Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 2288 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Something Strange [Fiction]
[Histoire Terminée]
Auteur: GoldFish Vue: 8490
[Publiée le: 2015-07-04]    [Mise à Jour: 2019-05-12]
G  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/Amitié/Lemon Commentaires : 41
Description:
Pairings: Sehun & Jongin (KaiSoo + SeBaek)
Résumé : Une légende chinoise raconte qu'un fil rouge relie deux personnes. Ce fil ne pourra jamais se rompre. Il peut s'emmêler mais jamais il ne cédera. Quoi qu'il arrive vous êtes destiné à rencontrer cette personne et lorsque vous l'avez en face de vous, tout s'illumine. Je n'avais jamais cru à cette légende jusqu'à ce que je me retrouve face à lui.
Crédits:
L'histoire m'appartient entièrement mais pas les personnages. Sauf les parents de Jongin XD
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 14

[5660 mots]
Publié le: 2017-01-31Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour à vous tous ~~
Le voila enfin le chapitre 14 ! Il est là ! Que se passe-t-il avecce Pepero ? Vous le saurez très vite !! J'espère qu'il vous plaira ! :D

 

 

 

J’entends le biscuit se rompre dans le même craquement que celui de mon cœur qui se brise. Mes doigts se cramponnent à son poignet comme pour le retenir ou pour me raccrocher à mes espoirs mais ceux-ci s’envolent lorsqu’il s’éloigne de moi. J’ouvre péniblement les yeux de peur de rencontrer son regard mais je ne peux y échapper. Ses iris plantés dans les miennes semblent tenter de me rassurer mais je ne sens qu’une lame qui s’enfonce dans mon cœur au fur et à mesure que la distance entre nous s’installe.

 

Je lâche finalement doucement ma prise sur lui et recule d’un pas. Son regard me cri ses excuses mais la déception est là et ne peut que l’être.

 

Je me recule doucement et baisse la tête, me fondant dans le décor en attendant la suite des évènements sans hâte car maintenant c’est à lui de partager un Pepero avec quelqu’un. Cette simple idée d’imaginer une autre personne aussi proche de Sehun voire même à la limite de ses lèvres éveille en moi une jalousie sans pareille. C’est donc nerveusement que je me mords la lèvre tout en observant Sehun placer le biscuit entre les siennes. Je le vois faire signe à un garçon qui semble avoir le même âge que nous et celui-ci ne semble pas contre. Il a même l’air très heureux. Cette pointe de jalousie enfonce petit à petit un nouveau pieu dans mon cœur au fur et à mesure qu’ils se rapprochent et que le bâton qui les sépare diminue. Mais ce n’est rien comparé à la claque que je me prends lorsque leurs lèvres s’entrechoquent, amusant les autres jeunes présents.

 

Déçu, blessé et surtout jaloux, je baisse la tête comme pour fuir cette triste vérité. J’entends le rire cristallin de Sehun raisonner dans mes oreilles mais je n’ose pas regarder la scène. Je sens soudainement quelque chose me percuter mais je comprends que c’est lui lorsque son parfum m’enivre et que sa main rencontre ma hanche tout en formant une barrière protectrice à l’aide de son bras entre ces personnes et moi. Je relève doucement la tête pour le regarder mais il nous fait reculer légèrement en les saluant avant de se retourner vers moi, son bras entourant maintenant ma taille.

 

_ Ça va ? Me demande-t-il avec un visage adorable, ayant l’air inquiet.

_ Hm… Dis-je en fuyant son regard un long instant. On y va ?

 

Son regard parcourt rapidement l’intégralité de mon visage comme pour essayer de comprendre ce qu’il se passe mais je ne lui laisse pas plus de temps et fais demi-tour, me remettant en route vers les rues de la ville. J’entends derrière moi Sehun saluer une dernière fois les autres puis courir pour me rejoindre, m’attrapant par la main avant de me tirer et de courir dans les rues commerçantes.

 

_ J’ai vu une boutique pas mal, viens ! Me dit-il alors qu’il continue son chemin.

_ Attends ! Râlé-je en stoppant sa course, détachant ma main de la sienne ce qui le fait se retourner vers moi, intrigué.

 

Le visage fermé, je le regarde afin de lui dire que là, tout de suite, je n’ai pas envie de m’amuser ou quoi que ce soit. Surtout s’il fait comme si de rien n’était. Il soupire et s’avance vers moi, prenant cette fois-ci délicatement mes deux mains.

 

_ T’as pas le droit de faire la tête. Dit-il de but en blanc, son regard perçant le mien.

_ Je fais pas-

_ Si tu fais la tête et tu es un très mauvais menteur. Continue-t-il en faisant une moue adorable. C’était un jeu Jongin, t’as pas le droit de me faire la tête pour ça. J’ai rien fait !

 

Je le regarde dans les yeux et détache doucement mes mains des siennes et me recule, un air triste sur le visage.

 

_ Justement…

 

Puis je le contourne et reprends mon chemin tout en regardant l’heure. Je ne pensais vraiment pas que les choses tourneraient ainsi et j’ignore comment elles vont se finir mais à l’heure actuelle je n’ai pas envie de plaisanter, ou quoi que ce soit. J’ai mal au cœur et il ne semble pas comprendre pourquoi et j’ai l’impression que c’est de ma faute. J’ai toujours été jaloux et ça ne changera pas.

 

Je soupire alors et continue ma visite plus ou moins seul même si je sais que Sehun est sur mes talons à quelques mètres de moi. Je regarde les vitrines de chaque boutique même si le cœur n’y est pas vraiment puis je finis par entrer dans l’une d’elle, voyant des objets insolites installés dans la vitrine. Traversant les rayons en regardant toutes les babioles sur les présentoirs, je m’amuse avec certaines choses et essaie de comprendre le fonctionnement d’autres lorsque j’entends mon prénom.

 

Je relève la tête à la recherche de mon ami et le vois à l’autre bout de la boutique, des lunettes de soleil de toutes les couleurs en forme de guitares sur le nez. Un petit sourire étend mes lèvres lorsque je vois ses mimiques de semblant de Rockstar et je ris lorsqu’il fait un mouvement de tête pour remettre en place une frange inexistante. Il retire finalement les lunettes et me regarde en souriant alors j’approche de lui pour venir voir les autres lunettes. Je sens une pression sur mon épaule et lorsque je me retourne vers Sehun, il a les mains placées devant ses yeux de façon à cacher son visage. Il les écarte doucement, un sourire timide aux lèvres, dévoilant des lunettes de soleil rouges en forme de cœur. Il pointe ensuite ses yeux du bout de deux de ses doigts puis pointe les miens.

 

Une vague de chaleur me submerge lorsqu’une signification bien particulière me vient en tête suite à ce geste. Quelque peu déstabilisé, je le regarde mais les lunettes m’empêchent de voir ses yeux. J’avance alors pour être plus proche de lui. J’attrape ses lunettes en même temps que deux bras passent mon dos, étirant davantage son sourire. Je lui offre un petit sourire intimidé et lui retire ses lunettes, plantant enfin mon regard dans le sien. Il est tellement doux…

 

_ Tu fais plus la tête ? Me demande-t-il d’une voix mielleuse qui semble rassurée.

_ Hm… Je crois que non… Réponds-je en souriant malicieusement. Mais…

 

Il hausse un sourcil, perplexe face à mon début de phrase. Je ris et fais semblant de réfléchir avant de remonter l’une de mes mains vers son visage. Il me regarde faire alors que je passe doucement mon pouce sur ses lèvres comme pour enlever les traces de ce garçon qui a eu la chance, contrairement à moi, d’y gouter. Ses lèvres s’étirent sous la pulpe de mon doigt alors je reporte mon regard dans le sien.

 

_ J’avais déjà oublié… Me souffle-t-il alors qu’il resserre son emprise sur moi.

 

Je lui offre un petit sourire puis entoure mes bras autour de son cou, me rapprochant de lui jusqu’à me coller tout contre son corps. Je plonge doucement mon visage contre lui, l’y blottissant contre son cou. Je ferme lentement les yeux pour m’imprégner de son odeur tout en le sentant lui aussi plonger son visage contre le mien. Je me sens tellement vivant avec lui… Tellement apaisé, tellement libre, tellement moi–même. Je me sens enfin heureux. Je me sens revivre quand je suis dans ses bras.

 

Qu’est-ce que je l’aime.

 

Alors c’est ça ? C’est vrai cette fois ? Je suis retombé amoureux ? Et de Sehun cette fois ? Wow… Je ne pensais pas que ça se passerait si vite. Mais Sehun a un effet tellement… Tellement quoi d’ailleurs… ? Il est gentil. Il est attentif. Il est protecteur. Il est beau, même très beau. Trop beau. Il est charmant. Il est doué. Il est attendrissant. Il prend soin de moi. Il me rend heureux. Il m’apaise. Il s’inquiète pour moi. Il me comprend. Il est devenu tellement de choses pour moi depuis que je le connais. En y repensant, avant de le connaître, ma vie était devenue tellement sombre et malheureuse. Depuis que je le côtoie je ne pense presque plus à celui qui fut mon premier amour. Ai-je déjà fait le deuil de sa disparition ? Non… Je ne pense pas. J’ai juste trouvé une épaule sur laquelle me reposer et qui, par la même occasion, ne veut que mon bien… Mais que dira-t-il le jour où il découvrira la vérité ? Est-ce que je vais le perdre lui aussi ? Non, je ne veux pas… Je l’aime tellement, je ne veux pas qu’il parte.

 

Je ne veux pas qu’il m’abandonne comme Kyungsoo l’a fait.

 

Plongé dans mes pensées je ne vois pas le temps passer d’autant plus que ses caresses dans le creux de mes reins, sa respiration contre ma peau, son odeur rassurante et sa chaleur me bercent et m’apaisent. Je le sens soudainement relever la tête alors je fais de même. Il m’offre un petit sourire et dépose délicatement ses doigts sur ma joue pour la caresser tendrement avant de déposer son front contre le mien. Appréciant la douce ambiance que forme la bulle dans laquelle nous sommes enfermés, je ferme longuement les yeux, voulant me convaincre qu’il restera près de moi. Cependant, un doux frisson me fait vibrer de la tête aux pieds lorsque je sens son nez caresser doucement le mien, puis lorsque son souffle chaud se répercute contre mes lèvres. Perdant totalement pied face à lui, je resserre doucement ma prise dans ses cheveux comme pour l’empêcher de s’éloigner ou plutôt pour m’empêcher de m’écrouler devant lui.

 

Tout mon intérieur me brûle et me fait horriblement mal à cause de l’appréhension, de l’envie et de la hâte. L’air ambiant m’étouffe et me consume alors que je peux percevoir que ses lèvres ne sont qu’à quelques millimètres des miennes. Un spasme bloque ma respiration alors j’ouvre difficilement la bouche pour reprendre une bouffée d’air qui me manque. Mais dans mon geste, ma lèvre effleure la sienne et me provoque une décharge électrique des plus intenses mais qu’est-ce que c’est bon…

 

J’en veux plus…

 

M’apprêtant à réitérer l’acte et peut-être plus, je m’avance davantage près de lui lorsqu’un raclement de gorge surgit de nulle part.

 

Ouvrant précipitamment les yeux comme lorsqu’on se réveille d’un cauchemar, je tourne vivement la tête vers ma gauche, découvrant une vendeuse qui s’incline respectueusement face à nous.

 

_ Excusez-moi de vous déranger, dit-elle avant de marquer une pause interminable. Mais vous êtes dans un lieu public, si vous pouvez sortir de la boutique pour… continue-t-elle en nous désignant poliment, je vous en serais très reconnaissante.

 

Réalisant soudainement la situation, je ne tarde pas à être submergé d’une vague de chaleur des plus brulantes. Ma bouche s’ouvre, choqué et honteux d’avoir été exposé ainsi au monde et surtout extrêmement gêné par toute cette situation. Le rouge plaqué sur le visage, le corps tremblant par la descente vertigineuse sur Terre, je m’incline presque brutalement face à la vendeuse ainsi que face à Sehun. Ne lui offrant même pas un regard, trop gêné pour le faire, je m’enfuis, ne semant que l’écho de mon prénom sorti de sa bouche sur mon passage, et sors du magasin pour retrouver l’air que je trouve anormalement frais en cet été étouffant, l’écho de mon prénom raisonnant dans ma tête.

 

Une fois dehors je prends mon visage dans mes mains et m’insulte de tous les noms. Il va me prendre pour un fou, il n’y a pas de doute. Je fais les cents pas, toussant anormalement à cause de ma bouche étrangement sèche. Qu’est-ce qu’il fait chaud ! Comment je vais pouvoir le regarder dans les yeux après ça ? Et pourquoi n’est-il pas là d’ailleurs ? Est-ce qu’il a fui lui aussi ? Paniqué à l’idée qu’il l’ait fait, c’est d’un pas décidé que je me dirige à nouveau vers la porte du magasin lorsque celle-ci s’ouvre sur Sehun. Surpris de le découvrir devant moi, je n’ai pas le temps de m’arrêter que je lui rentre dedans sans trop de violence. Par reflexe, il passe son bras dans mon dos, me rapprochant de lui pour que je ne tombe pas.

 

_ Ça va ? Me demande-t-il avec ce sourire protecteur sur les lèvres, me faisant rougir d’autant plus lorsque je me rappelle de ce qu’il vient de se passer.

 

Ne sachant quoi répondre, j’hoche doucement la tête, m’éloignant doucement de lui.

 

_ Désolé de t’avoir fait attendre, j’ai juste acheté quelque chose. Dit-il en souriant à nouveau, l’air heureux, puis glisse ses doigts entre les miens, les entrelaçant étroitement, avant de reprendre notre chemin. J’te propose qu’on monte au point de vue sur les collines pour manger dans un petit restau, t’en dis quoi ?

_ Ils font du poulet fris ? Demandé-je, tout d’un coup très intéressé.

_ Bien sûr ! Le poulet c’est la vie ! Rit-il en me faisant faire de même. Mais avant ! Bubble tea ! Dit-il en nous dirigeant vers un petit café qui en propose.

 

Ça tombe bien, j’ai besoin de m’hydrater.

 

_ _ _ _ _

 

Après le repas qui était d’ailleurs délicieux, nous quittons le petit restaurant spécialisé pour nous approcher du sommet de la colline. Aussi excité qu’un enfant car j’adore vraiment ce genre de chose, je laisse en plant Sehun et cours vers les rambardes, m’y appuyant dessus tout en me faisant subjuguer par la beauté du paysage. 

 

_ Wow, c’est sublime…

 

Les étoiles dans les yeux, j’admire chaque recoin du panorama qui s’étend devant moi jusqu’à l’horizon où l’océan se perd dans le ciel. Je suis tellement heureux d’être ici, de pouvoir découvrir ce paysage que je n’oublierai jamais, et avec la personne que j’aime. Rougissant à cette pensée, je tourne doucement la tête vers celui qui fait à nouveau battre mon cœur, admirant son visage tout aussi ébloui par le spectacle. Il remarque probablement que je l’observe alors il tourne lentement la tête vers moi, plongeant son regard dans le mien. Ressentant soudainement un manque de sa présence contre mon corps, je suis naturellement attiré par le sien, me rapprochant et me collant contre lui.

 

Il sourit davantage alors que je reporte mon regard sur la ville en contrebas. Je ne compte pas une minute que je sens sa main doucement se déposer dans le bas de mon dos. Je ferme les yeux pour sentir son touché et le perçois la remonter le long de ma colonne vertébrale d’une lenteur qui m’arrache un frisson de bienêtre. Vraiment trop heureux par l’euphorie, je me mords la lèvre afin de contenir mon excitation, baissant la tête pour me contrôler et ne pas sauter partout comme un enfant. Je n’y peux rien, je me sens enfin vivant et tellement heureux !

 

Sa main arrive finalement sur ma nuque qu’il presse doucement, la massant de son index et de son pouce. Je ferme les yeux car je dois avouer que j’adore lorsqu’on me fait ça et il doit le remarquer car je sens soudainement son souffler contre mon oreille.

 

_ Touché… Me murmure-t-il au creux de mon oreille avant de venir se placer dans mon dos alors qu’un délicieux frisson remonte le long de ma colonne vertébrale, reproduisant le chemin précédemment tracée par sa main.

 

Ses deux bras enlacent finalement ma taille et mes mains rejoignent les siennes sur mon ventre. Il dépose doucement sa tête sur mon épaule avant de la blottir contre mon visage. Le cœur battant à cent mille à l’heure, je ne peux que me laisser à nouveau emporter par mes sentiments.

 

Je le veux tellement.

 

Nos yeux fermés et nos visages se caressant l’un l’autre d’une tendresse infinie, je respire doucement cette odeur que j’aime tant. L’une de ses mains quitte soudainement sa place pour délicatement se poser contre ma joue qu’il caresse de son pouce. J’ouvre doucement les yeux et rencontre son regard dans lequel je peux voir une lueur qui brûle et m’enflamme instantanément. Je blotti amoureusement mon visage contre sa paume, voulant encore plus de contact mais il le tourne vers le sien, l’approchant jusqu’à frôler mes lèvres. Mon souffle se coupe instantanément comme littéralement pendu à ses lèvres et j’attends l’heure de ma sentence. Ses lèvres rencontrent enfin les miennes, se pressant d’une telle douceur contre elles. C’est à ce moment-là que je sens des ailes se déployer dans mon dos alors que je réponds favorablement à son geste.

 

Enfin.

 

Nos lèvres s’éloignent une première fois, se retrouvant naturellement une nouvelle fois mais de façon moins anxieuse et en faisant durer le moment plus longtemps. C’est un doux baiser en surface mais qu’est-ce qu’il me plait…

 

Notre premier baiser.

 

Nos lèvres s’éloignent encore et j’en profite pour me tourner face à lui, lui offrant le plus beau de mes sourires avant de me mordre la lèvre tant j’ai envie de recommencer. Il fait de même et remonte doucement sa main sur ma nuque, la tenant fermement mais avec douceur et passe son second bras dans mon dos. Il m’avance lentement vers lui pour que nos corps se collent pendant que j’entoure sa nuque de mes deux bras, les nouant autour pour diminuer davantage l’espace entre nous. Il appuie enfin légèrement sur ma nuque pour approcher mon visage, faisant l’autre bout du chemin jusqu’à reprendre ma bouche d’assaut avec toute la douceur du monde.

 

C’est tellement bon. J’ai l’impression d’être enfin libre, d’enfin respirer comme si la seule chose qui me manquait jusqu’à présent était de l’air. Comme s’il était cet air. Mon oxygène. Je me sens tellement léger, tellement heureux, tellement moi-même. Pour la première fois de ma vie je me sens entier. Entier comme je ne l’ai jamais été…

 

Après de nombreux baisers en surface, nous nous éloignons finalement, nous jaugeant tous les deux. Son sourire s’étend sur ses lèvres, en étirant le mien par la même occasion. Je plonge alors mon visage dans son cou, pris d’un soudain élan de fatigue, ou plutôt d’apaisement, de soulagement. Il me sert contre lui plus étroitement, caresse mon dos et embrasse mon front comme pour me bercer, et ça fonctionne.

 

_ Alors ça y est… Entends-je près de mon oreille, ce qui étire à nouveau mon sourire. Tu es à moi.

 

Je me mords la lèvre d’excitation à l’entente de ces mots qui me réchauffe le cœur. Je redresse alors la tête vers lui et le regarde avec des yeux plein d’amour avant de remonter ma main sur sa joue pour tourner son visage vers le mien. Il me regarde en souriant alors que j’avance vers lui pour capturer ses lèvres dans un long baiser rempli de tout ce que je ressens pour lui.

 

_ Et tu es à moi. Confirmé-je d’un énième baiser sur ses lèvres qui me manquent déjà. Et elles… dis-je en les désignant d’une caresse à l’aide de mon pouce avant de replonger mon regard dans le sien,  sont aussi rien qu’à moi.

 

Il sourit et embrasse mon pouce d’un léger baiser avant de m’appuyer contre la barrière et de capturer mes lèvres dans un baiser plus passionné et… langoureux. Ce baiser plus entreprenant a pour effet de me faire décoller et me cramponner à lui par la surprise. Je sens sa langue venir à la rencontre de la mienne alors j’agrippe ses avant-bras pour garder les pieds sur terre, retenant un gémissement d’aise tant j’aime cette approche dominante mais tellement douce. Et sans me faire prier, je réponds doucement à son baiser car je n’ai aucune envie de faire l’inverse.

 

Les minutes pendant lesquelles nous nous embrassons semblent filer comme des heures à tel point que lorsque nous nous séparons, le soleil a disparu pour ne laisser place qu’à de gros nuages épais. Je lève alors la tête, toujours emprisonné dans les bras de Sehun qui fait de même, et regarde le ciel qui ne présage rien de bon. Je sursaute lorsqu’une goutte d’eau tombe dans mon œil puis ris par la suite car je n’ai visiblement que très peu de chance pour que, de toutes les gouttes qui tombent ici et là, l’une d’entre elles me tombent dans l’œil.

 

_ On dirait qu’on va se prendre une bonne averse, dit Sehun en plaçant sa main au-dessus de mon front comme pour me protéger des gouttes.

 

Mais il n’a pas vraiment le temps de terminer sa phrase qu’un éclair bien net fend le ciel, provoquant un craquement conséquent, un puissant grondement ainsi qu’une pluie déferlante sur la ville. Autour de nous, les gens crient, les enfants pleurent et tout le monde cours pour se mettre à l’abri. Sehun passe son bras dans mon dos pour me guider vers le chemin qui nous a permis de monter jusqu’ici. Déjà trempé jusqu’aux os dû à la quantité d’eau qui tombe du ciel à la seconde, nous courons prudemment pour ne pas glisser. Pour nous permettre une meilleure ascension, nous courons maintenant main dans la main, nous entrainant lorsque l’un de nous fatigue.

 

Nous continuons notre chemin et retraversons la ville suivit des flashs lumineux et de la pluie battante lorsque Sehun, légèrement derrière moi, ralenti, puis tire sur mon bras pour que je m’arrête.

 

_ Quoi ? Il faut rentrer ! Râlé-je en me retournant vers lui, on va attraper fr-

 

Je n’ai pas le temps de terminer ma phrase que mon visage se retrouve soudainement emprisonné par deux mains et qu’une paire de lèvres s’échoue contre les miennes. Sa prise sur mon visage se détend et ses doigts glissent dans mes cheveux pour mieux me posséder. Perdant une nouvelle fois pied, je ne peux que répondre à ce baiser tellement passionné, langoureux et surtout amoureux. Notre échange dur encore et encore alors que la pluie s’abat sur nous. Nos vêtements dégoulinent mais nous l’ignorons, continuant de nous embrasser comme si notre vie en dépendait, comme si les événements nous rattrapaient. Nous nous embrassons comme si nous venions de réaliser que, ça y est, nous sommes enfin ensembles.

 

Cependant le temps reprend son cours lorsqu’un nouveau craquement plutôt effrayant parvint à mes oreilles, me faisant sursauter. Je m’éloigne de lui et le frappe gentiment.

 

_ On aurait pu déjà être arrivé ! Continué-je de râler, me recoiffant malgré le fait que ce soit inutile.

_ Désolé mais… J’ai toujours rêvé de faire ça. Répond-t-il en riant, me reprenant la main pour reprendre notre chemin.

_ Oh Sehun, tu es un vrai gamin, ris-je à sa suite, courant dans les flaques d’eaux présentes sur la route.

 

Nous arrivons finalement à l’hôtel et montons dans notre chambre, semant sur notre chemin des filets d’eau à cause de nos vêtements trempés. Dans l’ascenseur, je sens le regard insistant de Sehun sur moi. Je le regarde.

 

_ Qu’est-ce qu’il y a ? Demandé-je, curieux de me sentir observer de cette façon.

 

Il se racle la gorge avant de s’approcher de moi, approchant son visage à une distance bien trop inexistante de mon visage. Son regard se plante dans mes yeux alors que nos lèvres s’effleurent.

 

_ Porter un tee-shirt blanc avec un tel col devrait t’être interdit… Commence-t-il en s’éloignant un tout petit peu afin de baisser le regard entre nous puis le replanter dans mes yeux. Surtout quand il pleut. Finit-il avant de m’embrasser d’un simple baiser tellement doux.

 

Je souris face à cette réflexion même si le rouge me monte un peu aux oreilles. C’est tellement plaisant de se sentir attirant aux yeux de la personne qu’on aime. Lorsque la sonnerie de l’ascenseur nous annonce que nous sommes arrivés, il se retourne dos à moi et je me mords la lèvre, me collant contre son dos.

 

_ Parce que tu crois que tu es mieux avec ce haut qui ne cache presque rien ? Lui dis-je tout contre l’oreille avec un sourire satisfait.

 

Il rit doucement et attrape mes mains, les entourant autour de sa taille pour nous faire avancer dans cette position, peu confortable, jusqu’à notre chambre. Je ris face à son comportement mais l’enlace fermement lorsque nous arrivons devant la porte. Il sort la clé de sa poche et l’insère dans la serrure, ouvrant enfin la porte. Nous entrons tous les deux et je la referme derrière moi avant de me faire doucement plaquer contre, Sehun tout contre moi, dévorant à nouveau ma bouche. Je le repousse après quelques secondes.

 

_ Vas vite te changer avant de tomber malade… Lui ordonné-je en tentant de le faire reculer.

_ Mais je veux t’embrasser… Encore et encore… Me dit-il avec cette bouille qui ne peut que vous faire craquer.

_ Si tu tombes malade tu ne pourras plus m’embrasser si tu ne veux pas me contaminer, trouvé-je comme excuse pour qu’il aille se changer. En vain, il se recolle contre moi pour me faire un énième bisou, un sourire idiot sur les lèvres.

_ Tu n’as qu’à venir avec moi, tu dois aussi te changer pour ne pas tomber malade. Me répond-t-il, me prenant au dépourvu sans manquer de me faire me crisper légèrement à cette idée.

 

Pendant quelques secondes qui paraissent une éternité, plus rien ne se passe.

 

_ Excuse-moi… Entends-je tout bas, je ne voulais pas te mettre mal à l’aise

 

Je m’apprête à ouvrir la bouche pour lui répondre quand celle-ci rencontre un obstacle qui n’est autre que celle de Sehun, déposée tendrement comme une excuse à son invitation.

 

C’est beaucoup trop tôt pour moi.

 

Il va finalement prendre sa douche alors j’en profite pour regarder mon téléphone pour m’assurer que tout se passe bien à la maison. Lorsqu’il a terminé, c’est à mon tour d’y aller. Pendant ce temps-là j’entends du bruit à côté et je m’interroge sur ce que mon désormais petit ami fait de l’autre côté de la cloison.

 

Lorsque je sors de la salle de bain en jogging et tee-shirt noir, je remarque un changement dans la chambre. En effet, pendant mon absence, Sehun a bien fait son petit manège, collant nos deux lits ensembles. Celui-ci est d’ailleurs étendu en étoile de mer dessus, ce qui m’arrache un rire.

 

Je m’avance vers lui, grimpant sur le matelas afin de m’échouer de la même façon sur son dos, mais un peu décalé pour pouvoir faire face à son visage. Je glisse mes doigts dans ses cheveux encore mouillés avant de venir doucement l’embrasser.

 

_ Maintenant tu peux m’embrasser autant que tu veux… Lui chuchoté-je au bout des lèvres en caressant ses cheveux.

 

Un sourire heureux étend ses lèvres alors je me glisse à ses côtés, le laissant prendre une position plus confortable, entourant ma tête de son bras gauche alors qu’il reprend possession des miennes pour un énième long et interminable baiser durant lequel nos langues dansent ensembles. Il n’y a, à l’heure actuelle, plus rien pour nous séparer, plus rien pour nous interrompre. Il n’y a que nous deux et notre amour. Mais ce baiser trouve malheureusement sa fin même s’il est suivi par de nombreux autres petits. Nos visages se câlinent, nos lèvres s’épousent jusqu’à ce qu’une chose me revienne en tête.

 

_ Tu as encore mal au dos ? Demandé-je en caressant sa nuque du bout de mes doigts.

_ Un petit peu oui, mais c’est supportable… Répond-t-il en m’offrant un petit sourire.

_ Je vais te masser, lui annoncé-je en me redressant, m’installant à califourchon sur ses cuisses. Mais il va falloir enlever ça, continué-je en attrapant les pans de son tee-shirt pour les relever.

 

Il m’aide et lorsqu’il passe au-dessus de sa tête, Sehun l’envoie sur le troisième lit, s’installant confortablement face au matelas. Tout en débutant mon massage, j’en profite pour démarrer une conversation.

 

_ Tu as l’air de bien connaître la ville, tu es déjà venu ici avec Baekhyun ? Demandé-je le plus naturellement possible, n’étant absolument pas gêné et jaloux de parler de ses ex puisqu’à l’heure d’aujourd’hui, il est avec moi.

_ Non, pas avec Baekhyun… Commence-t-il avant de lâcher un soupir d’aise suite à mes gestes. Je venais ici en vacances avec mes parents quand j’étais petit. J’adore cette ville, et l’océan est magnifique. Tu es la première personne en dehors de ma famille que j’emmène ici. Tout comme tu étais le seul que j’ai emmené sur la falaise la dernière fois.

 

Je rougis face à cet aveu. De savoir que je suis, pour lui, aussi important pour m’emmener à ses endroits secrets me touche au plus profond.

 

_ D’ailleurs je m’étais fait un ami qui vivait ici, mais ça fait tellement longtemps que je ne sais même pas s’il vit encore ici. Quand on est des enfants, on ne sait pas vraiment comment garder contact avec une personne.

 

Il soupire.

 

_ Tu penses qu’il fait quoi en ce moment ? Lui demandé-je par curiosité.

_ Je ne sais pas… Peut-être qu’il est astronaute, se met-il à rire, m’emportant avec lui sur son passage. Ou peut-être qu’il élève des animaux à la campagne, j’en ai pas la moindre idée. À vrai dire, je n’ai qu’un vague souvenir de lui. C’était il y a tellement longtemps. Je me rappelle juste qu’il s’appelait Johnny et qu’il était américain. Il est peut être reparti vivre là-bas…

_ Mh… Peut-être…

 

Je hausse les épaules car je n’en sais pas plus que lui et ça me rend un peu triste de savoir qu’il a perdu un ami.

 

Ayant terminé mon massage, je me laisse glisser à ses côtés, m’allongeant sur le dos alors qu’il me fait une place. Je regarde le plafond, dans mes pensées, me rappelant des personnes que je considérais comme mes amis mais qui ne l’étaient finalement pas tant que ça. Est-ce que ce Johnny pense encore à Sehun de la même façon qu’il pense à lui ?

 

_ Et toi alors… raconte-moi un peu ton enfance, demande Sehun alors que je déglutis rien qu’à imaginer raconter ces moments que je veux oublier.

 

Je ne réponds pas tout de suite, faisant un bref historique de ce qu’a représenté ma vie lorsque j’étais enfant. Je soupire.

 

_ Ma mère a perdu la vie lorsqu’elle m’a mis au monde et mon père n’étais pas là alors j’ai grandi dans un orphelinat à Daegu.... Commencé-je en marquant une pause, n’aimant pas particulièrement cette histoire même si je ne m’en rappelle pas vraiment à cause de mon jeune âge. J’y suis resté jusqu’à mes cinq ans avant qu’une famille veuille bien m’adopter…  

 

Je soupire. Les larmes me montent aux yeux en me remémorant le calvaire que j’y ai vécu.  Je sens soudainement la main de Sehun venir prendre la mienne en guise de soutien ainsi que son corps se rapprocher de moi. Indirectement, ses gestes m’encouragent à poursuivre.

 

_ Mais ce n’était pas la famille rêvée… Pendant deux ans je me suis fait battre par mon père adoptif pour je ne sais quelles raisons… Il devait être saoul… Il frappait aussi ma mère adoptive qui tentait de me protéger… Du coup, un soir, je me suis enfui de leur maison. Je me suis réfugié dans une supérette où le propriétaire m’a trouvé et a appelé la police. Ils ont découvert où vivaient mes parents adoptifs et ont aussi découvert que j’étais battu alors ils m’ont retiré de cette famille et m’ont replacé dans un autre orphelinat. J’avais sept ans à cette époque et je suis resté trois ans de plus, jusqu’à mes dix ans, là-bas. C’est à ce moment-là que YuMin et KwangJun m’ont adopté… Je suis tellement heureux d’avoir pu trouver une famille aimante même si ce ne sont pas mes vrais parents. Pour moi ils le sont.

_ Je suis heureux que tu aies enfin trouvé une bonne famille. Me dit Sehun en serrant ma main, déposant ses lèvres contre ma tempe. Maintenant, tu m’as moi en plus d’eux, si tu as besoin de te reposer sur quelqu’un.

 

Je tourne doucement la tête vers lui, plongeant mon regard rempli de larmes dans le sien. Je cherche au fond de ses yeux une preuve, un indice qui pourrait me redonner confiance en l’humanité. Je cherche une chance d’à nouveau être heureux et moi-même. Je me sens tel un chiot abandonné dans une boîte au milieu de la ville, se faisant maltraité par le monde qui l’entoure.

 

_ Ne m’abandonne pas… Lui murmuré-je au bord des larmes, totalement à bout émotionnellement en revenant sur le résumé de ma vie : abandon, trahison, disparition.

 

Toujours de l’amour qui se termine mal…

 

_ Jamais je ne t’abandonnerai… Rien ne changera entre nous, d’accord ? Me rassure-t-il avec un sourire chaleureux avant de caresser mon nez du sien. Ne pense plus au passé, vis le présent avec moi. Oh ! Je sais !

 

Il se redresse et se penche au-dessus de moi, vers mon cœur, avant d’y déposer un baiser, puis un autre avant de venir se blottir dans mes bras, enfouissant son visage dans mon cou.

 

_ Maintenant ton cœur est rempli de bonheur… Sourit-il comme un enfant, m’arrachant un doux rire.

 

Touché par ses attentions, je lui attrape doucement le menton, le tournant vers moi afin de venir l’embrasser de tout l’amour que je ressens pour lui. Un baiser doux, long, tel un remerciement et une promesse silencieux.

 

Nous finissons cette superbe journée par un repas romantique improvisé avec les flashs de nos téléphones en guise de bougies et les paniers repas que ma mère nous a préparé hier en guise de plat. Nous rions devant la limitation des moyens mais nous aimons ça. C’est juste nous deux et puis c’est tout. Nous continuons de discuter pendant notre repas, parlant de tout et de rien, nous avons même décidé que lorsque nous rentrerons, je lui apprendrai à faire du skate. Je ris déjà rien qu’à l’idée de le voir sur une planche à roulette !

 

Nous enchaînons sur le visionnage de deux films, enlacé l’un à l’autre dans notre lit, nous faisant plus de câlins qu’autre chose. Puis nous finissons par aller nous coucher après une longue et interminable séances d’énième câlins et bisous, nous endormant presque lèvres contre lèvres.

 

Commentaire de l'auteur Et voila, c'est déjà la fin du chapitre mais il était beaucoup plus long que les autres alors j'espère que vous l'aurez apprécié ! N'oubliez pas de laisser une petite trace de votre passage dans les commentaires pour que je sache ce que vous en pensez~~
J'espère vous retrouver bien vite pour le prochain chapitre ~~ !!
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales