Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3367 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Marriage, not dating.
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: 3xodus]
Sarahansug & ssjaby
Vue: 14621
[Publiée le: 2015-04-14]    [Mise à Jour: 2016-02-27]
G  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/Tranche de vie/Hétéro Commentaires : 43
Description:
Le plus beau jour de ma vie fut mon mariage. Comme la plupart des couples mariés, je suppose. Cependant, la raison n'était pas la même que celle de tous ces autres fiancés.

Pas pour le fait que je me liais à celle qui devait être la femme de ma vie, non. Mais pour le fait que je rencontrais quelqu'un d'autre ce jour-là. Quelqu'un qui allait prendre de plus en plus d'importance..

(l'histoire n'a rien à voir avec le drama.)
_________

KAISOO
Crédits:
Kim JongIn et Do KyungSoo ne nous appartiennent pas.
Leurs familles et l'histoire, si.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Voyage de noces.

[8140 mots]
Publié le: 2015-06-02
Mis à Jour: 2015-06-03
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Hello !
On est de retour, et plus rapidement que d'habitude vous avez vu ! Et en plus, je vous sors un de ces chapitres.. Sûrement le ou un des plus longs de la fic ! Bref, j'ai deux trois infos à faire passer..

D'abord, merci pour ce dépassement des 1000 vues (yeaaah) et 40 suivies ! Ça fait super plaisir que ça ait monté comme ça, vraiment. Par contre, si vous pouviez commenter.. Non parce que sincèrement, c'est frustrant une fic dont le nombre de vues augmentent mais pas le nombre de commentaires. En tant qu'auteur, on se demande si c'est parce que la fic ne plaît plus et que les lecteurs disparaissent d'un coup, après avoir quand même lu le dernier chapitre.. Non sincèrement, commentez, c'est sûrement le meilleur cadeau que vous pourrez nous faire.

Ensuite. Je ne sais pas quand ma chère, adorable et irréprochable coopératrice Sara sortira le prochain chapitre ; MAIS. Quant à moi, je serai dans l'incapacité de sortir le chapitre 6 avant début juillet (et même à ce moment, il y aura la Japan Expo donc n'attendez pas un sixième chapitre avant la deuxième semaine de Juillet. Au fait, si vous allez à la Japan expo de Paris (Parc des expos de Villepinte), envoyez moi un MP, ça me ferait super plaisir de vous rencontrer, on pourra aller boire un Bubble Tea ensemble itou. Sérieux, ce serait cool non ? Dites-moi donc si vous y allez !).

J'espère que ce chapitre vous plaira autant qu'il me plaît (j'en suis tellement fier, mouahah) et qu'il ne plaît à mon adorable Sara.
Ah, et pour ceux qui se sont mépris, nous sommes bien deux sur cette fic, et non trois ! Le Nico qui corrige les fautes de Sara, ce n'est pas une troisième personne.. C'est moi !

Bref, j'ai été un peu long, je vous met donc Song & Drama of the Week en bas (pas de Fic cette semaine !). Kiss kiss, bonne lecture !

 

                La semaine suivante, notre petit trio était donc parti en direction des Caraïbes. Kyungsoo avait trouvé une petite maison, en bordure de plage, qui plaisait beaucoup à Amy qui allait pouvoir passer ses journées à bronzer et à boire des cocktails fraîchement préparés par son mari. Kai, lui, n’était préoccupé que par une chose. Peu importe où ils iraient, peu importe où était la maison, son intérieur et ses alentours, un problème allait rester et persister : Kyungsoo. C’était malheureusement un problème qu’il ne pouvait pas écarter, car c’était tout de même grâce à ce problème s’ils étaient ici aujourd’hui.

 

Lundi

 

Amy jeta la valise vide dans un coin de la pièce une fois sa dernière veste posée sur un des cintres de l’énorme dressing qui lui était offert. Kai soupira, la ramassant et la déposant dans un endroit plus approprié.

-          Ah Kyungsoo, je ne te remercierai jamais assez pour ce que tu nous offre.

-          Haha.. Ce n’est rien tu sais, c’est même un cadeau qui ne me coûte rien, et qui ne vous coûte rien non plus. C’est mon cadeau gratuit, alors profites-en. Enfin, profitez-en.. – reprit-il en détournant le regard vers le visage inexpressif de Kai qui observait la plage, par la baie vitrée de la chambre.

Ce dernier soupira, passant sa main dans ses cheveux sans détacher son regard des vagues qui s’écrasaient contre le sable blanc et roulaient doucement, s’éclipsant finalement pour laisser place à de nouveaux rouleaux. Le regard de Kyungsoo replongea dans celui de sa sœur.

-          Quelque chose ne va pas ?

-          Oh, il va très bien. Mais il est étrange, depuis que tu nous a annoncé qu’on allait partir aux Caraïbes.. Je lui ai parlé, mais ce n’est pas le fait qu’on parte ni la destination qui le gêne.. Alors je ne sais pas.

Kyungsoo soupira, devinant la source du conflit.

-          Je ne resterai pas très longtemps à vous déranger de toute façon.

Kai sourit doucement en gardant son regard rivé sur l’eau, écoutant discrètement la discussion dans son dos depuis le début. Amy répondit, sur un ton paniqué :

-          Oh, non, ne dis pas ça ! Ne crois pas que c’est de ta faute ! Tu peux rester avec nous autant que tu le veux..

-          Mais c’est votre voyage de noces, votre lune -semaine- de miel. Je vais rester le moins possible avec vous, j’ai beaucoup de travail de toute façon.

Amy sourit à son frère avant de l’enlacer tendrement. Kai ne put s’empêcher de détourner son regard de cette fenêtre pour le poser sur ces deux êtres, bras dans les bras. Sa haine envers Kyungsoo monta en flèche : comment osait-il enlacer sa femme ? A moins que.. Son regard se tourna plus précisément vers Amy.

 

Comment osait-elle enlacer Kyungsoo ?

 

-          Bien, je vais y aller. – dit le petit brun en se détachant de l’emprise de sa sœur.

Kai lui fit un signe de main mais Amy lui lança un regard noir. Elle lui fit signe du doigt de s’approcher, et lui montra ensuite Kyungsoo du même doigt. Kai soupira, puis s’exécuta.

-          Je te remercie de nous offrir ce voyage, Kyungsoo. Je ne sais pas où est-ce qu’on serait allés sans toi.

Il sourit faussement, puis tendit sa main vers son interlocuteur. Celui-ci l’attrapa et tira sur son bras, pour finalement l’enlacer. Il glissa dans l’oreille du marié :

-          Tu serais parti quelque part sans moi.. Et ça aurait été triste, non ?

 

Amy sourit en voyant ces deux hommes bras dans les bras. Elle laissa échapper :

-          Ca me fait vraiment plaisir que vous vous entendiez aussi bien.

Kai faillit s’étouffer mais ignora la remarque de sa femme. Kyungsoo relâcha son emprise sur lui puis répondit :

-          A qui le dis-tu ? Haha !

Il embrassa une dernière fois sa sœur, puis s’éclipsa en saluant encore.

 

 

________________

 

 

Mardi

 

-          Kai, mon verre est vide ! Un autre cocktail, s’il te plaît !

Il soupira, descendit le petit chemin qui menait à la plage de sable blanc et attrapa le verre que la diva étendue sur son transat lui tendait. Elle l’avait interrompu dans ses pensées, comment avait-elle osé ? De toute façon, Kai avait de moins en moins de temps pour penser : Amy était trop speed, toujours à la sixième vitesse et ne retombait jamais. Soit elle parlait, soit elle agissait, soit elle demandait d’agir. Comme là, par exemple.

-          Met plus de glaçons cette fois, tu sais il fait chaud.

Il soupira intérieurement puis se retourna pour repartir en direction de la cuisine. C’est pas possible d’être aussi chiante ; elle ne comprend donc pas que ce voyage devait leur servir de repos, et non de repos UNIQUE destiné à une seule personne ? En arrivant dans la cuisine, il mit une double dose d’alcool dans le verre puis le remplit avec différents jus, sachant que sa femme apprécierait. Mais, agacé par la situation, il versa une dizaine de glaçons qui remplirent la moitié du verre et le rendirent soudain beaucoup trop froid. Il prit un dernier glaçon dans sa main et redescendit en direction du transat.

Et hop ! Un glaçon dans le dos, un ! Amy se jeta dans le sable et s’y roula en criant « FROID ! FROID ! ». Kai lui déposa ensuite le cocktail sur la petite table en bois, située à côté du transat sur lequel elle était précédemment installée.

-          Tu sais Amy, il fait chaud.

Fier de lui, il repartit en direction de la maison, laissant sa femme se rouler dans le sable et crier qu’en effet, un glaçon était trop froid par cette chaleur

Il déposa sa main sur le rebord de la porte vitrée, et entendit une nouvelle plainte de la part de la femme dans son dos : son cocktail est trop fort, son cocktail est trop froid. Tu vas voir où est-ce qu’il va finir ton cocktail si tu continues.

 

Il referma la porte derrière lui et soupira : c’était donc ça un voyage de noces ? S’il avait su, il aurait été une femme, comme ça il aurait pu se reposer. Fatigué, il décida de s’accorder une pause et d’aller se baigner dans cette eau qu’il observait depuis le matin, attendant des ordres de sa femme qui ne l’avait pas lâché. Ainsi, il allait enfin pouvoir goûter au plaisir de plonger dans cette eau tentatrice, transparente, qui s’étendait à perte de vue et qui était d’une fraîcheur plus que nécessaire au vu de la température actuelle. Il se changea rapidement afin d’enfiler un short de bain rouge à fleurs bleues et blanches, plutôt en raccord avec l’île et la nature environnante. Tout appelait ici au repos, à la joie, à la sensation de vacances. En fin de compte, deux choses gênaient Kai dans ces « vacances » : Kyungsoo, évidemment, mais aussi Amy. Parce que oui, Amy commençait vraiment à être plus qu’insupportable, à faire sa diva et à dire tout le temps « En tant que mari, tu te dois de … ».

 

Arf, elle est exaspérante, peut-être un jour va-t-elle comprendre que c’est bien de recevoir, mais qu’il faut également savoir donner en retour ; un minimum. Parce que rien, mais RIEN. Même pas un plaisir charnel, une nuit bouillonnante, non. Hier soir, elle n’avait pas envie. Et ce soir, elle va encore trouver une excuse à la con. Mais le pire, c’est que Kai n’avait jamais eu autant envie de le faire. Et.. Finalement, la seule personne avec qui il pourrait se soulager est.. Une personne avec qui il ne doit pas le faire. Et une personne qu’il déteste, donc non. NON. D’autant plus que cette personne est un homme. Il n’est donc pas prédestiné à coucher avec un autre homme.

 

Il rouvrit cette porte vitrée qui l’avait accompagné toute la matinée et vit un homme discuter avec un transat. En fait, c’était un homme qu’il connaissait malheureusement trop bien, qui discutait avec une femme qu’il connaissait malheureusement trop bien aussi, toujours prélassée dans son transat.

-          Hey ! Jongin ! Qu’est-ce que t’attends, viens ici ! – sourit le petit brun en secouant ses bras en un énorme sourire.

Le concerné sourit face à cette vision et se gifla mentalement. Non, tu ne peux pas te permettre de sourire pour lui.

 

 

 

Arrivé à la hauteur de Kyungsoo, il lui tendit sa main et celui-ci répéta son geste de la veille, le tirant pour l’enlacer. Il reprit la parole en relâchant son emprise :

-          Désolé, je n’ai pas eu beaucoup de travail aujourd’hui ! Alors je me suis dit que je pourrais passer vous voir. Tiens, Jongin, tu allais te baigner ? Génial, j’en ai tellement envie, attends je vais venir avec toi.

Il fit un pas en avant, se collant au corps de Kai, afin de lui glisser dans l’oreille en posant sa main sur son torse, qui frissonna :

-          Très beau corps, je suis arrivé au bon moment. Et très beau maillot de bain aussi, même si je t’avoue que j’aurais préféré voir ce qu’il y a en dessous..

Il recula son visage de celui du plus grand en un sourire puis le contourna pour remonter vers la maison. Amy prit la parole une fois que Kyungsoo pénétra à l’intérieur du bâtiment :

-          Je me répète, mais ça me fait vraiment plaisir de vous voir comme ça. J’avais tellement peur que vous n’alliez pas ensemble.. Mais, ça a l’air de marcher haha.

Elle posa sa main sur la joue de son mari et l’embrassa tendrement. Une simple pression, rien de plus, un léger contact de lèvres mais qui lui suffisait largement.

 

                Attends. Elle a vraiment employé le terme « aller ensemble » ? C’est une blague ? Ce n’est pas avec lui que Kai est censé aller, mais avec elle. Lui n’est censé être qu’une connaissance, à la limite un ami. Il ne devait pas « aller avec » Kai. D’autant plus qu’il n’allait pas du tout avec Kai. Le plus jeune était presque repoussé par lui, même si.. Même si au fond il restait cette attirance du premier regard, ce souvenir du baiser, du jeu de Kyungsoo sous la table, de tout ce qui le liait à lui. Et ce côté aguicheur, provocateur, qu’est-ce qu’il pouvait le détester mais qu’est-ce qu’il pouvait l’aimer. Malheureusement, la haine et la raison prenaient rapidement le dessus sur l’envie et l’abandon. Pourquoi se laisserait-il aller, pourquoi s’abandonnerait-il à Kyungsoo alors qu’il est marié à sa sœur, et qu’il l’aime ? Et pourquoi malgré cela, il restait attiré par ce frère ; et qu’il le détestait autant qu’il le désirait ? C’était vraiment horrible comme situation.

 

Kyungsoo ouvrit finalement la porte en verre, sortant Kai de ses pensées. Il regarda rapidement autour de lui, reprenant ses esprits : sa femme était retournée s’allonger dans son transat et son beau-frère.. Et son beau-frère était en train de se diriger vers lui, vêtu d’un simple short de bain dans le même style que le sien, laissant voir tout son torse et ses bras, ses clavicules, ralliant la beauté de son visage à celle de son corps. Et ce spectacle ne faisait qu’augmenter la rage en Kai, se demandant pourquoi. Toujours cette même et unique question, pourquoi.

Lorsque le petit brun arriva à sa hauteur, il le prit par la main et le tira vers l’eau en courant :

-          Allez Jongin ! Le dernier arrivé.. – Il regarda en arrière, veillant à ce que sa sœur ne les écoute pas. – Le dernier arrivé se fera enculer !

Et il partit en flèche vers la mer, frôlant à peine du pied les grains de sable qui constituaient la plage. Kai ragea intérieurement avant d’affoler sa course et de rattraper le plus petit, qui lui sourit malicieusement en le voyant à sa hauteur. Leurs pieds dévalaient le sable désormais humide à une vitesse compétitrice lorsque Kai se jeta en avant et plongea gracieusement dans le peu de profondeur d’eau qui s’étendait devant lui :

-          Hehe Kyungsoo, j’ai gagné !

Son sourire victorieux se décomposa petit à petit, tandis que Kyungsoo se rapprochait de lui en souriant, satisfait.

-          Ca tombe bien, j’ai toujours préféré me faire prendre..

Kai propulsa une traînée d’eau salée dans le visage de son interlocuteur avant de crier discrètement :

-          PUTAIN ! Mais Kyungsoo, à quoi tu joues exactement ?

-          A mon jeu préféré. Mais je pense..

Il se rapprocha encore plus du visage de Kai, étant désormais à une dizaine de centimètres de celui-ci. Son visage affichait de l’envie, de la moquerie mais surtout un sérieux incomparable.

-          .. Que ce jeu est d’autant plus intéressant..

Leurs souffles se mêlèrent, tandis que Kyungsoo continuait son avancée devant une statue de marbre, sans réaction.

-          .. Lorsque j’y joue avec toi.

Achevant sa phrase, il recula son visage de celui de Kai en un sourire victorieux. Le plus grand soupira intérieurement et tourna son visage vers sa femme, vérifiant qu’elle ne savait rien de ce qui se déroulait.

 

 

Il tourna de nouveau la tête vers Kyungsoo avant de reprendre, plus calmement :

-          Je t’en prie, explique-moi pourquoi tu aimes jouer à ce jeu avec moi, particulièrement.

Kyungsoo rit doucement en baissant son regard vers les jambes de Kai, visibles à travers l’eau translucide dans laquelle ils se trouvaient. Ce dernier restait impassible ; ce jeu ne l’intéressait et ne l’amusait pas du tout. D’autant plus qu’il devait résister à ce jeu en permanence.

-          Et bien.. Tu n’es pas comme les autres. – commença Kyungsoo. – Beaucoup d’hommes n’hésitent pas une seconde avant de tromper leur femme, et beaucoup de femmes oublient rapidement leurs années de mariage lorsqu’elles s’abandonnent à moi le temps d’un soir. Lors de mes voyages, je me suis de nombreuses fois marié, comme je te l’ai déjà dit. Mais vois-tu.. Ce n’étaient que des mariages que j’arrangeais à mon avantage, afin de repartir les poches pleines. Ces personnes ne m’ont servi que dans les domaines sexuel et financier. Mais..

 

Il plissa les yeux en fixant ceux de Kai, comme si cela allait l’aider à l’analyser.

-          Je vois en toi un meilleur potentiel, Jongin. L’argent, tu ne l’as pas ; le sexe, je n’en sais rien encore. Je ne me suis jamais acharné sur une proie réticente, sachant que ça ne mènerait à rien : je ne le regrette pas aujourd’hui. Mais toi, Jongin, toi. J’ai besoin de jouer à ce jeu avec toi ; je ne le veux pas, en théorie je ne le peux pas : mais je le dois. Et même si tu es réticent, je sais que tu en as envie, et je dois continuer à jouer à ce jeu avec toi jusqu’à ce que tu abandonnes, car je sais que tu t’abandonneras un jour. Et j’attends ce jour avec tellement d’impatience, si tu savais.

 

                La statue de marbre réagit enfin au discours de l’homme qui se trouvait face à lui. Lentement, sa mine incompréhensive se noya entre plusieurs émotions, et il plongea finalement dans l’eau afin de se rafraîchir, dans l’espoir d’oublier ce qu’il venait d’entendre. Dans l’espoir d’arrêter le travail de son cerveau, d’arrêter d’analyser ces mots ; ces phrases. Il ressortit finalement après quelques secondes, faisant de nouveau face à son vis-à-vis qui portait un visage impassible.

 

-          Bien. – reprit-il. – Je pense qu’on ferait mieux de profiter d’être dans l’eau. Tu ne penses pas, Kai ?

-          Que ce soit bien clair. – répondit-il immédiatement, agacé. – Les seules personnes autorisées à m’appeler Kai sur cette planète sont mes amis proches, ma famille, et ta sœur. Apparemment, tu ne fais partie d’aucune de ces catégories.

-          Eh bien Jongin, heureusement que tu prends une semaine de vacances. Qu’est-ce que ça aurait été, sinon.. Pète un coup ! Bon, on va continuer de jouer ; mais avec des faits cette fois. YAAH !

Il se jeta sur Kai en un cri ninja et l’emporta avec lui sous l’eau, brisant sa respiration qui était redevenue calme. Le plus grand se débattit avant d’attraper les poignets de Kyungsoo et de l’attirer avec lui vers la surface, les deux ressortant finalement de l’eau bruyamment. Les joues de Kyungsoo étaient gonflées, et Kai sut bien vite ce qu’elles contenaient lorsqu’il cracha une gorgée d’eau salée sur son visage, riant fièrement de ce qu’il venait de faire. Mélangé entre la haine et l’amusement, Kai rit avant de plonger dans les yeux de son beau-frère :

-          Alors tu veux jouer à ça.. ? Très bien, on va jouer.

Il aspergea le visage de Kyungsoo d’eau avec sa main libre et se jeta sur lui. En un débattement rapide mais intense, il arracha son maillot de bain de ses jambes et ressortit de l’eau, essoufflé, en le pointant glorieusement vers le ciel. Kyungsoo rougit immédiatement et porta ses mains à son entrejambe, l’eau transparente ne pouvant camoufler cet endroit qui aurait dû l’être.

-          K-Kai.. Non.. Rends-moi ça.

Un de ses bras quitta son bas-ventre pour se diriger vers le ciel, cherchant comme il pouvait ce short de bain qui n’était pas à sa place au bout des doigts de cet homme.

-          Tu m’as appelé comment, là ?

-          Arrête ! Rends-le-moi !

-          Hahah, on dirait un gamin comme ça !

Un sourire amusé ne pouvait quitter son visage, tandis que celui de Kyungsoo était plutôt boudeur et gêné par la situation. Un petit rictus sur le coin de ses lèvres ne pouvait malheureusement camoufler ce qu’il ressentait vraiment.

 

                Rapidement, Kai jeta un coup d’œil vers les rouleaux qui s’écrasaient contre le sable et se dirigea vers eux. Kyungsoo le suivait tant bien que mal, tendant un bras en avant vers son maillot. Le plus grand sortit finalement de l’eau et se dirigea calmement vers sa femme, alors que Kyungsoo n’osait pas en sortir. Kai se retourna vers celui-ci avant de le déposer à mi-chemin entre la maison et la mer. Il s’attarda, accroupi contre le sable, puis repartit en direction de sa femme ; sans jeter un seul coup d’œil vers l’abandonné qui errait dans l’eau, dans l’espoir que son maillot de bain revienne à lui par ses propres moyens.

Il vit de loin Jongin embrasser sa femme, puis avoir une petite discussion avec elle qui semblait durer une éternité. De quoi pouvaient-ils bien parler ? Finalement, Amy tourna son regard vers lui et fit un grand geste de main, lui indiquant de revenir. Juste après, elle fit volte-face et partit en direction de la maison, comprenant qu’elle était une des raisons de la stagnation de Kyungsoo dans l’eau. Kai lui jeta un dernier regard avant de se retourner et de suivre sa femme. Lorsque les deux eurent disparu de son champ de vision, il courut à toute vitesse vers son maillot de bain et l’attrapa. Juste au-dessus, il lut une inscription dans le sable :

 

1-0

Je mène le jeu.

 

 

 

________________

 

 

Mercredi

 

-          Quand même, comprends qu’il était gêné et qu’à cause de toi il est parti sans même dire au revoir !

-          Comment ça, à cause de moi ? C’est lui qui voulait jouer. Et ce n’est pas de ma faute s’il l’a mal pris.

-          Raah. Monsieur Kim, venez ici.

Il s’approcha de sa femme, qui était assise sur le lit depuis qu’elle avait débuté son sermon. Lorsqu’il arriva à sa hauteur, elle tira sur son débardeur afin de l’attirer à sa hauteur et elle captura ses lèvres en détournant ses bras autour de la taille de son mari. Lui, qui n’avait toujours qu’une idée en tête depuis son arrivée ici, se laissa tomber sur sa femme et la surplomba, un avant-bras déposé de chaque côté de sa tête. Il captura ses lèvres une nouvelle fois et se délecta du léger goût sucré qu’elles avaient : il trouva ainsi au moins un avantage au fait qu’elle boive des cocktails en permanence. En se détachant de son visage, il descendit ses baisers vers la nuque de sa femme et laissa échapper entre deux baisers :

-          Enfin, tu n’es pas réticente..

-          Quoi ?

Elle repoussa le visage de son mari en portant un air interrogatif et presque choqué.

-          Qui t’as dit qu’on allait faire l’amour ? Décidément, vous êtes tous des chiens en chaleur.

-          Mais, Amy.. On est en lune de miel ou pas ?

Elle repoussa Kai sur le côté du lit et se releva, avisant son mari du regard :

-          Oui, mais ça ne veut pas dire qu’on doit faire l’amour sans arrêt.

-          Et.. L’a-t-on au moins déjà une seule fois depuis notre arrivée ?

-          Si t’es pas content, t’as qu’à te soulager tout seul. Je peux très bien m’en passer, personnellement.

Et elle quitta la pièce, sur un air hautain qui se voulait prévenant.

 

                Jongin soupira en se laissant retomber en arrière, plaçant ses mains sous sa tête. Si c’était le seul moyen, alors oui, il se soulagera tout seul.. Mais il y a un autre moyen.. Enfin, une autre personne. Mais non. Il ne pouvait pas se permettre ça. Surtout qu’en plus de tromper sa femme, il perdrait la partie qu’il avait engagée avec lui la veille. Et par dessus-tout, il coucherait avec un homme.

Afin de se changer les idées, il se releva et se dirigea vers l’immense salle de bain qui était rattachée à la chambre du couple : tout dans cette luxurieuse salle laissait penser qu’elle était précédemment placée dans un château royal. En plus d’être grande, elle possédait deux lavabos, placés sous un immense miroir mural. En face de ceux-ci était située une immense, incommensurable baignoire qui avait toutes les fonctionnalités les plus modernes : diffuser de la musique, des jeux de lumières colorées, fonction de jacuzzi et de bain à remous, pouvant même réchauffer l’eau sur commande. Suivant les contours de la baignoire, un rideau de soie rouge à motifs jaunes s’étendait fièrement.  Au fond de la pièce, un cabanon de sept mètres de longueur sur quatre de largeur et deux de hauteur était planté. Une fois sa porte ouverte, on y découvrait un mini sauna, qui plairait à n’importe quelle personne en recherche de calme et de repos ; même si la chaleur à l’extérieur était déjà assez élevée pour avoir idée de mettre les pieds dedans.

Kai soupira : comment Kyungsoo pouvait-il faire, à lui tout seul, pour pouvoir gérer un voyage d’une semaine pour lui-même mais aussi pour deux personnes en plus ? D’autant plus que ces deux personnes étaient hébergées dans cette demeure quasi royale, qui devait coûter une petite fortune.

 

 

Il se déshabilla rapidement et pénétra la baignoire, dans la simple idée de prendre une douche rafraîchissante. Il prit soin de tirer le rideau afin de ne pas être vu : on ne sait jamais. Silencieusement, il se délecta du contact entre l’eau fraîche et sa peau. Un bruit de porte s’ouvrant et se refermant se fit entendre, et Kai souffla intérieurement, devinant déjà la scène qui allait suivre.

-          K-Kai.. Je suis désolée, pour tout à l’heure..

Il ne répondit pas, laissant l’eau glisser sur sa peau, ignorant les paroles de sa femme et la chaleur environnante.

-          Mais.. Essaie juste de comprendre qu’en ce moment, pour je ne sais quelle raison, je n’en ai pas envie. D’accord ?

Jongin se terra dans le silence, remontant la pomme de douche jusqu’à son crâne avant de laisser l’eau chatouiller ses cheveux. Il passa une main sur son visage et il entendit finalement la porte se refermer, signe que sa femme était partie. Il soupira de nouveau et coupa l’eau. Minutieusement, il commença à se savonner le corps, laissant ses doigts jouer sur sa peau, prenant plaisir à faire ce que sa femme ne voulait pas faire. Pensant à ça, son sexe s’éveilla et Jongin sut directement ce qu’il devait faire : sa femme ne voulait pas le faire, alors il allait avoir recours aux bonnes vieilles manières ; s’en occuper lui-même. Sa main, qui savonnait le haut de son torse, glissa donc tout le long de celui-ci avant d’atterrir sur son bas-ventre, lui offrant une sensation qui réveilla un peu plus son entrejambe. Sa main finit par rencontrer l’objet tant convoité, faisant frissonner Kai qui sombrait dans l’abstinence depuis plus de deux semaines.

 

Alors que ses doigts allaient débuter leurs mouvements, Kai râla en entendant de nouveau la porte s’ouvrir et se refermer. Aish, sa femme n’allait pas le laisser comme ça. Cependant, un détail le gênait maintenant qu’il n’était plus seul dans la salle : son érection. Il inspira un grand coup et se décida à parler :

-          Bien, Amy, je ne sais pas à quoi tu joues mais tu commences à m’agacer. On est mariés, alors je ne vais rien te cacher, hein ? Tu ne veux pas de moi, et tu me dis de m’en occuper tout seul : ça tombe bien, j’étais sur le point de m’en occuper. Alors soit tu viens m’aider, soit tu sors et tu me laisses tranquille.

Le rideau de douche s’ouvrit brutalement, laissant apparaître un visage inattendu à Kai. Les yeux de son vis-à-vis s’étaient rapidement fixés sur son sexe alors que lui cherchait tant bien que mal à se cacher.

-          Eh bien.. – dit Kyungsoo. – Je veux bien t’aider, si c’est ce que tu réclames.

-          Non, non. Kyungsoo, dégage d’ici tout de suite. De un, c’est gênant, et de deux, je n’en ai plus envie maintenant que tu es là.

-          Hum.. Tu es sûr ?

Il s’éloigna de la baignoire d’un pas et commença à se dénuder. Au moment de retirer son jean blanc, il prit bien soin de se retourner et d’être dos à Kai, lui offrant une vue imprenable sur son postérieur alors qu’il se penchait en avant pour l’arracher de ses jambes.

De nouveau, Kai se gifla mentalement sans réussir à détourner son regard des fesses rebondies de son beau-frère : rien n’allait plus, il n’allait plus réussir à se contrôler. Sa femme ne cédait pas, et il avait face à lui de quoi se mettre sous la dent ; alors que lui était nu, et son érection ne se calmait pas devant un tel spectacle. Pourquoi n’avait-il qu’une seule envie, à cet instant : sauter sur Kyungsoo et s’occuper de lui bien comme il faut ; dans la baignoire, sur les lavabos, à même le sol et même dans le sauna. Toute la haine qu’il éprouvait à son égard disparaissait puis revenait, jouant avec ses envies et ses pensées. D’un coup, Kai voulait virer Kyungsoo en le jetant par la fenêtre ; puis la seconde d’après il voulait sortir de la baignoire, le déshabiller et céder à la tentation qui flottait depuis le fameux dîner.

Le sexe de Kai lui faisait mal tant il lui réclamait d’être soulagé : alors il céda. Kyungsoo laissa glisser son boxer, dévoilant une érection qu’il avait lui aussi retenue trop longtemps. Il passa une jambe par-dessus le rebord de la baignoire, puis l’autre ; Kai observant sans dire un mot. Lorsque leurs deux regards se croisèrent, ils surent directement que c’était terminé. Le plus grand attrapa Kyungsoo par la taille et le porta à sa hauteur, alors que celui-ci enroulait ses jambes autour de sa taille. Leurs regards fondaient l’un dans l’autre lorsque Kyungsoo combla l’espace vide entre leurs lèvres. Ils s’embrassèrent ainsi, avec passion mais avec une sorte de.. désespoir ?

 

 

                Ils savaient que ça leur était interdit, qu’ils ne devraient pas s’embrasser : pourtant ils le faisaient. Et pour la première fois, Kyungsoo eut de la peine pour sa victime. Peut-être parce que cette victime était le mari de sa sœur.. Kai lécha ses lèvres avant d’enfoncer sa langue dans sa bouche, lui arrachant un petit gémissement incontrôlé. Il savourait ses lèvres et sa langue, qui avaient un petit goût.. sucré. Ce goût lui remémora soudainement Amy, et il lâcha Kyungsoo qui s’effondra dans la baignoire, non sans mal.

-          Hey ! Mais t’es un malade ou quoi ? Tu m’as fait super mal..

-          Dégage d’ici.

-          Quoi ?

-          Do Kyungsoo, je t’ordonne de disparaître de ma vue, et si possible de ma vie.

-          Mais.. Kai..

-          Je m’appelle Jongin. Kim Jongin.

Kyungsoo se releva et se rhabilla rapidement, alors que Kai avait refermé le rideau de douche et qu’il se rinçait, achevant sa douche qui était devenue beaucoup plus longue que prévue. La porte se referma une dernière fois, et il se décida à sortir de la baignoire. De la buée planait dans l’air : était-ce vraiment possible de créer une ambiance plus chaude que la température déjà présente ? Apparemment, oui. Il s’avança vers un des robinets et l’ouvrit, s’aspergeant le visage d’une eau glaciale, beaucoup plus froide et cassante que celle qu’il avait utilisé pour se doucher. En relevant son regard vers le miroir mural, il put lire, inscrit dans la buée à l’aide d’un doigt :

 

1-1

Egalité. Tu ne me resteras pas inaccessible très longtemps, Kai.

 

 

Enfoiré, ne m’appelle pas Kai.

 

Peu avant le dîner, Kai était rentré avec un petit lecteur MP3 dans sa main, qui avait dû couter une petite dizaine d’euros. Amy n’y prêta pas attention et repartit préparer à manger.

 

 

________________

 

 

Jeudi

 

-          Dis-moi Kai, Kyungsoo n’est pas passé hier ?

Il soupira en repensant à la veille ; ne faisant qu’augmenter la haine qu’il éprouvait pour cet.. individu.

-          Pourquoi ? – répondit-il sans même la regarder.

Eviter les questions par des questions ; technique basique.

-          Il m’a dit qu’il allait passer, mais au final il n’est pas venu..

-          Ah, ne sois pas déçue. Il viendra aujourd’hui, j’en suis sûr.

Mais je n’espère pas.

 

                Amy soupira en laissant retomber sa tête en arrière, toujours allongée dans son transat. Kai, lui, était assis sur le sable à contempler la mer et à réfléchir sur ses actes de la veille. A cet instant, il haïssait Kyungsoo autant qu’il s’haïssait lui-même.

Etait-ce vraiment possible de se laisser avoir comme ça, de se rabaisser à coucher avec lui aussi rapidement et aussi faiblement ? De se laisser avoir juste parce qu’on est en manque, et surtout parce que la personne en face de nous est plus que désirable ? Mais le pire, c’est qu’il s’en voulait alors qu’il ne regrettait pas. Certes, il se détestait et il serait capable de tuer Kyungsoo s’il se pointait devant lui. Mais il ne regrettait pas d’avoir pu voir ce corps nu, le toucher, d’avoir pu mettre leurs deux peaux et leurs lèvres en contact, d’avoir pu succomber à ce désir qui ne faisait que s’amplifier et d’avoir enfin diminué ne serait-ce qu’un tout petit peu le courant qui les liait.

Mais, comme il le pensait plus tôt, si Kyungsoo se pointait, il le tuerait. Et il avait déjà sa petite idée.

 

                Il se leva, abandonnant sa femme qui ne jeta même pas un coup d’œil à sa disparition, et il rejoignit le minibar qui leur était offert pour le séjour. Il en sortit deux bouteilles de Shōchū à 45° : l’une était neuve et pleine, l’autre était vidée aux trois-quarts par les cocktails répétitifs d’Amy. Il en bu une gorgée (avant de la recracher, étonné de voir qu’il n’était pas aussi résistant à l’alcool qu’il le pensait) et utilisa le fond dans un autre cocktail qui détendrait sûrement un peu sa femme. Il remplit ensuite la bouteille en verre d’eau : l’illusion était parfaite. Il rangea les deux bouteilles et termina le cocktail destiné à sa femme ; qui fut ravie une fois que son homme le lui apporta.

 

.

(Le Shōchū est une eau-de-vie japonaise, plus forte que la Vodka qui présente 40° contre 45° pour le Shōchū)

.

 

-          On devrait inviter Kyungsoo à manger ici ce soir, non ?

Amy sursauta, presque réveillée par la voix de Kai qui brisa un silence de plusieurs heures.

-          Bien sûr. Et puis si c’est toi qui propose, je suis sûr que ça lui fera encore plus plaisir. Tu as son numéro, non ? Appelle-le.

Kai leva les yeux vers l’étoile rosée qui fondait dans la mer, indiquant que l’heure était déjà bien avancée. Il sortit son téléphone de sa poche et constata qu’en effet, il était presque 19h. Il chercha le numéro de Kyungsoo et appuya sur son nom une fois celui-ci dévoilé. Il se leva et s’avança vers la mer, sachant que Kyungsoo allait dire des choses qu’Amy ne voudrait pas entendre.

Après quelques sonneries, Kyungsoo décrocha :

-          Allô ?

-          Kyungsoo ?

-          Ah, je ne pensais pas que tu allais m’appeler, Kai.

-          Ne m’appelle pas comme ça.

-          Tu es vraiment obsédé par ce surnom, hein. Tu devrais m’expliquer pourquoi tu me l’interdis comme ça un jour..

Un silence prit place, Jongin ne voulant pas répondre aux pics de son adversaire. Cet adversaire reprit la parole :

-          Alors, pourquoi tu m’appelles ? Mon corps te manque ? A moins que ce ne soit mes lèvres.. Ou autre chose, situé un peu plus bas..

-          Aish, tais-toi, tu m’insupportes.

-          Alors parle !

-          Do Kyungsoo, j’ai l’honneur de t’annoncer que tu es invité à dîner ici ce soir. Sois devant la porte et présentable d’ici une heure.

-          Et bien, tu as l’air moins énervé qu’hier, et surtout très impatient de me revoir.

Kai grinça des dents et se retint de jeter le téléphone dans le sable, avant de l’y enfouir et de faire de même avec Kyungsoo une fois qu’il sera là.

-          Vingt heures, pas une minute de plus.

Et il raccrocha en serrant sn téléphone si fort qu’il aurait pu le briser entre ses phalanges. Comment Kyungsoo pouvait-il être aussi insupportable ? Mais surtout.. Comment pouvait-il avoir raison autant que ça ? Ah, ce gamin l’énervait vraiment. Finalement, ses yeux perçants avaient disparu pour laisser place à une mine enjouée, amusée. Sa vengeance était prête, et au vu de la situation et de la vengeance en elle-même, on pouvait bien affirmer que c’était un plat qui se mangeait froid.

La veille, c’était Kyungsoo qui l’avait eu. Mais ce soir, ça allait être différent.

 

Deux heures plus tard

-          Alors dis-moi Kyungsoo, pourquoi tu n’es pas passé hier ? Tu m’avais dit que tu allais passer..

Amy fit mine de bouder et croisa les bras, détournant son regard de celui de son frère, qui était assis à côté d’elle. En face se trouvait Kai, seul. Il n’avait pas parlé depuis l’arrivée fracassante de Kyungsoo, qui avait arboré un costume rouge et blanc tellement sexy que n’importe qui aurait pu le violer dès son entrée. Et ce soir-là, ce n’importe qui était Kai. Ils n’avaient pas beaucoup discuté ensemble, Amy possédant apparemment le monopole de la parole et ne laissant que quelques phrases à son frère.

-          Rien, le travail..

Son regard croisa l’espace d’une demi seconde celui de Kai. Les deux avaient besoin de ce contact pour être sur que l’un pensait à la même chose que l’autre : leur échange de la veille. Kyungsoo détourna son regard vers sa sœur tandis que celui de Kai descendait lentement et dangereusement sur le visage du petit brun, observant chacun de ses yeux, puis suivant la courbe de son nez pour atterrir sur ses lèvres. Tout ces échanges lui revinrent en tête, ces baisers qu’ils avaient échangé, non pas une, ni deux, mais trois fois. Trois fois qu’il s’était laissé avoir, trois fois qu’il avait succombé au maître du jeu. Mais ce soir, le Roi allait tomber. Lui, qui n’était qu’un simple pion, allait mettre le Roi en échec. Et qu’est ce qu’il en était fier.

 

 

                Amy se leva et débarrassa la table après avoir continué de taquiner son frère et d’ignorer totalement l’homme qui était face à elle. Kyungsoo, lui, s’était contenté d’écouter sa sœur sans réagir, mais surtout en essayant de maintenir son rôle de maître du jeu. Son cerveau lui disait de regarder Kai, mais sa raison lui disait de mimer l’inattention. Il devait faire croire à Kai qu’il s’en foutait totalement, même s’il ne le voulait pas. Car c’était ainsi que Kai allait revenir vers lui.

 

Le visage d’Amy réapparut par la porte de la cuisine.

-          Je vais vous laisser tous les deux, maintenant. Je suppose qu’entre hommes, vous avez des choses à vous dire, haha.. A demain Kyungsoo, je t’aime. Kai, à tout à l’heure.

Il leva un sourcil d’étonnement lorsqu’elle eut disparu de son champ de vision. Et lui, il n’avait pas le droit à un « Je t’aime » ?

-          Hum.. Jongin ?

-          Enfin, tu as retenu la leçon.

Kyungsoo sourit en constatant que Kai ne lui en voulait pas tant que ça ; et qu’il était déjà détendu.

-          Dis-moi.. – reprit Kai. – Tu tiens bien l’alcool ?

Il leva un sourcil en réponse. Kai se leva et revint avec deux bouteilles d’un liquide transparent dans la main. Il tendit à Kyungsoo celui qu’il avait précédemment rempli d’eau et garda celle contenant le Shōchū.

-          On va boire un coup. – termina Kai.

-          Attends attends. Je le sens mal. Je veux qu’on échange les bouteilles.

Kai hurla de victoire intérieurement mais ne laissa rien transparaître. Il tendit la vraie bouteille d’alcool à Kyungsoo et récupéra la bouteille d’eau.

-          A trois.. Un.. Deux.. TROIS !

Les deux hommes voulant protéger leur fierté masculine ouvrirent le bouchon et avalèrent des gorgées de ce liquide, qui ne tarda pas à brûler la gorge et l’œsophage du pauvre petit Kyungsoo. Il reposa la bouteille en grimaçant, n’ayant bu que quatre ou cinq gorgées. Kai, triomphant, reposa sa bouteille à moitié vide (ou à moitié remplie, à vous de voir) devant lui et fit mine de grimacer, alors que Kyungsoo ne se doutait de rien.

Le plus vieux, ne voulant pas se rabaisser à perdre pour un simple jeu d’alcool, attrapa sa bouteille de nouveau et la vida d’un quart.

 

Kai prit un malin plaisir à laisser de longues minutes de silence flotter, laissant l’alcool monter à la tête de son adversaire tandis que lui restait parfaitement conscient.

 

Après plusieurs dizaines de minutes, et non sans peine, Kyungsoo avait réussi à atteindre la moitié de sa bouteille. Il n’était plus vraiment en état de continuer, et Kai l’interrompit avant qu’il n’attrape sa bouteille de nouveau :

-          Dis-moi, Kyungsoo..

Il se leva tandis que le petit homme le fixait du regard, bouche ouverte, sans vraiment comprendre. Kai se tourna à 90° et claqua ses fesses de ses mains. Kyungsoo déglutit difficilement devant ce spectacle avant de laisser sa mâchoire retomber de nouveau.

-          Qu’est-ce que tu penses de mes fesses ?

Une petite voix au fond de sa tête lui ordonna de lui répondre en le provocant encore plus, mais cette petite voix fut bien vite estompée par la présence d’alcool dans ses veines. La vérité allait parler, étant la seule autorisée à s’exprimer en présence d’alcool.

-          Tes.. fesses. Tes fesses sont plus rafraîchissantes qu’une pastèque en plein été.

Kai leva un sourcil avant d’éclater de rire, tout dans cette situation l’empêchait de rester sérieux : la phrase de Kyungsoo, sa tête incompréhensive mais sérieuse, et surtout.. son téléphone qui était en train d’enregistrer toutes leurs paroles.

-          Et mes yeux ? – reprit-il en se rasseyant après s’être calmé. – Que penses-tu de mes yeux ?

Kyungsoo plissa les siens et les rapprocha de son visage, les observant avec attention, et avec un sérieux inébranlables. Une chose était sûre, l’alcool faisait immédiatement retomber son masque de maître du jeu.

-          Et bien, tes yeux.. Sont tellement noirs que je devrais en avoir peur. Mais je n’en ai pas peur, car.. Je sais que ces yeux ne me menacent pas. Et car la personne derrière ces yeux ne me fait pas peur. Et..

Kai fixait attentivement Kyungsoo face à lui, qui se mit finalement à rire en laissant sa tête retomber sur la table. Il releva brusquement la tête en attrapant le goulot de sa bouteille.

-          J’ai soif, on va boire encore un peu.

Jongin soupira en attrapant sa bouteille et laissa l’eau couler à flots en lui, ne laissant qu’un fond dans la bouteille. Face à lui, Kyungsoo brûlait de l’intérieur et il sentait comme un déchirement tant ça lui faisait mal, mais il continuait. Deux hommes ensemble sont toujours cons, de toute façon. Même si ici, un des deux hommes savait parfaitement ce qu’il faisait. Ainsi, il décida de ne pas faire durer son interrogatoire plus longtemps.

 

-          Kyungsoo ?

L’interpellé replongea son regard dans celui de son interlocuteur.

-          J’ai une dernière question à te poser, pendant qu’on est seuls.

L’alcool était tellement présent dans ses veines qu’il aurait pu s’effondrer, mais il était trop captivé par Kai pour le lâcher maintenant.

-          Dis-moi ce que tu as envie de faire, là, maintenant.

Le Shōchū prit la parole avant Kyungsoo :

-          Mais.. C’est pas une question ça. C’est une demande.

Kai sourit, devinant qu’une trop grande quantité d’alcool compliquait les choses. Il s’obstina :

-          Très bien. Kyungsoo, me feriez-vous l’honneur de me donner l’origine de l’envie qui vous traverse actuellement l’esprit ?

-          Hahah.. Et bien, Kai, tu sais déjà ce dont j’ai envie.

-          Jongin. – reprit-il.

-          Oui, Jongin.. Tu sais très bien que ma seule et unique envie.. En ce moment..

Il leva sa main vers la mâchoire de Kai et la caressa lentement en souriant bêtement. Rah, ça aurait été assez s’ils étaient filmés, mais là Kai avait besoin d’une preuve audio. Il fallait absolument qu’il y réponde oralement.

-          Je ne te demande pas de me le montrer, mais de le dire.

-          Hum.. Je repense à ce qu’il s’est passé hier, et-

Kai pressa immédiatement sur le micro de son téléphone, afin qu’il n’entende pas ce qu’il allait suivre.

-          Et j’aimerais revenir dans le temps, revivre ce contact, sentir de nouveau tes lèvres contre les miennes, être nu face à toi, et être sur le point de commettre l’irréparable.. J’aimerais tellement revenir en arrière et revivre cet instant à l’infini. Mais maintenant qu’on est seuls, je pense à quelque chose de bien plus intéressant..

Kai retira son doigt du micro.

-          Kim Jongin, j’ai envie de toi.

Le plus grand sourit, triomphant, avant de couper l’enregistrement.

-          Haha, tu dois être bien fatigué pour dire ça Kyungsoo. Va donc dormir dans la chambre d’amis ; quant à moi, ma femme m’attend.

Victorieux, il se leva et partit se coucher aux côtés de sa femme après une rapide manœuvre entre son téléphone, l’ordinateur et le lecteur MP3 qu’il avait acheté la veille.

 

 

 

________________

 

Vendredi

 

                Kyungsoo se réveilla en premier, prit d’un horrible et lancinant mal de tête. Ses rétines brûlèrent lorsqu’elles entrèrent en contact avec la lumière du jour ; et il étouffa un cri dans son oreiller, extériorisant toute la douleur que lui infligeait ce poignard dans son crâne. Il patienta quelques secondes avant de ressortir sa tête de cet oreiller, réalisant où il se trouvait et pourquoi il s’y trouvait.

-          Ah putain.. Kai, je te déteste.

Ses jambes quittèrent le matelas pour aller se poser sur le sol. Il s’appuya sur ses genoux et se releva difficilement. Il observa la chambre tout autour de lui avant de remarquer un détail qui avait changé sur la table de chevet. Il se rapprocha et y vit un petit lecteur MP3, posé sur une feuille. Il poussa les écouteurs dans ses oreilles et mit la seule et unique piste du lecteur en route, sans trop comprendre pourquoi il était là.

Le choc fut tellement grand qu’il retomba en arrière, ses fesses s’enfonçant de nouveau dans le matelas. Finalement, il entendit cette question, et tout redevint clair dans son esprit :

 

-           Kyungsoo, me feriez-vous l’honneur de me donner l’origine de l’envie qui vous traverse actuellement l’esprit ?

 

Se rappelant de sa réponse qui évoquait l’histoire de la salle de bain, Kyungsoo sourit en pensant que cette preuve allait devenir inutile. Cependant, un blanc fit place, ne laissant entendre que la phrase finale :

 

-          Kim Jongin, j’ai envie de toi.

 

Et c’était tout. L’enregistrement s’arrêtait ici. Kyungsoo jeta le MP3 contre un mur, et il explosa en plusieurs morceaux, s’éparpillant un peu partout sur le sol. Il passa ses mains dans ses cheveux et tourna sa tête vers l’endroit où était précédemment posé l’appareil et attrapa la feuille, sur laquelle il était inscrit :

 

 

2-1

Tu faiblis rapidement, Kyungsoo. Va donc boire un coup avant de partir travailler..

 

 

 

Presque instantanément, Kyungsoo se leva et partit dans la cuisine pour attraper les deux bouteilles. Il prit celle qui avait appartenu à Kai et en but une gorgée, comprenant alors le petit manège de Kai. Ah l’enfoiré. Il prit sa veste et disparut de la maison sans laisser de trace.

 

                Quelques heures plus tard, c’était au tour du couple de se lever. Difficilement, certes, mais ils allaient devoir faire leurs valises pour l’avion qui partait à 19h. Finalement, cette lune de miel avait été assez courte, même si elle avait tout de même duré quelques jours au lieu d’une simple nuit. Amy en était pleinement satisfaite et n’en avait retenu que le meilleur ; en plus de voir que son homme lui était totalement dévoué.

 

Kai, lui, n’avait rien retenu de bon : il était l’esclave de sa femme, n’avait rien en retour, avait vécu une lune de miel sans une once de sexe, et avait dû supporter Kyungsoo.. Par supporter, il faut comprendre deux sens : d’un côté, Kai devait supporter de voir cet homme qu’il détestait tant et dont il aurait préféré voir la tombe plutôt que le corps. De l’autre, Kai devait supporter chaque jour de le voir et de ne pas céder, de rentrer dans son jeu tout en essayant de gagner la partie. Alors finalement, il y avait eu quelques bons passages durant son séjour. Quand il lui avait pris son maillot de bain, et quand il l’avait bourré pour le faire parler.. Et.. Le baiser sous la douche. Etait-ce un bon ou un mauvais moment ? Sûrement les deux.. Un bon moment, car il aurait tellement aimé revire ce moment, comme il aurait aimé prendre Kyungsoo à même la table chez lui le premier soir ou la seconde fois chez Kyungsoo, lorsque sa sœur était sortie avec son amie d’enfance, Choi-Hee.

Il était peut-être temps de faire un point sur la relation qu’il entretenait avec Kyungsoo, et de faire un point sur ce Kyungsoo lui-même. Perdu dans ses pensées alors qu’il bouclait les valises, Kai ne remarqua pas la disparition subite de sa femme. Il continua.

C’était une relation indescriptible. Tout avait bien commencé, alors qu’il l’avait rencontré à son mariage. Leur relation téléphonique n’avait rien d’ambigüe, même si le cadeau qu’évoquait régulièrement Kyungsoo fit tomber son masque lors du premier dîner, chez le couple. Et jamais il n’aurait cru que le cadeau d’Amy à Kyungsoo était lui. Même s’il suppose qu’Amy ne sait rien de tout ça.. Et c’est probablement mieux. Malheureusement, leur relation avait rapidement été bouleversée et Kai devait supporter de résister en permanence à l’appel de Kyungsoo. Leur relation téléphonique avait vite disparu, et le jeune homme se contentait du peu de fois qu’il le voyait pour lui parler. Même si leurs discussions n’avaient jamais été très construites ; très vite dépassées par d’autres envies..

 

 

                Kai posa les valises dans l’entrée en voyant sa femme rentrer, chargée de sacs. Il soupira, dépassé par cette situation et surtout par cette femme.

-          T’étais où ? Kyungsoo passe nous chercher dans moins d’une heure pour partir à l’aéroport. Et c’est quoi tous ces sacs ?

Elle sourit niaisement avant de les déposer aux pieds de Kai et de lui répondre sagement :

-          J’étais partie en ville, pour acheter quelques bricoles et souvenirs pour la famille et les amis. Je vais prendre une douche, tu ranges tout ça ?

Elle disparut instantanément de son champ de vision, lui déposant une petite carte dans la main. Kai releva cette main jusqu’à ses yeux pour s’apercevoir que l’objet n’était autre que sa carte bancaire, qu’Amy avait copieusement utilisé sans son accord pour elle et ses amis. Il avait bien choisi sa femme, vraiment. Il soupira une dernière fois, agacé, avant de terminer :

-          Ne traîne pas, ton frère va arriver ! Alors pas trois heures !

 

.

.

.

 

                Plus tard, notre trio était donc dans leur avion, au retour de leur périple aux Caraïbes. Kai était agacé et énervé, Amy était sereine et heureuse, et Kyungsoo.. Semblait comme satisfait. Etait-il toujours dans son rôle de Maître du jeu, ou avait-il une vraie raison d’être vraiment heureux ?

Kai détourna son regard du hublot pour le ramener vers l’allée centrale, avisant le corps de la jeune femme qui offrait boissons et en-cas à tous les passagers. Une chose était sûre, elle avait été bien gâtée par la Nature, celle-là. Un petit rictus se forma sur le coin de ses lèvres alors qu’une main frappa le dos de son crâne. Il détourna le regard vers Amy, à sa gauche, avant de s’apercevoir qu’elle dormait. Alors.. Il tourna la tête et rencontra le regard toujours amusé de Kyungsoo.

-          Voyons, pourquoi observer l’inaccessible alors que tu as l’accessible juste devant tes yeux. Et que cet accessible est, il faut l’avouer, largement mieux.

Inconsciemment, Kai rit doucement avant de laisser retomber sa tête en arrière. Il détestait ces moments ou il n’arrivait pas à rester énervé contre Kyungsoo. Où la sympathie revenait, au détriment de cette profonde haine qu’il se devait de refouler.

 

Il ferma les yeux et pensa rapidement.

 

Après tout ce qui s’était passé lorsque lui et Kyungsoo étaient seuls..

Que se passerait-il si les deux hommes se retrouvaient seuls, pendant un long moment, sans personne pour les interrompre ni les surveiller ?

Commentaire de l'auteur Song of the Week : BIGBANG - Bang Bang Bang (https://www.youtube.com/watch?v=2ips2mM7Zqw)

Song 2 of the Week : SEVENTEEN - Adore U (https://www.youtube.com/watch?v=9rUFQJrCT7M)

Drama of the Month : God's Gift - 14 days (http://www.shaolanli.com/search/label/14%20Days)


ET N'OUBLIEZ PAS DE COMMENTER, PETITS CHENAPANS. NE FUYEZ PAS.

Cœur sur vous, on vous aime même quand même hein.

03/06 : Màj effectuée, merci à Ange.C d'avoir remarqué mon erreur.
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2022