Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 2287 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Something Strange [Fiction]
[Histoire Terminée]
Auteur: GoldFish Vue: 8481
[Publiée le: 2015-07-04]    [Mise à Jour: 2019-05-12]
G  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/Amitié/Lemon Commentaires : 41
Description:
Pairings: Sehun & Jongin (KaiSoo + SeBaek)
Résumé : Une légende chinoise raconte qu'un fil rouge relie deux personnes. Ce fil ne pourra jamais se rompre. Il peut s'emmêler mais jamais il ne cédera. Quoi qu'il arrive vous êtes destiné à rencontrer cette personne et lorsque vous l'avez en face de vous, tout s'illumine. Je n'avais jamais cru à cette légende jusqu'à ce que je me retrouve face à lui.
Crédits:
L'histoire m'appartient entièrement mais pas les personnages. Sauf les parents de Jongin XD
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 13

[5564 mots]
Publié le: 2016-12-11Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour !
Me revoila pour le chapitre 13 ! À vrai dire il est terminé depuis presque 1 semaine mais je n'ai pas eu le temps de le corriger et je ne pouvais pas vous le poster tout dégueulasse comme il était ahah !
J'espère qu'il vous plaira ! Il est un peu plus long que les autres ~

 

 

 

 

J’enlace ma mère et l’embrasse pour lui dire au revoir avant de sortir de la maison tout en suivant Sehun jusqu’à la voiture. Il ouvre le coffre et met ma valise à l’intérieur puis la contourne et entre du côté conducteur. Légèrement anxieux à l’idée de me retrouver seul avec lui durant trois jours, je me retourne pour capturer le regard de ma mère qui m’offre en retour un sourire et un signe de main. Je lui renvois son sourire puis prends une grande inspiration entrant à mon tour dans la voiture.

 

Il n’y a aucune raison que ça se passe mal après tout.

 

Sans un mot, envahi par une vague d’appréhension, j’attache ma ceinture puis triture mes doigts avant d’ouvrir la fenêtre afin de ventiler un petit peu mon visage brulant. Sehun démarre finalement le véhicule et se met à rouler doucement en direction de Sokcho. Le silence dans l’habitacle dû au manque de conversation est vraiment gênant. Peut-être que lui aussi est anxieux à l’idée qu’on se retrouve uniquement tous les deux. Mais d’ailleurs… Pourquoi est-ce que je suis anxieux ? À vrai dire je n’en ai aucune idée… Tout c’est toujours bien passé lorsque j’étais en présence de Sehun. Pourquoi ce weekend serait une exception ? Peut-être car je ne me suis pas préparé à l’éventualité que Chanyeol nous fasse faux bond et que nous nous retrouvions uniquement tous les deux ? Je ne sais pas vraiment. J’ai besoin de me détendre et le meilleur moyen que je trouve c’est de regarder par la fenêtre. Les minutes semblent être des heures avant que sa voix brise le silence uniquement rempli des bruits du moteur.

 

_ Dis… Commence Sehun avec un ton peu sûr de lui. Tu es déçu que Chanyeol ne soit pas là ? Me demande-t-il alors que je tourne la tête pour le regarder.

_ Déçu ? Non ! Répliqué-je, surpris par sa question.

_ Tu sembles distant… Si tu ne voulais pas rester seul avec moi, il fallait dire non.

_ Ce n’est pas ça… Commencé-je en cherchant mes mots pour qu’il ne le prenne pas mal. C’est juste que… 

_ On peut encore annuler si tu ne veux pas être avec moi… M’interrompt-t-il d’une voix que je sens triste, se garant sur le bas-côté afin de faire demi-tour.

_ Non ! M’exclamé-je immédiatement. Je suis heureux d’être là… Avec toi… avoué-je pour me rattraper.

 

Son sourire a disparu. Il fuit mon regard. Je me redresse légèrement pour tenter de capturer le sien mais il regarde à l’opposé. Me mordant nerveusement la lèvre, je prends mon courage à deux mains.

 

_ Regarde-moi s’il te plait… Commencé-je en détachant ma ceinture, me tournant plus franchement vers lui.

 

Doucement, il tourne la tête tout en la gardant baissée, n’osant pas la relever vers moi. Je prends alors une grande inspiration tout de même discrète et prends doucement sa main dans les miennes, attirant enfin son attention. Il relève finalement la tête, plantant timidement son regard dans le mien.

 

_ Je suis sincère Sehun…  Je veux vraiment passer ce weekend avec toi. Continué-je en caressant machinalement doucement le dos de ses doigts. Mais comprends-moi… Depuis que tu m’as invité j’ai en tête le fait que nous serions trois aujourd’hui… Et de savoir… Comme ça, que nous serions que tous les deux… Je baisse doucement la tête afin de réfléchir aux mots à employer, timide de dévoiler ce que je ressens actuellement. Je suis nerveux… Très nerveux même, ris-je de moi-même, me trouvant pitoyable de réagir ainsi. Mais je sais que ça va aller… Continué-je en plantant à nouveau mon regard dans le sien. Parce que je suis avec toi… Dis-je plus doucement alors qu’il enlace nos doigts les uns aux autres. Laisse-moi juste le temps de… d’évacuer cette nervosité…

 

Son sourire étire doucement ses lèvres, faisant de même avec les miennes. Je suis soulagé d’avoir pu lui dire tout ça et je me sens moins nerveux tout à coup. Ses doigts effleurent doucement les miens alors qu’il baisse les yeux sur nos mains liées, semblant chercher ses mots. Il se mord la lèvre et je peux sentir qu’il est aussi tendu que moi.

 

_ Moi aussi je suis nerveux… Avoue-t-il en relevant timidement les yeux vers moi. Quand Chanyeol m’a appris, tout à l’heure, qu’il ne pourrait pas venir, j’ai pensé annuler notre sortie mais… Il marque une pause afin de se racler la gorge. Je voulais passer plus de temps avec toi… Et j’ai trouvé que c’était la meilleure opportunité pour apprendre davantage à se connaitre… En nous éloignant de notre quotidien…

_ Merci… Soufflé-je dans un sourire heureux.

_ Pourquoi ? Me questionne-t-il en arquant un sourcil.

_ Merci de ne pas avoir annulé.

 

Nous nous sourions mutuellement avant de nous remettre en position sur nos sièges. Il redémarre la voiture et reprend la route, laissant notre nervosité sur le bas-côté, la remplaçant par ce sentiment de confort et d’apaisement.

 

_ C’est ta voiture ? Demandé-je, curieux de ne l’avoir encore jamais vu.

_ Non, c’est celle de ma mère mais elle ne l’utilise jamais alors elle m’a autorisé à l’emprunter. Répond-t-il, le regard concentré sur la route. Et puis ça n’aurait pas été très pratique avec la moto

 

Nous rions doucement à l’idée de partir en weekend sur la moto, avec nos deux valises. Nous ne serions pas allés bien loin.

 

Le sourire étant revenu sur mes lèvres, je regarde désormais par la fenêtre, profitant du moment présent en compagnie de mon ami. J’inspire profondément puis souffle l’air de mes poumons, me sentant plus que bien. C’est vrai que ce weekend sera une opportunité d’apprendre à le connaître davantage et de découvrir de nouvelles facettes que je ne connais pas de lui. Puis au fond de moi, j’ai hâte de voir ce qu’il se passera entre nous pendant les jours à venir. Je compte bien en profiter car ça ne se reproduira pas de sitôt.

 

Au final, je remercie secrètement Chanyeol de ne pas avoir pu venir.

 

Trouvant l’ambiance bien calme, je décide d’allumer la radio afin de combler le silence qui n’est pourtant pas gênant. Lançant ma main pour tourner le bouton du volume, je ne m’attendais pas être secoué d’une délicieuse décharge électrique qui se propage dans tout mon corps lorsque mes doigts effleurent ceux de Sehun qui voulait, semble-t-il, faire de même. Mon regard remonte vers son visage, le bras toujours en suspend dans le vide. Je le vois incliner la tête, un fin sourire aux lèvres et le regard courant de la route, au mien.

 

_ À vous l’honneur, jeune homme. M’invite-t-il d’un geste de la main.

_ Merci Monsieur !

 

Je laisse échapper un petit rire, secouant la tête face à l’idiotie de mon ami, puis me penche pour allumer l’autoradio. Revenant correctement à ma place, je passe doucement mes doigts sur ma peau précédemment touchée par les doigts de Sehun, me rappelant de cette décharge plus qu’agréable que mon corps à ressentie.

 

_ _ _ _ _

 

Les minutes passent pour devenir des heures durant lesquelles Morphée m’a accueilli. Me réveillant doucement je constate que la voiture roule toujours. Je tourne doucement la tête vers mon ami et le vois bailler puis se frotter le visage et plissant les yeux à plusieurs reprises. Je relève doucement les yeux vers son visage et remarque qu’il a l’air épuisé. Jetant un œil autour de nous, je réalise que le soleil est moins intense, signifiant que nous arrivons à la fin de la journée et que le trafic se fait plus dense.

 

_ Ça va ? Demandé-je d’une voix encore endormie, inquiet de son état et ne voulant pas avoir d’accident.

_ Ah, tu es réveillé… Me dit-il en souriant. Je vais bien ne t’inquiètes pas.

 

Je me redresse, suspicieux de sa réponse et regarde les panneaux sur le bord de la route, remarquant que nous approchons d’une aire de repos.

 

_ Je vais conduire. Tu vas t’endormir. Lui indiqué-je avant de pointer un panneau du bout du doigt. Sors à la prochaine aire de repos, qu’on échange de place.

 

Je le sens surpris par ma décision mais le vois mettre le clignotant afin de prévenir la voiture de derrière que nous quittons la route. Il est hors de question qu’il risque sa vie et surtout la mienne en continuant de conduire ainsi. Il roule jusqu’au parking puis se gare, éteignant le moteur sans m’adresser un seul regard. De mon côté, je sors de la voiture, fermant la porte derrière moi et contourne la voiture pour ouvrir la sienne. Il détache lentement sa ceinture puis je l’aide à sortir du véhicule, le tirant doucement par le bras.

 

Toujours aucun regard.

 

Il allait s’éloigner et prendre ma précédente place mais je le retiens par le poignet, le faisant se retourner face à moi, m’offrant la pleine vue sur son visage aux traits épuisés. Quelque chose me dit que j’ai bien fait de l’arrêter.

 

_ Sehun… Commencé-je pour qu’il me regarde, réussissant à le faire réagir. Tu es épuisé… Tenté-je de lui faire comprendre.

 

Il ne répond pas.

 

Je soupire et le laisse faire, lâchant son poignet et le regardant contourner le devant de la voiture, ouvrir la porte et se laisser tomber de tout son poids sur le siège, refermant la portière. À mon tour, je m’assois sur le siège conducteur, le réglant pour l’ajuster à ma taille légèrement inférieur à la sienne, puis je reprends notre route alors qu’il se tourne vers la fenêtre pour me tourner le dos.

 

Une bonne heure passe durant laquelle je conduis dans un silence uniquement entrecoupé par la respiration endormie de Sehun. Celui-ci n’a pas tardé à sombrer dans le sommeil après que nous ayons échangés nos places. Peut-être que ça ne lui a pas plus que je l’arrête, mais il me remerciera quand il se rendra compte que nous sommes arrivés à bon port.

 

C’est sur les coups de dix-neuf heures que nous arrivons à l’hôtel que nous allons occuper durant les trois nuits qui arrivent. Garant la voiture sur le parking, je me tourne doucement vers Sehun afin de le réveiller. Je dépose délicatement ma main sur son épaule, la remuant doucement pour le faire émerger.

 

_ Sehun… On est arrivé, réveille toi. L’appelé-je d’une douce voix pour ne pas le brusquer.

 

Il bouge doucement, se reconnectant lentement avec le monde. Il pivote légèrement vers moi, et m’offre un petit sourire apaisé, encore dans sa bulle de douceur. Je souris face à cette image remplie de pureté puis sors finalement de la voiture pour venir de son côté. Entre temps, il ouvre la portière et se lève doucement, remettant ses habits en place. Je m’avance près de lui.

 

_ Ça va mieux ? Demandé-je en ramassant mon portable sur la plage avant.

_ Un petit peu, oui…

_ Aller viens !

 

Je souris et passe mon bras dans son dos, sentant le sien faire de même. Je pousse la portière pour la fermer et verrouille le véhicule, nous menant vers l’hôtel pour rejoindre la réception. Les portes coulissantes s’ouvrent, nous subjuguant de lumière et nous laissant pénétrer dans un endroit confortable à souhait. De nombreux canapés sont disposés sur la gauche, formant un petit salon avec des petites tables basses remplient de brochures sur les éventuelles activités environnantes.

 

Nous nous avançons finalement vers le comptoir où des clients attendent leur tour. J’en profite pour regarder plus précisément les lieux, relâchant ma prise sur la taille de Sehun pour mieux me délecter de la beauté du hall. J’ai hâte de voir ce que donnera la chambre !

 

Je marmonne la dernière chanson que nous avons écouté dans la voiture lorsque je sens quelque chose se poser doucement sur mon épaule. Surpris, je tourne la tête vers la source et me fige lorsque je réalise que je me trouve à une distance beaucoup trop inexistante à mon goût avec le visage de Sehun. Le cœur pulsant violemment, envoyant une vague de chaleur dans tout mon corps, je me fais enlacer étroitement par deux bras musclés, me retrouvant collé au torse de Sehun. Pris d’une violente coloration au niveau du visage, je dévie le regard afin de cacher mes émotions dues à ce geste si intime. Je ferme doucement les yeux, sentant son parfum m’enrober, m’accueillant dans une bulle si douce et confortable que je me laisse aller. Je sens sa tête tomber de fatigue contre la mienne alors je laisse la mienne doucement se poser contre, menant mes mains sur les siennes au niveau de mon ventre. Je caresse doucement ses doigts, bercé par ce sentiment de confiance, de protection, de confort et de tendresse.

 

Faites que ce moment ne s’arrête jamais.

 

Lorsque j’ouvre les yeux, je remarque que la réceptionniste nous regarde fixement. Je comprends rapidement qu’elle se demande pourquoi nous restons plantés là alors qu’il n’y a plus de clients devant nous. Je me racle alors la gorge pour cacher ma gêne d’avoir été plus ou moins pris sur le fait et détache les doigts de Sehun pour m’avancer vers la réception, gardant toujours ses mains dans les miennes, les reliant par reflexe.

 

_ Bonsoir, nous avons une chambre au nom d’Oh Sehun, s’il vous plait.

_ Bien sûr, attendez un instant je vous prie.

 

En attendant qu’elle vérifie la réservation et nous donne les clefs, je pivote pour observer Sehun qui lutte contre lui-même pour ne pas tomber par terre de fatigue. Ayant peur qu’il ne chute, je le tire doucement vers moi alors qu’il s’accroche comme précédemment à ma taille. Un petit rire franchis mes lèvres. C’est qu’il est très attachant quand il veut celui-là. Au sens propre comme au figuré.

 

La réceptionniste revient vers moi et nous regarde à nouveau, me souriant chaleureusement en me tendant les clefs.

 

_ Voilà pour vous. La chambre 357. Je crois que votre ami a trouvé son lit pour la nuit, rit-elle alors que je me joins à elle, rougissant légèrement à cause de l’image qui me vient en tête.

 

Je la remercie et la salue poliment avant de m’éloigner du comptoir pour laisser la place. Sehun marche tel un zombi toujours accroché à ma taille. J’essaie de le détacher mais il refuse, dormant debout. Soupirant, un peu agacé par la situation particulière, je me retourne face à lui, toujours dans son emprise.

 

Mauvaise idée.

 

Nos corps se retrouvent maintenant à une distance que je qualifierai d’inexistante. Je me racle la gorge alors que le rouge me monte aux joues, le cœur battant à une allure que je trouve anormale. Je tente de reprendre contenance lorsque je le vois s’approcher encore, quémandant mon épaule pour poser son menton. Non !

 

_ Sehun ! L’appelé-je, plaçant mes mains sur son torse de sorte à le bloquer dans son avancée.

 

Il marmonne des choses incompréhensibles, ouvrant péniblement les yeux pour les poser sur moi.

 

_ Tu rougis ? Sourit-il en me regardant, n’arrangeant pas la situation.

_ Tu te trompes, c’est l’éclairage… Pris-je comme excuse pour paraître sûr de moi.

 

J’attrape finalement ses mains, les détachants de moi pour instaurer un espace vital entre lui et moi. Je brandis les clefs sous son nez, attirant son attention sur celles-ci. Je lui dépose dans la main.

 

_ Monte en premier, je te rejoins avec les valises, d’accord ? Lui dis-je en lui mettant les clefs dans la main.

_ Non, ça va, je peux t’aider… Marmonne-t-il à peine.

_ Ne discute pas. J’arrive dans deux minutes, ne t’inquiètes pas.

 

Il hoche la tête et me remercie avant de me glisser un nouveau sourire, me demandant de me dépêcher. Je racle encore ma gorge, tentant de faire fuir cette boule de nervosité qui a décidé d’élire domicile à l’intérieur tout en m’enfuyant sur le parking. 

 

À peine ai-je le temps de faire l’allée retour à la voiture et de monter dans notre chambre que je le trouve endormi sur le premier lit qui lui ait tombé sous la main. Ou plutôt sous le corps, vu la position dans laquelle il est installé. Il n’a même pas cherché à aller plus loin et s’est laissé tomber sur le matelas. Je soupire d’exaspération et ferme la porte derrière moi après avoir posé les valises dans un coin de la chambre.

 

Je me retourne et souffle l’air que contiennent mes poumons, reprenant une inspiration pour profiter de mon weekend. Et pour cela, rien de mieux que de visiter cette grande chambre ! Tout d’abord, trois lits se tiennent devant moi, un sur lequel Sehun est avachi, puis deux autres sur sa gauche. En face de ces lits se trouve une télé et à côté une table à manger. Sur la droite se trouve une porte que j’ouvre pour découvrir une salle de bain avec une douche à l’italienne et une baignoire à bulle.

 

_ Eh bien, ils n’ont pas choisi l’hôtel le plus pourri de la ville ces deux-là.

 

Je ris avant de sortir de la salle de bain, contournant les lits pour me rendre devant les grandes fenêtres, admirant la vue que celle-ci offrent sur la ville. C’est tout bonnement magnifiques et la nuit ce soit être encore mieux. Ces lumières qui illuminent l’horizon et la mer à perte de vue. Je souris en prenant une bouffée d’air pur, imaginant le spectacle rien qu’à admirer ce qui se trouve par la fenêtre. J’ai vraiment hâte d’aller visiter tout ça !

 

Un bâillement sort de ma bouche alors que je passe à côté de Sehun. Je me retourne vers lui et décide de le mettre dans une position plus confortable. Je m’avance vers son lit, retirant doucement ses chaussures en essayant de ne pas le réveiller. Je place ensuite ses jambes plus confortablement sur le matelas, revenant vers le troisième lit pour prendre la couverture, la plaçant sur son corps pour qu’il n’attrape pas froid. Je m’assoie un instant à ses côtés et en profite pour admirer les traits de son visage paisiblement endormi tout en glissant doucement mes doigts dans ses cheveux.

 

Il est tellement mignon quand il dort.

 

Souriant comme un idiot, je me lève au cas où il se réveillerait puis décide d’aller me doucher pour me rafraichir. J’ouvre donc ma valise et en sors ce dont j’ai besoin puis rejoins la salle de bain que je verrouille. Lorsque j’ai terminé, c’est vêtu d’un short que je sors de la salle d’eau, traversant la pièce pour ranger mes affaires dans ma valise. Ayant une petite faim, j’attrape un panier repas que ma mère a préparée et en déguste une partie, profitant de ce moment pour la prévenir que nous sommes bien arrivés, que Sehun dort comme un loir et que son panier repas est délicieux. C’est vers 21h que je décide finalement d’aller me coucher. J’éteins mon téléphone et rejoins mon lit dans lequel je me glisse, me tournant pour regarder l’homme endormi près de moi.

 

Je souris, rêveur.

 

Aujourd’hui, c’est la première fois que nous dormons dans la même pièce et mon cœur s’emballe. Je m’allonge confortablement et laisse mes yeux dévorer son visage d’une beauté sans pareille. Je vais passer trois jours avec lui. Rien que lui. Je me mords la lèvre rien qu’à l’idée naissante dans mon esprit. Ça va être génial…Je repense à nos moments intimes durant la journée. Une délicieuse chaleur envahie mon corps alors qu’une boule électrique nait dans mon estomac. Le cœur palpitant rien qu’à l’idée que ce n’est que les premières heures que nous passons ensembles. J’éteins finalement la lumière, m’allongeant sur le dos et regarde le plafond quand le souvenir des premiers jours aux côtés de mon premier amour me revient en mémoire.

 

Ce même sentiment de légèreté et d’euphorie est de nouveau là.

 

C’est sur ces pensées que je fini par moi aussi m’endormir, profitant d’une nuit d’un bon sommeil réparateur pour profiter au maximum de ce weekend entre… ami.

 

_ _ _ _ _

 

Un bruit près de moi me fait sortir de mes songes. Ouvrant péniblement les yeux, ceux-ci tombent sur une silhouette dos à moi. Après que mes yeux se soient habitués à la lumière je remarque que cette silhouette m’est bien familière. Quelques secondes s’écoulent durant lesquels mon cerveau renoue avec le monde réel, avant que je ne réalise que cette silhouette est actuellement uniquement vêtue d’une serviette de douche. Comprenant la scène, je détourne le regard ailleurs mais peu de possibilité s’offre à moi. Je me mords la lèvre plutôt violemment pour me convaincre de ne pas regarder ce tableau qui semble si attirant.

 

Mais je ne peux que succomber.

 

Mon regard finit par retrouver sa source, comme désireux de s’abreuver de son image. Mes yeux glissent le long de son dos si parfaitement sculpté encore recouvert de nombreuses gouttelettes provenant de ses cheveux encore dégoulinants. J’avale difficilement ma salive, le cœur pulsant en moi comme pour lui crier mes sentiments. Une douce chaleur brûle au fond de mon ventre, lorsqu’il s’assoit sur son lit. Penché en avant, les muscles de son dos se contractent selon les gestes qu’il fait, faisant par la même occasion, luire la surface de son dos brillante par l’eau encore probablement bouillante.

 

Il est tellement sexy…

 

Je ferme longuement les yeux, soufflant profondément pour essayer de sortir ces pensées de mon esprit. Mais en vain. Je me rappelle de la douceur de sa peau, de ses muscles se contractant sous mes doigts lorsque je lui ai offert un massage. Je me mords une nouvelle fois la lèvre, désireux de le toucher encore une fois. Lorsque je les rouvre, je tombe sur le regard de Sehun braqué sur moi. Il est toujours torse nu et est maintenant vêtu d’un short. Un sourire en coin orne son visage et je comprends rapidement qu’il m’a surpris en train de le mater allégrement. Mon sang ne fait qu’un tour et colore mon visage d’un rouge écarlate. Mes yeux ne peuvent s’empêcher de courir rapidement sur ce torse si parfait m’offrant par la même occasion une nouvelle bouffée de chaleur incontrôlable, m’enfonçant un peu plus dans mon malaise.

 

_ Bonjour ~ Finit-il par dire, coupant ce moment absolument gênant. Tu as bien dormi ? Me questionne-t-il en enfilant son tee-shirt.

_ Salut… Soufflé-je, m’allongeant sur le dos en le remerciant silencieusement d’avoir enfilé un vêtement. Oui super bien dormi même, ces lits sont trop confortables ! Et toi alors ? Ça va, tu as pu te reposer ? Demandé-je en m’asseyant finalement sur mon lit, dévoilant mon torse nu.

 

Son regard quitte mes yeux sans pudeur et cette chaleur nait à nouveau dans mon ventre. Je détourne le regard, un peu gêné d’être regardé ainsi.

 

_ Oui, ça va beaucoup mieux. Reprend-il en s’asseyant sur mon lit, face à moi. J’ai eu un gros coup de fatigue mais maintenant ça va. I Il avance lentement sa main et se saisi de la mienne, enlaçant nos doigts comme la  veille, me faisant doucement sourire, heureux que ça n’ait pas changé après hier. Excuse-moi pour hier… Tu as eu raison de m’arrêter. Mais je suis désolé de m’être endormi comme ça sans prévenir. J’aurai aimé passer la soirée avec toi plutôt que de dormir comme un cachalot.

 

Je ris en me rappelant de la position dans laquelle je l’ai trouvé hier soir en rentrant dans la chambre.

 

_ Ce n’est rien… Comme ça maintenant tu es opérationnel ! Dis-je en jouant avec ses doigts avant de plonger mon regard dans le sien. Je suis content que tu ailles mieux, on va pouvoir en profiter maintenant.

_ Oui… D’ailleurs, ça te dit d’aller prendre un petit déjeuner dans un café en ville ?

_ Oh oui ! Avec plaisir, comme ça on pourra aussi visiter la ville ! M’écrié-je en me levant du lit, courant dans la salle de bain pour faire ma toilette.

 

Je me rends soudainement compte que je n’ai pas pris de vêtements. Me tapant la tête avec la paume de ma main, j’ouvre doucement la porte, me faisant aussi petit qu’une fourmi pour rejoindre ma valise rapidement. Je l’entends rire doucement mais je ne le regarde pas, fonçant dans la salle de bain une fois mes affaires en main.

 

La honte…

 

Je ferme la porte à clef et me dévêtis, allumant l’eau de la douche. Je m’arrête un instant devant le miroir pour observer mon visage. Ce mec va me rendre dingue… Je vais finalement sous l’eau chaude, me débarbouillant de ma nuit passée puis me sèche, ébouriffant mes cheveux. J’attrape ma brosse et les coiffe en l’air, les repousse vers l’arrière. Un petit coup de laque et c’est terminé. J’enfile ensuite un caleçon propre, un jean slim bleu clair ainsi qu’un tee-shirt fin, au col large et de couleur blanche. Une fois prêt, je quitte la salle de bain, rejoignant ma valise pour y ranger mes affaires.

 

_ _ _ _ _

 

Nous sortons finalement de l’hôtel vers environ dix heures du matin. Nous commençons à marcher doucement sur le trottoir pour descendre en ville. J’observe partout autour de moi lorsque je sens le bras de Sehun toucher le mien, puis ses doigts attraper les miens. Je souris et tourne la tête vers lui, passant mon bras dans le sien pour mieux me saisir de sa main. Son sourire s’agrandit alors que ses doigts trouvent leurs places entre les miens.

 

Et mon sourire n’est pas prêt de me quitter.

 

Nous continuons notre avancement dans les rues de Sokcho, regardant certaines vitrines qui commencent à s’animer jusqu’à ce que Sehun me montre un café donnant sur une place. Nous nous y rendons et nous asseyons en terrasse, l’un en face de l’autre. Rapidement, nous commandons nos boissons et nous sommes servis. Nous discutons de toutes sortes de choses tout en touillant nos chocolats, dévorant nos pâtisseries avec envie. C’est tellement bon. Je m’amuse à remuer le liquide chaud dans ma tasse lorsque je relève la tête, observant mon ami faire de même. Cependant un détail attire mon attention. Regardant successivement ma tasse puis la sienne, je remarque qu’il a, tout comme moi, cette habitude particulière de remuer son chocolat dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Je ris doucement face à cette coïncidence car peu nombreux sont les gens qui le font.

 

_ Qu’est-ce qu’il y a ? Me demande-t-il en relevant son regard sur le mien, buvant son chocolat.

_ Oh, rien, je repensais juste à quelque chose de drôle. Réponds-je en buvant à mon tour.

_ D’accord… Alors, tu as envie de faire quelque chose en particulier aujourd’hui ?

_ J’aimerai bien visiter la ville. Je ne suis jamais venu ici.

_ On ira visiter une partie quand on aura fini, puis on fera les boutiques aussi ! Et si tu veux, cette après-midi on ira à la plage.

_ Ah oui ! Super ! M’exclamé-je joyeusement, sautillant sur ma chaise avant de finir ma tasse.

 

Une fois nos tasses et nos assiettes vides nous payons et quittons notre table. Nous reprenons notre ballade dans les rues de la ville, nous arrêtant à chaque vitrine pour regarder ce qui s’y trouve. Parfois c’était des bijouteries, parfois des agences immobilières, mais surtout des boutiques de fringues. D’ailleurs, nous nous arrêtons devant une intéressante. Je regarde les articles en vitrine pendant de longues minutes avant de sentir une main sur ma hanche, me guidant vers l’intérieur. Je tourne la tête vers Sehun qui me regarde avec un sourire attendri. Nous entrons dans le magasin et commençons à regarder ensemble avant de nous séparer.

 

Regardant un peu tout ce qui se trouve à l’intérieur je suis attiré par un pantalon slim de couleur noire ainsi que des touches de simili cuir par ci et là puis des sangles au niveau des genoux. Je l’admire un instant avant de décider de l’essayer. Je me dirige vers les cabines afin d’enfiler ma trouvaille puis me regarde dans le miroir. Mhh… Il y a quelque chose qui cloche. Je sors de la cabine afin de me regarder dans le plus grand miroir, usant d’une distance raisonnable pour mieux étudier ce qui ne va pas. Je réfléchis lorsque Sehun s’avance vers moi, un vêtement à la main.

 

_ Tiens, mets ça avec. Me dit-il en me tendant une chemise blanche sur un cintre.

_ Merci.

 

Je lui fais confiance et rentre à nouveau dans la cabine afin de retirer mon haut pour enfiler cette chemise. Une fois fait, je la rentre dans le pantalon et me regarde à nouveau dans le miroir, trouvant que le rendu est vraiment mieux. Je sors afin de montrer le résultat à mon ami, tournant sur moi-même avant de me regarder dans le grand miroir. Il s’avance vers moi et entoure ma taille de ses bras, me faisant tourner entre pour me mettre face à lui. Lentement, ses mains remontent vers le col du vêtement. Mes yeux, tout d’abord plantés dessus recherchent finalement ses yeux. Ma respiration se bloque un instant avant de reprendre difficilement lorsque ses doigts attrapent le premier bouton. Il le défait, plantant à son tour son regard dans le mien, puis le reportant sur ma peau maintenant dévoilée.

 

_ Voilà… Dit-il doucement pour que seul moi entende. Maintenant c’est encore mieux.

 

Il sourit et redescends ses bras sur mes hanches, me faisant pivoter face au miroir. Je regarde mon reflet quelques secondes, descendant sur ses mains toujours sur mes hanches avant que mon regard se perde sur lui, l’observant admirer notre reflet. Mes yeux se portent alors au même endroit, plantant mon regard dans le sien. Le temps semble s’arrêter pendant de longues minutes durant lesquelles nous nous regardons sans jamais dévier le regard.

 

_ Vous avez trouvé votre bonheur ? Nous interromps une vendeuse de la boutique, attirant notre attention sur elle, mais ce n’est pas pour autant que nous nous lâchons.

_ Euh… Je ne sais pas trop… Dis-je en me tournant pour regarder mes fesses.

_ Je trouve que ça vous va vraiment très bien ! Me donne-t-elle son avis, prenant des articles laissés dans la cabine d’à côté.

_ Moi aussi je trouve que ça te va très bien, me rassure Sehun, toujours à quelques centimètres de moi.

 

Je lève les yeux pour le regarder, cherchant à voir s’il plaisante ou non mais il a l’air sérieux. Je réfléchis un instant avant de faire mon choix.

 

Je prends !

 

Après m’être rhabillé et avoir payé mes achats nous quittons la boutique, continuant notre chemin à travers la ville. Nous arrivons finalement sur une place où il semble y avoir une animation particulière. Surpris, je cherche le regard de Sehun pour savoir s’il sait de quoi il s’agit lorsqu’une fille cri.

 

_ Hé ! Je tourne la tête vers elle, surpris par son cri. Toi, là-bas ! Dit-elle en me pointant du doigt. Viens !

 

Je n’ai pas le temps de réfléchir que je me fais entraîner par Sehun vers le centre de la place où des jeunes de notre âge se font une sorte de relais de Pepero. La fille s’arrête devant moi et me regarde avec un sourire qui aurait pu faire tomber un hétéro. Elle prend un Pepero dans la boîte qu’elle tient entre ses mains et le porte entre ses lèvres, le tendant vers moi. Ahuri par ses agissements, je regarde autour de moi et remarque que la personne ayant le Pepero doit le partager avec la personne de son choix. Cette personne doit alors manger plus ou moins la longueur du bâton jusqu’à toucher, ou non, ses lèvres puis doit à son tour prendre un Pepero et choisir quelqu’un. Hésitant, je cherche le regard de Sehun qui m’encourage à le faire alors que la fille s’impatiente. Je prends alors une grande inspiration et attrape l’extrémité du Pepero, me retrouvant à une distance dérangeante avec cette personne. Elle a les yeux fermés et sourit comme une idiote. Je lève les yeux aux ciels puis avance mes lèvres sur le bâton chocolaté, le coupant une fois arrivé à environ deux centimètres et demi de sa bouche.

 

_ T’es pas drôle ! Râle-t-elle en constatant que non, je ne l’ai pas embrassée.

 

S’il y a bien quelqu’un que je veux embrasser ici, ce n’est certainement pas elle.

 

Elle finit par rire et prends un nouveau Pepero, me le donnant. C’est maintenant à mon tour de partager ce biscuit avec la personne de mon choix. Sans réfléchir une seule seconde, je me tourne vers Sehun, plaçant le Pepero entre mes lèvres, attrapant son bras pour lui faire comprendre que je veux que ce soit lui qu’il le fasse. Il me sourit et attrape l’extrémité du bâton du bout des lèvres. Mes yeux se perdent dans les yeux puis dévient sur ses lèvres qui glissent doucement, voire presque sensuellement, sur le bâton, se rapprochant dangereusement des miennes. Désormais plus rien n’existe autour de nous. Il n’y a que lui et moi… Et ce Pepero qui nous lie l’un à l’autre. Mon cœur bat à rompre ma cage thoracique pour se donner à lui. Mes doigts se cramponnent plus fermement à son poignet. Mes yeux se ferment, gardant en mémoire l’ascension de ses lèvres vers les miennes. Cette douce chaleur qui brûle dans mon ventre. Et puis son souffle chaud que je peux percevoir contre ma peau. Ce frisson qui me secoue de la tête au pied. Ses lèvres que je sens frôler les miennes. Cette décharge électrique qui me traverse et me brûle les entrailles d’appréhension mais surtout de hâte.

 

Pitié…

 

Embrasse-moi…

 

_ Oh ~ Ils sont trop mignons !

 

Et le bâton se casse.

 

Commentaire de l'auteur Et voila c'est déjà fini :'(
Avouez que vous voulez actuellement ma mort :p Mais nooon parce que sinon vous n'aurez pas de suite ahah !
J'espère que ça vous a plu, n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaire ! Et je rappelle que vous n'avez pas nécessairement besoin d'être inscrit sur le site pour le faire ~~
À bientôt ~~ ♥
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales