Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Imaginaire
    Seven Edition
    Nb de signes : 80 000 - 500 000 sec
    Genre : horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Confinement
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - récit de vie - réaliste - humour
    Délai de soumission : 08/05/2020
  • L'Indé Panda 9
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • L'Ampoule n°7
    Éditions de l’Abat-Jour
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : atypique - étrange - noir
    Délai de soumission : 10/05/2020
  • Mauvais goût
    Bigornette
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Prix Zadig de la Nouvelle policière
    Éditions Exæquo
    Nb de signes : 65 000 - 130 000 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 12/07/2020
  • Littératures de l'imaginaire
    Tirage de têtes
    Nb de signes : 2 000 - 20 000 sec
    Genre : imaginaire - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La sauvegarde des orang-outans
    L'ivre d'histoires
    Nb de signes : 15 000 - 45 000 sec
    Genre : steampunk - science-fiction - fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Dimension "Marmite et microonde"
    Rivière blanche
    Nb de signes : 1 000 - 50 000 sec
    Genre : steampunk - horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Depuis plusieurs jours, la plage était déserte.
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 1357 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Save Me From Myself
[Histoire Terminée]
Auteur: vhienne Vue: 851
[Publiée le: 2013-12-02]    [Mise à Jour: 2013-12-02]
G  Signaler Romance/Tragédie/Yaoi (HxH)/School-Fic/Tranche de vie Commentaires : 5
Description:
JongIn, un élève modèle et SeHun un garçon solitaire. Ils sont dans la même classe mais ne ce sont jamais adressé la parole. Ils ne pensaient pas se parler un jour, mais leur professeur déclenchera tout. JongIn qui pensait que SeHun était un garçon introverti et renfermé découvrira un garçon merveilleux, le temps d'une fin.

A vous de lire, je n'en dis pas plus. ;)
Crédits:
J'espère que cet OS vous plaira ! Cette idée m'est venu en regardant un film qui m'a beaucoup touchée.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Save Me From Myself

[12145 mots]
Publié le: 2013-12-02Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Cet OS est inspiré d'un film qui m'a beaucoup touchée ! J'espère qu'il vous plaira ! Bonne lecture Yorobeun ;)

« Je... je t'aime... plus que comme un ami ou un frère... Je tiens vraiment à toi... alors... reste à mes côtés... je t'aime tellement. »

~

« Nan s'il te plaît je... »

« La ferme ! J'veux plus t'entendre ! Tu me dégoûtes plus que tout ! Tu es l'être le plus répugnant au monde ! Ne t'approche plus jamais de moi ! JAMAIS !! »

~

« Vous êtes atteint d'un cancer du poumon. Malheureusement, celui-ci s'est trop développé et il est trop tard pour opérer... ce qui veut dire... qu'il ne vous reste plus que quelques années à vivre. Je suis sincèrement désolé. »


Deux Ans Plus Tard


- Debout ! Tu vas être en retard au lycée !


Un grognement plus tard, le jeune homme se leva enfin sous les réprimandes de sa mère. Il s'étira longuement, baillant et se frottant les yeux par la même occasion.


- Allez file à la douche, le petit déjeuner est prêt.

- Mmm...

- Ne traîne pas. J'te dépose ce matin.


Sur ce, le châtain fila à la douche pour faire sa toilette matinale, ne voulant pas supporter la voix de sa génitrice pleine de reproches. En faisant face au miroir, le châtain retint un rictus de dégoût. Ses yeux dévièrent vers ses mains pâles légèrement tremblantes. Avec peine, il s'empara de sa brosse à dent. Mais ses tremblements doublèrent, tant, qu'il en lâcha sa brosse à dent qui s'écrasa au sol dans un bruit sourd. Des sueurs froides parcoururent désagréablement son corps, le faisant tanguer. Il s'accroupit alors, ouvrant le placard en dessous du levier. Il en retira une boîte métallisée noire, qu'il ouvrit à l'arrache, en tirant un sachet en plastique dont le contenu était une poudre blanche. De la cocaïne. Il retourna dans sa chambre et se saisit de sa carte de crédit se trouvant sur son bureau. Il déversa le contenu du sachet sur ce dernier, divisant la poudre en quatre lignes parallèles. Il se saisit ensuite d'un billet de 1000 Wons qu'il roula. Il snifa à la suite les quatre lignes de cocaïne, puis se redressa en soupirant de bien être. Un sourire niais s'étira sur ses lèvres, signe que la poudre faisait son effet. Il se rua alors à la salle de bain en sautillant tel un enfant de quatre ans. Il se sentait si bien, si serein. Tous ses problèmes s'étaient comme envolés. Mais tout ceci n'était que voile.


~~~~


- Bien, nous allons commencer le cours. Faites silence ! ordonna le professeur de sa voix grave et autoritaire. Bien, dit-il lorsqu'il n'y eut plus un seul bruit. Comme je vous l'avais annoncé il y a deux semaines, les travaux en binômes vont commencer. Pour cela, je vais constituer des groupes de deux que j'ai moi-même préparés pour ne pas que ce soit le bazar et qu'un ou une se retrouve sans binôme.


Quelques soupires et commentaires mécontents fusèrent dans la classe mais le professeur n'y prêta pas le moins du monde attention, convaincu que c'était la meilleure solution.


- Bien, je vais dire les groupes, ensuite je vous donnerai votre sujet que vous aurez à me rendre le mois prochain.


Il se racla la gorge puis annonça:


- SuHo et JongHyun, Victoria et Lay, Krystal et KyungSoo, Taemin et Luna, Kibum et SungMin [...] et pour finir JongIn tu seras avec SeHun.


Les amis de ce dernier grimacèrent, ressentant une grande compassion à son égard. Mais JongIn restait de marbre, se contentant d'acquiescer. Tout ce qu'il voulait, c'était en finir au plus vite avec cette dissertation et avoir une bonne note. JongIn était un élève très sérieux et intelligent, toujours prêt à travailler en classe, mais en dehors des cours, il savait s'amuser et passer du bon temps avec ses amis. Il n'était pas le genre de personne à traîner dehors jusqu'à minuit et draguer à tout va. Non, ce n'était pas du tout son style. Mais quelques fois, il faisait abstraction de son côté bon élève lorsque ses amis lui forçaient la main pour sortir. Il n'était pas parfait, mais il fallait dire que les parents de ses amis sous-entendaient toujours qu'ils aimeraient l'avoir comme fils ou gendre, ce qui le flattait grandement.


A la sonnerie de midi, tous les élèves se ruèrent au self dans un brouhaha monstre, alors qu'une personne était restée affalée sur sa table. SeHun. Ce dernier n'avait pratiquement rien suivi du cours, totalement perdu dans son monde. JongIn l'avait observé du coin de l'œil pendant les heures de cours, soupirant à plusieurs reprises d'agacement lorsqu'il voyait son binôme complètement dans les vapes. Il fallait dire aussi que SeHun n'avait pas la meilleure réputation qui soit. Il était décrit comme un psychopathe bipolaire complètement attardé qui passait son temps à se droguer et qui avait des problèmes avec la justice. A cause de tout cela, peu de gens osaient lui parler. Le peu qui le faisait étaient des garçons mais c'était toujours très bref. En gros, SeHun avait très peu, voire pas du tout d'ami, tout le contraire de son binôme. Tous deux étaient dans la même classe mais ne s'étaient jamais adressé la parole. En fait, personne, même pas les professeurs ne faisaient vraiment attention à SeHun qui était toujours dans son coin. C'était devenu une routine pour lui et il ne s'en plaignait pas.


- SeHun. Oh SeHun ?


Lentement, l'intéressé releva la tête à l'appel de son nom. Il se retrouva face à JongIn qui se tenait devant son bureau, ses iris noires ancrées dans celles du châtain, grises. SeHun s'étira longuement sur sa chaise, tendant les jambes et les bras au maximum avant de les relâcher, ramenant ses membres sous et sur la table.


- Mmh ? Quoi ? demanda-t-il d'un ton nonchalant.

- Je suis...

- Oui je sais, le coupa-t-il. C'est toi le fayot de la classe qui passe son temps à bosser. Qu'est-ce que tu veux ?


JongIn ouvrit grand les yeux, outré de la manière dont son vis-à-vis était culotté. Le brun fut déjà agacé par SeHun. Il n'avait pas du tout envie de lui parler, mais il y était contraint. Après tout, il était son binôme donc il fallait qu'ils travaillent dans les meilleures conditions possibles, à commencer par s'entendre. Mais pour le moment, ce n'était pas du tout gagné.


- On a été mis en binômes pour faire la dissertation. Alors faisons-la le plus rapidement possible pour en finir au plus vite. J'veux pas perdre de temps.


Le châtain hocha lentement la tête, le regard dans le vague. Il se leva alors de sa chaise, ramassant son sac au sol qu'il jeta négligemment sur son épaule avant de se diriger vers la sortie.


- Merci mais ce sera sans moi, déclara-t-il avant de disparaître derrière la porte.


JongIn en resta presque sur le "cul". Comment pouvait-il partir ainsi alors qu'ils avaient un travail à faire ensemble. Et en plus de cela, il n'avait accordé qu'une infime importance à JongIn qui détestait cela. Il aimait qu'on l'écoute mais SeHun était plus du genre à ne se soucier de rien.


- Nan mais il se fout de moi ?! ragea JongIn en chiffonnant un bout de papier qu'il balança à travers la classe, finissant sa course contre le mur du fond.


Le brun, après avoir calmé sa colère passagère, se rendit en direction du self pour rejoindre ses amis. Sur place, il prit un plateau qu'il prit à peine la peine de remplir. Il n'eut pas besoin de chercher ses amis du regard, sachant très bien quelle table était la leur, celle qu'ils prenaient d'habitude. Malgré qu'il soit encore légèrement irrité par le comportement de SeHun, il fit comme si de rien, ayant une grand assurance lorsqu'il slaloma entre les tables, sous les regards appuyés des filles et même de quelques garçons qui le jalousaient. JongIn était considéré comme l'un des plus beaux du lycée, ses "rivaux" étant Lay, son ami, et SeHun malgré sa réputation.


- Bah JongIn, qu'est-ce que t'as ? lui demanda SuHo lorsque celui-ci s'assit à table, posant négligemment son plateau sur la table.

- Rien, répondit sèchement le brun.

- Oh-oh ! Tu peux pas nous la faire à nous. On voit très bien que y a quelque chose, dit Lay convaincu de lui-même.

- Ouais, souffla le brun en posant son coude sur la table, positionnant sa tête sur son poing. C'est à cause de ce SeHun là ! Il m'a trop énervé tout à l'heure. J'lui parlais normalement mais lui il s'est senti obligé de jouer le malin et de m'envoyer chier. Nan mais j'vous jure, je sais pas c'est quoi son problème ! Pff !

- Il est trop bizarre ce mec, intervint Krystal en fronçant les sourcils. En plus avec sa réputation...

- Quelle réputation ?! demanda JongIn en se redressant d'un coup, intéressé par les paroles de son amie.

- Quoi, t'es pas au courant ? Tout l'monde le sait dans le lycée. Bref, en gros il est considéré comme un fou psychopathe bipolaire qui se drogue. C'est pour ça que personne ne lui parle ou l'approche.


JongIn haussa un sourcil. Mais d'où sortaient de telles bêtises ?


- Et j'peux savoir qui a lancé ces rumeurs débiles sur lui ? demanda-t-il calmement.

- Bah... je sais pas. On m'l'a dit donc bon...


JongIn voulut rire de la situation tellement il trouvait tout cela plus que ridicule mais il resta de marbre, se contentant de souffler de lassitude. Il comprenait maintenant pourquoi SeHun était toujours seul. JongIn n'était du genre naïf à croire des rumeurs sorties de nul part. Il voulait à chaque fois se faire sa propre opinion sur une chose et il avait décidé d'en faire de même avec SeHun.


~~~~


De son côté, SeHun venait de sortir de chez lui. Habitant à dix minutes à pieds du lycée, il avait largement le temps de rentrer chez lui pour manger le midi. Arrivé dans la cour du lycée, il se posta devant le troisième bâtiment, abandonné depuis plus de cinq ans. Ses yeux parcoururent les étages avant de se poser sur deux iris noires qu'il reconnut immédiatement. Il hocha la tête puis se dirigea à l'intérieur du bâtiment. Personne ne venait jamais dans cette partie du lycée, sauf les quelques "racailles" qui faisaient leurs affaires. Il grimpa deux à deux les marches des trois étages, arrivant bien vite à destination. D'un léger coup de pied, il poussa une porte en bois vieille et pourrie par le temps, recouverte de poussière. Il se retrouva dans une ancienne salle de classe, dans le même état que la porte en bois. Les rideaux étaient tirés, mais étant déchires, des bandes de lumière passaient éclairer quelque peu la pièce.


- Ça fait plaisir de te voir SeHun, déclara une voix grave et forte.


Le châtain tourna la tête en direction de la voix qui venait de parler. Un sourire en coin se dessina sur son visage, devenant bien vite moqueur.


- Toujours à traîner dans des endroits pourris, fit-il en se dirigeant vers son vis-à-vis.

- Et toi, t'es toujours aussi con, répondit-il du tac au tac en s'avançant également.


Le jeune homme dominait SeHun de toute sa longueur, ses grandes et larges épaules lui donnant de l'assurance, ses cheveux roux et ondulés adoucissant ses traits durs et sa paire de lunettes lui donnant l'air intellectuel.


- Que me vaut l'honneur de ta visite ? demanda le roux.

- J'ai besoin de ma dose.

- Ça m'aurait étonné que ce soit pour autre chose, ironisa-t-il.


Comme dit, le dealer roux sortit de la poche de sa veste, un sachet de cocaïne qu'il tendit à SeHun, celui-ci s'en emparant vivement.


- Woh, du calme mec ! T'es vraiment en manque à c'que j'vois !

- Ouais et alors ? J'en veux deux.

- Si tu y tiens, fit-il en tendant un second sachet au châtain.

- C'est qui lui ? demanda SeHun en désignant de la tête un petit blond.

- Oh, lui ? dit le roux en se retournant à moitié. C'est mon nouveau jouet. Baek, approche.


Le petit blond sortit de son coin derrière l'armoire, avançant à pas hésitants jusqu'au roux qui passa ses bras sur son ventre, le collant à son torse de manière possessive.


- On s'est rencontrés y a deux jours en sport. Et depuis, il ne peut plus se passer de moi, n'est-ce pas bébé ?


Le petit blond hocha timidement la tête, ses joues prenant une teinte rosée. SeHun, pas le moins du monde surpris par l'attitude du roux, leva les yeux au ciel.


- Bon, mon argent, réclama le dealer de SeHun en tendant la main vers lui.


Le châtain sortit alors une énorme liasse de billets de son sac, la lançant au roux qui la rattrapa agilement. Il ne prit pas la peine de compter l'argent, sachant SeHun très loyal. Et puis s'il en manquait, le roux s'en rendrait compte et SeHun passerait un mauvais quart d'heure.


- C'est un plaisir de faire affaire avec toi, SeHun. Maintenant, si tu l'veux bien, j'ai d'autres choses plus intéressantes à faire, si tu vois c'que j'veux dire, dit-il en passant sa main sous la chemise du petit blond.


Il se mit alors à lui suçoter le cou, le faisant gémir de plaisir. Ayant compris le message, SeHun rangea ses sachets de cocaïne dans la poche de sa veste et quitta le bâtiment.


~~~~


- Bien. Étant donné que nous avons trois heures ensemble, vous allez commencer à travailler avec votre binôme. Donc chaque groupe va se mettre dans un coin et commencer à traiter son sujet. Allez, déplacez-vous, ordonna le professeur aux élèves.


Un bruit énorme s'éleva dans la classe, des crissements de chaises et de tables, les voix des garçons et des filles plus ou moins fortes. Ce boucan dura bien cinq minutes, puis le silence redevint maître lorsque le professeur le demanda.


- Bien, tout le monde est avec son binôme ?


Les élèves répondirent un "oui" parfaitement à l'unisson, mais le professeur remarqua que seul JongIn n'avait pas ouvert la bouche.


- JongIn, avec qui es-tu déjà ?

- Avec SeHun monsieur.

- Oh eh bien... va te mettre à côté de lui alors.


Sous le regard de tous les élèves, le jeune brun se leva et se dirigea vers la table double de son acolyte, s'asseyant à la place inoccupée près de SeHun. Ce dernier semblait plongé dans un profond sommeil. Il avait les bras croisé sur sa table, la tête enfouie à l'intérieur et sa respiration était lente et régulière. JongIn soupira longuement. Comment allait-il pouvoir travailler avec un boulet pareil ?


- Quoi ?! grogna JongIn à l'attention des élèves qui le fixaient, ceux-ci détournant rapidement leurs regards.

- Bien, je vous distribue les sujets et vous commencez à les étudier.

- Hè ! SeHun, réveille-toi, chuchota JongIn dans l'oreille de SeHun.

- Mmmh..., grogna simplement le châtain en tournant la tête face au mur.

- Et merde. SeHun, chuchota-t-il de nouveau, le secouant cette fois-ci. Réveille-toi, on doit bosser.


Le châtain ouvrit doucement les yeux en tournant la tête vers son interlocuteur.


- Encore toi ? Qu'est-ce que tu veux ? questionna-t-il avant de bailler longuement en s'étirant.

- J'te rappelle, encore une fois, qu'on est en binômes alors on doit bosser ensemble.

- Et moi j'te rappelle, encore une fois, que ce sera sans moi.

- Mais t'as pas le choix et moi non plus, alors coopère un peu.


Le regard de SeHun se perdit dans le vague un moment, se plongeant en pleine réflexion, puis dévia de nouveau sur JongIn.


- Et qu'est-ce que j'y gagne ?

- Quoi ? JongIn était déconcerté.

- Bah oui, j'bosse pas gratuitement moi. J'veux quelque chose en retour.


JongIn leva les yeux au ciel. Pire qu'un gosse de 10 ans pensa-t-il en soufflant pour se donner du courage. Le professeur passa à ce moment-ci, tendant une feuille de sujet au brun qui le remercia avant de se tourner vers son acolyte.


- Qu'est-ce que tu veux ? finit par demander JongIn après un moment d'hésitation.

- J'te le dirai plus tard. Bon, au travail.


JongIn haussa un sourcil, pas vraiment sûr de vouloir jouer aux devinettes avec SeHun. Mais contre toute attente, il céda et se plongea lui aussi dans son travail.


~~~~


- Bon, j'en ai marre, j'arrête, déclara SeHun avant de bailler.

- J'reconnais qu'on a beaucoup travaillé.

- Beaucoup trop à mon goût. J'ai faim. Tu m'invites ?

- Quoi ? Nan mais...

- Allons-y, dit joyeusement SeHun en attrapant ses affaires et se levant de sa chaise.


JongIn ne put finir sa phrase que le châtain avait déjà pris la sortie. La salle de classe s'était vidée au fur et à mesure de l'après-midi. Les amis de JongIn étaient partis eux aussi, alors ils ne sauraient pas que SeHun et lui allaient manger ensemble. JongIn ne s'inquiétait pas pour sa réputation ou celle de SeHun, seulement, ses amis avaient le don de toujours dramatiser de petites choses, comme des rumeurs par exemple.


Ainsi, SeHun et JongIn marchaient dans la rue côte à côte, le silence régnant entre les deux adolescents. SeHun se comportait comme un gamin de 10 ans, sautillant entre les lignes de béton et regardant tout autour de lui, comme si c'était la première fois qu'il mettait un pied dehors. Cette attitude attisa la curiosité du brun. C'était vrai, SeHun se comportait de manière étrange, comme certains le disaient mais il ne semblait pas du tout dangereux. JongIn observa son vis-à-vis durant de longues minutes et se surprit même à le trouver beau. Ses cheveux couleur caramel contrastaient parfaitement avec son teint diaphane, sa pomme d'Adam lui donnant un air viril, le rendant diablement sexy, ses lèvres fines et roses qui ne demandaient qu'à être embrassées, JongIn aurait pu les regarder jusqu'à n'en plus finir. Et ce corps long et fin, ces traits de visage doux et durs à la fois. A ces pensées, le brun se gifla mentalement, réalisant à quoi il était en train de penser. JongIn n'avait jamais eu quelqu'un dans sa vie. Des histoires d'un soir bien sûr, mais jamais rien sur le long terme. Il n'avait jamais connu le grand amour avec un grand "A". A vrai dire, il se posait encore des questions sur son orientation sexuelle, ne sachant pas vraiment s'il préférait les filles ou les garçons. Mais ses parents avaient déjà tracé son avenir pour lui. Un mariage arrangé avec une jeune fille qu'il ne connaissait pas du tout et qu'il devrait épouser lorsqu'il entrerait à l'université, c'est-à-dire l'année qui suivrait la fin du lycée.


- On n'y est ! annonça joyeusement SeHun en pénétrant dans un restaurant du nom de "Mokoji".


Le brun suivit de près son acolyte, ne connaissant pas du tout l'endroit. Ils s'assirent à une table au fond du restaurant, l'un face à l'autre. Un serveur arriva dans la minute, leur tendant à chacun une carte avec les différents menus.


- J'vais prendre du Bibimbap avec du Samgyeopsal et une glace au thé vert en dessert.

- Bien, je note, dit le serveur. Et vous jeune homme ?

- J'vais prendre la même chose, répondit JongIn, un peu perdu.

- Je vous apporte ça tout de suite.


Une fois le serveur hors de leur vue, JongIn se tourna vers SeHun.


- On est où là ?

- Hein ? Oh bah... dans un restaurant, ça s'voit nan, rit SeHun.

- Je sais mais c'que j'veux dire c'est que...

- Tu sais que t'es beau, le coupa le châtain en prenant un air aguicheur.


Le brun haussa les sourcils, s'étranglant presque avec sa salive.


- Pardon ?

- J'ai soif, tu veux boire quelque chose ?


De plus en plus étrange pensa le brun. Il avait un côté bizarre, certes, mais il y avait sûrement une explication à tout ça. Une personne ne se comportait pas de telle ou telle manière par pur hasard. Nan, il y avait toujours quelque chose derrière. Une question brûla les lèvres de JongIn qui se ravisa au dernier moment, se doutant sûrement que SeHun ne lui répondrait pas et détournerait le sujet.


~~~~


Le lendemain, le professeur décida de laisser les élèves travailler comme bon leur semblait et où ils le voulaient dans le lycée, si cela pouvait leur permettre de mieux se concentrer.


Cela faisait bien vingt bonnes minutes que JongIn tournait en rond dans la salle de classe à peine remplie de quelques élèves, jetant à tout bout de champ des coups d'œil sur sa montre.


- Mais qu'est-ce qu'il fait bon sang ?! s'impatienta le brun en passant une main dans ses cheveux soigneusement coiffés.


En ayant marre d'attendre SeHun, JongIn s'empara de son sac et prit la sortie. Une fois en bas du lycée, il traversa la cour de récréation mais s'arrêta bien vite dans sa lancée lorsqu'il vit l'image qui s'offrait à lui. SeHun était là, dos à lui, debout au milieu de la cour, les bras écartés dans le vide, les jambes resserrées entre elles, ses cheveux et vêtements se mouvant avec légèreté au gré de la petite brise fraîche du matin.


- Mais qu'est-ce qu'il fait ? se questionna le brun en s'approchant lentement de son acolyte. S-SeHun, tenta le brun une fois à la hauteur du châtain.


L'intéressé baissa les bras le long de son corps mais ne daigna pas se retourner malgré qu'il ait entendu la voix de son interlocuteur. Ce dernier, étant irrité par le peu d'attetion que lui accordait le châtain, se planta devant lui, le toisant sévèrement.


- Tu peux m'dire à quoi tu joues là ? le réprimanda JonIn.

- Je méditais, minauda SeHun dans un sourire. Et toi, qu'est-ce qui t'amène ?

- Non mais tu t'fous d'moi ou quoi ? s'énerva le brun. J'te signale qu'on a du travail à faire alors faudrait peut-être penser à te bouger pour qu'on finisse au plus vite. J'veux pas me taper une sale note !

- Quel tra... Ah oui ! se rappela SeHun.


Ayant entendu la phrase de JongIn, il soupira.


- Il n'y a donc que cette note qui t'intéresse, souffla le châtain, las.

- Évidemment, rétorqua le brun du tac au tac. J'veux pas que ma moyenne chute.

- Pathétique, murmura SeHun.

- Pardon ? fit JongIn, outré.

- Bon, allons bosser. Le prof a dit que l'on pouvait aller où l'on voulait c'est bien ça ? J'ai entendu des élèves qui passaient le dire, donc j'me suis dit qu'on pouvait aller dans mon endroit préféré. Tu viens ? sourit le châtain en trottinant joyeusement vers la sortie.


JongIn, contraint, suivit donc SeHun dans la rue. Ils déambulèrent ainsi un bon quart d'heure avant d'arriver devant un sentier. A partir de là, il n'y avait plus de bâtiment, plus de route bétonnée et plus une seule présence de vie humaine.


- C'est quoi cet endroit ? questionna le brun.

- Suis-moi.


SeHun poussa la barrière de bois qui délimitait la route et le sentier, JongIn le suivant à la trace. Ils marchèrent en silence sur le chemin de terre, s'enfonçant au fur et à mesure dans une petite forêt. Le soleil passant à travers les arbres rendait l'endroit plus magnifique que jamais. JongIn était surpris et assez émerveillé de découvrir un tel endroit dans cette ville polluée et ultra modernisée. Il détaillait l'endroit dans ses moindres recoins à chaque pas qu'il faisait.


- Attention branche ! prévint SeHun.

- Quoi ? Quelle br-


BAM !


JongIn venait de se prendre une branche en plein visage, le faisant tomber à la renverse. SeHun, mort de rire, prenait appui sur ses genoux tellement qu'il n'en pouvait plus.


- Ahahahah ! Comment t'es tombé ! réussit à articuler SeHun avant de repartir dans un nouveau fou-rire.

- Bordel ! gueula JongIn en se redressant. C'est pas marrant, j'me suis fait super mal ! râla-t-il.


Le brun se tenait fermement le nez, la douleur reçue par la branche lui lacérant son petit bout de chair.


- Fais-moi voir.


SeHun s'était accroupi devant le brun. Doucement, il retira ses mains de son nez et fit une grimace.


- Effectivement, c'est pas beau à voir.


Il ouvrit son sac, en sortant une crème ainsi qu'un pansement.


- Comment ça s'fait que t'as tout ça dans ton sac ? questionna le brun.

- Ça m'arrive quelques fois quand j'viens ici, donc mieux vaut prévenir que guérir.

- Ah vraiment ?

- Lève la tête.


JongIn obéit et SeHun lui appliqua le plus délicatement possible de la crème sur son nez. A peine eut-il posé ses doigts sur son petit bout de chair que le brun couina comme un chiot.


- Qu'est-ce que t'es douillet dis-donc, rit SeHun.

- Je... la ferme !


Il le massa doucement, faisant des petits cercles avec ses doigts sur son nez. Ceci apaisa la douleur que ressentait le brun. Après quoi, le châtain lui mit un pansement sur le nez, puis sourit tout en se redressant.


- Allez, debout.


JongIn attrapa la main que SeHun lui tendait et se releva. Il épousseta son uniforme recouvert de terre, puis les deux adolescents se remirent en route.


~~~~


- On y est ! s'écria finalement SeHun après dix minutes de marche.

- C'est pas trop tôt, souffla JongIn en s'essuyant le front.


Lorsque ce dernier releva la tête, il se figea sur place.


- Oh putain mais... on est où là ?

- Dans mon endroit préféré, sourit fièrement le châtain.


Des chutes d'eau entourées d'arbres aussi verts et grands que possible. L'eau s'écoulait tranquillement, comme une mélodie berçante, les arbres dansaient dans la légère brise du matin, le tout éclairé par un magnifique soleil flottant sur un ciel complètement dégagé. Un coin de nature magnifique, pensa JongIn en suivant SeHun. Ils traversèrent un petit pont de pierres tenant sur l'eau, qui les séparait d'une petite plaine d'herbe fraîche. Une fois de l'autre côté, SeHun se laissa tomber en étoile de mer sur le dos, dans un soupire d'aise.


- SeHun, on est pas venus là pour glander que j'sache, intervint JongIn en se postant devant lui, un air sévère collé au visage.

- Relaxe, c'est bon, on va bosser hein !

- Ouais bah tout d'suite. J'estime qu'on a déjà perdu assez de temps comme ça. On doit bosser. Allez, debout !


N'entendant aucune réponse lui parvenir, le brun commença à perdre patience. Il baissa sont regard qu'il avait détourné un instant plus tôt sur son acolyte qui avait fermé les yeux. Sa respiration était lente et régulière et un air serein baignait son visage aux traits durs.


- Non mais je rêve là, me dites pas qu'il dort, grommela JongIn la mâchoire crispée. SeHun ! SEHUN ! Mais merde tu vas t'réveiller oui ! SEHUN !


JongIn s'était légèrement penché au-dessus du châtain, lorsque celui-ci ouvrit subitement les yeux.


- Bouh !

- Aaah !


Pris par surprise, le brun recula pour tomber une nouvelle fois à la renverse, se retrouvant les fesses au sol. Son acolyte eut un nouveau fou-rire, ce qui agaça fortement le brun qui se releva vivement pour le saisir par le col.


- A quoi tu joues bordel ?! Tu trouves ça marrant ? Hein ?!

- C'est bon calme-toi, je plaisantais, rit doucement le châtain.

- Ouais bah c'est pas marrant alors arrête tes conneries ! s'énerva le brun.

- Bon, on travaille ? demanda SeHun en retirant avec facilité la main de JongIn sur le col de sa chemise blanche.

- C'est pas trop tôt, souffla le brun soulagé, en s'asseyant près du châtain.


Les deux jeunes hommes se mirent donc au travail, bossant sérieusement sur leur dissertation. Seuls les bruits de l'eau s'écoulant le long des roches et des feuilles virevoltant au gré du vent coupaient l'atmosphère trop tranquille et sérieuse.


~~~~


- Fini ! souffla SeHun en s'étirant longuement.

- Ouais mais il faut qu'on attaque la deuxième partie.

- Hein ? fit le châtain, incrédule.

- La dissertation contient deux parties.

- Hm... m'bon, c'est quoi le sujet suivant ?


Le brun tourna les pages de son dossier aux feuilles accrochées les unes aux autres avant de dire:


- Qu'est-ce que l'amour ? lut-il avant de relever les yeux vers SeHun.


Ce dernier se crispa à l'entente de ses mots. Sa tête se baissa tandis que son sourire fondait avec sa -fausse- bonne humeur. Il repensait encore à lui, tout lui revenait si violemment en mémoire. Il ne voulait pas, il voulait oublier, mais c'était trop tard. Une soudaine tristesse s'empara de lui, tandis qu'une larme roula le long de sa joue pâle, ce que le brun remarqua.


- SeHun, est-ce que ça va ? demanda-t-il, dérouté par son changement d'attitude.


Ledit SeHun se releva vivement en attrapant ses affaires à l'arrache.


- Oh... mais SeHun ! Tu saignes du nez ! s'écria JongIn en se relevant. Mais qu'est-ce qu'il t'arrive ?

- LAISSE-MOI TRANQUILLE ! hurla furieusement le châtain en poussant brutalement son acolyte au sol avant de s'enfuir en courant, ne prenant même pas la peine de se retourner sous les appels de JongIn.

~~~~


SeHun courait à travers les rues, tandis que ses larmes coulaient abondamment le long de ses joues. Son souffle était, au fur et à mesure, de plus en plus court mais il ne s'arrêtait pas, il continuait. Il sentait qu'il était à bout mais ça ne l'empêchait pas de continuer à courir. A plusieurs reprises, il se percuta contre des passants mais ne prenait pas la peine de s'excuser.


Arrivé chez lui, il courut s'enfermer dans sa chambre, jetant son sac à travers la pièce avant de s'affaler sur son lit et de pleurer à chaudes larmes. Tout revenait encore. Il avait tout fait pour oublier mais c'était plus fort que lui.


De violents spasmes s'emparèrent de lui, alors que le sang s'écoulant de son nez était maintenant torrentiel. Ses pupilles se dilatèrent avant qu'il ne tombe raidement sur son lit. Et ce fut le trou noir.


~~~~


JongIn venait d'arriver au lycée et comme à son habitude, il était en avance. Il s'installa à sa place au milieu de classe, près de la fenêtre. Alors qu'il sortait ses affaires de cours, ses feuilles de dissertation glissèrent de son sac, se retrouvant au sol. JongIn se baissa pour les ramasser avant que ses pensées ne se tournent vers SeHun. Il n'avait décidément pas compris sa réaction d'hier matin. D'abord il avait commencé à pleurer, puis saigner du nez avant de devenir furieux et de s'enfuir en courant. Il n'était pas revenu de la journée en cours suite à cela. JongIn avait clairement vu que le déclencheur de tout cela avait été cette question qu'il avait lue mais également autre chose. Il s'était mis à saigner soudainement du nez, ce n'était pas anodin. Et pourquoi avait-il pleuré ? C'était bien la première fois depuis qu'il le connaissait qu'il l'avait vu dans un état pareil. D'habitude, il se renfermait sur lui-même et ne répondait de rien. Il était dans son monde, toujours avec son air neutre sur le visage, ne se souciant de personne. Que cachait-il ? Plus le brun le fréquentait, et plus il voulait en savoir. Il était d'un naturel curieux et il avait décidé de se faire son opinion sur SeHun plutôt que de le juger. Il fallait dire que c'était un personnage assez complexe au final.


- JongIn, j'te parle ! l'interpella une voix qu'il reconnut.


Le concerné secoua la tête avant de sourire à son ami.


- Salut Lay, ça va ?

- Tranquille et toi ? demanda celui-ci en s'asseyant près du brun.

- Mouais...

- Alors, ça s'passe comment avec SeHun ?

- De quoi ?

- Bah... pour la dissertation !

- Ah oui, euh... bah... ça s'passe bien oui.

- T'as l'air contrarié mec. Il s'est passé quelque chose ?

- Non, pourquoi tu dis ça ?

- J'te connais, regarde ta tête, ça s'voit. Alors, qu'est-ce que t'as ? C'est à cause de SeHun ?

- Je...

- Silence tout l'monde, le cours commence, intervint le professeur.


Avec toutes ses pensées, JongIn n'avait pas remarqué que la salle était à présent remplie par tous les élèves de sa classe. Et il se sentait soulagé que le professeur soit intervenu. JongIn n'avait pas vraiment envie de parler de ce qu'il s'était passé la veille, sinon ses amis lui prendraient la tête.


La journée passa dans le calme, mais pas une trace de SeHun en vue. Et ce fut ainsi durant des jours. Deux semaines exactement passèrent, sans que SeHun ne vienne au lycée. JongIn se posait à chaque fois de plus en plus de questions. Il n'aimait pas être perturbé par quelque chose alors il avait décidé de trouver des réponses pour avoir l'esprit plus tranquille ensuite.


Le dernier cours de la journée toucha à sa fin et les élèves se précipitèrent dehors. JongIn salua ses amis et attendit que tout le monde soit parti pour se diriger vers son professeur.


- Monsieur Lee, excusez-moi, commença-t-il lorsqu'il fut devant le bureau de son professeur.

- Ah JongIn, dit ce dernier en relevant la tête. Je peux t'aider ?

- Oui euh, j'voulais savoir, à propos de SeHun...


Monsieur Lee haussa un sourcil.


- Ça fait deux semaines qu'il est pas venu en cours, donc j'aimerais bien avoir son adresse pour aller le voir si possible.

- Je n'ai pas le droit de te fournir ces informations. Elles sont personnelles.

- Mais Monsieur c'est vraiment urgent. Je sais que vous n'avez pas le droit mais si je ne le vois pas, quelque chose de grave pourrait arriver.

- Quelque chose de grave ? réitéra le professeur.

- Oui.

- Bon, je sais que tu es un bon élève alors je vais te faire confiance. Mais ne donne ces informations à personne, sous aucun prétexte tu m'entends ?

- Oui Monsieur, c'est clair.

- Bien.


Monsieur Lee farfouilla l'un de ses dossiers avant de trouver celui qu'il cherchait. Il l'ouvrit à la bonne page puis le tourna vers le brun qui nota l'adresse dans son portable.


- Merci beaucoup Monsieur Lee, le remercia JongIn.


Il s'inclina à 90° avant de sortir rapidement de la salle de classe. Il dévala les deux étages qui le séparaient de la sortie et une fois dehors, il souffla longuement. Pour le coup, il avait quelque peu exagéré mais au moins son "mensonge" avait fini par payer. Il sortit son smartphone de la poche de son pantalon d'uniforme, jetant un nouveau coup d'œil à l'adresse qu'il avait notée. Il la tapa sur l'application MAP de son smartphone et une fois l'endroit marqué par une flèche rouge il se mit en route. A son plus grand soulagement, SeHun n'habitait qu'à quelques rues du lycée. JongIn arriva donc rapidement à destination. Il s'arrêta devant une maison assez grande mais qui restait quelque peu modeste. La famille de SeHun semblait avoir assez de moyens. Trêve de pensées. JongIn pressa le bouton de l'interphone et attendit quelques minutes avant qu'une voix ne réponde enfin.


"- Bonjour, qui est-ce ?"

"- Bonjour madame Oh ?"

"- Oui, c'est moi-même."

"- Je suis Kim JongIn, le partenaire de SeHun en dissertation. Ça fait deux semaines qu'il n'est pas venu en cours alors je me demandais comment il allait."


Silence. JongIn crut entendre la respiration de la femme s'accélérer. Après quelques secondes presque interminables, elle finit par dire:


"- Entrez."


Un "Tic" sonore se fit entendre, signe que le portail était ouvert. Le brun le poussa d'une main et entra. Il passa un petit sentier de gravier avant d'arriver jusqu'à la demeure. Il fut accueilli par la mère de SeHun qui lui ouvrit la porte lorsqu'il fut sur le pallier. C'était une très belle femme avec un corps élancé, des courbes généreuses. Elle avait de fins traits de visage et des cheveux chocolat. Elle portait une robe longue noire à manche longue, avec des épaulettes endiamantées et un très joli décolleté en U. A cela, elle avait ajouté quelques bracelets bagues et collier en argent et de jolies sandales compensées noires. JongIn était bouche bée devant la beauté de cette femme. Et dire que c'était la mère de SeHun. Elle ne lui ressemblait pas vraiment, hormis le nez, les lèvres et les yeux. Ladite madame Oh fit entrer JongIn qui s'inclina poliment en passant la porte. Elle le guida ensuite jusque dans la salle de vie où ils prirent place l'un en face de l'autre, chacun sur un divan en velours beige.


- Tu veux boire quelque chose ? demanda gentiment madame Oh.

- Non merci, ça va aller.

- Bien. Je...SeHun est... il...


Madame Oh semblait chercher ses mots, elle hésitait beaucoup.


- Prenez votre temps madame, dit calmement JongIn.


Cette dernière prit une grande inspiration.


- SeHun n'est pas venu à l'école depuis deux semaines car il a été hospitalisé suite à un évanouissement, déclara-t-elle, la voix légèrement tremblante. Mais il...

- Dites-moi, Jongin était pendu aux lèvres de madame Oh, voulant connaître la suite et surpris par ce qu'il venait déjà d'apprendre. Il s'était évanoui, certes, mais pour qu'il se retrouve à l'hôpital, ce ne devait pas être anodin.

- Ce n'est pas la première fois que ça lui arrive. Depuis près de deux ans il est comme ça. Les médecins me répètent sans arrêt que la cause de tout cela vient de substances illicites qu'il consomme. Je sais qu'il ne va pas bien depuis que lui et LuHan ne se parlent plus. Tout a commencé dès le moment où ils ne sont plus fréquentés l'un l'autre. J'ai tenté par tous les moyens de l'aider à arrêter mais rien n'y fait. Il continue de se détruire sans se soucier des conséquences...


Suite à cela, madame Oh s'était mise à sangloter tandis que JongIn était en plein désarroi. Il ne s'attendait pas à ce qu'en réalité, SeHun aille si mal que cela. Il pensait simplement qu'il était quelqu'un d'introverti mais il se trompait sur toute la ligne. Son esprit tilta, puis le brun tourna son regard vers la mère de SeHun.


- Est-ce que j'pourrais voir la chambre de SeHun si possible ?

- O-oui... c'est en haut, la dernière porte au fond du couloir, dit madame Oh avant de renifler bruyamment dans son mouchoir en soie.


JongIn ne perdit pas une seconde et se rua à l'étage de la grande demeure. Il passa le couloir en courant, faisant claquer fortement la porte de la chambre de SeHun contre le mur lorsqu'il y pénétra. A première vue, la chambre était on ne peut plus normale. Tout était ordonné, nettoyé et rien ne traînait. Le brun balaya la chambre du regard, puis entreprit de la fouiller de fond en comble. Il commença par le dressing du châtain où il y trouva un journal intime qu'il fourra dans son sac. Vint ensuite le bureau, qu'il fouilla en y mettant le bazar et trouva un bout de papier marqué au nom de "Xi LuHan" qui attira son attention. Il le mit également dans son sac avant de farfouiller les deux commodes du châtain où il ne trouva rien de suspect. Il remarqua une porte de l'autre côté de là où il était. Il alla ouvrir cette dernière, se retrouvant dans une salle de bain. Là encore, tout était parfaitement rangé et rien ne traînait. Il fouilla également l'endroit, les placards plus précisément et tomba sur une petite boîte métallisée. Celle-ci attirant également son attention, il s'en empara et la mit soigneusement dans son sac. Maintenant qu'il avait tout fouillé dans les moindres recoins, il pouvait rentrer chez lui pour examiner ses trouvailles. Il redescendit au rez-de-chaussée où madame Oh semblait l'attendre. JongIn lui expliqua tout et lui promit de passer voir SeHun. Après quoi, il quitta la demeure des Oh pour rentrer chez lui.


Une fois dans sa chambre, JongIn ne perdit pas plus de temps. Il prit soin de bien verrouiller la porte, ne voulant pas être dérangé par ses petites sœurs qui aimaient venir l'embêter. Il retira sa veste qu'il envoya valser sur son lit, ouvrant les premiers boutons de sa chemise. Il en retroussa les manches puis déversa le contenu de son sac sur son bureau. Il vira toutes choses inutiles, gardant simplement les trois choses qui l'intéressaient. A vrai dire, il ne savait pas vraiment pourquoi il faisait ça, alors qu'en temps normal, il se fichait de la vie de SeHun. Mais sa mère semblait si désespérée et puis après tout, le châtain était son binôme. Il mit donc ça sur le compte du travail. Il ne voulait pas l'accepter pleinement, mais JongIn s'intéressait de plus en plus au jeune homme. Il voulait en savoir plus sur lui.


En premier lieu, il ouvrit le petit bout de papier marqué au nom de LuHan. Sur celui-ci était inscrit une adresse, sûrement celle de ce fameux LuHan. C'était décidé, JongIn irait donc voir ce jeune homme pour lui parler. SeHun avait commencé à consommer des substances illicites à cause de lui. Il fallait donc remonter à la source du problème pour pouvoir arranger les choses correctement.


Secondement, il ouvrit la petite boîte métallisée, s'étant déjà imaginé ce qu'elle pourrait contenir. A sa moyenne surprise, il trouva trois sachets de cocaïne. Il s'attendait à ce qu'il y ait plus que cela mais il fut soulagé tout de même. Les sachets étaient marqués chacun des lettres "P.C". Il n'arrivait pas à croire que SeHun se détruisait avec cela. Comment l'homme pouvait ruiner sa vie avec une telle merde ? Il souffla longuement en refermant la boîte qu'il remit soigneusement dans son sac. Il ne fallait pas que quelqu'un tombe dessus, sinon ce serait sa fin.


Troisièmement, il ouvrit le journal intime du châtain qu'il se mit à feuilleter. Au début, il lut quelques banalités sur ses humeurs, ses ressentis de ses journées passées mais rien de bien intéressant. Mais, lorsqu'il tourna la page suivante, ce devint tout de suite plus intriguant.


"Cher journal,

Aujourd'hui j'ai passé la journée avec LuHan, mon meilleur ami. On a été dans un parc d'attractions puis au cinéma. C'était vraiment un merveilleux après-midi. Quand je suis avec lui, je me sens tellement bien. Il me fait rire et sourire et à chaque fois que son regard entre en contact avec le mien, mon cœur bat la chamade. Je ne sais pas ce qu'il m'arrive, mais ce que je ressens est très agréable."


"Cher journal,

Je sais maintenant. Je sais ce que j'ai. J'ai passé plus de deux mois à me creuser la tête sur ce que je ressentais. Je crois que je suis tombé amoureux de LuHan. C'est complètement fou. Je suis un mec et lui aussi. Mais je sais que l'amour que je lui porte est plus que fraternel. Lorsqu'il me regarde où me sourit, mon cœur bat très vite. Quand il me touche, je frissonne. Quand il est loin de moi, je me sens seul et triste. Lorsque je suis avec lui, je me sens bien, je me sens moi-même, je me sens vivre plus que jamais. J'ai toujours cette forte envie de l'embrasser et le serrer dans mes bras mais je me retiens. Je sais que c'est avec lui que je veux être et personne d'autre. Grâce à lui, j'ai appris ce qu'était l'amour."


"Cher journal,

Ma vie ne rime à rien au jour d'aujourd'hui. J'ai passé un mois entier à pleurer jour et nuit sans manger. J'ai perdu tellement de poids en si peu de temps. J'ai honte de mon corps, honte de moi, je veux juste crever et en finir avec cette vie. Je l'ai fait, j'ai avoué à LuHan à quel point j'étais fou de lui, mais il m'a repoussé en me disant que j'étais répugnant et que je le dégoûtais. Il ne veut plus me voir maintenant. Qu'est-ce que j'vais devenir sans lui? Qu'est-ce que j'vais faire ? Je n'ai plus de raisons de vivre maintenant. Et cette putain de maladie qui arrive pour couronner le tout. Je me sens tellement... seul."


"Cher Journal,

Je suis arrivé à un stade de ma vie où plus rien ne m'importe. J'ai franchi le cap et j'ai sombré. De la cocaïne, voilà de quoi se composent mes journées à présent. J'ai complètement foiré ma vie mais qu'importe. Au moins mon bonheur est illusoire mais j'en ai un. LuHan ne fait plus partie de ma vie et franchement, je m'en fous. Oui je m'en fous. Et puis, c'est beaucoup mieux ainsi. Il ne peut plus fréquenter un type comme moi. Plus rien ne compte à mes yeux. Et j'ai appris une chose: L'amour ne sert qu'à faire souffrir et rien d'autre. Je me demande tous les jours pourquoi je ne suis pas mort, pourquoi je vis alors que je ne sers à rien. Je ne suis personne. Je ne suis rien."


Cela aurait été un euphémisme de dire que JongIn était choqué. Non, il était bien pire que cela mais il ne pouvait pas mettre de mot sur l'état dans lequel il se trouvait. Il ne savait plus quoi penser, il n'arrivait plus à réfléchir correctement. Il se prit la tête entre les mains, empoignant ses cheveux sans douceur. D'habitude lui qui était si calme et arrivait à réfléchir posément dans n'importe quelle situation, il dût se rendre à l'évidence ; il était complètement perdu et personne ne pouvait lui porter conseil en cet instant précis. Personne, sauf UNE qui lui avait toujours été de très bons conseils. Le brun se leva de sa chaise pour aller récupérer son portable dans la poche de sa veste d'uniforme. Il chercha rapidement un numéro dans son répertoire avant de presser la touche verte et de porter l'appareil à son oreille. Deux sonneries plus tard, une voix masculine se fit entendre à l'autre bout du fil.


"- Allô ?

- Salut Xiumin hyung, est-ce qu'on peut se voir ?"


~~~~


- Voilà tu sais tout, termina JongIn dans un souffle.

- Je vois. C'est assez compliqué comme situation, constata Xiumin en hochant doucement la tête.

- Pire que ça même ! Le pire du pire, c'est que je sais même pas pourquoi j'me fais du souci pour lui alors que c'est même pas mon ami. J'ai l'impression de devenir fou.

- Il te plaît ?

- Quoi ? Tu penses que j'le kiffe ? s'offusqua le brun, un air choqué sur le visage. Non, bien sûr que non.

- Ok, je te crois.

- Alors hyung, dit JongIn en reprenant son calme. A ton avis, j'devrais faire quoi ? Parce que j'veux pas passer pour un stalker non plus. J'ai... j'ai envie qu'il aille mieux.

- Tu veux vraiment l'aider ?

- Oui je... enfin.. je crois, répondit-il, pas très sûr de lui.

- Va voir LuHan. Je pense qu'il aura besoin de son soutien.

- Oui.

- Fais ce qu'il faut pour qu'il ne ressente plus ce vide, qu'il soit comblé en quelque sorte.

- Yah ! Et comment j'm'y prends hein ?!

- Tu y arriveras, je te fais confiance, sourit Xiumin. On est pas cousins pour rien.

- Mouais, dit tout bas JongIn, souriant à son tour.


Ainsi, les deux jeunes cousins discutèrent durant un long moment avant de se séparer. C'était décidé, JongIn irait voir LuHan dès demain.


~~~~

Samedi.


JongIn marchait dans les rues peu remplies en cette fraîche matinée. Il était 11h et le jeune homme marchait d'un pas soutenu à travers les dédales de rues. Les mains dans les poches de sa veste, il observait ce qu'il se passait autour de lui sans grand intérêt. Une quinzaine de minutes de marche plus tard, le brun arriva à destination. Il s'arrêta devant un immeuble situé dans un lotissement. Visiblement, ce LuHan venait d'une famille aisée car il y avait des voitures très coûteuses garées un peu partout et c'était une propriété privée. JongIn sonna donc à Xi et attendit qu'on lui réponde.


"- Bonjour, qui est à l'appareil ?"

"- Bonjour, je m'adresse bien à LuHan ?"

"- Oui, qui est-ce ?"

"- Je suis l'ami de S-.... heu... d'une personne que vous connaissez."

"- Ah bon et qui ?"


JongIn se mordit la lèvre inférieure. Il ne pouvait pas dire qu'il s'agissait de SeHun, de peur que LuHan ne lui raccroche au nez.


- Allez, improvise mec, se chuchota-t-il à lui-même.


Après quelques secondes, il dit finalement:


"- Je pense qu'il serait préférable si je montais. Ce serait... mieux."

"-... D'accord."


JongIn souffla de soulagement. LuHan lui avait finalement ouvert la porte, n'oubliant pas de lui indiquer l'étage.


C'est l'estomac noué que le brun arriva au bon étage. La porte s'ouvrit sur un jeune homme avant qu'il n'ait à sonner. Il faisait sa taille, était blond avec un visage d'enfant et un corps très mince. Ledit LuHan toisa JongIn de haut en bas avant de prendre la parole.


- Salut, dit-il.

- Salut heu... moi c'est JongIn, dit le brun en s'inclinant.

- Jamais entendu parler.

- J'm'en doute.

- Et donc, t'es l'ami de quelqu'un que j'connais ?

- Ouais... heu... comment dire...


JongIn prit une grande bouffée d'air avant d'ancrer son regard dans celui du blond qui avait croisé les bras sur son torse, attendant qu'il parle.


- J'vais pas y aller par quatre chemins. C'est à propos de SeHun.


Les yeux de LuHan s'écarquillèrent de surprise, puis s'assombrirent soudainement.


- Pourquoi tu m'parles de lui ? fit-il froidement.

- SeHun ne va pas bien depuis que vous n'êtes plus amis.

- Sa vie ne me regarde plus. J'veux plus rien à voir à faire avec lui. Rien.

- Tu sais qu'à cause de toi il a sombré ?

- Je ne lui ai rien demandé, seulement de me laisser tranquille.

- Mais il a besoin de toi, il ne va plus bien du tout.

- J'en ai rien à foutre. Si t'es venu juste pour ça, tu peux partir.

- MAIS IL SE DROGUE !


LuHan arrêta tout mouvement, relevant lentement les yeux vers son interlocuteur. Voyant qu'il avait toute l'attention, ce dernier continua.


- Cela fait deux ans qu'il consomme de la cocaïne. Depuis que vous n'êtes plus amis, il est seul et passe son temps à se détruire. Tiens.


JongIn sortit le journal intime de SeHun qu'il tendit à LuHan.


- Lis-le et tu comprendras.


Le blond le prit d'une main, son autre se serrant contre son jean.


- Dégage, murmura-t-il.

- LuHan...

- DÉGAGE DE CHEZ MOI ! hurla-t-il. Ce sale pédé n'a que ce qu'il mérite. Alors maintenant casse-toi et ne remets plus jamais les pieds chez moi !

- Tu ne comprends rien... c'est désolant, dit le brun en se dirigeant vers l'ascenseur.


JongIn n'avait qu'une envie: tabasser LuHan jusqu'à ce qu'il coopère mais il n'en fit rien. Il se contenta de quitter l'immeuble les poings serrés ; il avait échoué.


~~~~


C'est d'un pas lent que JongIn pénétra dans l'hôpital où SeHun était en convalescence. Il se rendit à l'accueil pour demander le numéro de la chambre du châtain avant de s'y rendre. En chemin, il avait acheté des fleurs et espérait que ça lui ferait plaisir. Il toqua trois fois à la porte avant d'entrer. La peinture d'un blanc immaculé lui agressa littéralement les yeux. Il fit quelques pas dans la pièce avant de tomber sur SeHun, qui regardait attentivement la télé. Il referma doucement la porte avant de se racler la gorge.


- Hum, SeHun.


Ledit SeHun tourna la tête vers le brun, lui offrant un regard surpris.


- Qu'est-ce que tu fais là ? demanda-t-il les yeux grands ouverts.

- J'suis venu voir comment allait mon partenaire, répondit-il avec un sourire. J't'ai ramené des fleurs.


Il les déposa sur la table de chevet du châtain. Il se débarrassa ensuite de sa veste et son sac, s'affalant sur le lit d'à côté qui était inoccupé.


- Pourquoi t'es venu ? demanda SeHun après un silence.


JongIn se redressa en position assise, entrant en contact avec les yeux du châtain.


- J'avais juste envie de te voir, dit simplement le brun.

- Personne à part ma mère ne vient me voir ici. T'es bien le seul à te soucier de moi.


JongIn eut un léger pincement au cœur. Il ne savait pas trop pourquoi il faisait tout ce qu'il faisait mais maintenant une chose était sûre: Il considérait SeHun comme son ami. Il ne le connaissait que depuis quelques semaines mais il avait été comme attiré par lui. Il ne savait pas tellement pourquoi il se préoccupait autant de lui, mais ça ne le troublait pas tellement. SeHun avait changé son quotidien assez tranquille et il aimait ça. Il ressentait ce besoin de le protéger, comme il le faisait avec ses petites sœurs.


Les deux adolescents passèrent la journée à parler de tout et de rien, riant beaucoup ensemble. Et ce fut ainsi durant plusieurs jours. JongIn venait rendre visite à SeHun et ils parlaient encore et encore jusqu'à pas d'heures. Le brun rentrait à chaque fois très tard chez lui mais il s'en fichait car il avait à chaque fois passé un agréable moment en compagnie du châtain.


Au lycée, il avait changé. Il ne traînait plus avec Lay, SuHo et Krystal, s'étant rendu compte qu'ils n'en valaient pas la peine et qu'ils étaient les pires hypocrites qui soit. Il préférait rester dans son coin à bosser et lorsque les cours finissaient, il se rendait directement à l'hôpital. Une routine s'était installée entre les deux jeunes hommes qui s'étaient considérablement rapprochés.


Vendredi.


La sonnerie annonçant la fin des cours venait de retentir. Comme à son habitude, JongIn rangeait tranquillement ses affaires. Mais alors qu'il se levait de sa chaise, Lay et SuHo se présentèrent devant lui. Il les toisa chacun, puis les contourna pour sortir mais la main de Lay se plaqua sur son torse, l'empêchant d'aller plus loin.


- Retire ta main, ordonna JongIn d'un ton ferme, ne prenant même pas la peine de le regarder.

- A quoi tu joues mec ?

- Pourquoi tu nous esquives comme ça ? renchérit SuHo.

- Les gens comme vous... j'en ai ma claque.

- Mais merde, j'suis ton meilleur ami JongIn ! s'écria Lay.

- Je croyais aussi... mais ce n'était qu'une façade.

- Mais qu'est-ce qui te prend ? C'est à cause de SeHun ? Tu veux qu'on lui règle son compte ?

- Osez toucher à ne serait-ce qu'un seul de ses cheveux et j'vous butte, tous les deux.


Sur ces mots, JongIn dégagea la main de Lay de sur son torse et prit la sortie, mais il fut de nouveau arrêté au détour d'un couloir. Un grand roux à lunettes se tenait devant lui, les mains dans les poches, un air impassible sur le visage. A ses côtés, un petit blond aux joues rougies lui accrochait le bras droit. Des marques de suçons violacés parsemaient son cou et ses cheveux étaient légèrement bataille. JongIn secoua la tête, ne voulant pas savoir le pourquoi du comment.


- Tu es ? demanda le brun, légèrement agacé.

- Chanyeol. Park Chanyeol, répondit le roux avec un sourire en coin. Et lui c'est Baek.


Le prénommé Baek fit une légère courbette. JongIn tilta au nom du grand roux. Il garda tout de même un air neutre mais ses poings se serrèrent dans les poches de sa veste.


- Ouais ?

- Enfin bref, trêve de politesse. J'voulais savoir où était SeHun.

- Park Chanyeol...

- C'est bien moi.


"P.C".


Le brun ne sut se retenir une seconde de plus et écrasa son poing sur le visage de Chanyeol qui tomba à la renverse, ne s'y attendant pas. BaekHyun poussa un cri d'effroi, se recevant un coup de poing dans le ventre. Il tomba lourdement sur le sol en se tenant l'estomac. Chanyeol, toujours à terre se reçut un second puis un énième coup de poing du brun qui l'empoigna ensuite par le col de sa chemise.


- Je sais qui t'es espèce d'enfoiré ! C'est toi le dealer n'est-ce pas, murmura-t-il. C'est toi qui pourries la vie de SeHun comme ça...

- C'est lui qui l'a voulu... j'y suis pour rien.

- T'as intérêt de lui foutre la paix à partir de maintenant, où t'es un homme mort.


JongIn lui lança un regard froid avant de le relâcher brutalement, la tête du roux entrant durement en contact avec le sol.

~~~~


JongIn arriva finalement à l'hôpital essoufflé car il avait couru. Et toujours en courant, il monta jusqu'à la chambre du châtain, faisant attention à ne bousculer personne. Une légère panique s'empara de lui lorsqu'il découvrit la chambre vide. SeHun n'était plus là. Le brun tourna en rond quelques secondes, ne sachant que faire puis décida finalement d'aller à l'accueil pour demander des informations. En traversant le couloir menant à l'accueil, il passa devant le bureau du médecin attitré de SeHun. Il s'arrêta donc, voulant s'adresser à lui. Il s'approcha de la porte et entendit des bribes de conversation lui parvenir. Il plaqua son oreille sur la porte lorsque celle-ci s'ouvrit légèrement, étant mal fermée. Le brun eut un mouvement de recul, surpris, mais les deux personnes dans le bureau semblaient n'avoir rien remarqué car elles continuaient de parler. JongIn reconnut tout de suite la voix de la mère de SeHun et celle de son médecin. Intrigué, il approcha de nouveau son oreille pour écouter ce qu'ils se disaient.


- Vous... vous voulez dire... que c'est pour bientôt.

- J'en ai bien peur madame. Le cancer de SeHun est à son apogée.


Le cœur de JongIn rata un battement. Un cancer... ? JongIn ne voulait pas y croire, il devait avoir mal entendu. Il s'éloigna de la porte, secouant incessamment la tête de gauche à droite, comme pour chasser un mauvais souvenir. A travers la porte, il perçut clairement les sanglots de madame Oh lui parvenir. Et à ce moment précis, il réalisa que c'était bel et bien réel. Une larme coula le long de sa joue alors que son corps se mettait à trembler. Il s'enfuit alors en courant de l'hôpital, continuant sa course folle à travers les rues qui s'éteignaient dans la nuit. JongIn courut encore et encore, bien que fatigué, jusqu'à arriver devant le sentier qui menait aux cascades. Il était sûr de le trouver là. Il parcourut rapidement la distance qui le séparait de ce qu'il cherchait.


Et il était là. SeHun. Debout, dos à lui, les bras écartés dans le vide, les jambes resserrées entre elles, ses cheveux et vêtements se mouvant avec légèreté dans le vent. D'ailleurs, il portait encore sa blouse d'hôpital de couleur bleue-verte avec un pantalon de même couleur et des Vans rouges. JongIn savait qu'il s'était enfuit mais à cet instant, il s'en foutait car il était heureux de voir le châtain, là. Lentement, il s'approcha de lui, entourant sa taille de ses bras et déposant sa tête sur son épaule. Il se mit à sangloter dans le dos de son ami, son corps pris de soubresauts incontrôlés.


- JongIn... tu pleures...

- Pourquoi tu m'as rien dit ? sanglota le brun.


SeHun baissa les bras le long de son corps tout en baissant la tête.


- De quoi tu parles JongIn ?

- Pourquoi tu m'as pas dit que t'avais un cancer ? Pourquoi ? sanglotait le brun de plus belle. C'est pour ça que tu te détruisais à la cocaïne... parce que tu savais... parle-moi SeHun...


La gorge de SeHun se noua. Alors JongIn savait tout. Le châtain se retourna face au brun, défaisant sa prise. Délicatement, il prit le visage de son vis-à-vis de ses deux mains. Pour la première fois, JongIn vit SeHun triste, son regard embué de larmes. Il n'avait pas d'expression impassible, il se montrait tel qu'il était.


- Ne pleure pas... pas pour moi... je n'en vaux pas la peine...

- Dis pas n'importe quoi... bien sûr que si, dit le brun avant de renifler bruyamment.


Il attrapa la blouse de SeHun qu'il serra entre ses mains, de peur qu'il ne disparaisse soudainement.


- Tu te rappelles de la faveur que je voulais te demander ?


JongIn hocha lentement la tête.


- Ne t'attache pas à moi.


Le brun se blottit dans les bras du châtain, ses sanglots doublant d'intensité.


- Tu es fou... c'est trop tard. Je tiens... beaucoup trop à... toi.

- A quoi bon ? C'est fini pour moi... ma vie n'était rien... que je parte ou que je reste, cela ne changera rien pour personne... LuHan m'a rejeté lorsque je lui ai avoué mes sentiments, j'ai sombré seul dans la drogue après avoir appris que j'avais un putain de cancer. Tu peux pas savoir à quel point j'ai eu mal. Tout ça m'est arrivé dans la même journée. Comment tu crois que j'devais me sentir... ? Et bien... je n'ai rien fait. Je n'ai même pas pleuré, je ne me suis même pas mis en colère ou apitoyé sur mon sort. J'ai juste encaissé... mon destin était tracé alors à quoi bon continuer à jouer la personne modèle et sympathique... Je me suis renfermé sur moi-même après cela. Je ne voulais pas m'approcher des autres pour ne pas avoir d'amis et ne pas m'attacher à eux... et encore moins l'inverse... je... je voulais tout affronter seul. De toute façon... je ne sers à rien... et personne ne se soucie de moi...

- C'est pas vrai... moi je suis là... tu n'es pas seul SeHun... je t'aime tu sais.

- Imbécile.


Le châtain s'écarta de nouveau du brun, attrapant de nouveau encore, son visage entre ses mains. Leurs regards s'ancrèrent de nouveau. SeHun était au bord des larmes. Depuis tellement longtemps, il n'avait pas ressenti ce sentiment de sécurité qu'il ressentait autrefois auprès de LuHan. JongIn avait réussi à combler ce vide en lui. Il ne se sentait plus seul car il savait que JongIn était là pour lui maintenant.


- Pourquoi a-t-il fallu que tu aimes quelqu'un comme moi ?

- Tu es... une merveilleuse personne SeHun... j'veux pas te perdre.

- Moi non plus... je veux rester près de toi JongIn...


Le châtain rapprocha leurs deux visages. Leurs souffles chauds se mélangèrent, leurs lèvres s'effleurèrent et avec une infime tendresse, elles se rencontrèrent pour la première fois. Leurs paupières se fermèrent en même temps. Un chaste baiser, qui réussit à les électrifier, leur faisant ressentir un millier de sensations divines. Un baiser qui voulait tout dire.


Serrés dans les bras l'un de l'autre, ils pleurèrent sans pouvoir s'arrêter. Mais dans le fond, SeHun était heureux car il ne finissait pas seul. Il avait trouvé son ange, celui qui l'avait sauvé.


~~~~

Lundi 22 Juin 2015


- Coucou, c'est moi, LuHan. J'espère que tu te souviens de moi. Par où commencer... je... je suis sincèrement désolé. Je ne m'étais pas rendu compte à quel point tu allais mal depuis tout ce temps. Je regrette tellement de t'avoir laissé tombé au moment où tu avais le plus besoin de moi... Si tu savais... à quel point je m'en veux... je ne suis qu'un mec pathétique qui ne méritait pas ton amour... je n'aurais pas dû te repousser comme je l'ai fait... tu étais mon meilleur ami et j'aurais dû t'écouter au lieu de m'éloigner de toi... je sais que ça a été dur pour toi mais je n'arrive pas à imaginer pas ô combien tu as souffert. Je... je suis un monstre. Tu es parti comme ça... j'aurais tellement voulu te voir ne serait-ce qu'une dernière fois pour m'excuser comme il se doit. J'aurais voulu... te prendre dans mes bras et te bercer comme je le faisais lorsque tu n'allais pas bien... tu me manques tellement... je ne me suis pas rendu compte à quel point je tenais à toi... tu es parti trop tôt. Pardonne-moi Oh SeHun.


Un torrent de larmes dévalaient les joues du blond alors qu'il déposait un bouquet de Lys blanches sur la pierre tombale de SeHun. Il se releva lentement, accueilli par les bras de JongIn dans lesquels il se mit à pleurer à chaudes larmes. A son tour, Chanyeol s'avança devant la pierre tombale du châtain, y déposant un bouquet de roses, accompagné par BaekHyun. Il souffla longuement en se passant une main dans les cheveux.


- J'arrive pas à croire que tu sois plus là mec, commença-t-il. Même si on n'était pas de super potes je t'aimais bien, tu avais même pris une petite place dans mon coeur. J'arrive pas à croire que j'dis ça, rit doucement le roux. Mais après tout, je suis un être humain avec des sentiments. Tu sais, BaekHyun et moi c'est du sérieux. Au début, je me disais que ce ne serait que de passage mais il a su capturer mon cœur et maintenant c'est moi qui ne peux plus me passer de lui. Il ne peut pas te répondre parce qu'il est muet mais il est tout à fait d'accord avec c'que je dis. J'ai arrêté de dealer et je suis totalement clean aussi. J'ai en quelque sorte ouvert les yeux. Sinon... j'espère que là où tu es tu te portes bien. Nous ici, on va bien et tu nous manques. Ouais, tu nous manques... c'est fou.


Chanyeol retint une larme de couler le long de sa joue. BaekHyun, le remarquant, entrelaça leur doigts d'une main, tandis que de l'autre, il caressa tendrement la joue de son amoureux. Ce dernier lui offrit un petit sourire, allant lui déposer un tendre baiser sur les lèvres.


JongIn s'avança à son tour, une boîte en carton dans les mains. Dans celle-ci se trouvaient le journal intime de SeHun ainsi que la boîte métallique contenant les substances illicites qu'il consommait. Il s'avança avec jusqu'au bord de la falaise où se situait le cimetière, déposant ensuite la boîte à terre. LuHan imbiba le tout d'essence, des larmes coulant toujours à flot sur ses joues. JongIn extirpa un briquet de sa poche de jean, qu'il actionna. Il regarda une dernière fois la boîte avant de laisser tomber le briquet à l'intérieur. Le carton s'embrasa instantanément. Les quatre jeunes hommes reculèrent de quelques pas, contemplant les flammes qui dansaient dans le vent. Tous les mauvais souvenirs de SeHun étaient en train de s'envoler pour disparaître à jamais.


JongIn contempla le spectacle, un sourire triste sur les lèvres, les yeux rougis dû aux larmes versées. Alors qu'il soupirait, il sentit une pression sur ses épaules. Il se retourna alors, mais ne vit personne. Il tourna son regard vers LuHan, mais celui-ci avait les bras croisés sur son torse. Il regarda donc BaekHyun à sa droite mais celui-ci avait accroché la taille de Chanyeol.


JongIn fronça les sourcils mais finit par vite comprendre. C'était lui qui avait fait ça. Il le savait. Il pouvait sentir sa présence à ses côtés. Un immense sourire prit place sur ses lèvres charnues.


- De rien... SeHun.


~~~~


En rentrant chez lui, JongIn trouva une lettre sur son bureau. Il n'y avait pas le nom de la personne qui l'avait envoyée, ce qui le surprit quelque peu. Il l'ouvrit avec empressement, trouvant la dissertation de SeHun sur le sujet: "Qu'est-ce que l'amour ?".


Le brun s'installa confortablement sur son lit puis se mit à lire.


L'AMOUR:


Une histoire d'amour, lorsqu'elle démarre, se vit sur le mode de la magie et de l'enchantement. On aimerait croire qu'elle est toujours unique et mystérieuse. Pourtant, à y regarder de près, l'amour, comme la plupart des sentiments, a aussi ses hauts et ses bas.

L'amour est un des plus beaux dons de Dieu. Il illumine toute notre vie. Il transforme tout. Il est comme un soleil qui donne de la couleur, de la chaleur et du bonheur à tout ce que nous entreprenons. L'amour n'est pas si facile, si banal, si évident que l'on pourrait le croire. Non, il ne se résume pas à quelques battements de cœur, à un sentiment passager, ou au simple don des corps. L'amour ne peut se contenter de la médiocrité. Il ne se suffira jamais à de l'à peu près. L'amour est exigent, il exige des sacrifices, des efforts.La focalisation de l'attention d'abord. Quand l'autre est là, plus rien ne compte. « Ils étaient l'un pour l'autre tout l'univers », écrit Friedrich von Schlegel, dans Lucinde (1799). Cette attention exclusive s'accompagne d'une recherche de fusion, (« je voudrais me fondre en lui/elle »). Lorsqu'il est absent, l'être aimé survient dans la tête de l'amoureux sous forme de pensées intrusives. C'est la deuxième caractéristique de l'état amoureux (« je n'arrête pas d'y penser »). Un autre signe est l'exaltation. On est heureux, on déborde d'énergie, comme si l'on était en transe. L'idéalisation est un autre trait marquant de l'état amoureux. L'être aimé est paré de toutes les qualités, ses défauts sont gommés, ses points positifs hyper-valorisés. On dit que l'amour rend aveugle. C'est sans doute un peu vrai : le sentiment amoureux ne sert pas à comprendre autrui mais à vivre avec.


Moi-même, je sais ce que c'est car j'en ai vécu l'expérience. Mais c'était un amour à sens unique. Mais je ne regrette pas d'avoir aimé cette personne formidable car grâce à elle j'en ai appris beaucoup sur l'amour.


Puis, il y a cette autre personne qui est arrivée. Au début, je ne pensais pas pouvoir ressentir toutes ces sensations exquises une nouvelle fois. Mais grâce à cette personne, ma flamme s'est ravivée et j'ai pu y goûter une nouvelle fois et je la remercie du fond du cœur pour cela. Je la remercie car cette personne m'a aidé à aller mieux, à me faire sentir moins seul et me rendre heureux avant la fin. Cette personne m'a sauvé.


Kim JongIn, merci.

Commentaire de l'auteur Un petit avis sur cet OS serait sympa ! J'espère sincèrement qu'il vous a plus en tout cas, parce que pour tout vous dire, j'ai un peu pleuré en écrivant cet OS xD *OkJeSors*
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales