Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 157 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 100 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1717 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Story of my life #L'histoire de ma vie Auteur: EXOfan-FIGHTING Vue: 4275
[Publiée le: 2014-05-24]    [Mise à Jour: 2015-11-01]
G  Signaler Yaoi (HxH)/School-Fic/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 23
Description:
Salut, je m'appelle Do Kyungsoo. Je suis étudiant et ma vie amoureuse est complètement pitoyable. Je n'ai pas d'ami non plus mais je le vis plutôt bien puisque je suis de nature timide. J'étudie à la SM School, lieu où les plus beaux et les plus talentueux deviennent célèbres, ce qui n'est pas vraiment mon cas...

Je vis avec ma mère. Je l'adore, c'est la seule qui me comprend et la seule qui croit en moi. Heureusement que je l'ai. Je ne sais pas ce que je ferai sans elle.

Vous vous demandez sûrement pourquoi ce serait intéressant de découvrir des chapitres de ma vie. Et bien lisez la suite et vous le découvrirez.

paring: Kaisoo
paring secondaire: Baekyeol - Hunhan - Taoris - Xiuchen - Sulay

PS: Chapitre 3 corrigé ^^
Je cherche un correcteur ou une correctrice pour le chapitre 4.
Crédits:
Les EXO ne sont pas à moi mais l'histoire sort tout droit de mon imagination.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 4

[6727 mots]
Publié le: 2015-04-02
Mis à Jour: 2015-04-05
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Coucou chère lecteurs!
Après une très très longue absence, me revoilà! Je tenais à m'excuser de, tout d'abord, avoir mis des moi avant de me décider de le publier et je tenais aussi à m'excuser sur le faite que je vous présente un chapitre un peu brouillon et non corriger. Je n'ai pas trouvé de correcteur pour corrigé ce chapitre alors encore désolé! Enjoy~

Chapitre 4


[PDV Kyungsoo]


Bip Bip Bip...


Je me retourna dans mon lit et mis mon oreiller sur la tête, essayant de couvrir le bruit strident émanant de mon réveille, mais cela ne fit qu’empirer les bruits incessant dû au réveille qui se trouvait sous mon oreiller. Je soupira avant d'ouvrir les yeux et de me redressé face à la tête de lit et me frotta les yeux avant d'attrapé mon réveille et d’appuyer sur le bouton off qui se trouvé au dessus du réveille, qui affiché désormais 7:03, mettant ainsi fin au bruit sonore assourdissant. Je sortis de mon lit et le refis pour la dernière fois. Je plia la couette et mis mon réveille dans le sac rouge ou ce trouvé mes vêtements. J'en sortis des sous-vêtements, un sweat shirt gris et un slim noir que ma mère m'avait offert à mon anniversaire, une tenue simple mais que j'affectionnais tout particulièrement. Je me dirigea ensuite vers la salle de bain, avant d'enlever mes vêtements un à un, pour les mettre dans le panier à linge sale et de me mettre sous le jet d'eau glacial. Ma douche ne pris que quelques minutes, ne voulant pas m'attarder sous cette eau froide crispant mes muscles. Je me sécha et m'habilla ensuite. Puis j’attrapai deux serviettes, qui étaient poser sur l'une des deux seules étagères présentes dans la salle de bain avant de les mettre dans mon sac rouge. Sur ce je partis dans la cuisine pour petit déjeuné. J'y trouva un mot, sans doute de ma mère, sur la table. Je me servis un vers de lait avant de m’asseoir à ma place. Je bu mon vers de lait pendant que je lisais le mot.


Mon chère petit poussin adoré,


Mange bien et dort suffisamment!

Et surtout! Surtout suis ton cœur!

Ne te préoccupe pas du regard des gens!

Tu es mignon et moi je t'aime comme ça <3

Tu vas me manqué! Bisous! Je t'aime.

FIGHTING!!!


Je reposa mon verre, désormais vide, sur la table avant de sourire, je reconnaissais bien là ma mère à travers ce message. Je réfléchis plusieurs minutes, appréhendant ma nouvelle vie, ne pas me préoccupé des regards des gens allé être difficile. Et si le groupe que j'allais intégré ne voulait pas de moi, et si eux aussi me dévisageaient comme toutes ces personnes de l'académie? Admettons qu'ils pouvaient m'apprécier et si je n'étais pas à la hauteur? Ces questions sans réponse que je me posais me provoquèrent une migraine. Je me leva et lava mon verre tentant de me changer les idées, et je me souviens alors qu'une personne viendrait me chercher à 8:30 et qui m'accompagnera à l'agence. Le directeur, Mr. Lee m'avait expliquer précédemment dans le gymnase, qu'un chauffeur me récupérera pour éviter les incidents car les élèves de l'académie connaissaient mon statue de futur membre d'un groupe et que le tirage au sort avait sans doute fait des jaloux. Il avait donc pris cette initiative pour assurer ma sécurité. Je me sécha les mains sur le chiffon de la gazinière avant de prendre le bout de papier, que j’embrassais et de partir dans ma chambre. Je pris mon sac, l'ouvris, mis le bout de papier dans le sac et au passage regarda l'heure par l’intermédiaire du réveil qui annonçais 8:27. En voyant qu'il ne me resté que trois minutes, je pris mon sac rouge et me précipita vers l'entrée où je mis mon unique paire de chaussure et enfila mon manteau avant de sortir pour peut être la dernière fois de ce que je pouvais appeler chez moi.


Devant ma maison, une voiture stationnait. Le chauffeur portant un costume noir descendit de la voiture toute aussi noir. Il vint vers moi avant de s'incliner à quatre vingt dix degré, surpris je ne réagis pas de suite, ne m'y attendant vraiment pas. Après avoir repris mes esprits je m'inclina subitement le faisant sourire. J'étais alors rouge d’embarras, il sourit de nouveau en remarquant la teinte qu'avaient pris mes joues et me demanda:


  • Êtes vous Do Kyungsoo?

  • Oui c'est bien moi. Me contentais-je de répondre.


Ce devait être un homme d'une vingtaine d'années, plus ou moins vieux que moi, il était cependant, de taille, plus grand que moi ce qui ne fit qu'accentuer mon complexe. J'étais petit et pas du tout musclé, j'avais un corps efféminé que ma mère qualifié de mignon.


Il me sortit de ma rêvasserie en me prenant mon sac avant d'ouvrir la portière arrière de la voiture. Je me rapprocha de la portière avant de m’engouffrer dans la voiture, le chauffeur referma la porte et se dirigea ensuite vers le coffre dont il ouvrit la portière, il y mit mon sac avant de la refermé et de rentré dans la voiture. Il me sourit à travers le rétroviseur et je le lui rendis timidement, lui souriant à mon tour avant de détourné le regard. Mon regard se posa alors sur les sièges en cuire brun de la voiture. J'y fis doucement glisser mes doigts distraitement, le chauffeur me mettait mal à l'aise, son comportement portait à confusion.


Durant le long trajet silencieux, je regardais par la fenêtre le paysage défilé. D'abord celui de mon quartier plutôt sombre et peu rassurant même en plein jour, des personnes titubaient déambulant dans les ruelles sans destination précise, d'autre dormaient sur des carton qu'ils avaient posé à même le sol. J'étais terrifié de voir de tels personnes lorsque j'avais emménagé dans ce quartier il y de cela plusieurs années, je refusais même de sortir de chez moi, mais au court de ces années, je m'y étais habitué trouvant désormais cela banal. C'était triste de trouvé ça banal lorsqu'on voyait la richesse de certaines personne de l'académie et la dépensant dans des choses que je jugeais inutile.


Puis les rues de Séoul défilèrent sous mes yeux, rivé à la fenêtre, à ma droite. Les rues étaient bondé de mondes contrairement à celles de mon quartier. Là, les raillons du soleil pouvaient s'élancer librement, éclairant les boutiques de la capitale, les cafés et leur terrasse mais aussi les gratte-ciels, qui défilaient sans que je ne puisse en apercevoir le sommet.


À contempler l'agitation de la ville, je ne vu pas l'heure passé, nous roulions depuis bien une vingtaine de minutes lorsque la voiture emprunta une décente menant sans doute à un parking. Ce parking souterrain étaient privée et plusieurs garde s'y tenaient. Le chauffeur à du montrer patte blanche en leur montrant un badge qu'ils ont scanné. Ils regardèrent aussi à l’intérieure de la voiture, je pus apercevoir deux vigiles portant des lunettes. Ils me dévisageaient, je pus le devinais bien qu'ils portaient des lunettes, je détester leur regard, j'avais l'habitude d'être jugé et je pensais qu'en étant artiste les gens arrêterons enfin de me juger comme ils savent si bien le faire. Quelques minutes plus tard, ils s'éloignèrent de la voiture et nous descendîmes de celle-ci. Le chauffeur vint vers moi et me sourit, son sourire était bizarre mais je passa outre puis il me tandis la main, je le regarda longuement avant de l'ignorais et d'avancer vers l’ascenseur que j'avais précédemment repéré. Ce chauffeur me faisait vraiment peur, de plus j'allais devoir prendre le même ascenseur que lui. Il me suivit et nous entrâmes dans l'ascenseur, il était splendide, du marbre sur le sol et sur la phase inférieur des trois mur de celui-ci. Une rampe en or séparait la phase inférieur de la phase supérieur qui était composée de miroirs. Les numéros d'étages d'un rouge vifs défilaient lentement sur un écran de font noir. Juste à leur droite, se trouvait une plaque en or ou était gravé SM Ent. Les portes métalliques reflétaient nos silhouettes et à travers je pouvais voir que la sienne se rapprocha de moi. Il s’abaissa à mon oreille et me souffla:


  • Vous êtes mignon... Mais que lui prenait-il


Je rougis et le repoussa, à l'aide de mes deux mains, violemment. Je me retourna vers lui et ouvris grands les yeux, j'étais déstabilisé, il m'avais pris par surprise. Je baissa la tête, aussi rouge en me triturant les doigts. Heureusement pour moi les potes de l'ascenseur s'ouvrirent, je me précipita hors de ses parois. Je me retrouva dans un couloirs tapissé de rouge, où était accroché des tableaux et des posters de différents groupes de cette agence. J'en on reconnu un ou deux car mes camarades en parlaient nuit et jour. Le chauffeur passa devant moi et se mit à avancer vers la salle au fond du couloir, je le suivie sans dire un mots. Il s'arrêta devant cette grande porte blanche avant de se retourner vers moi. Dans un mouvement d'anticipation je me recula d'un pas, il me sourit et m'ébouriffa les cheveux. Je repoussa sa main de ma tignasse noir de jais et me ré-frangea avant de détourner le regard:


  • Bonne chance on se retrouve après ton entretien, je t'attend en bas... Il sourit et s'en alla.


Je ne rêvais pas?! Je me faisais courtiser par mon chauffeur! C'était vraiment embarrassant. Dans l'académie, personne n'avait essayé de me draguer, je leur paraissais repoussant, répugnant et même indigne d'être aimé. J'avais cette impression de pouvoir commencer une nouvelle vie, revivre, écrire une toute nouvelle histoire, mon histoire. Ce chauffeur pouvait paraître agaçant, même importun mais étrangement, moi, je l’appréciait.


Je sortis de ma rêvasserie lorsqu'un homme derrière moi toussota pour me signaler sa présence. Je m'inclina pour m’excusais avant de toquer à la grande porte devant moi. J'entendis un «entrer», suivant l'ordre, je pénétra dans la salle que je supposais être le bureau. Ma supposition fut exacte, c'était bien un bureau, un très grand bureau. Les murs étaient blanc, soutenant quelques étagères où trônait plusieurs trophées de tailles plus ou moins grandes. Des fauteuils de cuir blanc cassé étaient disposé dans l’espace de droite et un bureau de bois noble trônait, quand à lui au milieu de cette grande pièce. Derrière celui-ci, se trouvait un imposant fauteuils de cuir noire sur lequel M. Lee se tenait fièrement. Dès que mon regard croisa le sien, un frisson traversa mon échine, son regard était dur, glacial. Suite à ce frisson je m'inclina à 90°, signe de respect avant de m’avançais vers son bureau et de m’annonçais.


  • Bonjour Do Kyungsoo comment allez-vous? N'êtes vous pas trop stressé?

  • Je vais bien merci. J’appréhende un peu, mais n'est ce pas normal? Lui souris-je.

  • Bon ne perdant pas de temps, derrière vous ce trouve votre manager , il vous expliquera votre emplois du temps et sera celui qui jugera si vous êtes apte à pouvoir intégré le groupe. Parlons-en du groupe, celui-ci est composé de 11 membre. Suite à ton arrivé, nous allons pouvoir séparé le groupe en deux sous unité comme cela était prévue à la formation du groupe. Si vous avez besoin de plus d'explications demandez à votre manager Lee Soo Man. Il vous détaillera les document ce trouvant dans l'enveloppe que je vous ai donner précédemment n'hésitez pas à lui posé des questions ou lui demandé de l'aide. Bon, j'ai une réunion de dernière minute très importante alors je vous prierez de m'excuser mais je dois m'y rendre.


Le directeur se leva et quitta la pièce. Je me retourna et je vis le manager s'incliner et je fis de même un peu surpris du comportement de mon directeur. Lee Soo Man me sourit et me tendit sa main. Voulait-il que je lui prenne? Mais le pouvais-je vraiment ? Je la regarda, hésitant, en triturant de mes doigts le bas de mon pull. Il dût comprendre que j'étais réticent puisqu'il pris mon poignet avant de prendre la direction de la porte. Je me fis docile et n'émis aucune objection. Nous sortîmes du bureau du directeur puis nous nous dirigeâmes vers l'ascenseur que nous prîmes. Je lui jeta un petit coup d’œil discret et le vis me sourire. J’écarquillai les yeux, surpris, et fis une grimace, tentant de lui rendre son sourire.

  • Tu n'est pas fort bavard toi?

  • Je... Euh... N-non!

  • Hahaha mon nouveau protégé est si mignon~ Dit-il plus à lui même.


Nous sortîmes de l'ascenseur pour retrouver mon chauffeur adossé contre la portière arrière. Il nous sourit avant d'ouvrir celle-ci, je m'y engouffra. Une fois à l’intérieur, je vis le chauffeur faire le tour de la voiture pour se retrouver devant mon manager qui se fit pousser contre la portière avant, côté passager. Le chauffeur posa ses main à plat contre celle-ci, de chaque côté du visage du manager. Il rapprocha son visage de celui avant du manager avant de l'embrasser. J’écarquillai les yeux et ma bouche forma un «o», j'étais très surpris. Le manager le repoussa violemment avant de s'engouffrer à son tour dans la voiture, son visage était légèrement teinté de rouge. Je fis mine de rien voir et détourna le regard pour le poser sur mes genoux, trop gêné par la scène à laquelle j'avais malgré moi assisté. La voiture démarra nous faisant sortir du parking pour s'élancer de nouveau dans les rues de la capitale. J'avais sans doute tout faut depuis le début, le chauffeur n'essayait pas de me draguer mais juste de faire connaissance avec moi, le nouveau protéger de son petit ami. C'était vraiment embarrassant ce qui me fit extrêmement rougir.


  • Alors tu as fait la connaissance de mon nouveau protéger? Demanda le manager en s'adressant au chauffeur.

  • Oui, il n'est pas très bavard et rougis lorsque tu t'adresse à lui ou que tu le complimente.

Je rougis involontairement de nouveau ce qui ne manqua pas au chauffeur.


  • Soo Man regarde, il rougit de nouveau!


Il se moquait de moi, mais le manager intervient pour prendre ma défense.


  • Mais un compliment venant de toi peu porter à confusion alors je peux le comprendre. Rétorqua t-il.


Le chauffeur eut l'air contrarier que le manager prenne ma défense et fit mine de bouder. Suite à cela, le manager l'ignora et m’expliqua les régularités de mon contrat tout au long du trajet. Je trouvais que le couple qu'ils formaient était très mignon ce qui me fis sourire.


Lorsque la voiture s'arrêta, je leva la tête et regarda par la fenêtre à ma droite. Nous étions à nouveau dans un parking, mais celui était différent, il y avait toujours des vigiles mais je m'y sentais mieux, moins oppressé. Il me paraissait plus chaleureux, plus accueillant. Nous descendîmes de la voiture avant que le chauffeur ne se dirige vers le coffre et en sortit mon sac puis il ferma la voiture à distance à l'aide d'une carte portant l’enseigne de la voiture. Nous montâmes ensuite dans l'ascenseur, semblable à celui de l'agence qui nous conduit au sixième étage, le manager tapa un code qu'il m'apprit pour que je puisse accédé à l'appartement avant que les portes de l'ascenseur ne s'ouvrirent. Nous traversâmes un long hall très lumineux pour nous arrêter à la seule porte présente dans cette halée tapissé de rouge. Les mur étaient assez simple, quelques tableaux ayant l'aire d'être peint dans un autre siècle y étaient accroché. La porte, elle, était blanche se faisant discrète dans ce long couloir. C'était beaucoup plus éclairé et sécurisé que dans les ruelles de mon quartier ce qui me rassurait. Une fois à l’intérieur de l'appartement, le chauffeur posa mon sac dans l'entrée et se retourna vers le manager pour lui déposer un délicat baisé sur la joue qui prit une teinte rougie suite à ce simple geste auquel mes yeux s'écarquillèrent.


  • Je suis désolé de vous laissé ici, mais je dois retourner travaillé, bonne chance Kyungsoo et appelez moi si vous avez besoin de mes services.


Sur ces mots il disparut l'entrebâillement de la porte que nous avions emprunté précédemment. Je me retourna vers le manager qui me sourit avant de s'exclamer:


  • Bienvenu chez toi Do Kyungsoo!

  • Merci! Répondis-je.

  • Viens, allons nous installé dans le salon pour discuter calmement de ta «nouvelle famille».


Nous nous rendîmes dans la pièce principal de la maison, une pièce plutôt simple dont se dégageait une aura masculin, des figurine étaient disposé sur quelques étagères se qui apportait un univers enfantin à cette pièce. Deux canapés adjacents en cuire blanc étaient placé au milieu de la pièce en face d'une grande télévision ce qui laissait de l'espace pour ce déplacer librement de pièce en pièce sans entrer en collision avec quelqu'un ou quelque chose. Nous nous installâmes sur l'un de ces deux canapé avant qu'il ne se retourne vers moi pour être l'un en face de l'autre. Il se retourna vers moi avant de commencer à parler:


  • Tous d'abord nous sommes ici, chez les EXO. C'est un groupe qui n'a fait ses début que récemment, il est composé de onze jeune hommes. Mais après l'intégration d'un nouveau membre, le groupe sera divisé en deux sous-unités EXO K qui fera la promotion du groupe en Corée et EXO M qui fera la promotion en Chine. Je suis le seul manager mais après la division nous seront deux, se sera plus pratique. Je ne vis pas ici mais je ne loge pas très loin. Alors en cas de problème tu n'auras qu'a m'appeler. Mais comme je sais que tu n'a pas de cellulaire, j'ai un cadeau pour toi.


Il me tendis une boite, je pus reconnaître un téléphone récent d'une marque coréenne très populaire que beaucoup de mes camarades possédé. Je le pris et le regarda d'un air interrogatif. Le manager se gratta la nuque avant de m’informai:


  • Je savais que tu n'avais pas de téléphone portable alors j'ai jugé qu'il t'en fallait un impérativement pour que tu puisse consulter ton emplois du temps ou que tu puisse nous joindre si besoin ou en cas de problème. J'y ai entré tous les numéros des membre ainsi que le mien.

  • Merci beaucoup c'est vraiment gentille.


Je souris sincèrement à cette attention qui me faisait plaisir. Cela me touchait vraiment. C'était mon premier téléphone portable, je n'avais pas vraiment les moyens de m'en offrir un de plus cela ne m'était pas très utile car la seule personne que j'étais en mesure d'appeler était ma mère qui, elle même n'en avait pas.


  • Ce n'est rien... Veux-tu visité la maison?

  • Oui je voudrais bien. M'exclamais-je enthousiaste.


Nous nous levâmes avant qu'il ne me fit visité, me montrant les différentes pièces de ce duplexe. Il y avait au rez-de-chaussée une cuisine équipé, un salon, une salle de bain et pour finir un grande salle à mangé. A l'étage ce trouvait une salle de bain et six chambres. La chambre au fond du couloir se était occupé comme toutes celles à proximité mais celle-ci n’occupait qu'une seule personne ce qui faisait d'elle ma nouvelle chambre. Elle me plaisait vraiment malgré sa simplicité, elle ne comportait qu'un grand lit au milieu de le pièce, une table de nuit sur laquelle était posé une casquette et une veilleuse, un bureau avec quelques CD éparpillés sur celui-ci. Une porte menait au dressing au se trouvait beaucoup de vêtement. Mais bizarrement, une partie de celui-ci était vide. Ce devait être la place qui était destiné à mes vêtements. Bien qu'elle était simpliste, j'aimais bien ma nouvelle chambre, elle avait l'air chaleureuse, sa décoration ne me déplaisait pas au contraire elle m'attirait, m’envoûtait, me donnait envie de connaître son occupent mais elle ne m'en apprenait pas plus sur celui-ci. J'avais juste cette impression que je l'avais déjà rencontrer, ce n'était pas une personne que j'avais côtoyé longtemps.


Après m'avoir fait visité la maison, le manager s'en alla, il devait se rendre à l'agence. Il me laissa seul alors seul me demandant de m'installer et de prendre mes repère. Je défis alors mon sac et rangea ainsi mes quelques affaires tenant sur une étagère dans le dressing. Ayant fini dans un court laps de temps je me permis de prendre mes marques dans la maison et de la visiter plus minutieusement sans pour autant m'imposer dans la vie privé de ces onze jeunes hommes en m'aventurant dans leur chambre. Ce serait assez déplacer de ma part.


Quelques heures plus tard, au alentour de dix heures et demi, on toqua à la porte ce qui me fit sursauter, je dévala les escalier mais une fois en bas je me stoppa cherchant autour de moi un objet avec lequel je pourrais me défendre. Qui pouvait bien être derrière la porte? Mon cœur battait très vite mais lorsque que la porte fut déverrouillé et que j'aperçus le manager, je lâcha un long soupir. Il n'était pas seul, deux jeunes femmes firent leur entrées. Il s'inclinèrent par politesse et je fis de même. Le manager me présenta la styliste et son assistante qui prirent mes mesures et me firent essayé plusieurs tenus ayant des styles différents. Celles qui me plaisaient finirent, cela me changé, je n'avais pas l'habitude de porter ce style de vêtement qui était au final assez simple.


Après le départ des jeunes femmes, je fis quelques plats avec ce qui se trouvait dans le frigo sous la demande du manager, nous n'avions pas le temps de commander à mangé car mon emplois du temps de l'après midi était beaucoup trop chargé et ne me le permettait pas. Mais cela ne me dérangeait pas, la cuisine était mon élément. Pendant que je m'affairais en cuisine, le manager mettait la table. Il me rejoignit ensuite dans la cuisine pour s'excuser.


  • Je suis désolé, je te demande de faire à manger mais il n'y a pas grand chose dans le frigo. Je n'est pas vraiment eut le temps de faire les courses pour pouvoir le remplir et le groupe s'entraîne beaucoup ces derniers temps donc rentre très tard et ils préfèrent se reposer. Me dit-il en se frottant la nuque d'une main.

  • Ne vous inquiétez pas, j'ai su me débrouiller.

  • Tu peux me tutoyer où même m'appeler Hyung. Il sourit. Lorsque tu me vouvoie j'ai cette impression d'être une personne plutôt âgé. Me dit-il avant de rire ce qui m'attendrit.


Après cette petite discussion, nous nous attablâmes avant de nous mettre à manger. Le silence envahi la pièce, il ne me donnait pas son avis, ce n'est pas ce que l'on fait lorsqu'on goûte pour le première fois le plat de quelqu'un et que l'on aime? Il ne devait sans doute pas aimer le plat préparé par mes soins. Il me tira de mes songes lorsqu'il m'interpella.


  • Kyungsoo, c'est très délicieux!

  • Vraiment? Vo-tu aimes?

  • Je n'est jamais mangé un plat aussi bon de l'un de mes protégés et pour tous te dire, j'en ais mangé des plats!

  • Merci! Je souris, les joues rosie.


Décidément, je rougissais beaucoup trop ces derniers temps mais ce devait être le fait que je changeais de vie. Ce que me disait manager Hyung me touchait énormément, il me complimentait, chose dont je n'avait pas l'habitude. De plus, je n'avais auparavant jamais cuisiné pour une autre personne que ma mère, c'était une première. Cela venait de moi, mais plaisait à une autre personne que ma mère, le changement de vie me plaisait plutôt bien, je pourrais vivre heureux j'avais peut-être le droit au bonheur moi aussi.


Le manager me sortit de ma rêvasserie pour m'expliquer le déroulement de la suite de mon emploi du temps. Lorsque vint l'heure, nous partîmes pour l'agence où je fis la connaissance de mon nouveau professeur de chant, un homme plutôt âgé. Il me fit faire quelque vocalises, jugeant grâce à ceux-ci l'intensité et les différentes nuances de ma voix. C'était un homme très exigent mais le plus exigent de tous, c'était de loin mon professeur de danse. Il n'arrêter pas de crier et de me rabaisser me criant que j'étais un piètre danseur. Ces dits, j'en avais l'habitude mais cela me touchait toujours autant. Je ne dansé pas bien mon corps était trop raide et mes pas n'étaient pas net, pas finis. Je le savais mais ce n'était une raison de me le hurler en plein visage que j'étais un moins que rien. Sans manager Hyung qui m'encourageait, j'aurais fondu en larme, le professeur de danse me faisant bien trop peur.


Il était dix-neuf heure lorsque nous quittâmes l'agence. Je me sentais vidé, épuisé, je ne sentais plus mes jambes et mon moral était au plus bas. L'après midi à vraiment était très dur, cela me découragé mais je ne devais pas baissé les bras, j'en avais pas le droit.


Manager Hyung me proposa d'aller faire les courses pour préparé le dîner pour le groupe. Je savais au fond qu'il me proposait cela pour me changé les idées, c'était fort sympathique. J’acceptai puis nous montâmes dans la même voiture que ce matin. Le supermarché n'était pas très loin de l'agence et à quelques pattée de maison du dortoir mais le manager insista me disant que ce serait plus sécurisé que d'y allé à pied. Le trajet ne dura comme prévu pas longtemps. Le chauffeur nous laissa devant un supermarché. Nous fîmes les courses dans la joie et la bonne humeur, j'en appris beaucoup sur le manager, c'était un homme qui tenait beaucoup à «ses protégés», il s'investissait beaucoup dans le groupe. Nous rîmes à ses blagues pas si marrante qu'il ne le pensé mais elles égayèrent ma journée qui avait été insoutenable. Nous rentrâmes avant de préparé le dîner. Faire un dîner pour treize personnes n'était pas de tout repos, nous passâmes de longues heures aux fourneaux où nous préparâmes une diversité de plats. Manager Hyung n'avait pas l'air très à l'aise dans cette pièce qui était la cuisine. Moi j'étais dans mon élément, je m'y sentais à l'aise, il m'arrivait même de chantonné pendant que manager Hyung mettait la table.


Ayant finis de préparé le dîner, le groupe n'étant pas encore rentré au dortoir, je monta à l'étage et pris de mon sac une serviette de couleur bleu ciel. Je pris avec celle-ci des sous-vêtements et mon pyjama habituel avant de me diriger vers le salle de bain. Une fois dans la pièce je ferma la porte derrière moi avant de m'arrêter quelques instants pour adirer cette salle de bain. Elle était magnifique, elle dégageait une aura masculin, cela venait sans doute des murs de faïence. Un grand miroir recouvrait le mur de gauche, des commodes recouvertes de plusieurs produits de cosmétique égayaient celui-ci. Au fond de la pièce, se trouvait une grande baignoire de couleur blanche apportant une touche de lumière dans cette salle de bain au couleurs plutôt sombre, et à droite, ce trouvait une cabine de douche avec des paroirs en verre opaque. Je me déshabilla avant de mettre mon linge sale dans le panier prévu pour cette effet, je me précipita vers celle-ci et m'y engouffra pour me laver. L'eau chaude rencontra ma peau avant de coulé sur celle-ci la faisant rougir. Cela faisait si longtemps que cette chaleur n'avait pas enveloppé mon corps. Dans cette ambiance, j’entrai dans mon monde, méditant sur la tournure qu'avait pris ma vie. Cela allait être difficile, je devais m’intégrai dans le groupe, travaillé dur pour rattrapé mon retard. Je devais supporter les moqueries, et arrivé à me faire un nom dans le métier. Je ne baisserais pas les bras! Je vais devenir ce dont j'avais toujours rêvé, qui ne serait pas aux anges à ma place? Non, je n'avais pas le droit d'abandonner, pas après ce que j'avais subit, pas après ce que ma mère avait enduré, pas aussi près du but.


Je sortis de la douche après y être resté suffisamment longtemps pour réfléchir. Contrairement à ce matin, je ne m'étais pas dépêcher de prendre cette douche qui était très agréable. Je me sécha, m'habilla et me dirigea vers le salon dont un brouhaha ce dégageait. Il y avait du monde, beaucoup trop de personnes ce tenaient dans cette pièce pour que je puisse m'y sentir à l'aise. Tous leur regards ce tournèrent vers moi lorsque je me retrouva au pied des escaliers après avoir descendu les marches de celui-ci une par une. Ils me sourirent, je tenta de leur rendre mais s'afficha sur mon visage qu'un petit sourire timide. L'un d'eux, un jeune homme blond dont les yeux étaient orné d'énormes poches, se leva des genoux d'un autre décoloré avec un air beaucoup plus sévère, avant de s'élancer à ma rencontre de me sauter dans les bras tout en me souhaitant la bienvenue. Il se présenta en tant que Huang Zi Tao un jeune rappeur.


Son geste me surprit, me faisant tout d’abord peur mais je me détendis petit à petit avant de me faire sourire, il était vraiment adorable. Les autres vinrent ensuite vers moi et me souhaitèrent à leur tour la bienvenue, m’accueillant. Cette fois j'étais gêné n'ayant pas l'habitude de monde autour de moi. Ils se présentèrent à leur tour, c'était beaucoup trop difficile de retenir une dizaine de noms et surtout lorsque ceux-ci sont dit en même temps. JE voulus me présenter à mon tour mais lorsque j'allais me lancé, il m'interpella, me devançant.


  • Kyungsoo? C'est bien toi?!

  • Jongin! M-mais...


J'ouvris grand les yeux, surpris, mais qu'est-ce qu'il faisait là? Faisait-il parti du groupe? Pourquoi ne me l'avait-il pas dit. Il m'avait sauvait et raccompagné. Je rougissais à vu d’œil me rappelant la façon dont je l'avais remercier. Je l'avais embrassé!


  • Vous vous connaissez?! S'exclama celui qui c'était présenté en tant que Byun Baekhyun. Je le reconnaissais, lui, c'était une vrai pipelette!

  • Oui, je l'ai croisé et fait sa connaissance hier soir lorsque je tentais d’échappé à des groupies qui m'avaient reconnu, il se faisait...


Il me regarda avant de sa phrase, me demandant sans doute la permission de continuer. Je le suppliais alors du regard, pour ne pas qu'il compte ma mésaventure à tout le monde. Il me sourit et n'en dis pas plus, il m'avait comprit. Je ne voulais pas que tout le monde sache que je m'étais fait agressé, c'était déjà assez embarrassant que Jongin soit au courant. J'étais heureux de savoir que Jongin faisait pari du groupe que j'allais intégré, ça me rassurais.


Suite aux présentations, manager Hyung nous proposa de passé à table mettant ainsi fin à nos discutions. Nous nous dirigeâmes alors tous vers la salle à mangé où nous nous installâmes. Avec l'aide l'aide de Manager Hyung, je servis les douze adultes affamé.


  • J'ai faim et ça à vraiment l'aire délicieux! S'exclama un grand jeune homme aux grandes oreilles. Un dénommé Park Chanyeol si je me souvenais bien. Je souris au compliment mais ne rétorqua rien il n'avait toujours pas goûter après tout.

  • J'en doute pas! Ajoutèrent Byun Baekhyun et Kim Jongdae en même temps.

  • Je ne savais pas que tu savais cuisiné Hyung! S'adressa Luhan au manager. Il fit une grimace avant de déclarer:

  • Je n'ai aucun mérite, c'est Kyungsoo qui a tout fait!


Tous les regards se tournèrent de nouveau vers moi, me faisant encore rougir. Je ne pouvais pas supportait leur regard alors je le détourna.


  • Je...N-non... Mais... Bonne appétit! Bégayais-je en me rasseyant après avoir fini de servir.


Il commencèrent alors à mangé, goûtant pour la première fois à mes plats. Certain gloussèrent lorsque la nourriture touchait pour la première fois leur palais. Je les regardais, du coin de l’œil, glousser en prenant en bouche plusieurs aliments et en lançant des exclamations. Cela me rassurer un peu me volant une sourire discret.


  • Kyungsoo tes plats sont vraiment délicieux! Épouse moi et cuisine les pour moi tous les jours. La salle se remplit alors d'éclat de rire suite à la réplique de Jongin. IL avait dit ce-ci en me regardant dans les yeux y mettant ainsi un air sérieux.


Mon cœur s'éprit de ce sentiment nouveau ratant ainsi un battement, mon corps s'emplit d'une chaleur que j'avais déjà ressentis hier soir, lorsque je lui avais embrasser la joue. Mes veines étaient parcourues par un sang chaud, brûlant. J'avais chaud, vraiment chaud. Mes joues se teintèrent, pour lui. C'était le seul pour qui je ressentais cela. Mais quel était ce sentiment? Je le regardais, le rouge aux joues ne comprenant pas vraiment ce qui m'arrivais, il ne le manqua pas puisque Jongin me fit un clin d’œil.


  • Merci... Le son qui sortis d'entre mes lèvres n'était qu'un murmure, il ne pouvait pas l'entendre, se trouvant en face de moi mais il dût le percevoir lisant sans doute sur mes lèvres car il me sourit, me montant sa parfaite dentition.


Le repas se déroula sous cette ambiance enjoué, je pourrais même dire conviviale. Cette ambiance me plaisais, j’espérais que chacun de mes repas se déroule en leur compagnie. Au court de celui-ci, j'en appris plus sur le groupe. Je savais désormais que Kim Junmyeon, un jeune homme qui essayait d'imposer son autorité mais qui n'y parvenais malheureusement pas, était le leader de la sous-unité coréenne. Et que Wu Yifan, un grand jeune homme dont je suppose qu'il mesurait plus d'un mètre quatre-vingt cinq, d'un air froid et autoritaire, était celui de la sous-unité chinoise. Il me souhaitèrent tous deux, la bienvenue dans le groupe ce qui me fit très plaisir.


Après le dîner nous débarrassâmes la table, chacun remplissant une tache précise. Je ne savais pas vraiment ce que je devais faire alors je débarrassa la table apportant ainsi les assiettes sales à l'évier. Ce fut Junmyeon qui fit la vaisselle avec l'aide de Zhang Yixing, un jeune homme aux fossettes très prononcer étant le danseur principal de la sous-unité M. Yixing chuchotait à l'oreille de Junmyeon le faisant rire et lui embrasser quelques fois les tempes le faisant ainsi rougir. Ils avaient l'air proche, vraiment très proche. Je quitta alors la pièce les laissant seuls dans leur bulle retrouvant ainsi les autres devant un film dans le salon. Je songeais alors du comportement de mes aînés, ils avaient l'air de formait un couple. Et si s'en était véritablement un? Et si ils ne l'avaient pas dit aux autres et que je ne devais de ce faite en ignorais l’existence? Que devais-je faire? Je pense que la meilleur des choses c'est de leur en parler non?


Le film se termina sans que je n'y prête attention étant trop absorbé dans mes pensé. Le manager déclara que s'était l'heure de se coucher jugeant qu'il se faisait tard et que le lendemain nous devions nous lever tôt pour aller s'entraîner. Nous montâmes par la suite tous nous coucher et Manager Hyung quitta notre dortoir.


La chambre de Jongin ne comportant qu'un seul lit, je me demandais bien où allai-je dormir. Je m'assis sur celui-ci en attendant que Jongin finisse de se changer. Il était de dos mais son dos muscler ne me laissait pas indifférent. Après avoir mis un bas de jogging gris et un débardeur noir il se retourna et je détourna le regard, étant gêné et ayant honte de mon comportement. Mais je ne pus m’empêcher de lui lancer quelques regards que je voulais discret constatant ainsi son malaise. Il se grattait la nuque et essayer de débuter des phrases pour finalement m'avouer:


  • Je te pris de m'excuser Kyungsoo, je n'ai vraiment pas eu le temps de préparé ton arrivé ainsi je te laisse mon lit et je vais dormir dans le salon.


Je m'imposais déjà assez, je ne voulais pas le déranger en m'emparant de son lit. Je le vis se dirigeais vers la porte et m’empressai de lui proposais sans vraiment réfléchir aux conséquences: ,


  • Reste dormir avec moi, de plus le lit et assez grand pour nous deux et je ne voudrais pas que tu attrape un mal de dos par ma faute.

  • Ça ne te dérange pas? Me demanda t-il en souriant.

  • Non, vraiment. Dis-je en tapotant le lit sur lequel je m'étais assis précédemment l'intiment ainsi de venir prendre place.


Il éteignit la lumière avant de me rejoindre le lit. Nous nous couchâmes dans le lit avant de rabattre la couverture sur nos deux corps. Il se cala sur une partie du lit et me tourna le dos. Je n'y avais pas pensé lors de la proposition mais c'était la première fois que je partageais un lit avec quelqu'un et le fait que ce quelqu'un était justement Jongin me rendais tout chose. C'était d'un côté vraiment gênant mais de l'autre si rassurant...


Je me mis à me remémorais la journée que je venais de passé, en commençant par le comportement curieux chauffeur, en passant par le directeur et Manager Hyung pour finir par Jongin et tous les autres. J'avais fait de très belles rencontre et d'autre plus ou moins étrange. Je pensais que j'allais me plaire dans cette nouvelle famille. Je repensais aux événement de la veille et au faite que Jongin n'avait pas dévoiler ma mésaventure, je devais l'en remercier. Après quelques minutes de réflexion, formulant se que j'allais dire dans ma tête, je me lança alors un peu maladroitement:


  • Jongin?

  • Oui? Il se retourna pour me faire face.

  • Merci!

  • Pour?

  • Pour n'avoir rien dit sur ce qui m'est arrivé hier soir.


Je le vis sourire dans l'obscure clarté qu'émettait la lune avant de me souffler:


  • Ne t'en fait pas pour ça, je voyais bien que tu ne voulais pas en parler alors je n'allais pas t'y obliger.


Il était vraiment gentille, je ne regrettais pas d'avoir fait sa connaissance hier soir même si à ce moment là, j'étais dans une mauvaise posture.


  • Je suis heureux et soulagé que ce soit toi notre nouveau membre! M'avoua t-il.


Il m'avait surpris en disant cela, mais cela me faisait vraiment plaisir et cela me fit rougir de nouveau


  • Je suis honoré de faire partie de ton groupe, j’appréhendais un peu mais maintenant je suis rassuré.


Il se mis à rire ce qui me fit sourire, son rire cristallin m'était une si douce mélodie.


  • Maintenant dort, tu en auras besoin pour demain! Bonne nuit Kyungsoo...

  • Bonne nuit Jongin...


Commentaire de l'auteur Alors comment avez vous trouvé mon chapitre très très long? Commenter pour donner vos avis car cela m'aide à avancer. Et encore désolé pour toutes les fautes!

XOXO
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales