Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 815 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

BtoB

Le Jour et La Nuit Auteur: KimMinHye Vue: 9613
[Publiée le: 2013-01-19]    [Mise à Jour: 2015-10-03]
13+  Signaler Romance/Humour/Drame/School-Fic/Amitié Commentaires : 68
Description:
Cinq jeunes filles de dix-huit ans sont en dernière année de lycée, tout était censé se passer normalement, loin du remue-ménage de la popularité, mais quand on est étroitement lié avec le groupe le plus en vue du lycée, on passe rarement inaperçu. Cette dernière année de lycée, risque d'être très différente des autres connues jusqu'à alors...
Crédits:
Les BtoB ne nous appartiennent pas, même si on aimerait beaucoup ^^^
Mais les personnage de WonYi, DaNa, MiRan, MinJi et JiHye, eux nous appartiennent, ainsi que l'histoire !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre N°16

[8603 mots]
Publié le: 2014-03-31Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Voila voial !! exusez moi pour tout ce retard ! Je suis vraiment désolée d'avoir mis autant de temps avant de poster !
J'ai eu plein de partiels encore et j'avais une autre fiction à écrire avant.
En espérant que ce chapitre vous plaira. :D
Enjoy ♥


Point de vue de JiHye :


Comment ça il était avec WonYi ? Non mais c’est quoi ce meilleur ami qui ne me raconte rien !? Ça sert à quoi que je sois son épaule sur qui se reposer en cas de besoin si c’est pour me mettre au courant en même temps que les autres ! Et maintenant voilà qu’il va se faire tabasser par le père de l’une de mes meilleures amies ! e crois qu’on a assez donné niveau évènements qui foutent la merde ! On ne peut pas pour une fois agir et vivre en tant qu’adolescents normaux qui font des trucs normaux ?!


Sinon non y’a personne pour l’aider ! On le laisse crever devant nos yeux et on regarde le spectacle sans rien dire ? Sérieusement sur quelle bande de bras cassés suis-je tombée ? Sept mecs et pas un qui soit foutu d’aller l’aider ! Apparemment les filles sont d’accord avec moi vu les têtes qu’elles tirent et WonYi elle, bah elle est figée sur place. Je jetais un regard aux garçons et pu croiser celui de MinHyuk, je lui fis bien vite comprendre qu’il fallait intervenir avant que quelque chose ne dégénère. Il sembla être sur la même longueur d’onde que moi puisqu’il s’interposa entre IlHoon et le poing du père de WonYi, ce qui eut le don d’arrêter ce dernier qui était choqué.


« Monsieur Lee ! M’écriai-je en m’avançant au niveau de MinHyuk qui se tenait la joue d’une main. Vous vous rendez compte que vous venez d’agresser deux personnes ! Je comprends que vous soyez en colère contre IlHoon, mais au lieu de vous déchaîner sur lui, vous pourriez au moins lui laisser une chance de s’expliquer !

- Je ne veux pas d’explication ! C’est de sa faute si ma fille s’est faite agressée ! C’est de sa faute si elle a failli mourir ! Alors non je n’écouterais pas ses explications ! WonYi va chercher ta valise !

- Mais…

- Va la chercher ! Répéta son père en la coupant.

- Monsieur… Pourquoi voulez-vous qu’elle rentre ?! OK IlHoon n’a pas agis correctement, mais ce n’est pas lui qui l’a poignardé ! En ce moment, ce n’est pas lui qui lui fait du mal mais vous ! Essaya de se faire entendre MinJi.

- Ah oui, je la préserve du danger, voilà ce que je fais ! Répliqua-t-il acerbe.

- Au cas où vous ne le sauriez pas elle s’est faite agressée ! Vous devez savoir qu’en ne la laissant voir personne elle peut se renfermer sur elle-même ! Le médecin vous l’a dit et nous l’a expliqué à nous aussi ! Continua MiRan.

- Ces vacances sont pour nous une occasion rêvée de passer du temps tous les douze tout en nous assurant de garder un niveau acceptable en cours ! Et si WonYi part, la colonie ne sera plus pareille ! On est venu à douze, on repartira à douze ! Acheva DaNa »


Bon, si avec ça il persiste à vouloir la ramener, les vacances sont foutues ! Je regardais tout le monde et je pus constater qu’ils étaient tous dans le même état que moi… Confus, perdus. Je sentis une main prendre la mienne, je relevais la tête et vis MinHyuk qui me souriait dans le but de me redonner confiance. Je resserrais mon emprise sur sa main et attendis le verdict du père de WonYi qui semblait lui aussi en plein combat intérieur. WonYi elle n’avait pas bougé, elle était toujours figée, la bouche ouverte par la surprise et était pâle comme jamais.


« Vous êtes sacrément têtus pour des jeunes de votre âge ! Vous savez ce que vous voulez je dois le reconnaître… WonYi !

-Oui papa ? Répondit-elle faiblement.

-Tu peux rester, mais au moindre faux pas, écart de conduite, ou problème, tu rentres à la maison, c’est compris ?! »


Nous hochâmes tous la tête, et il repartit comme il était venu. On se tourna tous vers WonYi qui nous souffla un « merci » faible avant de se rendre vers son bungalow. Je fis signe à MinHyuk de la suivre, ce qu’il fit sans demander son reste ; je sais bien que WonYi n’aime pas s’excuser, mais elle aime encore moins remercier quelqu’un, ou avoir une dette envers quelqu’un. Je la comprends très bien, étant donné que je suis dans le même cas, cependant j’ai une petite histoire à régler moi et je vais le faire maintenant, mieux vaut maintenant que plus tard, je n’ai pas envie de laisser les choses traîner en longueur. Sans lui demander son avis, j’entraînais IlHoon à ma suite, le traînant presque, je prévins les autres que nous nous rendions dans mon bungalow et que je ne voulais que personne ne nous dérange. J’ouvris la porte à la volée et la refermais aussi sec, je le fis s’asseoir sur le lit d’EunKwang, tandis que je prenais place sur le mien qui était à côté.


« Je suis désolé… Finit-il par dire.

- Pas autant que moi ! Répliquai-je avec une certaine amertume dans la voix.

- Tu m’en veux ? Demanda-t-il d’une toute petite voix.

- Oui ! Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Pourquoi t’as supporté ça tout seul hein ! Je sers à quoi moi dans tout ça ! Tout ce que j’ai pu faire ces derniers jours c’est de te regarder te renfermer sur toi-même et je n’en savais même pas la raison ! Putain IlHoon je me suis inquiétée ! D’habitude on se dit tout et la rien !

- Je ne crois pas que tu sois la mieux placée pour me parler des non-dits ! L’histoire avec SeungKyu tu ne m’as rien dit du tout ! J’ai aussi été mis au courant en même temps que les autres ! Alors non JiHye je suis désolé mais ton sermon tu te le gardes ! Alors oui habituellement on se dit tout, mais depuis un certain temps il y a pas mal de zones d’ombres entre nous !

- IlHoon, je veux juste savoir ce qu’il s’est passé pour que tu sois dans un état pareil !

- Je ne suis qu’un lâche ! J’ai emmené WonYi à l’écart de la fête mardi, dans la forêt, c’était génial et j’ai tout gâché ! Si je n’avais pas été con, rien de tout ça ne serait arrivé, elle ne se serait pas retrouvée seule ! … La vérité JiHye, c’est que je l’ai embrassé ! Et putain j’ai aimé ! Mais quand tout s’est arrêté, j’ai été pris de panique, j’avais peur de sa réaction et je me suis enfui ! Voilà pourquoi elle s’est retrouvée seule… Parce que je n’ai pas été assez courageux pour essuyer un rejet ! Déclara-t-il d’une traite »


Il avait presque crié les derniers mots et sa voix s’était éraillée sur la fin, signe qu’il était sur le point de pleurer. Sans réfléchir, je le pris dans mes bras et essayais du mieux que je pouvais de le réconforter, à peine l’avais-je enlacé qu’il avait fondu en larme, il s’était complètement lâché, il avait extériorisé toute la pression qu’il accumulait depuis ce fameux soir et moi je me retrouvais encore une fois impuissante face à mon meilleur ami.


« Je suis désolée IlHoon-ah ! Désolée de ne pas être avec toi comme tu l’es avec moi ! Dis-je en enfouissant mon visage dans son cou. Je suis désolée pour tout ce que je t’ai dit, c’était méchant et mal placé, désolée…

- Mais qu’est-ce que tu racontes JiHye, c’est lamentable… Me coupa une voix provenant de la porte d’entrée du bungalow »


L’intrus entra et referma la porte tout aussi vite qu’il était entré.


« Tu es Shin JiHye ! Mais ce n’est pas vrai ! Dit-il en prenant magazine et en me frappant avec. Tu vas te secouer oui ! Et toi là ! Arrête de te morfondre sur ton sort ! Ajouta-t-il à l’adresse d’IlHoon. Tu crois vraiment que WonYi peut t’en vouloir ? Tu te demandes ce que tu vas faire ! Tu te poses vraiment la question ? Tu vas aller la voir entre quatre yeux et tu vas aller lui dire ce que t’as sur le cœur compris ! S’écria-t-il en levant les bras en l’air »


Notre intrus, oui intrus ! J’avais tout de même défié quiconque de venir nous déranger ! Bref l’intrus vint s’asseoir à côté d’IlHoon, lui expliqua quelques trucs, des moyens de se rapprocher de nouveau de WonYi et lui recommanda la franchise. Après tout on parle de WonYi, si ses sentiments ne sont pas réciproques elle agira toujours de la même manière avec lui ; mais je pense plutôt que ces deux-là restent bloqués au stade : je regarde de loin et j’attends… Ça se voit comme un troll en plein champs qu’ils s’aiment ! Pendant que j’étais perdue dans mes pensées à l’encontre de mes deux amis, l’imbécile qui s’était incrusté dans notre discussion mis à la porte IlHoon sans qu’il ne s’y attende et je me retrouvais seule à seule avec lui.


« IlHoon nous a dit que tu aimais quelqu’un, est-ce que c’est toujours le cas ?

-Oui je te l’ai déjà dit au moins trois fois ChangSeob…

- Je me mets juste à jour… Je le connais ? Continua-t-il en souriant.

- Oui, en même temps qui est-ce que tu ne connais pas… Répondis-je amusée.

- Ce n’est pas faux… Il fait partis de mes amis proches ?

- Franchement ChangSeob, tu le sais déjà non ?! M’exclamais-je.

- Oui mais comme tu ne veux rien dire il faut bien que je passe par d’autre moyens ! Bon maintenant procédons à l’élimination ! Ca ne peut pas être Peniel c’est ton cousin, ni IlHoon c’est ton meilleur ami et tu le considères comme ton frère. SungJae n’est pas ton style, ce n’est pas moi non plus, pas plus que HyunSik. Il ne reste donc plus que MinHyuk et EunKwang…

- C’est fou comme tu me connais bien… Tu as pensé à faire détective pour ton orientation professionnelle ?

- Non mais je vais y réfléchir ! L’école de police devrait être à peu près accessible pour moi ! Bon revenons à notre sujet premier : MinHyuk ou EunKwang ?

- ChangSeob… Toi et moi on connait tous les deux la réponse !

- Oui mais je veux te l’entendre dire ! Tu ne l’assumes pas du tout JiHye, au bout d’un an et demi ça devient grave ! MinJi n’est pas au courant je suppose !

- T’es pas fou ! Comment je pourrais lui dire ! Elle l’a bien stipulé qu’elle ne voulait qu’aucune d’entre nous ne sorte avec lui ! Tu me vois aller lui dire : salut MinJi j’aime ton frère ! Non c’est mort ! Je n’ai pas envie de perdre son amitié pour un truc pareil !

- Mais JiHye ça fait plus d’un an et demi que ça te bouffe ! IlHoon a été mis au courant il y a six mois ! Si on est au courant, c’est parce qu’on l’a deviné ! Il y a quelqu’un d’autre qui est au courant ?

-Oui, Peniel, DaNa et MinHyuk… Et puis merde ! Je ne m’étale pas sur ma vie amoureuse et je n’aime pas en parler, compris ? De toute façon j’en ai marre de tout ça !

- OK… En attendant si tu as besoin je suis là… les amis sont là pour ça ! D’ailleurs si tu pouvais me trouver quelqu’un ! Me dit-il en ouvrant la porte, prêt à sortir.

- C’est fou ça ! Ma vie amoureuse est aussi plate que la vie sexuelle de SungJae et je joue les entremetteuses pour la moitié de mes amis ! Dis-je en descendant les marches.

- JiHye… Ma vie sexuelle t’emmerde ! S’exclama SungJae assis sur les escaliers du bungalow d’en face. D’ailleurs qui te dit qu’elle est plate hein !?

- J’ai mes sources…

- Jung IlHoon ! Sale traître ! Je vais te tuer !

-JiHye ! Je t’avais dit de te taire ! Couina mon meilleur ami.

- Ah tu avoues ton crime en plus ! Aller, viens prendre ta baffe ! S’écria SungJae en se lançant à sa poursuite.

- Il y a des choses qui ne changeront jamais ! Dis-je en observant la scène.

- Ca tu l’as dit ! Me répondit MinJi en regardant vers la gauche »


Je regardais dans la même direction qu’elle et je pus voir EunKwang en grande discussion avec une fille du lycée d’Incheon. Ils semblaient être assez proches sans pour autant se sauter dessus et je ne pus m’empêcher de sourire, en constatant qu’il suivait mes conseils.


« Ne t’inquiète pas, il a changé, pas totalement mais assez pour ne pas recommencer ses conneries. Et puis on ne va pas lui interdire de sortir avec quelqu’un sous prétexte qu’il était un coureur de jupon, elle pourrait peut-être le changer qui sait…

- Bon on va manger !? Demanda SungJae en revenant avec un sourire sadique.

- Il est où IlHoon ? Demanda DaNa.

- Son corps flotte dans le lac…

- Quoi ?! S’écria mon cousin paniqué.

- Je suis là ! Répondit l’appelé en arrivant le tee-shirt à moitié enlevé.

- Je ne veux même pas savoir ce qu’il s’est passé ! Déclara WonYi.

- Moi non plus ! Approuvais-je. Bon direction le ref’ !

- Et EunKwang on ne l’appelle pas ? Demanda MinHyuk.

- Non il est occupé, on va lui laisser une chance de nous montrer qu’il a changé, répondit MinJi.

- Cool ! On va jouer les espions ! S’exclama HyunSik tout content.

- Babo ! Tu ne te mêles de rien du tout ! Et tu n’espionnes rien ! Tu veux faire tout péter !? Lui dit MiRan en le frappant.

- Bon d‘accord ! Abdiqua-t-il. »


On entra dans le réfectoire en parlant de nos activités de l’après-midi puis après avoir été servis, on alla s’installer sur notre table habituelle et à peine assis que l’on commençait déjà à faire nos commères de services avec SungJae, ChangSeob et MinJi. Jusqu’à ce qu’EunKwang et son amie passe à côté de nous. Lui nous fit un grand sourire accompagné d’un signe de main, auquel on lui répondit.


«  Celle-là je ne l’aime pas ! Mais alors pas du tout ! Me souffla MinJi en se penchant vers moi.

- Pourquoi ? Lui chuchotai-je. Elle est mignonne et elle n’a pas l’air méchante, dis-je en mangeant tranquillement mon assiette.

- Je ne sais pas, mais il y a un truc qui ne passe pas !

- MinJi ne t’inquiète pas, et laisse faire ton frère, fais lui confiance et tout se passera bien.

- Je vais essayer… Enfin bon, si tu crois autant en lui, je pense que je peux le faire aussi. Sinon toi en ce moment… Non parce qu’à ce rythme-là on sera toutes en couple et toi tu seras seule avec tes peluches.

- Comment ça ?

- Bah WonYi et IlHoon m’ont l’air bien partis, question de jour si tu veux mon avis… Ensuite, SungJae et MiRan se tournent autour et je pense que ça va se concrétiser plus vite qu’on ne le pense, et DaNa… Une fois qu’elle se sera décidée elle n’en aura plus pour longtemps elle aussi.

- Ouais… Bah écoute je me porte très bien avec mon célibat, lui dis-je sur le ton de la rigolade.

- Tu me le dirais si tu avais quelqu’un en vue, n’est-ce pas… Me demanda MinJi.

- Pour être franche… Je n’en sais rien… Tu sais je ne m’étale pas non plus là-dessus… Je ne t’en parlerais que si la chose serait bien lancée ! Lui répondis-je en choisissant la franchise.

- Hmm… Je vois… »


Je grimaçais quelque peu à sa réponse, voyant très bien qu’elle ne l’avait pas bien pris… Voilà pourquoi je ne veux pas qu’elle soit au courant… Il faut à tout prix que tout ça cesse. Je laissais mon regard parcourir la pièce et tombais sur EunKwang et la fille d’Incheon, celle-ci croisa mon regard et je pus y lire du dégoût dedans… Alors que nous nous levions et allions pour sortir, je sentis mon portable vibrer dans ma poche, je le sortis et lu le message que l’on venait de m’envoyer :


«  Rejoins-moi vers 14h00 vers le lac, j’ai besoin de ton aide ! »


Il provenait d’EunKwang, je laissais un sourire se dessiner sur mes lèvres et lui répondis dans la seconde que c’était d’accord. Même si nous étions moins que des amis, le simple fait d’échanger tous ces messages le soir en guise de « cours », nous avaient quand même rapprochés. Je vis MinJi se pencher sur mon épaule pour zyeuter sur ce que j’écrivais, amusée je verrouillais mon cellulaire et le remis dans ma poche.


«  Non je ne parle pas avec une potentielle cible, c’est juste ton frère qui m’envoie un appel au secours…

- Roh ! Tu n’es pas drôle ! Et depuis quand t’as le numéro de mon frère ? Me demanda-t-elle choquée

- Depuis qu’on a commencé les « cours », ou un peu après, je ne sais plus. Bon on fait quoi, on a encore une heure avant les activités de l’après-midi !

- Je n’en sais rien, on va se promener sur le bord de mer ? Me proposa-t-elle.

- Toutes les deux ?

- Oui, ça fait longtemps que l’on n’a rien fait ensemble !

- En même temps tu serais moins collée à mon cousin, la taquinai-je.

- Ya ! J’y peux rien c’est lui qui est toujours avec moi…

- Mouais… Penielou me manque, Penielou est adorable, Penielou…

- Oui bon ça va ! J’avoue que je suis un peu beaucoup souvent avec lui ! Abdiqua-t-elle alors que nous prenions le chemin vers les rocheuses.

- C’est bien de le reconnaître, mais je ne t’en veux pas, t’es heureuse et ça me suffit ! Surtout que tu es très bien tombée… Ça doit être dans le sang ça la perfection !

- Non mais toi alors ! Tu ne changeras jamais, me dit-elle en riant »


On passa les vingt minutes suivantes à se parler de tout et de rien et à nous rappeler nos moments passés ensemble. Dans un sens ça faisait énormément plaisir de repasser ces moments nostalgique en sa compagnie, sans forcément nous en rendre compte nous nous étions en effet éloignées l’une de l’autre, bien que notre amitié n’en ait aucunement souffert, cependant sa présence à mes côtés me manquait et c’était vraiment agréable de pouvoir à nouveau être avec elle tout simplement. Lorsque je me rendis compte qu’il était quatorze heures passées, je m’excusais auprès d’elle et lui expliquait que je devais voir son frère pour lui donner un coup de pouce, elle me sourit et retourna à sa contemplation de la mer.


Pendant ce temps, je courrais le plus vite possible jusqu’au lac qui se trouvait à environ cinq cent mètres de ma position… C’est essoufflée comme un buffle que j’arrivais à destination, EunKwang était déjà là et semblait être assez irrité, oui bon c’est bon j’ai fait le plus vite possible. Lorsqu’il me vit arriver il se leva de son tronc d’arbre et vint vers moi s’apprêtant à m’envoyer une réplique cinglante, mais il se stoppa bien vite en constatant que j’étais presque en train de cracher mes poumons tellement j’avais couru.


«  JiHye, ça va ?

- Ouais impec, je pète la forme !

- Non sans rire…

- J’ai juste trop couru… Je ne suis pas endurante… Tu voulais quoi ?

- Des conseils… Parce que… avec HyeMin ça marche plutôt bien et j’aimerais que ça continue comme ça, sans trop brusquer les choses, fin tu vois où je veux en venir ?

- Je vois parfaitement, tu n’as plus qu’à mettre en pratique ce que je t’ai dit, ne sois pas trop direct et prend ton temps. Après je te mets quand même en garde, MinJi ne la sens pas, elle m’en a parlé tout à l’heure et il y a un truc qui cloche, généralement son intuition est bonne donc méfie-toi, si ça se trouve c’est une folle. Mais ne t’inquiète pas, elle ne se rend juste pas encore compte que tu as commencé à changer.

- Tu penses vraiment que j’ai changé ? Me demanda-t-il surpris.

- Quoi, ça te choque tant que ça ? Ca va faire un mois et demi que je vois ton évolution, donc oui tu as changé, pas complètement mais tu as changé. Et en bien. Bon sinon, ce serait bien que tu retournes là-bas parce que ta belle ne va sûrement pas apprécier que tu passes du temps avec quelqu’un d’autre qu’elle, surtout avec une fille !

- Pourquoi serait-elle jalouse ?

- Tu l’as quand même laissé en plan pour venir ici. A sa place je le prendrais mal… Allez va, j’arrive plus tard ! Et tu me racontes tout par message !

- Oui, oui ! S’exclama-t-il avant de partir vers le camp »


Une fois qu’il fut hors de vue, je m’assis sur le tronc d’arbre à côté de moi et soupirais bruyamment. Franchement qu’est-ce que je fais… je ne dois vraiment pas être bien pour jeter le garçon que j’aime dans les bras d’une autre. Fin ce n’est pas non plus comme si j’avais vraiment le choix… Je me pris la tête entre les mains et repensais à tout ce qui s’était passé depuis le début de l’année, à celle d’avant et je pus constater un énorme changement dans notre relation, même si elle n’amenait pas à grand-chose, il y avait vraiment du mieux. Dire que tout ça avait commencé parce qu’il m’avait défendu au lycée parce que je me faisais intimider… Non mais sérieusement je n’ai pas plus cliché comme raison, et le plus débile dans cette histoire c’est que c’est le frère de ma meilleure amie… Comment j’en suis arrivé là, je me le demande clairement… Rah ! JiHye, oublie, oublie, oublie ! C’est mieux pour toi et ton état mental !! Mon portable vibra de nouveau dans ma poche, c’était un message de MinHyuk qui me disait de me dépêcher de venir si je ne voulais pas être de corvée de pomme de terre toute l’après-midi. Je pense que je vais me retaper un bon cinq cent mètre….


*


* *



La semaine était passée à une vitesse impressionnante, la vie au camp avait repris son cours, et on replongea tranquillement dans la monotonie qui s’était installé auparavant. En somme, nous passions d’excellentes vacances, tous ensembles ou presque. EunKwang était les trois-quarts du temps en compagnie de HyeMin, et quand il n’était pas seul avec elle, il la ramenait dans le groupe, au grand damne de MinJi qui continuer d’affirmer qu’un truc clochait avec cette fille. Cependant elle restait soft dans ses propos, étant donné qu’elle avait décidé de lui laisser une énième chance de nous montrer qu’il avait changé. Plusieurs fois EunKwang était venu me demander des conseils, et j’avais bien vu que HyeMin ne voyait pas ça d’un bon œil ; alors je faisais toujours en sorte d’écourter le plus vite possible nos conversation.


Aujourd’hui nous étions samedi, et ce soir, nous avions encore une fête, comme tous les week-ends. EunKwang avait décidé de demander à HyeMin de sortir avec lui, même s’il ne nous restait plus que deux semaines de camps, il était prêt à assumer une relation à distance. En vue des circonstances, nous nous étions posé un créneau horaire dans l’après-midi sur une heure pour tout peaufiner. C’est donc un peu à l’écart des bâtiments principaux que l’on s’était retrouvé, sur une table de pique-nique pour parler. On parla beaucoup de comment formuler la « demande », puis de comment agir par la suite, j’accentuais le point sur : ne pas lui passer dessus une fois la relation officialisé. S’il faisait cela c’était qu’après tout il n’avait pas changé et que tout le temps que j’avais passé à essayer de lui faire changer d’attitude était parti en poussière, en gros que j’aurais perdu mon temps. Il m’assura que non, il avait changé et qu’il ne ferait pas une telle chose. On parla ensuite du groupe, des relations entre certains personnes, des futurs couples que l’on voyait et on finit par parier avec qui DaNa finirait : j’avais pris le parti MinHyuk et lui avait parié sur HyunSik, le perdant devrait un restaurant à l’autre… Bon maintenant je vais tanner DaNa pour qu’elle sorte avec MinHyuk. Le sujet dériva très vite sur mon célibat et il me posa plusieurs questions sur ma vie sentimentale… Franchement j’aimerais savoir ce qu’ils ont en ce moment avec ma vie sentimentale mais ils commencent à être chiants ! Je luis sortis la même rengaine qu’aux autres et lui dit que je me portais très bien.


On se sépara vers 16h00 et je rejoignis les autres à la plage, tandis que lui rejoignait HyeMin vers les terrains de badmintons où elle se trouvait en compagnie de ses amies. A peine arrivée que je me fasse sauter dessus par ChangSeob, IlHoon et DaNa qui me demandaient où j’étais passée et ce que j’avais fait, avec qui… Je disparais une heure et voilà que l’on me fait passer un interrogatoire. Je leur répondis simplement que j’étais avec EunKwang pour parler de HyeMin et ils parurent tous déçus de ma réponse… J’ai peur que ce soir ils fassent tout pour me trouver quelqu’un…


On alla ensuite se baigner et on joua ensemble le reste de l’après-midi, avant que l’on retourne tous dans nos bungalows pour nous préparer pour la soirée. J'avais pris ma douche en quatrième vitesse et m’étais habillé tout aussi rapidement, puis j’avais embarqué avec moi ma trousse à maquillage et un miroir de façon à ce que je puisse libérer la salle de bain pour les trois autres. Je me séchais vite fait les cheveux et me les lissaient avant de me les attacher simplement, puis je mis du liner et du mascara.


Ma préparation finit je m’installais sur mon lit et ouvrit le roman que je lisais ces dernier temps, histoire de faire passer le temps. J’étais tellement plongée dans ma lecture que je n’entendis, ni ne fis attention à mes colocataires qui courrait partout dans notre bungalow à la recherche de leurs affaires. C’est MinJi qui me sortit de ma torpeur en me secouant un peu l’épaule. Je relevais la tête et elle me dit qu’il était l’heure d’y aller, je cornais ma page pour ne pas la perdre et déposer mon livre sur ma table de chevet. J’enfilais ensuite un gilet et nous étions partis.


*


* *


La fête battait son plein, les professeurs étaient partis se coucher, l’alcool avait déjà commencé à faire des siennes parmi nous, cependant, cela ne nous empêchait pas de profiter pleinement de la fête, nous étions tous les douze encore tout à fait maîtres de nos esprits et aucun n’avait commis de faux, nous avions bu chacun trois ou quatre verres pas plus. Et bien que la fête soit à son point culminant niveau ambiance, je me faisais clairement chier. MinJi avait passé toute la soirée avec Peniel, et je me voyais mal m’incruster entre les deux, j’aurais fait potiche et je les aurais fait chier.


IlHoon était tranquillement en train de se rapprocher de WonYi, donc là aussi c’était mort, je ne voulais pas tout faire capoter. DaNa, MinHyuk et HyunSik s’éclataient tous les trois et semblaient être tellement bien que je ne me voyais pas non plus m’incruster dans leur bulle. ChangSeob lui était allé avec des amis qu’il s’était fait d’Incheon et avait embarqué SungJae avec lui. MiRan avait mal de tête et était allé à l’infirmerie pour aller se calmer, étant donné que c’était un peu la foire au niveau des bungalows et EunKwang avait passé toute la soirée avec HyeMin comme nous l’avions prévu, donc il m’était impossible de me joindre à eux aussi.


J’étais donc assise seule sur un banc, mon verre de coca à la main en train de regarder bêtement les gens qui étaient en train de s’amuser et de profiter de la fête. J’avais vu WonYi et IlHoon s’éclipser discrètement vers les rocheuses, ils voulaient sûrement se lancer et pour cela il avait besoin de calme, ce qui n’était pas du tout possible ici. EunKwang avait lui aussi emmené HyeMin à l’écart et ils n’étaient pas revenus, j’en déduisis que tout s’était bien passé, puisqu’en cas de rejet il devait revenir sur les lieux de la fête. Je repensais alors à mon livre que j’avais laissé un peu plus tôt, et l’envie de m’y replonger me pris, après tout, personne ne remarquerait mon absence ici et vu que je m’ennuyais, cela me semblait être une bonne solution. Je me dirigeais donc vers mon bungalow ; sur le chemin j’avais croisé plusieurs garçons me proposant de finir la soirée avec eux et je les avais tous envoyer bouler, j’avais tout sauf envie d’y retourner, tout ce que je voulais c’était lire.


Cependant, lorsque j’ouvris la porte du bungalow, tout envie de lire disparut. Devant moi, allongés sur mon lit se trouvaient EunKwang et HyeMin. J’étais tellement choquée que je n’avais même pas réussis à parler, crier ou faire quelque chose. Le bruit de la porte avait dû les interpeler, puisque j’entendis EunKwang prononcer mon prénom, il s’était relevé, avait arrangé sa tenue et s’était rapproché de moi. Ce fut comme un électrochoc pour moi, je ne sentis même pas ma main partir et ma langue se délia tout aussi facilement.


«  Franchement j’ai vraiment été conne de croire que tu pouvais changer ! Bien naïve aussi ! Tu m’as fait perdre énormément de temps ! J’aurais pu faire beaucoup d’autre chose, passer du temps avec mes amis, mais non j’étais coincé avec toi et tout ça pour quoi, pour rien ! Un mois et demi parti en poussière ! Tu ne changeras jamais ! Tu seras toujours un gros connard qui saute sur tout ce qui bouge ! J’ai tout essayé EunKwang mais là tu dépasses les bornes ! J’en ai ma claque ! Là je craque, j'en ai raz la trompe de toi et de ta putain de libido insatisfaite ! Tu me saoules ! MinJi avait raison tu n’as pas changé ! Ce n’était qu’une façade ! Alors maintenant que ce soit bien clair, tu ne me parle plus, tu ne m’approches plus c’est clair ! Mais putain que j’ai été conne ! M’écriai-je en courant par le chemin d’où je venais »


Je l’entendis courir après moi, m’appeler mais je fis comme si je ne l’entendais pas, je ne voulais plus entendre un énième mensonge, je n’avais même plus la foi de croire en lui encore une fois. Notre remue-ménage interpela tous ceux qui participaient encore à la fête et très vite tout le groupe arriva vers nous. Je les entendis demander ce qui c’était passé pour que je sois dans un état pareil, mais je ne répondais pas, jusqu’à ce que MinJi apparaisse devant moi et me demande ce qu’il s’était passé.


«  Il se passe que tu avais raison et que ton putain de frère est un connard fini ! Il n’a pas du tout changé ! J’en ai ma claque je remballe ! J’en ai marre de faire des efforts dans le vide, à partir de maintenant je n’en ferais plus ! »




Point de vue d’EunKwang :


La soirée avait pourtant bien commencé, tout s’était passé comme prévu, j’avais suivi tous les conseils que JiHye m’avait donnés, ne voulant pas faire de faux pas. Pour une fois que j’étais sérieux dans l’une de mes relations, autant bien faire les choses jusqu’au bout, surtout que tout le monde semblait y croire y croire aussi.


Vers minuit j’avais emmené HyeMin à l’écart pour lui dire ce que je ressentais, ou penser ressentir, après tout je n’étais jamais vraiment tombé amoureux. Voulant être au calme, nous étions allé jusqu’à mon bungalow qui était vide à cette heure-ci. J’avais à peine eut le temps de dire trois mots qu’elle m’avait coupé en m’embrassant à pleine bouche, et aussi bizarre soit-il, je n’avais pas apprécié.


« D’après ce que j’avais entendu, tu n’es pas du genre à sympathiser avec tes conquêtes… je suis déçue !

- Hein ? Avais-je dit, ne comprenant rien à la tournure de la situation.

- Tu ne crois quand même pas que je n’ai pas entendu parler de ta réputation ! Tu sais les potins entre filles circulent très vite ! Et je ne suis pas du genre à laisser passer une occasion pareille ! Mais avec tes amis qui te suivent partout, ce n’est pas évident de t’aborder ; sans compter ta sœur et l’autre fille que tu voyais tout le temps… J’ai presque failli abandonner mon projet, mais finalement, c’est toi qui es venu vers moi… Je pensais que l’affaire se conclurait vite, mais une semaine est passée… C’est frustrant… Donc maintenant que nous sommes ici, nous allons pouvoir en profiter… Avait-elle ajoutée en passant ses avant-bras autour de ma nuque, prête à m’embrasser à nouveau.

- HyeMin… J’ai changé… Je ne couche plus avec n’importe qui… Je ne suis plus le connard que j’ai été !

- Soyons clair ! Tu me plais, et je te plais, on en a tous les deux envie, donc il n’y a aucun problème ! M’avait-elle susurré dans le creux de l’oreille, tout en passant sa main sous ma chemise »


J’avais réprimé un frisson et la lui avait fait enlever, elle n’en n’était malheureusement pas restée là et avait repassé ses mains autour de mon cou, avant de m’embrasser à nouveau, j’avais essayé de me débattre, mais je ne voulais pas lui faire de mal et elle avait une sacrée force pour quelqu’un de son gabarit. Elle avait fini par je ne sais quel moyen à me faire basculer en arrière et j’avais atterri sur le lit de JiHye, sur lequel je m’étais lamentablement étalé. Alors que j’avais tenté de relever, HyeMin s’était installée sur moi et avait plongé dans mon cou pour me faire un suçon, tout en passant sa main sous ma chemise, pour flatter mon flanc droit. J’étais tellement choqué que je n’avais même pas entendu la porte s’ouvrir ; c’est HyeMin qui l’avait remarqué et elle ne semblait pas enchantée que quelqu’un vienne nous déranger.


Elle s’était alors penchée vers moi et m’avait soufflé un : « Génial voilà ta copine… Et si on s’amusait ? ». Elle avait repris mes lèvres entre les siennes et ses mains s’occupaient à détacher les boutons de ma chemise, cette fois-ci je l’avais stoppée, et l’avais repoussé plus fort que les fois précédente. Je n’avais pas envie que JiHye interprète mal la situation, surtout que c’était l’une des seules qui paraissait convaincue que j’avais réellement changé. Je m’étais alors relevé, j’avais arrangé vite fait ma tenue et avait essayé de lui expliquer la situation, mais j’avais à peine eut le temps d’aligné trois mots qu’elle m’avait administré la baffe de ma vie et avait commencé à m’incendier. Plus elle continuait, plus je me sentais mal, mal pour elle et aussi pour moi, j’avais perdu en l’espace de dix minutes la confiance qu’elle m’avait durement accordé.


Lorsqu’elle s’était en allé, je l’avais suivi pour m’expliquer, laissant en plan HyeMin, mais j’aurais mieux fait de m’abstenir, puisque notre esclandre avait rameuté tous les autres et je m’en étais une fois de plus pris plein la gueule. Les autres avaient paru en premier lieu choqués que l’on s’engueule ; en même temps ça faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu de coup de gueule entre nous deux. Puis en constatant que JiHye était dans une colère noire, ils avaient tous commencés à nous demander ce qu’il s’était passé. Sa réponse fut cinglante, et une nouvelle fois je sentis comme une flèche me transpercer. Elle s’était ensuite faite entraîner par MinHyuk et MinJi vers les rocheuses, tandis que ChangSeob et IlHoon m’avaient emmené dans le bungalow de ce dernier.


Ils me firent m’asseoir sur un lit, alors qu’eux restèrent debout, prêt à me faire passer un interrogatoire musclé. Cependant, je ne les laissais même pas formuler une seule question que je commençais à leur débiter tout ce qu’il s’était passé, leur racontant tout dans le moindre détail, en somme je leur expliquais que c’était un énorme qui-pro-quo. A la fin de mon récit, je les regardais tous les deux, pour voir leur réaction et à ma grande surprise, ils semblaient me croire, mais aussi désolé que j’ai perdu en une soirée une amie et une potentielle petite-amie. Bon au pire pour la dernière ce n’est pas si grave que ça, vu qu’elle n’en avait que pour ma réputation… Je commence à comprendre ce qu’on ressentit toutes celle que j’ai considéré comme de simple coup d’un soir, la douleur qu’elles ont pu ressentir, parce qu’au fond, je ressentais bien quelque chose pour HyeMin, mais elle non. Mais je l’acceptais, je le prenais comme une punition pour toutes celles avec qui j’avais joué.


« Ecoute Eun, je vais essayer de lui parler… Mais je ne te promets rien, elle est extrêmement butée quand elle s’y met ! Commença IlHoon. Surtout que bon, ces dernier temps elle semblait tellement croire en toi, même nous tes meilleurs amis on n’espérait pas autant qu’elle, donc forcément ça lui a fait mal de s’apercevoir que non, tu n’avais pas changé. Je ne dis pas que tu n’as pas changé hein, c’est juste qu’avec ce qu’il s’est passé, il est difficile de penser à la véritable version des faits… Fin bref, je vais essayer de la raisonner.

- Merci IlHoon… Fut la seule chose que je pus lui dire.

- Tu sais Eun, si elle a aussi mal réagit, c’est qu’elle tient à toi et donc à votre amitié, sinon elle n’aurait pas agi aussi violemment, donc il y a encore une chance pour que ça s’arrange, pas forcément dans l’immédiat, mais ça s’arrangera avec le temps, me dit ChangSeob.

- Ah et si tu veux, ce soir tu n’as qu’à dormir dans mon lit, j’irais dans votre bungalow, ajouta IlHoon »


Je me contentais d’hocher la tête et ils sortirent de l’habitacle sans un mot de plus. Une fois que je fus sûr et certain qu’ils étaient partis, je soupirais en m’allongeant sur le lit d’IlHoon. Pourquoi avait-il fallu que je tombe sur une nymphomane ! Surtout que j’ai quand même failli me faire violer ! Non mais c’est vrai ça ! Si JiHye n’était pas rentrée à ce moment-là, qui sait ce qu’il serait advenu de moi… Est-ce que j’aurais cédé ? Est-ce que j’aurais, je n’en suis pas si sûr… Au final je ne sais même pas moi-même si j’ai vraiment changé ou non, après tout la seule qui croyait réellement en moi était JiHye et maintenant il n’y a plus personne, même pas moi, je n’ai plus foi en moi-même. C’est en continuant de ressasser mes idées noires que je m’endormis, sombrant dans un sommeil sans rêve.



*



* *



Cela faisait cinq jours maintenant que la soirée était passée et tout était revenu comme avant… Les filles passaient leur temps ensemble, et nous sept nous restions entre nous. Et quand les filles venaient nous voir JiHye prenait grand soin de nous éviter en passant ses après-midi avec des amis qu’elle s’était faite durant la colonie. A chaque fois que je me trouvais non loin d’elle, elle trouvait toujours un moyen de s’en aller, je voulais m’expliquer, mais elle ne semblait pas vouloir m’entendre. Quant à ma sœur, elle ne semblait pas avoir d’avis sur la situation et ne voulait prendre aucun des deux partis, en même temps entre son frère et sa meilleure amie, il est difficile de faire un choix.


IlHoon avait tenté de lui faire entendre raison, de lui faire comprendre que tout ceci n’était qu’un qui-pro-quo, mais vu comment elle est têtue, il n’en a rien tiré, et ChangSeob c’est pareil pour lui. Je commençais vraiment à croire que toute réconciliation était impossible, jusqu’à ce que nos chers professeurs nous annoncent une course d’orientation, ce midi-même, et ils avaient déjà faits les groupes. Et avec de la chance, oui il m’en restait un peu, j’avais atterri dans le même groupe que JiHye avec MiRan, à ma plus grande joie, et à son plus grand damne, vu les injures qu’elle prononça lors de l’annonce ; en même temps je me doutais bien qu’elle n’accueillerait pas la nouvelle les bras grands ouverts.


Les autres groupes étaient composés de MinHyuk, MinJi et IlHoon, JiHye avait d’ailleurs demandé à échanger avec MinJi mais les profs avaient été clairs, aucun échange possible. Il y avait ensuite, HyunSik, Peniel et WonYi, et enfin ChangSeob, DaNa et SungJae. Je crois que les profs avaient fait exprès de ne pas nous séparer, sous peine d’avoir de nos nouvelles jusqu’à la fin du camp et plus si nous étions en forme. Et oui dans trois jours nous retournerons chez nous et dans trois semaines nous reprendrons les cours…


Ils nous avaient expliqués les règles, les étapes, il y en avait trois en tout et ils nous prévinrent aussi, que nous serions chronométrés. En soit, la partie pouvait durer de deux à cinq heures et nous la commencerons à partir de quatorze heure. On nous donna donc une boussole, la carte de la forêt, les deux points de rencontres y étaient inscrits, ainsi que le point d’arrivée, où nous devrons déposer les différents objets que nous devions trouver et qui étaient éparpillés dans la forêt. Ce n’était pas très difficile en soit, mais si nous n’étions pas coordonnés ou bien que nous n’ayons pas un sens de l’orientation très développé, forcément l’épreuve se corsait… Et avec JiHye et MiRan dans l’équipe, je ne m’attendais pas à un résultat très prometteur.


La première elle ne différencie pas sa droite de la gauche et se perd même pour rentrer chez elle, et pour MiRan… Bah c’est MiRan quoi, elle a beau être une personne réfléchie, elle et l’orientation ça fait deux…, je l’ai déjà vu à l’œuvre lorsque nous avons essayé de trouver le super marché il y a quelques jours. Et moi, je n’étais pas non plus un génie, à partir du moment où j’avais visualisé l’emplacement ça pouvait aller, mais sinon, j’étais une vraie calamité !


Nous nous dépêchâmes donc tous de finir de manger notre repas ; pour ensuite aller nous préparer pour cet après-midi qui nous aller sûrement être très dur autant physiquement que moralement ; je pressentais déjà les coups de gueules, les cris et les emmerdes que l’on allait avoir, oui parce qu’avec nous, rien ne se passe normalement… On doit être abonné aux pires trucs possibles et inimaginables qui puissent nous arriver… Avec les autres, on se leva, puis on sortit du réfectoire, avant de nous rendre chacun dans nos bungalow afin de nous mettre en condition pour la course, ce n’est pas en short ou en jupe que l’on allait pouvoir courir dans toute la forêt.


Une fois que l’on fut tous prêt, on se dirigea au point de rassemblement que l’on nous avait donné et on se posa sur des rochers pour attendre le début de la compétition. Je parlais tranquillement avec MinHyuk, SungJae, MinJi et WonYi lorsqu’un groupe du lycée d’Incheon arriva, autant dire que depuis la soirée, nous n’étions plus en très bons termes. Après que JiHye ait insulté HyeMin de tous les noms et que je n’ai rien dit pour la défendre, une certaine animosité s’était créée entre nos deux groupes, entre autre c’était un peu la guerre, mais plus comme une guerre froide, puisque l’on n’avait pas encore eut d’accrochage avec eux. Ça se réduisait à des paroles en l’air rien de bien méchant.


«  Alors le lycée Paran, vous êtes prêt à mordre la poussière ? Railla une amie de HyeMin.

- Pas plus que vous apparemment… Avait lâché ma sœur.

- Parce que vous pensez vraiment pouvoir nous battre ? Depuis trois ans que notre lycée vient ici, nous avons toujours remporté cette course… Répliqua un garçon dont je ne connaissais pas le nom.

- La roue tourne ! Répondit simplement JiHye, apparemment fatiguée qu’ils viennent toujours nous chercher des noises.

- Je ne crois pas non ! Lui dit HyeMin en la regardant méchamment.

- Et bien on va faire un marché, commença ChangSeob. Si l’une de nos quatre équipes arrive première, vous avouerez que nous sommes meilleurs que vous et vous arrêterez de venir nous enquiquiner avec vos conneries. Et si nous perdons… Nous nous agenouilleront devant vous et nous répandrons en excuses devant vos illustres personnes… Alors, qu’en pensez-vous ?

- Mais qu’est-ce tu racontes ChangSeob ! S’exclama WonYi. D’où tu décides ça toi ! Je ne veux pas m’agenouiller moi, t’es pas fou dans ta tête !

- Tu n’en auras pas besoin, puisque nous allons gagner ! Lui répondit notre idiot.

- On t’a pourtant déjà dit qu’il ne fallait pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, marmonnais-je.

- Ca nous convient ! Répondit HyeMin, préparez vos genoux, ajouta-t-elle.

- Bah bien sûr, railla WonYi. Bon alors vous je vous promets, vous avez intérêt à gazer parce que sinon je fais de la soupe de boyaux de ChangSeob ce soir ! C’est compris !

- Oui Chef !!! Dis-je en chœurs avec mes compagnons »


On se regarda tous avant d’exploser de rire, ça ne nous était pas arrivé depuis la fête et ça faisait un bien fou, on se reprit lorsque les profs arrivèrent pour commencer la course. On fit un rond tous les douze, puis ChangSeob mit sa main au milieu, et on se suivit tous très vite avant de crier un « FIGHTING !! » tous ensemble en levant les mains vers le ciel, on était décidé à montrer à ces pourris que nous ne nous laisserions pas faire. On rejoignit ensuite l’attroupement, pour écouter les dernières recommandations des professeurs. Une fois cela fait, on se mit tous par équipe.


«  Bon, comme on a notre honneur en jeu, je vais oublier le temps de la course les différents qu’on a tous les deux, mais après ne t’attends pas à que l’on refasse ami-ami ! Me dit JiHye avant que le top ne nous soit donné.

- Je ne m’en fais pas pour ça… Répondis-je.

- C’est parti !! Nous dit notre professeur d’histoire, vous avez jusqu’à 19h00 au plus tard ! »


La plupart des groupes coururent dans la forêt, alors que d’autres comme le nôtre restèrent sur la ligne de départ, pour analyser la carte et voir ce qui était le plus simple et le plus rapide à faire. Bien que nous ne soyons pas des as en orientation, il nous restait tout de même une certaine logique et nous l’utilisions au maximum. On se mit d’accord sur le fait de d’abord aller chercher les objets sur la partie Est de la forêt, d’aller faire l’épreuve au Nord, avant d’aller à l’Ouest récupérer les objet manquant, pour ensuite revenir au Sud pour la dernière épreuve, nous n’aurons donc plus qu’à courir sur deux cent mètres vers le Sud-Est pour arriver à la dernière étape, soit la fin de la course.


Une fois que l’on eut finit de tout mettre en place, MiRan rangea la carte dans sa poche de survêtement qu’elle zippa, tandis que JiHye gardait la boussole dans sa main. Et moi j’avais la liste des objets à récupérer, dans cette partie de la forêt, nous en avions quatre : une peluche, un paquet de bonbon, un porte-clés et une chaussure… Bon, ce n’est pas comme si le porte-clés on allait douiller avant de le trouver... On se dépêcha de se rendre jusqu’au premier point sur la carte, où se trouvait la peluche. JiHye devait regarder dans les arbres, MiRan par terre et moi dans les fourrés, comme ça nous ne perdrons pas de temps à chercher plusieurs fois au même endroit. Alors que ça faisait environ cinq minutes que nous nous étions lancé dans les recherches, je tombais nez-à-nez avec un lapin, qui se trouvait dans un buisson, surpris, j’hurlais comme un gamin et fis un bond en arrière. Alertées par mon cri, les filles vinrent à ma rencontre.


«  Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Me demanda MiRan.

- Là ! Dis-je en montrant le bosquet.

- Quoi la ? Fit JiHye en s’approchant. Oh c’est trop chou ! S’écria-t-elle en remarquant ce que c’était. Eh mais attends… Mais c’est la peluche ! EunKwang t’as trouvé la peluche ! Ne me dis quand même pas que t’as eu peur de ça ! S’esclaffa-t-elle.

- Elle est très réaliste ! Dis-je pour me défendre.

- Oh c’est meugnon, t’as peur des lapins ! Se moqua MiRan en me pinçant les joues.

- Ça reste entre nous ! Dis-je en me relevant.

- Compte là-dessus ouais… Marmonna JiHye »


Je levais la tête au ciel, puis l’on se remit en route, une fois que JiHye eut mis la peluche dans son sac en rigolant toujours. Je vais en avoir jusqu’à la fin de la semaine avec ce lapin…


*


* *


Ca faisait bien deux heures facile que l’on courrait à travers la forêt, on avait récupéré tous les objets à l’Est, passé la première épreuve qui était une énigme, et on en était à la moitié de la partie Ouest. On avait croisé le groupe de ChangSeob, DaNa et SungJae qui faisaient la même chose que nous mais dans le sens inverse, on avait aussi croisé l’une des équipes du lycée d’Incheon qui nous avait lancé le défi et ils ne semblaient pas très bien organisés, ce qui nous donnait un avantage. On avait donc réussit à trouver deux des trois objets qui étaient cachés dans la partie Ouest de la forêt : un paquet de chips, et un genre de fossile bizarre qu’on avait trouvé entre deux rochers. Il ne nous restait donc plus que le foulard ainsi que le deuxième point qui était une épreuve en équipe, en gros on devait faire une sorte de parcours du combattant en étant tous les trois attachés, c’est ce que nous avait expliqué le groupe de DaNa, lorsqu’ils nous avaient croisé, plus tôt…


Autant dire qu’on allait en chier pour y arriver à la gagner cette étape. Ensuite, nous n’aurons plus qu’à courir vers la ligne d’arrivée. Alors que nous regardions partout pour trouver ce foutu foulard, JiHye nous cria qu’elle l’avait trouvé ; elle était environ à une quinzaine de mètres de nous et nous montrait un gros arbre, plus précisément une branche, sur laquelle était noué ce foutu foulard. On se dépêcha de courir vers elle, elle nous tendit son sac et son blouson, puis elle commença à grimper dans l’arbre pour aller chercher notre dernier objet. Avec MiRan on essayait du mieux qu’on pouvait pour la guider pour les prises et elle arriva très vite sur la grosse branche.


« Fais attention, lui dit MiRan, tiens-toi avec la branche du dessus, ce serait con que tu tombes !

- Mais ne t’inquiète pas ! Je gère la situation ! Répondit-elle en s’accroupissant sur la branche, avant de s’y asseoir et d’avancer tranquillement jusqu’au foulard. Tu vois, je ne suis pas tombée ! Ajouta-t-elle en se relevant.

- Oui bah même, les arbres c’est dangereux… Dépêche-toi de revenir !

- Oui, oui ! Oh regarde ! Je peux faire Rafiki !! Asandasa na pod'banana awidididi awiwiwida!” S’écria-t-elle en sautant sur la branche en se tenant à celle du dessus !

- JiHye descend tout de suite ! Il va t’arriver une couille ! M’exclamai-je.

- Roh ce que vous pouvez être rabat-joie ! Répondit-elle en commençant à rejoindre le tronc de l’arbre »


Cependant, le crac sonore que l’on entendit la fit s’arrêter, elle nous regarda et nous demanda ce qu’elle devait faire, on lui conseilla donc de faire le plus léger possible. Mais à peine avait-elle eu le temps de faire un pas qu’un autre craquement se fit entendre et la branche se brisa au niveau du tronc et l’emmena dans sa chute. Je criais en même temps que MiRan, mais ça ne l’empêcha pas de tomber dans le lac qui se trouvait en dessous. Mais on ne la vit pas remonter, et ça, ça m’inquiétait énormément, à tous les coups elle était coincée sous la branche ! Ou sinon c’est qu’elle était sonnée à cause du choc. Alors que je reprenais mes esprits et allais pour plonger, quelqu’un me devança et plongea dans le lac à ma place… Comme toujours je n’étais que spectateur, comme à chaque fois, il me prenait la vedette, comme à chaque fois, c’était MinHyuk qui allait l’aider, me laissant à la seconde place.



Commentaire de l'auteur Voili voilou !!
Alors vos impressions :o
Dites-nous tout :3
Vos avis sont les bienvenus *-*
Truc & Much pour vous servir ♥♥
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales