Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Quitte ou double.
[Histoire Terminée]
Auteur: Lollipopz Vue: 2790
[Publiée le: 2017-05-14]    [Mise à Jour: 2018-04-09]
13+  Signaler Romance/Drame/Yaoi (HxH)/Amitié/Psychologique Commentaires : 6
Description:
Et qu'est-ce qu'il se passe quand le destin pousse dans la même pièce un homme atteint de troubles mentaux et un autre s'inspirant de personnes de ce genre pour ses écrits ?

-ChanBaek
Crédits:
BaekHyun ChanYeol Xiumin et Chen ne m'appartiennent pas. L'histoire appartient à mon incroyable cerveau.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

1.1

[2328 mots]
Publié le: 2017-05-14Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur /!\ BONJOUR ET BIENVENUE sur Quitte ou Double. Cette histoire a déjà vu le jour mais a été supprimé en pensant que je ne pouvais la continuer. Mais le travail de l'histoire et des personnage me plaisait trop pour être abandonné. Alors je l'ai reprise, continuée et j'ai déjà quelques chapitres en stock afin de ne pas rendre l'attente trop longue. Voilà je n'ai plus qu'à vous souhaiter bonne lecture !
-Enjoy ~









***



-Vous vous êtes enfin décidé à venir aujourd’hui. Qu’est-ce qui vous a poussé à venir ?
-La solitude sûrement, la peur aussi peut-être.
-La peur ? De quoi avez-vous peur ?
-De mourir.



***





Quartier de Yongsan, bâtiment 6C, douzième étage, appartement vingt-six avec vue sur le fleuve Han. Il y a dans ce grand appartement un homme qui vit, seul. Trop grand appartement pour une seule personne mais il ne s’en est jamais plein, surtout quand on vit avec le bordel. Avoir de l’espace pour son bordel, ce n’est pas donné à tout le monde. Puis il a les moyens de se payer tout cet espace alors pourquoi s’en priver pour vivre dans un petit espace.
Il y a dans cet appartement, perdu au milieu du désordre que feuilles et emballages de nourriture ont formé, un homme, une clope à la main, habillé de vêtements amples, des lunettes tombant sur le bout de son nez, qui travaille. Plusieurs semaines déjà qu’il travaille sur son nouveau projet d’écriture mais voilà que la pire ennemie des auteurs a pointé le bout de son nez ; page blanche, rien de bien ne sort, l’inspiration manque, les idées sont mauvaises, c’en est particulièrement frustrant.
L’homme qui vit et travaille dans cet appartement est Park ChanYeol, jeune auteur de vingt-sept ans qui a déjà sorti trois livres. A vrai dire le succès du premier n’était pas franchement attendu, mais c’est grâce à lui qu’il vit ici. Mais voilà, il est perdu dans son bordel, frustré, énervé et fatigué, il est dix-heures quarante-deux et il a sûrement oublié son rendez-vous.



Quartier de Mapo, à l’est de Yongsan, bâtiment E, quatrième étage, appartement quatre. Il y a dans ce petit appartement, un homme qui vit seul. Seul officiellement. L’homme qui vit ici ne travaille pas, d’après lui il ne peut pas, alors il vit des aides qu’on lui a accordées à cause de sa situation ainsi que de l’argent que sa famille a accepté de lui envoyer tous les mois. C’est le seul contact qu’il a gardé avec sa famille, ou plutôt c’est le seul contact que sa famille a gardé avec lui.
Le petit appartement est plongé dans le noir, la seule lumière émane de la télé allumée. L’homme qui vit ici a les yeux scotché dessus, toute sa concentration étant centrée sur celle-ci ou plutôt le jeu vidéo qu’il a lancé il y a plus d’une heure. Byun BaekHyun âgé de vingt-cinq ans est récemment devenu accroc aux jeux vidéo, activité depuis peu devenue une échappatoire à sa situation particulière. Il est dix heures quarante-quatre, et il va sûrement être en retard à son rendez-vous.



Dans le même arrondissement quelques quartiers plus loin, il y a un cabinet de psychiatre, celui du docteur Kim, ouvert il y a trois ans déjà. Kim MinSeok âgé de trente ans a une vie plutôt simple dans laquelle il se plait énormément. Etudes réussies, son cabinet marche plutôt bien, marié depuis peu, une jolie petite de deux ans à élever, vraiment, il n’a pas de quoi se plaindre.
Dans son cabinet en ce moment il n’y a personne, il feuillette les dossiers de ses patients d’un air posé. Son visage n’a jamais été très expressif, il est difficile de lire ses émotions ou pensées, chose qui a troublé ses patients au début mais ils s’y sont fait. Dans un soupir il quitte sa chaise, se poste devant sa fenêtre et regarde la ville agitée. Il est dix heures cinquante et il attend son rendez-vous de onze heures, Byun BaekHyun.





***





-Et merde.



Et voilà, il est en retard. Ses yeux sont tirés par la fatigue, il n’est pas très présentable n’ayant pas eu le temps de prendre soin de son visage avant de quitter son appartement. Déjà irrité par son retard, ses nerfs sont à deux doigts de lâcher quand il se retrouve dans un gros bouchon. La vue des voitures les unes derrière les autres le fait bouillir un peu plus, ses doigts tapent nerveusement le cuir du volant et dans un énième juron, il allume une cigarette. Rares sont les rendez-vous avec son ami et il trouve le moyen d’être en retard, et ça l’énerve encore plus. Surtout que c’est son seul ami.

En effet, la vie sociale de ChanYeol est quasiment inexistante à cause de sa passion pour l’écriture, quelques relations se sont développées pendant ses études mais toutes ont pris fin, sauf une, celle avec Kim MinSeok. Les deux ont fréquenté la même fac, l’un étudiant en psychiatrie l’autre en psychologie. Déjà en troisième année lorsque ChanYeol a commencé ses études, leur rencontre s’est faite durant le pot d’accueil des premières années, cette fameuse soirée durant laquelle les aînés offrent aux tout nouveaux des boissons au contenu douteux et peu agréable. MinSeok s’était chargé de ChanYeol et celui-ci avait naïvement accepté le verre tendu, pensant à cette offre comme un acte de gentillesse. MinSeok s’en était voulu pendant quelque secondes de donner à ce type sympathique ce mélange jaunâtre, mais jamais il n’oublierait cette grimace qui a crispé les traits du jeune homme quand le liquide est passé dans sa gorge, lui offrant un délicieux fou rire. Et ce moment a débouché sur six ans d’amitié.

Cependant l’esprit littéraire de ChanYeol l’a rapidement poussé a abandonné ces études qu’il a commencé sur la volonté d’un autre. Un père psychologue friqué qui a voulu voir en son fils l’homme qu’il est, l’obligeant à prendre le même chemin qui lui malgré cette adoration pour la lecture qui s’est développée tout de même très tôt. Mais ces études n’ont pas été vaines ChanYeol ayant été marqué par la section psychologie du programme, le menant ainsi à présenter des personnages atteints de divers troubles mentaux. Ce style d’écriture lui plait, et il plait également au public.

Avec un bon quart d’heure de retard, ChanYeol arrive au cabinet de MinSeok. Voiture garée négligemment, il rentre rapidement, traverse la salle d’attente à toute allure et fonce à la pièce où son ami reçoit ses patients, le pensant seul. Il est midi dix-sept, son rendez-vous est supposé finir à midi pile, mais son patient, lui aussi, était arrivé en retard.



-Hey MinSeok désolé je suis…à la bourre…



Son regard se pose sur l’homme aux cheveux rouges installé en boule contre l’accoudoir du « canapé des patients » comme il aime l’appeler. Et son regard ne se détache pas de ce personnage à la peau pâle colorée d’encre à certain endroit, la peau du cou y est passée, il en devine sur ses avants bras sous les manches de son sweat ample et c’est les seuls qu’il peut voir. Sans s’en rendre compte, ses sourcils se froncent.



-ChanYeol.
-Oui ?
-Tu peux attendre dans la salle s’il te plaît ?
-Oui, bien-sûr, pardon.



Pendant dix minutes il va attendre le regard dans le vide, repensant à ce qui a accroché son œil plus tôt, se sentant étrangement troublé. La raison lui échappe, c’est un homme parmi d’autres, un aux cheveux rouges comme beaucoup d’autre, un à la peau tatouée comme nombreux autres alors pourquoi se sent-il si perturbé ? De plus s’il est ici, c’est parce que là-haut y’a quelque chose qui va pas, et quand ça cloche là-haut, ça finit dans ses romans.

Finalement la porte s’ouvre, le regard du grand s’accroche encore à la peau colorée, et ayant une meilleure vue sur son visage maintenant, il remarque un anneau coincé dans sa narine gauche, il peut également admirer les divers dessins qui décorent sa peau. La curiosité de ChanYeol s’éveille, pourquoi ces tatouages, pourquoi cette présence ici ? Il a envie d’en savoir plus sur cette personne qui lui a l’air singulière, il veut s’en inspirer et écrire à nouveau pendant toute la nuit sans s’arrêter. C’est peut-être lui la solution à son blocage.



-Bien à mercredi monsieur Byun, tentez d’arriver à l’heure.



Un hochement de tête, un léger sourire et sans un regard vers lui, il quitte le cabinet toujours sous le regard de ChanYeol. Byun. Mercredi, il sera là également.



-Bien je suis à toi. On va toujours au resto ?
-Ouais bien-sûr, tu choisis ?





***





-Alors monsieur Park, ça avance ce nouveau roman ?
-Toujours pas, le gros blocage, j’arrive à rien, j’y passe des nuits pour finir par tout foutre à la poubelle parce que ça ne me satisfait pas. Sérieux MinSeok pourquoi tu ne me parles pas de tes patients tu sais que ça pourrait me faciliter la vie.
-Secret professionnel ChanYeol, puis mes patients ont confiance en moi, c’est pas pour que j’aille raconter leur vie après.
-Ah ma carrière d’auteur est finie !



MinSeok lève les yeux au ciel par l’absurdité et apporte sa tasse de café à ses lèvres tandis que ChanYeol tire sur sa cigarette avec une élégance que seul lui possède.



-C’est moi ou tu fumes plus en ce moment ?
-Ce blocage me tend comme pas possible alors je me défoule sur mes paquets de clopes, une taffe, et je sors plus, donc je tire plus et moralement c’est pas bon.
-Pourquoi tu sors pas au lieu de passer tes nuits à bloquer sur une page blanche ?
-Parce que ça m’inquiète et m’obsède, sortir ne m’apporterait rien.
-T’as essayé ?
-Non mais je me connais.
-Ça ne te coute rien d’essayer.



ChanYeol grogne, il ne veut pas et le sujet s’arrête là. Aussitôt, Byun revient à l’esprit de ChanYeol, ses yeux roulent sur le paysage autour de MinSeok tandis que les doigts de sa main gauche se coincent dans un craquement osseux sous son pouce, et MinSeok sait que chez ChanYeol c’est signe d’une question qui lui brûle la langue. Il lui avait promis ne pas analyser ses tics comportementaux mais à force, c’est devenu un automatisme.





-Si t’as un truc à me dire ChanYeol dis-le moi.
-J’aime pas quand tu fais ça.
-Je sais, mais je ne peux pas m’en empêcher. Qu’est-ce que t’as ?
-Ton rendez-vous de onze heures. Byun. Parles-moi de lui.



MinSeok fronce les sourcils.


-ChanYeol qu’est-ce que je t’ai dit.
-Mais c’est pas pour mon bouquin ! Il m’intrigue c’est tout.
-De un je ne peux pas te parler de mes patients, de deux je t’ai déjà dit que je ne voulais pas que tu t’approches de mes patients parce que je connais ton métier, et surtout pas celui-là.
-Il est donc particulier.



MinSeok se mord l’intérieur de la joue, en ayant déjà trop dit. Son silence fait naitre un sourire sur les lèvres du plus grand.



-Je suis sérieux ChanYeol, ne t’approche pas de lui, pour son bien et pour ton bien.



Mais interdisez à un enfant de faire une chose et il sera encore plus tenté de le faire. Et malheureusement pour MinSeok, ChanYeol est un enfant têtu de vingt-sept ans.



-Peut-être que le destin nous poussera à nous rencontrer.
-Ne m’oblige pas à me fâcher ChanYeol.
-Et si c’était lui la solution à mon blocage ?
-Bordel ChanYeol je t’ai dit non qu’est-ce que tu comprends pas ?



Mais le sourire de ChanYeol ne se fane pas, le ton menaçant et sec de son ami ne l’impressionne aucunement. La conversation s’arrête là, ChanYeol sentant que s’il continue sur le sujet Byun, son ami supposé avoir un calme imperturbable va finir par se fâcher. Et ce n’est pas ce qu’il veut.



-Bon y va ? J’ai un rendez-vous à treize heures trente.


Il est à peine treize heures quand ils rejoignent le cabinet, alors ChanYeol se permet de rester un peu avec son ami et s’autorise le « canapé des patients ». Ce n’est pas la première fois qu’il s’y installe, tentant de se mettre dans la peau d’un patient, et à chaque fois, MinSeok lui sort la même phrase :



-Si tu gardes tes fesses ici je te fais payer la séance.



Et comme d’habitude, ChanYeol sourit.



-Merde j’ai oublié ma sacoche dans ta voiture, je peux avoir tes clés s’il te plaît ?
-Ouais tiens.



Les clés volent dans la pièce et finissent avec un bruit métallique dans les mains du docteur. Et quand ChanYeol se retrouve seul dans la pièce, sa curiosité vient fortement le titiller et voilà qu’une mauvaise idée fleurit dans son esprit têtu. Mais pas le temps de réfléchir sur l’incandescence de son acte, il est déjà derrière le bureau du docteur à chercher le dossier Byun. Et le voilà ici, juste là, pas encore rangé parce qu’il a été sorti il y pas longtemps. Dossier rouge, plutôt épais. ChanYeol s’empresse de l’ouvrir et part à la recherche des informations dont il a besoin.



Nom : Byun BaekHyun

Âge : 25 ans

Début des séances : juin 2015

Un an et demi.

Fréquence des séances : lundi, mercredi, vendredi, 11h.

Suivi psychiatrique imposé par le Docteur Choi après séjour d’un an dans un hôpital psychiatrique. Admis en février 2014 sortie en janvier 2015, patient attei-



La porte du cabinet claque, trop tard MinSeok est revenu. Il referme le dossier rapidement comme si de rien était, frustré de ne pas avoir eu le temps de lire plus. Deux secondes de plus et il connaissait la raison des visites de Byun. Ou plutôt BaekHyun comme il vient de l’apprendre. Les quelques informations qu’il a cependant réussi à obtenir lui tirent un léger sourire. Quand MinSeok rentre, ChanYeol récupère les clés de sa voiture toujours en souriant, salue son ami d’une bonne humeur soudaine et regagne sa voiture. Avec cette même joie il retrouve son appartement qu’on ne peut plus qualifier que de bordélique. Mais les papiers éparpillés n’affectent pas sa joie, ses lèvres gardent cette courbure heureuse, ses doigts se perdent dans sa poche, tirent du paquet une cigarette et c’est avec cette pensée qui le ravi qu’il allume le tube de tabac ; la mission Byun va pouvoir commencer.



***





-Est-ce que tu vas finalement me dire pourquoi il est si particulier ?
-C’est moi qui le garde en vie ChanYeol.





***











Commentaire de l'auteur -A
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales