Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 22 lectures  - Aucun commentaire

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Prévention parentale
[Histoire Terminée]
Auteur: Shaku22 Vue: 3764
[Publiée le: 2016-03-11]    [Mise à Jour: 2016-08-06]
G  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/Animal-Fic/Amitié Commentaires : 6
Description:
HunHan (Sehun x Luhan), ChenChan (Jongdae x Chanyeol), KaiLu (KaixLuhan)

À 16 ans, Chanyeol va apprendre à éduquer Luhan, son hybride âgé de 14 ans.
Ils vont grandir ensemble et se faire confiance.
Leurs amis leur prêteront mains fortes.
Les bases de la vie sont à revoir.
Merci l'état.
Crédits:
Les Exo ne m'appartiennent pas, et heureusement d'ailleurs.

Je ne sais pas qui remercier, il y en a trop, mais merci aux one-shots et fictions sur les animal-fics. J'avais cette idée depuis deux-trois semaines mais les nouvelles m'ont permis de mieux élaborer cette fiction.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Confessions intimes

[5736 mots]
Publié le: 2016-06-03
Mis à Jour: 2016-06-05
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonsoir ! (Et désolé du retard)

Vous avez vraiment de la chance que je devais aller aux geek faeries à selles sur chers ce week-end (et donc partir demain midi). Comme c'est annulé à cause des intempéries, j'ai failli vous le poster plus tard. Étant déjà très en retard de deux semaines, j'ai changé mon planning !
Donc, j'espère qu'il vous plaira. C'est plus une transition avec le prochain.

Et aussi, certains d'entre vous ce sont rendus à la K-con ? D'autres allaient à la geek faeries ? D'autres vont bien avec les crues ?

Sur ce, bonne lecture,

En ce trente décembre, jour de la veille du nouvel an, le calme régnait par obligation au sein de l’appartement où vivaient un maître et son hybride félin.


Le plus jeune et le plus autoritaire portant le nom de Kyungsoo, lisait tranquillement un livre. Ses longues pattes étaient allongées sur le canapé. Il buvait son verre de jus d’orange qui trônait sur une chaise faisant pour le moment, office de table basse.


Le louveteau avait gentiment laissé une petite place sur le canapé pour qu’un hybride au quart humain puisse poser ses fesses et jouer à sa DS 3D tout en suçant une sucette à la fraise. C’était son nouveau dada depuis peu. Kyungsoo trouvait ceci stupide et enfantin.


Parmi ces deux amis se trouvait un chaton qui prenait un malin plaisir à finaliser son gâteau d’anniversaire à cette heure tardive de la soirée. Il voulait à tout prix le finir pour que ses copains de classe goûtent ses talents de pâtissier dont doutait fortement son conseiller personnel.


- J’ai capturé Grahyena !


- Bravo, félicitation, railla Kyungsoo -qui d’autre bien évidemment-.


- C’est un pokémon loup, si tu veux savoir Soo, précisa Lay. C’est marrant, il a presque des aussi grand yeux que toi. Rassure-toi, tu le bats à pleine couture.


Un éclat de rire raisonna dans le salon depuis la cuisine. Il fut très rapidement suivi par Xing qui s’empêcha de rigoler en étouffant sa bouche de sa main droite. Si intelligent qu’il était, son bien précieux avait été placé sous son petit cul pour que leur autre ami ne la lui casse.


Il ne fallait jamais énerver un loup, parole de la bande, surtout de Kai et Xing qui en avaient fait les frais durant la période de révision, leurs bras s’en souvenaient encore.


- C’est ça, rigolez tant que vous ne pouvez. Je vous jure de vous castrer dès que vous atteindrez la majorité sexuelle !


- Ah ? Et que vas-tu nous faire ? Nous fusiller avec tes gros yeux qui vont nous transpercer ?, plaisanta le chaton.


Luhan était tout excité. Il se dirigea d’un air déterminé et sans aucune crainte vers le canapé après qu’il se soit bien évidemment lavé ses mains pleines de farines. Certes, il lui en restait sur tee-shirt et son visage, mais ça il s’en branlait clairement. Et ouais, son second meilleur ami passera le balai par terre et sur les meubles s’il le fallait. C’était le moindre de ces problèmes.


- J’suis sûr que tu vas juste nous fusiller de tes yeux d’hiboux ! J’ai pas peur de toi. Tu m’fais pas peur jeune padawan !, proféra Han tout sourire, s’acclamant le fou rire de Xing.


- Toi t’as regardé Star Wars avec Sehun et il voulait te montrer comment bien se foutre de la gueule de ton cher maitre, observa Kyung lassé.


Enfin, lassé était trop léger comme mot pour représenter son état mental. C’était surtout marrant de voir que son ami était dépité de n’avoir reçu aucune réaction de sa part et de savoir qu’il allait retourner dans la cuisine pour terminer son gâteau vanille-fraise en forme de chat-loup-kitsune. Ah… Luhan était un phénomène si facile à vexer d’après Kyungsoo.


Le chaton avait à peine fait un pas qu’il se trouva par terre à supplier le démon-loup d’arrêter de lui faire des chatouilles sur son ventre, menton et le haut de ses oreilles. Ceux-ci étaient aussi nommés les coins stratégiques des caresses pour les chats. Et bizarrement, ça fonctionnait très bien sur Luhan, parole de ses « parents », meilleurs amis et Sehun. Ce dernier avait testé cette distraction durant l’une des dernières soirées avant exams pour le déstresser.


- Alors ? Je ne vais rien te faire, hein ?, blagua Kyungsoo, un petit sourire collé à son visage, bercé par le rire de Yixng qui redoubla de force. Je pourrais poster cette horrible sur ton compte Instagram et dire « Luhan se fait martyriser, #Fragile_puissance_mille. » Nan, t’as pas envie ?


Bien évidemment sous les plaintes de Luhan comme quoi il avait son gâteau d’anniversaire à terminer pour qu’il le goûte tous les trois en temps et en heure, Soo arrêta sa torture et laissa sa cible tranquille.


Cependant, il surveillait ses moindres mouvements. Qui sait, un chat est vicieux et malin. Le félin aurait été capable d’arriver par derrière et de lui foutre de la farine sur son visage ou pire, ses vêtements. C’était un attardé après tout. Pour sûre que Chanyeol avait eu raison de le nommer ainsi.


Puis comme Kyungsoo n’aimait se faire ridiculiser par qui que ce soit, il se vengea sur l’attrapeur de Pokémon en le faisant rire durant le tournoi le plus important de l’histoire du monde entier, ouais-ouais rien que ça. En somme, Xing le rata et du recommencer sa mission. Celle du loup fut accomplie en tout point.



Pendant que le gâteau difforme à la vanille-fraise refroidissait dans la cuisine, les garçons tuaient le temps à leur façon. D’après Kyungsoo, les minutes défilaient plus rapidement que prévu. Lay, quant à lui, était toujours et encore ailleurs. Il préférait jouer que de réussir son principal but de la soirée. Pour ne pas changer, Luhan lisait une bande dessinée que Sehun lui avait donnée par bienveillance et pure gentillesse.


Alors que tous étaient plongés dans leur activité, toutes les lumières s’éteignirent par magie.


Ayant été possiblement acteur dans une autre vie, le loup s’inquiéta et se leva du canapé avec l’aide de son téléphone pour ne pas tomber. Il préférait largement crever que de se ridiculiser en public, amis ou pas.


Lay avait probablement pris des cours de théâtre pour ne pas se rendre compte que plus aucun éclairage l’aidait à mieux visualiser les mouvements de son personnage dans sa DS. En bref, le sérieux et la concentration s’étaient emparés de son corps.


Luhan fut le seul à véritablement agir normalement. En gros, il dilata ses pupilles de chats. Cependant fortement gêné de ce manque d’éclairage, il repéra son cher ami loup dans le salon qui était parti à la recherche du tableau électrique.


- Kyungsoo-ah, il est en bas !, indiqua le chaton qui s’était finalement recroquevillé et adossé contre le mur du salon.


Non, le félin n’avait pas l’imagination débordante pour penser que des fantômes avaient pris possession de l’appartement et allaient le hanter jusqu’à la fin de ses jours, c’était faux, tout comme le fait qu’il en flippait clairement.


Pas plus étonné que ça, le canidé ordonna à son second de le suivre sans objection. C’est ainsi que Luhan se retrouva à bientôt minuit seul dans son hébergement plus sombre que jamais où juste les lampadaires de la rue l’éclairait quelque peu.


Il n’avait jamais autant flippé que maintenant. C’est pour dire, il s’était même mis à prier le dieu des chats pour que ses copains arrivent le plus rapidement possible et que les lumières brillent de mille feu !


Dorénavant accroupi dans le canapé, l’hybride comptait les secondes et les minutes. Il s’amusait même à ralentir le temps en recomptant dans le sens inverse. Même en agissant ainsi, le stress lui empoignait les entrailles. Une idée stupidement folle lui traversa l’esprit.


- Non Luhan, tu ne vas pas appeler Chanyeol, il travail et tu vas le déranger.


En réalité, parler à son subconscient l’aidait à se détendre. Délirer ne lui avait fait jamais de mal à ce qu’il sache.


- Daehyung doit dormir à cette heure-ci, observa-t-il après avoir jeté un coup d’œil à son portable.


D’un las soupir, il s’allongea sur le canapé et prit un oreiller pour faire office de doudou.


- Oh, faudrait que je demande à Se… Ah, je devrais demander Maman Byun de me passer les nounours que Baekhyun avait lorsqu’il était petit, se rattrapa-t-il les joues rouges.


Il s’allongea sur le canapé, en resserrant sa prise sur son oreiller.


- Ce serait cool de demander à Kai de venir, mais il doit être en soirée et ça rendrait Chanyeol triste de le voir ainsi…


Sa principale idée refleurie dans son crâne après avoir longuement soupiré en pensant à Jongin. C’était de vite s’accrocher aux personnes.


- Bordel ! Je ne vais quand même pas l’appeler. Je suis un homme, n’est-ce-pas ?


Comme pour vérifier ses dires, il toucha ses parties intimes. Etre seul le faisait délirer, mais ça ce n’était pas nouveau. Dommage que son ami rencontré en Chine n’apparaisse pas ici…


- Mais oui, je dois juste attendre ces deux gosses. Bon, il faut juste passer le fait que l’un est plus adulte que moi. T’façon, c’est de leur faute. Kyung n’avait qu’à pas m’interdire de quitter cette pièce. Puis, ils auraient dû prendre leur portable avec eux !


Luhan se mit à tapoter le meuble de ses doigts et à souffler plusieurs fois, de plus en plus longtemps. Il posait le pour et le contre dans son petit crâne. L’idée d’envoyer un message à Sehun ou de l’appeler s’installait dans son cerveau.


- C’est qu’elle prend ses aises en plus !


Sans plus attendre, et de peur de passer pour un malade mentale à son voisinage, il laissa son doigt glisser dans ses contacts. Deux-trois sonneries se déclenchèrent avant qu’une voix fatiguée ne se fasse entendre et qu’elle ne lui demande doucement ce qu’il se passait.


Tout de suite apaisée par ce son dont il était presque devenu accro lors des révisions, Luhan raconta à Sehun son petit tracas. Ce dernier lui promis de l’écouter et de lui tenir compagnie jusqu’à ce que les animaux mi- humains ne refassent apparition. Le simple fait que l’humain lui avoue qu’il pensait arrêter de jouer aux jeux vidéo pour aujourd’hui, le poussa à aborder une véritable conversation.



L’aiguille des minutes atteignait presque minuit, plus que trois minutes et Luhan aurait dix-huit ans, tout aussi vu comme le début de ses chaleurs qui allaient arriver durant le printemps.


Mais ça, le principal concerné en faisait abstraction, bien trop occupé à parler à Sehun depuis presque trente minutes. Un doux sourire s’était planté sur ses lèvres, jusqu’à ce que des voix ne résonnent dans son appareil. Un sentiment de gêne et un inconnu firent place dans son cœur.


- Sehun, tu aurais dû me dire que tu attendais du monde chez toi, dit-il d’une petite voix, prêt à raccrocher.


- Oh, non ! C’est juste ma sœur qui vient de débouler avec ses copines, tu sais, Yoona, IU et Yuri, se justifia très rapidement l’accusé.


« Ah, j’avais cru entendre des voix d’hommes… », pensa Luhan sans en faire part à son interlocuteur.


Tic-Tac, plus que deux minutes


Bizarrement, le chaton entendait son ami essoufflé au téléphone ainsi que des bruits de pas vibraient dans ses oreilles. Il n’arrivait pas à distinguer la véritable provenance de ces pas, et ça l’inquiétait.


Plus il se concentrait dessus, et plus il avait l’impression que les pas se dirigeait vers l’appartement. Le pire, c’est qu’il n’y avait probablement pas qu’une personne. Vivement, ses fins bras enserrèrent davantage l’oreiller.


- Sehun, j’ai peur.


Tic-Tac, plus qu’une minute


Aucune réponse, juste un soupir de bien-être.


- Sehun-ah ? Tu me dis si je te dérange avec une pote de ta sœur.


Non, ce n’était pas de la jalousie mal placée, juste de la gêne.


- Sehun, répond-moi. Les pas se sont arrêtés. Je vais crever pendant que toi, tu te tape j’sais pas qui. En plus, ton téléphone est toujours allumé. T’es vraiment pas cool. Franchement.


Toujours rien, juste des éclats de rire qui foutaient en rogne le chaton.


- Puis t’sais quoi, je te lèguerais rien à ma mort. Non, même pas ce que tu m’as passé. Elles iront à Jongdae ou à Lay. Ils sont gentils eux, au moins. J’dis pas que Soo et Chan ne le sont pas, hein. Ça leur sera juste inutile. Un peu comme toi quoi. Tu sers à rien dans la vie.


À un doigt de raccrocher, Luhan vida ce qu’il avait sur le cœur avant de mourir.


- D’ailleurs, j’sais même pas pourquoi je t’ai appelé. J’aurais dû contacter Jongin. Seul lui sait comment s’y prendre pour recevoir toute mon attention et mon amour.


Et il raccrocha, toujours énervé d’avoir ignoré de telle sorte. L’hybride devait passer avant tout le monde et ne jamais être mis de côté. Mais quand même, il regrettait ces dernières paroles.


Tic-Tac, c’est l’heure !


Dans un fracas, la porte s’ouvrit brusquement et la lumière refit surface, de quoi bien surprendre le chaton mitigé entre la peur, l’énervement et la curiosité. Rapidement sans qu’il ait eu le temps de ne faire aucun mouvement, deux masses s’affalèrent sur lui, qu’il identifia comme Chanyeol et Yixing.


- Surprise et bon anniversaire Luhanie  !, crièrent presque simultanément plusieurs voix provenant de nombreux endroits.


Après s’être enlevé de l’emprise de son meilleur ami toujours à côté de la poire et de son maître qui lui avait tant manqué, Luhan se dirigea à l’encontre des autres. D’ailleurs tellement il était heureux, sa queue n’arrêtait pas de balayer le parquet et ses yeux brillaient de mille feux.


Quelle ne fut pas sa surprise de voir Kyungsoo accompagné de Baekhyun dans la cuisine entrain de découper le gâteau difforme et de préparer l’encas de la nuit. Il aperçut aussi Jongin et Sehun en train de discuter sur le pas de la porte pendant que Jongdae faisait des allers-retours dans l’appartement.


Alors tout doucement, Luhan s’assit sur une chaise et les regarda faire tout sourire. Son cœur tambourinait de bonheur contre sa poitrine. C’était la première fois qu’il avait le droit à autant d’amour fraternelle.


- Vu que je suis inutile, je vais m’en aller et les laisser s’occuper de la soirée en ton honneur, chuchota Sehun dans le creux de son oreille.


D’un air détaché, l’hybride lui fit comprendre toute son envie de le voir loin de lui. Le jeune homme sourit et alla aider Jongdae qui ne demandait que de l’aide pour préparer la table. Sans plus attendre, Luhan se dirigea dans sa chambre afin d’aider Chanyeol et Yixing à préparer les lits, comme tout ce petit monde dormait ici, ouais, même Byun.



Au final, la soirée surprise d’anniversaire s’est bien passée et sans encombre grâce à Kyungsoo et Chanyeol. Ceux-ci se sont ligués ensemble afin que Luhan garde ses tensions sexuelles pour lui qu’il ressentait envers Jongin.


Le pire moment fut quand Kai retira très doucement son tee-shirt afin de montrer ses fins abdos au jeune félin. Sauf que, son plan ne se passa pas comme prévu. Le basané failli y laisser sa peau dans la gueule du loup.


Autrement, par miracle ou bénédiction de dieu, Baekhyun eut le droit de visiter de fond en comble l’appartement de son ennemi juré, et ce grâce à Jongdae. Il s’est alors fait un malin plaisir à foutre le bazar dans sa chambre sous le regard amusé de Chen.


Comme à leur première soirée, le duo de vocaliste et instrumentaliste ont procédé à un petit concert. Ils ont joués des musiques tristes, de festives et joyeuses. C’était tellement plaisant à entendre que les deux apprentis chinois les ont rejoints dans le chant.


Le moment le plus marquant pour Luhan fut celui de la distribution des cadeaux. Un tout petit d’une valeur inestimable était caché parmi les bouquins. À son ouverture, il pleura dans les bras de son maître. Jamais il n’aurait pensé que Chanyeol pourrait faire autant d’effort rien que pour lui.


- Tu es mon fils, mon frère, mon tout. C’est normal que je te fasse passer avant mon propre bonheur, lui avait répondu Park d’un sourire, resserrant l’étreinte sous le regard attendrit de Jongdae et des autres.


Pour sûr, Luhan n’avait pas une seule fois pensé que les petits boulots qu’enchainait son colocataire étaient pour lui payer une année de leçon de chant et danse dans une école. Leurs amis et ses parents avaient participés aux frais.


Bien évidemment en petite blague pour lui remonter le moral, Kai avait acheté un god Michel qu’il pensait réellement pouvoir essayer avec lui dans la soirée. Malheureusement, il a du se coltiner son meilleur pote.


Cette soirée avait été bénéfique à tous, même s’ils eurent chaud à dormir si proche les uns des autres même en dormant dans trois pièces différentes. Les liens amicaux s’étaient resserrés. Une sorte de cocon familiale avait même vu le jour. Cela donnait une bonne ambiance pour bien élever un enfant et lui apprendre tous les petits problèmes de la vie quotidienne.



H & H



Presque deux ans qu’ils se côtoyaient pratiquement tous, et voici l’heure des séparations. La remise des diplômes s’effectuaient en ce moment-même. Certains et certaines pleuraient dans les bras de leurs amis qu’ils ne verraient plus jamais, à moins de les croiser dans la rue, comme pour Luhan et Lay qui voulaient se moquer d’eux gentiment sous le regard exaspéré de Kyungsoo.


Ou d’autres ne se lâchaient pas du regard, comme Byun et Park, accomplissant leurs véritables derniers défis dans l’enceinte d’un bâtiment. Ils s’empoignèrent leurs mains et se sourirent.


- Je viendrais dans ton restaurant avec mon gouteur au cas où tu voudrais m’empoisonner.


- Je ferais en sorte de t’avoir comme infirmier pour que tu appliques mes demandes sans contester lorsque je serais au bord de la mort.


- T’inquiète pas pour ça, vieux. Je suis vraiment content de t’avoir rencontré et d’avoir fait perdurer cette haine animant notre âme. Toi et moi, on se rencontra sur terre pour se battre contre les cieux et l’enfer quand on sera mort, après reste à savoir où nous serons, continua l’intello resserrant son emprise sur sa poigne, il ne voulait pas perdre.


- Baekhyun, tu crois vraiment que j’aurais envie de voir ta gueule de chien battu accompagné de ton louveteau même dans ma mort ?, se moqua Park d’un sourire démoniaque.


- Bien évidemment, Chanyeol, sans-moi ton chaton t’aurais pris pour du thon et dévoré sans te déguster, répondit du tac au tac le p’tit gars de ses yeux espiègles.


Sans se lâcher du regard, ils terminèrent leur jeu par un pouce-pouce, le vainqueur gagnera cet éternel duel. Finalement au bout de plusieurs secondes qui leur parurent une éternité, leurs parents les séparèrent, ayant aussi besoin de discuter à leur fiston devenu grand.


- J’te retiens Byun Baekhyun, la prochaine ce sera moi le vainqueur !


- Tu te prends pour qui Park Chanyeol ? Je suis le meilleur, tu te plieras à mes ordres, tu verras mon gars !


Pire que l’animosité entre les chiens et les chats, ils se crachèrent pratiquement au visage, attirant le regard jugeur des autres lycéens.



Assis sur la marche de l’escalier amenant à l’estrade, Luhan voyait les parents des lycéens admis à leur école, le diplôme aux mains, les féliciter. De ces yeux, ils pouvaient voir toute la fierté qu’ils leurs portaient. C’était si beau à voir.


Heureusement, lui aussi avait connu ça. Madame et Monsieur Park l’avaient complimenté. Il s’était senti si important à leurs yeux, comme s’il avait monté de niveau comme dans pokémon, merci Xing pour cette référence.


Il avait surtout eu l’impression d’avoir grandi quand Chanyeol l’avait pris dans ses bras juste après avoir récupéré son bout de papier. Et oui, son maître, père, frère, ami, l’avait attendu au pied des marches et démontré son amour devant des centaines de personnes. Jongdae avait même immortalisé ce si beau moment. Cette mère était véritablement parfaite en tout point.


- J’ai dû mal à croire que je ne croiserais plus un si beau cul dans les détours du couloir et que je ne pourrais plus t’embrasser, quel dommage.


Cette voix si excitante tout comme le parfum s’échappant de ce corps si bien bâti qui enivrait ses narines, Luhan aurait préféré les éviter.


- Ce n’est pas comme si récemment, nous nous sommes expérimentés en ce domaine.


L’expert en la matière de la drague et du sexe se colla davantage à lui, prenant soin de coller son torse à son dos, posant bien évidemment son cou à son l’épaule.


- J’aurais aimé que nous soyons un plus proches. Ainsi, mes gestes envers toi n’auraient pas été mal vus par Kyungsoo et Chanyeol. Ils n’arrêtent pas de me réprimander, surtout mon meilleur pote. J’ai vachement de la chance de l’être. Autrement, je suis certain qu’il m’aurait foutu un poing.


Luhan l’écoutait parler d’une oreille. Il se concentrait sur les visages de toutes les personnes présentes, essayant de les mémoriser du mieux qu’il le pouvait. Et, oh ! Que l’hybride adorait le sourire que lançait Jongdae à l’encontre de ses parents, et de ceux à Chanyeol. Tout son amour ressortait en un regard.


- On se revoit à la soirée ! Fais-moi vibrer, je compte sur toi, lui susurra l’humain à son oreille.


Le félin acquiesça d’un malin sourire, de nouveau excité à être à la dernière soirée en tant que lycéen, surtout que là, Kyungsoo risquerait de ne pas être présent. Parfait pour se définitivement se faire prendre et à geindre sans se retenir. Là, il n’allait pas ressentir la peur d’éveiller les soupçons de ses voisins ou de réveiller Chanyeol.


- Eh bien, que se passe-t-il ? Savoir que je ne te passerais plus de bande dessinée t’anime ?, plaisanta Sehun, s’asseyant à distance raisonnable aux côtés de Luhan. Plus sérieusement, Kyungsoo m’a presque gentiment demandé d’aller te voir, et de virer Kai s’il restait avec toi. Tu t’imagines bien que j’ai préféré attendre qu’il parte.


Le chaton chercha son ami dans tout ce monde, qu’il trouva adossé contre un mur près de la porte de sortie en compagnie de Yixing et d’un grand blond. Ces deux derniers semblaient discuter. Le loup devait s’ennuyer pour possiblement jouer à un jeu sur son téléphone portable.


- Et s’il était resté ?


- J’aurais attendu. Kyungsoo m’aurais juste étripé.


Le courage de Sehun ébranlait souvent Luhan. Le premier n’avait peur de rien, c’était si étonnant. Au moins, il avait le don de le faire rêver et de s’imaginer en étant à sa place, ou à ses côtés. Magique.


- De nous tous, à part Baekhyun et Jongdae, tu es bien le seul à ne pas le craindre, avoua l’hybride après s’être longtemps replongé dans ses souvenirs de groupe.


- C’est normal, Jongdae s’habitue aux réactions excessives des autres et essaie de comprendre pourquoi ils agissent ainsi. C’est pour ça que tout le monde l’adore. Et Baekhyun est son maître. Donc, je n’ai pas besoin de t’expliquer davantage son comportement.


- Non, tu as raison, conclut l’animal avant de poser calmement son regard sur celui qu’il admirait. Mais, le tien si.


C’était bien la première fois que Luhan redoutait une réponse. Son cœur battait la chamade contre sa poitrine, il avait chaud, bien trop chaud. Il voulait s’éventer avec sa main, mais le regard transperçant que Kyungsoo lui lançait le bloquait dans son mouvement.


- Ce n’est pas une confession, mais pour tes beaux yeux de biches je serais capable de franchir les lois de la gravité ou de t’attraper la lune.


Son cœur rata plusieurs battements. Il ouvrit grand ses yeux. Ses poils s’hérissèrent et ses oreilles se baissèrent. Le félin voulait nourrir sa curiosité grandissante. Il déglutit et osa s’approcher davantage de sa proie, qui fixait lui et le sol en simultanée.


- Ah, je crois que j’en ai trop dit… Je te laisse ! Je crois que Chanyeol voudrait programmer une soirée avec Yixing. On s’revoit plus tard, t’as mon numéro.


Tel un Speedy Gonzales, Sehun disparut dans la foule très rapidement. Luhan se retrouva alors seul avec son cœur qui agissait bizarrement. Enfin, le félin le savait. Il pouvait ronronner de bonheur qu’avec Chanyeol, Jongdae, ses deux meilleurs amis, et Sehun ainsi que le basané, mais lui c’était différent. Ce genre de sentiment éprouvé était assez insupportable d’ailleurs. Par moment, c’était doux, apaisant, puis ça faisait mal.


Une promesse était obligatoirement accomplie, alors comme son maître avait promis de lui apprendre la vie, le chaton s’avança vers son humain. Celui-ci était partie très loin dans une discussion avec Yixing –qui d’autre- en ce qui concernant une recette d’ecstasy. L’autre géant blond les écoutait alors que Kyungsoo attendait patiemment Baekhyun discuter avec Jongdae.



H & H



La soirée battait son plein, l’alcool coulait à flot. Pratiquement tous les anciens lycéens et futurs étudiants pour certains dansaient sur la piste de danse prévue à cet effet. D’autres étaient montées dans les chambres pour exciter davantage leurs proies afin d’épuiser leur besoin sexuelle, ou d’autres bouffaient les lèvres de leur partenaire.


Au début, Luhan prenait un malin plaisir à les regarder ainsi, un verre d’alcool à la main. Il avait cependant pitié pour la maison de Jimin, une jeune fille les plus populaires de l’établissement scolaire. Sauf que l’ennuie le prit rapidement lorsqu’il aperçut ses jeunes euphoriques à vomir un peu partout.


En plus, il ne savait à qui parler. Alors depuis le début de la soirée, l’hybride était resté près du buffet en s’enfilant plus d’un gâteau et conneries dans ce genre, rien de bien pour remplir son ventre affamé.


Kyungsoo et Baekhyun avaient catégoriquement refusé de venir, ils n’avaient pas leur place ici, surtout qu’ils ne parlaient qu’à très peu de personnes.


Jongdae avait préféré rester chez lui et commencer à bosser son droit pour sa future école d’avocat. Chanyeol travaillait, bien évidemment.


Sehun et Jongin étaient en meilleure compagnie, discutant avec de jolies filles maquillées avec des pots de peinture –gracieux-. Puis, bah Yixing fumait avec des gens inconnus aux bataillons.

D’un long soupir en voyant ses amis rigoler avec ces personnes, Luhan but un autre verre cul sec. Il se sentait terriblement seul, en plus d’être le soliste hybride dans la maison. De ce qu’il avait entendu, il était bizarre avec ses oreilles et sa queue sortant de son jean moulant ses jambes et fesses. Mieux valait l’éviter, sa maladie pourrait les infecter. Conneries



Luhan avait la sensation de suffoquer. Il avait juste envie de sortir du salon, de la maison, du quartier. Là maintenant. Très rapidement de ses yeux de linx, le félin retrouva son meilleur ami qui avait l’air un peu défoncé. Qu’importait son état mental et physique, il avait besoin de lui, pour une fois.


L’hybride posa sa main sur l’épaule du Kitsune, qui devait à tout prix prendre de la drogue pour calmer ses ardeurs, obligation de la loi.


- Xing, sors-moi de là, lui chuchota-t-il froidement à l’oreille.


- Hum… Pourquoi Han ? Je suis un peu trop bien ici avec mes nouveaux copains, n’est-ce-pas ?


La dernière question créa un vent. La première fit grincer des dents le chat.


- Pose pas de question.


La surprise se lut dans les yeux du Kitsune qui fronça ses sourcils dus à la froideur des paroles. Il était habitué au ton sec que pouvait employer son camarade de casse, mais ces moments étaient tellement rare.


Alors non sans attendre davantage, le drogué se comporta comme un véritable ami et passa son bras autour de ses épaules. Ils se dirigèrent ainsi jusqu’au jardin de la maison qui donnait à la rue. Aucun mot ne sortit de leur bouche durant le petit trajet effectué.


Ce n’est seulement qu’après avoir marché quelques mètres que Luhan explosa de fureur. Sa queue avait doublé de volume et ses ongles étaient devenus des griffes. Yixing resta très calme face à ce spectacle.


Il lui demanda doucement de s’assoir sur le bord du trottoir, s’assit à ses côtés et reproduisit les gestes que Jongdae effectuait dans ces moments. Le kitsune caressa de sa main le dos de son ami en attendant que son énervement passe.


- Je crois que j’ai de gros problèmes mentaux. Je devrais aller consulter, ça ne me ferait pas de mal, avoua doucement Luhan d’une voix cassées.


Son regard était plongé vers le sol. Il était adorable ainsi avec ses jambes serrées contre son torse, ses oreilles tombantes et sa queue enroulés à ses chevilles. Le chaton pouvait être confondu à un petit enfant de dix ans.


- C’est pas gratuit. En plus, t’en paie tellement bien le prix que tu dois te serrer l’estomac.


- Se serrer la ceinture tu veux dire !, s’exclama Luhan d’un bruyant rire, ce qui raviva l’humeur de Yixing, un peu dépité de voir l’une des seules personnes l’acceptant tel qu’il était, triste. M’enfin ça revient au même, t’as raison pour une fois !


Le drogué avait pour une fois, senti et compris l’ambiance des confidences qu’il se tut et laissa l’autre s’exprimer librement, chose dont le déprimé avait tant besoin.



- J’ai été pris pour un con. Il m’a utilisé pour assouvir ses pulsions et ne pas être vierge quand il voudra sauter une de ses filles à la soirée.


Yixing arrêta tout mouvement de sa main et le regarda dans les yeux. Il savait très bien de qui Luhan parlait, ça lui faisait mal à son petit cœur de renard de voir son ami si mal. Le chat se prit la tête entre ses mains et balança à maintes reprises son corps.


- Quel idiot ais-je été… j’aurais dû écouter Jongdae et Kyungsoo qui m’ont tant rappelé de faire attention à lui. C’est le meilleur ami de Chanyeol. Ils ont grandi ensemble et devraient se ressembler. Ouais, sauf qu’ils ont tous deux ont commencé à faire leur vie séparément.


Sans brusquer, Yixing passa sa main dans celle de Luhan, joint leur main et caressa le dos de celle-ci de son pouce.


- Chanyeol a peur que Jongin finisse mal sans lui. Il ne veut pas le voir dans la rue totalement défoncé, ou l’entendre défoncer la porte de son appartement parce qu’il n’aura plus de potes ou qu’il aura été viré de chez sa future copine pour son comportement.


Luhan reprit sa respiration et se mordit la lèvre pendant que Yxing le regardait impuissant.


- Tu le sais, n’est-ce-pas ? Que Jongin s’est dévergondé depuis qu’il te connait, je veux dire. Ce n’est pas de ta faute, tu es toi-même. C’est juste qu’il avait un rêve, celui de reprendre la compagnie de son père. Et là, il tombe en miette. Son père n’a plus confiance en lui, Chanyeol ne sait plus quoi faire. Il ne le montre pas, mais il est perdu et très attristé.


Sous ces mots profonds en sentiments, le défoncé se réveilla de son rêve dans lequel il avait plongé à tête baissée.


- Je comprends pas comment l’alcool, la drogue et les soirées défonces peuvent aider à se faire des amis. Si tu tombes, personnes ne te relèvera. Ils rigoleront et au mieux, s’échoueront avec toi contre le sol.


Soudainement gêné de s’être autant lâché, Luhan rougit et bafouilla des mots sans queue ni sens, ce qui arracha un sourire de son ancien interlocuteur.


- Désolé, je n’aurais pas dû dire ça ! En tout cas, merci de m’avoir écouté. C’était la première fois que je me confessais à toi, et ça m’a fait du bien.


- Non-non, tu as eu raison. C’est plaisant de servir d’épaule réconfortante, c’est tellement rare, avoua le renard plongeant son regard dans celui du chat. Tu sais, je vis chez un chinois, un ami d’enfance qui est venu à la remise des diplômes.


Luhan acquiesça après s’être souvenu du géant blond qui lui faisait vachement peur.


- C’est le seul qui m’a supporté, les autres m’ont tous abandonné. Lui, il est resté à mon chevet suite à mon opération. Il a joint pied et mains pour que je vienne étudier ici pendant que lui gagnera sa vie avec ses dessins. Kris, c’est son nom, n’hésite pas à me remettre sur le droit chemin quand je m’en éloigne.


- Eh bah, fais-en sorte de le garder ! Oubli pas d’le remercier correctement quand tu le pourras.


- J’y compte bien ! Et surtout, c’est grâce à toi et Kyungsoo si je continue mes études pour bosser mes compositions. Je pensais arrêter là. Sauf qu’en voyant que vous donniez le meilleur de vous, j’ai commencé à prendre confiance en moi.


Pour la première fois, ils s’échangèrent un sourire doux et compréhensif. Le moment des confessions se stoppa lorsque Kris descendit de sa voiture pour ramener Yixing chez eux, ainsi que Luhan chez lui en cette heure tardive, à peine minuit.



Un coup, deux coups, trois coups, un quatrième pour la route puis la porte s’ouvrit sur une femme déjà en pyjama. Elle écarquilla les yeux à la vision d’un chaton aux airs perdus.


Le reconnaissant et sans qu’un mot ne soit échangé de peur de réveiller les autres habitants de la maison, elle le fit entrer et lui proposa de s’installer sur le canapé avec un chocolat chaud qui allait être préparé.


- Jongdae est toujours éveillé, tu peux aller dans sa chambre. Je vais vous préparer des petits gâteaux, et tu n’as pas d’autre choix que d’accepter.


Luhan remercia Madame Jongdae d’un doux sourire. Il se dirigea dans la chambre du fiston qui ne remarqua pas son arrivé, bien trop occuper à relire un cours de droit. Le chaton s’installa alors sur le lit et lui piqua un bouquin qui trainait sur sa table de chevet.


Après bien une bonne demi-heure de passée, le futur avocat leva les yeux et vit son soi-disant fils en pyjama installé sur son lit entrain de grignoter des cookies sortant surement du four.


- J’imagine que tu n’as pas prévenu Chanyeol comme quoi tu venais dormir ici… Bon je vais le faire à ta place, ce n’est pas grave. Tu n’as qu’à rester ici demain, je vais te présenter à mon ami Chinois chez qui j’irais pendant les vacances ! Et comme une bonne maman, je m’occuperais de prendre soin de toi. Ça te va comme programme ?


- Tu me promets de n’inviter personne ?


- Je te le promets, toute mon attention te sera concernée. Mais attends, je me prépare avant !


Jongdae se mit en pyjama, un boxer et un tee-shirt en ce mois d’hiver puis sauta dans son lit au côté de Luhan qui n’attendait qu’une chose, vider son sac une bonne fois pour toute, puisqu’il l’avait déjà bien liquidé avec Yixing.


- C’est à propos de Jongin, commença l’invité imprévu. Il a embrassé plusieurs filles à la soirée devant mes yeux, ça m’a énervé. Puis Sehun m’évite depuis la remise des diplômes, je comprends pas pourquoi. J’ai rencontré l’ami de Yixing, je crois qu’il est sympa. Puis, j’ai beaucoup discuté avec Lay, dommage que Kyung n’ait pas été présent, ça aurait été cool.


Heureusement que Chen était de nature tranquille et patiente. Il soupira puis s’encouragea lui-même. La soirée allait être très longue. Ce n’était vraiment pas facile d’apprendre les difficultés à un chaton très innocent quand il le voulait.


Commentaire de l'auteur Merci d'avoir lu, de suivre la fiction, de laisser des commentaires :) ♥

Oui, j'ai craqué pour la romance à cause des fictions que j'ai lu récemment... Et sinon, je vous propose de participer à un sondage pour m'aider à un bonus de cette fiction et à avoir des idées pour la prochaine (celle-ci va se terminer bientôt). Merci d'avance ♥

→ http://goo.gl/forms/sGZV4sgmp4npPHOe2
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales