Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

Five Senses. [KaiSoo] Auteur: Gaïa-sama Vue: 4957
[Publiée le: 2014-08-04]    [Mise à Jour: 2014-09-03]
13+  Signaler Romance/Mystère/Yaoi (HxH)/Amitié Commentaires : 62
Description:
Au fin fond d’une montagne à Jeju, une énorme bâtisse en brique rouge portait le nom de « Gaebal ». Désigné comme un organisme pour les orphelins, elle n’hébergeait cependant que des personnes un peu spéciales. Ouïe, vue, toucher, goût, odorat, capacités cérébrales, régénération, aspiration d’énergie, force… Tous les gens qui m’entouraient avaient, comme moi, développé une capacité, un peu plus que la normale. Ici, on nous apprenait à contrôler tous ces pouvoirs… Enfin je dirais plutôt, tous ces inconvénients.
Crédits:
L'histoire m'appartient, les EXO's non.
(A part Suho, j'avoue. ♥)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 07

[3935 mots]
Publié le: 2014-08-24Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Me revoilà déjà xD J'avais finis de l'écrire hier, mais j'ai préféré attendre pour le mettre ce soir... :3 Je sais pas quand je publierais le prochain, mais bientôt je vous le promets ! (Surtout vu la fin méchante que je vous offre! xD)

ECOUTEZ MOI CA https://www.youtube.com/watch?v=YLHpvjrFpe0&list=AL94UKMTqg-9BpeEDRd-SmrNWShpPXCzrN&index=15

C'est la playlist qui m'inspire à chaque chapitre :3 BREF. Y'a ... BEAUCOUP de révélations ici gniénénénéné. Donc bonne lecture ! :D

CHAPITRE 7





Sehun remit ses lunettes et nous fit signe de nous lever.

  • Venez, ils ont terminé et il faut qu’on parte d’ici au plus vite.

J’acquiesçais et me dépêchais de rejoindre Sehun. On retrouvait assez rapidement Kai et Tao, ils étaient tous les deux dans un sale état, et les personnes qui nous attendaient restaient sagement aux côtés de Tao. Je regardais Kai sans oser dire un mot. J’avais peur qu’il me réponde mal encore une fois, et aussi… En le voyant, je savais qu’il avait raison. Si c’était moi qui étais allé aider Tao, il me serait arrivé des choses pas très sympathiques. Encore une fois, Kai m’avait protégé… Et il s’était blessé.

  • Bon… On en fait quoi d’eux ? Rigola Tao

  • Attends… Souffla Sehun en s’approchant d’eux

Il posa une main sur la joue d’un de nos poursuivants et enleva ses lunettes avec l’autre. Il paraissait sérieusement intrigué.

  • Qu’est-ce qu’il y a Sehun ? Demandais-je lentement

  • C’est vraiment bizarre… Ils ne sont pas… Humain.

  • Hein ? M’étonnais-je

  • Approche.

J’approchais et me plaçais à côté de Sehun. Il se tourna vers moi en souriant et prit ma main pour la poser sur la joue du mec, comme il avait fait un peu avant. Sauf qu’à mon toucher, le poursuivant couina de douleur. Ses yeux virèrent au rouge et il tomba à genou. Je retirais rapidement ma main en reculant. Qu’est-ce que j’avais fait ? Je l’avais juste touché… Non ?

  • Kyungsoo, qu’est-ce que tu fais ? Je ressens leur douleur je te signale ! Couina Tao

  • J-Je… J’ai rien fait je… Je l’ai juste t-touché.

  • Tiens, c’est nouveau ça… Chuchota Kai

  • Quoi ? Qu’est-ce qui est nouveau Kai ? Demandais-je, pas rassuré

  • C’est un peu long à expliquer. On va essayer de trouver de quoi aller jusqu’à l’adresse de Suho et je vous expliquerais sur le chemin… Enfin je vais essayer. Soupira-t-il

J’acquiesçais sans vraiment y croire. Il y avait de nombreuses choses que Kai devait nous expliquer… Et ça faisait un petit moment que j’attendais qu’il le fasse.

  • Bon ça ne me dit pas ce que j’en fais de ceux l-…

  • PUTAIN ! IL EST PASSER OU ?! Criais-je

Le mec que je venais de toucher venait juste de disparaitre devant mes yeux. Je le touchais, il réagissait bizarrement et maintenant il disparaissait ?!

  • C’est quoi ce bordel… ? Se demanda Kai à lui-même

  • Tao, la douleur est supportable ? Demanda Sehun

  • Ça devrait aller… Soupira Tao

  • Bon, alors Kyungsoo touche les cinq restants…

  • T’es sérieux Sehun ? Et Tao ? Il va avoir mal et…

  • C’est bon, ne t’inquiète pas Kyungsoo ! Souria Tao

Je soupirais en regardant nos poursuivants et m’approchais doucement. Je levais la main et la posais sur l’épaule du premier. Il réagit exactement de la même manière que le précédent et tomba à genoux. J’attendais de voir s’il disparaissait aussi, quand Kai me prit la main.

  • Kyungsoo… Il faut se dépêcher d’accord ? Touche les tous rapidement et on s’en va.

J’acquiesçais doucement avant de prendre une grande inspiration. Je marchais rapidement devant eux, faisant attention de bien faire entrer ma peau en contact avec la leur et essayant d’oublier les cris de Tao.

  • Voilà, c’est bon Tao n’a plus mal d’accord ? Chuchota Kai

  • O-Oui…

Il glissa ses doigts dans les miens en me souriant et on partait en direction de la sortie. Il fallait qu’on trouve un bus, ou n’importe quoi… Mais il fallait trouver un moyen d’atteindre l’endroit où était Suho.

Luhan me prit le papier avec l’adresse des mains et s’avança un peu plus. Il regardait un peu partout autour de lui et alla s’adresser à une petite dame assise sur un banc. Je l’entendais converser en Chinois, et du coup, je ne comprenais absolument rien. Je souriais.

  • Pourquoi tu souris ? Demanda Kai

  • Mmmh. J’avais oublié de Luhan était Chinois…

  • Oh il est Chinois ?! Ça va être plus pratique, c’est cool…

  • Hé ! Moi aussi je suis Chinois ! Bouda Tao

Je souriais et vis revenir Luhan avec la dame, tout sourire.

  • Hé, cette dame à un petit camion, elle dit qu’elle peut nous emmener à cette adresse… Juste une chose.

  • Oui ? Demanda Sehun

  • Elle m’a dit que cet endroit hébergeait des tonnes de scientifiques et de médecins. C’est un peu comme une seconde petite ville… Alors après il faudra chercher tout seul.

  • Ok… Ce n’est pas grave, tant qu’elle peut nous emmener jusqu’à l’entrée du truc…

  • Alors venez ! Souria Luhan

On le suivait jusqu’à un petit camion rouge. Il n’y avait que deux places à l’avant, le reste était ouvert sur l’extérieur, mais on pouvait facilement s’y asseoir. La dame nous montra l’arrière en souriant et prit place à l’avant. On s’asseyait tous dans le petit coffre en soupirant. On ne s’en était pas si mal sorti jusqu’ici…

Le camion démarra et un petit vent fouettait mon visage. J’étais bien là, c’était un peu bruyant, mais je me sentais tout de même apaisé. Ma main dans celle de Kai, le soleil, Suho qui n’était plus très loin…

  • Donc Kai, explique nous ce que tu sais… Parce-que je t’avoue qu’on est un peu perdu la… Soupira Sehun

  • Euh… Je vais essayer de vous le dire, sans trop en dire… Kyungsoo a quelque chose en lui qui ne lui appartient pas. Je pense que sa capacité auditive, il l’a depuis le début… Mais pour ce qui est d’autres choses qu’il ne connait sûrement pas encore, ça appartient à… Quelqu’un d’autre.

  • Hein ?

  • Comment est-ce que je pourrai avoir quelque chose qui ne m’appartient pas ? Demandais-je un peu perdu

  • Je ne peux pas en dire plus pour le moment… Sache juste que je sais comment gérer tes crises… Et c’est le plus important.

  • Et le coup des passeports ? Comment tu as fait pour pouvoir les faire ? Demanda Luhan

  • Haaaa… Soupira Kai

  • Et aussi pourquoi t’es revenu 15 ans après et blessé ? Rajoutais-je

  • Vous êtes chiant ! Rigola Kai

  • Non, c’est toi qui cache trop de choses ! Boudais-je

  • C’est pour mon côté mystérieux… Ça a l’air de plutôt bien marché !

Il leva la main et montra nos doigts entrelacés. Je rougissais et tournais la tête de l’autre côté. Il rabaissa le bras, mais caressait doucement ma main avec son pouce.

  • Avant de venir à l’orphelinat, je travaillais dans la vente d’informations.

  • C’est-à-dire ? Demanda Luhan

  • J’avais à ma disposition pas mal d’ordinateurs. Dessus j’avais les données de beaucoup de beau petit monde, surtout les personnes les plus importantes. Ensuite, des gens m’appelaient et je devais estimer un prix pour un certain nombre d’informations. Et puis une fois l’accord de passé, je m’occupais de le transférer sur des clés USB non copiables.

  • Mais… C’est légal comme travail ça ?

  • Bien-sûr que non. J’ai obtenus les trois quart des informations en piratant des comptes… Et donc, je devais souvent changer d’endroit, parfois même de pays. D’où les faux passeports. Je ne travaillais pas sous mon vrai nom, donc il me fallait de faux passeports, une fausse identité… A chaque fois que je sortais du pays.

  • Wooooow…

  • Mais du coup, pourquoi tu as du t’en aller ? Si tu avais une fausse identité… Les gens de l’orphelinat n’auraient pas dû te trouver.

  • Ça, je ne peux pas vraiment le dire… Vous le saurez aussi plus tard.

Luhan avait la bouche ouverte et les yeux énormes. Il n’en revenait apparemment pas. Personnellement, j’étais un peu chamboulé par toutes ces révélations, mais ça ne m’étonnais pas plus que ça. Surtout étant donné l’état dans lequel il était arrivé après avoir demandé les passeports…

  • Ah, et pourquoi tu étais blessé alors ? Demandais-je doucement

  • Avant de partir à l’orphelinat, j’ai fait quelque chose d’interdit… M’enfin. J’ai eu de la chance, les passeports c’est Lay qui les faisait et c’était un de mes amis. Si ça n’avait pas été lui, j’aurais même pu y passer ! Rigola-t-il

J’ouvrais grand les yeux. C’était à mon tour de ne pas en revenir. Il rigolait sérieusement en disant qu’il aurait pu y passer ?

  • Ne fais pas cette tête de hibou. C’est comme ça, dans ce travail tu obéis ou tu meurs. Mais bon… T’es bien payé ! Et crois-moi, sans ça…

  • Sans ça ?

  • Je suis con, je ne peux pas dire la suite ! Rigola-t-il

Je soupirais et m’occupais de regarder un peu le paysage. En y réfléchissant, je ne connaissais rien de Kai… Je m’étais attaché à lui pour quelles raisons ? Parce-qu’il m’apaisait ? Parce-que grâce à lui, je pouvais m’évader quelques minutes de mon monde bruyant ? Ou est-ce que c’est parce-qu’il semblait vouloir me protéger ? Je me sentais en sécurité près de lui, mais je ne savais même pas pourquoi il voulait autant prendre soin de moi.

Une autre question me trottait dans la tête… Pourquoi cette photo le rendait si nerveux ? Pourquoi j’avais l’impression d’avoir déjà vu le petit enfant qui semblait être Dae Ho ? Cette histoire m’obsédait. La date sur la photo… 1996… Je ne me souvenais d’absolument rien avant 1996…

Et cette histoire de chose qui ne m’appartenait pas me faisait peur. J’avais des réactions étranges depuis un petit moment. En plus de ma faiblesse, je n’étais pas obligé de respirer sous l’eau, je pouvais faire disparaitre des gens… Qu’est-ce qu’il m’arrivait ? J’avais l’impression de ne même pas me connaitre moi-même.

  • Ca va Kyungsoo ? Chuchota Kai

  • O-oui…

  • Ne t’inquiète pas, tu sauras bientôt tout d’accord ?

  • Promets-moi juste une chose…

  • Quoi donc ? M’étonnais-je

  • Ne m’en veux pas…

  • Hein ? Pourquoi je t’en voudrais ? Qu’est-ce que tu as fait ?

  • Tu verras bien. Ah et n’oublie jamais ça.

  • … ?

Il s’approcha doucement de moi et posa lentement ses lèvres sur les miennes. Mon cœur accéléra tout de suite, mes mains prenant place automatiquement autour de son cou… Mais il s’écarta bien trop vite, me laissant une impression de vide.

  • C’est à toi que je suis attaché. D’accord ? Juste à toi, Kyungsoo.

  • J-Je… Je ne comprends rien…

  • C’est pas grave, tu auras le temps pour ça…

Il me sourit tristement avant de passer sa main dans mes cheveux doucement. Je fronçais les sourcils en essayant de comprendre, et vis Tao qui me fixait. Je penchais la tête en lui faisant un signe pour lui demander s’il y avait un problème, il secoua doucement la tête avant de fixer son regard ailleurs. Qu’est-ce qui lui arrivait à lui aussi ?

La fin du voyage se passa dans le silence, chacun réfléchissait ou se reposait de son côté. Je n’avais pas osé regarder Kai de nouveau, et ne rien comprendre m’agaçait. On arrivait à l’entrée de ce qui paraissait une petite ville, Luhan remercia la dame qui nous donna quelques trucs à manger et on la regardait repartir avant de se tourner vers cet endroit… Bizarre.

Des maisons s’étalaient un peu partout en face de nous, et de grands escaliers commençaient au milieu d’une place. Ces escaliers menaient à un énorme bâtiment sur une colline. Mais quelque chose clochait… Il n’y avait absolument personne. Aucun signe de vie, la petite ville paraissait morte.

  • Ça paraît bien trop facile… Dit lentement Tao

  • Je vois des gens, mais ils sont tous enfermés dans les maisons. Je ne sais pas s’ils nous laisseront entrer… Soupira Sehun

  • Je sens l’odeur de Suho ! S’exclama Kai, un grand sourire aux lèvres

Je me retournais vivement vers Kai. Il sentait Suho… Ça voulait dire qu’il était là, pas loin. On ne s’était pas trompé, on touchait au but !

  • Où ? Où est-ce qu’il est ?

  • Calme-toi Kyungsoo, on dirait un petit chien ! Rigola Luhan

  • Il est dans le bâtiment là-bas…

Je regardais le bâtiment qui était surélevé par la colline. Il ne m’inspirait vraiment pas confiance. D’autant plus qu’il ne semblait pas être protégé, et que ça ne pouvait pas être vrai. Ils étaient au courant de notre évasion, des mecs nous avaient poursuivis depuis la Corée… Alors pourquoi est-ce qu’ils nous laisseraient entrer aussi facilement maintenant ?

  • Ca ressemble à un gros piège … Dis-je doucement

  • C’est exactement ça. Répondit Kai, Mais je crois que pour voir Suho, il va falloir tomber dedans…

  • C’est-à-dire ? Demanda Tao

  • C’est-à-dire, se laisser capturer. Je pense qu’il n’y a que ce moyen pour rentrer dans le bâtiment. Alors on va avancer, on va faire semblant de se battre et de se faire capturer. Par contre on va devoir se séparer…

  • Je ne pense pas que se séparer soit une bonne idée… Hésita Luhan

  • On n’a pas le choix, mais on va le faire en réfléchissant… Sehun tu vois tout, et Luhan tu peux entendre les pensées… Je pense que Sehun et Kyungsoo devaient aller ensemble, Luhan et moi aussi. Tao peut contrôler tout le monde, donc il devrait aussi aller avec Sehun et Kyungsoo.

  • HEIN ? Mais du coup nous on est que deux ! Couina Luhan

  • Ouais, mais moi j’ai beaucoup de force ! Souria Kai

  • Et pourquoi Sehun et moi forcément ensemble ? Demandais-je curieux

  • Parce-que Sehun voit les mecs bizarres, et toi tu les fais disparaitre ! Rigola Kai

  • Oh…

On se regroupait comme l’avait dit Kai et se regardait une dernière fois avant de se retourner. J’allais avancer, quand Kai me pris la main et me tira vers lui. Je me retrouvais contre lui, la tête contre son torse. Je posais timidement mes mains sur son dos et attendais. Il passa une main dans mes cheveux et amena mon front jusqu’à ses lèvres qu’il déposa doucement dessus.

  • Fais… H-Hem. F-Fais attention… Chuchota-t-il gêné

Je souriais et acquiesçais.

  • Aller c’est parti… Soupira Sehun

On partait en direction des maisons tandis que Kai et Luhan allaient directement vers les escaliers du bâtiment. Sehun, Tao et moi arrivèrent à la première maison sans encombre. Personne n’était sur le chemin, pas de mec bizarre, personne. Je tentais d’ouvrir la porte, mais elle était fermée à clé. Pourtant j’entendais des personnes parler derrière les portes, et Sehun voyait leur silhouette aussi…

Je tapais doucement et attendis. D’un coup, tout le bruit se stoppa. Les personnes qui étaient à l’intérieur venaient de se taire toutes d’un coup. Un vieil homme ouvrit lentement la grosse porte en bois et une expression indescriptible prit place sur son visage. Il semblait étonné, apeuré aussi… Et il n’arrêtait pas de me fixer.

  • E-Euh… Excusez-moi, mais on voudrait rencontrer la personne qui tient le bâtiment du fond… Demandais-je doucement

  • Toi… Souffla le vieil homme

  • J-Je… Oui ?

  • Dégage d’ici. Ne revient plus jamais. Ne retouche plus une seule partie de ma maison.

  • H-Hein ? M-Mais qu’est-ce que j’ai fait ? Vous me connaissez ?

  • Ne fais pas l’innocent, la couleur de tes yeux dit la vérité pour toi.

Et sur cette phrase il claqua la porte. Je me tournais vers la vitre d’à côté et remarquais que mes yeux étaient de nouveau rouge…

  • Sehun… Ça recommence… Soupirais-je

  • Est-ce que ça va ? Ça te fait mal comme la dernière fois ?

  • N-Non… Pour l’instant ça va. Mais je ne comprends pas, pourquoi semblait-il me connaître ?

  • Je ne sais pas… Enfin, il faut se dépêcher d’avancer. Dis-nous juste si ça ne va pas, d’accord ?

  • O-Ouais…

On continuait d’avancer, essayant de taper à la porte de chaque maison, mais ils s’emblaient tous s’être passé le mot puisque plus aucun n’ouvrit la porte. Par contre, mes yeux commençaient à me bruler, mon ouïe était de nouveau perturbée mais j’avais l’impression que j’avais énormément de force…

  • Je… Tao, Sehun, il faut que je trouve de l’eau.

  • Merde… Couina Tao

  • Attends y’a une fontaine sur la place, si on se dépêche on y sera en deux minutes… Ça ira ?

  • Ouais ça ira… Soupirais-je

On se dépêchait donc d’aller jusqu’à cette place, mais avant d’avoir pu atteindre la fontaine, une dizaine de mecs bizarres nous avaient bloqué le passage. Sehun me fit un signe de tête pour me dire qu’ils étaient bien bleus, comme ceux de l’aéroport et Tao s’approcha rapidement pour en enlacer un, mais il vola sur quelques mètres avant d’atterrir violemment dans le mur d’une maison.

Je regardais la scène sans comprendre, mes yeux commençaient à pleurer, je n’entendais plus rien correctement et en plus ils se permettaient de me boucher le passage et de faire du mal à Tao ?

Je sentais une intense colère m’envahir, comme une énorme poussée d’adrénaline. Je me sentais bien, j’avais l’impression d’être beaucoup plus fort. Les mecs se déplaçaient lentement, je pouvais les avoir. Je n’avais qu’à les toucher… Je m’avançais et me dirigeais lentement vers eux quand j’entendis Sehun crier :

  • Kyungsoo ! Ils sont beaucoup plus forts que ceux de l’aéroport !

Je souriais à m’approchais du premier. Il leva le bras, mais beaucoup trop lentement. Je l’attrapais pour le stopper et le vis tomber à genoux. J’allais faire la même chose au suivant, quand des tonnes d’autres arrivèrent de tous les côtés. Une personne un peu plus grande au centre. Cinq personnes me bloquèrent les bras, il y avait tellement de monde autour de moi que je ne pouvais plus voir Tao ni Sehun.

La personne un peu plus grande s’approcha de moi et pris ma tête entre ses doigts pour mieux regarder mes yeux. Elle souriait puis se mit à rire bruyamment.

  • Je n’aurais jamais imaginé que ça se mette à fonctionner aussi tardivement !









Je me réveillais douloureusement. J’avais mal partout, à la tête, partout dans les membres mais le pire était mes yeux. Je ne savais même pas si je pouvais les ouvrir, ça me brûlait à un tel point que s’en était limite insupportable. Je tentais donc de me remettre assis les yeux fermés, quand je sentais que je prenais appuis sur quelqu’un.

Je sursautais et tentais d’ouvrir les yeux, mais…

  • Ta vue à changer non ? Rigola une voix que je connaissais bien

  • S-Suho ?!!

  • Calme-toi Kyungsoo, il ne faut absolument pas que tu t’excite dans ton état…

  • Q-Qu’est-ce que j’ai ? Pourquoi je vois comme ça ? Pourquoi ça me fait mal ?

  • Ton corps commence à accepter la chose que tes parents t’ont injecté… Soupira Suho

  • M-Mes parents ? Tu connais mes parents ? Et pourquoi est-ce que ces gens t’ont enlevé ? Est-ce qu’ils t’on fait du mal ? Pourquoi est-ce que tu voulais qu’on parte de l’orphelinat ? Et comment tu as eu tout cet argent ?

  • Héééé ! Kyungsoo doucement les questions ! Rigola Suho, pour le moment il faut qu’on s’occupe de toi. C’est dangereux que tu restes comme ça… Est-ce que tu peux te lever ?

  • Tu veux dire, me mettre debout ?

  • Oui…

Je tentais de me lever, mais mon corps ne semblait pour vouloir répondre. Je levais le bras pour prendre appuis sur le mur, mais ma force avait disparu, comme la dernière fois… Et j’avais beau regarder autour de moi, je ne voyais pas d’eau.

  • Bon c’est bon, je vais t’aider…

Suho prit un de mes bras et le passa autour de ses épaules avant de me soulever. J’avais l’impression d’être une poupée, je ne pouvais plus rien contrôler. J’étais juste physiquement mort. Suho m’emmena au fond de ce qui ressemblait à une prison, il me fit me rasseoir et s’accroupi en face de moi.

  • Ecoute, ça va être douloureux, mais on est obligé de le faire alors… Ne m’en veut pas d’accord ? Souria Suho

Douloureux ? C’est-à-dire douloureux comment ? Je vis Suho sortir une petite bouteille d’eau de derrière une pierre, il m’ordonna de pencher la tête et de laisser mes yeux ouverts, ce que je fis. Et il versa l’eau de la bouteille dans mes yeux, avant de rapidement redresser ma tête et appuyer sur mes paupières closent.

C’était atroce. Je ne pouvais même pas décrire la douleur que j’avais ressentie à ce moment. Comme si on venait de me verser de l’alcool et non pas de l’eau. Suho appuyait incroyablement fort sur mes yeux et m’empêchait de les rouvrir.

La douleur s’arrêta d’un coup, je retombais sur le dos, la respiration et le cœur qui s’étaient accéléré comme jamais. Je ne voulais pas ouvrir les yeux une nouvelle fois, j’avais peur que ça recommence… Mais j’entendais de nouveau correctement. Je sentis Suho s’allonger à côté de moi en soupirant.

  • Il fallait que ça arrive maintenant ça hein… C’est pas vrai ça…

  • Suho… Couinais-je

  • Quoi ?

  • Pourquoi j’ai l’air d’être le seul à ne pas savoir ce qu’il m’arrive ?

  • Je vais te le dire… Soupira Suho

J’ouvris les yeux sous la surprise. Je ne m’attendais pas à ce qu’il cède aussi facilement. Je tournais ma tête vers lui et attendais qu’il commence ses explications.

  • Je ne sais pas si tu te souviens, mais on est arrivé à l’orphelinat ensemble…

  • Oui ?

  • Avant d’être dans cet orphelinat, on était déjà ensemble.

  • Q-Quoi ?!

  • Tu ne t’es jamais demandé la raison pour laquelle je continuais de te suivre ? Tu ne te souvenais pas, je le savais. Alors j’ai décidé de faire comme si on ne s’était jamais vu avant… Mais en fait, j’étais le fils d’un médecin qui travaillait avec ton père.

  • H-Hein ?

  • Ton père et mon père travaillaient sur un projet assez glauque. Nos mères étaient d’accord avec ce projet, tout simplement parce-qu’ils étaient tous les quatre fascinés par le fait que ce soit réalisable.

  • Et ce projet… C’était quoi ?

  • Ils ont créé un enfant.

  • H-Hein ?

  • Ils ont créé un enfant de toute part. Sauf qu’au lieu que ce soit un enfant normal, ils ont fait en sorte qu’il ait toutes les capacités des cinq sens en lui seul.

  • Mais c’est… C’est…

  • Horrible. Ce gamin n’avait rien demandé à personne… Au début tout se passait bien, il se développait bien. Mais à partir de ses deux ans, il a commencé à avoir quelques problèmes. Son corps ne tenait pas le coup, il y avait trop de choses qui le poussaient à bout. Imagine un gamin de deux ans avec ton ouïe, en plus des Yeux de Sehun, de l’odorat de Kai et de la capacité de Tao et Luhan.

  • Ouah…

  • Cet enfant, il s’appelait Dae Ho.

  • HEIN ? Mais alors… C’est l’ami de Kai ? Et Kai était avec nous aussi ? Je le connaissais déjà ?

  • En réalité non. On était assez reculé par rapport aux autres enfants… « Comme nous ». Nos parents nous écartaient le plus possible des autres, donc tu n’avais jamais vu Kai… Mais Dae Ho si. Tu t’entendais plutôt bien avec d’ailleurs. On allait souvent s’amuser chez toi avec lui.

  • Et du coup il lui est arrivé quoi à cet enfant… ?

  • Kyungsoo, est-ce que tu connais ton nom de famille ?

  • Euh ouais, DO ?

  • DO… D.O. Si tu le dis en Français, ça donne Dae Ho.

Je me redressais d’un coup. J’étais déjà chamboulé par toutes ses paroles, mais je ne comprenais pas vraiment le message qu’il voulait me faire passer. Est-ce que c’était moi, ce Dae Ho ? Pourquoi est-ce que mon nom était similaire à son prénom ?

  • Je… Je ne comprends pas très bien. C’est moi cet enfant ?

  • Non… Enfin, presque pas.

Je fronçais les sourcils, je ne comprenais plus rien.

  • Le doyen de l’orphelinat m’a envoyé en France pour que je puisse utiliser mon cerveau à bon escient. J’étais ultra surveillé, en réalité je n’ai aucune photo de la France, je n’avais pas le droit de sortir. Le truc, c’est que je sais ce que tu… « es » depuis petit. Je l’ai entendu et je ne l’ai jamais oublié. Je voulais attendre d’être à l’étranger pour faire des recherches là-dessus, mais je ne pouvais pas étant donné ma surveillance… Jusqu’au jour où Kai est venu apporter des infos à une personne de la maison où j’étais…

Commentaire de l'auteur Et n'hésitez pas à commenter ! D'ailleurs un grand merci à mes commentatrices fidèles héhé...
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales