Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 184 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 115 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1723 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

ANGER
[Histoire En hiatus]
Auteur: Levy-chan Vue: 13472
[Publiée le: 2016-01-06]    [Mise à Jour: 2018-02-19]
13+  Signaler School-Fic/Amitié/Tranche de vie/Lemon Commentaires : 23
Description:
Je m'appelle Kang Haneul, ma vie ressemble en ce moment à celle d'un drama. Vous voyez le riche et la servante? Voilà ce qu'il m'arrive. Et je déteste ça. Seulement, je me fiche tellement de tout que je continue ma vie routinière tranquillement. Et même lorsque Park Chanyeol, le fils de mes employeurs, fait de moi son esclave sexuelle, son objet qu'il manipule tous les jours, je continue ma vie. Bref, ma vie ressemble à un drama et vraiment je déteste ça.

Je reviens avec une nouvelle fiction. Je l'ai en tête depuis Noël alors fallait que je la tape. Cette fois, j'ai pris Chanyeol. Je sais pas pourquoi, je trouvais que le rôle lui allait plutôt bien. Je tiens à prévenir tout de même que cette histoire contiendra presque à chaque chapitre du lemon, un langage plutôt grossier, vulgaire. J'y vais au feeling, donc je posterais irrégulièrement. En espérant que ça vous plaise !

[JE SUIS RESPONSABLE DE CE QUE J’ÉCRIS PAS DE CE QUE VOUS LISEZ]
Crédits:
Kang Haneul et son amie ChaeLin sortent tout droit de mon imagination. Ainsi que toute l'histoire.
Park Chanyeol ne m'appartient pas.
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

Le sexe de l'enfant

[2915 mots]
Publié le: 2018-02-19Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Enfin le chapitre 35 ! Je suis un peu en retard, désolée ! J'espère que ce nouveau chapitre vous plaira !!

Je regarde Chanyeol choisir le lit de notre futur enfant. J’ai rendez-vous à l’hôpital pour une échographie qui nous donnera le sexe de l’enfant. On a parié. Je suis persuadée que c’est une fille, il croit dur comme fer que ce sera un garçon. Alors on a parié. Rien de bien fou. Si je gagne, il a promis de ne pas râler lorsque j’ai des envies spéciales au niveau de la nourriture et de l’heure à laquelle je réclame à manger. S’il gagne, il a le droit de faire toute la décoration de la chambre de l’enfant. J’espère gagner, car ses goûts sont beaucoup trop bizarres. Et attendre l’heure du rendez-vous me met un peu sur les nerfs. Nous avons arpenté le magasin pendant une heure avant de se décider sur la couleur du lit. Il sera blanc. C’est plus simple. Et à un moment, ce serait bien qu’on achète le reste. Déjà cinq mois que l’enfant se développe dans mon ventre. Mais on a du mal à prendre des décisions. On ne voulait pas connaitre le sexe de l’enfant, mais les futurs grands-parents sont pressés de savoir et au final nous aussi. Alors nous nous sommes décidés à prendre ce rendez-vous. Je me demande si nous sommes réellement prêts pour ça. En tout cas, Chanyeol l’est certainement plus que moi. J’ai peur. Extrêmement peur d’être une mauvaise mère, de ne pas y arriver. Je sais que Chanyeol est là pour moi. Mais j’ai cette peur au fond de moi qui ne me quitte pas. Rajoutons en plus le stress du mariage. Je sens la syncope se pointer dans pas très longtemps. Dans un mois, nous allons nous dire oui. Dans un mois déjà. J’ai fait modifier ma robe, mais le mois prochain, je vais devoir demander de nouvelles modifications. Sinon mon ventre ne passera jamais dans la robe. Beaucoup trop de stress en moi, je vais finir par craquer. Un peu comme tous les soirs d’ailleurs. Et à chaque fois que je fond en larmes pour tout et n’importe quoi, Chanyeol panique un peu. Et c’est quand il panique que je pars très souvent en fou rire. Il ne comprend plus rien à chaque fois.


« Haneul ! »

« Hum ? »

« Tu ne m’écoutes pas »

« Exact. Tu disais ? »

« Je disais qu’on pouvait partir. Le lit sera livré en fin d’après-midi. On peut aller au rendez-vous. »

« Ah … Allons-y alors »

« Tu as peur ? »

« De ? »

« De savoir le sexe de l’enfant »

« Pas du tout. Je vais gagner »

« J’en doute fort. Les Park ne font que des garçons en aîné »

« Tu m’emmerdes tu le sais ? »

« Depuis qu’on se connait je sais » sourit Chanyeol.


Il m’attrape par la taille et me pousse hors du magasin. Il m’ouvre la porte de la voiture et je m’installe. Il prend place côté conducteur et nous prenons la direction de l’hôpital. Je fais des prières. J’ai vraiment envie de gagner pour une fois. Juste cette fois. Bon j’ai gagné de nombreuses batailles depuis le début de ma vie sur Séoul. Mais je veux gagner ce pari. Juste pour le voir ravaler ses phrases pour m’envoyer chier quand je le saoule avec mes envies. Juste pour ça. Si jamais il gagne, je vais être la fiancée la plus chiante du monde, pire que ce que je fais déjà. S’il gagne, je pense même qu’il va annuler le mariage tellement je vais le saouler. Je ris toute seule. Je ressemble presque à une folle. Mais le stress prend le dessus. Chanyeol gare la voiture et nous voilà dans la salle d’attente à patienter. Je n’aime pas ça. Je regarde autour de moi. Certaines des femmes présentes sont bien rondes. Certainement presque à terme. Mais ce qui m’agace, ce sont leurs regards tournés vers Chanyeol. Mes hormones sont au taquet, alors ma jalousie est aussi devenue affreuse. Mais Chanyeol se fiche pas mal des regards posés sur lui. Une de ses mains est posée sur mon ventre et il s’amuse à poser son oreille contre. Il essaie d’interagir avec notre enfant. Il lui parle très souvent. A chaque fois qu’il rentre du travail, quand nous allons au lit. Même quand on fait l’amour. Et ça me fait rire parfois. Je le trouve tellement mignon quand il fait ça. Je souris malgré moi et lance un regard noir aux autres femmes présentes dans la pièce. Certaines détournent le regard, d’autres continuent de le regarder alors je m’oblige à faire le vide dans ma tête. Autant les ignorer c’est mieux. Sinon je vais hurler. Puis la salle se vide petit à petit. Mon rendez-vous approche. Et lorsque c’est mon tour, Chanyeol se lève d’un coup. Beaucoup trop impatient. Il serre la main du monsieur qui vient d’appeler mon nom. Je me lève à mon tour et le suit jusque dans la salle. Il me demande de m’allonger et de relever mon haut. Il baisse un peu mon pantalon. Le gel qu’il étale sur ma peau me file des frissons. C’est froid ! Il passe sa machine sur mon ventre.


« Je vais d’abord écouter son cœur. Ensuite je vais le mesurer et pour finir, vous apprendrez le sexe de votre enfant. » explique-t-il.

« On ne peut pas d’abord savoir le sexe ? » demande Chanyeol.

« Yeol ! »

« Okay, okay »


Il bat en retraite et s’assoit sur la chaise posée à mes côtés. Il serre ma main avec la sienne. Il est pressé je le comprends. Je le suis aussi désormais. Il m’a contaminé. Je le déteste. Je n’ai plus de patience en plus. Merci les hormones en panique. Le son des battements de son tout petit cœur emplit la pièce. J’ai les larmes aux yeux tellement je trouve ça beau. Je serre la main de Chanyeol un instant avant de me détendre et de calmer mes larmes. Le médecin mesure mon bébé puis il se retourne vers nous en souriant. Il est temps d’avoir la réponse. Je suis impatiente. Chanyeol aussi. Il tourne l’écran un peu plus vers nous et commence à chercher. Le bébé n’est peut-être pas dans la bonne position. Je prie. J’ai besoin d’une réponse.


« Ah voilà ! Quel petit coquin, il ne voulait pas nous laisser voir son sexe. »

« Alors, c’est un garçon ou une fille ? » demande Chanyeol.

« Un petit garçon et en bonne santé » sourit le médecin. « Bien, je vous revois le mois prochain pour un petit check-up »


Il se lève, attrape du papier et essuie mon ventre. Il m’en donne pour que je nettoie toute seule ce qui reste. Chanyeol attend que l’homme sorte pour exploser de joie. Il m’embrasse et saute partout.


« Je te l’avais dit ! » sourit-il.

« Ouais ouais »

« J’ai gagné. Je m’occupe de la décoration »

« Je sais. Tu as gagné c’est bien. Mais moi, je n’ai jamais dit que je serais moins chiante tu sais »


Il s’arrête assez vite et me regarde.


« Ah non ! »

« Oh que si Yeol »


Et ça me fait rire de voir sa tête déconfite. Je me lève de la table et baisse mon haut. J’attrape mon sac à main et le suit hors de l’hôpital après être passés par le secrétariat. Le retour se fait rapidement. Et quand nous arrivons devant notre immeuble, une camionnette du magasin où nous étions un peu plus tôt stationne. Chanyeol se gare rapidement et va à la rencontre des livreurs. Je sors de la voiture et monte jusqu’à l’appartement. Les livreurs et Chanyeol arrivent juste après. Ils déposent les cartons du lit pour notre enfant dans la chambre que leur désigne mon fiancé. Ils repartent aussi vite. Et Chanyeol s’attaque au lit. Mais évidemment, comme je me doutais, il n’est pas doué. Même la notice ne l’aide absolument pas. Il ne comprend pas et se met assez vite à râler. Je n’avais pas envie de l’aider, je suis fatiguée. Mais l’entendre se plaindre me tape sur le système. Alors je le sors de la chambre et attrape un tournevis. Je vais le faire moi-même. Et il n’ose pas mettre un pied dans la pièce. Il voit bien ma tête et il sait qu’il ne doit en aucun cas me parler. Sinon il risque de prendre une planche dans la tête. Et il risque fortement de le regretter. Puis finalement, assembler ce lit m’occupe l’esprit. Un garçon. Je vais avoir un garçon. Enfin nous. Un mini Chanyeol. Il va être bien chiant je le sens. Mais je sais que fille ou garçon, cet enfant je l’aimerais comme jamais. Mais je sens aussi que ce mini Chanyeol va me causer beaucoup de soucis. Quand je vois le mien, je n’ai pas forcément de mal à imaginer cet enfant plus tard. Mais je ne serais pas absente de sa vie, ni Chanyeol. Alors ce sera différent. Il sera respectueux, studieux et adorable avec les gens.


« J’ai fini ! Tu vois, ce n’est pas si compliqué » soupirais-je.

« C’est toi la meilleure » sourit Chanyeol en me serrant contre lui une fois debout.

« Je sais »

« Te la pète pas trop »

« Je fais ce que je veux. J’ai faim. J’ai envie d’un bibimpap. Celui du restaurant en bas de la rue. »

« J’ai compris. Je commande »


Je l’embrasse sur la joue. J’ai certes dit que je serais chiante mais pas tout de suite. Là, j’ai juste envie de passer un bon moment, sans me stresser, sans le faire paniquer, sans le blesser non plus. Chanyeol passe un coup de fil, commande mon bibimpap, s’en commande un aussi. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il risque de ne pas toucher à son bibimpap. Il risque de ne pas en voir la couleur même. J’ai faim. Beaucoup trop. Le livreur ne tarde pas et nous nous installons dans le salon. Chanyeol allume la télé et met un dessin animé. Il tente de s’habituer à ce genre de programmes pour notre enfant. Je trouve ça mignon et légèrement un peu con mais tant pis. J’avale à la vitesse de l’éclair mon plat et quand Chanyeol revient s’installer après être allé chercher une cuillère, le sien a aussi disparu, bien au chaud dans mon estomac.


« Tu n’as pas fait ça ? »

« Nous sommes deux tu l’as oublié ? » souriais-je.

« Non mais là, tu abuses Haneul ! Vraiment tu abuses » râle mon fiancé.


Je fais la moue un instant.


« Je vais passer une autre commande. Tu veux quelque chose ? »


Mon estomac répond à ma place. Chanyeol sourit et rit un peu avant de reprendre le téléphone et de nous commander à manger. Je ne sais pas ce qu’il prend. Ce sera la surprise.


« Bien. Du coup, c’est à moi de décorer la chambre. Que penses-tu de la peinture bleue foncée sur les murs ? »

« Non »

« Pourquoi ? Bleu c’est bien ! »

« Ce n’est pas vraiment original. Je te croyais plus original »

« J’aime les choses normales parfois tu sais ? »

« C’est sûr que dans cet appartement tout est normal »

« Oh ça va, je me suis un peu lâché j’avoue. Puis toi aussi » lance Chanyeol en se levant à l’entente de la sonnette.

« Pas tant que ça »

« Merci, gardez la monnaie. » dit Chanyeol avant de refermer la porte. « Comme si j’allais te croire. »

« Attend ! Pourquoi tu me demandes mon avis ? Je croyais que tu voulais que je ne sache rien »

« C’est vrai. Je voulais juste voir un peu ta réaction. » sourit Chanyeol.


Il s’installe sur le canapé et étale les sushis devant mes yeux. Je salive, je le sens. Je vais me jeter dessus comme si je n’avais encore rien avaler. Chanyeol tend un doigt vers moi et le secoue de gauche à droite. Il court ensuite dans la cuisine pour attraper des baguettes et un bol pour mettre la sauce dedans. Il revient en courant aussi. Il se jette presque sur le canapé avant même que je ne puisse toucher à un seul sushi. Je ris. Ça me fait rire sa façon de faire. Il me tend une paire de baguettes et commence à manger en hurlant top. Il est définitivement fou. Mais j’aime passer ce genre de moment. Sans disputes, sans prises de têtes, sans crises de nerfs, sans être jalouse pour rien. Parfois je me demande encore pourquoi il a choisi de m’aimer moi. Et quand je lui demande, il me traite d’idiote en souriant. Il me répète encore et encore que c’est comme ça. Qu’il m’aime parce que j’ai toujours été moi, que je n’ai pas menti sur ma personnalité. Juste sur mon statut social. Mais que ça, il s’en fichait pas mal. Que la seule chose qui l’importe c’est d’être avec moi, c’est d’être aimé par moi, c’est de se faire hurler dessus par moi. Qu’il ne veut rien d’autre. Il m’a avoué avoir peur de devenir père mais qu’il ferait tout pour être un bon père. Pas absent comme le sien. Il m’a promis d’être présent, d’être là quand je me sentirais dépassée.


« Mange » ordonne-t-il.

« Non sinon je vais tout manger »

« Mais vas-y »

« T’as presque rien mangé donc ne t’inquiète pas pour moi »

« Vous êtes deux donc tais-toi et mange » soupire Chanyeol en posant ses baguettes.

« T’es agaçant quand tu veux »

« Tu es habituée non ? »

« T’es vraiment chiant »

« Tu m’aimes comme ça »

« T’as bien de la chance »


Chanyeol fait semblant d’être choqué. Il se relève, part dans la cuisine et revient avec une assiette. Il y dépose les sushis restant dedans. Il retourne à la cuisine et revient cette fois avec un plateau. Il dépose dessus l’assiette, le bol de sauce et me le donne. Je le remercie avec un grand sourire. Il se réinstalle sur le canapé et se colle à moi. Il passe un bras sur mes épaules et me rapproche de lui. Il fixe son regard sur l’écran de la télé et me laisse manger tranquillement. Il va falloir qu’on profite de ces moments de calme. Bientôt il n’y aura plus de calme comme celui-ci. Bientôt, le mini Chanyeol va nous réveiller en pleine nuit, va nous empêcher de dormir, va nous priver de moments de calme pendant quelques mois. Mais je me fiche pas mal de ça. Notre vie sera encore plus remplie et comblée. Et il me tarde de l’accueillir ce petit bout. Il sera magnifique. Encore plus beau grâce aux gènes de Chanyeol. Je sais que ce n’est certainement pas l’homme le plus beau de la terre mais à mes yeux il l’est. Alors je sais que ce bout de chou sera magnifique. Je termine mon assiette et tourne la tête vers Chanyeol. Il me bloque un peu, je ne peux pas me débarrasser du plateau. Il me sourit et le fait pour moi.


« Demain je m’attaque à la chambre. »

« Oui et ? »

« Et bien, ça veut dire que demain tu vas devoir sortir toute la journée. J’ai prévenu ChaeLin pour qu’elle t’occupe » lance Chanyeol.


Je ne dis rien. Je suis contente qu’il fasse ça pour moi. Depuis que je suis enceinte et revenue ici, je ne suis pas sortit. Je reste avec Chanyeol ou seule quand il est au bureau, à bosser avec mon père. Je n’ai pas vu ChaeLin depuis un mois et j’avoue que ça me manque. Mais peut-être que je suis devenue un peu parano. J’ai peur de sortir sans Chanyeol, j’ai peur qu’on me bouscule, j’ai peur de tomber, j’ai peur de le perdre. Alors je ne sors pas sans Chanyeol. Je me sens en sécurité avec lui. Mais je me rends compte que je me suis énormément privée. De mes meilleurs amis surtout.


« Merci » répondis-je.

« C’est normal. Il faut que tu sortes. Tu vas te lasser de moi à force »

« Yeol, ça n’arrivera jamais ça »


Je le prends dans mes bras et l’embrasse sur la tempe.


« Du coup, j’ai plein d’idées pour la chambre. Je pense que tu vas être impressionnée ! »

« Bien sûr »

« Merci pour ta confiance » râle Chanyeol.

« Pardon, pardon haha »

« Tellement méchante »

« Tu sais qu’il faudrait aussi qu’on se penche aussi un peu plus sur notre mariage » lançais-je.

« Nos parents s’en occupe tu sais. Tout est terminé. La seule chose que nous avons à faire maintenant, c’est de patienter jusqu’à la date »

« Et ça ne te stresse pas ? »

« Un peu. Mais j’ai hâte. Hâte que tu deviennes madame Park. Tu seras encore plus à moi. J’ai hâte aussi que mini Chanyeol naisse. Que notre vie soit complète »


Mes hormones me travaillent. Je vais fondre en larmes dans très peu de temps. Maudites soient mes hormones. Je le serre encore dans mes bras et je laisse mes larmes couler. Chanyeol a pris l’habitude je crois bien. Il me rassure et finit par coller son oreille contre mon ventre. J’aime tellement ce moment quand il fait ça. J’aimerais que ça ne s’arrête jamais.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales