Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Revenge Killer (Kaisoo)
[Histoire En hiatus]
Auteur: Princesse Park Vue: 228
[Publiée le: 2017-05-21]    [Mise à Jour: 2017-05-31]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Yaoi (HxH)/ThrillerPas de commentaire
Description:
13ans après sa formation de tueur-assassin, Kai doit faire face à sa première mission de kidnapping. Il s'agissait du fils d'un puissant homme patron d'un trafic d'armes massives.

-- histoire se déroulant 13ans après ''Genetic Killers'' --

[Kaisoo]
Crédits:
La ''suite'' de Genetic Killers est là ! C'est Kai, ancien élève de Chanyeol et également Baekhyun qui prend le relève étant que personnage principal !

Aucun personnage ne m'appartient contrairement à l'histoire.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 2

[3622 mots]
Publié le: 2017-05-31Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur La suite rien que pour vous !!
Bonne lecture~



Premier jour d'otage. Mon réveil ne fut pas des plus délicats.

« JONGIN ! »

J'entends hurler et taper à l'étage en dessous.

« JONGIN !! »

Il a fallu que je tombe sur quelqu'un comme lui pour mon premier kidnapping.

Je descendis les escaliers les yeux pratiquement encore fermés, j'étais étonné de ne pas être tombé même. Une fois au rez-de-chaussé, Kyungsoo me hurla pratiquement dessus.

« Ma bassine est pleine ! Et j'ai la gorge toute sèche ! Tu veux me garder en vie, oui ou non ? »

J'avais lâché un soupire puis pris alors la bassine pour aller la vider dans la salle de bain et la nettoyer. Une fois cela de fait, je l'avais déposée sur le lit de Kyungsoo puis allai lui chercher un verre d'eau quand tout coup, lorsque que je lui fis face, la réalité me revenue en pleine tête. Je lui avais donc jeté l'eau à la figure en lui disant :

« Eh attends, c'est qui le prisonnier ici ?! C'est toi ! Pas moi ! T'es pas une princesse ! »

J'étais reparti à l'étage pour aller dans la réserve, je pouvais tout de même l'entendre geindre de ses conditions. Une fois en bas, je lui avais jeté une bouteille d'eau.

« Maintenant arrête de m'appeler ! »

Je m'étais dirigé vers la fenêtre pour ouvrir les rideaux. Personne ne passait ici, donc personne ne pourrait le voir à travers la vitre.

« - Un peu de lumière ça fait toujours du bien.

- Mmh … »


J'étais sorti pour prendre l'air. Je fis quelque pas puis ma tête se tourna vers la fenêtre. Kyungsoo buvait son eau sans rien dire, puis une fois fini, il ferma la bouteille qu'il déposa en suite au pied de son lit avant de se coucher dos à moi. Je savais que ce n'était pas facile, enfin, j'essayais de comprendre. Il s'y attendait. Il savait qu'un jour il se ferait enlever et c'est cela qui rendait la chose encore plus dure. Je l'avais observé durant 10min sans retirer mon regard de son corps allongé. En rentrant dans la maison, je fermai la porte puis décidai de faire la vaisselle qui traînait. Le savoir derrière moi, immobile à penser à je-ne-sais-quoi me dérangeait.

« - Pendant que tu dormais, hier j'ai regardé dans ton sac et j'ai vu comme quoi tu étais en commerce, c'est bien ça ?

- Oui …

- Tu as de belles notes aussi.

- Oui …

- T'as pas envie de me parler je présume.

- Oui … »


Il croyait vraiment que ça m'amusait ?! Kidnapper un garçon qui a rien demandé était bien évidemment ma priorité, j’adore faire ça, c'est mon passe-temps préféré ! Je suis un tueur moi. Enlever des personnes n'était pas ce que je savais faire de mieux apparemment.

J'avais posé l'assiette et l'éponge que j'avais en main puis me retournai pour le regarder.

« - Tu crois que j'aime faire ce que je fais ? Tu crois que t'avoir enlever me fait plaisir ?

- De ce que je vois oui.

- Et bien sache que c'est tout le contraire. Tu n'as pas à subir les conséquences des choses que ton père fait. Cette mission m'a été confiée, c'est tout. Je ne l'ai pas choisie. Dans mon métier, la seule chose que je décide est avec quelle arme je vais exterminer ma proie, rien de plus. »


Il resta silencieux et se mit assis pour me regarder.

« -Tu peux décider d'autre chose. Si cette mission ne t'amuse pas, relâche-moi.

- Même ça je ne peux pas le décider. Je dois te garder et c'est comme ça. Et si je te laisse, tu comptes faire quoi ? Reprendre ta vie courante comme si de rien était ? Courir le risque de te faire enlever une autre fois. C'est ça que tu veux ?Très bien. »


Je m'étais avancer vers lui en sortant la clé de ses bracelets de ma poche. Ceci dit, je n'avais pas fini de parler.

« Sache une chose. Si je tu te fais enlever une nouvelle fois, ça ne sera pas par moi. »

Je pris son bracelet droit afin d'y insérer la clé mais …

« Non ! Attends … »

Il a compris que si il partait d'ici, ses chances de survie était peut-être quasiment nulle.

« Et dire que tout ça c'est à cause de ce père incapable. Il n'a jamais été là pour moi. Dans tout ce que je faisais il faisait semblant d'être intéressé mais c'était que des foutaises, je le savais pertinemment. Seuls ses projets l'importaient. Sa pomme, toujours sa pomme et rien que sa pomme à lui. Je fais du commerce seulement pour qu'il soit fier et qu'il voit que moi aussi je peux entreprendre des choses, mais encore une fois je me suis bien planté. Et les gens ? N'en parlons même pas. Personne ne parle. Personne ne veut rester avec moi. Si, y en a une, toi, mais t'es un peu obligé. »


Je n'avais qu'une chose à dire.

« Mais toi ? Tu veux quoi ? C'est quoi ton but ? »

Je sentais des yeux totalement perdus me regarder.

« Je … Je sais pas. »

Tout cela rendait sa conditions encore plus difficile à vivre. Quoi qu'il fasse il était coincé et il en avait plus que jamais conscience. Je m'étais écarté de lui et lui posa une simple question.

« - Donc tu veux rester ou pas ?

- Je ne sais pas …

- Tu peux décider de ce que tu veux faire contrairement à moi, alors choisis. Fais vite car je perds du temps là.

- Si tu étais à ma place, tu ferais quoi ?

- Je ne suis pas à ta place et je ne le serai jamais.

- Si je m'en vais, je risque de mourir. Si je reste, je ne sais pas ce qui m'attend.

- En gros c'est la mort ou l'inconnu. À toi de voir. Personnellement mon choix serait tout fait. »


Il ne faisait que regarder la clé que j'avais en main.

« Si je reste, ça sera plus vraiment une prose d'otage, non ? »

Il marque un point …

« - Euh, techniquement non.

- Mais aux yeux des autres ça l'est toujours. »


Il tendit ses deux mains puis dit d'un ton assuré : « Je reste. » Il avait donc fait un choix. Son otage prenait fin. Je m'avançai vers lui pour lui retirer les bracelets reliés aux chaînes puis partis à l'étage en disant simplement : « Si un jour tu veux t'en aller, tu sais où est la porte. » Je ne voulais pas le retenir et en y repensant, il savait ce qui pourrait lui arriver. Une fois dans la chambre, j'avais commencé à nettoyer mes armes. C'était quelque chose que j'aimais beaucoup faire. Je ne pensais à rien d'autre. C'était une sorte relaxation mais à ma manière. Au bout de cinq minutes, Kyungsoo toqua à la porte.

« Entre ! »

Il l'ouvrit délicatement en passant sa tête en premier.

« Je te dérange ? »

Il vit les armes.

« - Oh … euh peut-être que oui.

- Non, tu me déranges pas. Qu'est-ce qu'il y a ?

- J-Je voulais te dire que j'ai fait le tour de la maison et que si tu as faim je peux faire à manger.

- Comme tu veux.

- D'accord … encore désolé du dérangement. »


Il est bouché ma parole !

« - Je t'ai dit que tu me dérangeais pas ! Tu sais quoi, viens ici ! Tu vas m'aider.

- Je suis pas très à l'aise avec les armes à feu …

- Viens je te dis. »


Il s'avança timidement puis se mit assis comme moi, au sol en tailleur.

« - Je nettoie et toi tu essuies, ça te va ?

- O-Oui. »


Kyungsoo prit avec une grande délicatesse l'une des arme fraîchement encore mouillées. Il me faisait rire. Il n'y connaissait absolument, on aura même cru qu'il se sentait mal d'avoir une arme en main.

« Tu peux la prendre sans craindre quoique ce soit elles sont bloquées. »

Il me regarda l'air un peu bête. Il en avait presque une bonne petite bouille.

« Dis-moi Kyungsoo, si tu pouvais changer quelque chose aujourd'hui, ça sera quoi ? »

C'était une question bizarre, certes, mais je voulais faire un minimum de conversation.

« - Je pense que je changerai la mentalité des gens.

- C'est-à-dire ?

- Que tout le monde arrête de juger. Les gens ne rendent pas compte que ça peut faire beaucoup de mal car ils ne pensent qu'à leur personne … j'aimerai aussi changer certaines folies de l'homme.

- Tu parles de ton père ?

- Nan nan du père Noël. »


Je lui avais lancé de l'eau en pleine figure pour son humeur nul. Il répliqua en m'envoyant le torchon puis il se leva. En posant mes yeux sur son visage, il avait enfin laissé apparaître un sourire. Même en souriant sa bouche fermait un joli petit cœur.

« - T'aimes bien me lancer de l'eau à ce que je vois.

- J'y peux rien. Quand tu m’énerves c'est toujours la première chose quand j'ai encore les mains.

- Ouais ouais … enfin bon, je vais faire à manger.

- Va voir dans la réserve ce qu'il y a.

- C'est déjà fait. »


Il sortit de la chambre en prenant soin de bien fermer la porte.

Kyungsoo était un garçon gentil, mais bizarre tout de même. Je le trouvais sympa.




* Point de vue Kyungsoo *


En sortant de la chambre de Jongin, j'avais été surpris de m'entendre rire avec lui. Sourire à quelqu'un. Parler à quelqu'un. Avoir une discussion avec quelqu'un d'autre qu'une gouvernante. Il n'était peut-être pas la personne rêvée avec qui je pouvais tisser des liens d'amitié en vue la situation mais j'allais me contenter de ça. Enfin, de lui. Il n'avait pas l'air si méchant que ça. La veille j'avais même remarqué une touche d'humanité en lui. Comment un jeune tel que lui peut être un tueur ?


J'avais acheminé mon chemin vers la cuisine où je pris de quoi préparer à manger. En regardant à ma droite, la porte d'entrée me paraissait lumineuse. Ma main lâcha la casserole puis me yeux restaient fixés sur cette porte. Mon corps se tourna entièrement vers elle. Mon pied fit un pas, puis l'autre un deuxième. J'avais juste avis d'être dans ma maison. J'avais à continuer mes études, pas à rester dans ce miteux endroits, mais chez moi il y avait mon père, et à la fac les gens. Tout à coup, cette porte devint plus sombre. Elle était le seuil de la liberté mais aussi celui du retour en Enfer. J'avais fait marche arrière puis me remis à cuisiner la tête encore une fois dans la lune.

« Kyungsoo ? »

Jongin était encore là. Je n'étais pas vraiment seul.

« - O-Oui ?

- Je voulais m'assurer que tu es tout ce qu'il te faut.

- J'ai tout. Ne t'inquiète pas. »


Je ne savais pas comment agir avec lui. Devrais-je être gentil ? Devrais-je être froid ? Mais à vrai dire, que dois-je faire tout simplement ? Pour lui, peu importe que je reste ou non. Pour tous en fait, peu importe.



* Fin du point de vue *




Cela faisait bien 1h que je nettoyais minutieusement mes petits bijoux. Et cela faisait bien depuis 30min qu'une bonne odeur venait chatouiller mon nez. En descendant, l'odeur se faisait de plus en plus forte, et une fois arrivé dans la pièce principale, une assiette trônait sur la table et Kyungsoo était allongé dans le lit.

« - Tu as déjà mangé ?

- Oui. »


En m'installant face à min repas, il se leva puis alla dans la salle de bain là où j'entendis l'eau de la douche couler.

Le reste de la journée fut sur la même intonation. Pas de dialogue. Pas le moindre bruit. En même temps, il voulait pas que je m'attende à passer les meilleures moments de ma vie.

Le soir, à l'heure de se coucher, Kyungsoo était, comme pratiquement toute les journée, sur le lit à ne rien dire.

« Tiens, je t'apporte des couvertures. C'est plus vraiment un kidnapping, un minimum de confort c'est pas de refus non ? »

Il ne me répondit pas. Je devais bien avouer que cela me froissait un peu. Pourquoi ne partait-il pas ? Il avait si peur pour sa vie.


Et cela faisait maintenant 3 jours que ce genre de journée se répétait. Lui et moi nous parlions très peu. Je l'observais beaucoup par contre. Je regardais le moindre de ses faits et gestes. Le regarder était presque devenu une habitude, ceci dit, je le sentais un peu mal à l'aise. C'est alors que ce jour-ci, en descendant au rez-de-chaussé pour aller manger, seule mon assiette s'y trouvait. Kyungsoo n'était plus là. Les couvertures étaient pliées sur le lit. La vaisselle totalement faite et pas un seul bruit dans la maison.

« Kyungsoo t'es là ? »

Pas de réponse. C'est bon. Il était partit. Son sac n'était effectivement plus là. Plus rien. Je me mis assis puis mangeai avant de retourner à l'étage faire mes affaires. Je n'avais plus de raison de rester. Ma mission était terminée. Néanmoins, une question me trottait en tête, est-ce que tout comme la première fois, lui et moi seront amener à nous revoir ? Je n'avais pas trop envie de réfléchir à cette question à vrai dire.

Il était maintenant l'heure pour moi de partir quand tout à coup j'entendis la porte d'en bas s'ouvrir. Par reflex, je pris la première arme venue puis descendit doucement. Qui pouvait bien venir ? C'était un endroit perdu. Je continuais à descendre puis …

« Ne bouge pas ou je t’expose la cervelle ! »

Il me regarda les bras levé avec ses gros yeux. Kyungsoo se tenait devant moi avec la peur ayant pris possession de son visage.

« K-Kyungsoo ? Mais … mais qu'est-ce que tu fais là ? Tu n'es pas parti ? »

Je me sentais mal. Horriblement mal.

« -N-Non.

- Je suis désolé, je pensais que c'était un inconnu. Plus jamais tu me fais une frayeur pareil.

- D'accord … »


Il posa son sac au pied du lit puis se recoucha comme tous ces autres jours.

« - Qu'est-ce que tu faisais ?

- Je regardais les alentours.

- Oh … »


Il cherchait donc de quoi partir ?

« - Et tu as trouvé quelque chose ?

- Non. »


Pas étonnant. Dans tout les cas, Kyungsoo allait encore rester là, allongé à ne rien faire et cela m’insupportait.

« Dans 15min prépare-toi. On va tout les deux explorer les alentours. »

J'étais déterminé à trouver quelque chose et à sortir ce gosse de sa coquille.


Après le petit temps de préparation, Kyungsoo était devant la porte son sac sur le deux et sa casquette sur la tête.

« - Tu es prêt ?

- O-Oui.

- Allons-y ! »


Une fois sortis dans l'épais brouillard quotidien, mon sixième sens était un peu chagriné par l'ambiance. Nous pouvions nous faire agresser à tout moment. J'avais des armes sur moi, bien évidement, mais Kyungsoo lui n'avait rien. J'avais donc sortit mon petit couteau, celui que j'avais toujours sur moi. Un petit couteau appartenant à celui m'ayant appris l'art de l'assassinat. Il était l'un de mes objets les plus précieux.

« Kyungsoo, prends ça. »

Je lui tendis mon ''trésor''.

« On ne sait jamais ce qui peut nous arriver. Il faut bien que tu puisses de défendre non ? »

Il prit le couteau d'une main tremblante et chercha un endroit où le mettre. C'est alors que je le repris puis le lui fixa sur le haut de son pantalon ;

« Garde-le ici. Tu auras plus de faciliter pour le sortir de son étui. »

Toujours aucun mot. Nous avions donc avancé. Étant donné que la maison était située près d'un vieux port, nous ne pouvions aller qu'à l'est ou l'ouest.

« - T'as été où toi ?

- À l'est.

- Alors allons à l'ouest. »


Plus lui et moi avancions, plus je me posais des questions. Pourquoi est-il sortit ? Cherchait-il quelque chose ? Préparait-il son départ ? Je ne savais vraiment plus quoi penser. Kyungsoo ne parlait pas. Il ne disait jamais rien. Encore maintenant pour qu'il dise quelque chose je devais lui poser une question. Cela m’agaçait. Mais l'idée qu'il veuille partir m'étonnait beaucoup, et c'est à alors qu'au bout d'environ 10min de marche, il prononça quelque mots.

« Il y a quelque chose là-bas ! Jongin regarde ! »

Il avait effectivement une sorte de panneau mais sans en être un. Kyungsoo et moi nous étions précipités vers cette chose.

« Un arrêt de bus ! Ça veut dire qu'on est pas perdu Jongin ! »

Son visage afficha enfin sourire. Il avait l'air si heureux de d'avoir trouvé cet arrêt. Il avait même réussi à me décrocher un petit mouvement de lèvres, mais cela confirmait peut-être mes pensées.

« - Il y a un bus toutes les 3h. On doit être vraiment loin.

- C'est bon, maintenant tu sais comment tu peux rentrer. »


Je m'en voulais d'avoir dit ça.

« - Pardon ? Je comprends pas … En fait, tu veux que je parte c'est ça ? C'est vrai quand j'y pense, tu as peut-être d'autre chose à faire que de rester ici avec moi. Je suis qu'un garçon banal pour toi. Toute la journée tu ne fais rien, tu t'ennuies.

- Quoi ?! Mais qu'est-ce que tu racontes ?! Et puis rappelle-moi qui reste allongé sur le lit ? C'est toi non ?

- En même temps je peux rien faire avec toi. On vit pas dans le même monde Jongin ! On a pas les mêmes occupations. On a pas les mêmes centres d’intérêts. On a rien en commun.

- Donc c'est bien ce que je pense. Tu veux partir ? Pourquoi tu ne l'as pas dit plus tôt je t'aurais aidé !

- Arrête de dire n'importe quoi et écoute-moi !

- Mais je ne fais que ça dès que tu ouvres la bouche ! T'écouter ! Je ne fais que t'écouter car prononcer un mot c'est tellement difficile pour toi appartement que dès que tu dis quelque chose j'ai l'impression que St-Kyungsoo me parle ! »


Un petit silence apparu. Il baissa la tête puis repris.

« - C'est donc ce que tu penses … ?

- Non Kyungsoo je-

- Ne dis plus rien. J'ai un bus dans 45min. Ça me donne le temps de reprendre ce que j'ai laissé et je m'en vais … »


Il partit devant moi. Nous étions de retour vers la maison.

Comment nous en avions pu arriver là ? J'avais posé la mauvaise question bien évidemment mais pourquoi a-t-il agis comme ça ? Je ne le connaissais certes que depuis peu mais le voir parler de cette manière me faisait bizarre. Je me sentais un peu mal.

Une fois rentrés, Kyungsoo prit ses affaires manquantes puis se dirigea vers la sortie où il s'arrêta net. Il se tourna face à moi puis me tendit sa main contenant mon couteau.

« - C'est la dernière chose qui me relie encore à toute cette histoire. Une fois qu'elle ne sera plus en ma possession je pourrais partir sereinement.

- C'est vraiment ce que tu veux ? Tu es prêt à partir ?

- Oui. »


Je pris simplement ce qui m'appartenait puis il sortit sans rien dire avant de fermer la porte.

Au bout de cinq jours voici déjà la fin de ma première prise d'otage. Un véritable fiscaux. Je n'avais plus qu'à ranger mes affaires qui étaient déjà faites au passage. Avant de partir moi aussi, j'avais pris une douche puis m'étais retrouvé une dernière fois dans ce rez-de-chaussé où je m'étais allongé sur le lit. Ce lit qui pour moi n'était pas ''ce lit''. C'était ''le lit de Kyungsoo''. Je devais avouer que cela me faisait bizarre mais c'était l'aventure dans l'inconnu. Une chose me manquera dans tout ça, ses bons petits plats. Ah ça oui. Et peut-être sa bouille. Et sa voix au matin toute déraillée. Sa présence tout compte fait. Il allait me manquer un peu ce petit con.

C'est alors que je regardai furtivement ma montre puis vit que le bus arrivait dans 10min. Je n'avais pas réfléchis et je courus vers l'arrêt. Je ne pouvais partir sans lui dire au revoir. Il ne pouvait partir sans me dire au revoir. Je courus de toutes mes forces quand une fois arrivé à l'arrêt de bus, seul le brouillard me faisait face.




  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales