Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

My Doll
[Histoire Terminée]
Auteur: miku13 Vue: 684
[Publiée le: 2013-05-26]    [Mise à Jour: 2013-05-26]
G  Signaler Romance/Surnaturel/One-Shot Commentaires : 5
Description:
Une jeune femme trouve sa vie trop fade et déteste le printemps, la saison des amours. La raison, elle n'est jamais tombée amoureuse. Elle va faire une rencontre qui changera le cours des choses. Un amour de poupée.
Crédits:
Le membre de EXO qui apparaît dans cette histoire s'appartient à lui-même.
Momo appartient à ma Sherlock et Miku à moi.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

My Doll

[4986 mots]
Publié le: 2013-05-26Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur J'ai écris cet OS pour ma Sherlock qui me soutient depuis que je publie mes écrits sur le net. L'histoire met venue en écoutant It's You de Super Junior. Je publierai prochainement un autre OS du même genre avec un autre membre de EXO.
Bonne lecture !

C'est le printemps, la saison des amours, les fleurs fleurissent et les oiseux chantent, la saison préférée des amoureux. Mais sur cette Terre, une jeune femme haïssait cette saison, la raison, elle n'était jamais tombée amoureuse et ne connaissait donc pas ce sentiment si sucré. Voir tous ces couples dans la rue, les cafés, les parcs lui sortait par la tête. Elle n'était pas heureuse de sa vie, elle avait quitté sa ville natale pour prendre un nouveau départ, tout recommencer à zéro mais il n'y avait eu aucun changement. Elle trouvait sa vie fade, il manquait quelque chose pour pimenter son quotidien et sortir de train-train habituel. Elle ne savait pas encore que ce jour marquerait le changement dans sa vie, elle ne se doutait pas que ses pas la menaient vers un endroit bien étrange. Elle marchait, indifférente à ce qui l'entourait, elle ne remarqua pas tout de suite que les gens se pressèrent pour trouver un abris pour se protéger de la pluie qui commençait à tomber. Elle se reçut quelques gouttes sur la tête, elle marmonna quelque chose d'inaudible et se mise à courir pour se protéger de la pluie qui tombait de plus en plus forte. Sans faire attention à l'endroit où elle allait, elle tourna dans une ruelle sombre et ouvrit la première porte qu'elle trouva. C'était une petite boutique qui vendait toutes sortes de choses assez bizarres. Elle examina plus attentivement les lieux, des bocaux remplis de substances suspectes trônaient sur une étagère, elle continuait son inspection quand une main se posa sur son épaule, elle sursauta et poussa un léger cri de surprise. Une vieille dame se tenait derrière elle, un sourire bienveillant sur les lèvres. Elle invita la jeune femme à s'asseoir à une table et lui servit une tasse de thé puis prit place en face d'elle. Les yeux de la jeune femme se posèrent sur une étrange petite poupée qui était posée sur le comptoir derrière la vieille dame. Elle était faite en laine et représentait un petit garçon aux courts chevaux noirs, elle était vêtue d'un petit short bleu marine et d'un t-shirt de marin sans oublier son petit béret. Elle crut voir la poupée sourire quelques secondes mais elle revint vite à la réalité quand la femme prit la parole.
 
-La chose que vous désirez tant va se réaliser bientôt. Dit-elle
-Que voulez-vous dire ? Je ne comprends pas.
-Chaque chose en son temps ma chère. Votre vie va changer comme vous le souhaiter.
-Comment savez-vous pour...
-Mais faites attention, chaque chose à un prix dans ce monde.
-Je ne comprends rien à vos absurdités.
-Vous comprendrez très bientôt. Chérissez ces moments, ne le rejetez pas sinon vous perdrez ce que vous désirez depuis longtemps.
 
La jeune femme avait assez entendu de bêtises pour la journée, elle se leva, s'inclina puis sortit de cette boutique glauque. Elle se fichait qu'elle soit trempée par la pluie, la seule chose qu'elle voulait était de rentrer au plus vite dans son appartement et oublier cette mésaventure. Le ciel n'était vraiment pas de son côté, une voiture l'éclaboussa, ses vêtements étaient complètement mouillés. Arrivée enfin à son appartement, elle enleva ses habits trempés et prit une douche bien chaude, l'eau sur sa peau lui faisait du bien, détendait ses muscles encore frigorifiés par la pluie. Elle n'entendit donc pas la porte de l'appartement s'ouvrir et se refermer, ni les pas se diriger vers la salle de bain.
 
-C'est horrible, il y a plus de sucettes au magasin du quartier. Je vais mourir !!! dit une jeune femme aux allures enfantines.
-Tu n'en as plus en stock ? Dit la jeune femme sous la douche.
-Non plus une seule. C'est la fin du monde...
-Ne dis pas ça, on va trouver une boutique qui en vend.
-Euh il faut racheter du chocolat aussi...
-Comment ça ? Il y en avait encore beaucoup.
-Bah comme j'avais plus de sucettes je me suis rabattue sur le chocolat.
-Quoi ?! Tu as mangé mon chocolat ?! Cria presque la jeune femme.
 
La jeune femme aux allures enfantines courut hors de la salle de bain avant de ne recevoir le gourou du tyran, elle s'enferma dans sa chambre. L'autre jeune femme sortit de la cabine de douche et se mit une serviette autour du corps, elle se précipita vers la chambre de sa colocataire et amie.
 
-Miku, ouvre tout de suite ou j'enfonce la porte ! Cria-t-elle.
-Non tu vas te venger.
-Oh mais que vois-je une sucette sur la table. Je vais la prendre et...
 
La porte de la chambre s'ouvrit avant qu'elle ne puisse finir sa phrase et la dénommée Miku y sortit cherchant la sucette des yeux mais avant qu'elle ne fasse un pas de plus, l'autre jeune femme l'attrapa et lui fit une petite prise de catch.
 
-Arrête Momo... Je vais t'en racheter tout de suite.
-Tu as intérêt et dépêche toi, tu sais comment je suis quand j'ai pas ma dose de chocolat.
 
Miku déglutit et devint blême d'un coup, elle se dégagea de l'emprise de son amie et courut hors de l'appartement à la recherche de chocolat avant que son amie ne devienne un vrai démon. Momo retourna dans la salle de bain pour s'habiller puis alla mettre une machine à tourner, elle s'installa devant la TV et zappa pour trouver un bon programme à regarder ce qui fut difficile sachant qu'à cette heure-ci il n'y avait rien d'intéressant, elle attrapa son ordinateur portable et le posa sur ses cuisses, elle ouvrit son dossier word et entreprit de continuer son roman fantastique qu'elle devait rendre dans un mois. Une heure plus tard, Miku rentra avec deux sacs remplis de tablettes de chocolat et divers autres chocolat ainsi que des paquets de sucettes. Elle rangea tous ses achats dans l'un des placards de la cuisine puis vint s'asseoir sur le canapé à côté de Momo qui écrivait toujours, elle lui tendit une tablette de chocolat aux noisettes et porta son attention sur l'émission qui était diffusée. Momo mangeait son chocolat tout en continuant d'écrire, elle bloqua sur une phrase et repensa aux paroles de la vieille femme, ce qu'elle désirait tant allait se réaliser. Que voulait dire cette phrase ? Elle désirait tant de choses, réussir sa carrière d'écrivain, pouvoir faire ses propres choix, que sa vie ne soit plus aussi fade. Elle ne voyait vraiment pas comment sa vie pouvait changer et devenir plus intéressante. Miku remarqua que son amie était ailleurs, son visage était fermé à toutes expressions, quand son amie était comme ça c'était généralement mauvais signe.
 
-J'ai rien fait ! dit Miku.
-Pourquoi tu me dis ça ? Demanda Momo
-Bah tu fais ta tête des mauvais jours et généralement j'en suis toujours la cause.
-Tu n'y es pour rien cette fois.
-Alors qu'est-ce qu'il y a ?
-Rien je suis juste fatiguée.
 
Elle enregistra son travail, ferma son ordinateur et le posa sur la table basse du salon, elle se leva du canapé et alla préparer le dîner pour penser à autre chose. Elle repensa à sa première rencontre avec Miku, elles étaient encore au lycée à cette époque là, elle l'avait rencontré sur le chemin pour rentrer chez elle, elle avait assisté à une scène de racket, deux lycéens essayaient de voler l'argent d'un petit garçon, elle ne pouvait pas rester là sans rien faire, elle s'était avancée pour leur donner une bonne leçon mais elle n'avait pas était la seule, une petite fille s'était jetée littéralement sur l'un des lycéens et le mit à terre, l'autre lycéen avait voulu prendre la fuite mais Momo qui avait assisté à la scène l'avait attrapé et mis K.O. La petite fille lui avait souris et après avoir donné une sucette au petit garçon pour qu'il arrête de pleurer, elle s'était précipitée vers Momo tout en souriant et lui avait dis qu'elle la voyait souvent seule dans son coin au lycée et qu'elle avait toujours voulu faire sa connaissance. Depuis ce jour, elles étaient toutes les deux devenues amies et partageaient tout. Momo préparait le repas tranquillement quand Miku poussa un cri et courut vers la cuisine ce qui fait lâcher par terre la spatule que tenait Momo dans sa main droite.
 
-Pourquoi tu as hurlé comme une folle ?
-Il y a... Il y a quelque chose dans le salon.
-Qu'est-ce que tu racontes ?
-Je regardais la TV tranquillement quand j'ai entendu un rire grave derrière moi mais quand je me suis retournée j'ai vu personne...
-Tu as dû imaginer ce rire.
-Peut-être mais j'ai pas imaginé mes cheveux se soulever tout seul et la télécommande qui a changé de place. Cet appartement est hanté...
-N'importe quoi. La fatigue te fait halluciner c'est tout.
-Moi je te dis qu'il y a un esprit qui rôde.
-Va dire à ton ami qu'on passe à table, dit-elle en riant.
-C'est pas marrant !
 
Miku gonfla les joues et s'assit à table en croisant les bras sur sa poitrine, elle savait très bien que Momo ne croyait pas aux esprits mais elle n'avait pas rêvé, elle était sûre qu'un esprit les hantait et elle allait mener son enquête avec ou sans l'aide de son amie. Après le dîner, Momo repris son ordinateur pour continuer d'écrire tandis que Miku lisait un livre assise sur le fauteuil, elles allèrent se coucher vers 22h, trop fatiguées pour rester éveillées plus longtemps. En milieu de la nuit, un bruit provenant du salon les réveillèrent en sursaut, Momo attrapa une petite statue au passage et se dirigea vers le salon suivit de près par Miku, elle alluma la lumière et vit les magazines éparpillés par terre ainsi que la table basse retournée. Les deux jeunes femmes se regardèrent, un air d'incompréhension dans leurs yeux.
 
-Tu me crois maintenant ? Il y a un esprit qui rôde.
-Tu as encore dû te lever et tout saccager.
-C'est arrivé qu'une seule fois et c'est de ta faute. Si tu n'avais pas caché mes sucettes pour faire une blague j'aurais pas cherché partout.
-C'est du passé. Rangeons tout et allons nous coucher.
-M'ouais.
 
Les deux jeunes femmes ramassèrent les magazines ainsi que la table et remirent tout à leur place initiale, elles retournèrent dans leur chambre respective et se recouchèrent pour retourner dans les bras de Morphée. Momo ferma les yeux et se laissa emporter dans le monde des rêves. Son réveil sonna, elle le lança à travers la pièce, elle voulait dormir un peu plus, elle sentit un poids tomber sur elle, elle grommela.
 
-Miku, laisse moi dormir encore cinq minutes.
-...
 
Elle n'obtint aucune réponse, ce qui était vraiment très étrange car son amie ne la laissait jamais tranquille le matin et la forçait à se lever. Elle ouvrit les yeux avec peine et ce qu'elle vit la figea quelques instants, la poupée de la boutique de la veille était assise devant sa tête et lui souriait. Momo recula d'un bond et poussa un cri strident, dans sa hâte elle fit tomber la poupée par terre. Miku déboula dans sa chambre, inquiète qu'il soit arrivé quelque chose de grave à son amie.
 
-Qu'est-ce qu'il y a ?!
-La poupée...
-Hein ? Une poupée ? De quoi tu parles ?
-C'est toi qui a acheté cette poupée effrayante et qui l'a placé sur mon lit pour me faire peur ?!
-Je ne comprends rien de ce que tu dis. Je n'ai acheté aucune poupée.
 
La poupée en question sauta sur le lit et se rassit à la place initiale, le même sourire idiot sur le visage. Miku regarda à tour de rôle son amie et la poupée puis attrapa celle-ci dans ses mains et l'inspecta.
 
-Elle est trop mignonne ta poupée.
-Ce n'est pas ma poupée !
-Comment tu as fait pour qu'elle bouge ? Dit-elle après avoir ignoré la phrase de son amie.
-Tu es vraiment folle. Cette poupée est effrayante.
-Ne dis pas ça, tu pourrais la vexer.
-Comment veux-tu que je vexe une poupée, elle n'est pas vivante.
-Je suis vivant tout comme vous ! Dit la poupée.
 
Miku fixa la poupée puis la lâcha sur le lit et se précipita derrière Momo, pour se protéger de cette poupée parlante.
 
-Tu l'as trouvé où cette poupée flippante ?! Dit Miku.
-Je t'ai dit qu'elle était sur mon lit quand je me suis réveillée.
-On devrait s'en débarrasser, elle va nous apporter que des malheurs.
-Elle ne peut pas se séparer de moi, dit la poupée en montrant Momo du doigts.
-Qu'est-ce que tu as fait ? Dit Miku.
-Mais rien je te dis ! Bon en premier nous allons la ramener à la boutique et après on ira travailler.
-D'accord.
 
Elles prirent toutes les deux la direction de l'étrange boutique, la poupée dans le sac de Momo, elles empruntèrent la ruelle mais ne trouvèrent aucun signes de la boutique.
 
-Tu es sûre que c'était ici ?
-Oui, je me rappelle très bien. C'est de plus en plus bizarre.
-On réfléchira à tout ça ce soir après notre boulot.
-Oui tu as raison.
 
Elles se séparèrent toutes les deux pour prendre chacune le chemin vers leur travail. Momo s'installa à son bureau et alluma son ordinateur pour s'occuper des corrigés à rendre, malgré qu'elle soit auteur, elle donnait de temps en temps des cours dans une université. Elle ne repensa pas une seule seconde à la poupée qui était dans son sac de toute la journée. Comme chaque mardi, elle se rendit à la salle de sport pour se défouler un peu, quand elle rentra l'appartement était vide, son amie rentrerait en début de soirée, elle mit son linge de sport dans la panière de linges sales dans la salle de bain. Elle se fit un chocolat chaud et s'installa sur le canapé à rêvasser devant la TV. Miku rentra vers 20h et se laissa tomber à côté d'elle, épuisée par sa journée de travail.
 
-Ces gosses me tueront un jour.
-Ils t'ont encore attaché à un arbre ?
-Non, je me suis endormie pendant qu'ils faisaient leur sieste et des petits plaisantins ont trouvé drôle de me colorier le visage.
-J'aurais bien voulu voir ça, rit-elle.
-Et toi avec la poupée, elle n'a rien fait de bizarre ?
-Mince je l'avais complètement oublié.
 
Momo se leva du canapé et se précipita vers son sac mais ne trouva aucunes traces de la poupée, elle chercha partout jusqu'à ce qu'elle se rappelle le linge qu'elle avait déposé dans la salle de bain. Quand elle ouvrit la porte, elle vit un jeune homme en serviette, des gouttes d'eau dégoulinant de ses cheveux, elle se cacha les yeux d'une main et lança tout ce qu'elle trouvait avec l'autre, bouteille de shampoing, brosse, dentifrice et d'autres objets atterrirent sur le jeune homme.
 
-Mais arrête ça fait mal ! Dit-il
-Qui êtes-vous ?!
-La poupée.
-Répondez à ma question au lieu de raconter des absurdités !
-Mais je viens de répondre.
-Super un idiot. Ça ne pouvait tomber que sur moi...
-Je t'entends. Je suis la poupée que tu as balancé dans le linge sale.
-C'est pas possible la poupée était en laine et vous, vous êtes en chair. Vous êtes un pervers c'est ça ?!
-Mais n...
 
Elle ne lui laissa pas finir sa phrase qu'elle lui fit une prise de karaté pour le mettre à terre, elle était sur lui quand Miku fit irruption dans la pièce.
 
-Euh je vous laisse finir...
 
Elle fit demi-tour mais revint vite sur ses pas et regarda plus attentivement la scène qui se déroulait devant ses yeux.
 
-Qu'est-ce qu'un mec fout dans notre salle de bain ?!
-Ton temps de réaction est toujours aussi lent.
-Tu as trouvé un nouveau copain ? Fallait me dire que tu voulais être seule ce soir.
-Ne dis pas d'absurdités pareilles. Cet homme est la poupée de ce matin.
-Hein ?! C'est pas possible, la poupée était mignonne alors que ce mec est carrément sexy.
-Tu crois que c'est le moment de faire des comparaisons ! Aide moi plutôt.
-A faire quoi ?
-On va le questionner.
 
Momo eut un sourire malicieux sur les lèvres puis se releva, avec l'aide de Miku, elle attacha le jeune homme sur une chaise. Elle s'assit en face de lui et le fixa.
 
-Vous étiez pas obligée de m'attacher, je ne vais rien vous faire.
-Je préfère prendre des précautions, on ne sait pas à qui on a faire.
-Je suis ici pour toi.
-Pour moi ? Que veux-tu dire par là ?
-Tu désires quelque chose que tu n'as jamais eu, je suis là pour t'aider à l'avoir.
-N'importe quoi, tu vas me dire que tu es une sorte de génie des lampes c'est ça ?
-Pas du tout, je suis une poupée qui n'est liée qu'à une seule personne donc toi.
-Ça devient de plus en plus n'importe quoi.
-Il est marrant ce mec, dit Miku.
-Tu trouves tous les mecs mignons marrant, répliqua Momo.
-Tu vas exaucer le souhait le plus cher de Momo ?
-Oui, sourit le jeune homme.
-C'est quoi ton souhait Momo ?
-J'en ai pas !
-Ah bon, j'ai eu vent que tu voulais que ta vie soit moins fade, dit le jeune homme.
-Tu peux vraiment m'aider à changer ma vie ?
-Bien sûr, je suis ici pour ça. Sourit-il.
-Je sens le coup foireux.
-Il n'y en a aucun.
-Tu as un nom petite poupée ? Demanda Miku.
-Mon nom est Chanyeol, sourit-il.
-Un vrai idiot, répliqua Momo.
-Pourquoi tu dis ça ? Dit Miku
-Il est toujours entrain de sourire, c'est suspect.
 
Elle se leva et se dirigea vers la cuisine suivit de près par Miku, elles laissèrent le jeune homme attaché sur la chaise.
 
-Vous allez vraiment me laisser attaché ici ? Cria-t-il
 
Quelques minutes plus tard, Momo revint dans le salon et le détacha, elle lui tendit des vêtements d'homme que l'une des conquêtes de Miku avait laissé.
 
-Met ça et viens aider en cuisine.
 
Elle repartit dans la cuisine le laissant aller dans la salle de bain pour se changer. Il la rejoignit juste après, Momo lui demanda de laver le riz et de le mettre dans le cuiseur puis le faire cuire. Ça faisait une bonne dizaine de minutes qu'il attendait devant.
 
-Qu'est-ce que tu fais ?
-Bah j'attends que ça soit prêt.
-Si tu n'allumes pas le bouton ça ne risque jamais d'être prêt.
-Ah mince j'avais oublié.
 
Elle baissa la tête et soupira, elle allait pas s'en sortir avec lui. Elle finit de préparer le dîner et l'aida à mettre les couverts, Miku arriva comme une fleur et s'assit sur une chaise attendant que le repas soit servis.
 
-Tu aurais pu aider en cuisine, dit Momo.
-Je ne voulais pas rater mon dessin-animé préféré.
-Tu es trop accro à la TV.
-Il faut bien que je m'occupe quand je m'ennuie.
-Il y a des tâches ménagères à faire.
-Je les ferais après le repas, promis.
 
Pendant le repas, Chanyeol les faisait rire, il ne savait pas cuisiner mais il savait mettre de l'ambiance ça elles ne pouvaient pas le nier. Comme convenu Miku alla laver le linge enfin elle confia plutôt cette mission à Chanyeol qui fit une catastrophe. Il avait mis trop de lessive en poudre dans le réservoir pour et peu de temps après qu'il l'est mis en route, de la mousse sortait du hublot de la machine. Momo essaya tant bien que mal de limiter les dégâts mais il y avait de plus en plus de mousse, elle réussit au bout de plus d'une heure à tout éponger et se dirigea trempée dans le salon.
 
-J'avais déjà du mal à m'en sortir avec un seul boulet mais maintenant avec deux je vais mourir de fatigue. Dit-elle.
-Eh je ne suis pas un boulet. Dit Miku
-Dois-je te rafraîchir la mémoire ? Tu as faillis mettre le feu à l'appartement avec ta bougie il y a pas longtemps.
-Bon c'est vrai mais je pensais qu'il serait capable de faire ça.
-Je laisse passer pour cette fois.
 
Momo alla prendre une douche puis s'enferma dans sa chambre pour continuer d'écrire son roman. Elle s'endormit peu après, Chanyeol entra dans la chambre et sourit à la vue qui s'offrait devant lui, il s'avança vers le lit, prit l'ordinateur et le posa sur le bureau puis couvrit la jeune femme avec la couverture. Il approcha son visage du sien et déposa un baiser sur son front.
 
-Fais de beaux rêves Princesse.
 
Il sortit de la chambre sans faire de bruit pour ne pas la réveiller et s'installa sur le canapé. Il voulait réaliser son vœu et la voir sourire avant de ne repartir. Deux mois s'était écoulés depuis l'apparition de Chanyeol, rien n'avait changé à part la charge de travail de Momo, elle était épuisée, elle avait maintenant deux gamins à l'appartement. Elle allait sortir de l'appartement pour aller faire les courses quand Miku poussa Chanyeol sur elle et les obligea à y aller ensemble sous prétexte que sortir seule la nuit pour une jeune femme n'était pas prudent. Momo ne refusa pas sachant pertinemment que son amie était coriace et qu'elle ne lâcherait pas l'affaire. Elle se rendit donc en direction de la supérette du coin en compagnie de Chanyeol, elle acheta tout ce qui figurait sur la liste de courses, Chanyeol rajouta deux paquets de bonbons qui n'étaient pas prévu, un vrai gosse pensa Momo. Elle sortit dehors et attendit que Chanyeol finisse ses achats, des ivrognes l'accostèrent et essayèrent de l'emmener de force, elle en planqua un par terre mais deux d'entre eux l'attrapèrent par les bras. Au moment où ils allaient l'emmener, Chanyeol sortit et lâcha au sol tout ce qu'il tenait dans les mains, il se précipita vers eux et en faisant attention de ne pas blesser la jeune femme il les frappa et les fit fuir. Il ramassa les sacs sur le sol, prit la main de Momo dans la sienne et rentra avec elle. En rentrant à l'appartement, ils trouvèrent Miku dans la cuisine à préparer des mélanges, ils rangèrent les courses et l'aidèrent. Momo se coucha tôt en prévision de la journée qui l'attendait le lendemain, elle devait présenter son nouveau roman pendant une interview, elle n'aimait pas ça mais ça lui permettait de faire plus de pub pour les ventes. Comme chaque nuit depuis son arrivée, Chanyeol entra dans la chambre et vérifia que Momo dormait avant de s'approcher du lit et se baisser pour l'embrasser sur le front et lui souhaiter bonne nuit, il ressortit sans bruit et ferma délicatement la porte derrière lui. Ce qu'il ignorait c'est que la jeune femme avait juste fermé les yeux et ne dormait pas, son cœur s'affolait dans sa poitrine, et elle avait chaud. Elle ne chercha pas les raisons de ce changement et mit ça sur le compte du stress pour la journée qui l'attendait. Elle trouva vite le sommeil quant à Chanyeol, il était assis sur le canapé et écrivait quelque chose sur un morceau de papier qu'il déposa dans la nuit sur le bureau dans la chambre de la jeune femme puis quitta l'appartement. Quand le soleil se leva, une jeune femme aux airs enfantines sauta sur le lit de son amie mais finit vite par terre par celle-ci qui grommelait qu'elle voulait dormir un peu plus. Miku réussit avec beaucoup de mal à l'extirper du lit et la traîna dans cuisine.
 
-Tiens c'est bizarre Chanyeol n'est pas là, il ne rate jamais le petit déjeuner... dit Miku
-Il a dû sortir prendre l'air, répondit Momo.
 
Elle déjeunèrent puis Momo se prépara pour son rendez-vous professionnel mais avant de quitter la chambre elle se stoppa devant son bureau et prit le morceau de papier dans sa main, qu'elle lut tout de suite.
 
«J'ai vraiment été heureux de vivre le peu de temps que j'avais avec vous. J'aurais tant voulu réaliser ton souhait et te voir sourire mais je dois partir. Il ne me reste que très peu de temps avant que je ne disparaisse. Mon seul vœu est que tu t'ouvres au monde et lui montre de quoi tu es capable. Je n'oublierai pas ces moments avec toi. Adieu petite Princesse.»
 
Sa main trembla et son cœur se serra dans sa poitrine, elle laissa le morceau de papier tomber sur le sol et une larme glissa le long de sa joue. Il était partis, il l'avait laissé seule sans lui dire adieu en face, elle lui en voulait d'être partis comme ça, comme un lâche. Elle attrapa sa veste et sortit de l'appartement en courant sans prendre le temps de tout expliquer à son amie. Elle voulait le retrouver et lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle chercha partout mais aucun signe de lui, il commençait à pleuvoir mais elle s'en fichait, se mettre à l'abri n'était pas sa préoccupation première. Elle se fit bousculer et tomba sur les genoux, elle resta dans cette position, ignorant les regards des passants et ce qu'ils pensaient d'elle. La seule chose qu'elle voulait c'était le revoir, revoir son sourire idiot, entendre sa voix grave, sentir la chaleur de sa main dans la sienne. Mais elle ne pourra plus jamais le revoir, il était trop tard, elle avait pris conscience bien trop tard de ses sentiments, elle avait atrocement mal, son cœur l'a faisait souffrir. Elle laissa ses larmes sortir et exprimer sa douleur. Elle se releva avec grande peine au bout de très longues minutes qui pour elle lui sembla une éternité, elle erra dans les rues, ses vêtements étaient trempés et elle avait une tête affreuse mais ça l'importunait peu. Plus rien n'avait d'importance pour elle. Ses pas la menèrent vers un quartier très peu fréquenté à cause des gangs qui faisaient leurs petites affaires. Des hommes lui barrèrent la route et affichèrent des sourires sadiques sur leur visage. Elle ne résista pas et se laissa entraîner, elle n'avait plus rien à perdre. Un des hommes l'a plaqua violemment contre un mur et allait déchirer son t-shirt quand il reçu une pierre dans la tête, il s'écroula sur le sol, les autres voulurent riposter mais la personne encapuchonnée ne leur en laissa pas le temps, elle attrapa la main de la jeune femme et l'entraîna hors de ce quartier. Momo sortit de son état second, elle reconnaissait cette chaleur, cette main, c'était lui. Elle se stoppa en plein milieu de la rue, il se retourna et la fixa, il était pâle et son apparence avait un peu changé. Il l'emmena vers cette ruelle sombre où se trouvait cette étrange boutique, il l'a fit entrer et asseoir sur l'un des fauteuils. Elle ne le quitta pas des yeux tout le long, elle ne voulait pas qu'il parte encore.
 
-Pourquoi es-tu partis ? Dit-elle tout bas.
-Je...
-Pourquoi m'as-tu laissé seule ? Tout n'était que mensonge ? Cria-t-elle.
-Je n'ai pas eu le choix. Regarde moi, je reprends ma vraie forme...
 
La jeune femme le regarda plus attentivement, il était plus petit qu'à l'ordinaire, ses cheveux était de la même matière que le premier jour qu'elle l'avait vu, son visage commençait à reprendre sa véritable apparence, il redevenait une poupée.
 
-Comment est-ce possible...
-Je ne pouvais pas garder cette apparence plus de 60 jours.
-Non... Je ne veux pas !
-Tu ne peux rien faire...
-Elle le peut, dit la vieille dame.
 
Elle sortait de l'arrière boutique, sa phrase fit sursauter les deux jeunes gens.
 
-Non, je ne veux pas qu'elle fasse ça, dit Chanyeol.
-Faire quoi ? Dit la jeune femme.
-Tu dois lui donner ton cœur, dit la vieille femme.
-Quoi ?! Je dois mourir ?
-Non, tu dois lier ton cœur à lui. Mais sache que tu ne pourras plus défaire le lien quand il sera scellé, tu ne pourras pas donner ton cœur à un autre homme.
-Je vais le faire.
-Non ! Je ne veux pas que tu fasses ça pour moi !

La jeune femme le regarda droit dans les yeux et posa ses lèvres sur celles du jeune homme.

-Tu m'appartiens, tu es ma poupée et personne ne t'aura. Je veux garder ma poupée près de moi et la chérir. Je suis tombée amoureuse de ma poupée !

Le jeune homme la regarda surpris par sa déclaration, tandis que la vieille femme sourit à ces paroles. Elle avait réalisé le souhait le plus cher de la jeune femme, trouver l'amour.

Commentaire de l'auteur Qu'en avez-vous pensé ? Avez-vous aimé ?
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales