ses mots me rassurent et sèchent mes larmes. Je le regarde dans le plus profond de ses yeux et admire cette lueur si magnifique qui brûle pour moi. Son regard est tellement puissant que j’en frissonne. Je me hisse alors sur la pointe de mes pieds et atteint son visage sur lequel je dépose mes lèvres au coin des siennes. J’ai tellement envie de l’embrasser mais je n’y arriverais pas avant que ma vengeance soit faite. Je regarde alors son expression faciale et remarque qu’il ferme les yeux, lâchant un soupir doux. Il semble tellement soulagé que je fasse ça, mais j’en ai trop envie. Il les rouvre et les plantes dans les miens, à quelques centimètres de lui. Je vois qu’il veut m’embrasser mais je ne suis pas prêt. Cependant, je veux lui faire plaisir alors je colle naturellement ma joue contre ses lèvres, y sentant une douce pression, puis une autre et une infinité d’autre. C’est tellement plaisant que je ferme les yeux pour sentir uniquement la pulpe de ses lèvres contre ma peau. Mais quelqu’un frappe à la porte et elle s’ouvre, laissant apparaitre Jongin qui glisse sa tête dans l’ouverture.

 

_ Je sais où trouver JunMyeon, on n’a pas de temps à perdre, venez. Nous informe Jongin, un grand sourire aux lèvres. 

 

Nous quittons alors rapidement l’appartement, nous rendant dans la voiture de Jongin. Nous avons laissé YiXing attaché sur une chaise dans l’appartement pour qu’il ne puisse pas tenter de joindre JunMyeon. S’il arrivait à le joindre, nous n’arriverons jamais à l’attraper. Je m’installe alors derrière, aux côtés de Sehun, laissant la place du conducteur au propriétaire de la voiture. Durant le trajet, Jongin nous explique que YiXing devait rejoindre JunMyeon au Black Pearl, un club de striptease qui lui appartient probablement. Sehun, ayant emporté le téléphone de notre invité spécial, décide d’aller dans la messagerie et lire ce qu’ils se sont envoyés. Appuyé contre lui, je fais de même, évitant d’en lire certain qui parlent de moi. Je vois alors mon copain pianoter sur le téléphone, ce qui attire mon attention. Je la reporte sur l’écran et peux y lire un message qu’il vient d’envoyer.

 

« Finalement je pourrais venir ce soir, j’arrive dans dix minutes. »

 

J’angoisse à l’idée que ce qu’il vient de faire marche, mais lorsque le téléphone vibre, je me détends.

 

«  D’accord, je te rejoins dehors alors parce que je m’ennuie, on pourra aller voir notre jouet tous les deux si tu veux »

 

Je sens le corps de Sehun se raidir et le mien fais de même. Je lui prends alors la main, l’entendant grogner et pester contre ce type qui élabore encore des plans pour me faire du mal. Je ne suis pas plus détendu que lui mais je dois le rassurer. Je dois être le plus fort de nous deux pour une fois. Alors je pivote son visage vers moi.

 

_ Il ne me touchera pas ! M’écriais-je presque, pour le convaincre mais son regard est devenu un puit béant.

_ Qu’est-ce qu’il se passe ? Demande Jongin, regardant dans son rétroviseur alors je lui montre le téléphone de YiXing lorsqu’on arrive à un feu rouge.

_ Je ne le laisserais pas toucher ne serait-ce qu’un seul de tes cheveux… Murmura Sehun d’un ton qui m’était encore inconnu.

_ Baekhyun. Regarde dans le sac par terre. Dit-il en se remettant à rouler. Il y a quelque chose pour te défendre si jamais il arrive à t’approcher.

 

J’obéis alors et prends le sac sur mes genoux, l’ouvrant et regardant ce qui se trouve dedans à l’aide de la lumière du téléphone. Je vois alors un taser au fond. Je le prends et l’allume pour m’assurer qu’il fonctionne puis le range dans ma poche de ma veste, le tenant dans ma main pour ne pas le perdre. Je reporte mon attention sur mon copain qui a l’air anxieux et tendu. Ses poings sont serrés et je peux l’entendre marmonner dans sa barbe. Je décide volontairement de ne pas le détendre. S’il est à fleur de peau, il ne laissera pas une seule chance à JunMyeon de m’approcher. Je pose alors courageusement ma main sur sa cuisse, voulant avoir un point de contact avec lui. Je sais que venant de moi c’est étrange mais j’ai un mélange d’angoisse, de stresse et d’euphorie à l’idée de voir JunMyeon souffrir.

 

Jongin s’engage alors sur le parking du club illuminé et bondé de monde. Il trouve une place rapidement et se gare. On reste un moment silencieux avant de commencer à établir le plan. On entre, on trouve JunMyeon, on l’emmène dans un coin et on lui casse la gueule. Voilà ce qui est prévu. Je serre fort le taser dans ma main et les frères prennent chacun un couteau, ainsi que des gants. Je les regarde s’armer et l’angoisse grandit en moi. Je commence à imaginer le pire et je ne survivrais pas si je venais à en perdre un.

 

Nous sortons finalement de la voiture, avançant vers le club. Je suis entre Sehun et Jongin, me sentant quelque peu en sécurité mais l’anxiété a raison de moi. Mes deux comparses ont l’air tellement concentré que je n’ose pas demander de l’attention. Je regarde alors devant moi et vois JunMyeon descendre les escaliers devant le club, rejoignant le parking. Je peux aussi remarquer que Jongin et Sehun enfilent leurs gants, regardant dans sa direction. J’observe alors JunMyeon retrousser ses manches en souriant de son sourire qui me donne envie de vomir. Il relève la tête et s’immobilise lorsqu’il rencontre mon regard. Je fais de même, tant le simple fait d’avoir un contact visuel avec lui me pétrifie sur place, m’envoyant une décharge électrique douloureuse. Je sursaute lorsque Sehun se met à courir, ne comprenant pas ce qu’il fait mais je l’apprends rapidement lorsque je remarque que JunMyeon s’enfuit.

 

_ Viens vite ! Me confie Jongin.

 

Il m’attrape la main et me tire derrière lui, entamant une course sur les pas de mon copain qui est parti seul à la poursuite de mon violeur. Nous traversons des buissons, puis une route et je peine à suivre à cause de ma petite taille mais Jongin me tient et ne me lâche pas. Nous arrivons finalement sur un chantier où un immeuble semble se construire. Nous avançons doucement dans le noir de la nuit et je me colle contre Jongin de peur que JunMyeon surgisse de nulle part. Je me cramponne à mon arme alors que Jongin sors son couteau. Nos respirations sont inaudibles, essayant de percevoir le moindre mouvement autour de nous. On entend finalement des gémissements et mon cœur se stoppe.

 

_ Sehun ! M’écriais-je de peur que ce soit les siens.

 

Je lâche la main de Jongin et cours vers la source de ses gémissements mais je m’arrête lorsque j’entends la voix de Sehun s’élever.

 

_ Je vais te le faire payer ! Hurle mon copain dans la nuit.

 

Je reprends ma route et rejoins la scène où JunMyeon est par terre,  Sehun debout au-dessus de lui, le soulevant par son haut. Il est penché sur lui et envoie ses poings dans son visage, lui criant des phrases qui réchauffent mon cœur.

 

_ Tu as osé toucher à ce qui est de plus précieux pour moi… T’as osé le détruire une nouvelle fois… Grogne-t-il avant de le frapper une énième fois.

_ Si tu savais comme son petit cul est attirant… Crache JunMyeon sur le visage de Sehun.

_ T’aimes tant que ça qu’on te règle ton compte ? Demande mon amour, le regardant froidement.

_ Et lui il aime que je le baise… Vu qu’il revient toujours… Gémis-t-il, recevant un coup de genou dans la cage thoracique, le faisant tousser.

 

Jongin me tire alors par la main pour approcher d’eux mais je le laisse y aller seul, regardant la scène de loin. Il acquiesce et rejoins son frère, posant ses mains sur les siennes pour qu’il le lâche. Sehun obéit et tourne le regard vers moi. Je ne le quitte pas des yeux jusqu’à ce que j’entende JunMyeon gémir de douleur. Je regarde alors ce que fais Jongin et je peux le voir le frapper violemment au visage puis le balancer par terre. Les deux frères le ruent de coup de pied et moi je regarde la scène, avançant doucement vers eux. JunMyeon voit alors que je suis là et il me regarde, un sourire apparaissant sur son visage.

 

_ Tu vas me le payer, petite salope. Grogne-t-il en me regardant malgré les coups qu’il se prend. Tu faisais moins ton malin la dernière fois, tu te souviens ? Continue JunMyeon malgré sa position.

 

Je continue d’avancer vers eux, approchant de JunMyeon. Ma main se resserre autour de mon taser et je cherche le regard de mes amis qui comprennent. Ils lâchent alors celui qui fait ressortir ce qui a de plus mauvais en moi. Il ne fait qu’augmenter la rage et la haine que j’ai pour lui. Je le méprise tellement maintenant. J’étais sois disant amoureux de lui mais maintenant je réalise que je n’aurais jamais pu l’être. Je suis trop bien pour ce type. Je sors alors le taser de ma poche, le pointant vers lui, le regard sur de moi et assassin.

 

_ Tu me fais pitié JunMyeon… Osais-je lui dire, d’un ton froid.

 

Lorsqu’il remarque ce que j’ai dans la main, son regard transmet sa surprise et sa peur. Il se recule à l’aide de ses coudes, pivotant et rampant dans la terre pour fuir. Je me permets un rire moqueur de le voir agir de la sorte, suivit par mes amis. Je le laisse avancer un peu, restant à ma place.

 

_ Ça peut aller à combien de mètre ce truc déjà ? Demandais-je à Jongin.

_ Environ dix mètres... Me répond-il en me souriant, puis je regarde JunMyeon qui continue sa fuite.

_ Et combien de volts ? Questionnais-je, pointant mon arme sur le derrière de mon agresseur.

_ Environ cinquante milles. Annonce Jongin, un rictus au coin des lèvres.

_ Ça doit faire mal, non ? Interrogeais-je, prêt à appuyer sur la détente.

_ Ouais. Il parait que ça contracte tellement tous les muscles que tu peux te faire dessus. Rit-il moqueusement.

_ Ça ne sera jamais aussi douloureux et humiliant que ce qu’il m’a fait. Soupirais-je en tirant les électrodes qui se plantent dans la seconde dans le derrière de JunMyeon.

 

Son corps est saisi, s’immobilisant comme un animal prit par son chasseur. La décharge se fait durant cinq secondes alors je retire la cartouche et recharge, m’avançant vers lui. Il reprend son souffle et je peux remarquer des larmes couler sur ses joues.

 

_ Et ba alors, JunMyeon ? Tu pleures ? Je ne pensais pas que ton cœur de pierre pouvait souffrir.  Ris-je, lui donnant un coup de pied, le faisant se rétamer dans une flaque de boue.

 

Jongin et Sehun viennent alors le retourner sur le dos pour qu’il me regarde. J’ose enfin lui ouvrir mon cœur et j’ai tellement besoin de lui dire la vérité sur son compte. Je veux le faire redescendre de son nuage et l’enterrer dans ce qu’il pense être son bonheur.

 

_ Tu es la personne la plus repoussante que je n’ai jamais connue. Tu as raison. J’ai fait une erreur ce jour-là. Quand tu m’as demandé de sortir avec toi j’aurais dû te dire non mais j’ai été bien con. Mais toi tu l’as été encore plus… Parce que tu as cru que YiXing était ton ami. Un ami ne te balance pas quand il est en position de faiblesse. Tu l’as corrompue parce qu’il était heureux avec nous. Comme tu l’avais fait avec moi. Mais tu oublies que la famille c’est plus important que quoi que ce soit.

 

Je m’approche de lui, regardant l’objet de torture que j’ai entre les doigts presque amoureusement, puis pose mon regard sur son corps. Je m’accroupit entre ses jambes, un sourire vicieux étendant mes lèvres.

 

_ Tu te souviens ce que tu m’as dit ce soir-là ? Lui demandais-je , marquant une pause pour attendre une réponse qu’il ne me donne pas. Tu m’as dit… « Tu penseras à moi la prochainement fois que tu voudras t’en servir », je me trompe ? Questionnais-je en allumant mon arme, laissant le bruit électrique raisonner. Tu m’as dit… « On va s’amuser » et tu m’as brisé… Tu sais ce qui va se passer pas vrai ? Le regardais-je droit dans les yeux, percevant un vent de panique dans ses yeux. Moi aussi j’ai envie de jouer… continuais-je, poussant un rire vainqueur.

_ J’aurais ta peau, petite salope… crache JunMyeon à mon insu.

 

Je ris nerveusement et jette un œil à Jongin qui l’assomme légèrement d’un coup de coude violent puis je plaque mon taser sur ses parties intimes, le faisant geindre de douleur. Jongin et Sehun se reculent immédiatement pour ne pas recevoir la décharge électrique. Je retire mon arme quelques secondes avant de la reposer contre son entre-jambe, appuyant sur la gâchette pour actionner la décharge électrique. Il cri de douleur et se cambre à son paroxysme, comme s’il était désarticulé. Je m’arrête alors et me lève, le laissant par terre. Je m’avance vers lui et place mon talon sur son entre-jambe et appuie de plus en plus fortement, le faisant grogner puis hurler une nouvelle fois.

 

_ Tu devrais te mettre à jour, mon ange, la salope a disparu avec le peu d’estime que j’avais de toi. Lui dis-je, lui donnant un violent coup de talon dans les parties, lui faisant ravaler et presque cracher par la bouche.

 

Je croise alors le regard de mon copain et son frère. Jongin maintient notre connexion et je lis ce qui est installé dans ses yeux. Je hoche la tête et fais demi-tour, m’éloignant dans le noir. Quelques minutes plus tard, Sehun me rejoint, hésitant à me prendre la main. Je m’en saisi alors, rejoignant la route où nous attendons Jongin. Mon homme me prend dans ses bras et me félicite. A vrai dire je me sens beaucoup mieux maintenant. Je me sens plus léger et mieux dans ma peau. Je pose alors ma tête sur son épaule, regardant dans la direction où Jongin est censé revenir. Je ferme les yeux, épuisé par cette journée quand soudainement les images de mon ami, regardant les caissons de fondations remplis de béton liquide me vient en tête. J’ouvre les yeux et perçois un silence morbide rapidement coupé par des petites foulées. Je plisse les yeux et aperçois Jongin arriver vers nous, un sourire aux lèvres tout en se frottant les mains. Je n’attends pas une seconde avant de quitter les bras de Sehun pour rejoindre ceux de mon ami, le serrant fort entre les miens. Il m’enlace et je lui soupire un merci que seul lui entend et comprend.

 

_ Il est où ? Demande Sehun, un peu perdu.

_ Il ne nous causera plus de problème. Sourit Jongin, caressant mon dos.

 

Il avait mon corps entre ses mains, j’avais son cœur entre les miennes.

Je l’ai détruit, il m’a brisé.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales