Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3367 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Marriage, not dating.
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: 3xodus]
Sarahansug & ssjaby
Vue: 14619
[Publiée le: 2015-04-14]    [Mise à Jour: 2016-02-27]
G  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/Tranche de vie/Hétéro Commentaires : 43
Description:
Le plus beau jour de ma vie fut mon mariage. Comme la plupart des couples mariés, je suppose. Cependant, la raison n'était pas la même que celle de tous ces autres fiancés.

Pas pour le fait que je me liais à celle qui devait être la femme de ma vie, non. Mais pour le fait que je rencontrais quelqu'un d'autre ce jour-là. Quelqu'un qui allait prendre de plus en plus d'importance..

(l'histoire n'a rien à voir avec le drama.)
_________

KAISOO
Crédits:
Kim JongIn et Do KyungSoo ne nous appartiennent pas.
Leurs familles et l'histoire, si.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Ils s'attiraient, ils s'évitaient.

[3492 mots]
Publié le: 2015-08-24Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour à tous, cher ami.

Je suis fière de moi, je n'ai pas dépassé les vingt jours d'écriture, c'est un exploit pour moi vous savez. Merci a celles qui m'ont souhaité mon anniversaire (en réalité j'ai peur de faire des fautes à vos noms donc je m'abstiens.)

Nico vous remercie pour les vues, les commentaire - pour une fois qu'il ne râle pas à cause de ça - ça lui fait plaisir, et à moi aussi.

- Kai !


Cette voix résonnait trop souvent dans les pauvres oreilles de l'appelé. Taemin, vingt-deux ans, ne pouvait passer une journée sans demander de l'aide à son frère pour un rien, que ce soit pour qu'on lui donne la télécommande ou pour qu'on aille lui chercher une fourchette, et Kai était même persuadé qu'il serait capable de l'appeler pour qu'on lui remette sa couverture comme il le faut.


En effet, Taemin était enfin arrivé. Malheureusement, à cause de quelques problèmes au travail, il avait dû reporter sa venue au mois suivant, ce qui avait déplu à Kai puisqu'il avait vraiment envie de voir son frère, il avait besoin de voir d'autres visages que celui de sa femme ou encore celui du frère de cette dernière.


En parlant de ce frère, cela faisait un mois qu'il n'avait plus de nouvelles et qu'il ne cherchait pas à en avoir. Non, en réalité, il cherchait plutôt à l'éviter. Non, plus, ils s'évitaient. Kai avait eu beaucoup de mal à digérer ce que Luhan lui avait dit, et il n'y croyait d'ailleurs pas. Comment pouvait-on aimer un être pareil ? Il n'était qu'une conquête, plus coriace que les autres, certes, mais Kyungsoo s'en lasserait au fur et à mesure du temps, alors ils ne pouvaient s'aimer. Puis, Kai aimait Amy, ils ne s'étaient pas mariés dans le but de divorcer quelques mois après.


Kai avait donc envoyé un message à Kyungsoo, lui disant qu'il ne voulait plus le voir, chose que ce dernier n'avait pas apprécié ; et il ne s'était pas gêné de venir le voir le lendemain pour lui demander des explications. Mais comment Kai pouvait lui dire qu'en réalité, ils s'aimaient sans s'en rendre compte ? Que ce n'était même pas lui qui s'en était d'abord rendu compte, mais son ami ? Et puis d'ailleurs, Kyungsoo aurait-il apprécié que quelqu'un hormis eux soit au courant de leur relation ? Finalement, Kai avait tout dit, que quelqu'un était au courant de leur histoire, et que cette personne lui avait dit qu'ils s'aimaient vu ce qu’il lui avait raconté.


- Arrête tes conneries, Jongin.


Le simple fait que Kyungsoo l'appelle pour la première fois Jongin lui avait fait du mal. Ils avaient toujours l'habitude de se traiter de tous les noms d'oiseaux lorsque Kyungsoo appelait Jongin « Kai », et maintenant qu'il obéissait enfin, Kai avait mal, car cela montrait que Kyungsoo était sérieux. Mais Kai était d'accord, ils ne s'aimaient pas.


- Je n'y suis pour rien, je n'y crois pas non plus ; qui pourrait aimer un être aussi dégueulasse que toi ?


Il ne voulait pas employer ce terme là, mais au fond il espérait que cela fasse un peu mal à Kyungsoo, qu'il voit la puissance des mots, l'effet que ça fait. Après ça, Kyungsoo n'était plus revenu, ou simplement lorsqu’Amy l'invitait ; mais Kai faisait en sorte de partir. Ils s'évitaient.


Mais Kyungsoo manquait à Kai, et il espérait que lui aussi manquait au plus vieux, ne serait-ce qu'un petit peu. Kyungsoo était devenu vital pour Kai, mais malgré ça il refusait toujours de croire en ce que Luhan lui avait dit. Ils ne pouvaient s'aimer. A la rigueur, ils pouvaient être attirés l'un par l'autre et ça Kai pouvait l'accepter car c'était la réalité, mais jamais son cœur ne battrait pour cet être. Jamais.


- Kai, tu m'écoutes ? Tu sais j'ai besoin d'attention moi aussi, j'ai besoin d'amour et d'affection alors viens faire un câlin à ton frère chéri.


Kai dévisagea son frère avant de se lever en souriant pour le prendre dans ses bras. Il savait qu'il n'avait pas besoin d'affection de se part, que c'était simplement et purement pour le faire chier car il aimait ça, l'emmerder autant que possible.


- Je vais encore devoir satisfaire tes besoins d'amour avec des câlins jusqu'à la fin de la semaine ?

- Oui. Je peux rester plus longtemps si tu veux.

- Ah non, j'ai une femme, j'aimerais bien qu'elle revienne pour qu’elle, elle puisse combler mon manque.

- T'es dégoûtant comme gamin.


Kai se mit à rire face à la remarque de son frère, sachant que c'était lui le plus dégoûtant. Amy était partie deux jours après la venue de Taemin, pour les laisser se retrouver tandis qu'elle allait elle-même retrouver sa mère qu'elle n'avait pas trop vu ces derniers temps. Cela faisait du bien à Kai de ne voir aucun membre de la famille DO, de voir simplement son frère avec qui il s'entendait très bien malgré leurs sarcasmes.


Dans l'après-midi, Taemin insista pour que Kai vienne avec lui faire les magasins, jugeant qu'il n'avait pas assez d'affaires même si ses trois valises remplies prouvaient le contraire. Il traîna donc son frère dans toutes les boutiques possibles, même celles qui n'avait aucun rapport avec la mode. Ils finirent tout de même par se poser dans un café, pour le plus grand bonheur des jambes de Kai. Il avait beau être musclé grâce à la danse, il ne l'était jamais assez pour ce genre d'activité.


Et il n'était pas encore assez fort mentalement pour regarder le visage de Kyungsoo à la tété du café sans avoir un petit pincement au cœur. Il réfléchissait souvent à ça depuis la dernière fois, est-ce que désormais, ils allaient faire leur vie chacun de leur côté ? Est-ce qu'ils allaient réellement s'oublier ? Après tout, c'est ce que Kai avait voulu alors pourquoi se poser toutes ces questions…


- Qu’est-ce qui t'arrive Kai ?

- Comment ça ?

- « Comment ça », excuse moi de cette question idiote, c'est vrai que je te vois tout le temps sourire, faire la fête, que je te vois plus du tout danser pour te libérer un peu, que je te vois pas le soir aller dehors pour te changer les idées, oui excuse moi c'était débile.


Kai n'avait pas réellement l'impression d'être mal, il était un peu déprimé et à cran mais rien de très grave, mettant ça sur le compte de la fatigue. Ce n'était qu'une impression apparemment. Il ne voulait pas se dire que le fait de ne plus voir Kyungsoo l'affectait plus qu'il ne devrait. Il ne devrait déjà pas ressentir de l'attirance pour lui, il ne devait pas ressentir ce genre de choses alors non, jamais il ne se mettrait dans cet état pour cet homme.


- Je vais bien Taemin, je suis simplement un peu fatigué en ce moment je pense.

- Tu me prends pour un con ? Je suis ton frère, pas un simple ami que tu connais depuis un mois. Je te connais par cœur, tu ne peux rien me cacher tout comme je ne peux rien te cacher, je suis désolé mais c'est comme ça.


Et sans savoir comment ni pourquoi, Kai énonça la situation en large et en travers, du début à la fin, sans évoquer de nom. Il savait qu'il ne pouvait rien cacher à Taemin, et peut-être qu'il n'avait pas non plus envie de garder ça pour lui, qu'il devait en parler à un membre de sa famille. Il espérait surtout que Taemin ne lui dirait pas la même chose que Luhan, non il n'aimait pas Kyungsoo.. vraiment pas.. N'est-ce pas ?


- Sacrée histoire.


C'est tout ce que Taemin avait pu sortir. Il ne s'en fichait pas, loin de là puisqu'il était toujours désireux d'aider son frère lorsqu'il était dans le besoin, mais son histoire était vraiment hors du commun. Tromper sa femme, c'est presque ordinaire, mais le faire avec le frère de cette dernière qu'on pense détester, ça c'est autre chose. Taemin n'avait jamais été tiraillé entre la haine et l'attirance, alors il ne pouvait dire à son frère qu'il le comprenait, ce serait faux et il était là pour l'aider et non pour autre chose.


- Je ne sais vraiment pas quoi te dire. Ton histoire est tellement peu commune. Tu as déjà essayé de mettre les choses au clair avec lui ? Je veux dire, depuis que tu lui as raconté que ton ami chinois t'avait dit que-

- Que rien du tout. Non, il m'a dit d'arrêter mes conneries et je lui ai répondu que je ne pouvais pas aimer un être si dégueulasse que lui donc je ne vois pas pourquoi je devrais mettre les choses au clair, elles le sont déjà il me semble.

- Je te comprends pas. Tu te mets dans des états pas possibles pour lui, mais tu ne veux pas régler les choses. Comment veux-tu aller mieux après ça ? C'est complètement idiot, tu es idiot.


Et Kai savait que son frère avait raison. En réalité, Kyungsoo lui manquait, et il le vivait mal. Très mal. Mais que pouvait-il faire ? Il n'allait pas débarquer chez lui en lui disant qu'il s'excusait pour ses dernières paroles et qu'il lui manquait. Il ne pouvait revenir à lui comme si de rien était. Puis même, il ne pouvait tout simplement lui revenir, Kyungsoo n'avait pas le contrôle sur Kai, il n'était pas son objet.


Kai entamait désormais un combat contre lui-même. Comment gérer la situation ? Il avait sa fierté qui lui disait de ne pas aller le voir, que si Kyungsoo tenait un minimum à lui, il reviendrait sûrement. Il l'espérait. Mais il savait qu'il ne pourrait pas tenir encore longtemps sans voir le plus vieux. De simples apparitions à la télévision ne suffisaient plus, et ça n'avait jamais suffi en réalité. Il voulait quelque chose de matériel, lui. Juste une fois, une dernière fois avant de l'oublier, d'essayer de l'oublier. Il le voulait.




__________________________




Kai s'affala dans le canapé, téléphone en main, afin d'être installé confortablement pour passer une bonne heure au téléphone. Il devait appeler Amy ce soir, pour prendre des nouvelles. Taemin partait d'ici peu de temps et Amy revenait la veille de son départ, en attendant, les mariés se contentaient de s'appeler et ça suffisait amplement à Kai.


Il déverrouilla son téléphone et cliqua directement sur le bouton lui permettant d'accéder à ses contacts pour chercher celui de sa femme. Il ne mit pas longtemps à la trouver puisqu'elle était la deuxième grâce au cœur qu'elle avait elle-même mis avant son nom. Kai avait trouvé ça ridicule et très niais mais il l'avait tout de même laissé, pour lui faire plaisir. Il appuya sur l’icône en forme de téléphone et mit son téléphone au niveau de son oreille. Au même moment, Taemin passa devant Kai en lui faisant signe.


- Je vais rejoindre un ami, je reviens dans la soirée.


Kai hocha la tête en signe d'approbation avant de se concentrer sur la tonalité de son téléphone. Taemin avait averti Kai la veille qu'un de ses amis l'avait contacté pour qu'ils se revoient puisque l'ami en question n'habitait pas loin. Il s'appelait Minho, si Kai se souvenait bien.


- Allô ?


Kai fut interrompu dans ses pensées par la voix d'Amy.


- Chérie, c'est moi. Tu vas bien ?

- Je sais, j'ai vu ton nom s'afficher sur l'écran tu sais, dit-elle en riant légèrement. Je vais bien, et toi tu ne te sens pas trop déprimé sans moi ?

- Non, je suis plutôt heureux.

- Yah !


Ils passèrent plus de deux heures au téléphone, oubliant chacun de manger. Amy était heureuse que son mari l'ait appelé, pour une fois que ce n'était pas elle. Elle aimait avoir Kai au téléphone le soir, ça lui rappelait les premiers mois de leur relation. Comme ils habitaient encore dans leurs appartements respectifs, ils ne pouvaient se voir lorsqu'ils le voulaient alors l'un deux prenait toujours son téléphone pour entendre la voix de l'autre. Quant à Kai, il ne se l'était jamais imaginé, mais parler à Amy lui faisait du bien, il oubliait le reste pendant plusieurs heures même si le seul problème qu'il avait était le frère de sa bien-aimée. Amy lui raconta alors qu'elle était partie revoir le quartier dans lequel elle habitait étant petite, avec sa mère qui avait d'ailleurs eu les larmes aux yeux en repensant à tant de choses. Un petit pincement au cœur s'était fait ressentir en Kai, il aimait beaucoup la mère d'Amy. Elle l'avait toujours accueilli bras ouverts, comme son propre fils ; elle l’avait toujours aidé quand il en avait eu besoin, elle était vraiment très gentille. Et il s'en voulait. Il s'en voulait car si un jour elle apprenait qu’il avait une relation avec son fils, elle ne serait sûrement plus aussi accueillante que maintenant, alors il ne voulait pas la décevoir. Il ne voulait pas décevoir cette famille, il ne voulait pas faire du mal à Amy, il ne voulait pas être renié par ses parents à cause d'une stupide relation. Il allait oublier Kyungsoo, il le devait.


Des coups sur la porte mirent fin à la discussion entre Amy et Kai.


- On toque à la porte, je vais te laisser chérie, c'est sûrement Taemin qui est trop bourré pour pouvoir appuyer sur la poignée.

- Je vois, prends soin de toi, et de lui aussi ahah. Bonne nuit mon chéri.

- Bonne nuit.


Il raccrocha immédiatement, pressé de mettre une bonne gifle à son frère pour s'être mis dans un état déplorable lui ôtant la capacité d'ouvrir une porte tout seul. Il s'avança dans l'entrée avant de crier qu'il arrivait, pour que les coups sur la porte cessent. Il appuya sur la poignée de la porte et ouvrit cette dernière.


- T'es vraiment chiant Tae.. Que-ce que..


Sa respiration se bloqua. Qu’est-ce qu'il faisait là, pourquoi ?


- Kai..

- Jongin.. C'est Jongin.. pour toi..


Kyungsoo était là, devant la porte. Il avait une chemise blanche, rentrée dans son pantalon de smoking, il devait sûrement sortir d'une réunion ou quelque chose comme ça. Il était beau, plus beau que d'habitude. Il ne savait pas si c'était à cause de ses lèvres qui étaient entrouvertes, de ses cheveux en bataille, ou tout simplement du manque qu'il ressentait.


- Je ne sais pas si ton ami à raison, et dans tous les cas je ne veux pas le savoir. Mais je reste persuadé que je ne suis pas amoureux de toi. Tu m'attires, je ne peux pas le cacher, mais je n'ai jamais ressenti de l'amour pour quelqu'un alors ce ne sera pas aujourd'hui qui ça arrivera. Mais tu me manques. Vraiment beaucoup trop. Tu m’obsèdes.


Kyungsoo se jeta sur les lèvres de Kai sans retenue. Kai avait l'impression de s'entendre, bien que lui ait déjà connu l'amour. Il était lui aussi persuadé de ne pas aimer Kyungsoo, il y avait simplement de l'attirance entre eux, rien d'autre. Il ne voulait pas l'aimer, il voulait une vie normale avec Amy, peut-être avoir des enfants bien que ce ne soit pas sa priorité pour l'instant.


Il n'avait pas réellement le temps de penser à ça, Kyungsoo le poussait à l'intérieur, en gardant leurs lèvres collées, afin de pouvoir fermer la porte. Le baiser n'était pas tendre ni même sensuel, mais sauvage et il exprimait le manque qu'ils ressentaient envers l'autre. C'était comme s’ils tentaient de rattraper le temps perdu, de rattraper toutes ces fois où ils n'avaient pas pu succomber à l'autre. Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis la discussion avec Luhan, et il n'avait pas revu Kyungsoo depuis ce temps. Il n'avait pas pu toucher sa peau, sentir son l'odeur, le prendre dans ses bras bien qu'ils ne se prenaient que rarement dans les bras l'un de l'autre. Et cela faisait aussi bien trop longtemps qu'il n'avait pas senti les lèvres de Kyungsoo sur les siennes, et bon sang que c'était bon de les retrouver.


Kyungsoo plaqua Kai contre le mur le plus proche de la porte d'entrée et s'appuya contre son corps, comme pour se fondre en lui et ne faire qu'un. Il voulait Kai pour lui seul, et il mettait cela sur le compte de sa possessivité et de sa détermination à toujours vouloir quelque chose.

Il ne voulait plus se perdre dans ses pensées, il avait enfin Kai devant lui, il pouvait enfin le sentir contre lui. Il fit parcourir sa langue sur la lèvre inférieure de Kai pour lui demander l'accès à sa jumelle, qu'il obtenu rapidement, et entama un langoureux baiser. Ses mains s'activaient sur le corps déjà brûlant de son vis-à-vis, parcourant chaque parcelle du bout des doigts, arrachant des frissons de plaisir à Kai. Ne voulant pas être passif dès le début, Kai mit fin au baiser et logea sa tête dans le cou de Kyungsoo, qu'il se fit un plaisir de marquer.


Ce dernier sentait déjà le plaisir lui monter à la tête, il était en manque. En manque de Kai. Il voulait lui faire l'amour maintenant, sauvagement, il voulait le faire crier. Il entoura la nuque de son beau-frère et l'attira à lui pour se mettre à marcher à reculons, espérant atteindre très vite le canapé. Hors de question de faire cela dans le lit où sa propre sœur avait déjà touché Kai. Ils arrivèrent très vite dans le salon où Kyungsoo poussa, sans délicatesse, Kai sur le canapé. Il se mit à califourchon sur lui et fut heureux de voir une bosse naissante dans le pantalon de son vis-à-vis, bien qu'il sente que lui-même était en train de bander.


Kai passa ses mains sous le haut de son beau-frère, jusqu'à parvenir aux tétons de ce dernier qu'il s'amusa d'ailleurs à martyriser. Il voulait le rendre fou, tout comme son absence l'avait rendu fou. Ils étaient devenu vitaux l'un pour l'autre. Kyungsoo, bien trop pressé par l'excitation, appuya sa main sur la bosse devenue bien voyante dans le pantalon de Kai, ce qu'il arracha un gémissement à ce dernier surpris par le geste. Le manque qu'ils ressentaient de l'autre rendait ce moment bestial, voulant chacun s'imprégner de l'autre, ne sachant pas quand cela se reproduirait. Kyungsoo effectua quelques caresses sur le membre emprisonné de Kai, avant de mordre sa lèvre inférieure, trouvant sa bouche trop attirante à son goût. Et dire qu'Amy n'avait même plus le droit de les toucher, c'était un plaisir pour Kyungsoo de savoir cela.


Kai était désormais bien excité, tout comme l'était Kyungsoo. Il approcha dangereusement ses mains de la ceinture de son vis-à-vis avant de la défaire et de déboutonner le bouton du pantalon. Avec difficulté, il atteignit le membre de Kyungsoo, recouvert par son boxer déjà quelque peu humide. Il le caressa afin de le faire gémir, ce qui arriva très vite. Kyungsoo logea directement sa tête dans le cou de Kai, tordant son corps afin que le plus grand stoppe ses gestes sinon il allait venir, même si c'était ce qu'il voulait. Il se redressa alors et jeta sa tête en arrière en gémissant quand Kai passa la barrière du boxer. Ils étaient tous les deux en train de perdre la tête. Kai attrapa la nuque de Kyungsoo pour l'amener à lui et prendre possession de ses douces lèvres. Des gémissements s'échappaient de leurs bouches, voulant faire entendre à l'autre le plaisir qu'ils éprouvaient.


- Lâche immédiatement mon frère, Kyungsoo.


Tout se stoppa, Kyungsoo se releva et scanna la personne qui avait osé interrompre ce si beau moment. Qu’est-ce qu'il foutait là ? Comment ça, « mon frère » ?


Et la seule question que se posait Kai était : « Comment tu connais Kyungsoo, Taemin ? ». En racontant son histoire, jamais il n'avait évoqué le prénom ou le nom de son beau-frère, Taemin ne pouvait donc pas le connaître. Et jamais il n’aurait pu l’apprendre par son poste de ministre, sachant qu’il ne connaissait même pas le nom de la présidente..


- Si j'avais su que j'allais voir mon mari dans un moment pareil.







  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022