Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Plaisir, tabou, vertu
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : contemporain - absurde - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 14/02/2020
  • Les héros en uniforme
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 06/06/2020
  • Romance de Noël
    Evidence Editions
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : romance contemporaine - romance
    Délai de soumission : 18/03/2020
  • Chats et espoir
    Editions de la Caravelle
    Nb de signes : 15 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Passion
    Revue neuf trois
    Nb de signes : < 18 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/02/2020
  • La violence faite aux femmes
    Les éditions du Pangolin
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Collection Prodigo
    Sipayat
    Nb de signes : 50 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 24/12/2020
  • Musique
    YBY Editions
    Nb de signes : 20 000 - 60 000 sec
    Genre : lgbt
    Délai de soumission : 14/06/2020
  • Après la guerre
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • Manifeste(s) !
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 24/01/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 432 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Internat Willow Hill
[Histoire Terminée]
Auteur: Hannami Vue: 29721
[Publiée le: 2014-11-08]    [Mise à Jour: 2016-08-20]
13+  Signaler Romance/Humour/Yaoi (HxH) Commentaires : 86
Description:
Plantons le décor si vous le voulez bien :
Prenons un internat, perdu au fin fond d'une île de Corée du Sud,
Vous y êtes ?
Maintenant, prenez 11 adolescents, divisez-les en deux clans bien distincts.
C'est bon ?
Ensuite vous rajoutez un nouvel étudiant,
Vous l'avez rajouté ?
Ajoutez à ça qu'il choisit l'un des clans, mais tombe amoureux d'un membre du clan ennemi.

Vous pensez que ça peut bien se passer ?


C'est partie pour les étincelles…

+ Internat Willow Hill 1.5 version Instagram ( social média) dispo sur Wattpad : HannamiLu

Couples connus : HunHan - BaekYeol - Xiuchen - SuLay - Kaisoo - Taoris
Crédits:
EXO ne nous appartient malheureusement pas, mais on y travail.
Cependant, la fiction est à nous, et rien qu'à nous.

<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 12 ... Les chose avancent ?

[4048 mots]
Publié le: 2015-04-02Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Hello,

Tout d'abord désoler pour le retard -again-, mais voilà le chapitre.
Bonne lecture. :D

PS: de possible modifications pourrait être faites. :)

Chapitre 12 Les choses avancent ?

 

Tao ouvrit grand les yeux, il devait parler à Kris.

Maintenant.

∾∾∾∾

 

 

            Une fois que la révélation fut faite dans son cerveau, Tao piqua le plus gros sprint de sa vie pour arriver le plus vite possible à la chambre de Kris et Junmyun. Il attendit que sa respiration redevienne normale, qu’il puisse parler sans qu’on ait l’impression qu’il lui manquait un poumon. Une fois ça fait, il se décida à toquer à la porte. Junmyun ouvrit.

 

            - Hm … Oui ? Demanda t-il plus étonné qu’il n’aurait dû le montrer.

            - Est-ce que je pourrais voir Kris ?

            - Oh, bien sur, entre.

 

            Tao entra dans la chambre, tout était niquel et bien ranger, ce qui changeait énormément de la chambre dans laquelle il vivait avec Sehun et Luhan. Quoique si on y réfléchissait, le côté de Luhan était rangé et tout propre.

 

            - Kris, t’as de la visite, dit Junmyun en retirant les écouteurs des oreilles de Kris.

            - Ah bon ? Qui ?

            - Moi, répondit Tao.

 

            Kris se relava plus vite qu’il n’en fallait pour le dire, et regarda Tao avec de grands yeux.

 

            - J’aimerais te parler, si ça ne te dérange pas ?

            - Oh, bien sur. Junmyun tu préfères qu’on sorte ou .. ?

            - Vous inquiétez pas, j’ai des choses à faire de toute façon, avant le couvre feu, je vous laisse tout les deux, sourit Junmyun.

 

            Une fois Junmyun parti, un silence pesant régna dans la pièce, Kris regarda Tao, se demandant surement pourquoi celui-ci était venu dans sa chambre à une heure aussi tardive, et Tao regardant ses mains, se demandant par où il devait commencer.

 

            - Tu devrais t’assoir, lui conseilla Kris.

 

            Tao lui obéit sans dire un mot. Il soupira et décida de se lancer.

 

            - Je … J’ai beaucoup réfléchis depuis que nous avons tout mis au clair devant tout le monde, commença t-il hésitant, enfin, je devrais plutôt dire que je me suis torturé le cerveau, et Sehun ainsi que Luhan, un rire nerveux s’échappa de ses lèvres, j’ai compris Kris, j’ai compris que tous les tords ne te revenaient pas. J’ai compris que j’avais été lâche et que j’avais préféré prendre la solution facile plutôt que de chercher la vérité. J’ai aussi compris que je n’avais pas été le seul à souffrir.

 

            Il releva la tête vers Kris, qui le regardait avec un visage inexpressif, ne tentant pas de parler, l’écoutant juste.

 

            - Je n’aurais pas dû tout te mettre dessus, même si je ne savais pas que tout ce que tu avais fait, c’était pour me protéger, je n’aurais pas dû juger par ce que je voyais seulement. J’aurais dû te laisser une chance de t’expliquer et je n’aurais pas dû agir comme un enfant alors que nous n’en sommes plus aujourd’hui, continua t-il, j’ai compris tout ça, et je te dois des excuses pour tout ce que je t’ai dit et reproché.

            - Bizarrement, commença Kris, je ne t’en veux pas pour ça, je pourrais même dire que dans un sens je te comprends, et je sais que si j’avais été à ta place j’aurais réagis plus ou moins de la même manière.

            - Non, t’as toujours été plus réfléchis que moi. Tu m’en aurais surement voulu, oui, mais tu m’aurais pas tout mis sur les épaules. T’aurais compris que quelque chose clochait et t’aurais essayé de savoir quoi, rétorqua Tao.

            - T’as surement raison, soupira Kris.

 

            Kris mentirait s’il disait qu’il n’était pas agréablement surpris par les mots de Tao. Il avait commencé à penser que c’était fini, pour de bon. Cependant, il ne voulait pas laisser l’espoir le gagner, il ne voulait pas encore une fois se bercer d’illusion et se laisser à penser que Tao et lui pourraient recommencer une histoire ou aucun des deux ne souffriraient. Il se devait de garder les pieds sur Terre.

            Tao se leva et se dirigea vers la fenêtre qui donnait sur le parc de l’internat, son regard se perdit dans le vide. Il savait à quoi Kris pensait, parce que même si tout le monde en doutais, il le connaissait mieux que personne, il pouvait lire en lui peut importe à quel point il voulait mettre des murs pour ne pas être blesser, encore plus depuis ce qu’il s’était passer.

 

            - Je ne te fais plus confiance Kris, se décida à continuer Tao, parce que même si je sais que ce n’était pas de ta faute, tu ne m’en as tout de même pas parlé. Je ne peux plus te faire confiance. Mais j’aimerais quand même savoir … Savoir pourquoi est-ce que tu ne m’en as pas parlé, et ne me donne pas la même raison que celle que tu as donné aux autres, je veux la vraie raison.

            - La raison que j’ai donnée aux autres était la vérité, répondit Kris, du moins en partie. Je voulais te protéger et par dessus tout j’ai cédé à la pression de mes parents. Mais la plus grosse partie qui fait que je ne t’en ai pas parlé est … Tu étais trop jeune Tao, aujourd’hui encore tu as du mal à assimiler tout ça, alors à l’époque … Tu sais comment tu aurais réagis si je t’avais dit tout ça ? Tu aurais agis et foncé dans le tas sans réfléchir aux conséquences, et ça aurait été pire que moi partant pour un internat perdu au fin fond de la Corée du Sud et tu le sais.

 

            Tao ne l’admettrait pour rien au monde, mais Kris avait raison, s’il avait su la vérité à ce moment là, il aurait surement tout empiré et aurait réfléchit après. Kris aurait surement dû quitter le continent Asiatique, et ils ne se seraient plus revus. Tao avait cette fâcheuse tendance à envenimer les choses, et à les grossir plus que nécessaire. Il soupira.

 

            - Kris, sincèrement, tu penses que si on décide de tout reprendre à zéro, réapprendre à se connaitre et quon se laisse une autre chance, ça pourrait fonctionner ? Demanda Tao.

            - Honnêtement ? Oui, nous n’avons pas tellement changés depuis ce temps là, on a juste grandis, mûris. Qui sait, ça pourrait même devenir meilleur et plus solide. Répondit Kris, mais nous ne le saurons que si nous tentons le coup.

            - Tu veux tenter le coup ?

            - Plus que tout, oui.

            - Alors tentons le coup, dit Tao catégorique en se retournant vers Kris.

 

            Kris regarda Tao les yeux grands ouvert, ébahi, il n’aurait jamais cru que Tao leur laisse une nouvelle chance. Mais il était décidé à faire en sorte que tout fonctionne cette fois. Il ne le laisserait plus partir.

 

            - Oui, répondit-il en rejoignant Tao pour le prendre dans ses bras, tentons le coup.

 

 

***

 

 

            Jongin était allongé sur son lit, réfléchissant à ce qu’il s’était passé ces derniers jours. Il avait obéit à la demande de Kyungsoo et ne le suivait plus, ils avaient tous deux repris leurs routines. Mais quelque chose gênait Jongin sans qu’il n’arrive à mettre le doigt dessus.

            Il voyait moins Kyungsoo, évidemment. Et chaque fois qu’il se faisait cette remarque mentalement, c’est comme s’il se mangeait un énorme coup de poing dans l’estomac, mais il ne comprenait pas pourquoi. Il devrait être heureux que tout aille mieux pour Kyungsoo, qui l’avait écouté et ne restait plus jusqu’au couvre feu à la bibliothèque et rentrait plus tôt. En sécurité.

            Alors pourquoi il avait cette envie qui le brûlait à l’intérieur de le voir à chaque seconde de chaque journée ? Pourquoi il ne pouvait s’empêcher d’avoir en tête l’image de son sourire en forme de coeur, de ses grands yeux qui le faisaient ressembler à un enfant de quatre ans et le rendaient si innocent ? De ses joues qui avaient l’air si douces ? S’il ne se forçait pas, il serait toujours dans la même pièce que lui, le suivrait toujours. Il empêcherait chaque personne voulant s’approcher de lui.

            Il secoua la tête pour se remettre les idées en place. Kyungsoo n’était pas un ami. Il ne ressentait pas ça pour Luhan, Chanyeol ou même Jongdae. Il ne voulait pas les protéger comme il le voulait pour Kyungsoo. Il ne voulait pas être sans arrêt avec eux, les voir sourire ni les entendre rire. Kyungsoo avait quelque chose d’autre. Cependant, Jongin n’était sûr d’être prêt à savoir ce que c’était.

 

 

            ***

 

            Kyungsoo, de son côté, avait remarqué que plus personne ne le suivait. Et il avait été soulagé que Jongin l’écoute. Pas qu’il lui en voulait, au contraire. Mais il ne voulait plus se sentir épier à longueur de journée, il ne voulait pas avoir l’air d’un enfant qui ne pouvait se défendre seul.

            Même s’il devait tout de même reconnaître que de savoir que Jongin était la lui permettait de respirer un peu et de moins se sentir en danger. Cependant depuis que Jongin l’avait protégé d’une nouvelle attaque il y a quelque temps maintenant, plus personne n’osait s’approcher de lui. Comme s’ils avaient tous peur.

            Mais si Kyungsoo y réfléchissait deux secondes, c’était plus ou moins normal. Jongin faisait peur, vraiment peur, quand il était en colère. Personne ne le voulait contre lui, et ce, même le groupe de Kyungsoo ne s’était jamais aventuré à s’en prendre personnellement à Jongin, surtout s’il était seul et que personne n’était là pour le calmer. Alors le fait qu’il se soit si rapidement mis en colère pour défendre une personne qui était sensé être son ennemi avait de quoi étonné, et surtout, faire se tenir à l’écart tout ceux qui voulaient s’en prendre à Kyungsoo. Celui-ci devait être quelqu’un de vraiment important pour qu’il se mette dans un état pareil.

            Le plus inquiétant n’étant pas le fait que tout le monde semblait l’éviter comme la peste, que SungJae n’ait pas fait de tentatives pour l’approcher depuis, ou qu’il n’ait reçu aucun coup de la part de EunKwang ou de ses sbires, non, le plus inquiétant était que Minseok et les autres l’avaient aussi remarqué. Et même si pour le moment personne n’en avait parlé, ça commençait à se répandre et Kyungsoo était pratiquement sûr que c’était pareil du côté des amis de Jongin. S’ils venaient lui poser des questions que devait-il répondre ? Lui-même ne savait pas la nature exacte de ce qu’il se passait entre Jongin et lui. Il ne savait pas s’ils étaient amis ou simplement cordiaux l’un envers l’autre.

            S’il devait être tout à fait honnête avec lui-même, il ne savait pas ce qu’il éprouvait pour Jongin, ni même ce qu’il voulait. Est-ce qu’il voulait que Jongin soit un ami ? Une connaissance ? Plus ? Qu’est-ce qu’il ressentait pour lui ? De l’attirance ? De l’amitié ? De l’amour ? Kyungsoo secoua la tête pour retirer cette pensée de son cerveau. Certes Jongin était beau, gentil, avait un côté enfantin qui plaisait à Kyungsoo. Mais ça n’avait rien à voir avec de l’amour. Non. De même que les papillons qu’il avait dans le ventre quand il voyait Jongin lui sourire, à lui et à lui seul, de même que les mains qui deviennent moites quand Jongin est tout près de lui. Ni le fait que la seule personne qui hante ses pensées soit Jongin. Tellement qu’il ne se concentre quasiment plus sur ses cours. Ce n’était absolument pas de l’amour. Non.

           

            Il arriva sans s’en rendre compte devant la porte de sa chambre, et décida de remettre ses pensées à plus tard, sachant déjà que Jongin était à l’intérieur.

            Il entra donc dans la chambre, pour voir qu’effectivement, Jongin était bien là, allongé sur son lit, semblant profondément perdu dans ses pensées, il n’avait pas encore remarqué la présence de Kyungsoo, qui se racla la gorge le faisant sursauter.

 

            - Oh, t’es déjà là. Dit Jongin.

            - Déjà ? Sourit Kyungsoo, il déjà assez tard hein.

           

            Jongin sembla étonné de voir que oui, l’heure était déjà bien avancée.

 

            - Comment s’est passée ta journée ? Demanda Jongin.

            - Bien.

            - Personne ne t’a embêté ?

            - Bizarrement, depuis ton coup de gueule de l’autre jour, tout le monde semble me fuir comme la peste, rigola doucement Kyungsoo.       

            - Tant mieux, grogna Jongin.

            - Mais je me pose quand même des questions. Dit pensivement Kyungsoo.

            - Lesquelles ?

            - Je trouve ça génial qu’on me laisse -enfin- tranquille hein, mais nos amis commencent à se poser des questions. Qu’est-ce qu’on est sensé leur répondre s’ils nous demandent pourquoi est-ce que tu as pris à ma défense ?

            - La vérité. Leurs disputes, honnêtement, me passent au dessus de la tête, et je refuse de suivre le même chemin qu’eux, répondit Jongin, enfin .. De Junmyun et Minseok, finalement, parce que si on y réfléchit bien, il n’y a qu’eux qui sont vraiment venimeux entre eux.

            - C’est vrai… Je pense qu’il a dû se passer quelque chose par le passé qui fait qu’ils se doivent d’être comme ça .. Tout ce que j’espère, c’est que ça les détruira pas, et que s’ils sont comme ça, c’est pour des raisons personnelles. Soupira Kyungsoo.

            - J’espère aussi, Junmyun est quelqu’un d’adorable, avec le coeur sur la main. S’il est comme ça envers Minseok, il doit forcément y avoir une raison, réfléchit Jongin, mais comme tu dis, j’espère que c’est personnel, et pas quelques chose qu’on leur a imposé de faire. Sinon j’ai peur que ça finisse vraiment mal.

 

            Kyungsoo hocha la tête pour montrer son accord avec Jongin. Il ne fallait pas que ça prenne de plus grandes proportions, au risque de mal finir.

            Ce qu’il ne savait pas, c’est que c’était déjà trop grand pour que les deux concernés puissent y faire grand chose.

 

 

***

 

 

            Junmyun se demandait s’il avait bien fait de laisser Kris et Tao seuls … Et si tout se passait bien. Il s’inquiétait beaucoup pour Kris, qui comptait énormément pour lui. Il ne méritait pas de souffrir encore plus. Il soupira, il voulait que Kris sourit plus, et il était sûr que Tao était le seul à pouvoir rendre cela possible.

            Il s’arrêta devant le lac qui se trouvait dans le parc de l’internat, et s’assit devant regardant le couché de soleil dans les reflets de l’eau, et se mit à penser. A tout. Tout ce qui avait changé depuis l’arrivée de Luhan à l’internat. Tout le monde semblait se rapprocher, et même si la majorité semblait heureux de ces changements, il voyait bien que certaines personnes avaient plus l’air anéantis.

            Il ne savait pas ce que lui, personnellement, devait en penser. En tant qu’ami, il était heureux pour eux, vraiment. Il n’avait jamais réellement vu le pourquoi du comment il devrait se faire la guerre. Mais d’un autre côté, il n’avait pas le choix.

            Les choses que la vie vous apprend, même en étant encore jeune, font que des forces invisibles vous poussent à ne plus faire confiance, et à se terrer dans un silence qui vous pousse à haïr tout ce qui vous entoure.

            Honnêtement, si Kris n’était pas entré dans sa vie, deux ans plus tôt, il ne savait pas où il en serait aujourd’hui. Kris avait su briser ses défenses, et lui redonner une confiance qu’il avait depuis longtemps perdue. Junmyun ne détestait pas vraiment Minseok, finalement, il le traitait comme ça plus par obligation que par choix. Ils ne s’étaient jamais réellement parlés, Junmyun n’avait jamais réellement fait attention à lui auparavant. Mais il lui rappelait tellement de souvenir douloureux que c’était beaucoup plus facile de le détester que d’essayer de passer outre le goût amer qu’il avait dans la bouche à chaque fois que son regard se posait sur lui.

            Mais pour parler franchement, il n’avait rien contre les autres. Kyungsoo avait l’air de quelqu’un d’intéressant quoiqu’un peu renfermé. Même s’il semblait moins tendu depuis quelques temps et Junmyun se demandait si ça n’avait rien à voir avec un certain Jongin.

            Baekhyun … Baekhyun … Était un étrange personnage, qui semblait aussi haut en couleur que Chanyeol. Junmyun sourit à cette pensée. Il n’avait jamais réellement fait attention à Baekhyun avant, mais celui-ce ne semblait pas trop prendre à coeur leurs conflits.

            Tao .. Junmyun avait haït Tao, pas personnellement, mais pour tout le mal que celui-ci avait fait à Kris. Mais maintenant que tout semblait revenir dans l’ordre il n’avait plus aucune raison de lui faire la guerre.

            Quant à Sehun Junmyun ne voulait rien avoir à faire avec un gamin qui a lair de vouloir tuer tout le monde dans la seconde. Seul Luhan semblait ne pas avoir peur de mourir quand il était en sa présence.

            Puis Yixing … Junmyun avait beaucoup pensé à lui depuis la réunion de Tao et Kris. C’était quelqu’un d’étrange, qui ne parlait quasiment jamais, et quand il le faisait, il avait l’air d’être le plus intelligent de tout le monde. Même si quand il parlait, personne ne comprenait ce qu’il disait. Il intriguait énormément Junmyun.

 

            Oui, Junmyun aimait beaucoup les fossettes que Yixing avait quand il parlait ou souriait.

 

 

***

 

 

            - Donc, t’es en train de me dire que demain, tout le monde saura que t’es en relation avec Chanyeol ? Luhan était presque sûr qu’il commençait à hyper-ventiler.

            - Oui, et calme toi, c’est pas la fin du monde non plus hein. Dit Baekhyun exaspéré.

            - Comment ? Comment veux-tu que je me calme alors que ça va certainement déclencher la troisième guerre mondiale ?

            - Luhan, t’emballe pas, tenta de calmer Chanyeol, dans le pire des cas ils vont pas comprendre et alors ? Il leurs faudra du temps.

            - Non mais tu comprends pas là. Non, non, non, non, je m’oppose à ça. Rétorqua un Luhan hystérique.

            - Bon, que ce soit clair, nous le dirons que tu le veuilles, ou non, alors soit t’es avec nous et tu nous soutiens, tu fais un grand sourire et t’es tout content, soit t’es pas avec nous. Dit fermement Baekhyun, les mains sur les hanches.

            - Oui, tout comme il a dit. Confirma Chanyeol.

 

            Luhan les regarda, pesant certainement le pour et le contre de tout ça. Et se dit que finalement, ça ne pouvait pas être si mal. Surtout quil avait toujours été de leur côté.

 

            - Daccord, soupira t-il, je suis avec vous.

            - Merci. Sourit Baekhyun.

 

            Quand Luhan rentra dans sa chambre, seul Sehun était là, Luhan soupira et se dirigea vers son lit. En plus du problème Baekhyun/Chanyeol -qui n’était pas réellement son problème, mais Luhan étant ce quil était -, il y avait le problème Sehun.

            Sehun et sa manie de tout le temps énerver Luhan, dès qu’il ouvrait la bouche. Sehun avec ses yeux perçant que Luhan rêvait de transpercer avec ses baguettes la plupart du temps. Sehun et sa bouche rose qui ressemblait à un bonbon interdit que Luhan avait envie de manger. Sehun et ses cheveux qui avaient l’air tout doux. Sehun et ses mains. Sehun et sa voix. Sehun et … Sehun quoi.

            Luhan enfouit son visage dans son oreiller et poussa le plus grand cri qu’il pouvait. Sehun le regarda comme s’il était devenu fou -encore plus-.

 

            - Il se passe quoi ? Demanda t-il.

            - C’est de ta faute. Dit la voix étouffée de Luhan.

            - Et qu’est-ce qui est de ma faute ? Rétorqua un Sehun maintenant habitué.

            - C’est de ta faute la, avec ta sale manie de me faire sortir de mes gons. Tu peux pas savoir à quel point j’ai réfléchis à des tortures que je pourrais t’infliger avec mes baguettes. Répondit Luhan.

            - Je suis pas sûr de comment je dois le prendre.

            - Comme tu veux. T’es l’une des personnes que je peux pas voir, vraiment. Mais y’a tes yeux, ta bouche, et tes mains et … Et … Et moi. Plus je pense à ça plus j’ai envie de t’étrangler dans ton sommeil. Dit Luhan en relevant la tête de son oreiller.

            - Ok, maintenant je pense que je vais dormir que dun oeil, marmonna Sehun, jai un colocataire psychopathe.

            - Si t’arrêtais d’être toi, peut être que mon coeur se calmerait et que je ne voudrais plus te tuer, tu sais ? Grogna Luhan en levant.

 

            Il sapprocha doucement de Sehun le regard noir, plus il avançait, plus Sehun reculait, jusqu’à ce que son dos ne rencontre le mur et quil ne puisse plus s’échapper. Il devait avouer que la maintenant tout de suite, Luhan lui faisait peur.

 

            - Tu peux pas arrêter deux minutes d’être un gamin qui se pense tellement au dessus tout le monde ? Demanda Luhan.

            - Je ne voi..

            - Tu me détestes pour rien, tu penses que c’est normal ? Continua Luhan, en s’approchant encore plus.

            - Tu peut m’expli..

            - Tu me sors par les yeux, Oh Sehun, si tu savais, grogna Luhan alors que leur torses se touchaient presque, alors explique moi pourquoi tout le monde me dit que j’ai un problème avec toi ? Explique moi pourquoi tu veux pas sortir de ma putain de tête ?

 

            Sehun avait oublié comment respirer, jamais il n’avais vu le visage de Luhan d’aussi près, son coeur semblait près à sortir de sa poitrine et il ne pouvait détacher ses yeux des lèvres de Luhan, qui semblaient bizarrement tentantes.

 

            - J’ai beau ne faire que d’y penser, murmura Luhan, j’arrive pas à savoir pourquoi tu peux pas me sortir de l’esprit. Pourquoi je me sens bizarre à chaque fois que je suis dans même pièce que toi. Et j’arrive plus à me persuader que je te hais, Oh Sehun.

 

            La bouche de Luhan n’était plus qu’à deux centimètre de celle de Sehun. Tout deux savaient ce qui allait se passer. Ils fermèrent les yeux et se rapprochèrent encore plus -si possible-.

 

            Cependant, la porte s’ouvrit en un fracas, ce qui les fit sursauter et s’éloigner en vitesse, pour voir un Tao qui les regardait sans vraiment les voir, alors que leurs visages faisaient concurrence à la rougeur des tomates.

            Ils regardèrent Tao se diriger vers son lit sans un regard pour eux, il avait un sourire assez niais sur les lèvres, et paradoxalement les sourcils froncés.

 

            Un Tao dans son état presque normal, en sommes. Et Sehun était soulagé de le voir comme ça et non plus en train de broyer du noir.

            Cependant, il avait un autre problème à gérer maintenant, et pas des moindres.

 

 

***

 

            Le lendemain matin, Baekhyun et Chanyeol se tenaient côtes à côtes à côté du lac, lheure du déjeuner allait bientôt sonner.

 

            - T’es sûr que tu veux vraiment faire ça ? Demanda doucement Baekhyun.

            - Je le veux vraiment. J’en ai marre d’avoir à me cacher sans arrêt Baek, je veux pouvoir dire au monde entier que t’es à moi. Répondit Chanyeol d’une voix ferme.

            - Tu penses que ça va bien se passer ? Questionna Baekhyun en mordant sa lèvre inférieure.

            - Tant que t’es avec moi, peu m’importe leur réaction, dit Chanyeol, s’ils sont vraiment nos amis, ils l’accepteront.

            - T’as sûrement raison. Soupira Baekhyun, on devrait y aller.

 

            Ils se dirigèrent donc vers la cafétéria. Une fois devant, ils se lâchèrent la main, et avec un dernier regard, se dirigèrent chacun vers leur table.

 

            Du côté de Chanyeol, Jongdae le regardait arriver un grand sourire amusé aux lèvres, alors que Luhan semblait entouré d’une aura meurtrière qui inquiétait tout le monde et ne semblait pas avoir remarqué la soudaine présence de son ami, qui se racla la gorge.

 

            - Hum, bonjour. Dit-il.

            - Bonjour, chantonna Jongdae.

            - Pourquoi est-ce qu’il te regarde comme ça ? S’étonna Kris.

            - Pourquoi Luhan a l’air de vouloir tuer tout le monde ? Rétorqua Chanyeol.

            - Va savoir, soupira Junmyun.

            - Bon, j’ai quelque chose à vous dire … Marmonna Chanyeol, Je … Je suis en couple avec Baekhyun.

 

            Il retint sa respiration et releva les yeux vers ses amis.

 

            Baekhyun était arrivé à sa table comme d’habitude, s’était assit et avait regardé la table de son amoureux. Il semblerait qu’il l’ait annoncé, au vu de la réaction de Junmyun -qui semblait avoir du mal à retrouver sa respiration après s’être étouffé - et Jongin -qui avait recraché ce qu’il avait bu sur son amoureux.- ainsi que le grand éclat de rire de Jongdae.

 

            - Qu’est-ce qu’il se passe avec eux ? Demanda Minseok., les yeux rivés sur Jongdae.

            - Va savoir Soupira Sehun.

            - J’ai quelque chose à vous dire, les gens. Soupira Baekhyun.

 

            Tous se tournèrent vers lui, attendant qu’il parle.

 

            - Bon, c’était mon idée, je peux plus reculer maintenant, s’encouragea t-il.

 

            Il releva la tête et prit une grande inspiration.

 

            - Je sors depuis quelques temps avec Chanyeol, dit-il plus fort, et ça continuera comme ça peu importe ce que vous en pensez.

 

            Un silence s’abattit sur leur table jusqu’à …

 

            - Ah bah enfin, rigola Yixing.

           

 

 

 

           

Commentaire de l'auteur Aloooors ? :D
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales