Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1116 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Moments éphémères.
[Histoire Terminée]
Auteur: Septième Étage Vue: 1335
[Publiée le: 2014-07-06]    [Mise à Jour: 2014-07-06]
13+  Signaler Romance/Yaoi (HxH) Commentaires : 7
Description:
Minseok fronça son nez en signe de mécontentement. Il ne voulait pas sortir, il avait d’autres plans ce soir-là. Il se leva, se dirigeant vers sa chambre, ne prenant même pas la peine de fermer la porte, sachant que quelqu’un le suivrait sans aucun doute.

XIUSOO
Crédits:
Production : Septième Étage Production

Scénario : Éole

Acteurs principaux : Xiumin, Kyungsoo

Acteurs secondaires : Sehun, Suho

Lieu : dortoir des EXO.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Moments éphémères.

[1971 mots]
Publié le: 2014-07-06Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour,
Sur ce compte nous sommes deux auteurs : Kilin et Éole :) Nous n'allons poster que des écrits concernant les EXO (nous tenons à garder notre anonymat hahaha :oupas:)
L'écrit qui suit est d'Éole!

J'adore le Xiusoo. C'est un couple absolument adorable. Comment résister à ça? (http://31.media.tumblr.com/7fe19364493cdfc568b90674ebde2155/tumblr_n855fvnPoL1r44taeo2_250.gif).
Je sais qu'il n'est pas commun et que ce n'est forcément quelque chose duquel on se dit 'je vais lire du Xiusoo!' mais voilà, moi j'adore et je voulais partager :)
J'espère donc que vous apprécierez!

« Ce soir on sort ! » S’exclama joyeusement Sehun en rentrant

Il se déchaussa rapidement, balançant ses chaussures quelque part dans l’entrée. Junmyeon arriva à sa suite et les rangea correctement en soupirant, regardant le maknae en espérant lui faire passer un avertissement dans le regard mais l’autre avait déjà disparu dans la chambre de Tao. Le leader se débarrassa de ses affaires avant de pénétrer complétement dans l’habitation et de répondre à la question silencieuse des membres présents dans le salon :



« Le manager a organisé une petite soirée dans un restaurant pour fêter l’anniversaire d’un membre du staff. On est invités et on part à 19h45 soyez prêt »



Et sur ses paroles, il se dirigea vers la salle de bain, damnant le pion à tous ceux qui devaient passer par la case douche avant de sortir. Certains de jeunes garçons présents contestèrent d’autres sourirent.

Minseok fronça son nez en signe de mécontentement. Il ne voulait pas sortir, il avait d’autres plans ce soir-là. Il se leva, se dirigeant vers sa chambre qu’il partageait avec le leader pour préparer ses affaires. Mais tout son être criait qu’il y avait une autre raison pour expliquer son soudain isolement si silencieux.

Il ne prit même pas la peine de fermer la porte, sachant que quelqu’un le suivrait sans aucun doute. Il n’eut que le temps de sortir un tee-shirt de sa commode que la porte de la pièce se referma sur Kyungsoo.



« Je suis déçu aussi » Annonça le propriétaire de la chambre sans même se retourner.



Kyungsoo s’avança vers lui et noua ses bras fin autour de la taille de son ainé, reposant sa tête sur son menton. Il respira l’odeur de Minseok sans parler, observant silencieusement les bras de l’autre s’activer dans le rangement.



« Ce n’est pas à moi, ça ? » Demanda-t-il alors que le petit roux brandissait un large sweat gris

« Si, je suis parti avec il y a trois semaines environ. Je voulais te le laver mais j’aime bien l’odeur alors je le garde en otage »



Le brun laissa échapper un petit rire et attrapa son bien avant de le lancer quelque part dans la pièce, signifiant à Minseok qu’il était temps de se retourner pour lui faire face.

Le plus âgé vint à son tour encercler les hanches de son vis-à-vis de ses bras fins, le regardant dans les yeux avec cette petite lueur de déception :



« On ne peut même pas fêter nos 1000 jours normalement. Qu’est-ce que tu avais prévu ?

-Pas grand-chose. Toi et moi. Le canapé et une bouteille de vin.

-J’espère au moins que le vin était bon, rit Minseok

-Pas vraiment. Je prévoyais d’user de mes charmes avant même que tu n’aies pu poser tes yeux dessus »



Le roux rit de nouveau, ne pouvant retenir son amusement. Il regarda Kyungsoo en lui souhaitant un joyeux anniversaire de 1000 jours et se sentit joyeux du sourire qu’il eut en réponse. Kyungsoo approcha son visage sans quitter leur position, aimant sentir ses bras entremêlés à ceux de son petit-ami, et avança ses lèvres pour quémander un baiser.

Baiser qu’il obtint sans l’ombre d’une hésitation.

Dès l’instant où ses lèvres touchèrent celles de Minseok, un nouveau sourire prit place sur ses lèvres et l’une de ses mains se scotcha contre la nuque du petit roux, le rapprochant et l’invitant à aller plus loin dans leur échange.

Tout se fit d’une manière bien naturelle et jolie à voir pour les yeux extérieurs. Minseok dirigea son compagnon vers le mur le plus proche pour l’y adosser, repartant de suite à l’assaut de sa jolie bouche fine et rose. Leurs deux nez ne cessèrent de se frôler alors que leurs lèvres se cherchaient de manière répétitive et tendre. La seconde main de Kyungsoo fit un peu plus pression contre les reins de son petit-ami et entrouvrit ses lèvres en sentant ce si familier, et toujours aussi agréable, feu d’artifice qui se jouait dans son estomac. C’était doux, pour commencer. C’était la même sensation que lorsque l’on rentre chez soi après de longues vacances ; pourtant ils s’étaient embrassés le matin même rapidement, le maknae interrompant leurs salutations matinales sans en avoir conscience.

Parce que s’ils marchaient aussi bien ensemble c’était, d’une part, à cause de leurs ressemblances et d’autres parts grâce au secret de leur relation. Ni l’un ni l’autre ne souhaitaient l’exposer, encore moins aux yeux de leurs collègues ; non par honte mais par confort. Ils étaient bien comme ça, depuis 1 000 jours.

Puis ça prenait toujours de l’ampleur, le corps de l’un prenant réellement conscience que c’était le corps de l’autre contre lequel il était pressé et demandait, comme en manque, sa dose de présence. Les deux mains de Kyugsoo remontèrent contre les cheveux fins et souples du plus âgé, les ébouriffants complétement, laissant ses doigts se perdre dans cette tignasse rousse qu’il avait toujours aimé. Ses lèvres s’entrouvrirent encore un peu plus pour faciliter le baiser que lui offrait l’autre, tremblant entre ses bras qui avaient pris place sur les poches arrière de son pantalon. Minseok avait beau avoir adossé son amant contre le mur pour les supporter, il ne pouvait s’empêcher de ramener ce corps fin et addictif contre lui, les pressant l’un contre l’autre à l’aide de ses bras travaillés.

Il fut satisfait lorsqu’il entendit le premier soupir de plaisir que Kyungsoo étouffa dans sa gorge, le refermant encore un peu plus dans son étreinte. Le serrant aussi fort que ses muscles le permettaient de l’aimer.

Les respirations se raccourcirent au fur et à mesure que les baisers s’enchainaient, rendant leur température corporelle plus haute et demandeuse. Le plus jeune avait toujours ses longs doigts perdus dans les cheveux de Xiumin, soupirant de plus en plus par leur toucher et montrant son affection à l’autre en tirant sur ses mèches. Tout n’était qu’érotisme et sentiments.

Le rappeur brisa soudainement leur échange, laissant Kyungsoo couiner en un adorable petit bruit de mécontentement, il lui sourit avec un petit regard taquin et voulu ouvrir la bouche pour se moquer avant que l’autre ne refasse pression sur l’arrière de sa tête pour l’avancer vers lui. Les lèvres pulpeuses de Kyungsoo se déposèrent sur son oreille, lui murmurant un quelconque commentaire salace qui visait à le faire gémir -objectif atteint- puis en mordilla le lobe avec ses dents.

Leurs corps toujours aussi pressés l’un contre l’autre étaient quelque chose de commun durant leurs moments amoureux. C’était plus intime, ils étaient plus proches, s’intoxiquant joyeusement et volontairement de la fragrance de leur partenaire. C’était plus secret, si jamais un indésirable venait gâcher ce moment, ils pouvaient toujours faire croire à un câlin de consolation pour une quelconque cause (Jongdae ni avait vu que du feu lorsqu’il était rentré dans la chambre de Xiumin pour leur dire qu’ils -les M- devaient partir). C’était … c’était Xiusoo, tout simplement.

Ils repartirent dans un baiser un peu plus ardent un fois que la bouche du brun eut mordu çà et là la peau tendre et blanche comme la neige du cou de Minseok, leurs mains lâchant enfin le corps de leur vis-à-vis pour s’attaquer avec empressement à la boutonnière de leurs jeans respectifs. Les lèvres attaquèrent presque violement, tentant de dompter un peu leur envie, celles de l’autre dans leurs actions. Bientôt, une certaine douceur refit surface, Minseok cacha son visage dans le creux du cou du petit brun et Kyungsoo en fit de même alors qu’enfin! leurs paumes touchèrent un point plus sensible de l’anatomie de leur compagnon. La position était un peu étrange aux yeux extérieurs, mais encore une fois habituelle, leur créant une petite pièce où tout pouvait être dit sans en craindre que les murs aient des oreilles. Ils étaient les propres murs de leur maison.

Les doigts habiles du plus âgé, touchèrent la peau chaude de son amant, lui tirant un nouveau soupir. Il sourit et caressa du nez la peau fine de l’autre, tentant de creuser sa cachette pour camoufler un minimum ses propres gémissements. Chacun travailla en s’alimentant du plaisir de l’autre ; ils murmurèrent des tonnes de phrases, tantôt sensuelles, tantôt douces en affectueuses. Le tout souvent entrecoupé de respirations erratiques et de sons érotiques. Le brun se mélangeait au roux décoloré et joyeux, leurs respirations se répercutaient l’une contre l’autre. Certaines fois ce n’était pas spécialement agréable, ils avaient réellement l’impression d’étouffer de chaleur dans leur petit jardin secret ; mais justement ce petit espace était le leur et pour rien au monde ils ne l’auraient quittés pour une grande et belle maison avec un parc.

L’un et l’autre tentèrent de caler leurs mouvements de poignets sur le même rythme, sachant pertinemment qu’encore une fois ils ne pourraient s’aimer autant qu’ils l’auraient souhaité, au moins pourraient-ils se donner l’impression de le faire ensemble. Et en y fermant les yeux la sensation était presque là. Ils sentaient, d’une certaine façon, le corps de l’autre glisser sur le leur et leur corps réagissait en circonstance, envoyant tout un tas de pensées mêlées les unes avec les autres de plaisir ; leurs reins qui frissonnaient et leurs entrailles qui semblaient abriter un liquide chaud comme de l’or liquide ou de la lave en fusion.

Leurs quelques minutes interdites passèrent à une vitesse folle, sentant leurs fins arriver, ils rapprochèrent encore plus leurs corps ; quitte à rendre leurs mouvements de poignets plus difficiles à effectuer et quitte à se faire mal en les forçant quand même parce qu’ils en avaient besoin.

Ils en avaient besoin.

Ce ne fut qu’un simple murmure, presque prononcé à l’unisson qui marqua la fin du peu de temps qu’ils s’étaient accordés à être égoïstes. Ils gardèrent leur position étrange, tentant de se remettre en tête que le prochain contact serait lorsque leurs amis décideraient de sortir ou peut-être quelques temps volés dans une pièce rien que tous les deux. Leur décision aurait sans doute été dure à comprendre pour quelqu’un mais ils étaient vraiment heureux comme ça ; souffrant parfois de ne pouvoir toucher leur compagnon mais savourant comme le plus délicieux de mets leurs vraies retrouvailles. Parfois lorsque le dortoir était vide pendant toute une soirée, parfois durant un petit week-end à la mer, parfois pendant une promenade nocturne à bord d’une voiture sous une pluie couvrante. C’était divin.

Minseok s’éloigna le premier, se redressant complètement en déposant toute une rangée de baisers sur la joue et la tempe du plus jeune. L’autre redressa la tête en lui souriant l’air heureux. Ils échangèrent encore un chaste contact entre leurs lèvres, les yeux fermés, avant de s’affairer à rhabiller le vêtement de leur vis-à-vis.de toutes façons ils iraient se doucher dans peu de temps. Le petit roux réajusta le col de la chemise de son amoureux, même s’il n’y avait pas vraiment besoin et Kyungsoo le laissa faire, souhaitant faire durer leur contact quelques secondes supplémentaires. Xiumin regarda ses doigts qui s’affairaient à lisser le tissu bleu de la chemise de l’autre sur son torse et eut un petit sourire alors qu’il prit la parole :



« Mets ton jean blanc ce soir ; il te fait vraiment des fesses d’enfer.

-Je le mets si tu me prêtes un de tee-shirt »



Le rappeur releva les yeux et sourit. Il plaça ses mains sur le col qu’il venait tout juste de remettre et approcha le corps tout entier de son amant contre le sien, l’embrassant encore.

Car après tout, même s’ils étaient des habitués des séparations éphémères ils n’en restaient pas moins des hommes sensibles aux attentions de la personne qui comptait le plus à leurs yeux.



Commentaire de l'auteur Pour le moment je marque cette histoire comme étant terminée, mais si vous souhaitez en lire une quelconque suite et que l'inspiration est là ; pourquoi ne pas en faire un 2shot? ^^
Je vous remercie d'avoir lu ce pairing très peu commun et espère vous avoir donné des Xiusoo feels pour contrer ce mauvais temps!
Bises,
-Éole
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales