Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Imaginaire
    Seven Edition
    Nb de signes : 80 000 - 500 000 sec
    Genre : horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Confinement
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - récit de vie - réaliste - humour
    Délai de soumission : 08/05/2020
  • L'Indé Panda 9
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • L'Ampoule n°7
    Éditions de l’Abat-Jour
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : atypique - étrange - noir
    Délai de soumission : 10/05/2020
  • Mauvais goût
    Bigornette
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Prix Zadig de la Nouvelle policière
    Éditions Exæquo
    Nb de signes : 65 000 - 130 000 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 12/07/2020
  • Littératures de l'imaginaire
    Tirage de têtes
    Nb de signes : 2 000 - 20 000 sec
    Genre : imaginaire - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La sauvegarde des orang-outans
    L'ivre d'histoires
    Nb de signes : 15 000 - 45 000 sec
    Genre : steampunk - science-fiction - fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Dimension "Marmite et microonde"
    Rivière blanche
    Nb de signes : 1 000 - 50 000 sec
    Genre : steampunk - horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Depuis plusieurs jours, la plage était déserte.
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 1310 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Dong Bang Shin Gi

Les histoires du passé Auteur: nat1426 Vue: 2549
[Publiée le: 2015-12-12]    [Mise à Jour: 2016-11-12]
G  Signaler Romance/Action-Aventure/Science-Fiction/Yaoi (HxH) Commentaires : 4
Description:
Plusieurs personnes vivants à des époques différentes arrivent au seuil de la mort. À cet instant, une agence futuriste les sauve pour faire d'eux les nouveaux membres d'une équipe de "gardiens du temps". Ils seront chargés d'empêcher que le passé ne soit modifié par des criminels.
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent malheureusement pas, mais l'histoire est à moi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Prologue

[3032 mots]
Publié le: 2015-12-12Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Me revoilà avec une nouvelle fic. Je vous reposte ici le prologue pour celles qui ne l'auraient pas lu dans mon recueil de prologues ou pour celles qui ne s'en souviendraient plus. J'ai mis les deux prologues en un pour vous faciliter la lecture. Voilà, bonne lecture et à tout de suite pour le chapitre 1.

An 1572, histoire du capitaine Bang YongGuk:
 
La pluie tombait à flots, le vent soufflait et le tonnerre grondait. C'était comme si la nature se déchaînait pour les empêcher d'atteindre leur destination. Pris dans une terrible tempête depuis déjà de longues heures, ils priaient tous pour que le beau temps revienne au plus vite. Ils étaient épuisés. Réveillés en pleine nuit par les mouvements de tangage du bateau, ils n'avaient pas eu le temps de réellement se reposer. Et l'épuisement commençait à se faire ressentir. Déjà un membre de l'équipage était passé par dessus bord, emporté par une vague qu'il n'avait pas vu venir. Il n'avait pas eu le réflexe que les autres avaient eu de se retenir à quelque chose. Pourtant, c'était un bon marin, tout comme ceux présents sur le bateau, mais la fatigue fait parfois faire des erreurs stupides. Et le capitaine savait que c'était loin d'être fini. Pour le moment, il pouvait compter sur ses plus fidèles compagnons. Mais ils avaient eux aussi leur limite et ils s'en rapprochaient dangereusement. Il fallait qu'ils trouvent un moyen de les sortir d'ici. Ils ne pourraient plus lutter longtemps. Ils devaient trouver un lieu où accoster pour se mettre à l'abri. Malheureusement, ils étaient en pleine mer lorsque la tempête avait débuté et ils ne savaient plus maintenant où ils se trouvaient exactement. Leurs cartes ne leur servaient à rien ici. Alors, étaient-ils perdus ? Le capitaine se faisait cette réflexion lorsqu'un éclair s'abattit sur le grand mat. Ce dernier se brisa et tomba sur le pont, écrasant au passage deux membres de l'équipage. Un troisième se retrouva la jambe coincée sous le lourd bout de bois. Le voyant en difficulté, le capitaine se jeta dans sa direction pour tenter de le dégager. À l'aide d'un levier, il parvint à sortir le jeune homme d'affaire. Mais alors qu'il l'aidait à se relever, souhaitant le mettre à l'abri de la tempête, une grosse vague les emporta tout deux. La dernière chose que le capitaine vit fut une lumière couleur pourpre voiler son regard...
 


An 1470, histoire du garde Park YooChun:

Le Roi l'avait fait appeler. Il ne savait pas pourquoi. Il n'était pourtant qu'un simple garde, chargé de surveiller les rues du royaume. C'était certes une tâche grandement nécessaire à la survie du royaume, mais il n'avait rien fait d'exemplaire qui aurait pu le démarquer des autres gardes. Au contraire, il était plutôt une tête brûlée, incapable de suivre un ordre. Ses convictions profondes étaient toujours passées avant. Son supérieur lui avait déjà fait comprendre que son comportement était inadmissible. Mais il ne pouvait pas changer. Il était comme ça, c'était un fait. Ou peut-être était-ce pour cette raison, justement... Peut-être son supérieur s'était-il plaint de lui et il allait être relevé de son poste. Non, ils ne l'auraient pas fait venir jusqu'ici pour ça, ils n'auraient pas utilisé le précieux temps du Roi pour ça. Alors comment justifier sa présence ici ? Comment expliquer cela ? C'est l'esprit plein de question qu'il passa la porte du palais. Les mains tremblantes, il avait avancé vers l'homme qui semblait l'attendre. C'était sans aucun doute un domestique. Mais alors que l'homme lui faisait signe de le suivre, un coup de feu résonna et l'homme s'effondra. Le premier réflexe du garde fut de se précipiter droit devant lui. L'attaque venait de derrière lui, alors il devait s'en éloigner. Ses jambes le portèrent jusqu'à la salle du trône. Il remarqua alors que les gardes qui devaient protéger l'entrée de la salle étaient tous morts. Il aurait pu fuir, mais il se l'était interdit. Il avait juré allégeance au Roi et il se devait de le protéger. Mais il ne pouvait sûrement pas faire grand chose. Le doute le prit. Que devait-il faire ? C'est un cri d'enfant qui le fit réagir et il se jeta dans la salle du trône. Il arriva juste à temps pour voir un homme habillé de noir tirer une balle dans la tête du désormais ancien dirigeant, sous le regard horrifié de son fils. Il n'en vu pas plus avant de sombrer dans l'inconscience, pris en traître par un ennemi. Et un voile couleur pourpre s'abattit devant ses yeux...
 


An 1381, histoire du chasseur Wu YiFan:

Il était dans cette forêt depuis trop longtemps déjà. Certains de ses hommes commençaient à perdre la tête. Mais il ne pouvait pas se résoudre à faire demi-tour maintenant. Il y avait déjà eu trop de victimes. Cette sorcière avait déjà enlevé des dizaines d'enfants pour les offrir en sacrifice. Ils en avaient eu la preuve lorsqu'ils étaient tombés sur les restes calcinés. Cette vision atroce ne le quittait désormais plus. Elle ne le quitterait certainement jamais. De toute sa vie de chasseur, il n'avait jamais vu pareille horreur. Mais il tenait malgré tout le coup. Il ne pouvait pas perdre la tête, suite à ce qu'ils découvraient au fur et à mesure qu'ils avançaient. Chaque homme qui l'avait suivi comptait sur lui. C'était lui qui avait lancé cette chasse à la sorcière et il avait entraîné ces hommes loin de leur famille. Alors, il devait être fort pour qu'ils puissent rentrer chez eux. Il se l'était promis. Il devait tenir pour eux tous. Epuisés, ils firent une halte près d'une petite fontaine. Certains en profitèrent pour se nettoyer un peu dans l'eau claire de la source. Le meneur du groupe, quant à lui, décida de faire un petit tour d'horizon pour s'assurer qu'ils ne risquaient pas de tomber dans un piège. Mais lorsqu'il revint au campement, quelques minutes plus tard, un haut-le-cœur le prit. Du sang partout. Il n'y avait plus que ça. Ses compagnons avaient disparu. En s'avançant un peu, il s'aperçut que des morceaux déchiquetés de corps trainaient dans l'herbe maintenant teintée de la couleur du sang de ses amis. C'était l'œuvre de la sorcière, à n'en pas douter. Elle leur avait envoyé un monstre pour les réduire à néant. Ses compagnons étaient-ils déjà morts? Pouvait-il encore les sauver? Il n'en savait rien. Cependant, il ne pouvait pas renoncer. Lui, personne ne l'attendait au village. Il ne pouvait pas rentrer sans eux. Il suivit donc les traces de sang jusqu'à une grotte. Celle-ci ne lui inspirait que de la peur, mais les traces le menaient dans cette direction, Alors, il y pénétra. Il n'eut le temps de faire qu'un pas. Un loup énorme apparut soudainement devant lui et il se retrouva éjecté au fond de la grotte. Sa vue se brouilla au fur et à mesure que le loup avançait dans sa direction. Et finalement, un voile couleur pourpre apparut devant ses yeux...
 
 
An 2009, histoire du gardien Lee DongHae:
 
Il se baladait tranquillement, effectuant comme tous les soirs sa ronde dans ce parc où il ne se passait jamais rien. Il aurait voulu entrer dans la police pour pouvoir aider et protéger les citoyens. Mais il n'avait pas pu à cause d'une vieille blessure. Alors, il s'était retrouvé là, gardien de ce parc au cœur même de Séoul. Malgré son rêve qu'il n'avait pu réaliser, il se plaisait tout de même bien ici. Il pouvait venir en aide aux gens. ce n'était souvent qu'aider un touriste à s'y retrouver, chercher un chien en fuite ou récupérer le cerf-volant d'un enfant qui l'avait coincé dans un arbre. Mais c'était déjà ça. Il était toujours prêt à rendre service à n'importe qui. Trop naïf, disait son frère. Il finirait par en payer le prix. Il n'y croyait pas. Être gentil avec les gens ne faisait pas de lui une personne naïve. Il croyait juste en la bonté humaine. Jusque là, ça ne lui avait jamais posé le moindre problème. Il finissait souvent assez tard, prenait parfois le tour de ronde nocturne de ses collègues. Mais ça ne le gênait pas. Certains avaient des enfants, une femme à rejoindre. Lui n'avait rien de tout ça. Il vivait avec son frère et des amis de ce dernier. Personne ne l'attendait vraiment. Alors, s'il pouvait rendre service, ça ne le dérangeait pas de travailler quelques heures de plus. D'ailleurs, ce soir n'échappait pas à la règle. Il avait déjà fait sa ronde nocturne de la semaine, mais son collègue qui devait s'en charger ce jour-là devait s'occuper de sa fille, coincée au lit avec une forte fièvre. Il avait donc pris sa place, prévenant son frère qu'il ne rentrerait pas cette nuit. Il arrivait finalement à la moitié de sa ronde quand un bruit de bruissement de feuille le fit se retourner. Personne n'était censé se trouver là à cette heure tardive. Quelqu'un s'était-il perdu? Une bonne personne comme lui ne pouvait que se rapprocher de la source du bruit pour vérifier que personne n'avait de problème. Lorsqu'il vit le corps étendu sur le sol, il n'hésita pas une seconde et se précipita dans sa direction. Il remarqua, une fois agenouillé à ses côtés que l'homme était conscient, même s'il semblait blessé. Du sang tâchait sa chemise blanche. Le blessé fit alors signe au gardien de se rapprocher, comme s'il souhaitait lui souffler quelques mots. Mais ce fut une douleur dans la poitrine qui fit comprendre au gardien qu'il se trompait. Seulement, c'était trop tard. Il venait de se prendre un coup de poignard. Un voile pourpre apparut alors devant ses yeux...

 

 

An 2016, histoire de l'étudiant Kim JongIn

Il en avait marre de ce cours de physique. C'était d'un ennui. Il voulait vite terminer et rejoindre son meilleur ami, et aussi celui qui faisait battre son cœur. Il voulait tout lui avouer ce soir, lui parler de ses véritables sentiments. Il espérait juste que son ami ne le repousserait pas. C'était un peu risqué, mais il ne pouvait plus se taire. Et puis, s'il le lui avouait, alors il pourrait l'exposer au grand jour et le protéger ainsi des idiots de l'école qui s'en prenaient à lui. JongIn avait toujours été celui qu'on n'osait approcher, mais qu'on ne pouvait s'empêcher d'envier. Il était beau et avait un bon sens de la repartie. Tout le contraire de son meilleur ami. Lui aussi était beau, mais plus dans le sens de mignon. Il n'était pas assez viril et trop timide pour se faire respecter. C'est pourquoi les autres s'en prenaient à lui. S'ils le savaient en couple avec JongIn, alors ils le laisseraient tranquille... Sûrement. N'en pouvant plus d'attendre, le jeune homme se leva brusquement et prit son sac avant de quitter la pièce. Le prof ne réagit même pas, habitué à son comportement. L'étudiant traversa les couloirs, se dirigeant vers la salle de son meilleur ami. Mais alors qu'il passait devant les toilettes, un gémissement de douleur le fit se stopper. Intrigué, il ouvrit la porte et découvrit une scène à laquelle il ne s'attendait pas. Son meilleur ami était à terre, en sang. Il avait été passé à tabac. Autour de lui se trouvaient des personnes qui ne semblaient pas appartenir à l'école. Un gang? JongIn n'y réfléchit pas plus et se jeta dans le tas, tentant d'atteindre son meilleur ami à coups de poing. Il finit par y parvenir, ayant profité de l'effet de surprise. Il s'accroupit à ses côtés et le prit dans ses bras. Il respirait et semblait encore à moitié conscient. Mais il n'eut pas le temps de se réjouir de cela qu'il sentit un violent coup au niveau de sa nuque. Et un voile pourpre apparut.
 

An 1960, histoire du médecin Jung YunHo

Encore une. Encore une victime qui ne survivait pas à l'hiver glacial dont ils ne sortaient pas. Ce dernier était venu brusquement et ils n'avaient pas eu le temps de se préparer. Et le docteur Jung était seul à devoir s'occuper de tous les habitants du village. Il était débordé et avait donc dû mettre des priorités. Les enfants et les femmes enceintes avaient été son occupation première. Il était parvenu à en sauver la plupart, utilisant les antibiotiques qu'il avait en réserve. Mais il arrivait à bout du stock et ne gardaient les derniers qu'en cas d'urgence. Il faisait son possible pour sauver un maximum de gens. La plupart avaient été touchés par des maladies comme la pneumonie. D'autres, il n'avait pas eu le temps de diagnostiquer. En fait, ils étaient de plus en plus nombreux à être touchés par cette mystérieuse maladie. L'homme qu'il n'avait pas pu sauver en faisait partie. Mais il n'avait pas le temps de s'apitoyer. Il avait d'autres personnes à aller voir. Il était à peine sorti qu'on lui annonça qu'un enfant malade avait été trouvé dans les bois, mais qu'on ne pouvait le déplacer. Il fallait d'abord qu'il le voit. Le médecin suivit donc son guide, courant dans se soucier de rien d'autre que la vie de cet enfant. Il arriva bien vite sur place et ausculta le blessé. Ce dernier s'était pris le pied dans un piège à loup. Le médecin s'occupa rapidement de son cas et parvint à maîtriser l'hémorragie. Il demanda donc à l'un des hommes présents de ramener l'enfant au village au plus vite, puis il entreprit de ranger son matériel. Il prit ensuite le chemin du retour. Mais alors qu'il était presque arrivé, une avalanche se déclencha et il fut emporté. Et alors, un voile pourpre apparut devant ses yeux.
 

An 1850, histoire du voleur Kim JunMyeon

L'un de ses protégés venait de lui apprendre la nouvelle. Son petit frère avait des ennuis. Il ne pouvait pas le laisser seul. Il devait l'aider. Il en ferait de même pour chaque membre de sa bande. Il était le plus âgé des enfants du quartiers. Un orphelin qui avait survécu à tout pendant des années. Il était maintenant majeur, mais il s'était fait un devoir d'aider les plus jeunes à survivre. Il leur apprenait à voler les riches sans se faire prendre par les gardes. Il s'occupait d'eux comme une mère le ferait pour ses enfants. Ils étaient sa famille. Et le garçon qui avait maintenant des ennuis l'était plus encore. Il ressemblait beaucoup au petit frère de JunMyeon, mort trop tôt de maladie. C'est pourquoi il s'était attaché au garçon plus qu'aux autres. Il ne pouvait pas laisser les gardes le prendre. Il était trop jeune. Il n'y survivrait pas. Il se mit donc à courir pour rejoindre son petit protégé. Il ne mît pas longtemps à l'atteindre et remarqua qu'il était encerclé. L'un des hommes se rapprochait dangereusement de lui. Sans réfléchir un instant, il se jeta dans le tas et dégagea un chemin pour permettre au plus jeune de filer. Pour semer les gardes, il partit dans un autre sens, les obligeant à laisser leur première proie pour le pourchasser. Il grimpa rapidement sur les toits, espérant les perdre ainsi. Mais certains parvenaient à le suivre. Il accéléra alors encore, malgré les gardes qui lui criaient de s'arrêter. Et brusquement, son pied glissa sur une tuile mouillée. Il n'eut pas le temps de se rattraper et son corps chuta. Lorsqu'il toucha le sol, un voile pourpre apparut devant ses yeux.
 

An 2105, histoire du pirate de l'espace Kim Himchan

Les vaisseaux ennemis étaient à ses trousses. Il devait faire vite et atteindre la limite de la petite planète qu'ils venaient d'attaquer. Hors de leur système, les chasseurs ne pourraient plus rien contre eux. Il n'y avait que la flotte galactique pour les poursuivre et ils étaient sûrement loin d'ici, à s'occuper de choses plus importantes pour eux. L'attaque d'un vaisseau marchand ne risquait pas d'attirer leur attention. Mais alors qu'ils atteignaient enfin la limite, un tir les atteint. Et le vaisseau se retrouva harponné, tiré en arrière en direction du gros vaisseau des gardes de la planète. Himchan tenta comme il pût de redresser son vaisseau, mais il avait beaucoup de peine à le maîtriser. Et il ne parvenait pas à se dégager de la prise. Comprenant qu'il ne pourrait sauver tout le monde, il jeta un regard vers l'écran qui lui affichait l'endroit touché par le projectile. Il y avait un moyen... Il devait le faire. Son équipage était sous sa responsabilité alors il devait agir, peu importe les conséquences pour lui. Il lâcha donc les commandes, les confiant à son bras-droit, puis il prit le chemin de l'arrière du vaisseau. Il devait faire vite. C'est en courant qu'il atteint sa cible. Il entra dans la petite capsule, normalement utilisée pour une évacuation d'urgence, et s'éjecta du vaisseau. Ce dernier fut alors libéré de l'emprise de leurs ennemis et parvint à filer. Himchan se retrouva quant à lui entraîné de force dans la navette de leurs poursuivants. Il eut à peine le temps de poser pied à terre qu'il se retrouva agenouillé sur le sol métallique, une arme pointée sur lui. Il savait qu'il était condamné en venant ici. Il ferma alors les yeux juste avant d'entendre le bruit du pistolet laser qui envoya une salve. Et un voile pourpre apparut devant ses yeux.

Commentaire de l'auteur La suite arrive sous peu...
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales