Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Elements
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Début(s)
    Débuts - la revue
    Nb de signes : < 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Isthme
    Poétisthme
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - libre - poésie
    Délai de soumission : 20/12/2020
  • Folies
    Editions Hurle-Vent
    Nb de signes : < 31 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 15/01/2021
  • Artistes (re)confinés
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - fiction - récit de vie - réaliste
    Délai de soumission : 15/12/2020
  • Revue Encre[s] N°7
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : poésie - blanche - érotique - noir
    Délai de soumission : 30/11/2020
  • Enfance
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 500 - 40 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/11/2020
  • Eclats d'Etoiles
    Eclats de Lune Editions
    Nb de signes :
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 02/11/2020
  • Conflits
    Dissonances
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Comme un cochon
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : policier - noir
    Délai de soumission : 15/11/2020

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 289 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr

Victor Sierra : financement participatif pour leur 5ème album
 par   - 362 lectures  - Aucun commentaire

Victor Sierra est un groupe français de musique steampunk.

Jje les suis depuis plusieurs années et nous sommes devenu amis.
Ils lancent un financement participatif pour leur cinquième album sur indiegogo :
Victor Sierra's 5th album

Ils chantent dans plusieurs langues : français, anglais, un peu d'espagnol et de yiddish dans certains titres.

Vous pouvez écouter des morceaux et voir des vidéos sur leur sites https://victorsierra.net/ ainsi que sur youtube, itunes, spotify...

 

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 1861 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

D'espairsRay

Too fast to live too young to died
[Histoire Terminée]
Auteurs :
[Groupe: transfert]
hiera
Vue: 3114
[Publiée le: 2012-01-01]    [Mise à Jour: 2016-01-16]
13+  Signaler Action-Aventure/Yaoi (HxH)/Amitié Commentaires : 10
Description:
Après avoir séché ses cours de l’après-midi, Miyawaki, un adolescent un peu rebelle, à la vie difficile, fait une curieuse rencontre sur internet. Sans aucune précaution et avec toute sa témérité, Miyawaki accepte de passer une soirée avec ces inconnus pour partager l’espace d’un soir leur fantastique quotidien qui l’emmènera jusqu’au bout de la nuit.
Crédits:
Fic de Hiera, je suis juste sa gestionnaire.
Pour toute réclamation me demander.

Vous pouvez retrouver la communauté des Fics de Hiera Ramuk sur facebook
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 3

[3844 mots]
Publié le: 2012-04-01Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Auteur : Hiera Ramuk
Titre : Too fast to live, too young to died
Personnages : Miyawaki, Hakuei, Hyde, Toshiya, Gackt, Tora, miyavi, Uruha, Zero





Chapitre 3 :





Il y avait au moins une vingtaine de voiture sur la ligne de départ placée un peu avant la sortie du parking. Bien entendu, la sortie ne pouvait pas les recevoir toutes en même temps et ils le savaient tous. C'était donc les plus habiles mais aussi les plus rapides d'entre eux qui sortiraient les premiers. Les moteurs grondaient déjà et n'attendaient plus que le signal. Ce dernier devait être donné par Zero qui prenait tout son temps pour le simple plaisir d'attiser les passions. Le brun fit claquer ses bottes sur le goudron tout en avançant vers la ligne de départ et se positionna juste au milieu de la ligne tracée au sol en début de soirée. Il prit une pose des plus sensuelles et leva son petit drapeau en damier. Lorsqu'il l'abaissa, les voitures démarrèrent et bon nombre d'entre elles le frôlèrent sans qu'il n'y accorde la moindre importance. Il en avait l'habitude de toute façon, sans parler que le meilleur moyen de se faire renverser était justement de paniquer et de bouger.

Quand les fumées se dissipèrent, il toussa légèrement et remit de l'ordre dans sa magnifique chevelure ondulée avant de rejoindre Hakuei et Miyawaki. L'adolescent semblait émerveillé par ce qu'il venait de voir. Toutes ces voitures étaient toutes plus belles les unes que les autres et leurs vitesses lui donnaient le vertige. Alors que Zero continuait à avancer vers eux, une Mercedes blanche arriva sur le parking et le quitta tout aussi précipitamment pour prendre la course au vol. Zero se retourna tout en souriant et murmura :
« Te voilà enfin. »
Rien qu'en voyant le petit sourire du brun, Hakuei comprit que c'était lui. Alors il était de retour en ville et il avait par la même occasion changé de voiture. Le châtain se demandait si les autres le reconnaitraient. Il pouvait d'ailleurs s'imaginer très clairement la réaction de certains lorsqu'il découvrirait l'identité de ce mystérieux conducteur.
« Hakuei, commença Zero en croisant les bras sur son torse, je vais emmener Miyawaki faire le tour des lieux en attendant les premiers arrivés. Je suppose que toi tu vas...
- Oui, il faut que je discute avec ''le boss''. T'en fais pas Miya-chan, Zero ne de sautera pas dessus. »
Le blond acquiesça et regarda le châtain disparaître dans la foule. L'adolescent reporta alors son regard sur le brun et lui demanda :
« Qui est le boss ?
- L'homme qui protège nos activités nocturnes contre la police, répondit Zero avec un petit clin d'œil. Bon, je vais te présenter un peu tout le monde. Ça nous occupera. »


OoOoO


Il resserra ses doigts sur le volant de sa voiture et pressa un peu plus l'accélérateur car après tout, il avait un retard à rattraper. Il avait déjà dépassé les derniers mais ce n'était pas suffisant. En effet, il ne voulait pas un classement honorable, mais la première place. Que demander de plus pour son retour ? Sans parler que c'était un bon moyen de se payer la tête de tous ces branleurs, quoique ça ne l'enchantait pas vraiment de les revoir. D'ailleurs, si ce n'était pas Aoi qui lui avait demandé de revenir en ville, il serait resté sagement là où il était. Mais il ne pouvait rien refuser au brun notamment quand il lui demander un service de manière aussi douce. De toute façon s'il avait refusé, le brun l'aurait obligé par la force à revenir travailler pour lui, alors à quoi bon s'opposer à cet homme qui pouvait tout acheter avec son argent ?

Au loin il aperçut la voiture de Tora. Elle n'était pas difficile à reconnaître puisque le vert n'était pas une couleur des plus discrètes. Apparemment son vieil ami prenait son temps, à moins qu'il n’ait eu du mal à démarrer et à dépasser les autres ? Quoique d'où il fût, il voyait celle de miyavi qui se battait en duel avec Toshiya. Il poussa un soupir avant d'esquisser un large sourire. S'ils étaient à fond, ils ne le battraient jamais avec le nouveau moteur qu'on lui avait installé. Il réfléchit un moment et trouva ça légèrement déloyale, toute fois après mure réflexion, il n'eut aucun état d'âme à doubler la Mazda verte et à se mettre à batailler à son tour avec Toshiya et miyavi. Ces derniers regardèrent la voiture blanche d'un drôle d'air et accélérèrent en même temps. Il esquissa un petit sourire sadique car cela ne servait à rien de courir, surtout qu'un virage en épingle à cheveux les attendait juste après. Il garda donc sa vitesse pour ne pas perdre du temps en ralentissant. Toshiya étouffa un juron et rétrograda tout en ralentissant. Miyavi quant à lui tenta sa chance à la même vitesse mais se fit la plus belle frayeur de sa vie et préféra finalement ralentir en plein virage. Toshiya et la voiture blanche en profitèrent pour le doubler et il jura tout en tentant de les rattraper. Le duel ne l'opposait plus qu'à Toshiya et aucun des deux ne put prendre l'avantage, du moins jusqu'à ce qu'il se décide à lui montrer les merveilles que la nouvelle technologie avait apporté à son bébé. En un clin d'œil il doubla le brun qui n'en cru pas ses yeux. Peu après, il aperçut la Subaru bleu de Gackt. Il ne put s'empêcher de glousser en l'apercevant et lui fit des appelles de phare qui stupéfia quelque peu le blond. Comprenant qu'il s'agissait d'une provocation, Gackt se décida à monter de quelques kilomètres heure mais le temps qu'il s'y décide, il s'était fait doubler. Puis vint le tour d'Uruha. C'était bien celui qui lui avait manqué le plus de cette petite bande de branleurs, mais son affection pour lui s'arrêtait là parce que cette gueule d'ange avait une sacré langue de vipère doublé d'une sacrée paire de cuisse qu'il lui tardait de revoir écartée devant lui. Enfin, il aurait sûrement à user de ruse pour retrouver le lit du châtain qui n'était pas une trainée comme il aimait à le laisser penser. Lorsqu'il doubla son ex- il eut un petit sourire et se demanda si le châtain l'avait reconnu mais il y avait peu de chance avec la vitesse et ses vitres teintées. Enfin, lui, il l'avait reconnu et c'était l'essentiel. Très vite, il arriva à hauteur des ailes du démon, la fameuse BMW noire de Hyde. Ce dernier jeta un rapide coup d'œil à son rétroviseur et baissa sa vitre tout en ralentissant, ce qui étonna quelque peu le conducteur de la voiture blanche. Lorsqu'ils furent à niveau, il baissa sa vitre à son tour et lorsque Hyde l'aperçut, son visage se troubla. De lui-même il ralentit et la voiture blanche le dépassa sans mal sous le regard stupéfait d'Uruha qui les avait rattrapé. Hyde le laissa également le dépasser et se contenta de les suivre tout en regardant le châtain tenter vainement de remporter la première place.


OoOoO


Après avoir salué de nombreuses personnes, dont la plupart ne se gênaient pas pour leur faire ouvertement des avances, Zero entraina Miyawaki vers un homme aux cheveux mauves. Apparemment, ce dernier était chargé d'organiser les paries, mais aussi de récupérer l'argent qu'on lui devait depuis la dernière course. Cet homme s'avérait assez méchant avec ceux qui ne réglaient pas leur dette et Miyawaki put constater que ses menaces n'étaient pas des lettres mortes. En effet, il n'hésita pas à casser la figure d'un jeune homme et de le mettre en garde sur le fait qu'il risquait bien plus la prochaine fois s'il ne lui amener pas son argent. Le blond avala avec difficulté sa salive alors que l'homme aux cheveux mauves reportait son regard sur lui. Il l'examina de haut en bas puis demanda à Zero :
« C'est ton frangin ?
- Non, répondit le brun. Par contre on m'a dit que le gagnant n'allait pas tarder, alors je te le confie. Prend soin de ses petites fesses, ajout-il en donnant un petite tape sur le fessier ferme du blond qui ne put s'empêcher de rougir.
- Pas de problème.
- Merci Kaoru. »
Zero répliqua à Miyawaki qu'il reviendrait le chercher et le blond acquiesça avant de se retourner vers cet homme au regard sévère.
« Détends-toi, je vais pas te bouffer gamin, quoique si c'était pas Zero qui t'avais confié à moi, je ne me serais pas gêné. »
Kaoru étouffa un petit rire qui ne rassura pas vraiment l'adolescent, mais après ce qu'il avait vu précédemment, il valait mieux être dans le camp de cet homme que contre lui.


OoOoO


Aoi raccrocha son téléphone portable et posa les yeux sur Hakuei tout en soufflant la fumée de sa cigarette.
« Ils arrivent, fit le brun.
- Ok, alors j'y vais, répliqua le châtain en ouvrant la portière de la limousine.
- Hakuei !
- Quoi ?
- Rejoins-moi au club tout à l'heure, déclara Aoi en lui lançant un regard peu catholique.
- Je verrais. »
Hakuei sortit de la limousine noire qui démarra aussitôt. Le châtain la suivit du regard puis soupira et se dépêcha de rejoindre le parking géant où Zero l'attendait sûrement.


OoOoO


Zero était debout au milieu de la ligne d'arrivée et scrutait l'obscurité avec une pointe d'inquiétude. En effet, il n'avait guère envie de passer la nuit dans le lit d'un de ces six pervers et il espérait voir poindre à l'horizon cette fameuse voiture blanche. Deux points lumineux apparurent et le cœur de brun s'emballa. C'était lui. La Mercedes blanche traversa à vive allure la ligne d'arrivée sous le large sourire de Zero qui se retourna pour la voir disparaître par l'autre entrée du parking. Comme il s'y était attendu, il n'était pas resté, mais quelle importance puisqu'il l'avait sauvé des griffes de ces hommes. Peu après, Uruha arriva suivi de près par Hyde. Mais leur ordre d'arrivée importait peu car ils avaient perdu leur parie. Lorsque la dernière voiture arriva, Hakuei rejoignit son ami sur la ligne d'arrivée et lui dit :
« Fidèle à lui-même, il n'est pas resté. »
Zero acquiesça et lui répliqua qu'il devait aller chercher Miyawaki. Lorsqu'il le rejoignit, il aperçut l'adolescent en train de menacer un endetté sous le regard paternel de Kaoru qui était fier de sa nouvelle recrue. Zero eut une petite moue et se demanda s'il avait bien fait de lui confier le blond.


OoOoO


« Putain de merde ! S'écria Uruha complètement dégouté.
- La vache ! C'était quoi son moteur à ce mec ? Répliqua Tora. J'n’ai jamais vu ça.
- C'est ce que Kyo doit nous monter le mois prochain, déclara Hyde.
- Mais Waru-chan n'avait pas dit qu'il faudrait attendre un mois pour l'avoir ? Comment ça se fait qu'il soit déjà sur le marché ? S'étonna Gackt.
- Aucune idée, mais j'ai hâte de l'avoir sur mon bébé, répliqua Hyde avec un large sourire.
- Pourquoi tu l'as laissé te doubler ? Demanda subitement Uruha.
- Parce que je n’aurais jamais pu l'empêcher de le faire, répliqua Hyde. Je réglerais mes comptes avec lui quand on sera à égalité.
- En attendant vous avez perdu, déclara Zero en les rejoignant avec Miyawaki.
- Moi qui rêvait déjà de t'avoir dans mon lit, soupira Toshiya.
- Tu te contenteras d'Uruha, lâcha miyavi tout en pouffant de rire.
- Dit aussi que je suis un bouche trou, grogna Uruha.
- Moi j'aurais dit une pute, m'enfin c'est toi qui voit, répliqua Tora.
- Mais moi au moins je ne fais pas le trottoir comme certain, n'est-ce pas Tora ? rétorqua Uruha.
- Ben c'était parce que je te cherchais mais j'avais oublié que c'était ton jour de repos, répondit le brun avec un petit rire.
- Bon, comme vous avez perdu, j'embarque le chaton avec moi comme châtiment, intervint Zero en passant son bras autour de la taille de Miyawaki.
- Bien fait, murmura Hakuei pour lui-même.
- Je t'ai entendu Hakuei, répliqua Gackt en lui lança un regard noir.
- Bon, et bien messieurs, je vous laisse fantasmer sur tous ce dont vous êtes passés à côté ce soir. »
Zero leur lança un baiser puis empoigna le bras de Miyawaki qui se laissa docilement entrainer par son ainé. Ce dernier l'emmena hors du parking et le fit entrer dans sa Laguna.
« Au faite, tu n'as pas d'heure pour rentrer chez toi ? Demanda Zero tout en démarrant.
- Si, lundi sept heure. Faut quand même que j'aille en cours, répliqua le blond avec un grand sourire.
- Très bien, nous avons alors tout le week-end pour nous amuser. Au faite, je te rassure, je ne suis pas pilote, alors on roulera doucement.
- Tant mieux, soupira Miyawaki. Parce que la conduite de Hyde m'a légèrement sonné.
- Et encore, t'es tombé sur le moins taré de tous, en plus il y avait Hakuei avec vous donc tu as eu de la chance.
- Au faite, on va où ?
- À la Jet 7.
- Qu'est-ce que c'est ?
- Une boite.
- Mais...heu... je ne sais pas si je pourrais entrer.
- T'en fais pas, tu rentreras puisque tu es avec moi. »


OoOoO


Hyde arrêta sa voiture juste à l'entrée de la Jet 7 et alors que Hakuei descendait les cinq autres voitures s'arrêtèrent à leur tour et leurs vitres se baissèrent.
« Au faite Haku-chan, qu'est-ce que tu vas foutre là bas ? Demanda Tora.
- Ben ''le boss'' ! Lança miyavi avant de pouffer de rire sous le regard exaspéré d'Hakuei qui ne prit même pas la peine de répondre.
- Je suis déçu Hakuei, moi qui pensait que tu me réserverais ta soirée, répliqua Gackt.
- Prends pas tes fantasmes pour la réalité, rétorqua Hakuei.
- Hakuei, embrasse ''le boss'' de ma part, et avec la langue si possible, répliqua Uruha en glissant sensuellement sa langue entre ses lamelles de chair.
- Tu m'as l'air bien chaud ce soir Ruwa-chan, répliqua Hyde.
- C'est parce que c'est sa période de chaleur, lança Tora.
- Ruwa-chan, l'heure serait-il venu pour nous de faire des enfants ? Intervint Toshiya.
- Mon cœur je suis déjà enceinte d'un autre, cracha le châtain avec une pointe d'exaspération.
- Tu m'aurais encore trompé ? Demanda Toshiya d'un air faussement outré.
- Je t'ai toujours trompé mamour, souffla sournoisement Uruha.
- Bon, vous me faites honte, moi je me casse, répliqua Hakuei en prenant la direction de l'entrée du club.
- Au revoir mon amour ! Lança Hyde en agitant lascivement la main. Et me soit pas trop infidèle cette nuit sinon je demande le divorce ! »
Hakuei leva les yeux au ciel et se dépêcha de fuir ces individus peu civilisés qui le sifflaient tout en klaxonnant. Une fois devants les portes de la Jet 7, les videurs le saluèrent respectueusement et le châtain entra dans l'antre de celui qu'on appeler ''le boss'' quoique parfois, ils leur arrivaient de le surnommer ''papa'' mais c'était assez rare de leur part car ce surnom impliquait d'avoir avec le brun d'autres relations que celles professionnels qu'ils entretenaient et Hakuei n'avait pas spécialement envie de figurer sur le tableau de chasse du brun qui n'attendait qu'une ouverture de sa part.

Hakuei se dirigea lentement vers l'espace V.I.P et lorsqu'il s'arrêta devant la table d'Aoi, ce dernier leva les yeux de son verre de vodka tout en expirant la fumée de sa cigarette. Le brun laissa son regard se perdre sur les plies du jeans du châtain et s'humidifia les lèvres en même temps que son esprit l'imaginait nu et dans son lit. Hakuei soupira et Aoi lui fit signe de prendre place à ses côtés. Le châtain s'exécuta et encra ses yeux dans ceux du blond qui lui faisait face. Il l'avait souvent aperçut aux côtés d'Aoi mais n'avait jamais fait sa connaissance. Le brun porta sa cigarette à ses lèvres et déclara :
« Shinya, je te présente Hakuei. Hakuei, Shinya est l'un des mes amis et associer.
- Je vois, répliqua le châtain.
- Je tenais à te le présenter, répliqua Aoi.
- Bon, je suis désolé de ne pas pouvoir rester plus longtemps, répliqua le blond.
- Merci encore d'avoir attendu son arrivée, lui dit Aoi. »
Shinya esquissa un sourire puis se leva et partit sous le regard attentif du châtain. Le brun l'observa un moment puis se pencha vers lui et lui murmura à l'oreille :
« Il n'y a rien entre lui et moi. C'est juste professionnel.
- Et alors ? Qu'est-ce que ça peut me faire ? Demanda froidement le châtain.
- C'est vrai, admit Aoi. Mais dans ce cas, pour toi t'énerves-tu ? Demanda-t-il en glissant sa main à l'intérieur de sa cuisse. »
Lentement, Aoi la lui caressa tout en regardant avec appétit son entrejambe et alors qu'il se penchait vers lui, Hakuei répliqua :
« Si c'était juste pour me le présenter, j'ai plus rien à faire ici.
- Hakuei...
- Je ne veux pas être mêlé à tes magouilles Aoi et entre nous, t'as suffisamment de jouets pour te satisfaire, alors je pense que tu peux te passer de moi. »
Sur ces mots il se leva et alors qu'il s’apprêtait à partir Aoi lui empoigna les bras.
« Je suis désolé Hakuei. S'il te plait, reste encore. Je te promets d'être sage. »
Le châtain hésita un moment puis soupira et reprit place à côté d'Aoi qui le gratifia d'un sourire.


OoOoO


Tout n'était que lumière colorées, tenues extravagantes, alcool, éclats de rire et musique entrainante. C'était la première fois pour Miyawaki et il ressemblait à un enfant émerveillé notamment quand il regardait de tout côté avec curiosité. Zero esquissa un sourire maternel puis porta son cocktail à ses lèvres.
« C'est la première fois que tu viens en boite ? Demanda le brun.
- Oui, avoua le blond.
- Dans ce cas profites-en. »
Alors qu'il finassait sa phrase deux hommes prirent place à côté d'eux. L'un était blond et ressemblait à une adorable petite fille, l'autre portait des vêtements de cuir et était châtain.
« Vous n'êtes pas avec ''le boss'' ? S'étonna Zero.
- Non ''papa'' est occupé, répondit le travestie blond qui s'était assis à côté de lui. »
Zero interrogea le châtain du regard et ce dernier tout en passant un bras autour de Miyawaki, répliqua :
« Hakuei est à sa table. Au faite, je me présente mon mignon, je suis Saga, fit-il à Miyawaki avec un grand sourire peu innocent.
- Moi c'est Bou ! S'écria joyeusement le blond qui était aux côtés de Zero.
- Enchanté, répliqua timidement l'adolescent.
- Bon, nous on vous laisse on va danser, déclara Zero en s'empara du bras de Miyawaki.
- Dommage, soupira Saga en passant sa langue sur ses lèvres. »
Zero entraina Miyawaki sur la piste de danse et entama des mouvements rythmés et sensuels contre le blond qui était totalement envouté par son aîné...


OoOoO


Il ne devait pas être loin de quatre heures du matin quand Zero et Miyawaki sortirent de la Jet 7 qui était encore pleine. Le blond marcha avec un peu de mal et le brun passa son bras autour de sa taille pour s'assurer qu'il ne se casserait pas la figure. L'adolescent le gratifia d'un sourire et Zero pressa doucement ses lèvres sur son front avant de lui dire :
« Je crois que tu as besoin de dormir. Tu m'as l'air épuisé.
- Oui, murmura le plus jeune. »
Le brun le fit monter dans sa voiture et dès que Miyawaki fut dans son siège, il ferma automatiquement les yeux. Zero ne mit pas immédiatement le moteur en route et le regarda dormir. Il frôla du bout des doigts l'une de ses joues rebondis et ne put s'empêcher de sourire. Il était vraiment mignon à croquer.


OoOoO


« Miya-kun, on est arrivé.
- mmmm..., grogna le plus jeune sans parvenir à ouvrir les yeux. »
Zero soupira puis sortit et contourna sa voiture pour ouvrir la portière de l'adolescent. Il le détacha et le fit basculer sur son dos avant de se relever avec un peu de peine. Il claqua la portière avec son pied et verrouilla son véhicule tout en prenant la direction de son immeuble.


OoOoO


Le club était à présent désert et malgré son insistance, Hakuei n'était pas resté pour la plus grande peine d'Aoi. Ce dernier était d'ailleurs assis au bar et buvait un dernier verre de vodka alors que Ken, son barman était en train de laver les derniers verres sales. L'employer s'essuya ensuite les mains, alluma une cigarette et tout en expirant la fumée, il observa son patron. C'était la première fois qu'il lui voyait des yeux si tristes, à croire qu'il se passait vraiment quelque chose, mais ce n'était pas son genre de poser des questions et si Aoi ressentait le besoin de se confier, c'était à lui de faire le premier pas.

La porte du club s'ouvrit en grinçant légèrement et la lumière du jour naissant pénétra dans l'immense salle à peine éclairée. Des pas résonnèrent mais Aoi ne se retourna pas, contrairement à Ken qui releva les yeux vers le nouvel arrivant. Quand il vit son visage, un sourire se dessina sur ses lèvres et il le salua d'un signe de la tête avant de s'en aller pour les laisser seuls. Il prit alors place à côté du brun qui jeta un rapide coup d'œil vers lui pour s'assurer de son identité.
« Moi qui pensait que tu me poserais un lapin, soupira le brun.
- J'avais besoin de me reposer un peu, rétorqua-t-il. Je ne sais pas si tu sais, mais j'ai traversé la moitié du pays pour tes beaux yeux, alors j'espère que c'est important.
- Bien plus que tu ne le crois, répliqua Aoi en finissant d'un trait son verre. »





À suivre...
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales