Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Elements
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Début(s)
    Débuts - la revue
    Nb de signes : < 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Isthme
    Poétisthme
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - libre - poésie
    Délai de soumission : 20/12/2020
  • Folies
    Editions Hurle-Vent
    Nb de signes : < 31 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Artistes (re)confinés
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - fiction - récit de vie - réaliste
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Revue Encre[s] N°7
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 30/11/2020
  • Enfance
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 500 - 40 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Eclats d'Etoiles
    Eclats de Lune Editions
    Nb de signes :
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 02/11/2020
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 318 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 381 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1882 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Les douze vies de Baekhyun
[Histoire Terminée]
Auteur: Rukyoshu Vue: 6299
[Publiée le: 2014-01-25]    [Mise à Jour: 2014-02-05]
13+  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/One-Shot/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 18
Description:
Douze OS autour de Baekhyun, un pour chaque membre. Saurez-vous les reconnaître ?
Crédits:
Aucun des EXO ne m'appartient, ils appartiennent à qui ils veulent.
Les chansons citées (dans les titres ou en italique dans certains textes) appartiennent à leur auteur.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

My Lady

[2059 mots]
Publié le: 2014-02-04Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Avant-dernier OS et non des moindres ! Les paroles en italique sont des morceaux de traduction de My Lady en version chinoise. Sauf un passage qui est extrait de la version coréenne, mais c'est précisé.
Voilà, bonne lecture~

XI – My Lady.



Je fixe notre reflet dans le miroir. Nous venons juste de faire une pause après deux heures intensives de répétitions de danse. Il est couvert d
e sueur et, bon sang, ça le rend incroyablement sexy. Je me mordille la lèvre inférieure, continuant de le regarder. En moi résonne notre chanson et je me mets à fredonner doucement “he’s my baby, attirant le regard surpris de Chanyeol à mes côtés. Ah, s’il savait... S’il savait ce que je pense. S’il savait qu’au bout de ses doigts d’un blanc aussi pur que la neige, je suis du chocolat fondu, que penserait-il ? Je pense qu’il rirait et m’encouragerait. C’est sa force à lui, rire et foncer. Je ne suis pas comme ça, malheureusement, et je ne peux que le regarder de loin. Enfin, de près, tout dépend du point de vue. Au moins, nous sommes dans le même groupe. Ou presque. Il boit de longues gorgées d’eau et une goutte s’échappe pour couler au coin de ses lèvres pulpeuses et radieuses. Je déglutis difficilement. Ah, si je pouvais être cette goutte pour goûter à la saveur de ses lèvres, de sa peau. Si je pouvais glisser ainsi le long de sa gorge offerte à mes caresses. Je meurs de chaud.

Sans le savoir, Jongin me sauve en nous forçant à nous lever pour reprendre. Sérieusement, ce gamin est un monstre. Je ne comprends pas doù il sort son énergie, sa force de volonté et son charisme alors qu’il est le plus timide d’entre nous. Il doit avoir une deuxième personnalité. Peut-être que Kai est un esprit qui le possède. Je rigole tout seul dans mon coin et une main se pose sur mon épaule. Oh mon dieu, je vais mourir de voir son visage si près de moi. Sa main est pleine de chaleur. Je fonds réellement comme du chocolat fondu. Je suis prisonnier de ses mains depuis bien longtemps et ça se confirme à l’instant. Je suis incapable de m’en défaire. Ce n’est pas comme si j’en avais envie, en fait. Je lui souris et lui explique pourquoi je ris. Il rit avec moi. Là... Là, c’est trop. Tu es juste trop beau et je sens mon cœur battre dans ta direction. Abattez-moi avant que je ne devienne fou. Chaque instant que nous partageons est comme un secret que je range précieusement pour le chérir toute ma vie. J’ai tellement envie de t’embrasser que je me mords la langue pour me retenir. Je tousse et manque de m’étouffer sous le goût métallisé du sang qui m’emplit subitement la bouche. Je me détourne de toi et rejoins mes affaires pour aller boire un peu, continuant de tousser et cracher comme un vieux moteur. Bonjour l’allure. En plus, tout le monde me regarde maintenant.

Quand j’ai plus ou moins repris contenance,
je me hâte vers ton cœur. Euh, non, je me hâte vers ma place. Nous allons “grogner” et ça me plaît. Le fait que je sois dans ton groupe pour cette danse, autant en chinois qu’en coréen, n’a absolument rien à voir là-dedans. Je suis convainquant ou non ? Je m’excuse, souris et nous pouvons reprendre la répétition. Tu parais tellement petit entre nous tous alors que je ne suis pas beaucoup plus grand que toi. C’est adorable. Oh non, oh non ! Je ne dois surtout pas te regarder. Pas à ce moment-là. Pas pour ce pas que tu fais si bien et qui me rend fou. Trop tard. Cette façon que tu as de te déhancher me fait complètement perdre l’esprit. C’est bien trop sexy. Je ne comprends pas pourquoi tu n’es pas davantage mis en avant. Tu chantes à merveille et ta façon de danser, bon sang, est vraiment divine. Sans comprendre, je me retrouve affalé par terre et tout le monde se précipite pour savoir si je vais bien. Laisse-moi te jeter un autre regard furtif. Tes yeux inquiets sont magnifiques. Je souris et lève le pouce.

Junmyeon m’aide à me relever et Chanyeol palpe mes jambes directement pour vérifier que je vais bien. Ton regard courroucé me heurte de plein fouet.
Ne mens pas, je t’ai vu. Je ne peux pas m’empêcher de sourire comme un imbécile. Se peut-il qu’il y ait quelque chose qui te gêne quand quelqu’un d’autre me touche ? Je grimace soudainement quand mon meilleur ami tâte ma hanche. Je lui donne un coup sur l’épaule, cette grande perche ayant la tête trop haut. Ça fait mal ! Je n’ai pas le temps de réagir que Tao soulève mon t-shirt avec une inquiétude bien trop conséquente. Il finirait presque par me faire peur. Ma peau est rouge et, si j’en crois la couleur que ça prend, je vais avoir un bel hématome. Je soupire. Heureusement, le staff n’a jamais eu l’idée saugrenue de me mettre torse nu. Ce serait plus gênant si c’était arrivé à Jongin. Mais Jongin ne tomberait pas comme un imbécile parce qu’il matait discrètement un camarade. C’est un peu gênant à réaliser. Je me gratte la tête et les rassure, tout va bien. Je fais quelques pas. Ça tire un peu mais ça ira. J’aurais dû être plus attentif, c’est de ma faute. Avant de reprendre, tu t’approches de moi et me donnes un tube de pommade pour les coups. Je te remercie avec un grand sourire. Une petite voix dans ma tête chantonne. “Sois un peu plus honnête, ce sera plus simple, et dis-lui que tu l’apprécies.” Je n’en fais rien et me contente d’étaler la crème sur ma hanche en grimaçant. C’est froid et douloureux. Je me sens vraiment comme un abruti.

Finalement, nous reprenons la danse et, à nouveau, je manque de tomber. Je me concentre davantage, arrêtant même de te regarder en coin, et fronce les sourcils. Ce pas ne m’avait jamais posé de problème jusque là. Je finis par donner un coup de pied contrarié dans le sol et me dirige vers mes affaires. Je grogne pour de vrai, maintenant, et shoote dans mon sac avec hargne. Ah, je déteste être à la traîne et ne pas parvenir à faire un pas me rend dingue. Vous vous êtes tous figés et me regardez comme si le diable en personne me possédait. Ça va, j’ai le droit de péter un câble, non ? Ce n’est pas parce que vous n’avez aucun problème que c’est le cas de tout le monde. Même Chanyeol, Kyungsu et Yifan ont réussi à maîtriser cette danse. Et, avant, j’y arrivais aussi. Une main se pose à nouveau sur mon bras. Ta chaleur coule dans ma peau et apaise mon cœur en colère. Je me déteste vraiment quand je me sens aussi empoté. Tu me souris calmement et m’entraîne face au miroir pour m’aider. Si tu n’étais pas là, je crois que je t’aurais inventé.

Nous dansons ensemble et j’ignore ce que font les autres. Je m’en moque complètement tant je suis bien.
C’est la première fois que je fais l’expérience de cette douce harmonie. Tu corriges avec douceur chacune de mes petites erreurs et, pas après pas, je finis par retrouver l’équilibre de la chorégraphie. Soulagé, calmé, je t’envoie mon plus merveilleux sourire. Tu m’ébouriffes les cheveux et mon cœur s’emballe. Un geste de toi et je suis foutu. C’est quand même fou d’en être arrivé là. Je tourne la tête en rougissant et me rends compte que les autres ont profité de ce moment pour se poser dans un coin et discuter. Je lève les yeux au ciel et tu pouffes de rire à mes côtés. Ce son est tellement apaisant que je soupire doucement de bien-être, attendri. Nous les rejoignons et Yixing ne nous laisse pas le temps de nous installer qu’il force tout le monde à retourner sur le parquet. Le monde est injuste.


La journée a été longue et difficile mais nous sommes soulagés en voyant l’aboutissement de ces heures de travail dans le miroir. Nous sommes synchro et même les moins bons danseurs s’en sortent bien. J’en fais partie, je l’assume. Dans le van, je m’assois à tes côtés et, épuisé, je pose ma tête sur ton épaule. Tu souris et ne me repousses pas. Je suis bien, là, et j’ai vraiment envie de te dire à quel point tu es important pour moi. Je décide de tenter quelque chose et je chante à ton oreille.

« Je ne veux pas que nous soyons amis
Je veux être le seul à tes yeux
Je ne veux pas être une autre personne ordinaire
Je veux être le seul qui ait le droit de te protéger
Je ne veux pas que nous soyons amis
Après que tu sois entré dans ma ligne de mire
Utiliser de simples mots ne suffit pas
Lady, j’ai craqué pour toi seul
 »

My lady” est une chanson que jaime beaucoup. Elle a un potentiel sexy appréciable tout en restant très douce. Je l’ai écouté un nombre de fois incroyable juste pour entendre ta voix, alors je te l’ai chantonnée en version chinoise. Je la connais presque mieux que la coréenne. Je sais bien que tu n’es pas une lady mais je n’ai pas trouvé de mot pour le remplacer. J’aurais peut-être dû y mettre ton prénom, simplement. Et si tu ne comprenais pas ce que je voulais sous-entendre ? Si tu passais à côté de la sincérité de ce chant ? Si tu ne comprenais pas les paroles ? Après tout, tu n’es pas chinois et tu ne maîtrises pas très bien la langue. Peut-être n’as-tu même compris ce que j’ai chanté. Moi-même ai dû surfer sur le net pour trouver la traduction. Ces pensées confuses m’envahissent en une seconde à peine. Mon souffle se fait vibrant contre ton cou. Tu frissonnes contre moi et, sans que je ne m’y attende, ta main vient serrer la mienne. Ça me rassure instantanément et ma tempête de pensées se fige. Peut-être qu’un espoir vient de naître, finalement. Il n’y a pas un mot de plus échangé entre nous. Peut-être n’y en a-t-il pas besoin. Le trajet jusqu’au dortoir se termine dans un calme fatigué inhabituel mais reposant. Les yeux fermés, je pense que je pourrais simplement m’endormir contre ton épaule. J’y suis bien, vraiment bien.

Ma main toujours dans la tienne, tu m’entraînes jusqu’à notre appartement. Je te suis sans protester jusqu’à ta chambre où nous nous asseyons sur ton lit. Tu te mordilles les lèvres et tortilles mes doigts. Puis tu relèves la tête vers moi, prends une légère inspiration et te lances.

« Dispersée et renversée en désordre au-dessus de la table
Ma tremblante et maladroite confession d
amour
Es-tu prêt pour l
amour ?
Tes yeux sont plus beaux et plus attirants qu
un diamant
Dans ceux-ci, je ne veux rêver que de toi
 »

Tu me chantes la partie rap de “my lady” en version coréenne. Tu as une voix vraiment magnifique, tu devrais chanter bien davantage. J’ai toujours pensé qu’on n’entendait pas suffisamment ta voix dans nos chansons. Je cligne des yeux et te fixe intensément. Ne fais pas semblant de ne pas comprendre. Tu sais très bien ce que signifie mon regard. Depuis le début, depuis que je t’ai entendu chanter et vu danser, je suis tombé pour toi. Je souris et referme mes doigts sur les tiens délicatement. Tes rougissements sont adorables. Pour une fois, ce n’est pas moi. À cet instant, j’oublie la chaleur que tu as provoquée en moi en dansant. J’oublie la façon dont tu te déhanches si merveilleusement. Je veux juste aller plus loin que cette chanson. Si je peux tenlacer fermement, tout ira bien. Ça voudra dire que tu acceptes ce que nous ressentons. Je me rapproche de toi et glisse mes bras autour de ta taille, te serrant contre mon torse. Timidement, je te sens répondre à mon étreinte. Je souris de toutes mes dents. Nous restons ainsi un moment puis tu me souffles tes sentiments de manière maladroite et adorable. Où est donc passé ton côté si sexy ? Serais-tu comme Jongin et Kai ? Mon cœur bat à cent à l’heure. Laisse-moi savourer ces petits mots si chaleureux. Cette mélodie renversante chatouille mes oreilles. Je te réponds sans hésiter. Maintenant que nos sentiments sont avoués, nous n’avons plus qu’à les vivre ensemble, jusqu’au bout.

« Je t’aime, Baekhyun. »
« Moi aussi, Minseok. »

Commentaire de l'auteur Merci d'avoir lu. J'espère que vous avez aimé !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales