Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 815 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

BtoB

Le Jour et La Nuit Auteur: KimMinHye Vue: 9611
[Publiée le: 2013-01-19]    [Mise à Jour: 2015-10-03]
13+  Signaler Romance/Humour/Drame/School-Fic/Amitié Commentaires : 68
Description:
Cinq jeunes filles de dix-huit ans sont en dernière année de lycée, tout était censé se passer normalement, loin du remue-ménage de la popularité, mais quand on est étroitement lié avec le groupe le plus en vue du lycée, on passe rarement inaperçu. Cette dernière année de lycée, risque d'être très différente des autres connues jusqu'à alors...
Crédits:
Les BtoB ne nous appartiennent pas, même si on aimerait beaucoup ^^^
Mais les personnage de WonYi, DaNa, MiRan, MinJi et JiHye, eux nous appartiennent, ainsi que l'histoire !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre N°19

[7061 mots]
Publié le: 2015-07-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur vOICI LA SUITE^^
En espérant qu'elle vous plaira ^^
nous somme deja en train d'ecrire le chapitre suivant ^^

Point de vue de Miran :

 

 

Euh, c’est quoi exactement leurs problèmes, ils ont décidés de jouer à cache-cache sans nous prévenir ou ça se passe comment ? Et ce n’est pas comme si le lycée était petit ; ça non, c’est pour ça qu’il y a un peu trois bâtiments différents, et trois étages dans chaque.  Suffit qu’ils bougent tous en plus de ça, on ferait mieux de chercher une aiguille dans une botte de foin. Et surtout, pourquoi ma « Team Recherche » est-elle constituée de deux êtres humains atrophiés du cerveau, ne possédant pas un quart de l’intelligence d’un enfant de cinq ans ! Une demi-heure qu’on est parti à leur recherche, et depuis je n’ai pas revue une seule personne de censée, ni personne du groupe ; à croire que le triangle des Bermudes s’est déplacé jusqu’au-dessus du lycée et qu’il aspire les gens !

 

Bon, il ne nous reste plus que l’amphithéâtre et le couloir de la bibliothèque et l’intérieur de la bibliothèque elle-même où nous n’avons pas encore cherché. En espérant qu’ils y soient, sinon « adios amigos », j’irais m’allonger dans l’herbe et attendre tout simplement que les cours reprennent.

 

« Miran, t’es fâchée ? Demanda tout doucement Sungjae.

- Sérieusement, pourquoi tu me demandes tout le temps si je suis fâchée, face de pastèque !? M’exclamais-je.

- Parce que tu en as l’air tout le temps, d’ailleurs actuellement, tu es en colère !

- Pas du tout ! Bon un peu, avouais-je en croisant le regard sceptique de Hyunsik.

- Pourquoi tu t’énerves toute seule, ça ne te ressemble pas, me demande ce dernier.

- Parce que… Parce que je sens qu’il y a encore des trucs pas nets dans le groupe, et qu’on est encore une fois relégués au second plan ! J’en ai marre d’être toujours mise au courant en dernière, j’ai l’impression d’être mise à part, de ne plus avoir ma place, et de ne plus être importante pour les autres et ça m’énerve. Surtout que Jihye me cache quelque chose, et ça, ça m’énerve au plus haut point ! Alors oui, je suis énervée, et va vite falloir que tout ça se termine, parce que moi je n’en peux plus ! Et faîtes comme si je n’avais rien, cette conversation n’a jamais eu lieu !  Ajoutai-je en reprenant mon ascension vers la bibliothèque »

 

Arrivés au coin du couloir, nous croisâmes Peniel et Changseob, qui semblaient plus ou moins pressés et ce dernier affichait un air ravi sur son visage, comme s’il avait fait sa mauvaise ou bonne action de la journée, oui Changseob est un être entouré de mystère. Ils nous expliquèrent vite faits qu’ils allaient voir Minji pour avoir une conversation, et qu’il nous clouait dans ce couloir pour surveiller les deux bombes atomiques qu’ils avaient laissé dans le couloir, avec interdiction de bouger d’ici tant qu’il n’y avait pas accalmie…

 

Je dois dire que je n’avais pas tous saisis, mais un coup d’œil dans le dit couloir, et je comprenais tout de suite l’emploi du mot «  bombe atomique » ; en effet il y avait du boulot, mais ça pourrait être drôle. Je ne pouvais cependant entendre que des bribes de la conversation, je m’arrêtais nette, espérant pouvoir en entendre plus. Les deux autres eurent apparemment la même idée que moi, la seule chose que j’espérais, était qu’ils ne nous mettent pas à découvert comme de vulgaires larves.

 

Surtout que bon, Jihye et Eunkwang avaient l’air d’avoir vraiment une conversation sérieuse, je fis donc signe aux deux autres de ne faire aucun bruit jusqu’à nouvel ordre, je voulais savoir, tant pis pour Jihye, elle a souvent eu l’occasion de m’en parler elle ne l’a pas fait, trop tard, maintenant je me renseigne par mes propres moyens, tant pis pour la confiance.

 

 

«  Je sais que j’ai été un gros pourri, que tout le long de nos années lycée je ne me suis pas conduit de la meilleure manière qui soit, surtout avec toi…

- Ca tu peux le dire, répondit-elle adossée contre une fenêtre, les bras croisés sur la poitrine.

- Laisse-moi terminer. Au début je te méprisais, parce que tu étais une amie proche de Minji, et que, à l’époque j’étais rien qu’un petit con, je pensais qu’en jouant les caïds et en étant inaccessible allait me favoriser une montée sociale. Et j’en ai oublié ma sœur et j’ai commencé à être le pire des crétins avec elle est ses amis… Je sais ce n’est pas des excuses, ni une justification  à mes actes.

- Mais encore ?

- Tout ce que je voulais c’était être reconnu et envié et pour ça j’ai dû faire des concessions, j’ai fait passer mon orgueil et mon désir avant ma sœur, c’était con et infantile mais ce qui est fait est fait. Maintenant je ne suis plus le même ; Minji, comme toi ou le reste du groupe, vous pouvez le constater. Je ne suis plus du tout pareil, depuis que je suis avec vous tous, j’ai commencé à changer, à redevenir peu à peu à celui que j’étais auparavant. Tout ça pour dire que je n’ai pas non plus changé tout seul, et la personne qui au final m’a le plus aidé dans cette démarche c’est toi… Je ne t’ai jamais vraiment remercié, je sais qu’avec ce qui s’est passé durant la colonie tu penses que je suis sans espoir, que je ne vaux rien et je le comprends totalement ; tu m’as accordé ta confiance et c’est ce qui en a résulté. Sauf que ce que tu as vu ce soir-là n’était pas vraiment la réalité, enfin…

- Ah ce que je sache je n’ai jamais eu de problème de vision, et deux personnes allongées sur un lit pendant une fête c’est plus qu’explicite, tu ne crois pas, surtout quand tu es de la partie !

- Le problème c’est que tu t’es simplement arrêtée sur ce que tu as vu et tu n’as pas cherché plus loin ! Je me suis fait coincé par elle, au début quand je l’ai amené dans bungalow c’était pour lui demander de sortir avec moi, comme on en avait parlé dans les sous-bois un peu plus tôt, je m’étais fait à l’idée d’y aller doucement, de prendre le temps, comme tu me l’avait conseillé… Sauf qu’elle a fait tomber le masque, et m’a fait comprendre que la seule chose qu’elle cherchait depuis le début c’était de m’avoir pour une nuit, pour ensuite pouvoir                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        se vanter d’avoir pu partager une nuit avec moi. J’ai voulu l’en empêcher, je te le jure, je n’ai pas voulu que ça tourne comme ça, et surtout pas que tu perdes confiance en moi Jihye… T’es ma seule vraie amie depuis des années, t’es la première à m’avoir accordée une nouvelle chance, à avoir cru de nouveau en moi… Même si je ne le montre pas, tu comptes beaucoup pour moi, et je n’ai pas envie de te perdre pour une histoire aussi conne que celle-là…

- OK… Tu sais que ça fait beaucoup d’informations à encaisser… Je… Je… »

 

 

Elle ne finit pas sa phrase à mon plus grand damne, n’empêche que là elle est obligée de le croire le petit Don Juan, parce que bon, il ne sait absolument pas mentir quoi… Et bon, la dernière fois que je l’ai vu aussi sincère, c’est quand il s’est mis à genoux devant Minji pour s’excuser de son comportement. Sérieusement pourquoi elle ne lui répond pas tout simplement qu’elle est têtue et qu’elle lui pardonne quand même, ça se voit qu’elle en meurt d’envie de lui dire d’enterrer la hache de guerre ! Sauf que je ne saurais jamais la fin de cette conversation, puisque cet imbécile de Yook Sungjae venait de se péter magistralement la tronche par terre dans un bruit sourd, attirant l’attention de nos cibles vers nous… Je suis définitivement maudite ! Je vais finir par commettre un meurtre ! Ils se dirigèrent donc vers nous moitié riant, moitié furieux… Normal, je serais vraiment remontée si j’étais en pleine conversation avec Hyunsik sur un sujet hyper sensible et qu’au final je remarquais qu’on nous espionnait… Non en vrai c’est mal ce qu’on fait !

 

«  Je peux savoir ce que vous faîtes-là vous trois ? Demanda Jihye rouge.

- On essayait de retrouver des cailloux, tu sais ceux du petit Poucet ! Lui expliqua Sungjae sans aucune crédibilité.

- Sérieusement, y a vraiment aucun moyen d’avoir des conversations sérieuses sans qu’un intrus viennent y fourré son nez ! S’exclama-t-elle. Eunkwang, je vais réfléchir à ce que tu m’as dit, et on en reparlera plus tard, j’ai aussi des choses à te dire, et te reprocher, mais là, je pense que le moment n’est plus opportun. Et vous trois vous expliquerez à Changseob pourquoi son plan magnifique a capoté. Sur ce, je vais en classe ! »

 

Et elle s’en alla nous laissant tous les quatre plantés là, et vu le regard furieux qu’abordait Eunkwang, je sentais que ça allait être notre fête. Alors qu’il allait pour nous inonder d’innombrables insultes, la cloche retentit et nous sauva la vie. Je n’ai jamais autant vénéré l’heure de reprendre les cours ! Il nous fit comprendre d’un œil noir qu’il n’en avait pas finit avec nous et partit lui aussi en direction de la salle de classe. Ce que nous fîmes nous aussi, ça m’embêterait fortement d’avoir un retard en cours à cause de ces deux-là.

 

«  Au final, notre petit Eunkwang nous a montré qu’il avait un cœur et qu’il pouvait tenir à quelqu’un d’autre qu’à son reflet et sa  sœur, me souffla Hyunsik à l’oreille.

- Qui l’aurait cru… Répondis-je toujours aussi surprise de ce que nous avions entendus.

 - Vous savez Eunkwang n’est pas si mauvais que ça hein… Quand il était au collège il en a tellement bavé qu’il a voulu se venger de l’injustice dont il était victime. Je ne le blâmerais jamais pour ça, parce qu’il n’a jamais vraiment pensé à mal en agissant comme ça, il a juste voulu montrer qu’il pouvait être quelqu’un et s’est vengé sur les personnes qui l’ont humilié lorsqu’il était plus jeunes, nous confia Sungjae. Je pense qu’il est vraiment sincère avec Jihye, parce que depuis, il a toujours eu du mal à accorder sa confiance à quelqu’un, surtout à une fille. Alors quand il dit qu’il tient à elle, je le crois sur parole, continua-t-il.

- Tu m’as l’air de beaucoup le connaître, dis-je surprise par sa tirade.

- Je le connais depuis que l’on est en quatrième, on traînait ensemble avec Minhyuk et lui quand on était au collège.

- D’accord… Je serais peut-être moins intransigeante avec lui à l’avenir alors… Dis-je plus pour moi-même que pour les deux autres »

 

 

J’envoyais un message aux quatre filles pour leur proposer une soirée chez moi le soir, cela faisait longtemps que l’on n’avait pas profité toutes les cinq et comme mes parents n’était pas là pour trois jours, autant profiter de l’appartement. En quelques secondes à peine je reçus des réponses positives de la part de tout le monde, et c’est en retrouvant le sourire que je passais le pas de la porte de la salle de classe. Au final cette journée n’allait pas être aussi morne que prévu.

 

 

 

*

 

 

*                                  *

 

 

La journée de cours se finit sans vraiment que je m’en rende compte, le temps n’était pas passé à une vitesse fulgurante, mais les cours avaient été pour le moins intéressant, et je ne m’étais pas vraiment ennuyée, donc l’après-midi ne s’était pas fait plus sentir que ça, et c’était tant mieux, car habituellement les fins de journée étaient lentes et je les passais à lézarder sur mon bureau en attendant avec impatience le tintement de la cloche. Les filles avaient toutes prévues de repasser chez elles pour récupérer des affaires pour la nuit, et potentiellement le weekend, généralement, les soirées de ce genre se rallongeaient en weekend entre fille.

 

On se donna rendez-vous vers dix-neuf heures trente chez moi, et on partit toutes vers nos petit chez, je pris le même chemin que Dana, qui habitait à seulement quelques rues de chez moi, et Wonyi, Jihye et Minji partir par la voie principale, la chance qu’elles avaient d’habiter dans le même quartier ! Je proposais à Dana de passer chez elle avec elle, elle accepta après tout, on n’avait rien à faire jusqu’à l’heure promise, et tant qu’à faire, je préférais la passer avec elle, surtout que j’avais quelques questions à lui poser qui me trottaient dans la tête depuis quelques jours maintenant.

 

« Dis-moi Dana… Commençai-je doucement.

- Oui ? Répondit-elle de sa voix douce de façon toute innocente.

- Tu apprécies beaucoup Hyunsik, je me trompe ?

- Ah… Euh, oui c’est vrai que je l’apprécie, dit-elle alors que ses joues rosissaient de façon assez surprenante. Pourquoi, il y a un problème ?

- Non aucun, rassure-toi, je voulais juste m’assurer. Tu comptes te confesser ?

- Non surtout pas ! Je ne sais même pas s’il m’apprécie, enfin tout du moins, de la même manière que moi… J’ai trop peur d’essuyer un refus et de mettre une mauvaise ambiance dans le groupe, alors que même le JiKwang commence à se rabibocher.

- Le JiKwang… ? Dis-je sceptique.

- Oui ! C’est le nom qu’on a donné avec Wonyi à Jihye et Eunkwang, puisqu’ils se chamaillent à tout bout de champ, mais qu’ils s’apprécient, ce sont le JiKwang ! C’est comme Changseob et Hyunsik, on les a surnommé le ChangSik, mais bon ça sonne carrément moins bien.

- OK je vois le genre. Mais tu sais,  tu devrais peut-être penser à toi et à ce que tu veux pour une fois. Je pense sincèrement qu’au bout d’un moment il faut oublier un peu l’entité du groupe et pouvoir et savoir se faire plaisir à soi-même. C’est un conseil que je te donne, surtout que bon, je ne pense pas que Hyunsik serait du genre à te rejeter tu sais.

- Tu as peut-être raison, mais qu’est-ce qui te fait penser ça, je veux dire, à propos de Hyunsik…

- Mon petit doigt qui me l’a dit, répondis-je mystérieuse »

 

En vérité, j’avais bien remarqué que Hyunsik regardait souvent Dana, et ce de manière assez peu discrète, je n’avais pas vraiment pu en parler avec lui, puisqu’en soit, on ne s’était pas vraiment parlé, et l’on n’avait pas mis les choses au clair, donc je me voyais mal jouer les entremetteuses avant de le faire. Suite à ma réponse très évasive, je me fis harceler par mon amie durant tout le trajet sur le pourquoi du comment je pensais cela, mais je ne pipais plus un mot, et elle finit par comprendre que je ne dirais rien, pas même sous la souffrance, alors elle finit par abandonner, tout en me promettant qu’elle reviendrait à la charge les prochains jours, ce qui me fit doucement rire.

 

Notre étape chez Dana ce fit en vitesse, elle rassembla quelques affaires dans un sac à dos, prit un peu de quoi grignoter pendant la soirée et on reprit la route, nous arrêtant dans une supérette sur le retour, pour que je puisse acheter de quoi toutes nous rassasier durant la soirée. Après tout nous étions cinq morfales lorsqu’ils s’agissaient de manger gras et sucré et surtout mal équilibré. On ne mit pas loin d’une demi-heure à remplir notre panier, cherchant ce qui ferait plaisir à chacune d’entre nous, tout en satisfaisant tout le monde, et vu que nous n’avions pas toutes les mêmes goûts c’était une tâche ardue.

 

C’est avec soulagement que je passais le pas de la porte, les bras chargés de courses. Je m’en débarrassais sur le canapé, mis au frais ce qu’il fallait et allais me servir de quoi me rafraichir, tout en le proposant à Dana. On convenu ensuite de prendre nos douches, nous changer dans des vêtements plus confortables que nos uniformes ; d’ici là les filles seraient arrivées et on pourrait commencer notre folle soirée en prévision. Dana partit en première, en attendant mon tour, je me vautrais dans le canapé, mon portable à la main, tout en jouant à Candy Crush, essayant tant bien que mal de terminer le niveau sur lequel j’étais bloqué depuis maintenant deux semaines. J’eus aussi le temps de vérifier mes mails, de vérifier mon compte bancaire, et d’appeler mes parents pour les prévenir de la soirée et leur donner de mes nouvelles.

 

La salle de bain se libéra ensuite et je me ruais à l’intérieur, il était grand temps que je prenne une douche, rien que de penser au jet d’eau sur mon corps me faisait rêver après avoir passé la journée à avoir chaud. Je me prélassais sous l’eau chaude durant quelques minutes, restant plus longtemps que nécessaire, mais bon dieu que ça rassérénait. Je me décidais enfin à quitter le paradis que je m’étais construit et m’habiller de ma tenue cool, qui se constituait d’un jogging plus ou moins serré et un tee-shirt violet. Parfait pour ne rien faire et passer une bonne soirée. Je séchais vite fait mes cheveux et rejoignis Dana dans le salon qui avait allumé la télévision en m’attendant. On laissa la chaîne musicale en fond à un niveau peu élevé, histoire de laisser une musique d’ambiance, sans pour autant nous abrutir le cerveau et on parla de tout et de rien jusqu’à ce que l’on entende la sonnerie nous prévenant que les filles étaient arrivées. J’activais la caméra et après avoir vérifié leur identité, je les laissais entrer. Quelques minutes plus tard, elles entraient dans l’appartement. Jihye n’étaient pas encore là, mais elle ne saurait tarder, la connaissant elle avait encore perdu du temps à choisir quel paquet de chips elle allait emmener, ou bien elle avait reçu la visite surprise du petit Ilhoon ; comme à chaque fois qu’elle doit aller quelque part. Profitant du fait qu’elle ne soit pas encore là, je racontais aux filles ce que j’avais entendu ce midi, Minji était toute ouïe, mais je voyais bien que Wonyi et Dana, bien qu’elles étaient intéressées semblaient tout de même gênées.

 

« Pourquoi est-ce que cet imbécile est tombé à ce moment-là, on n’a pas de dénouement ! S’exclama Minji à la fin de mon récit.

- Moi aussi j’étais énervée sur le coup, j’ai même cru que j’allais le taper !

- Non ça tu n’oserais pas, vu que c’est ta petite pastèque, me répondit-elle en me tirant la langue. Vous pensez qu’elle va faire quoi ? Ajoute-t-elle soucieuse.

- Elle va forcément lui pardonner, étant donné que… Commença Dana avant de se faire couper de force par Wonyi qui lui plaqua la main sur la bouche.

- Elle débloque, c’est rien c’est passager, nous dit cette dernière.

- Dana, Wonyi, c’est quoi le délire ? Demandai-je.

- Euh Bah… Commença Dana.

- Nous… Nous …

- Vous savez un truc sur Eunkwang et Jihye que nous ne savons pas ? Que je ne saurais pas ?! Les questionna à son tour Minji.

- Euh, c’est-à-dire que ça concerne plutôt Jihye, mais on pense que ce serait préférable qu’elle vous en parle elle-même… Ce n’est pas à nous…

- Sérieux les filles crachez le morceau ! S’impatienta Minji.

- Jihye aime ton frère voilà, t’es contente !? Répondit Wonyi du tac au tac.

- Quoi ?! C’est quoi votre délire encore !?

- Ah bah la voilà, on va pouvoir lui demander, dis-je en entendant de nouveau la sonnette »

 

Minji me devança, et répondit à l’interphone, elle ne prit même pas la peine d’ouvrir la porte bien qu’elle la voit à l’écran, mais lui demanda directement.

 

«  Jihye, ne me dis pas que ce que je viens d’apprendre est vrai ?

- Hein ?! S’étonna la plus jeune.

- Ne me dis quand même pas que tu aimes mon frère ! Pas toi ? S’écria Minji »

 

Elle n’eut aucune réponse, étant derrière Minji, je pus voir tout comme elle Jihye blêmir au fil des secondes, et au final elle ne poussa pas la porte qu’on lui avait déverrouillée, mais avait déguerpie du plancher sans dire un mot. Minji jura dans sa barbe inexistante, se retourna vers les filles et leur demanda durement.

 

« Qui était au courant !?

- Pour la défense de Jihye, nous tenons à dire que si nous le savions, c’est parce qu’on l’a deviné, sinon elle ne l’aurait jamais dit…. Commença Dana.

- Putain je vous demande pas comment, mais je vous demande combien de personnes le savait à par moi ! S’époumona Minji, jetant un froid dans la pièce »

 

 

 

 

 

Point de vue de IlHoon :

 

 

Cela faisait maintenant une bonne heure que j'étais rentré du lycée et je faisais toujours la même chose qui constituait à faire la grosse loque sur mon lit. En arrivant j'avais jeté mon sac sur mon bureau et m'étais affalé sur mon lit. Je vérifiai quelques fois mon téléphone pour voir si je n'avais pas de message mais non, les gars devaient sûrement être occupés et je savais que les filles faisaient une soirée chez Miran donc je n'attendais pas de message de Jihye ou de WonYi même si j'avoue que j'aurais bien voulu en avoir, mais bon je sais à quel point Wonyi est assez...pas timide mais je pense qu'elle veut que notre relation ne concerne que nous et non pas tout le lycée, ce que je peux comprendre j'aimerais juste être...un peu plus un couple quand même. Je lui aurais bien proposé de venir ce week-end mais vu comme c'est parti elles vont toutes passer le week-end chez Miran. Je soufflai et me retournai pour me mettre sur le dos et fixai le plafond de ma chambre.

 

Qu'allais-je bien pouvoir faire ? Mes devoirs ? Je viens de rentrer du lycée et j'ai encore tout le week-end pour les faire je n’ai pas envie de me prendre la tête tout de suite. Jouer aux jeux vidéo ? Je suis bloqué au niveau 10 de mon jeu préféré et si je commence maintenant je sais ce qui m'attends je ne vais pas lâcher jusqu'à réussir et seul Dieu sait combien de temps ça va me prendre et je ne suis pas trop partant pour une nuit blanche. Ranger ma chambre ? Oh pi quoi encore ! Tu t'ennuies vraiment pour penser à ce genre de chose Ilhoon ! Reprends-toi ! …. Mais je m'ennuie putain !

 

Je soufflais une dernière fois et par dépit me rapprochai de mon bureau pour voir ce que j'avais à faire alors que mon téléphone se mit à sonner m'indiquant un appel, je sautai donc sur mon lit et prit mon téléphone avant de décrocher :

 

« Ouiiii ? Dis-je en essayant de cacher la joie que j'éprouvais car quelqu'un m'avait sortie de mon ennuie

-Ilhoon c'est moi ! Me coupa la voix de Jihye

- Oh génial ! Salut moi ! Tu veux dire que je m'ennuie tellement que mon subconscient est capable de créer un appel pour m'occuper ? Mais c'est trop cool ! Je ne me savais pas aussi...

- Te savais pas aussi con ?

- Oh bah ça si je t'assure !

- sérieusement, reprit Jihye, je ne suis pas d'humeur à rire, je peux venir chez toi c'est important ! Termina-t-elle en ayant la voix qui tremblait ce qui n’annonçait rien de bon.

-Euh bien sûr, je descends pour t'ouvrir, dis-je en ayant repris mon sérieux.

-Merci. »

 

Et la conversation se termina comme ça me laissant dans la perplexité la plus complète, je n’'aime pas ça, je n'aime vraiment pas ça, ça sent encore pas bon cette histoire. Je descendis les escaliers et déclarais à ma mère que Jihye allait passer et sûrement rester. Elle acquiesça et me dit qu'avec tout ce qu'elle avait fait à manger il pourrait y avoir la guerre que l'on ne mourrait pas de faim. Ça ne m'étonne même pas d'elle... Je m'installai dans le fauteuil dans le salon attendant que la sonnette retentisse. Je lançais donc un jeu vite fait sur mon portable avant d'entendre le son que j'attendais, je me dirigeai donc vers la porte et la une furie me tomba dessus.

 

«  Oh mon dieu...Ilhoon...je...je dit-elle à bout de souffle comme si elle avait couru, à moins que ce ne soit autre chose...

-Yoh calmes-toi ! Viens, on monte ! »

 

N'ayant pas vue ma mère tout de suite Jihye alla d'abord la saluer avant de me suivre dans ma chambre, je la laissai s'installer sur le lit ou elle n’arrêtait pas de gesticuler.

 

« Bon alors de quoi voulais-tu parler ?

-Ilhoon, bordel je suis dans la merde, tu n’as pas idée, j'ai pu qu'à rédiger mon testament et à m'acheter un igloo quelque part où l'on ne me trouvera jamais...

-Mais calmes-toi ! Ça ne peut pas être si grave ! Tu dramatises un peu ! Qu'est ce qui peut être si grave, à moins que tu sois retourné avec Sungkyu et là oui en effet rédige ton testament parce que je te tue direct ! Dis-je en rigolant

-C'est MinJi. Elle sait. Tout. »

 

MinJi ? Elle sait ? Tout ? Roh bah c'est bon elle ne va pas te tuer parce que c'est toi qui avait manger tous ces nounours en chocolat à la guimauve et que tu avais fait croire que c'était Wonyi, et puis ça date maintenant....

 

« Ce ne sont que des nounours ont va pas en faire tout un fromage....

- Mais qu'est-ce que tu me parles de fromages toi ! Je te parle que MinJi sait les sentiments que j'ai pour son frère et toi tu me parles de fromages ! Même si j'aime beaucoup le fromage ce n’est pas le moment d'en parler ! On débâtera du Saint Nectaire une prochaine fois si tu veux bien ! Je vais mourir dans pas longtemps ! Putain mais c'est de sortir avec WonYi qui te rends aussi... voilà ?! »

 

Oui bah c'est bien ce que je dis on ne va pas en faire tout un fromage pour.... Quoi ?! Elle sait tout sur ça ! Oh bordel ! L’apocalypse est bientôt là ! Oh shit ! Je suis trop jeune pour mourir !

 

«  Quoi !? Hurlais-je, elle sait tout ? Sur ça ? Oh merde... mais tu es sur ?

- Malheureusement oui.

- Mais tu es sûr ? Tout ? Tout ? Absolument tout ?

- Vu comment elle m'a sauté dessus arriver chez Miran, oui.

- Mais comment elle a su ?

- Ça j'en sais rien et crois-moi je me suis pas arrêter pour lui demander le pourquoi du comment, j'ai taillé direct, je tenais au moins à te dire en revoir avant de mourir... »

 

Ma sonnerie de téléphone nous coupa et je pu voir que WonYi était en train de m'appeler ? Oula alors là ça sent deux fois moins bon, c'est la fin des haricots là !

 

« Allo ? Dis-je d'une fois pas claire du tout

- Ilhoon, c'est WonYi. Est-ce que Jihye est avec toi.

- Hum, oui.

- Oh, très bien. On avait un peu peur de où est ce qu'elle allait partir après cette arrivée mouvementée... tu peux mettre le haut-parleur s'il te plaît ?

- Aussitôt dit, aussitôt fait !

-Jihye ? Demanda-t-elle

- Oui ?

- Si ça peut te rassurer elle n'a pas agi si excessivement que ça.

-Elle est là ? Demanda Jihye en tremblotant

-Non, à vrai dire après ça elle nous a hurlé dessus en nous demandant qui d'autre été au courant, je pense que Changseob est mort à l'heure qu'il est. Tu aurais dû voir sa tête quand son prénom est sorti, j'en rigolerais bien maintenant que c'est fini.

- Mais comment ? Comment a-t-elle fait pour savoir ?

- ...hum...il vaudrait mieux que je t'en parle de vive voix ! Dis-moi Ilhoon ça te gènes si je passe chez toi ? Dana va rester pour expliquer tout à Miran et moi je te dois bien des explications aussi.

- Non, vous pouvez même rester le week-end si vous voulez, vous avez déjà vos affaires de toutes façon.

- Mais c'est ce que je comptais faire de toute façon mon très cher ! Déclara Jihye

- Euh...ouais...bon...bah...ok...j'arrive, déclara d'une toute petite voix WonYi avant de raccrocher »

 

Je raccrochai avec un sourire niais qui n'échappa sûrement pas à ma meilleure amie mais qui pourtant ne fit aucun commentaire. C'est moche de se réjouir du malheur des autres mais avec ça je vais passer le week-end avec ma meilleure amie et ma copine, que demande le peuple sérieusement ?! Jihye décida d'elle-même de descendre pour accueillir WonYi au plus vite, je la suivais donc machinalement, on s'installa  dans le salon et lorsque cinq minutes plus tard la sonnerie retentit Jihye fit une remarque qui me fit devenir rouge.

« Bon je te préviens je laisse ma place dans ton lit double a WonYi parce que voilà, mais je te préviens vous ne faites pas de bébé alors que je suis dans la même chambre que vous ! Sinon je te les coupe, compris ?!

- Jihye !!!!! Criais-je alors qu'elle ouvrit la porte sur WonYi qui sursauta en m'entendant crier »

 

Il n'y a pas de toute, Jihye, même si elle avait un coup au moral, restait Jihye, et c’est ça qui était le plus important.

 

 

 

*

 

*                   *

 

 

Quelle idée j'ai eu franchement ! C'était stupide ! J'ai passé un super weekend avec Jihye et Wonyi mais là je suis dans la galère, j'aurais dû faire mes devoirs comme j'étais parti pour le faire vendredi avant qu'elles arrivent parce que là se lever deux heures avant son réveil habituel le lundi matin pour terminer sa disserte de philo c'est tout sauf malin ! Bon aller thèse, anti-thèse, contre-thèse et j'aurais fini ! J'en ai marre en plus j'ai mal à la main à force d'écrire et puis je me demande ce que ça va donner entre Jihye et MinJi j'espère que celle-ci va réussir à se contrôler car si elle explose tout va sortir et je ne pense pas que Jihye ai vraiment envie que Eunkwang soit au courant pour ses sentiments, surtout qu'ils viennent tout juste de se rabibocher, ça serait vraiment la pire chose qu'il pourrait lui arriver.

 

Il ne me restait plus que vingt minutes avant que mon réveil normal ne sonne et j'avais fini, je préparai donc mon sac et me rallongeai pour me prélasser tel un pacha dans mon lit, c'est vraiment trop agréable cette sensation de se réveiller juste un peu avant son réveil pour se laisser le temps d'émerger, bon là c'était un peu forcer mais bon, je tournai dans tous les sens en m'étirant tel un chat dans toutes les positions possible et inimaginable avant d'arrêter mon réveil qui s'était mis à chanter.

 

Je me levai donc et fis mon petit train habituel, je pris mon petit déjeuner en premier puis me dirigeai direction la salle de bain pour me doucher et ensuite m'habiller. Puis direction le lycée je fus plus ou moins surpris lorsque je vis que Jihye m'attendait devant chez moi, tout semblait normal mais je sentais bien son malaise, elle rigolait nerveusement à tout ce que je disais, sautillait sur place à ce moment, elle agissait comme un vrai enfant ce qui traduisait son état de stress, on arriva bien vite au lycée pour ne pas paraître trop suspect elle arrêta de se coller à moi mais resta près de moi, bientôt WonYi arriva et vint se placer entre mes bras et lança une conversation banal pour la détendre. Et en effet je comprenais la chose, Dana et Miran arrivèrent et juste derrière avec Changseob, qui me paraissait bien blanc d'ailleurs il y avait MinJi.

 

Et là elle paraissait vraiment flippante, techniquement je devrais avoir peur de son regard, voire de la colère, de la haine, de la frustration, mais là, rien, rien de tout ça, vide, et c'est encore pire que tout. Jihye se tendit alors que Miran s'arrêta juste devant elle.

 

« Je pense que tu vas déjà avoir  à subir les foudres de MinJi alors je ne vais pas en rajouter une couche mais quand les choses seront arrangées j'aimerais qu'on est une discussion toute les deux, une discussion calmement. C'est d'accord ? »

 

Jihye hocha la tête et l'on pouvait voir dans ses yeux tout la pression redescendre, ça lui faisait un souci en moins. Je pense que l'épreuve « MinJi » va déjà être assez dure. D'ailleurs en parlant d'elle, elle venait juste de se poster devant nous.

 

« Je pourrai crier, je pourrais en effet. Mais je ne vais pas le faire, je ne vais pas le faire parce que je tiens à toi Jihye et répondre de violence à violence ne servirait à rien, donc je ne vais pas me mettre à hurler, je ne vais pas le faire, parce que ça te ferais du mal à toi et à mon  frère et je ne veux pas de ça, surtout que vous venez tout juste de vous réconcilier. Ne souris pas trop non plus, continua-t-elle alors qu'elle voyait les yeux de Jihye la trahir, je suis en colère contre toi, oh que oui je suis en colère parce qu’à ce que sache j'ai toujours été là pour toi dans les bons ou les mauvais moments, tu sais comme font des amis normalement. Alors j'aimerais savoir pourquoi toi tu ne respectes pas ta part du marché. Hein pourquoi tu m'as cachés ça ? J'avais juste des questions à te poser et toi qu'est-ce que tu as fait ? Tu t'es enfui en courant. Mais tu n'en a pas marre de toujours fuir ? Et moi j'en ai marre de te courir après. C'est toujours la même chose avec toi. Tu arrives toujours à te débrouiller pour ne jamais être là et j'en ai marre. Et j'ai peur que tu fasses la même chose avec mon frère, vous allez vous détruire l'un-l ‘autre et je ne veux pas de ça. J'en ai marre de ce jeu du chat et de la souris. Tu es sûre de gagner parce que je ne jouerai jamais à ce jeu-là. D’ailleurs, je préfère m’en aller. Mais il serait temps que tu arrêtes de regarder en permanence dans ton miroir si tu es toujours là et ta fierté aussi pour te rendre compte de tout le mal que tu fais autour de toi »

 

Et sur ceux elle partit. Ah...je m'attendais à beaucoup de réaction mais pas à celle-là, Changseob restait là, les bras ballants et semblait vouloir dire quelque chose.

 

« Je...j'ai réussi à la calmer un peu ce week-end, elle ne t'en veut pas d'avoir des sentiments pour lui, elle t'en veut parce qu’il y a eu trop de non-dit, elle se sent trahi par son meilleur ami et sa meilleure amie, va lui falloir du temps. »

 

Jihye acquiesça et pris enfin la parole après le choc.

 

« Je...je ne sais pas quoi dire, je ne m'attendais pas à ça, je pensais la trouver furieuse mais pas si détaché, je pensais qu'elle allait m'en mettre une. Je ne peux m'empêcher après avoir écouté tout ça d'espérer que ça va s'arranger. Je sais que ça va s'arranger, ce qui m'inquiète c'est que le problème à l'air plus sérieux que ce que je pensais et j'ai peur du temps que ça va prendre.

- Jihye, pris la parole WonYi, tu sais le mieux que tu as à faire c'est laisser le temps faire, la plupart du temps Minji se calme toute seule, tu dois en parler une seule fois avec elle et laisser le temps faire si tu l'obliges à aller trop vite c'est là que ça va exploser, elle reviendra d'elle-même.

- Tu as rai...

- Où est ma sœur ? »

 

Un sursaut d'effroi me pris ainsi que tout le monde alors que la tête de fouine qu'était Eunkwang venait d'arriver avec Minhyuk.

 

« Pourquoi vous me regarder tous comme ça ? J'ai un truc sur le visage.

- Hum...non...mais...dis-moi ça fait longtemps que tu es là ? Dis-je en sentant des gouttes de sueur glissait le long de ma nuque.

- Oh bah non on vient d'arriver, dit-il en montrant Sungjae qui arrivait tout juste avec Peniel »

 

Tous les visages se décrispèrent alors que les autres nous regardaient avec de drôle de tête, en même temps nous agissions en total synchronisation car nous étions tous dans le même bateau.

 

« N'empêche que vous n'avez pas répondu à ma question, où est ma sœur ? »

 

Nouveau sursaut, oh bordel comment on va sortir de là...

 

«  Et bien c'est qu'elle est au...

- Roh c'est bon Eunkwang j'étais au toilette ! Déclara celle-ci en sortant de derrière le groupe, tu ne peux pas te passer de moi deux minutes ou quoi ? »

 

Il lui sourit et elle fit de même avant de s'installer dans les bras de Peniel, nous lançant à tous un regard entendu. Il faut qu'on agisse tous comme si tout était normal. Facile à dire, moins facile à faire. Un silence s'installa bien vite gênant mais aussi bien vite coupé par la sonnerie qui nous indiquait qu'il était temps pour nous de rentrer en cours. J'avais presque oublié que l'on devait rendre nos dissertations. Je soufflai pas du tout motivée pour aller en cours de philo, en même temps qui le serait ?

 

… Quoi que, les filles sont parfois vraiment heureuse d'aller en cours mais je crois que ce n'est pas trop pour les cours même, je les vois souvent avec des petits bout de papier. Jihye m'a déjà dit que c'était pour des fictions ou un truc comme ça mais je n'avais pas trop écouté à vrai dire. En tout cas ça à l'air d'être quand même pas mal vu le nombre de fou rire qu'elle ont eu avec ça, ou alors c'est juste un prétexte pour rire de tout car après tous ces filles se marrent bien devant des macros plus stupides les unes que les autres comme tous les macros concernant Voldemort par exemple, bon j'avoue que parfois certaines de ses macros me font rire, mais moi ce n'est pas pareille. Bref, ces filles sont folles. La prof arriva bien vite et la première chose qu'elle nous demanda fut nos dissertations et bah génial ! Mon voisin un peu trop curieux m'arracha ma copie des mains afin de la feuilleter.

 

« Oh toi tu as été gagné par le temps !

- Comment ça ?

- Ça se voit ! Regarde à la fin ton écriture c'est à l'arrache comme si il fallait à tout prix la finir. Alors week-end chargé ? me dit-il avec un sourire entendu

Roh la ferme ! Grognais-je alors qu'il donnait ma copie à la prof qui était juste à côté de nous.

 

Après ça le cours commença je réussi à tenir quarante-cinq minutes avant de commencer à m'assoupir. Ce n'était vraiment pas une bonne idée ce week-end improvisé.  Ce fut la sonnerie de la cloche du midi qui me réveilla et je découvrais avec effroi que je mettais endormi avec mon stylo encore ouvert, résultat : j'avais gribouillé sur toute ma feuille de cours. Je ramassai toute mes affaires en grognant un peu plus alors que mon voisin continuait à se moquer. Boarf, je demanderais le cours a Dana... elle me le passera, si elle est gentille, au pire je l'achèterais en lui faisant un échange d'une photo de torse de Hyunsik ou Minhyuk contre son cours, ça devrait marcher.

 

Je fus le dernier à sortir de la classe et ils commencèrent à se moquer en disant que WonYi déteignait sur moi car d'habitude c'était elle qui sortait en dernier, la plupart du temps c'est qu'elle réussissait à tomber entre sa table et la porte de sortie et les gens avaient le temps de tous sortir avant qu'elle ne se relève. Elle bouda un peu bien vite consoler par Dana qui lui dit de ne pas faire attention à ça ceux à quoi elle nous répondit tous avec un jolie tirage de langue. Fait gaffes que je ne chope pas ta langue toi... OULA ! On se calme ! Depuis quand tu penses comme ça toi !? Je crois que j'ai trop fréquenté Eunkwang ça y est, ça me monte au cerveau, ce soir je dors ! On déposa nos sacs dans nos casiers, une fois cela fait on commença à se diriger vers le  réfectoire lorsque :

 

«  Ne m’attendez pas j'ai envie d'aller aux toilettes, allez directement faire la queue, déclara Miran, quelqu'un a envie de m'accompagner ? Jihye ?

- Hein ?.... Oh oui, oui, j'arrive !

- Moi aussi, faut vraiment que j'aille au petit coin. »

 

On quitta donc les autres qui semblaient ne pas avoir relevé de démarche suspecte, tant mieux pour nous. Arrivée vers l'entrée des toilettes on s'écarta un peu pour être sûr que personne ne pouvait nous voir.

 

« Jihye tu te sens prête pour qu'on s'explique calmement comme je t'ai dit ou bien ? Ça peut attendre encore un peu tu sais je ne veux pas te brusquer... déclara Miran

- Non, non c'est bon, on va le faire, au moins comme ça, ça sera fait et on ne repoussera pas ça à demain comme on dit, autant le faire aujourd'hui. »

 

 

Je me retournai vers Jihye et lui fis une dernière accolade avant d'aller au toilette car oui avant tout choses j'avais vraiment envie d'y aller puis je rejoignis les autres qui faisaient la queue pour manger cependant quelque chose attira mon attention.... attendez où est passé Sungjae !?

 

Commentaire de l'auteur un petit commentaire ne serait pas de refus ^^
qu'en pensez vous,
comment ca va finir ?
On attends vos reactions :3
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales