Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 792 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

BtoB

Le Jour et La Nuit Auteur: KimMinHye Vue: 9607
[Publiée le: 2013-01-19]    [Mise à Jour: 2015-10-03]
13+  Signaler Romance/Humour/Drame/School-Fic/Amitié Commentaires : 68
Description:
Cinq jeunes filles de dix-huit ans sont en dernière année de lycée, tout était censé se passer normalement, loin du remue-ménage de la popularité, mais quand on est étroitement lié avec le groupe le plus en vue du lycée, on passe rarement inaperçu. Cette dernière année de lycée, risque d'être très différente des autres connues jusqu'à alors...
Crédits:
Les BtoB ne nous appartiennent pas, même si on aimerait beaucoup ^^^
Mais les personnage de WonYi, DaNa, MiRan, MinJi et JiHye, eux nous appartiennent, ainsi que l'histoire !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre N°18

[6891 mots]
Publié le: 2015-04-17Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Nous sommes extrêmement désolé pour tout ce retard,
Truc et moi-même avons eu beaucoup de chose à faire ces derniers mois,
on n'a du mettre certaines choses de côté, dont cette fiction,
nous essaierons dorénavant de publier le plus souvent possible,
en espérant que vous serez toujours enjouées pour la lire :3

Truc et Much :3

 

Point de vue de ChangSeob :

 

J’avançais prudemment, de l’extérieur j’entendais déjà les jurons de Jihye du genre : Mais où est-ce qu’il est !? J’essayais de faire le moins de bruit, non mais parce que merci mais j’ai passé d’excellentes vacances donc ce n’est pas pour me faire tuer le dernier jour par une Jihye sauvage qui apparait ! Non mais oh ! On n’est pas dans Pokémon ! Je me collais contre le mur et osais pencher ma tête pour regarder par la fenêtre l’intérieur du bungalow, elle était en train de s’acharner sur son lit, le soulevant, regardant dans les moindres recoins. Fatiguée, elle se retourna avant de s’enfermer dans la salle de bain, surement pour aller fouiller là-bas. Je choisis ce moment-là pour rentrer discrètement en faisant attention de ne pas me prendre les pieds dans ses valises qui attendaient patiemment dans l’entrée que quelqu’un les emmènent dans le bus.

 

Bon allez, réfléchissons… et réfléchissons bien pour une fois ! Si cela est possible, bien entendu. Vu comment elle a retourné son lit, je ne pense pas que l’objet qu’elle cherche soit dedans. Dans les autres lit non plus, à moins qu’elle n’ait fait des galipettes avec les autres… et là ce serait vraiment bizarre, alors Changseob enlèves toi ces images de la tête ! Bref si ce n’est pas dans les lits et vu qu’elle est en train de fouiller la salle de bain il ne me reste plus que…. les armoires. Ok, bon je pense qu’elle est a déjà fouillé mais bon, on ne sait jamais, c’est Jihye, le nombre de fois où elle m’a demandé si je n’avais pas vu son téléphone alors qu’il était dans sa main…. Enfin bon bref, c’est Jihye, on ne dira rien.

 

Je me dirigeai vers la première armoire, absolument vide. Ça ne m’étonne pas, je me dirigeai vers la deuxième et dernière en étant presque sûr que le résultat serait le même, et en effet il fut le même. Cependant lorsque je fermai la porte quelque chose me tomba sur la tête puis par réflexe dans les mains puisque je les avais tendus. Je vérifiai d’abord que Jihye n’ait rien entendu, puis après quelques secondes à fixer la porte pour voir si personne n’en sortait, je fixai de nouveau mon attention sur l’objet qui m’était tombé dessus : un livre.

 

Attendez…. Vous êtes en train de me dire que Jihye est en train de retourner tout l’univers, non bon juste la chambre hein, pour un livre, je risque ma vie pour un livre ! Où il y a l’air de même pas y avoir d’images ! Je rejetai un regard vers la porte puis je me risquais à l’ouvrir. Si c’est ça qu’elle est en train de chercher si ardemment c’est qu’il y a bien une raison… et puis…. Je n’aime pas ne pas savoir…. Bureau de commérages bonjour ! Changseob ici présent mène l’enquête !

 

J’ouvris la première page qui était …. Blanche… ah ok tant de stress pour rien ! Je feuilletai un peu le livre, deuxième, troisième, quatrième page, toujours blanches, euh ok…. Elle a acheté le journal de Tom Jedusor ou quoi… non mais parce que là ça expliquerait pas mal de choses… seulement la cinquième page contenait un petit texte, j’en lus les grandes lignes avant de comprendre que ce livre servait à Jihye à… extérioriser ce qu’elle ne pouvait pas dire.

 

Dans le même système qu’un journal intime, sauf qu’elle ne l’écrivait pas tous les jours et qu’elle ne décrivait pas ces journées dedans, mais plutôt … les moments forts de sa vie par des textes qui traduisait ses sentiments. J’en lus plusieurs en sur-volage comme ça quand un en particulier attira mon attention.

 

«  Un an, un an que ce fameux soir je t'ai succombé. Tout chez toi m'attirais et à présent tout me dégoute, tes yeux dans lesquels j’espérais représenter bien plus qu'une simple fille n'ont été qu'utopie, J'ai cru en un avenir pendant une demie seconde, j'ai cru en tes mots en tes « Jihye c’est bon je suis là, ne pleures plus, je suis là maintenant, tout va aller bien. ». Menteur, ton mensonge n’a duré que quelques heures, le temps que l’on nous retrouve et à la moindre fille plus jolie et sûrement plus fortunée qui est passée, tu es parti comme un voleur. Alors maintenant ne reviens plus ! Les souvenirs ont été brûlés et mes sentiments sont…morts… je veux à présent vivre heureuse de mon côté et oublier l les secrets, les pactes tous ces souvenirs de ce fameux voyage! Malgré tout tu resteras celui qui m'a sauvé en ce mois de février. »

 

Euh…. Je n’aurais pas dû lire ça ! J’espère que ça ne reviendras pas me hanter… mais en y réfléchissant bien et sur ce que Jihye m’a dit sur ses sentiments… se pourrait-il que cette histoire soit…

 

«  Yzma ahhhhh ! Criais-je en sentant une main se poser sur mon épaule.

- J’espère que tu as une bonne excuse ! dit-elle en fixant son livre.

- Euh…oui…enfin… non, enfin…. Il m’est tombé dessus.

- Et tu as lu quoi ?

- Euh deux ou trois textes et surtout le texte parlant de ce fameux mois de février ?  Dis-je en attendant une réponse d’elle »

 

Elle sembla se figer quelques secondes comme si un flashback lui traversait l’esprit avant de ré-ouvrir les yeux et de soupirer.

 

«  C’est du passé, tout ça c’est du passé.

- Du passé qui continue de hanter ton présent quand même…

- Il me faut juste du temps pour oublier.

- Tu vas finir par t’oublier en voulant vouloir à tout prix oublier tes sentiments. Regarde au fond de toi Jihye, tu vaux mieux que ce que tu te fais subir, il te faut reprendre ta place dans le cycle de la vie !

-  Tss, tu es bête ! Dit-elle en me frappant la tête.

- Non, philosophe, c’est tout ! Mais… je n’ai pas raison ? »

 

Elle sembla s’arrêter encore un instant comme si mes paroles était en train de la faire percuter petit à petit que ce n’est pas en s’effaçant de la sorte et ne disant jamais rien qu’elle s’en sortira. Après sa pseudo- trance elle me regarda avant de me sourire, se pourrait-il que j’ai déclenché quelque chose.

 

«  Bah dit donc ! Quel temps, bwwwahhh ! C’est bizarre tu ne trouves pas ? Dis-je en faisant comme si j’avais froid.

 - Oui, on dirait que le vent à changer.

- Ah changer c’est bien !

- Oui mais ce n’est pas facile, je sais à peu près ce que je dois mais … pour revenir je dois faire face à mon passé et je l’ai fuis depuis si longtemps… »

 

Et bim ! Un coup de livre dans la gueule

 

«  Aouh ! Mais tu es devenu fou !

- Tu oublieras vite, c’est du passé.

- Oui mais c’est douloureux.

- Et oui le passé c’est douloureux, mais à mon sens on peut soit le fuir… soit …. Tout en apprendre ! Dis-je en essayant de la frapper à nouveau chose qu’elle évita, Ah tu vois ! Alors qu’elle est ta décision !

- Pour commencer… je vais prendre mon livre ! dit-elle en me l’arrachant des mains.

- Mais non pas le livre ! Et ou vas-tu ? Demandais-je en m’apercevant qu’elle quittait le bungalow.

- Reprendre ma place ! Cria-t-elle en se dirigeant vers le bus »

 

Je souriais et restai debout comme un con à la porte du bungalow, bon… Changseob faudrait peut-être que tu te bouges, non ? Je m’élançais à sa poursuite avant de l’aider à charger sa valise, on monta, en deux bons retardataires que nous sommes dans le bus, Jihye s’installa bien évidemment à sa place, à côté de Miran, nous avions tous décidé de garder les mêmes places qu’à l’aller, enfin non juste Sungjae et Wonyi avait changé de place pour que le nouveau couple soit un peu ensemble, dans le coup Dana se retrouvait avec Sungjae, la pauvre,  son équilibre mentale va en prendre un coup.

J’espère qu’elle n’a pas prévu un trop gros livre à lire pour le voyage sinon… elle risque de ne rien y comprendre. Sungjae a comme qui dirait, le don d’absorber toute votre énergie vitale et votre intelligence en l’espace de quelques mots. Minji me reproche la même chose, je ne vois pas du tout pourquoi elle dit ça… euh quelqu’un peut m’expliquer pourquoi Hyunsik est assis à côté de Peniel et pourquoi Peniel tire une tronche de six pieds de long…

 

«  Va t’asseoir, murmura Hyunsik comme s’il voulait laisser Peniel dans sa bulle, tu vas vite comprendre pourquoi »

 

Je fis ce qu’il me dit et me dirigeai vers ma place qui était à deux rangées de sièges plus loin du côté gauche du bus, eux étant du côté droit et je compris bien vite pourquoi notre américain tirait la tête. A la place de Hyunsik attendait patiemment Minji, sa musique sur les oreilles qui fredonnait. Je m’assis à côté d’elle tout en la questionnant du regard, elle me vit enfin et ôta ses écouteurs.

 

« Euh, tu m’expliques ? Lui demandais-je

- Quoi ?! me répondit-elle

- Tu m’expliques ce que tu fais la ?

- Ah bah sympa…

- Non mais ce n’est pas ce que je voulais dire ! Non mais ne boude pas mon chaton ! Dis-je en lui pinçant la joue, c’est juste que je suis surpris, surtout que bon Peniel il n’a pas l’air enchanté.

- T’inquiètes pas, là il boude un peu mais ça lui passera…

- De toute façon il te dit amen à tout alors…, murmurais-je.

- Pardon ?

- Non, non rien.

- Et puis… je trouve qu’on n’a pas passé beaucoup de temps ensemble pendant les vacances, alors voilà…

- Ouais… je vois…

- …

- …

- Bon qu’est-ce qu’il y a réellement ?!  me demanda-t-elle froidement

- Mais rien ! Je te le jure !

- …

- Allez viens là ! Dis-je en prenant sa tête pour la mettre sur mon épaule »

 

Elle se laissa faire et ne dis rien mais je sentais bien que quelque chose n’allait pas bien, quelque chose avait …. Changé.

 

*

 

*               *

 

Je courrais. Bien Changseob, arrivé en retard le jour de la rentrée du second semestre, je pense qu’il n’y a que toi pour faire ça. Aish, maudit téléphone pourquoi tu n’as pas sonné aussi ! Je franchissais à la dernière minute le portail sous les sourires, voir même les rires de certains pions. Ouais c’est ça, moquez-vous, en attendant je suis à l’heure…enfin presque. Je rentrai en vitesse dans le bâtiment ou j’avais cours et aperçu, avec une grande joie à vrai dire que ma classe attendait encore le professeur devant sa salle. Heureusement que ce prof mets toujours plus de temps, promis je ne dirais plus de mal de la littérature ! Ou presque pas.

 

«  Bah alors Changseob ? Le réveil a été dur ? Se moqua Hyunsik.

- M’en parles pas, il y a même pas eu de réveil ! Il n’a pas sonné !

- C’est bizarre, ce n’est pas la première que j’entends ça…

- Mais cette fois-ci c’est vrai !

- Et ta grand-mère, elle n’a pas vu que tu n’étais pas levé ? lui demanda Miran.

- Si tu savais ! Une fois que ma grand-mère est endormie, il pourrait y avoir une bombe qui tombe sur la maison que ça ne la réveillerait pas !

- Bah dit donc ! S’extasia WonYi qui avait le sommeil léger, qu’est-ce que j’aimerais dormir comme ça, une mouche qui pète me réveille !

- C’est le cas de le dire, si tu dormais aussi profondément que sa grand-mère tu serais morte ! Se moqua Minhyuk.

- Mais alors qu’est ce qui t’as réveillé ? lui demanda Hyunsik.

- La fin de mon rêve.

- Oh c’était quoi ? Continua Jihye tout aussi curieuse.

- C’était… vraiment bizarre, mais c’était cool… on était tous dedans.      

- Rassure-moi Changseob, continua Hyunsik, ton rêve il n’était pas à caractère érotique hein ?!

- Non mais tu es malade ! M’époumonais-je.

- Bah avec toi on ne sait jamais !

- Non mais ça va oui ! Je m’appelle pas Eunkwang, je n’ai pas un pénis à la place du cerveau, même s’il est minuscule, il est là !

- Hé ! s’écria Eunkwang, vous n’êtes pas cool, je me contiens quand même !

- De quoi qui est tout petit ? Ton pénis !? Railla Jihye.

- Non mais ça ne va pas ! Continuais-je en partant dans les aigus, vous êtes tous de grands malades moi je vous le dit ! Et pi même si je fais un rêve érotique jamais j’irais vous le racontez bande de fous furieux !

- Ça veut dire que tu en déjà fais ? Continua-t-elle.

-Mais je n’ai jamais dit… Franchement vous m’exaspérez.

- Tu ne partagerais même pas ça avec moi ! ? s’indigna faussement Hyunsik.

- Non mais…. Vous me fatiguez alors que je viens juste de me lever, c’est dingue ça quand même.

- Bon sinon tu nous le racontes ton rêve ? me demanda Peniel qui tenait la main de Minji qui n’avait pas décroché un mot depuis que j’étais arrivé »

 

      Je soupirai, je ne voulais pas vraiment y croire mais il fallait se rendre à l’évidence, même si cela ne me plaisait pas,  Minji avait raison lors de notre discussion dans le bus, il s’est passé un truc, je ne sais pas trop quoi mais il y avait un truc de changé, de …. Casser entre nous deux. Je soupirai.

 

 

« Bon alors c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? Me pressa Minhyuk.

- Hein ?! Ah oui pardon ? Excuse-moi. Donc en fait j’ai rêvé qu’on était un groupe…

- Un groupe ? Comment ça un groupe ? Me coupa Jihye.

- Bah un groupe de K-Pop.

- Oh putain je crains le pire, commença Hyunsik en rigolant.

- On était tous les sept, et déjà, truc qui ne va pas du tout, c’était Eunkwang le leader.

- Non mais putain c’est ma fête ou quoi aujourd’hui ? Vous avez quoi contre moi ?! S’énerva-t-il

- Rien du tout, pouffa MinHyuk, mais c’est juste que la, niveau crédibilité, on en prend un sacré coup »

 

Eunkwang ne dit rien et continua à pester dans son coin.

 

« Donc on était à la cube

- OH l’agence des Beast !! Yoseob !!! fangirlisa Jihye.

- Doojoon ?! Sembla enfin se réveiller MinJi alors que Peniel lui mit un gentil coup dans les côtes pour la rappeler à l’ordre.

- Non mais vous n’allez pas me couper toute les trente secondes comme ça ?

- Euh bah…

- Je continue. Donc on était un groupe à la Cube. Peniel, Ilhoon et Minhyuk c’étaient les rappeurs, Eunkwang le leader et le leader vocal, et Hyunsik et moi-même on était les seconds chanteurs.

- Et  Sungjae ? demanda Miran.

- C’était … le Maknae et l’idiot de la bande aussi.

- Ça, ça ne change pas trop ça.

- Ouais j’avoue tu nous apprends rien, dit Wonyi en ricanant.

- Non mais ça va les gars oh ! Je ne vous permets pas ! Vous voulez mon autorisation pour baver sur ma gueule pendant qu’on y est ?! Pesta le concerné.

- Bah maintenant que tu le propo….

- Non plus  sérieusement, tu étais un chanteur toi aussi.

- Ah je préfère ça.

- Par contre tu n’arrêtais pas de nous tanner pour qu’on écrive des chansons sur des pastèques et des bananes….

- Salade de fruit, jolie, jolie, jolie…tu plais à mon père, tu plais à ma mère…. Commencèrent Jihye et Minji en chantonnant alors que nous les regardions avec des yeux ronds.

- Chanson française, bande d’incultes ! nous répondirent-elles.

- Et sinon, bah je crois que c’est tout… ah si on s’appelait les BtoB ! »

 

Petit silence, bien vite coupé par Sungjae qui pour une fois, aurait mieux fait de se taire.

 

« Et ça veut dire quoi ça BtoB ? Oh si c’est bon je sais ! Ça veut dire Back to Bed ?! C’est ça ?! »

 

 

      Deuxième petit silence, j’évitais de regarder Hyunsik et Peniel qui étaient sur le point d’exploser. Ne rigole pas Changseob, regarde sa petite tête d’enfant trop fière de lui, et trop sûr de lui, mon dieu… je vais craquer.

 

« Euh … je ne m’attendais pas à ça. Non je pensais plus à un truc du genre : Born to Beat. 

- N’empêche que ça serait trop génial ! s’écria Sungjae des étoiles dans les yeux.

- Sungjae, c’était un rêve ! Commença MinJi.

- Ça n’empêche que… ça serait génial ! Et nos fans elles s’appelaient comment ?

- Les Melody, même que les filles vous étiez nos toutes premières fans !

- Bah voyons, soupira Jihye.

- Changseob, le jour où tu te mets à chanter, je promets d’être ta plus grande fan, mais jusque-là, j’ai de la marge, termina MinJi avant que le professeur ne rentre en trombe dans le bâtiment en s’excusant de son retard.

- Oh bah ce n’est pas très grave monsieur, on va dire qu’on a l’habitude 

- Quelque chose à dire Changseob ? me demanda-t-il en ouvrant la porte

- Hein ? Non mais…. Rien monsieur ! Dis-je en comprenant que j’avais pensé tout haut.

- Je vois que ce mois de vacances n’a pas été très bénéfiques pour vous et le peu de neurones qu’il vous reste… allez-vous asseoir, et faites attention la prochaine fois. »

 

 

Je rentrai sous les rires des autres et partis m’installer à coté de Dana. Je pestai, le peu de neurones qu’il me reste…. Tu vas voir ! Je vais tellement bosser ce semestre que tu ne vas rien y comprendre ! Je vais avoir des notes… comme Dana ! Non bon ne faut peut-être pas surestimer tes capacités Changseob…. Bon bah au moins comme les autres filles. Je vais réussir mon année. Et ça personne ne m’en empêchera !

 

Alors que le prof venait tout juste d’allumer son ordi et démarrait son diaporama, on entendit frapper. Tout le monde se retourna et on vit à travers le hublot, un des pions demandant aux profs de venir le voir. Celui-ci soupira n’ayant pas envie de se lever, mais quelle feignasse ! Après avoir raté la marche de sa balustrade et avoir failli s’étaler sur la table de la première rangée, il sortit comme si de rien n’était.  Dana se retourna vers moi, chose qu’elle faisait très rarement, juste qu’en le prof n’était pas là en fait.

 

«  Tu crois que  c’est pourquoi qu’il est sorti ?

- Une envie pressante.

- Avec le pion ? s’écria-telle toujours aussi naïve.

- Mais non ! M’écriais-je à mon tour en comprenant à quoi elle faisait allusion. Non réellement je n’en sais rien.

- J’ai entendu dire qu’on allait accueillir une nouvelle dans la classe, c’est peut être ça.

- Mais comment tu sais ça toi ?

- Bah… tu sais…. Je suis amie avec Jihye et Minji alors les potins… bah voilà, et pi… ça ne me gêne pas.

- Ah ouais d’accord je vois le genre, terminais-je alors que la porte commençait à s’ouvrir »

 

Le prof passa le seuil de la porte avant de se décaler sur sa droite pour laisser passer… une jeune fille… qui était… plus que jolie… non en réalité elle est même trop canon ! OMO !

 

«  Je vous présente Lee HyeSung, et à partir de maintenant elle fait partie de cette classe, alors prenez soin d’elle. »

 

D’accord bon bah le second semestre commence bien, pourquoi je sens que ma propre promesse sur mon travail au second semestre est en train de partir en fumée. Je sentis des yeux en train de me mitrailler le dos alors que je ne lâchai pas du regard la nouvelle. Au bout d’un moment je lâchai quand même pour voir qui me donnait la sensation d’être épiée comme ça. MinJi me regardait avec une aura étrange, comme si elle cherchait à comprendre ce qui se passait dans ma tête. Lorsqu’elle vit que je la regardai aussi, elle tourna vite le regard et se reconcentra sur son cours. Mais qu’avait-t-elle au juste ?

 

 

 

Point de vue de Peniel :

 

La salle de classe était étonnamment silencieuse suite à la présentation de la nouvelle venue, ce qui était plutôt étrange étant donné que le jour de la rentrée quand je me suis présenté les réactions ne s’étaient pas faîtes attendre longtemps. Cependant une réaction d’une certaine personne en particulier m’interpela : Changseob. Il avait la bouche grande ouverte et semblait figé face à la nouvelle venue… Je n’ai jamais vu un Changseob amoureux ; intéressé, désireux, oui. Mais courir après une fille et éprouver des sentiments sincères à son égard jamais… Pas qu’il ne prenne pas en compte les sentiments des gens comme Eunkwang pourrait le faire, non, lui il prend son temps, s’assure que ce soit la bonne personne et que ses sentiments s’avèrent être bien réels.

 

C’est ce que m’a raconté Hyunsik lorsque je lui avais demandé comment était Changseob sentimentalement parlant quand j’avais encore des doutes sur la relation qu’il entretenait avec Minji. Moi, jaloux, possessif… si peu ! Pour en revenir à la nouvelle, elle alla s’asseoir au premier rang à côté couloir ; la plupart des élèves la scrutèrent, tandis que d’autres comme Jihye dormaient lamentablement sur leur bureau. Amusé par l’état de ma cousine, je m’amusais à lui envoyer des boulettes de papiers pour l’embêter et fut bientôt rejoint par Sungjae qui lui tapotait le bras avec sa règle. Une chose pour le moins surprenante se produisit alors, Eunkwang s’ajouta au jeu, mais pas comme il l’aurait fait il y a quelques semaines ; non là c’était une approche plus distante et plus disons, timide. Qu’est-il arrivé à Eunkwang ma parole ?!

 

Jihye fut finalement réveillé par Minhyuk qui l’appela pour lui demander son livre d’anglais qu’elle lui avait emprunté durant le week-end apparemment… Depuis quand ces deux-là se voient-ils en dehors de nos sorties communes ? C’est assez louche ça, j’ai loupé un chapitre dans les aventures amoureuses de ma cousine ou quoi ? Le regard noir qu’adressa Eunkwang au petit écureuil ne m’échappa non plus et ne fit que renforcer mes soupçons sur ses réactions plus qu’étranges envers Jihye. J’en parlerais avec lui plus tard. Mon inspection de la salle se termina sur Minji qui fixait bizarrement Changseob, entre dégout, déception et jalousie. Il s’est passé quoi exactement ce week-end… J’arrive au lycée et voilà que tout le monde  est étrange !

 

Manquerait plus que Hyunsik nous annonce qu’il reste le soir à la bibliothèque pour faire ses devoirs pour que la situation atteigne son paroxysme niveau étrangeté au sein du groupe. Enfin ne parlons pas de malheur, les choses arrivent si vite avec nous… Discrètement, je sortis mon portable de ma poche et avec le plus de discrétion possible je tapais en vitesse un message à l’intention de mon cher beau-frère (dit comme ça c’est méga moche) pour lui demander de me réserver sa pause déjeuner puisque j’avais à lui parler. Sa réponse ne tarda pas à venir ; et c’est donc satisfait que je range définitivement mon cellulaire, ravi de la réponse qu’il m’avait envoyé. Cependant, ma joie momentané fut de courte durée, puisque le professeur commença son cours à mon plus grand damne…C’est parti pour deux heures de broyage intensif de cerveau ! Autant en anglais je n’ai aucun soucis et je peux me la couler douce, mais ce n’est certainement pas le cas pour le coréen, où je nage plus qu’autre chose… Heureusement que Jihye est là pour m’aider à remonter ma moyenne, sinon je serais environ à sept de moyenne générale pour cette matière ; pauvre de moi !

 

C’est donc courageusement que je m’accrochais pendant deux longues heures à écouter le prof réciter d’un ton monocorde son cours des plus ennuyeux sur la poésie du dix-huitième siècle, plus barbant tu meurs ! Lorsque la cloche sonna la fin du calvaire, ce fut une salve de souffle de soulagement qui se fit entendre unanimement, ou presque ; Jihye avait manifesté son contentement par un long bâillement similaire à celui d’un phoque, rien de bien gracieux en soi, ce qui fit lever les yeux au ciel de notre professeur, qui se morfondait comme à l’accoutumée du peu d’intérêt que nous apportions à son cours. Pendant la récréation, aucun d’entre nous ne sortis prendre l’air, question d’habitude, mais apparemment la petite nouvelle n’avait pas plus envie de sortir que nous à ma grande surprise, et comme il fallait s’y attendre, notre adorable Maknae lui sauta dessus, tout du moins sur son bureau…

 

La pauvre, à peine arrivée et déjà traumatisée par un garçon à la tête de piranha, comme première approche j’ai connu mieux. Il réussit cependant à lui soutirer quelques informations ; elle serait venue ici parce que sa mère aurait été muté en ville, suite au divorce de ses parents, elle vit actuellement avec elle chez son grand-père qui les hébergent, le temps qu’elles trouvent un logement digne de ce nom. A part ça je peux en déduire qu’elle est timide, mais pas pour autant introvertie, puisqu’elle a très vite sympathisé avec ce grand fou qui me sert d’ami. En les voyant parler ainsi, la situation me faisant de plus en plus penser à mon arrivée ici, à l’exception qu’autour de Hyesung il n’y avait que Sungjae, Dana et Changseob ; tous les autres semblaient complètement indifférent à la situation ; alors que si je me souviens bien, pour moi ça avait été complètement différent.

 

Tout le groupe m’avait salué et accueilli chaleureusement alors qu’il y avait une mésentente des deux côtés. Cela prouvait bien qu’en à peine six mois de temps, nous avions bien changé. Actuellement, je pense que celui qui est resté le plus fidèle  à lui-même n’est autre que Sungjae. Mais je pense que cela doit être dû au fait qu’il est celui qui agit le plus comme un enfant parmi nous, et celui qui est donc le moins atteint par les aléas de la vie, sans doute de par son insouciance. Toujours  souriant il est comme un faisceau de lumière dans l’obscurité. La sonnerie annonçant la reprise des cours me sortis de ma réflexion et je sortis avec lassitude mes affaires de mathématiques… Hélas la matinée était loin d’être finie… je hais les Maths encore plus que le coréen !!

 

 

 

*

 

*                     *

 

 

Midi ! Ah, j’aime cette heure ! C’est la sonnerie que je préfère ; pourquoi ? Et bien premièrement, elle annonce une longue pause (entièrement méritée) de deux longues heures ; deuxièmement, c’est l’heure de manger ! Et Dieu sait à quel point j’adore manger ! Mais aujourd’hui je jubile d’autant plus, car je vais passer mes deux heures à essayer de tirer les vers du nez à Eunkwang sur ce qu’il ressent exactement envers Jihye, et foi de Donggeun, je ne le laisserais pas en paix tant qu’il ne m’aura pas tout dit ! Y’en a marre des mensonges, des secrets et de tout ce qui fout la merde ! Au bout d’un moment les gamineries ça suffit, on est en terminale à ce que je sache, pas en CP où on se chamaille pour un paquet de bonbon ! Bon mauvais exemple, ça on le fait tout le temps… Bref, il est temps qu’on agisse en tant qu’adulte ou similairement. Je me dépêchais de ranger mes affaires de cours que je fourrais sans ménagement dans mon sac ; au diable les exercices de maths, de toute façon je n’y comprends rien ! Je laissais à peine le temps à Eunkwang de récupérer sa veste d’uniforme, que je l’entraînais jusqu’à la cafétéria où je m’empressais de nous commander deux menu du jour à emporter.

 

« T’es fou ou quoi ?! S’exclama-t-il une fois que je l’eus lâché.

- Oui un peu… Un peu comme tout le monde de toute façon. Excuse-moi, j’ai juste une énorme dalle et un peu beaucoup hâte que l’on parle toi et moi, ajoutai-je un brin malicieux.

- Des fois tu me fais peur… Tu côtoies trop Changseob et Jihye, ça ne va plus bien dans ta tête !

- Si tu le dis, bon on mange où ? Sur le toit ?

- Comme ça te chante, tant que je mange… »

 

Je ne lui répondis pas, payais mon repas et pris la direction du toit une fois ma commande servie. Tout le trajet se fit dans le silence, de mon côté je réfléchissais à comment aborder le sujet avec lui, étant donné qu’il se braque d’un rien dès qu’on prononce le prénom Jihye ; et lui de son côté semblait tendu et appréhendait sûrement le sujet de la conversation, puisqu’il était blanc comme un linge et paraissais se poser une multitude de question. Une fois arrivés et installés, je commençais à manger mon sandwich et la première bouchée avalée, je soufflais de contentement. Y’a pas à dire manger c’est vraiment génial ! Je me décidais entre deux bouchées d’amorcer la conversation, après tout, si je l’avais fait venir jusqu’ici ce n’était pas pour rien.

 

«  Eunkwang, ce dont je veux te parler est un sujet assez sensible, pour toi, comme pour moi, alors j’aimerais que tu ne te braques pas sur ce que je vais te dire et que tu me répondes le plus sincèrement possible.

- C’est à propos de Minji c’est ça ? Tu veux que je fasse quelque chose pour toi ?

- Non ce n’est pas à propos de Minji…

-Alors à propos de quoi ? Ou de qui ? Demanda-t-il quelque peu surpris par ma réponse.

- Ca a un rapport avec Jihye ? Mais surtout avec toi.

- Comment ça ?

- Je t’observe depuis quelque temps maintenant, et j’ai bien vu que tu n’agis pas pareil qu’avant, surtout avec elle. Et ne prends pas votre dernière dispute pour excuse, tu as changé d’attitude envers elle avant. Alors ma question est très simple : que ressens-tu exactement pour Jihye ? Ce que je cherche à savoir c’est est-ce que tu l’aimes comme un ami, un très bon ami ou que tu la considères comme une femme… Tu n’es pas obligé de me répondre maintenant, je te demande juste ça pour m’assurer si ce que je pense est vrai ou non… Expliquai-je calmement.

- Et tu en penses quoi toi justement ? Me demanda-t-il tout aussi calmement.

- Que tu la considères plus que comme une simple amie. Je pense que maintenant tu la vois telle qu’elle est, tu la vois comme une femme, et plus comme la simple meilleure amie de ta sœur ou bien d’Ilhoon. Je pense aussi que tu es jaloux, jaloux de tous ceux qui l’approche de trop près, notamment Minhyuk qui est relativement proche d’elle dernièrement…. Voilà ce que j’en pense, à toi de me dire si je suis dans le bon ou dans le mauvais, bien que je suis à quatre-vingt pour cent sûr d’être sur la bonne piste.

- Je… Je… Comment peux-tu affirmer ce genre de choses alors que je ne sais pas moi-même…. C’est vraiment déconcertant et … flippant !

- C’est toujours plus simple de le déceler chez les autres que sur soi-même. Y a-t-il au moins certains points sur lesquels tu es sûr de toi et sur lesquels j’ai raison ?

-Oui… Je l’avoue il m’arrive de péter des crises de jalousie quand je la vois avec Minhyuk ; les voir tous les deux ça me rend fou, surtout qu’on  a jamais vraiment su quelle genre de relation ils entretiennent… Encore ce week-end elle a dormi chez lui ! Ragea-t-il. Après j’avoue aussi que j’ai commencé à la voir autrement depuis que l’on s’est rapproché. Je n’ai plus la même vision d’elle que j’avais auparavant et ça me perturbe assez… Après tout ça ne prouve rien, ça ne prouve en aucun cas que je puisse avoir des sentiments autres qu’amicaux envers elle… J’ai toujours été possessif après tout, et elle a été ma première vraie amie depuis très longtemps… Donc je pense aussi que si je réagis aussi violemment par rapport à ça c’est que je l’estime beaucoup en tant qu’amie, et je ne veux pas mélanger ça et une possibilité d’éprouver plus que ce je ressens vraiment,  tu comprends ?

- Je comprends, c’est pour ça que je te demande d’y réfléchir sérieusement et de ne pas te braquer.

- Mais pourquoi tu veux savoir tout ça ? Qu’est-ce que ça peut t’apporter ? Me questionna-t-il.

- Je le fais parce que je m’inquiète pour toi, même si je ne suis pas aussi proche de toi que le peut l’être Ilhoon ou Minhyuk. Et aussi parce que je me suis rendu compte récemment que tu n’allais pas bien ces derniers temps.

- T’as peur de quoi ? Que je redevienne instable émotionnellement et que je me tape la première venue ?

- Entre autre… Ce serait moche que tous les efforts que tu as fourni jusqu’ici tombent en miette n’est-ce pas ?

- A quoi bon ? Elle ne croit plus en moi, au final elle pense qu’elle a perdu son temps et que je n’ai pas changé d’un poil…

- A toi de lui montrer qu’elle se trompe alors… Surprend là… On pourrait peut-être assister à un miracle, marmonnai-je plus pour moi-même.

- Qu’est-ce que tu dis ?

- Non, rien de bien important… Réfléchis bien sur tes sentiments et donne-moi une réponse en temps et en heure.

- D’accord souffla-t-il en mordant dans son encas.

- C’est quoi cette histoire encore ? Vous parlez de quoi tous les deux ?! Qui a des sentiments pour qui ? Demanda une voix que je connaissais que trop bien.

-Minji, qu’est-ce que tu fais là ? Demandai-je.

- Et vous alors, je pourrais vous retourner la question ! Je vous cherchez, vous êtes partis comme des voleurs, ça fait vingt minutes que tout le monde vous cherche…. Alors, vous parliez de quoi ? J’attends ! Dit-elle en croisant les bras sur sa poitrine un air sévère se dessinant peu à peu sur les traits de son visage.

-Quelque chose qui ne te concerne pas, donc tu n’as pas besoin de savoir, dis-je le plus calmement possible en espérant qu’elle ne s’énerve pas.

- Et comment ça ne pourrait pas me regarder quand mon copain et mon frère s’éclipsent tous les deux en douce pour avoir une conversation des plus étranges ? Répliqua-t-elle.

- Je ne t’ai jamais demandé de compte sur ce que toi et Changseob vous dîtes, alors je ne vois pas pourquoi j’en aurais à te rendre pour une simple conversation Minji ! Alors maintenant cesse de toujours vouloir tout savoir et grandit un peu merde ! Explosai-je. Tiens j’ai plus faim ! Dis-je à Eunkwang en lui tendant la fin de mon sandwich, alors que je me dirigeai vers la sortie en fulminant.

- Bien joué Minji, tu nous l’as énervé ! Maugréa Eunkwang.

- Oh toi ça va hein ! Vous parliez de quoi ?

- Il te l’a dit ça ne te regarde pas ! Et si tu veux mon avis tu ferais mieux d’aller t’excuser, parce qu’il  a vraiment l’air en colère ! Ajouta-t-il en me voyant partir »

 

Je n’entendis pas la réponse de Minji, et je préférais cela, ayant peur de la réponse cinglante qui risquait de fuser et de me blesser encore une fois. Je sais bien qu’elle ne se rend pas compte de la portée de ses mots ou de ses gestes mai là c’est trop… J’en ai ma claque de ses sautes d’humeurs, du fait que je sois son dernier recours, je passe toujours après et ça, ça m’énerve ! Rien que pendant les vacances on n’a pas été si souvent que ça ensemble… Non toujours tous les douze ou bien à trois avec Changseob… Génial ! Je n’ai pas demandé de porte chandelle à ce que je sache ! J’adore Changseob mais parfois sa présence m’exaspère… Perdu dans mes pensées, je rentrai dans quelqu’un je m’excusais vite fait et repris ma route, mais je fus vite stoppé et mon dos rencontra bien vite le mur du couloir. Pourquoi sur tous les gens du lycée il a fallu que je tombe sur le seul et l’unique emmerdeur : SeungKyu.

 

« Bah alors mon lapin on est tout seul ? Elle est où ta bande ? Ils t’ont délaissé ? Et ta copine ? Elle a enfin compris que t’étais qu’un nul ? Elle est partie avec l’autre guignol de Changseob ? Depuis le temps qu’ils se tournent autour, ce ne serait pas étonnant ! »

 

En temps normal je suis quelqu’un d’extrêmement calme et je déteste la violence, mais là, c’est un cas vraiment à part ; aveuglé par la colère, mon poing partit tout seul et se logea sur sa pommette gauche, la force du choc le fit chanceler et je lui laissais à peine le temps de reprendre ses esprits que j’enserrais ma main autour de son cou, le collant au mur derrière lui.

 

« Ecoute-moi bien petit con, non ils ne m’ont pas abandonnés, non elle ne m’a pas laissé et non elle n’est pas parti avec Changseob, alors maintenant tu vas bien imprimer deux choses dans ta petite tête : de un, Minji n’est pas comme ça, elle est droite et ne ferais jamais une chose pareille, et de deux Changseob n’est pas un guignol et n’en sera jamais un tu comprends ça ? Toi tu es un guignol oui ! Mais lui non, c’est une personne exceptionnelle tout le contraire de toi ! Je te promets que si tu t’approches encore de nous tu ne t’en relèveras pas ! Ajoutai-je en lui administrant une béquille au niveau de l’abdomen ce qui le coucha à terre.

- Peniel ! Mais qu’est-ce que tu fous t’es malade ! Hurla Changseob à l’autre bout du couloir.

- Ah ça c’est mon cousin ! Donggeun je suis fière de toi !! S’écria Jihye qui était avec lui.

 

 

Qu’est-ce qu’ils font là ces deux-là ? Pourquoi faut-il qu’à chaque fois que je fasse quelque chose il y ait quelqu’un pour intervenir ? Maintenant ils ne vont plus me lâcher et vont vouloir savoir pourquoi j’ai agis ainsi. Un Changseob, plus une Jihye en mode interrogatoire, c’est puissant ! Un peu trop même… Pour une fois qu’elle a l’air fière de moi, ce n’est pas souvent, la dernière fois, ça devait être quand j’ai enfin avoué à Minji que je l’aimais, ce n’est pas pour dire mais c’est que ça commence à dater.

 

« Bah alors Peniel, qu’est-ce qu’a bien pu te faire ce pauvre Seungkyu pour que tu t’énerves sur lui de la sorte ? Me questionna Changseob en riant.

- En soit, pas grand-chose ; il était là au mauvais endroit, au mauvais moment, et il a pas su fermer sa gueule…

- Ne pète pas un bouloooooooon ! S’écria Jihye.

- L’abus de Disney nuit gravement à ta santé cousine, lui dis-je dépité.

- Roh oui je sais…. Bon alors si ce n’est pas trop te demandé, si ce n’est pas cet abruti atrophié de la moelle qui t’as fait chier, qui c’est ?

- Ca a un rapport avec Eunkwang et votre disparition ? Ajouta Changseob soucieux.

- En partie oui…

- Oh le chacal, il se sent vraiment obligé de foutre la merde partout où il passe, ce n’est pas possible ! Siffla Jihye.

- Merci du compliment, répondit le concerné en arrivant. Et pour ta gouverne, ce n’est pas de ma faute, mais celle de Minji !

- Bah pour une fois que t’es tout blanc toi ! Bon elle a fait quoi pour t’énerver comme ça ?

- La goutte de trop… Ces derniers temps elle est bizarre, ce n’est plus pareil, notre relation est plate, j’ai l’impression que quand elle vient vers moi c’est plus par obligation que par envie…

- Bah merde alors… Lâcha Eunkwang.

- J’ai bien vu que ça n’allait pas, même avec moi elle est étrange, déclara Changseob. Il y a comme un truc de casser entre nous…

- Bah moi je n’ai aucun problème... Depuis qu’on s’est parlé sur la falaise, ça va beaucoup mieux ! Dit Jihye soucieuse.

- Et moi, comme d’hab, y’a des hauts et des bas, mais en ce moment il n’y a rien d’alarmant… Termina Eunkwang.

- Et je n’ai pas trouvé qu’elle était étrange avec les autres non plus, donc, j’en déduis que c’est un problème entre vous trois ! Ajouta Jihye. Alors vous aller me faire le plaisir d’en parler comme des gens responsables que vous êtes, parce que y’en a marre de vos gamineries !

- Au moins on est d’accord sur une chose, lui dit Eunkwang.

- Bien, alors on vous laisse tous les deux régler vos différents pendant qu’on va chercher Minji… Comme des adultes responsables, hein, donc pas de coup, ni de cri ! Leur dit Changseob ; aller vient Peniel, on a quelqu’un à retrouver »

 

Sans dire un mot de plus il m’entraîna à sa suite laissant les deux autres l’un en face de l’autre à se regarder dans le blanc des yeux. J’espère qu’ils vont être plus causant, parce que sinon on n’est pas sortie de l’auberge. Au bout du couloir, on croisa Hyunsik, Sungjae et Miran qui semblaient en grande discussion sur la grosseur des pastèques… Rectification, Sungjae était en plein monologue sur la pastèque idéale, pendant que les deux autres l’écoutaient complètement dépités, et quelque peu amusés tout de même. Lorsqu’ils nous virent, Hyunsik se précipita sur nous comme si nous étions le messie et commença à nous inonder de question du pourquoi du comment que l’on se retrouvait tous les deux.

 

On se contenta de lui répondre que c’était une longue histoire et que nous cherchions Minji, et qu’il leur était formellement interdit d’aller dans le couloir, car Eunkwang et Jihye avaient à parler, puis Changseob leur imposa la mission de surveille tous les accès et leur interdit de s’en aller tant qu’ils n’avaient pas parlé… Hyunsik soupira, tandis que Miran et Sungjae avaient déjà endossé leur rôle d’espion camoufleur protecteur d’élite ! Alors que nous, nous avions repris notre chemin pour retrouver Minji, et la connaissant, il n’y avait que eux endroits où nous pouvions la trouver : le toit, ou bien le banc derrière les bâtiments des sciences, où elle aimait y aller seule. C’est donc décidé à clarifier la situation que je me dirigeais vers le toit, Changseob à ma suite.

Commentaire de l'auteur Voili voilou,
nous espérons encore faire une dizaine de chapitre,
donnez nous vos avis, merci =)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales