Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Imaginarium
    Editions L'Imaginarium
    Nb de signes : 240 000 - 500 000 sec
    Genre : imaginaire - steampunk - dystopie - science-fiction - fantastique - fantasy - uchronie
    Délai de soumission : 04/12/2020
  • Chaud comme la braise
    Revue Squeeze
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Collection Atlantéïs
    Éditions Exæquo
    Nb de signes :
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Arachno et autres phobies
    animal DEBOUT
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • La France des villes moyennes
    La Fabrique de la Cité
    Nb de signes : 10 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Emmenez-nous au bout de la Terre !
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : 5 000 - 100 000 sec
    Genre : récit de vie
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • K-Pop - K-Dramas
    K! World
    Nb de signes : 300 000 - 300 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/10/2020
  • Musique enchantée
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 05/01/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 184 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

Problème d'alimentation
 par   - 114 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour à toutes et à tous.

Désolé pour les interruptions réccurentes. Il y a un gros problème avec l'alimentation des serveurs. L'onduleur à laché.
Je les ai momentanément branché directement, mais ça eut dire qu'en cas de coupure de courant il faudra attendre que celui-ci revienne.

 


Lire la suite...
La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1723 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

EXO

ANGER
[Histoire En hiatus]
Auteur: Levy-chan Vue: 13470
[Publiée le: 2016-01-06]    [Mise à Jour: 2018-02-19]
13+  Signaler School-Fic/Amitié/Tranche de vie/Lemon Commentaires : 23
Description:
Je m'appelle Kang Haneul, ma vie ressemble en ce moment à celle d'un drama. Vous voyez le riche et la servante? Voilà ce qu'il m'arrive. Et je déteste ça. Seulement, je me fiche tellement de tout que je continue ma vie routinière tranquillement. Et même lorsque Park Chanyeol, le fils de mes employeurs, fait de moi son esclave sexuelle, son objet qu'il manipule tous les jours, je continue ma vie. Bref, ma vie ressemble à un drama et vraiment je déteste ça.

Je reviens avec une nouvelle fiction. Je l'ai en tête depuis Noël alors fallait que je la tape. Cette fois, j'ai pris Chanyeol. Je sais pas pourquoi, je trouvais que le rôle lui allait plutôt bien. Je tiens à prévenir tout de même que cette histoire contiendra presque à chaque chapitre du lemon, un langage plutôt grossier, vulgaire. J'y vais au feeling, donc je posterais irrégulièrement. En espérant que ça vous plaise !

[JE SUIS RESPONSABLE DE CE QUE J’ÉCRIS PAS DE CE QUE VOUS LISEZ]
Crédits:
Kang Haneul et son amie ChaeLin sortent tout droit de mon imagination. Ainsi que toute l'histoire.
Park Chanyeol ne m'appartient pas.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Nul en amour

[3495 mots]
Publié le: 2016-02-11Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

La rentrée c’est vraiment une plaie. Et encore ça fait deux jours maintenant. Je suis déjà fatiguée. Chanyeol recommence à m’appeler n’importe quand dans la journée pour se détendre. Quand il ne passe pas son temps libre à discuter avec Jisoo ou Sandeul de comment tomber amoureux d’une fille et de la faire tomber amoureuse, il ne cesse de m’appeler. Et rien n’est comme avant. Il est attentionné, doux et tout ce que je déteste de base. Mais je ne sais pas, je n’arrive pas à le repousser. Mes sentiments me gonflent en fait. Et le pire ce n’est pas ça. Hyeri est dans notre classe. Vous voyez la joie sur mon visage ? Et l’ambiance est devenue extrêmement électrique aujourd’hui. YooRah et Hyeri sont en train de se faire la guerre. Je vous raconte pas comme c’est horrible. Personne ne parle et on regarde tous la scène en ce moment. YooRah est en train de hurler sur une Hyeri impassible. C’est assez drôle, car l’une comme l’autre n’osent pas me provoquer mais elles sont violentes entre elles. Je regarde la scène, le regard perdu dans le vide. Je suis fatiguée et tout est de la faute de Chanyeol. Je pose ma tête contre mon bureau et allonge mes bras. Les deux autres crient toujours. Je me demande si elles vont en venir aux mains. Ce serait bien que Chanyeol intervienne et les calme. Après tout c’est à cause de lui qu’elles se disputent là. Mais monsieur est à son bureau et se délecte de la vue. Ça l’amuse de voir de nanas se battre pour lui. Je vais lui cracher dessus.


Je soupire et me lève mais je passe un peu inaperçue à cause des deux autres folles. Je traverse la classe et sors. De toute façon, on a pas cours là, alors à quoi bon rester et assister à un tel spectacle ? Je traverse le couloir et croise Sandeul dans les bras d’une jolie demoiselle. Je passe à côté et continue mon chemin. Je ne sais pas vraiment où je vais mais en tout cas j’y vais. Certains élèves trainent aussi dans le couloir. Certains me saluent, d’autres m’ignorent. Une demoiselle m’offre des chocolats. Je ne comprends pas là. Pourquoi ? Je les accepte et elle me sourit. Non, vraiment, je ne comprends pas là.


« Tu ne savais pas que tu avais un fanclub dans l’école ? » me demande ChaeLin en apparaissant à mes côtés.

« Pardon ? »

« Tu as un fanclub ma chère »

« Et en quel honneur ? »

« Je ne sais pas. Je crois que c’est parce que tu es première de toute l’école »

« On dirait un drama »

« Tu es un drama à toi toute seule. Ton histoire est un drama, je suis désolée »

« Dis pas ça, je vais vraiment vomir »


ChaeLin rit et me laisse seule pour rejoindre Jisoo. Ils sont mignons tous les deux. Je les observe un instant. Je les envie. Moi aussi je veux tenir la main de Chanyeol, moi aussi je veux qu’il m’embrasse discrètement comme ça, qu’il m’embête gentiment. Haneul tu t’égares ! Faut que je me calme un peu. Ça va plus. Je continue ma promenade de santé. Je croise quelques élèves, discute avec certains puis je finis devant l’infirmerie. Et si j’allais dormir ? Personne m’en voudra, si ? Non, mauvaise idée. Je fais demi-tour et repasse devant la classe. Hyeri et YooRah en sont venues aux mains. C’est pathétique. Elles se donnent en spectacle et Chanyeol regarde encore. J’en ai ma claque. J’entre dans la classe par la porte arrière et me poste devant Chanyeol. Il hausse les sourcils. Il semble surpris de me voir aussi proche. Je ne suis pas bien en plus. Mon cœur vient de partir en vrille. Les poings sur les hanches, je fronce les sourcils.


« Tu vas te décider à les arrêter un jour ? »

« Pourquoi ? »

« Parce que c’est à cause de toi qu’elles font ça »

« Et alors ? J’aime bien les voir se battre pour moi »

« Tu m’exaspères. Va les arrêter »

« Okay »


Il soupire mais s’exécute. Ses meilleurs amis s’esclaffent de rire. Je leur jette mon plus mauvais regarde te retourne m’assoir. Je suis épuisée. Les deux folles se calment enfin. Elles sont dans un sale état. YooRah réajuste ses cheveux et retourne s’assoir en ignorant Chanyeol. Quant à Hyeri, elle se colle à l’autre fou et fait semblant d’avoir mal. Il sourit et l’entraine avec lui hors de la classe. Elle lance un sourire vainqueur à YooRah et les deux disparaissent de mon champ de vision. Je n’aime pas ça mais je ne dis rien. Je me replace et sursaute. YooRah est face à moi.


« Quoi ? »

« Pourquoi tu la laisses approcher Chanyeol ? »

« Ah parce que ce qu’elle fait ça me regarde ? »

« Quand c’est toi qui est proche de lui, je m’en fiche. En même temps, tu bosses pour ses parents, donc vous êtes proches. Donc je ne suis pas forcément jalouse de toi. »

« Ne le prends pas mal mais je ne comprends pas »


YooRah soupire, attrape mon bras et me traine hors de la classe. Les gens et leur passion qu’ils ont de me trainer comme une vulgaire poupée de chiffon. Elle se stoppe assez loin de la classe et se retourne vers moi.


« Je ne comprends pas pourquoi tu la laisses être aussi proche de lui alors que tu es amoureuse de lui »


Et je manque de m’étouffer. Je suis si transparente que ça pour que YooRah l’ait remarqué ?


« Comment tu … »

« Haneul, ça se voit à dix kilomètres. Enfin, je ne comprends pas pourquoi tu la laisses être aussi proche comme ça »

« Parce que je m’en fiche. »

« Je ne te comprends pas »

« Tu n’as pas besoin d’essayer de me comprendre. Que toi tu te battes pour lui ça se comprend. Moi je ne veux pas car je ne veux pas l’aimer »

« Haneul, tu es désespérante »

« Et toi t’es lourde »


Elle me sourit et se met à rire. Si un jour on m’avait dit que j’allais rire avec la nana que je ne peux pas m’encadrer, je lui aurais ri au nez. Mais c’est ce qu’il se passe.


« Tu ne peux pas effacer de tels sentiments tu sais » dit-elle en se calmant.

« Je sais »

« Comment tu fais ? »

« De quoi ? »

« Pour être aussi détachée. »

« Je ne sais pas. Je l’ai toujours été. »

« Il le sait que tu as des sentiments ? »

« Jamais de la vie. Mais attends, tu n’es pas censée me frapper là ? Vu que tu sais que je suis amoureuse de lui »

« Jamais de la vie. Je tiens trop à ma vie pour m’attaquer à toi ! Puis je n’ai pas de sentiments pour lui. Je m’impose c’est tout. Elle tente de prendre ma place de populaire de la classe et ça je refuse. »

« Je ne comprends pas »

« Laisse tomber, il n’y a rien à comprendre. Je ne suis pas amoureuse de ce type. Il s’est servi de moi pour s’amuser puis il m’a jeté comme une vulgaire chaussette. Je déteste ce genre de mec »

« Oh je vois »

« Par contre, je suis bel et bien amoureuse de quelqu’un »

« Ah bon ? »


Stop. Je suis bien en train d’avoir une discussion normale avec YooRah ? Sérieusement ? Les gens changent en fin de compte. Elle est plus sympa qu’en début d’année. Ou alors c’est seulement parce que je ne l’ai pas vraiment aimé dès le début que je n’ai pas fait attention au fait qu’elle est plutôt cool. Je penche plus pour la deuxième option. On repart vers la classe tout en discutant. Elle ne m’a pas dit de qui elle est amoureuse puis je ne veux pas vraiment savoir, ça ne me regarde pas et nous ne sommes pas aussi proche hein !


« En tout cas, j’espère que tu arriveras à lui dire tes sentiments un jour » me lance-t-elle avant d’entrée dans la pièce.


Je soupire. Je ne sais pas si un jour j’aurais le courage. Je me stoppe devant l’encadrement de la porte.


« Alors tu lui dis à elle mais pas à moi ? »


Je sursaute. Chanyeol. Et merde, il a fallu qu’il entende ça. Je me retourne et esquisse un petit sourire. Son visage arbore une expression froide. Ses bras sont croisés sur son torse. Il est vraiment musclé. Haneul, la ferme !


« Je peux savoir pourquoi tu lui dis à elle ? Et depuis quand vous êtes aussi proches ? »

« Calme ta joie Park, je dis encore ce que je veux à qui je veux et je suis proche de qui je veux merci »

« La ferme Kang »


En quoi ça l’emmerde que je sois un petit peu proche de YooRah. Elle est en fait cool puis je ne lui ai rien dit, c’est elle qui a deviné. Je n’ai rien à me reprocher merde ! Haneul il est pas au courant de tes sentiments. C’est pas faux. Je me frappe mentalement. Sa mâchoire est contractée. Il est contrarié. Hyeri apparait à ses côtés et me lance un mauvais regard. Je l’ignore et entre en classe. Je retourne à ma place. ChaeLin est là. Le cours va commencer. Hyeri entre mais pas de Chanyeol en vue. Le professeur apparait et la classe devient silencieuse. Mon portable vibre même pas une minute après. Je sais que c’est lui. Mais je n’ai pas envie d’y aller. Je laisse mon portable dans ma poche de veste et je suis le cours. Chanyeol ne revient pas et mon portable vibre au-delà du raisonnable. Ça commence à me gonfler. Et lorsque le cours se termine, la journée touche aussi à sa fin. Je ne regarde même pas mon téléphone et trace directement jusque chez les Park. JiYi m’attend pour faire ses devoirs. J’y passe à peine dix minutes. Comme d’habitude, je les fais à sa place. Ensuite, elle va jouer dans sa chambre. Je m’occupe ensuite de son père. Je lui apporte une tasse de thé et de quoi grignoter pendant qu’il remplit une tonne de papiers dans son bureau. Il me remercie et me congédie. Je sors rapidement et continue ma routine.


Je fais un peu de ménage avec les autres employés. HyeKyo prépare le repas de ce soir. Je lui donne un coup de main quand j’ai terminé le ménage. Beaucoup des employés partent un peu après. Je me retire dans ma chambre pour faire rapidement les quelques devoirs à faire puis je retourne dans le salon. Madame Park lit une revue. Je lui sers une tasse de thé. Elle me remercie et reporte son attention sur sa revue en me demandant de faire un peu de ménage dans la chambre de son fils. Je n’en ai pas envie mais je n’ai pas vraiment le choix là. Je remonte et m’engouffre dans la chambre de Chanyeol armée d’un balaie et de produits ménagers. Je pose tout près de la porte et commence mon travail. La chambre de ce mec c’est un carnage. Le bordel est impressionnant. Je m’occupe d’abord des affaires sales. Je réunis tout près de la porte et pars chercher le panier à linge. Je balance ses fringues dedans une fois que je suis de retour dans sa chambre. Je change les draps de son lit et ouvre les fenêtres. Un peu de frais ne fera pas de mal. Je passe le balaie et m’approche ensuite de son bureau. Le bordel est pire à cet endroit. Ses cours sont éparpillés. Je tente de rassembler le tout. En soulevant une pile de papiers, je trouve des photos. Je les ignore mais ma curiosité est pire que tout. Je m’empare d’une et ma bouche s’ouvre. Cet enfoiré possède des photos de moi prises à mon insu, quand je m’endormais dans son lit après que nous ayons fait l’amour. Je vais le frapper. Alors que je m’apprête à les jeter, je suis stoppée dans mon élan.


« Qui a dit que tu avais le droit de toucher à mes affaires ? »


Sa voix est froide. Il n’a pas du digérer le fait que YooRah connaisse l’identité de l’homme que j’aime. Je l’ignore et tente de jeter ces photos horribles. Il me les arrache des mains.


« Donne les moi Chanyeol ! Tu n’as pas le droit de garder des photos de moi où je suis légèrement un peu trop nue ! »

« Je fais encore ce que je veux »

« Tu ressembles à un vieux pervers »

« Ta gueule »

« Donne les moi »

« Viens les chercher alors »


Je souffle. Il m’épuise. Je fais le niquer. Je me rue sur lui mais ma taille m’empêche d’atteindre les photos qu’il tient dans sa main droite. Je vais lui coller mon genou dans ses parties, il va flancher. Il rit de ma faiblesse quand je me jette sur lui mais qu’il arrive à me repousser. Je ne veux pas qu’il soit en possession de telles photos. Pourquoi est-ce qu’il a ça d’abord ? Je tente encore une fois de les récupérer mais c’est peine perdue.


« Chanyeol ! »

« Non »

« Espèce d’enfoiré ! Donne-moi ces photos ou je vais me plaindre à tes parents »

« Et ils vont te demander pourquoi tu dormais nue dans mon lit »


Il marque un point.


« Chanyeol, je te jure que je vais te frapper jusqu’au coma si tu ne me les donnes pas »

« Essaie pour voir. Puis ne m’appelle pas Chanyeol. »

« Tu préfères sale con ? »

« Appelle-moi Yeol et peut-être que je te les rendrais »

« Crève »

« Je les garde alors »

« Enfoiré »

« Je vais peut-être les imprimer en plusieurs fois et les donner à mes potes »

« Je vais te crever »

« Mieux, je vais les afficher à l’école »

« Yeol rend-moi ces photos »

« Non »

« Mais je t’ai appelé Yeol »


J’en ai marre, ça tourne au ridicule cette situation. En plus mon cœur est partit en vrille. Je suis trop près de lui et j’ai envie de l’embrasser. Mon dieu, je me fatigue moi-même maintenant. Je me rapproche de lui et je me mets sur la pointe des pieds. Je vais finir par les attraper. Il rit tout seul et recule.


« Je ne t’ai pas senti sincère »

« Ce que tu vas sentir, c’est mon genoux dans tes bijoux et tu feras moins le malin sale con »

Je ne l’effraie même pas. Il rit de plus belle et ça m’énerve encore plus. Je me jette sur lui et il bute contre le bureau que je viens de ranger. Il est surpris et en lâche les photos. Enfin ! Je me rue sur les morceaux de papier et les déchire autant que je peux. Il me regarde faire et rit encore. Il me saoule. Je vais le frapper. Pourquoi je suis tombée amoureuse de lui ? Il se déplace vers la porte de sa chambre et la ferme à clés. Il se retourne vers moi et s’avance dangereusement. Je lâche les morceaux de photos et cherche une sortie. Mais évidemment, ils ont pas prévu une porte de secours lorsqu’ils ont fait construire cette baraque. Je cours comme une conne et me place de l’autre côté du lit. Il se place face à moi et sourit. Ça le fait marrer. J’ai envie de l’exploser. Mon cœur loupe des battements tant son sourire me rend faible. J’en ai marre de mes sentiments qui s’immiscent quand il ne faut pas. Ça m’agace. Ça me perturbe. Ça m’empêche d’être calme. Il commence à contourner le lit. Je saute sur le matelas et traverse.


« Tu ne vas pas me faire courir Haneul ? »

« Je t’emmerde »


Et nous continuons ce petit jeu. Il sourit toujours mais ce sourire me fait extrêmement peur. Il réussit à m’attraper et je m’étale sur le matelas. Cet enfoiré à agripper ma cheville. Je grimace et me retourne d’un coup. Mais pas le temps de me relever, son corps bloque le mien et mon cœur meurt. Mon corps tout entier s’enflamme. Je ne contrôle plus rien. C’est la joie.


« Tu vas me dire de qui tu es amoureuse alors ? »

« T’as pas besoin de le savoir »

« YooRah le sait »

« Elle a deviné. Apparemment ça se voit à des kilomètres. Seulement, toi t’es un peu trop con pour deviner »


Je lui tends une méga perche là non ? Je suis conne c’est pas possible. Je ne veux pas qu’il sache que je suis amoureuse putain. Mon dieu, que je suis vulgaire. Je panique. Son corps est collé au mien et ses mains m’explorent. Je surchauffe c’est mauvais.


« Pourquoi tu n’as pas répondu à mes messages »

« Parce que je ne voulais pas venir »

« Tu sais que j’ai tabassé un pauvre deuxième année ? »

« Tu es pathétique »

« C’est de ta faute. Tu ne tiens pas tes engagements »

« Je préfère rester en cours »

« Et moi, je préfère quand je te baise »

« Très fin »

« Ta gueule »


Il me retourne et abaisse ma culotte. Je n’ai pas le temps d’inspirer qu’il me pénètre sans préparation. Je grimace et je serre le drap de mes doigts. J’ai mal mais j’endure. N’oublions pas que malgré tout, il reste le Chanyeol qu’on connait tous. Il est violent. Je mords ma lèvre inférieure et ferme les yeux. Peu à peu il se calme et prend un rythme lent et sensuel. Je veux mourir. Je sens mon corps chauffer, il devient vite brûlant. J’en peux plus. Mon cœur bat trop vite et comme à chaque fois, mes poumons refusent de faire passer de l’air. Il me soulève et je me retrouve à genoux. Cette position est agréable mais je ne tiens pas sur mes genoux. Tout mon corps tremble de plaisir, je deviens trop faible. Mes sentiments explosent en moi. Je cherche à faire passer l’air mais rien à faire. Je vais tomber dans les vapes, je le sens.


« Respire Haneul. Respire » chuchote Chanyeol.


Sa voix est douce. Je craque encore plus. Mais l’air ne vient toujours pas, je tiens à le préciser. Je sens l’orgasme approcher au bout d’une dizaine de minute. J’ai l’impression que mon ventre va exploser. J’ai des fourmillements partout. Mon rythme s’accélère au maximum. Les doigts de Chanyeol taquine mon point sensible. Sa respiration est plus forte. Il va aussi atteindre l’orgasme. Il me remet à plat ventre et continue ses coups de rein. J’ouvre la bouche pour respirer. L’air s’engouffre d’un coup quand l’orgasme me traverse. Je suis épuisée et j’ai la tête qui tourne. Chanyeol s’affale à mes côtés et me rapproche de lui. Il semble apaisé.


« Il va falloir que tu apprennes à respirer correctement » 

« C’est de ta faute »

« Je ne vois pas en quoi »

« Tes gestes lents et doux, ta façon de faire. On ne baise plus, on fait l’amour. Ça me perturbe »


Et je lui tends une nouvelle perche. Je vais me frapper.


« Qu’est-ce que tu insinues ? C’est normal que je fasse ça. Je veux que tu tombes amoureuse de moi. »

« Parce que tu crois que c’est comme ça que je vais tomber amoureuse ? Il ne suffit pas de faire l’amour comme un couple trou du cul. »

« Surveille tes paroles ou je te viole »

« Ta gueule. Tu n’es vraiment pas doué »

« Et le mec que tu aimes il est doué ? Il t’a déjà fait jouir comme je le fais ? »

« Mais tu crois que ça suffit pour me faire tomber amoureuse ? »


Il soupire. Je sais que je dis ça pour rien car je suis déjà amoureuse de lui, mais j’ai envie qu’il me prouve qu’il tient réellement au fait que je tombe amoureuse de lui. Il ne suffit pas de me culbuter tendrement pour que j’ai des sentiments putain.


« HyeKyo, allez me chercher les clés de la chambre de Chanyeol. Je ne comprends pas pourquoi cette porte est fermée à clés. Haneul ? Es-tu là ? J’ai besoin de toi en cuisine »


La voix de Madame Park résonne. Oh merde, si elle nous voit comme ça, je suis dans la merde ! Mais Chanyeol ne semble pas décidé à me lâcher. J’ai beau me secouer, rien à faire. Il renforce même son étreinte. Qu’est-ce qu’il veut faire au juste ? La serrure émet un bruit sourd, nous alertant que la porte a été ouverte. Je suis foutue.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales