Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Prix Saint Nicolas 2019
    Éditions Ex Æquo
    Nb de signes : 18 000 - 36 000 sec
    Genre : jeunesse - conte - noël
    Délai de soumission : 15/04/2019
  • La beauté
    Festivals en Pays de Haute Sarthe
    Nb de signes : < 6 300 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 25/01/2019
  • Religions d'ailleurs et de demain
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 06/05/2019
  • Créatures des profondeurs / des airs
    Reines-Beaux
    Nb de signes : > 150 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 31/05/2019
  • Le bal d'Halloween
    Reines-Beaux
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2019
  • Écologie
    H² - Fanzine
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction - teen
    Délai de soumission : 23/12/2018
  • Sortilège
    Les éditions du Faune
    Nb de signes : < 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 21/01/2019
  • Les Caprices de la femme en rouge
    Revue Les Caprices de la femme en rouge
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - réaliste - imaginaire
    Délai de soumission : Ouvert jusqu'à nouvel ordre
  • Musiques de parfums
    Le Cherche-Midi
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2018
  • Démons Japonais
    Éditions Luciférines
    Nb de signes : < 35 000 sec
    Genre : fantastique - horreur
    Délai de soumission : 30/01/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Interview de Dorian Lake
 par   - 254 lectures  - Aucun commentaire

Dorian Lake, un ancien rôliste, auteur, et éditeur chez Noir d'Absinthe, sera interviewé en direct sur la chaîne youtube de studio-Infinite.
Ils vont parler de son expérience, de littératures de l'imaginaire, et de la rencontre organisée avec lui lundi 3 décembre à l'ExtraLife Café sur le thème Conflit & enjeux : écrire une bonne intrigue.

 

Writecontrol, le couteau suisse pour écrire vos histoires
 par   - 791 lectures  - Aucun commentaire

Writecontrol est un outil d'écriture en ligne, sécurisé, accessible et personnalisable.
Ce que vous écrivez est sauvegardé automatiquement.

Éditeur de texte avec compteur de mots
gestion de chapitres
gestion des personnages
dictionnaire de synonymes
divers thèmes
des éléments modulables
recherche wikipédia
gestion de favoris
export du livre
couverture personnalisable
etc.
En bref, tout ce qu'il faut pour écrire un livre. Et encore, plein d'autres fonctions sont prévues (*) !

Et vous savez quoi ? C'est gratuit !

(*) Il y a un sondage sur le site pour savoir quelles nouvelles fonctions seraient le plus utiles.

La page facebook : https://www.facebook.com/writecontrol/

 

Les Editions du Flamant Noir cherche de nouveaux Talents
 par   - 3539 lectures  - Aucun commentaire

Plumavitae s'associe avec Flamant Noir Editions

Plumavitae.co, vous vous souvenez ? Si non, rendez-vous sur plumavitae.co !
Mais ce n'est pas le sujet ! Nous avons le plaisir de vous annoncer notre partenariat avec Flamant Noir Editions, une maison d'édition exigeante consacrée au polar, le thriller ou encore le roman noir.

A partir du 2 mai 2018, grâce à Plumavitae, Flamant Noir Editions rouvre la réception des manuscrits par internet ! Auteur(e) de Thriller, de Polar ou de Roman Noir ? Envoyez-nous votre manuscrit !

Conditions d’envoi :

- Envoyez votre projet à cette adresse : manuscrits.flamantnoir.ed@gmail.com
- Votre manuscrit doit être cohérent avec la ligne éditoriale des Éditions Flamant Noir (plus d'infos sur http://editions-flamant-noir.com/)
- Adressez-nous au maximum les 50 premières pages de ton écrit (soit 37000 mots), accompagnées d’une présentation générale de vous et de votre projet

Alors, à vos claviers et que la Plume du Flamant Noir soit avec vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Dong Bang Shin Gi

Black And White Auteur: Elsaoki Vue: 261
[Publiée le: 2015-01-04]    [Mise à Jour: 2015-02-19]
G  Signaler Romance/Humour/Drame/Yaoi (HxH)/Amitié Commentaires : 6
Description:
Jung Yunho est un gosse de riches envoyé en Angleterre pour trois ans. Lorsqu'ils revient à Séoul, certaines choses ont changés... Qui est ce mec pauvre appelé Kim Jaejoong que toute sa famille adore ?
YunHo est jaloux. Mais finalement...Jaloux de qui ?
Crédits:
Les personnages ne m'appartiennent pas !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

White Is Back

[2299 mots]
Publié le: 2015-01-04Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour ! Je reviens avec une TOUTE nouvelle fiction qui est d'un style nouveau~ sur le YunJae~!!
Je me suis inspiré de plusieurs dramas dont : Heirs pour l'univers de richesses et l'école de riches. Et de Hi ! School Love on pour certains lieux :)
L'idée de Black And White serait du contexte Riche: White et pauvre: Black
Donc Jae est black et Yunho est white... Voilà, voilà je vous laisse commencer en espérant que cela vous plaise!

Black and White



Yunho se leva de sa chaise et alla ranger le livre scientifique qu’il avait lu en entier (il l’avait commencé il y a un bon bout de temps maintenant et il l’avait enfin terminé). Le jeune homme fit se retourner de nombreuses étudiantes, de par sa carrure fantasmatique et sa coiffure impeccable. Son visage tiré, ses yeux en amandes et ce sourire charmeur étaient pour les anglaises de l’université, un réel régale à la vue. Nombreuses avaient été les déclarations envers Yunho mais le jeune homme n’était sortit qu’avec une fille. Elle lui plaisait vraiment, pas comme les autres… Mais ils avaient rompu car sa chère et tendre petite amie lui avait un jour avoué s’être rendu compte que son orientation sexuelle n’était pas celle qu’elle avait pensé. Malgré cette révélation, les deux étudiants avaient décidé de rester amis. La jeune fille était encore célibataire, comme son ex-petit ami. Depuis cette histoire, l’envie de plaire avait été moins présente chez le jeune homme.



Alors qu’il sortait de l’immense bibliothèque universitaire londonienne, quelqu’un l’interpella :

-Hey, Yunho !

-Tiens, James ! s’exclama Yunho en anglais.

-Il parait que tu rentres en Corée ce week-end… J’imagine que tu ne reviendras pas avant longtemps. Répondit tristement l’étudiant dans sa langue maternelle.

-Oui c’est vrai. Mais ça fait trois ans que j’ai quitté la Corée pour l’Angleterre. J’ai besoin de rentrer chez moi, tu comprends ?

-Oui, bien sûr ! répliqua le dit James. En tout cas, tu pourras revenir quand tu veux ! On pourra se recontacter, n’est-ce pas ?

-Entendu ! Mes parents viennent souvent en Europe pour les affaires ou pour les vacances, un jour j’irai avec eux et on vous rendra visite ! Allez, goodbye James !

Sur ce, le jeune coréen se retourna en agitant sa main en signe d’adieu et s’engouffra dans le premier taxi qui s’arrêta. Celui-ci le conduisit jusqu’à son grand appartement où Yunho vivait seul depuis plusieurs années maintenant. Il paya le chauffeur et fit son code d’entrée avant d’ouvrir la porte. Le jeune homme posa toutes ses affaires et se dirigea vers la salle de bain. Il enleva un à un ses vêtements et se glissa dans la douche.

Vingt bonnes minutes plus tard, il en sortit, seulement vêtu d’un peignoir blanc. Tandis qu’il se séchait les cheveux à l’aide d’une serviette, il vérifia ses messages vocaux. Ceci fait, il baissa le regard vers une photo encadrée à côté du téléphone. Il sourit tendrement en observant avec douceur chaque visage affiché sur le cliché. Il y avait ses parents : deux personnes aimant chacun leur métier comme une passion, l’un étant PDG d’un grand journal asiatique, l’une étant photographe renommée. A côté, il y avait son frère Changmin qui travaillait aujourd’hui en tant que reporter d’art dans le monde entier. Ses cousins aussi étaient là. Heechul, JongIn qui préférait qu’on l’appelle Kai et BoA… Toutes ces personnes qui comptaient le plus dans la vie de Yunho… Et pour rien au monde il voulait à nouveau vivre loin d’eux. C’est pourquoi il avait pris cette décision …de rentrer enfin chez lui.

***

Jaejoong servit les deux plats traditionnels à une certaine table, puis retourna aux cuisines pour y chercher d’autres commandes. Le jeune homme était vêtu d’un simple t-shirt noir ni trop moulant, ni trop ample. Un jean noir taille basse était à moitié caché par le tablier de même couleur qui révélait le rôle du serveur. Il sentait son dos rempli de sueur, et jura silencieusement avant d’emporter les deux bols de nouilles d’un geste et d’une rapidité professionnelle.

Parcourant tout le restaurant, de long en large, Jaejoong resta poli, courtois et souriant malgré sa fatigue extrêmement présente et son envie inconditionnelle d’aller s’affaler dans son lit qui n’était pourtant qu’à deux étage au dessus, où il résidait, lui et sa famille. Le restaurant traditionnel que tenaient les parents du motard était à la base un immeuble. Mais il y a bien longtemps, monsieur et madame Kim avait décidé d’en faire un restaurant. Le rez-de-chaussée et le premier étage étaient réservés à la clientèle puis, au second, c’était le logement de la famille Kim. C’était très grand, et il y avait vraiment beaucoup d’espace pour vivre. Jaejoong ne pouvait que s’estimer heureux d’avoir un appartement comme celui-ci comme lieu d’habitation.

Quand les derniers clients furent parties, le jeune serveur salua ses parents qui étaient soient en cuisine, soit en train de nettoyer le mobilier. Il retira son habit de travail et monta les deux étages à toute vitesse avant de redescendre, son sac et son casque de moto à la main. Il se jeta dehors et courut dans le garage résidentiel où il monta sur sa moto d’une agilité presque féline. Il alluma le moteur ce qui produisit un effet sonore que Jaejoong affectionnait plus que tout. Il ne put s’empêcher de sourire et s’élança dans l’étroite rue de la capitale sud-coréenne…

Le motard enchaînait plusieurs petits boulots pour gagner un maximum d’argent pour pouvoir financer son futur. Il travaillait déjà pour ses parents, qui le payaient peu, mais c’était toujours ça.

Jaejoong se rendait à son second travail qui était encore en tant que serveur, mais cette fois dans un karaoké branché de Séoul. Il y avait rencontré de nombreuses stars … Elles avaient toutes l’air de ne jamais s’amuser, avait pensé Jaejoong la première fois qu’il en avait vue à l’entrée du karaoké…Mais lorsqu’elles commençaient à s’amuser elles se lâchaient vraiment, tant qu’on aurait dit qu’elle n’avait jamais eu le droit de le faire…

 

 

Un jour, alors qu’il était à ce second petit boulot, il avait rencontré un jeune homme du nom de Heechul. Cette personne faisait partie de la haute société… Il vivait à Gangnam, sortait pratiquement tous les soirs, avait trois voitures de luxe, deux dressings, et vivait dans une des villas les plus chères du quartier. Il avait une vie dont pouvait rêver chaque personne vivant sur cette Terre. Pourtant, disait-il, il me manque quelque chose… Et je pense que cette chose, c’est toi Kim Jaejoong.

Ce fut la seule fois où quelqu’un s’était retourné pour le regarder, lui parler, lui, un simple serveur. Le prénommé Heechul lui avait demandé son nom, puis s’il travaillait ici. Jaejoong ne sait même pas comment il avait pu lui laisser son numéro aussi rapidement… Mais au moins, depuis, ils étaient devenus amis… C’était bizarre à dire, quand même… pensa Jaejoong.

Heechul le disait tout le temps : « Voici, Jaejoong, mon meilleur ami ! »

Il ne pouvait pas nier qu’il appréciait que quelqu’un parle de lui comme ça… Il avait certes eut des amis mais… c’était plus comme des connaissances… Des bouches trous. Oui, c’était le mot... Ces personnes n’avaient été là que pour boucher les trous que Jaejoong accumulait. Mais c’était fini tout ça, depuis qu’il avait rencontré Heechul. Le jeune homme, qui était de quelques années son aîné, avait radicalement changé sa vision vis-à-vis de tout… Il ne voyait plus les riches comme arrogants et radins, la nourriture comme juste un moyen de rester en vie, les amis comme …Bouche-trous… Oui, il pouvait dire que sa rencontre avec ce jeune bourgeois avait été un cadeau du ciel.

 

Jaejoong et Heechul se voyaient souvent, dès qu’ils pouvaient. Heechul rendait visite à Jaejoong, puis Jaejoong rendait visite à Heechul… C’était comme cela qu’ils s’aimaient, qu’ils s’adoraient, qu’ils riaient, c’était comme cela qu’ils voulaient vivre à jamais, l’un comme l’autre… Leur amitié était l’une des choses à laquelle les deux hommes tenaient le plus…



Un jour, le plus âgé était venu voir son ami et lui avait parlé de l’école où il étudiait actuellement : ‘Seoul Gangnam litterature School’ ou « l’école de riches » comme aimait l’appelé Jaejoong quand il n’était encore qu’un enfant. Heechul lui avait parlé d’une bourse qu’il acquerra à la fin des quatre années d’études. Et ça faisait de loin rêver le serveur car il suffisait juste de lire des livres et d’écrire le fond de sa pensée durant ces quatre années. A tous les nouveaux, on remettait un livre vierge qui devait comporter au moins mille pages. Et quand Jaejoong accepta et se décida à rentrer dans cette grande université, et réussit grâce à ses compétences, il reçu ce livre et essaya d’écrire chaque jour, durant trois ans. Parfois, il n’avait pas envie, ou alors pas la force… Dans ces cas là, il dormait.

 

***

 

Yunho était dans son avion, confortablement installé en première classe et écrivait dans ce fameux livre qu’il lui avait été remis trois ans auparavant, copiant sa pensée sur le papier, au stylo. C’était comme une preuve de son écrit, il n’avait pas effacé. On n’avait pas le droit d’effacer ce qu’on écrivait dans le livre. C’était comme un respect envers la consigne qui leur avait été donné.

 

Le jeune bourgeois portait une chemise blanche qui était cachée par un pull en laine vert foncé qui donnait un air très anglais au coréen. Il portait également un chino couleur sable et des chaussures en cuir, à lacet. L’allure du jeune homme reflétait sa classe sociale avec délicatesse. Un doux sourire collé au visage, on aurait pu croire à un ange, en le voyant. Yunho regarda par le hublot et fut surpris par une voix féminine indiquant aux passagers que l’avion se poserai dans moins d’une heure.

Au bout de trente minutes à trépigner d’impatience, Yunho commença à rassembler ses affaires dans son sac londonien et se rhabilla en mettant son manteau de marque, et ses lunettes noires, lui offrant un charisme incroyable. Il descendit prudemment de l’avion puis se rendit à l’endroit où récupérer ses bagages. Il n’avait qu’un gros sac de sport, une énorme valise et un sac à main, le strict nécessaire, s’était-il dit. Tous ses autres effets personnels arriveraient plus tard.

Alors qu’il traversa l’aéroport aidé d’une démarche propre et solitaire, il ne put s’empêcher d’esquisser un sourire en voyant tous ces visages si familiers. Il ne les connaissait pas mais voir des asiatiques, parler sa propre langue était si agréable, soulageant… Il sentait comme un poids s’envoler de ses épaules. Son sourire s’agrandit. Il aperçut alors quelqu’un qu’il connaissait, parmi tous ces visages inconnus. C’était JongIn…Ou Kai, son jeune cousin, fan inconditionné de danse. Il avait juste envie d’exploser sa joie au monde entier ! Que c’était bon de revoir les siens ! D’être chez soi ! Enfin pas encore, dans le sens propre du terme mais… enfin bref…

Il se dirigea avec empressement vers son dongsaeng et ils s’enlacèrent avec joie et émotion. Trois ans séparés avaient été presque une torture pour la famille de Yunho et lui-même. Depuis toujours, les liens familiaux sont très importants dans la lignée. Heechul, Kai, BoA, Changmin et Yunho était si proches que les gens pensaient qu’ils étaient frères et sœur ! Ils trainaient toujours ensemble, jamais l’un sans l’autre. Des liens très puissant s’étaient tissés puis chacun avait prit un chemin différent. Malgré le fait qu’ils ne vivaient plus forcément tous ensemble mise à part quelques uns, ils étaient restés aussi proches que lorsqu’ils étaient enfants.

Changmin était partit faire des études de photographies en Italie, un an après le départ de Yunho en Angleterre. Encore un an plus tard, c’est BoA qui s’en alla du cocon familial et emménagea dans un grand appartement à l’entrée de Gangnam-gu, pour ne pas être trop loin de sa famille. Heechul et Kai était resté dans la grande villa de la famille. Le plus jeune et le plus vieux… Ils se chamaillaient tout le temps mais ne pouvaient pas traîner l’un sans l’autre. YunHo était curieux de savoir si cela avait changé !

Installés dans la luxueuse voiture noire, les deux cousins discutaient des changements et se racontaient mutuellement leur petite vie friquée.

Blaguant et rigolant, ils arrivèrent bien vite au lieu-dit et ils s’empressèrent de passer la porte d’entrée. Kai hurla comme un dindon que « le grand frère était revenu » ce qui fit rire l’étudiant. Il n’était pas le plus âgé mais était considéré comme tel… Heechul n’était pas le bon exemple pour ses cousins !

-Tu as de la chance, Hyung ! Aujourd’hui, BoA est venu dîner ! s’exclama, tout sourire, JongIn.

-Nice ! lui répondit Yunho.

-Yaa… Ne parle pas dans un langage que je ne comprends pas ! Ça me stresse !

Tandis qu’ils discutaient, quelque chose attira l’œil du plus âgé. Il tourna son regard vers l’extérieur et aperçu une silhouette vêtue tout de noir sortir par l’arrière et s’en aller sur son énorme moto. Surpris, il questionna son ami :

-JongIn-ah, qui est cette personne qui vient de sortir ?

-Qui ? Haa… Cela devait être Jaejoong-Hyung ! Il me semble qu’il était là tout à l’heure !

-Jae… Quoi ?

-C’est le meilleur ami de Chullie ! Il ne t’en a pas parlé ? Ils sont toujours fourrés ensemble ! Ça fait environ deux ans qu’ils se connaissent ! Tu vas bien le rencontrer un de ces jours ! Il est très gentil ! dit en souriant le danseur.



Son meilleur ami ? HeeChul a un meilleur ami … autre que moi… ?

Yunho n’eut pas le temps de réfléchir plus longtemps qu’une grosse masse s’affala avec fracas sur lui accompagnée d’un cri mélangeant le féminin et le masculin.

-Oppaaaaaaaa ! Tu m’as manqué !!

Yunho soupira… Heechul…Ce mec n’avait vraiment pas changé !

-Yaa, Hyung ! Ne m’appelle pas Oppa ça sonne vraiment trop bizarre ! Les gens vont croire que tu es ma petite amie !



Le corps du plus âgé remua dans tous les sens, Yunho empoigna avec force la ceinture de son cousin pour le relever. Heechul fit semblant de rougir et d’être gêner :

-Ohh.. Oppa, tu es très entreprenant… C’est l’Angleterre qui t’a rendu comme ça ?.. kekeke

L’étudiant se mit à rire puis se mit à marcher et se rappela de quelque chose :

-Ya, Heechul…

-ouii, Je t’écoute, mon chou ?

-C’est qui Jaejoong ?





Commentaire de l'auteur C'est la fin du premier chapitre de Black And White ! J'espère que vous aurez apprécié lire ce début ! Dites-moi en commentaires ce que vous en pensez, ce qui ne va pas et si vous souhaitez que je continue ! Merci beaucoup d'avoir lu jusqu'à la fin ! ^^ xoxo
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2018 / Mentions légales