Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021
  • Choc
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • La première fois que Mathilde vit Alexandre (...)
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 1 000 - 2 800 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 18/09/2020
  • C'était un dimanche de décembre (...)
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Solde
    LE SOC
    Nb de signes :
    Genre : atypique - art visuel - absurde - poésie - avant-garde
    Délai de soumission : 25/10/2020
  • Sexe et sexualité dans le futur et ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 06/12/2020
  • Métamorphoses
    Éditions GandahaR
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • En attendant septembre
    nsanzimana édition
    Nb de signes : > 169 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 29/08/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1583 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

The Exploration Of The Human Body [Fiction]
[Histoire Terminée]
Auteur: GoldFish Vue: 20576
[Publiée le: 2015-03-30]    [Mise à Jour: 2015-07-06]
G  Signaler Yaoi (HxH)/Erotique/Lime/Lemon Commentaires : 58
Description:
Résumé : Du haut de ses 22 ans, Byun Baekhyun est un garçon très discret. Enfin, c'est ce qu'il aime faire paraître. Les personnes qu'il côtoie habituellement le voient comme tel, mais ceux qui le connaisse vraiment savent qu'il faut se méfier de ce visage angélique. La seule chose qu'il faut savoir c'est que rien n'est dû au hasard. Si vous le cherchez vous aurez peu de chances de le trouver. Cependant, si lui vous cherche, il vous trouvera. Puis lorsque vous vous retrouvez face à lui, c'est pour une raison bien précise : vous faire sien. Vous êtes sa prochaine cible. Lui échapper vous en sera impossible car il utilisera ses charmes pour vous faire succomber et vous serez piégé entre ses griffes parfaitement aiguisées.

Teaser : https://www.youtube.com/watch?v=qpHXnzyco_s

→ Compte Facebook auteur ←
Compte spécialement pour mes petits lecteurs chéris ~ Plus d'intimité entre vous et moi, des inédits, de la tranquilité. Faisons tomber la barrière qui sépare le lecteur de l'auteur et partageons ensemble ~
Principalement centré sur les pairings tels que le SeBaek et le SeKai, je traite aussi en minorité le KaiBaek et le KaiSoo !
Voila, ajoutez mon nouveau compte si vous le souhaitez :) Et n'hésitez pas à me parler, me poser des questions si vous en avez, des suggestions ! J'aimerais vraiment vous offrir ce que vous souhaitez lire :)
https://www.facebook.com/profile.php?id=100010367103458
Crédits:
L'histoire m'appartient !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 8

[4539 mots]
Publié le: 2015-06-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Cette odeur enivrante m’entoure et me tire doucement de mon sommeil dès lors où le soleil traverse les volets. Les yeux fermés, je me connecte petit à petit avec la vie, inspirant longuement le parfum du tissu soutenant ma tête. Son visage apparait dans mon esprit et un sourire étend mes lèvres. Ce rêve était si merveilleux. Enfin je l’avais près et contre moi. Enfin je pouvais le toucher et le regarder dans les yeux. Enfin je pouvais l’embrasser et lui dire ce que je souhaitais lui dire. Pourquoi les rêves semblent-ils si simples ?

 

Je m’étire longuement, détendant tous mes muscles avant de me blottir sous la couverture et contre les oreillers baignés de son essence. Un soupir d’aise franchi mes lèvres en me rappelant l’étreinte de ses bras autour de mon corps lorsque je me réveillais. La douceur de ses lèvres effleurant mon front et se déposant sur l’arrêt de mon nez. Je ressens encore les frissons qu’il me procurait lorsqu’il me murmurait des mots au creux de l’oreille. Son torse nu et bouillant contre le mien m’arrachait de merveilleuses vibrations cependant ridicules à côté de l’intensité de son regard. Je m’y étais toujours perdu à l’intérieur bien que je le connaissais sur le bout des doigts. Je relevais la tête pour faire face à cette lueur encore inconnue et qui semblait s’intensifier lorsqu’elle était observée. Elle était tellement belle et intense que je n’arrivais pas à détacher mon regard d’elle. J’avais peur qu’elle s’éteigne si je l’oubliais. Alors je passais mon temps à la regarder, caressant la peau laiteuse de la joue de Sehun. Ses bras m’enserraient ensuite, me rapprochant encore plus près de lui. J’enlaçais les miens autour de sa nuque et avançait mon visage contre le sien. La douceur de sa peau contre la mienne était tellement apaisante. J’avais tellement envie de l’embrasser. Je n’attendis pas plus longtemps avant de déposer mes lèvres contre les siennes. Les yeux clos, je happais sa chair fine et délicieuse, la baisant avec envie et tendresse. Je soupire d’aise tant cette sensation me manque. Le baiser était doux et fut rapidement rejoint par un sentiment inédit. L’amo… L’amour ? Mes lèvres roulaient soudainement amoureusement contre les siennes, se délectant de leur touché exquis et enivrant.

 

_ Je t’aime… M’entendais-je prononcer dans un souffle.

 

Mes yeux s’ouvrent brusquement et mon cœur loupe un battement, me faisant ouvrir la bouche pour récupérer de l’air, essoufflé. Je bascule sur le dos et glisse ma main dans mes cheveux pour les tirer en arrière. Alors c’est vrai ? Je suis amoureux de Sehun ? Je soupire et essaie de calmer mon esprit qui tente de trouver des réponses à ma question. Comment puis-je être amoureux de mon meilleur ami et ne m’en rendre compte que maintenant ?

 

Le regard planté sur le plafond, mes souvenirs m’envahissent, me plongeant dans les moments que je n’avais pas su comprendre. Lorsque nous étions encore au lycée, bien avant que je sorte avec JunMyeon, Sehun et moi étions déjà très proches. On passait notre temps ensemble, avec Jongin. Mais lorsque celui-ci n’était pas avec nous, nous nous laissions aller à des moments plus doux ensembles. Les nuits où je dormais chez lui, ou inversement, se passaient toujours de la même façon. Je finissais toujours par m’endormir dans ses bras. Je me rappelle qu’il me murmurait toujours des mots que je ne comprenais jamais, étant semi endormi. Mais je m’entends encore lui répondre dans mon sommeil. « Moi aussi je t’aime, Sehun ». Ces mots sonnent maintenant dans mon esprit comme une révélation. Alors c’est depuis cette époque que je suis amoureux de lui ? Je soupire longuement car nous n’avions jamais parlé de ce moment, probablement car nous ne pensions pas que c’était vrai. Mais alors Sehun… « Bonne nuit, Baekie. Je t’aime… ». Ces mots résonnent dans ma tête. Lui aussi le serait ? Ou était-ce seulement de l’amitié ? Je n’en sais rien. Je suis perdu… En tout cas, ce qui est sûr c’est que moi je le suis.

 

Mes yeux s’embuent à cette idée qui voudrait dire que j’ai perdu la seule chose que j’aimais réellement. Je recroqueville alors sur le côté, serrant l’un des coussins contre moi et laissant glisser mes larmes aux rythmes de mes souvenirs. Je revois ce soir où Sehun et moi devions sortir en boîte. Il s’était mis en valeur et était vraiment magnifique. Ses cheveux blonds étaient parfaitement bien coiffés, tombant sur une veste en jean aux manches mi longues. En dessous, il portait un débardeur blanc qui moulait son torse musclé, ajustant ses formes tout comme son slim noir qui dessinait soigneusement sa silhouette et tombant dans ses chaussures élégantes. J’avais passé plusieurs minutes à l’observer avant de m’approcher de lui pour regarder de plus près. Il m’avait souris en se tournant vers moi.

 

_ Comment tu me trouves ? M’avait-il demandé, heureux.

_ T’es parfait. Lui avais-je répondu en souriant. Tu veux plaire à quelqu’un ? Avais-je continué.

_ Tu veux que je plaise à qui ? M’avait-il dit, le regard rieur.

_ A la seule personne pour qui tu dois plaire ! M’étais-je offusqué en croisant les bras sur mon torse.

_ Et c’est qui ? Avait-il questionné d’une voix douce, décroisant mes bras pour me coller à lui.

_ Moi…

 

Je me rends compte de ce que je lui ai dit ce jour-là. Oui, je voulais qu’il me plaise et je voulais qu’il ne plaise qu’à moi. Je savais que ce soir, les gens allaient le regarder comme s’il était un morceau de viande et que je ne pouvais pas leur montrer qu’il était à moi. A moi et à personne d’autre. C’est ce qu’il est… Enfin… Était. Il était à moi, c’était le mien et je l’ai perdu… J’ai perdu mon véritable amour, celui avec qui j’étais heureux depuis tant d’année. Je réalise alors ce qu’est l’amour. Je comprends que je n’ai jamais éprouvé ça pour JunMyeon. Qu’avec lui je n’ai ressenti que de la peur. Je me rends compte que Sehun est mon pilier et mon âme sœur depuis toujours. Un torrent de larmes roule sur mes joues lorsque je comprends tout ça. Pourquoi dois-je reconnaitre mon amour lorsqu’il s’est envolé ? Les sanglots me secouent et je me sens tellement mal. Mes poumons me brûlent et mon cœur se consume à petit feu car sa présence est vitale à mon existence. Mes doigts attrapent mon téléphone et composent son numéro. Je porte l’appareil à mon oreille, fermant les yeux. J’imagine sa voix douce répondre mais elle se fait rattraper par la voix de la femme indiquant que je suis sur la boite vocale. Mes pleurs s’intensifient mais je réessaie de le joindre, retombant sur la messagerie. Tombant des nues, je jette mon téléphone qui s’écrase contre le mur, tombant au sol en miette. Ma tête tombe lourdement dans les coussins et je laisse mes plaintes se laisser entendre. Je n’ai plus aucune raison de retenir quoi que ce soit. Je suis seul et je l’ai perdu.

 

Le temps passe et je ne bouge pas de son lit, je caresse la couverture en pensant à lui. Je n’arrive pas à le sortir de ma tête. Il me manque tellement. Je l’aime tellement… Mon cœur se contracte alors lorsque je repense à ce moment où nous étions sortis au beau milieu de la nuit. Il devait être deux heures du matin et les rues étaient vides. Il m’avait annoncé qu’il avait quelque chose de très important à me dire mais qu’il voulait un cadre moins habituel pour me l’apprendre. On avait alors traversé la ville dépourvue d’habitants. Nos mains se tenaient et nos doigts s’entrelaçaient, se caressant doucement alors que j’osais parfois poser ma tête contre son épaule. On appréciait le silence de la nuit et la présence de l’autre.

 

Arrivé au bord de la rivière Han, il m’avait attiré face à lui, me tenant par la taille. Je lui souriais, j’étais tellement heureux de pouvoir être avec lui en dehors de l’appartement. Mon regard était rempli de cet amour que j’ignorais à ce moment-là. Il était tellement beau et romantique. J’avais planté mon regard dans le sien, rencontrant cette lueur électrifiante qui illuminait ses yeux. Elle m’hypnotisait pendant qu’il replaçait une mèche de mes cheveux. Nos visages s’approchaient lentemant en même temps que je joignais mes mains autour de sa nuque. Il avait prononcé mon prénom dans un soupir et je happais déjà l’air à la recherche de ses lèvres. Cependant une silhouette en approche m’avait tétanisé et je m’étais éloigné brusquement au moment où plus rien n’allait nous séparer. Je m’étais détaché de lui et reculé de plusieurs mètres, ne voulant pas que cette personne nous voit tous les deux. Aujourd’hui je regrette ce que j’ai fait car si j’étais resté contre lui, quelque chose aurait changé et ça je le sais. Je l’ai senti. Ce soir-là, il y avait une tension dans l’air, quelque chose d’apaisant et de joyeux. J’avais l’impression que quelque chose allait se jouer et j’ai tout foutu en l’air. Jongin avait raison. Ce n’est pas de lui que j’étais amoureux, mais de Sehun.

 

Lorsque la personne était partie, je m’étais retourné vers mon meilleur ami qui fixait le sol. Je n’avais pas remarqué mais maintenant je me souviens que ses poings étaient serrés. Il était en colère… Je m’étais approché de lui mais il s’était, à son tour, reculé, me dévisageant. La lueur dans son regard avait disparue. Elle s’était transformée en souffrance et je le comprends que maintenant. Il avait alors fait demi-tour et rentrait sans m’accorder un seul regard ni une seule parole. J’avais tenté de me raccrocher à sa main mais il m’avait très clairement envoyé bouler. Alors j’avais plongé les miennes dans mes poches, marchant derrière lui en regardant le sol. Je m’en voulais tellement de l’avoir fait souffrir. Et à l’heure qu’il est je me maudis de ne pas avoir compris plus tôt mes sentiments. Les larmes dévastent de plus en plus mon visage meurtri au fur et à mesure que mes souvenirs défilent dans mon esprit.

 

_ Je suis désolé Sehun… Gémissais-je en espérant qu’il m’entende.

 

Après de longues minutes à pleurer sur mon sort, je fini par me lever du lit. Je sèche mes larmes et attrape un oreiller et tire la couverture que j’emporte jusqu’au canapé. J’attrape la télécommande de la télévision et me laisse tomber lourdement sur le divan. Je détends mes jambes sur un pouffe et me recouvre de la couette, serrant contre moi l’oreiller de Sehun. Je cherche rapidement une chaine de drama et tombe sur un qui parle d’une histoire d’amour. J’adore ce drama et j’avais l’habitude de le regarder avec mon meilleur ami.

 

Durant la diffusion, mon esprit imaginait ce à quoi ma vie aurait ressemblé si Sehun et moi étions ensemble à l’heure qu’il est. Il fait apparaitre l’homme qui a toujours fait battre mon cœur à mes côtés. Celui-ci est assis contre moi, nos jambes enlacées sur le pouffe et sa tête reposant sur mon épaule. Il me fait parfois des bisous dans le cou et je souris à ce touché, tournant mon visage vers lui pour recevoir un baiser tendre et amoureux. Il rompt notre baiser et se lève pour aller dans la cuisine alors je me retourne pour le regarder préparer le petit déjeuner. Il me rejoint quelques minutes plus tard, tenant un plateau entre ses mains. Il le dépose sur la table et nous déjeunons joyeusement devant la télévision. Parfois je le nourris et parfois il me nourrit, me faisant des blagues en mangeant ma part alors que j’ai la bouche grande ouverte. Je le frappe gentiment pour le punir alors pour se faire pardonner il s’allonge et m’attire contre lui, capturant mes lèvres d’un baiser chaste. Je souris et lui en offre un long rempli de douceur et de sentiments puis fini par m’allonger sur lui, blottissant mon visage contre son cou. Il m’enlace et caresse mon dos et mes bras, embrassant mon front tout en me répétant qu’il m’aime depuis toujours.

 

Je réalise alors que je suis seul sur le sofa et mes larmes me rattrapent, dévalant mon visage pour se perdre dans l’oreiller que je tiens maintenant sur mes jambes repliées contre moi. Je ne cherche même pas à les essuyer, ça ne servirait à rien car elles reviendront la minute suivante. Le temps passe et mes sanglots raisonnent encore une fois dans l’appartement au fil des images d’amour qui sont diffusées sur l’écran.

 

La sonnerie de l’appartement retentie soudainement, me faisant sursauter. Pris d’espoir et persuadé que Sehun a entendu mon appel au secours, je me jette hors du canapé et cours presque vers l’entrée. Je m’apprête à accueillir celui que j’aime ou son frère mais lorsque j’ouvre la porte, je reste figé devant YiXing. Je suis immobile devant son corps qui me découvre aussi lamentable que je suis et je le regarde, essuyant mon visage qui se recouvre rapidement de nouvelles larmes. Je ne comprends pas ce qu’il fait là alors qu’on ne s’est pas parlé depuis quelques temps. Il me regarde de haut en bas et je vois son regard se noircir lorsqu’il remarque que je pleure.

 

_ Tout va bien ? Me demande-t-il en penchant la tête sur le côté, laissant sa bouche ouverte par l’interrogation.

_ Qu’est-ce que tu fais là ? Questionnais-je en retour.

 

Je n’ai vraiment pas envie d’avoir de la visite maintenant. Ce que je veux c’est Sehun, et YiXing n’est pas Sehun alors je n’ai aucune raison de le voir. Plus vite je l’aurais envoyé sur les roses, plus vite je serais de nouveau seul. J’ai toujours aimé être seul et ça ne changera pas. Mais seul avec lui

 

_ Je… Sehun m’a demandé de venir voir si tout allait bien pour toi.  M’annonce-t-il en souriant.

 

Cette annonce créée en moi un choc important dans mon esprit. L’impact de ses paroles me secoue et j’ai l’impression que mes jambes vont céder sous mon poids. Je me cramponne alors à la porte pour ne pas tomber. Sehun s’inquiète pour moi ? Je ne rêve pas ? Pourquoi ne vient-il pas lui-même… Pourquoi est-ce qu’il m’envoie YiXing pour savoir comment je vais ?

 

_ Entre… L’invitais-je alors en ouvrant la porte pour le laisser entrer.

 

Il pénètre l’appartement et je referme la porte derrière lui, retournant m’asseoir sur le canapé, me recouvrant de la couverture et serrant l’oreiller contre moi. YiXing me suis doucement et regarde les alentours. Il doit se dire que cet endroit à bien changé et qu’il est bien en désordre. S’il me pose la question je lui répondrais que je m’en fou de son avis. Et c’est vraiment le cas. A l’heure qu’il est la moindre remarque devient une attaque et je ne vais pas me laisser faire. Mais il se tait et s’assoit à côté de moi, me regardant longuement et silencieusement.

 

_ Baekhyun… Tu n’as pas l’air bien… T’es sûr que ça va ? S’inquiète-t-il, me regardant d’un air peiné.

_ Est-ce que j’ai l’air d’aller bien ? Demandais-je en reniflant, essuyant mes joues.

_ Tu veux m’en parler ?

 

Sa voix est douce comme je la connais. Il est vraiment inquiet pour moi. J’ose lever le regard vers lui mais je sais que celui-ci est abattu et qu’il respire la souffrance. Je hoche alors la tête négativement, blottissant mon visage dans le coussin afin de sentir encore l’odeur de Sehun.

 

_ Je comprends… Ça fait un moment qu’on ne s’est pas vu en plus, alors c’est normal que tu ne veuilles pas me parler de ta vie privée.

_ Pourquoi il n’est pas venu lui-même… ? Osais-je demandé, le regardant plus longuement.

_ Il est toujours en colère contre toi alors il ne voulait pas te faire de faux-espoirs en revenant. Alors il m’a demandé de venir à sa place. Et je peux constater que ça ne va pas du tout. Il n’a pas voulu me dire ce qu’il s’est passé entre vous et j’aimerais bien savoir pourquoi je suis là. M’avoue-t-il en déviant son regard vers la télévision.

_ On s’est disputé à cause de… Jongin… Son petit ami… Et JunMyeon… Me confiais-je enfin d’une voix brisée mais calme.

 

Mes larmes n’arrivent plus à s’échapper de mes yeux. Mon cœur est lourd mais j’ai besoin de parler avec quelqu’un et YiXing est mon ami après tout. Il saura peut-être m’aider à retrouver Sehun.

 

_ Tu as revu JunMyeon ? Me demande-t-il presque choqué.

_ Ouais… Je sortais de la salle de sport et… il m’a trouvé je ne sais comment… Il m’a embrassé et m’a balancé des belles paroles… Quand je suis rentré, Sehun savait avec qui j’étais et on s’est disputé… Il a quitté l’appartement depuis plus d’un mois maintenant… Et je ne sais pas où il est… Je ne sais pas s’il va bien, il ne me répond pas… Est-ce qu’il va bien ? Demandais-je d’un ton suppliant, la voix tremblante.

 

Je suis réellement très inquiet pour mon meilleur ami car je ne l’ai vu qu’une fois depuis qu’il est parti et il semblait dévasté lui aussi.

 

_ Il va bien. Il va même très bien ! S’exclame-t-il en souriant.

 

Je suis heureux que YiXing ne me pose pas plus de questions à propos de JunMyeon car je ne pourrais pas lui expliquer ce qu’il m’a fait. Rien que d’y repenser, j’ai envie de vomir mais je dois me contenir pour qu’il ne s’interroge pas plus.

 

_ Il… Il est heureux… Marmonnais-je doucement.

 

Alors il m’a vraiment oublié ? Il est vraiment passé à autre chose ? Je ne comptais pas pour lui ?

 

_ Ouais. Il est allé vivre avec son mec, un certain Huang ZiTao il m’a dit. Il est grand et blond, très charmant.

_ Qu-Quoi ? Gémissais-je au bord des larmes.

 

Mon cœur venait de se briser en des millions de morceaux. Je venais de comprendre que j’étais fou amoureux de lui et voilà qu’il brise le peu de joie que j’avais réussi à trouver. Alors c’était vrai ? Sehun avait vraiment quelqu’un depuis quelques temps… Pourquoi ne m’en a-t-il jamais parlé ? Je ne connais pas cette personne, alors pourquoi me l’a-t-il caché ? Je prends une grande inspiration pour tenter de me calmer mais en vain. Mes mains cachent mon visage alors que je craque et fonds en larmes devant mon ami.

 

_ Hey, Baekhyun, qu’est-ce qu’il y a ? Me demande-t-il, inquiet.

 

Il s’avance précipitamment vers moi et me serre contre lui. A ce contact je me raidis et le repousse. Non, pas d’étreinte. Non, je ne suis pas prêt. Il se recule, ahuri par mes gestes alors je me lève, rejoignant la salle de bain dans laquelle je m’enferme. Je me laisse glisser lentement contre la porte et me laisse aller à de nouveaux sanglots violents. Mon corps est secoué mais je m’en fiche. Mon cœur est brisé, j’ai tellement mal. Je peine à respirer alors je prends de grandes inspirations bruyantes. Je tremble comme une feuille en réentendant les mots de YiXing. Ça fait tellement mal d’entendre ces paroles. J’ai l’impression de recevoir une infinité de coups de couteau dans tout mon corps. On m’achève après de longs jours d’agonie.

 

Une bonne demi-heure plus tard, je daigne enfin sortir de la salle d’eau. Une odeur m’alerte alors c’est d’un pas lent que je rejoins le salon. Je m’installe sur le canapé et constate que YiXing est en train de préparer à manger. Lorsqu’il remarque ma présence, il se retourne vers moi et me souris.

 

_ J’ai remarqué que tu avais beaucoup maigri alors j’ai pensé que tu avais peut être faim. M’annonce-t-il avec sa bonne humeur.

_ Merci… Mais je n’ai pas faim… Refusais-je en baissant la tête.

_ Je ne veux rien entendre ! Je ne suis pas venu juste pour prendre des nouvelles ! Je vais m’occuper de toi et te remettre sur pieds !

_ C’est gentil… Mais vraiment… Je n’ai pas faim… Je ne peux rien avaler sans vomir… Dis-je faiblement.

_ Mais ma cuisine est délicieuse, tu verras, tu ne vas pas t’en passer !

 

Il sourit et apporte une assiette sur la table basse, me tendant des baguettes. Je soupire et les prends en main en le dévisageant. C’est vrai que ce qu’il a préparé sent vraiment bon. Mon estomac se met même à faire du bruit, ce qu’il n’avait pas fait depuis plusieurs semaines. J’attrape alors un morceau entre mes baguettes et le porte à ma bouche, savourant ce bonheur gustatif. Il a toujours cuisiné comme un chef et il a gardé ce talent avec les années. Je me surprends à ne pas ressentir l’envie de régurgiter mon repas et encore plus lorsque je termine l’assiette, en redemandant encore.

 

_ Tu vois je te l’avais dit ! Ne bouge pas, je vais t’en chercher encore. S’exclame-t-il en repartant en cuisine.

_ Merci, hyung.

 

Il revient ensuite avec une nouvelle assiette bien pleine. Je prends le temps de manger tout son contenu. J’ai tellement faim et c’est tellement bon. Je le remercie et dévore la nourriture avant de me laisser tomber sur le dossier du canapé, soupirant d’aise mais rapidement ce nouveau moment de joie s’envole.

 

_ Je peux te poser une question ? Me demande-t-il d’un ton hésitant.

_ Oui ?

_ Il y avait quelque chose entre toi et Sehun ?

 

Cette question me fait l’effet d’une bombe. Mon euphorie s’écrase et se brise en miette, rejoignant les morceaux que mon cœur anéanti avait semés.

 

_ Je suis amoureux de lui… Avouais-je enfin à quelqu’un, percevant les larmes couler sur mes joues.

_ Oh merde… Je suis désolé…

 

Ses excuses sont sincères et je m’en réjouis. Heureusement qu’il est là pour m’écouter. Peut-être qu’il réussira à me rendre Sehun. Mais j’ai bien peur que non, étant donné qu’il a son nouveau mec… Ce n’est pas possible… Il n’a pas pu me le cacher. Il n’avait vraiment plus confiance en moi alors ? Je suis tellement pitoyable. YiXing remarque mon état qui se détériore au fil des secondes tant mon esprit me torture à me diffuser des images de mon Sehun avec ce garçon.

 

_ Je vais te faire un chocolat chaud, ça te fera du bien.

 

Il me sourit et caresse le dos de ma main pour me réconforter. Il se lève et rejoins la cuisine à la recherche de ce dont il a besoin. Je pose silencieusement ma tête sur le dossier du canapé et le regarde faire, mes larmes dévalant mes joues. Il prend une tasse et la remplie de lait qu’il inonde de chocolat. Il se retourne vers moi alors je dévie le regard, puis il le reporte sur ce qu’il fait et moi aussi. Je le vois alors rentrer la main dans sa poche et en sortir un sachet transparent de poudre blanche. Mon sang se glace lorsque je le devine verser le contenu dans la tasse. Je déglutis difficilement en me retournant, cherchant rapidement une échappatoire mais il arrive déjà. Je me replace confortablement sous la couverture et regarde l’écran, réfléchissant à comment fuir sachant qu’il est plus fort que moi. Il pose alors la tasse sur la table basse et me regarde en souriant.

 

_ Et voilà, un bon chocolat chaud ! S’enthousiasme-il avant de s’asseoir près de moi.

_ Me-Merci… Bégayais-je, tétanisé.

_ Qu’est-ce qui ne va pas ? Me questionne-t-il, intrigué par mon comportement.

_ Je n’ai pas soif…

_ Je sais que tu as soif. Regarde, tu n’avais pas faim et tu as vidé deux assiettes.

_ Je t’ai dit que je n’ai pas soif ! M’écriais-je, pris de panique.

_ Calme toi, Baekhyun… Qu’est-ce qu’il t’arrive, enfin ? S’étonne-t-il en laissant sa bouche ouverte.

 

Il pose sa main sur ma cuisse par-dessus la couverture et je me raidis. Non… Je le repousse et me recule dans le coin du canapé, m’emmitouflant sous la couverture pour qu’il ne me touche pas. Mais il semble avoir compris que j’ai remarqué son petit jeu. Son sourire chaleureux se transforme en un sourire malsain.

 

_ Pourquoi t’es là YiXing ? Osais-je demandé, tremblant de terreur.

 

Il tire doucement la couverture pour la retirer de sur mon corps. Je suis tétanisé et n’arrive plus à bouger par la peur qui me possède. Il remonte ensuite sa main vers mon col, le saisissant pour me tirer brusquement vers lui. Un cri de surprise s’envole dans l’appartement et je sens son visage approcher mon cou. Mes yeux se ferment violemment lorsque les images de JunMyeon me reviennent en tête, m’arrachant de nouvelles larmes d’effroi.

 

_ Je veux te baiser… Annonce-t-il d’une voix naturelle et cinglante.

 

Ses lèvres effleurent ma peau qu’il embrasse et lèche jusqu’à mon oreille, m’arrachant un frisson de dégout. J’attrape alors le coussin qui est à côté de moi et le frappe avec pour qu’il me lâche. Je profite de la surprise pour me lever et essayer de m’enfuir pour me réfugier dans la pièce la plus proche. Mais il est rapide et me rattrape, me plaquant contre le mur du couloir. Il envoie son poing dans ma figure d’une telle force que je sens ma lèvre exploser. Je pousse un cri de douleur alors il place brusquement sa main sur ma bouche m’octroyant une nouvelle plainte.

 

_ Pourquoi tu compliques toujours tout ? Je veux juste te baiser, après je te laisse tranquille. Me dit-il alors que mes larmes noient sa main qui me laisse à peine respirer. Tu sais depuis combien de temps j’attends ça ? Me demande-t-il en me regardant dans les yeux, collant son corps que je peux sentir se mouvoir contre le mien. Depuis que tu as troqué ta tenue de geek pour une tenue de bombe. Combien de fois je me suis branlé en pensant à toi ? Combien de fois je t’ai voulu dans mon lit ? Jamais tu t’es dit que tu aurais vécu heureux avec moi ? Non… J’étais qu’un voisin pour toi, un ami. Rien d’autres. Mais tu t’es tapé tout tes amis, sauf moi, je me trompe ? Alors maintenant je veux ma part et je l’aurais avec ou sans ton accord.

 

Il me retourne alors et me plaque face au mur. Je gémis de douleur et je tente de me débattre mais son poids contre mon corps ne me le permet pas. Il me bloque et se frotte à moi. Je peux sentir son érection gonflée rencontrer mes fesses qui se retrouvent maintenant nues. Mon pantalon est sur mes chevilles et j’essaie de hurler pour l’empêcher de faire ça mais sa main est toujours sur ma bouche. Mes pleurs sont violents et mes cris sont tranchants. Par pitié, pas encore une fois. Je revois mes violeurs se faire plaisir sur mon corps et je ressens la douleur qu’ils m’ont infligés. Je hurle encore plus fort et je suffoque. Je ne survivrais pas à un second viol. Pitié… Je m’attends à recevoir un coup mortel lorsqu’il entrera en moi mais un bruit sourd l’arrête au moment où il allait me pénétrer. Je tourne la tête vers la source de ce fracas et rencontre la personne qui pour moi était devenu un rêve. Sehun…

 

Il avait mon corps entre ses mains, j’avais son cœur entre les miennes.

Je l’ai détruit, il m’a brisé.

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales