Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Elements
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Début(s)
    Débuts - la revue
    Nb de signes : < 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Isthme
    Poétisthme
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - libre - poésie
    Délai de soumission : 20/12/2020
  • Folies
    Editions Hurle-Vent
    Nb de signes : < 31 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Artistes (re)confinés
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - fiction - récit de vie - réaliste
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Revue Encre[s] N°7
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 30/11/2020
  • Enfance
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 500 - 40 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Eclats d'Etoiles
    Eclats de Lune Editions
    Nb de signes :
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 02/11/2020
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 318 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 379 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1880 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

D'espairsRay

Too fast to live too young to died
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: transfert]
hiera
Vue: 3127
[Publiée le: 2012-01-01]    [Mise à Jour: 2016-01-16]
13+  Signaler Action-Aventure/Yaoi (HxH)/Amitié Commentaires : 10
Description:
Après avoir séché ses cours de l’après-midi, Miyawaki, un adolescent un peu rebelle, à la vie difficile, fait une curieuse rencontre sur internet. Sans aucune précaution et avec toute sa témérité, Miyawaki accepte de passer une soirée avec ces inconnus pour partager l’espace d’un soir leur fantastique quotidien qui l’emmènera jusqu’au bout de la nuit.
Crédits:
Fic de Hiera, je suis juste sa gestionnaire.
Pour toute réclamation me demander.

Vous pouvez retrouver la communauté des Fics de Hiera Ramuk sur facebook
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 8

[3103 mots]
Publié le: 2015-08-15Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

jAuteur : Hiera Ramuk

Titre : Too fast to live, too young to died

Genre : U.A., romance ? En tout cas, j'en sais pas plus >.>

Personnages : Miyawaki, Hakuei, Hyde, Toshiya, Gackt, Tora, miyavi, Uruha, Zero, Kaoru, Aoi, Ken, Bou, Saga, Shinya, Kyo, Satsuki

Pairing : Aoi X Saga; Zero X Miyawaki; Satsuki X Uruha ; Hakuei X Aoi ?






Chapitre 8 :




Satsuki jeta un dernier coup d'œil au miroir avant de sortir de la salle de bain pour tomber nez à nez avec Uruha. Le blond sursauta et le châtain lui lança un regard noir tout en restant dos à la porte d'entrée.

« Je croyais que tu dormais Ruwa-chan, répliqua Satsuki tout en jouant nerveusement avec l'une de ses mèches blondes.

- Je peux savoir où tu t'enfuis comme ça ? Demanda froidement Uruha tout en croisant les bras sur son torse nu.

- Travailler mon cœur, répondit Satsuki tout en pressant chastement ses lèvres contre les siennes.

- Dans ce cas je viens avec toi.

- Quoi ?

- Je viens avec toi, répéta Uruha avec fermeté.

- Uruha...

- Quoi ? Tu n'es pas d'accord ?

- Ce n'est pas ça, c'est juste que ça m'étonne.

- Pourquoi ?

- Parce que tu n'as jamais réellement voulu savoir où j'allais quand je partais, répliqua Satsuki tout en l'embrassant avec passion.

- Je...je peux venir ? S'étonna Uruha lorsque leurs lèvres se quittèrent.

- Bien sûr, répondit le blond tout en caressant sa hanche. Par contre dépêche-toi de t'habiller parce que je ne sais pas combien de temps je résisterais à ton corps seulement vêtu d'un boxer. »

Uruha esquissa un sourire ravie puis passa ses bras autour de son cou tout en collant son corps au sien avant de lui dire d'une voix suave :

« Parce qu'il faut qu'on parte avant notre câlin matinal ? »

Satsuki étira largement ses lèvres avant de capturer les siennes et de le plaquer contre la porte d'entrée tout en s'emparant d'une de ses cuisses pour l'enrouler autour de sa taille.

« Tu as raison Ruwa-chan, nous avons tout notre temps. »



OoOoO



Hyde bailla et se servit une tasse de café brûlante alors que Hakuei ouvrait le frigo pour en sortir du pain en tranche. Quand le châtain releva la tête, il sursauta en apercevant Miyawaki avancer vers eux. L'adolescent avait le visage dans un sale état et n'avait pas vraiment l'air d'avoir le moral. Hakuei se redressa et posa le pain et la confiture sur la table de la cuisine avant de croiser ses bras sur son torse et de lancer un regard noir à Hyde. Ce dernier leva un sourcil et lui demanda :

« Quoi ?

- Tu lui as fait quoi ? Répliqua Hakuei en désignant Miyawaki qui se tenait timidement devant le bar qui séparait la cuisine du salon.

- Voyons koi, tu sais très bien que je préfère être celui qu'on attache et qu'on bat, répliqua le brun avec un petit sourire innocent.

- Espèce de malade, ne t’approche plus jamais de moi ! S'écria Hakuei en prenant sa tasse pour s'installer à l'autre bout de la table.

- Bon Miya-chan ! Tu viens manger avec nous ? Demanda Hyde

- Heu... oui, répondit l'adolescent en entrant dans la cuisine. »

Hakuei lui servit une tasse de café et l'adolescent le remercia tout en prenant place entre ses deux ainés.

« Zero sait au moins ? Questionna Hakuei.

- Ben je lui ai demandé une rançon mais il n'a toujours pas répondu, rétorqua Hyde tout en baillant.

- Pfffff... Comment tu peux sortir autant de connerie dès le matin, répliqua Hakuei d'un air exaspéré.

- Bonjour tout le monde ! Déclara Gackt en entrant sans frapper.

- B'jour, répondit le brun en somnolant devant sa tasse fumante.

- Hé bien, vous vous êtes livré à du sadomasochisme sans moi ? Demanda Gackt tout en se servant une tasse de café.

- Et d'un, je ne suis pas comme vous alors me met pas dans le même lot que toi et Hyde, commença Hakuei. De deux, laisse le gosse respirer et de trois, on n’est pas dans une soupe populaire.

- Tu peux parler, rétorqua Hyde.

- J'apporte les croissants les filles ! S'écria Toshiya en entrant à son tour.

- Mais c'est une manie chez vous d'entrée chez les gens sans frapper ? S'exaspéra Hakuei.

- Ben quoi ? Ce n’est pas chez toi alors de quoi tu te plaints ? Répliqua Toshiya en posant ses croissants sur la table et en prenant place.

- Toshiya voyons, ne parle pas comme ça à ma tendre moitié, intervint Hyde. Tu sais bien que tous ce qui est à moi est à lui.

- D'accords mais dans le contrat de mariage je veux une close qui stipule que tu ne me touches pas, répliqua Hakuei.

- Et comment on aura des enfants alors ? Protesta Hyde.

- Espèce de taré, lança Hakuei. N'y pense même pas !

- Dis donc Miya-chan, tu veux que je te file du fond de teint, répliqua Toshiya en lui attrapant le menton pour regarder ses bleues d'un peu plus près.

- C'est que..., commença l'adolescent.

- Désolé du retard ! S'écria alors miyavi en faisant irruption dans la cuisine. Ben ils sont où les autres ?

- Tora est sûrement en train de bosser et Uruha doit être en pleine partie de jambe en l'air, soupira Hyde.

- Pfffff toujours en train de me tromper celui-là, répliqua Toshiya sur le ton de la plaisanterie.

- Faut croire que t'es pas assez virile à son goût, lança miyavi en s'installant.

- C’n’était pas ce que tu disais hier soir, répliqua Toshiya en riant doucement.

- Si j'avais su que vous viendriez tous, je ne serais pas venu prendre mon petit déjeuné ici, soupira Hakuei.

- Ben quoi ? Tu nous aimes plus Hakuei ? Demanda miyavi avec une petite moue.

- On ne te baise pas assez bien ? Rajouta Toshiya.

- Mais vous ne voyez pas que vous avez cassé notre petit déjeuné romantique en amoureux ! Intervint Hyde.

- Bon ! Vous commencez à être lourd ! Allez tous bosser bande de fainéant ! S'écria Hakuei sur le point de perdre son calme.

- Je ne bosse pas aujourd'hui, déclara Gackt. Ma partenaire s'est cassé le poignet. On a dû annuler le tournage...

- Stop ! Épargne moi les détailles de ton boulot douteux, coupa Hakuei.

- Mais je fais un boulot honnête, se défendit Gackt.

- Pfffff... Qu’est-ce qui ne faut pas entendre ! Bon, il est temps que je rejoigne mes disciples, répliqua Toshiya en se levant. J'aurais aimé rester plus longtemps mais je n’ai pas envie d'arrivée en retard, en plus c'est bientôt l'heure de pointe et je ne voudrais pas faire attendre mes fidèles.

- Toi non plus je ne veux pas savoir ce que tu fais dans la vie, répliqua Hakuei. »

Alors que Toshiya se dirigeait vers la porte d'entrée, une femme d'une quarantaine d'année arriva dans le salon et salua l'assemblée. Bien évidement, Toshiya lui fit un énorme câlin avant de s'en aller. Elle pour sa part, le salua chaleureusement avant de prendre place à côté des jeunes hommes.

« B'jour 'man, répliquèrent en même temps Hyde, Gackt et miyavi.

- Bonjour Takina-san, fit Hakuei.

- Bonjour madame, balbutia timidement Miyawaki. »

La maîtresse de maison les salua tous avec un grand sourire avant de poser un regard plus attentif sur Miyawaki qui piqua du nez. Le visage de la femme d'âge mûre s'assombrit et elle foudroya son fils du regard avant de s'écrier :

« Dis donc Hyde ! Combien de fois je t'ai dis de pas faire de truc louche dans la maison de ton défunt père ! En plus tu oses abuser d'un enfant aussi adorable ? Je te préviens, si la police vient t'arrêter pour détournement de mineur, je ne te cacherais pas. »

Hakuei pouffa de rire et Hyde lui adressa une grimace sans même perdre du temps à répondre quelque chose à sa mère qui depuis longtemps le prenait pour un criminel fini.

« Oh ! Gackt mon poussin ! Je viens justement d'y penser ! S'écria-t-elle. Comment se passe le tournage de ton film ?

- Remarquablement bien, répondit le blond. Malheureusement on a dû décaler le tournage parce que ma partenaire s'est cassé le poignet.

- Comme c'est dommage, fit-elle avec une mine déçue. En tout cas j'ai hâte de voir ça, après tout, c'est toi qui as le rôle principal. »

Gackt lui adressa un sourire gêné, alors que Hyde et miyavi tentaient tant bien que mal de ne pas rire. Pour sa part, Hakuei continuait d'être un peu plus découragé de ses soit disant amis. Apparemment personne n'avait prévenu Takina-san du genre de films dans lequel Gackt jouait. Pour ce qui était de Miyawaki, il semblait être très surpris mais aussi impressionné d'avoir à sa table un acteur bien qu'il se demandait pourquoi ses aînés faisaient une telle tête.

« Hyde ! Espèce de sale bon à rien, tu devrais prendre exemple sur tes amis qui ont tous un travail sain et sérieux.

- Sain et sérieux, ce que fait Gackt ? Murmura Hyde pour lui-même.

- Au faite Gackt, tu ne pourrais pas trouver un rôle pour mon fils ? Comme ça il ne trainerait pas à la maison toute la journée. »

Hyde manqua de s'étrangler avec son café, Hakuei et miyavi éclatèrent de rire alors que Gackt lui répondait avec un grand sourire :

« Mais il suffit qu'il me le demande. Je suis sûr que je lui trouverais un bon rôle. On pourrait même être partenaire ! »

Hyde lui lança un sourire crispé puis s'empara de la main d'Hakuei et déclara :

« Mais je doute que ma tendre moitié soit d'accord, tu sais comme Haku-chan n'est pas partageur. »

Hakuei arqua un sourcil puis dégagea sa main de celle du brun avant de déclarer d'un air innocent :

« Tu peux le prendre quand tu veux, ça ne me gène absolument pas.

- Haku-chan ! Comment peux-tu me faire ça ? S'indigna Hyde.

- Voyons mon cœur on est un couple libéré, plaisanta Hakuei en lui pinçant la joue sous les éclats de rire de miyavi. »



OoOoO



« Satsuki ! Ralenti ! S'écria Uruha en resserrant les bras autour de la taille de son amant. »

Le blond esquissa un large sourire puis accéléra un peu plus obligeant ainsi Uruha à se coller d'avantage à lui. Non, le châtain n'avait vraiment pas l'habitude des motos et n'était jamais rassuré quand ce n'était pas lui qui conduisait. S'il avait su que Sastuki utiliserait sa moto pour se rendre à son travail, le châtain ne l'aurait pas accompagné, mais à présent c'était trop tard. D'ailleurs, Uruha n'avait aucune idée d'où ils allaient sans parler qu'il ne savait pas qu'elle direction ils prenaient puisqu'il gardait les yeux fermés tellement la conduite de Satsuki l'effrayait. Lorsque ce dernier s'arrêta, Uruha mit un certain temps à réaliser qu'ils étaient arrivés.

« Ruwa-chan, c'est bon tu peux me lâcher. Enfin... sauf si tu veux que je te fasse un câlin avant qu'on y aille, on devrait descendre. »

Le châtain ouvrit les yeux et le lâcha immédiatement avant d'enlever son casque tout en se retenant de le lui envoyer en pleine figure.

« Je te déteste ! Hurla le châtain. Tu sais que je hais les motos et tu... »

Satsuki ne le laissa pas finir et lui donna un langoureux baiser. Le châtain se montra d'abord retissant mais il ne su résister plus longtemps à la langue de son amant, aussi passa-t-il ses bras autour de son cou pour approfondir leur baiser.

« Hé bien ! Je suis ravie de vous voir réconcilié, déclara Aoi en les rejoignant. »

Uruha mit immédiatement fin au baiser et repoussa Satsuki en déclara :

« Moi avec ce type ? Jamais ! »

Satsuki étouffa un petit rire puis passa un bras autour de la taille de son amant qui commença à bouder.

« Bon suivez-moi, répliqua Aoi avec un grand sourire. »

Le brun leur tourna le dos et avança vers l'entrée du circuit de course. Les deux amants le suivirent mais le châtain lança un regard surpris à Satsuki qui se contenta de lui dire :

« Reste simplement sage Ruwa, tu veux ? Je n'aimerais pas qu'ils te fassent quelque chose. »

Uruha l'interrogea du regard mais le blond ne lui répondit que par un chaste baiser avant de l'inciter à suivre Aoi. Ce dernier les invita à rejoindre l'intérieur du circuit où un châtain les y attendait. Uruha ne le connaissait pas mais son visage lui disait vaguement quelque chose. Aoi échangea quelques mots avec cet homme puis se tourna vers les deux amants pour commencer les présentations :

« Satsuki, je te présente Shinya. Je t'avais déjà parlé de lui. Shinya, voici Satsuki mon meilleur pilote ainsi qu'Uruha. »

Uruha bouda légèrement quant au fait que le titre de meilleur pilote revenait à Satsuki mais il ne fit aucun scandale et se contenta de se crisper dans les bras de son amant.

« Alors c'est lui ton prodige, répliqua Shinya en le regardant de haut en bas tout en croisant les bras sur son torse.

- Oui, c'est contre lui que ton pilote devra disputer la course la semaine prochaine. D'ailleurs où est-il ? Interrogea Aoi.

- Il arrive, répondit simplement Shinya. »

Sur ces mots, un bruit de moteur retentit et une superbe voiture rouge arriva à vive allure vers eux. Elle se gara en beauté à quelques centimètres de Shinya et un homme roux en sortit. Il cracha son chewing-gum sur le sol et retira ses lunettes de soleil tout en affichant un superbe sourire qu'il adressa tout particulièrement à Uruha qui se blottit un peu plus contre Satsuki. Ce dernier ne sembla d'ailleurs pas vraiment aimé que cet inconnu déshabille ainsi du regard son amant.

« Je vous présente Die, mon meilleur pilote, répliqua Shinya. »

Aoi regarda de haut en bas le roux mais ne lui trouva rien d'extraordinaire. Il avait d'ailleurs plus l'air d'un frimeur qu'un gagnant et le brun était persuadé que Satsuki gagnerait haut la main.

« Je peux savoir ce que tu regarde comme ça ? Finit par demander sèchement Satsuki. »

Die s'humidifia les lèvres tout en gardant son regard sur Uruha et répliqua :

« À ton avis ? »

Sastuki serra des dents et Uruha lui murmura de se calmer bien qu'il savait pertinemment que c'était peine perdu. D'ailleurs Uruha craignait déjà ce qui allait suivre...



OoOoO



« C'est un truc que j'ai jamais compris avec toi, répliqua Hyde. Tu adores les voitures, tu dessines même des habillages pour elles mais tu détestes les conduire.

- Hyde ta gueule et emmène moi simplement au champ de course, rétorqua froidement le châtain.

- Ah lala ! T'as de la chance que je t'aime autant, soupira le brun. Tu ne trouves pas Miya-chan que je suis trop gentil avec lui ? Interrogea-t-il en jetant un coup d'œil à la banquette arrière.

- Hyde, laisse le gosse tranquille et regarde la route ! Surtout quand tu conduis à cette vitesse ! »

Le brun leva les yeux au ciel tout en soupirant et accéléra un peu plus pour le plaisir de faire râler Hakuei et de se prendre une autre insulte. Alors qu'ils arrivaient en vu d'un grand complexe, le châtain lui demanda de ne pas se garer dans le parking et de s'arrêter sur le chemin. Hyde lui obéit et s'arrêta non loin d'un grillage empêchant d'entrer sur l'air du circuit. Sans dire un mot Hakuei descendit de voiture et avança vers le grillage. Il y posa les mains et plissa des yeux pour apercevoir avec plus de netteté Aoi en pleine discussion avec Shinya. À côté d'eux se trouvait la voiture blanche de Satsuki, ainsi qu'une voiture de sport rouge qu'il n'avait jamais vu auparavant ce qui l'intrigua assez.

« Qu'est-ce qui se passe ? Demanda le Hyde en le rejoignant.

- Une course, répondit Hakuei.

- Merci je n’aurais pas deviné sans toi, rétorqua Hyde. Tiens, ils sont réconciliés ces deux là, fit-il remarqué lorsqu'Uruha embrassa Satsuki avant qu'il ne monte dans sa voiture.

- Merci je n’avais pas remarqué, rétorqua à son tour Hakuei. »

Hyde lui adressa une grimace alors que Miyawaki sortait de voiture pour les rejoindre.



OoOoO



Uruha prit place entre les deux voitures pour leur donner le signal de départ et lorsqu'il baissa son drapeau en damier, les deux véhicules démarrèrent dans un cri de pneus assourdissant. Le châtain toussa légèrement et se retourna pour regarder avec inquiétude son amant faire un duel avec cet homme répugnant. En effet, Uruha n'avait pas vraiment aimé la manière dont le conducteur de la voiture rouge l'avait déshabillé du regard, d'ailleurs c'était pour laver cet affront que Satsuki l'avait provoqué en duel. C’était pour lui montrer qu'Uruha lui appartenait et qu'il n'avait aucun espoir avec lui.


Pendant ce temps, de l'autre côté du grillage de sécurité, Hyde s'y appuya tout en soupirant et en déclarant :

« Il n’est pas sympa Aoi de ne pas nous avoir invité à sa petite sauterie. Haku-chan ? Tu m'écoutes ? »

Le brun releva la tête vers son ami dont le visage était marqué d'inquiétude. Hyde l'interrogea du regard mais n'osa pas le questionner.



OoOoO



Tout c'était passé très vite. Satsuki était en tête et en bonne voie pour gagner, et puis il y eut ce bruit de freinage suivit de plusieurs tonneaux avant que la voiture blanche ne s'écrase contre un mur. Uruha avait lâché son drapeau avant de courir vers son amant qui était encore dans le véhicule fumant et déjà en flamme. Hakuei avait pour sa part crispé ses doigts sur le grillage et Hyde n'avait cessé de jurer tout en sortant son téléphone portable pour appeler les urgences. Aoi quant à lui était devenu très pâle contrairement à Shinya qui affichait ç sourire ravie, d'ailleurs il lui chuchota à l'oreille :

« Il me semble que tu viens de perdre ton meilleur pilote. »





À suivre...

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales