Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Imaginaire
    Seven Edition
    Nb de signes : 80 000 - 500 000 sec
    Genre : horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Confinement
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - récit de vie - réaliste - humour
    Délai de soumission : 08/05/2020
  • L'Indé Panda 9
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • L'Ampoule n°7
    Éditions de l’Abat-Jour
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : atypique - étrange - noir
    Délai de soumission : 10/05/2020
  • Mauvais goût
    Bigornette
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Prix Zadig de la Nouvelle policière
    Éditions Exæquo
    Nb de signes : 65 000 - 130 000 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 12/07/2020
  • Littératures de l'imaginaire
    Tirage de têtes
    Nb de signes : 2 000 - 20 000 sec
    Genre : imaginaire - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La sauvegarde des orang-outans
    L'ivre d'histoires
    Nb de signes : 15 000 - 45 000 sec
    Genre : steampunk - science-fiction - fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Dimension "Marmite et microonde"
    Rivière blanche
    Nb de signes : 1 000 - 50 000 sec
    Genre : steampunk - horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Depuis plusieurs jours, la plage était déserte.
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 1261 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Bangtan Boys

Une vieille histoire
[Histoire En réécriture]
Auteur: XiuGa Vue: 5479
[Publiée le: 2015-06-19]    [Mise à Jour: 2017-07-02]
13+  Signaler Romance/Yaoi (HxH)/Animal-Fic/Tranche de vie/Univers alternatif Commentaires : 23
Description:
An 1640.
Les loups garous ne sont pas inconnus du monde humain, tout particulièrement pour les habitants du village Hahoe dans la région d’Angong à l’ouest, bien au contraire.
Leur rang était définis par leurs aptitudes :
certains sont au service de la loi, les Drastiques,
d’autres sont apprivoisés pour la chasse ou la garde, les Défenseurs ;
les derniers sont gardés pour les salons, les Domestiques.
Ne sont-ils pourtant pas ce que l’on peut appeler les meilleurs amis de l’Homme ?

Enfin des années plus tard, à l’époque de Jeon JungKook, il serait plus correct de reprendre une nouvelle formulation :
Les Insatiables ainsi que les Dangereux, pour remplacer les deux premiers.
La dernière catégorie, elle, n'a pas changé : les Domestiques sont restés sous ce même nom. Seules leurs capacités et leurs diversités ont quelque peu changées.
De nouvelles lois ont été établies en leur défaveurs, toutes castes confondues, au plus grand malheur de JungKook qui va aller fouiller dans des secrets qui le dépassent totalement.
Non, les loups garous ne sont pas ce que l’on peut appeler les meilleurs amis de l’Homme.
Crédits:
Les BTS ne m'appartiennent pas~
L'histoire est mienne... Les caractères aussi en théorie !

Non, vous ne rêvez pas, la réécriture de cette histoire est bien entamée et vous ne devrez plus tardé à apercevoir les "nouveaux" chapitres ! A très bientôt !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Une histoire de loup-garou

[6763 mots]
Publié le: 2015-07-06
Mis à Jour: 2017-04-12
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Saluuuuut ! Oui, ça fait très longtemps je suis désolée... Vraiment, je n'ai absolument aucune excuse en plus...
Ceci dit je ne suis pas morte donc vous aurez la fin tant attendue, ou pas..., de cette histoire ! Je le jure !

Hope you enjoy !

Toujours à moitié endormi, JungKook prit lentement place devant lui, il bailla légèrement en se grattant l’épaule, les yeux entrouverts. C’est avec un grand sourire que l’auto-proclamé invité enchaîna :

- SeokJin m’a dit qu’il t’arrivait de passer des samedis entiers à la bibliothèque. Il le regardait droit dans les yeux en lui parlant. Je n’en étais pas certain mais vu la scène que tu nous as fait hier j’en suis maintenant convaincu.

- La scène ? S’étonna JungKook dans l’incompréhension.

- Enfin non, le terme employé est peut-être un peu trop… exagéré. Réfléchit le plus petit en s’installant plus confortablement sur le lit de son acolyte.

- Peut-être ? Un peu ? Continua le cadet dans sa lancée.

- Vas-tu arrêter de répéter ce que je dis et me donner une réponse concrète ? S’impatienta finalement le noiraud.

Le cadet, l’air pas désolé pour un sou, s’excusa avec un fin sourire aux lèvres.

- Bon… Yoongi se déchaussa à la vitesse de la lumière et croisa ses jambes sur le lit de l’occupant. Maintenant que j’ai fait le déplacement jusqu’ici, vas-tu enfin me dire de quoi il s’agit ? Il pencha sa tête sur le côté en s’appuyant sur ses bras, un peu en arrière de son corps. Non parce que tu n’as pas l’air très décidé à m’en faire part.

- ? S’étonna le cadet, sa tête tournant légèrement vers la droite. Jin ne te l’a pas déjà dit ?

- Pourquoi l’aurait-il fait ? Rétorqua le petit brun. Il n’est pas beaucoup plus au courant que moi. Le reproche s’entendait dans sa voix. Puis ce n’est pas à lui de le faire.

- Parce que ça m’aurait bien arrangé. Geint JungKook. Puis, comme tu viens de le dire, ce n’est pas comme s’il l’ignorait. Grommela-t-il.

- Arrêtes donc de faire ta tête de mule et dis-moi tout. Soupira le plus âgé en balançant sa tête en arrière.

- Moi ?! S’écria le maknae. Faire ma tête de mu-

- JungKook. Prévient, une nouvelle fois, le plus vieux.

L’interpellé baissa la tête, presque honteux. Il s’inclina rapidement et, sans perdre de temps, se retourna en direction de son bureau ; il ouvrit un tiroir, farfouilla quelques secondes dedans et finit par en brandir des feuilles griffonnées de toute part. Il les garda dans sa main un instant, souffla et se remit face à Yoongi. Sa main tremblait.

- Si tu veux tout voir, il va falloir aller à la bibliothèque. Enonça-t-il, l’hésitation étant palpable dans sa voix. Le plus gros du travail est là-bas.

- Très bien, alors allons-y. Approuva Yoongi.

Disant cela, l’invité sauta du lit, remis vaguement ses chaussures et sortit de la chambre, suivis de près par JungKook qui triturait ses feuilles, un déstressant peu efficace à son avis. Et le silence de son aîné qui les menait, une fois de plus, à la grande bibliothèque le gênait plus qu’il ne le souhaitait. Le cadet voulait dire quelque chose, n’importe quoi, mais sa bouche restait hermétiquement fermée.

Arrivés devant le grand bâtiment, le malaise qui habitait le plus jeune s’en trouva encore plus accentué. Bien qu’il soit largement prêt, il avait réussi à réunir énormément d’informations même qu’il ne soit pas certain de leurs sens ou encore de leur pertinence, il ne pensait pas devoir dévoiler de sitôt son travail. Et si jamais celui-ci ne plaisait pas à son coéquipier, ils avaient encore largement le temps pour en changer… Non. Il devait absolument faire en sorte que cela lui plaise.

Une fois l’entrée passée, Yoongi laissa le plus jeune prendre le relais. Ce dernier les mena à l’endroit où son hyung l’avait emmené la première fois qu’ils avaient travaillés tous les deux, au fond de la bibliothèque. Il le pria de s’installer sur une chaise à côté du premier ordinateur de la rangée, le plus caché par les immenses rayons de livre. Il glissa timidement sa main sous le meuble et en soutira deux énormes ouvrages, tout ça sous le regard attentif et surpris du plus vieux.

- Pourquoi… ? Fut le seul mot qu’il réussit à prononcer tellement il sentait que le plus jeune était à cran et qu’il craignait de le faire paniquer encore un peu plus.

- Je ne pouvais pas les emmener dans ma chambre. Certains ne peuvent pas être emprunter ou alors pas assez pour que je puisse les étudier comme je veux. Il imagina assez bien son ami le sourcil en l’air, le fixant l’air de dire : tu te moques de moi ? Il ne put s’empêcher de pouffer. Et puis, vous alliez bien finir par tomber dessus à un moment ou à un autre. Il releva la tête et lui sourit maladroitement. Tu fouilles absolument partout hyung. Ce n’est plus un secret maintenant.

Ce dernier ne rétorqua pas mais se renfrogna quelque peu. C’était dans ses gênes, il voulait tout savoir. Le plus grand se redressa, il tira la chaise principale et alluma l’énorme ordinateur. Le silence se prolongea. JungKook rentra ses codes informatiques et lança la page Word sur laquelle était inscrit le plan de leur sujet. Il tourna la tête et observa la réaction de son voisin, le cœur battant et les mains moites.

Les yeux de Yoongi s’agrandirent.

- Les loups garous ?

Il hocha craintivement la tête.

- Je… La voix de l’aîné resta bloquée dans sa gorge. Franchement, je… Hum… Je ne sais pas quoi dire.

SeokJin lui avait bien dit qu’il connaissait très bien le sujet, un peu trop bien même, mais alors là. S’il s’était attendu à quelque chose comme ça. Son cœur battait à vive allure et son cerveau réfléchissait à vitesse grand V. Il voulait prendre la fuite, son sang s’était glacé et il était crispé au possible. Il n’était pas prêt à le décevoir, pas encore. JungKook ne devait pas savoir. Il ne voulait pas qu’il le laisse tomber comme bien d’autres avant lui et par-dessus tout, il ne voulait pas qu’il ait peur de lui, d’eux. Parce que, pour lui s’était clair : aucun humain ne pouvait comprendre.

Il se leva et s’apprêtait à s’incliner avec la ferme intention de déguerpir d’ici au plus vite quand le cadet l’interrompit :

- Laisse-moi m’expliquer avant de dire quoique ce soit ! Paniqua JungKook interprétant assez bien son geste. S’il te plaît. Rajouta-t-il précipitamment. Peux-tu te rasseoir hyung… ? Lui demanda-t-il doucement.

Il y eu un instant de flottement avant que le plus vieux ne retire sa chaise une nouvelle fois, s’installe à l’envers dessus de manière à accouder ses coudes sur le dossier et ne plante son regard perçant droit dans celui de son cadet. Ce dernier se racla la gorge et commença à lui expliquer, ses yeux vagabondant sur tout ce qui se trouvait dans la pièce sauf la personne face à lui.

- Alors… Il inspira. Tu dois te rappeler que déjà, de base, nous n’étions pas d’accord sur le sujet principal. Récapitula-t-il. Tu voulais les tabous alors que je préférais les légendes. Je pense que tu dois te rappeler de la première fois où nous avions travaillé ensemble à la bibliothèque ? Sans attendre de réponse il continua dans un souffle. J’ai commencé par faire des recherches pour avoir une idée plus précise de mon sujet. Je suis allé sélectionner de nombreux livres sur la légende qui revient le plus souvent qui est, comme tu peux t’en douter, celle-ci : les loups garous. Mais elle apparait sous tellement de différents aspects et récits qu’il est presque impossible de trouver de bonnes informations dessus, ça tout le monde le sait et donc je ne t’apprends rien. Il se gratta le poignet, ses pensées étaient embrouillées. Je n’étais donc pas très satisfait par celle-ci mais je n’avais pas d’autre idées. C’est en revenant à ma place et en voyant ton travail que j’ai soudainement pensé qu’il devait avoir un thème commun à nos sujets. Il eut un sourire en se remémorant cette scène. J’ai continué de travailler en te surveillant discrètement de temps en temps, l’air de rien. Il s’excusa rapidement à ce sujet. Et j’ai fini par remarqué, en jetant un énième coup d’œil à tes recherches, que c’était un sujet qui était présent aussi dans les tabous. J’ai été très surpris. Il se racla la gorge. Alors je me suis dit ‘’pourquoi pas ?’’, c’était quelque chose à tenter. Il parlait plus pour lui que pour l’aîné mais peu importe. Je me suis ensuite aperçu que cela voulait dire deux fois plus d’informations à trier, à traiter et tout ce qui suit, mais sur le moment ça me paraissait une bonne idée. Alors je t’ai pris l’un de tes livres et je suis partit. Il hésita. C’est un peu vague comme excuse et, bien sûr, il existait un risque que cela ne te plaise pas ! Je n’en étais d’ailleurs pas vraiment sûr jusqu’à ce que Jin me surprenne il y a…

- Plus de trois semaines… Compléta son voisin nonchalamment.

- C’est ça… J’en conclue que tu ais au courant depuis, au moins, avant-hier. Ne voyant pas de réponse arriver il reprit, je ne voulais pas te le cacher… Devant le regard insistant du plus âgé il rectifia. Enfin… Pas vraiment. Il haussa les épaules. Puis de toute manière Jin m’a dit que c’était un bon sujet et que tu aimais les animaux. Alors je me suis dit qu’il y avait-

- Ce ne sont pas et ne seront jamais des animaux ! Le coupa Yoongi d’une voix froide et tranchante.

Il se leva d’un bond, ses mains ainsi que tout le reste de son corps tremblaient, ses yeux, peinés, lançaient des éclairs de fureur et ses pupilles se dilatèrent avant de se refermer brusquement sur elles-mêmes.

Pendant une unique seconde JungKook le trouva terrifiant, un sentiment de terreur et d’incompréhension traversa ses prunelles, plantées dans celle de son compagnon qui ne les avait pas loupés. Et c’était une seconde de trop. Yoongi se statufia. Le sang avait déserté son visage qui s’était brusquement voilé. Il s’excusa vaguement auprès de son cadet toujours immobile avec une voix sourde avant de prendre ses affaires et de tourner les talons d’un pas soutenu. Voilà. Une nouvelle fois encore, il allait devoir expliquer à SeokJin pourquoi ils ne devaient pas s’entourer de personnes… différentes.

JungKook, toujours sous le choc mis quelques secondes à comprendre que son téléphone sonnait. Il s’agissait de Jimin, son meilleur ami. Il jeta un vague regard derrière lui mais l’étalage de livres l’empêchait d’apercevoir Yoongi. Un nouveau sentiment s’empara de lui en pensant à Jimin, il ne lui avait pas parlé depuis si longtemps qu’il décrocha rapidement. Il s’apprêtait à saluer son ami mais il fut coupé dans son élan par une voix enfantine et enjouée qui retentit si fort dans son oreille qu’il dut en éloigner son portable :

- Salut mon gâteau ! Alors comme ça on donne plus de nouvelles à son meilleur pote ? Alors que JungKook ouvrait la bouche pour répondre, l’appelant ne lui laissa encore une fois pas le temps de lui répondre et enchaîna. Tu sais qu’il fait la gueule en plus ?! Pas qu’à toi hein, à tout le monde ! Non mais j’te jure et en plus, là, il va bientôt me faire une scène comme quoi ça ne me regarde pas. Et patati et patata. Enfin, tu le connais hein ? Soupira la voix. Une vraie tête de mule, presque plus que toi ! Non je rigole, t’es pas casse pied toi, ou à peine, enfin juste un peu t’en fait pas. Bref, c’était pas pour ça que je t’appelais, je voulai -

Une voix étouffée, provint de l’appareil. Comme si quelqu’un parlait mais pas directement à travers le téléphone.

- Hope, arrête de faire l’imbécile, je sais bien qu’il n’a pas répondu. C’est gentil de vouloir me remonter le moral mais-

L’ignorant superbement, ledit Hope reprit la parole, faisant doucement rire JungKook à côté du combiné :

- Mais tais-toi donc ! Je ne sais plus ce que je disais à cause de toi ! Le réprimanda-t-il, toujours enjoué. Bon, on reprend avant que monsieur ne me coupe une nouvelle fois la parole… Tu sais qu’il est de mauvaise humeur depuis un certain temps ?! Non mais je suis sérieux ! Insista-t-il. Il nous fait une déprime grave ! Donc avoue tout à ton happy virus préféré : QUAND EST-CE QUE TU RAMENES TON C*L AUX PEPITES DE CHOCOLAT ICI ?! TU NOUS AIMES PLUS C’EST CA HEIN ?!

- Mais tu ne vas pas bien ?! J’ai plus de tympan ! Se plaignit le plus jeune, pouvant enfin parlé.

- Kookie ?! Cria son meilleur ami d’une voix stridente à travers le combiné.

Avant qu’il n’ait eu le temps d’ajouter quoique ce soit la bibliothécaire lui intima froidement de sortir.

- Euh deux petites minutes les mecs… Chuchota le cadet.

Quelques courtes secondes plus tard le voilà au pied des marches du grand bâtiment, il leva son regard au loin et aperçu Yoongi allongé au sol. Il voulut aller le rejoindre pour s’expliquer quand la voix de l’Hope retentit à son oreille le faisant reprendre le fil de la conversation :

- Bah alors mon JungKookie t’es mort ? Lui demanda-t-il bêtement et impatient.

- Non, bien sûr que non Hoseok hyung, je suis toujours là mais à cause de vos bêtises me voilà sans abris. Lui annonça-t-il d’un ton théâtral.

- Hein ????

Ça c’était les vocalises des deux amis, JungKook rigola de leur naïveté :

- J’étais à la bibliothèque et on m’a foutu dehors par votre faute ! Leur apprit-il.

- Ah, pardon ! S’exclamèrent une nouvelle fois ensemble les deux interlocuteurs en riant, absolument pas désolé. C’n’était pas spécialement notre intention.

Un léger silence suivit pendant lequel le cœur des trois amis se serra aux souvenirs de tous les moments passé ensemble. Dieu ce qu’ils lui manquaient. Il voulait de nouveau voir le visage rond de son meilleur ami, revoir le visage amoureux et choqué d’Hoseok quand Jimin lui faisait une quelconque remarque. Il voulait de nouveau jouer jusqu’à pas d’heure avec eux, rigoler à ne plus pouvoir respirer, se moquer d’eux à cause de leur trop grande peur. Il voulait encore pouvoir les serrer dans ses bras lors de ses rares marques d’affection et d’ailleurs, il voulait aussi entendre Jimin se plaindre de lui lorsqu’il rejetait l’un de ses trop nombreux câlins. Il voulait de nouveau tout ça et bien plus encore. Sa vue se brouilla et son souffle s’accéléra.

Jimin rompit alors le silence devenu bien trop pesant :

- JungKook ?

- Hum ? Répondit l’interpellé, prouvant sa présence avant de renifler discrètement.

- Euh, pendant les prochaines… Il se racla bruyamment la gorge. Enfin… Comment dire… Il hésita. Tu pourrais… Ouais non… Il soupira. Laisse tomber, ça ne fait rien, de toute manière tu viendras probablement pas alors…

JungKook se sentit d’autant plus mal de les avoir délaissé. Il inspira et s’entendit rétorquer :

- J’ignorais qu’Hoseok avait raison et que tu me faisais vraiment la tête.

Une voix, au loin, raisonna :

- Non mais j’ai toujours raison mon gâteau ! Va vraiment falloir que tu t’y habitue hein !

Avec un pâle sourire aux lèvres le gâteau, dépité, taquina son ami :

- Parfois je te respecte vraiment hyung de le supporter H24. Il secoua sa tête. Ça ne doit pas être facile tous les jours. Comment fais-tu ?

- C’est l’amouuuuur~ ! S’amusa l’happy virus, de loin.

- Oui, on y croit tous J-Hope hyung ! Ricana JungKook. En fait tu ne lui laisses tout simplement pas le choix, c’est ça ? Avoue !

- Yah ! Saleté de maknae ! S’écria l’aîné.

- Tu n’as pas tout à fait tort. Pouffa Jimin.

Ses deux amis continuèrent de se chamailler un instant. Le cadet redressa le regard et se mit à chercher Yoongi mais il ne le vit plus. Il s’approcha de quelques pas et une forme indistincte s’échappa des buissons. Il se statufia presque effrayé et soupira en apercevant une boule de poils sautillante s’enfuir loin de lui. ‘Voilà que j’ai peur d’un lapin maintenant…’ Songea-t-il, dépité de lui-même. Il secoua la tête, ce n’était pas le moment. Ayant repris son sérieux, il tenta timidement :

- Jimin… ?

- C’est bien vous connaissez vos prénoms ! Ironisa Hoseok, l’air dépassé par les évènements. Je me sens fier de vous mes bébés.

- Hoseok ? Sors. Lui ordonna Jimin d’un ton sans appel, laissant la politesse aux oubliettes. Maintenant. Merci.

- Roh c’est bon Chim, si on n’peut même plus rigoler. Hoseok se rapprocha du haut-parleur et repris la parole. Je m’excuse mon gâteau aux pépites de chocolat, mais tu as tout intérêt à ce qu’il soit de meilleure humeur quand je le récupérerais sinon je viens te chercher par la peau des fesses ! Bisous mon chou… Euh non, mon cook…

- Hyung, s’il te plaît. Tu deviens chiant là. Insista Jimin.

Quelques instants passèrent avant que le plus jeune des deux ne reprenne la parole :

- Tu n’étais pas obligé d’être si froid… Il ne va pas t’en vouloir au moins ? S’enquit-il.

- Merci... Ronchonna l’aîné. Mais non, ne t’inquiètes pas pour ça et dans le pire des cas je sais me faire pardonner. Lui apprit-il d’une voix malicieuse.

- Oui ça je n’en doute pas une seconde puis tant que je ne sais pas comment ça se passe, moi, ça me va ! S’amusa JungKook, une mine presque dégoutée sur le visage en imaginant ses amis au pieu.

- Yah ! Cria son meilleur ami. Il ne s’en est jamais plaint !

Bien qu’ils soient légèrement plus détendus qu’il y a une petite minute, un léger malaise s’installa, il dura jusqu’à ce que JungKook s’apprête à ouvrir la bouche, un nœud au fond de la gorge, or il ne put dire un mot que la petite voix de son meilleur ami monta dans l’air :

- Il n’a pas entièrement tord tu sais… Je… Il inspira profondément. Je t’en veux vraiment, de ne pas avoir répondu à nos –mes– messages. Il y eu un blanc pendant lequel le maknae n’osa pas prendre la parole. Tu m’as déjà oublié ? Tu peux me le dire tu sais, je-

- NON ! Bien évidemment que non ! L’interrompit rapidement ce dernier. C’est juste que… Rah, je ne sais pas vraiment. Il secoua la tête. Je n’ai pas d’excuses…. Pardon hyung ! Son cœur tambourinait dans sa poitrine, il ne voulait pas le perdre. Lui plus que personne. Je ne sais pas quoi dire d’autre. Juste pardon. Je ne veux pas que tu croies tout et n’importe quoi, même si je vois que c’est déjà un peu tard. Je-

- Effectivement. Le coupa-t-il en soupirant. Après une légère pause il reprit timidement, disons que je pourrais te pardonner, plus facilement, si tu passais les vacances de décembre avec nous. Sa voix s’adoucit imperceptiblement, viens. A la maison, comme avant.

Se retenant de sortir une blague, de peur de le vexer encore, JungKook lui répondit le plus calmement possible :

- Bien sûr que je vais venir vous embêtez !

- Merci, Kookie. Lui répondit tendrement Jimin aussi sincère qu’il ne l’avait jamais été.

De petites rougeurs apparurent sur les joues dudit Kookie à l’entente du surnom qu’il détestait mais qui lui avait tant manqué. Il se rendait compte pour la première fois à quel point il avait dû blesser son meilleur ami, celui qui comptait plus pour lui que n’importe qui d’autre. Son regard tomba sur le bracelet qu’il portait, le même que Jimin. Ils s’étaient offert le même bracelet à Noël, sans qu’ils ne le sachent. Soudain, il se sentit mal, indigne. Indigne d’amis comme eux. Même s’il savait que Jimin ne pouvait pas le voir, et heureusement pour lui, JungKook baissa la tête et s’inclina aussi bas qu’il le put, les yeux fermés, empêchant les quelques larmes qu’il avait de couler.

- Je te laisse, il va falloir que j’y retourne. Hoseok s’impatiente. Soupira Jimin. Désolé de t’avoir dérangé.

- Déjà ? A peine sortit-il ce mot qu’il le regretta. Sa voix avait tremblé. Il se racla la gorge. Hum, non pas de soucis ! Excuse-moi. Il fit une pause. Auprès d’Hoseok aussi. Je suis vraiment désolé hyung. Je t’appelle le plus vite possible ok ? Promis ! Il baissa la voix et rajouta dans un murmure après une légère pause. Tu ne me dérangeras jamais hyung. Je t’aime.

Il ne fut pas sûr que Jimin l’avait entendu puisque celui-ci n’avait pas réagi. Contrairement à ce qu’il aurait dû faire, ce n’était pas tous les jours que son dongsae exprimait ses émotions de la sorte.

- Je le ferais. Acquiesça l’aîné, puis sa voix plus froide qu’il ne le voulait retentit une dernière fois. Mais toi, ne fais pas de promesse que tu ne pourras pas tenir.

Bien qu’il ne se veuille pas nécessairement méchant mais plutôt taquin, Jimin réussit à blesser encore un peu celui qu’il considérait comme son véritable petit frère. De plus, il n’entendit pas le sanglot étouffé de celui-ci, ayant déjà raccroché. Il ne vit pas non plus les larmes presque silencieuses de JungKook rouler sur ses joues. Non, il ne le vit pas mais quelque part, il le ressentit. Et son cœur se comprima en l’imaginant. Mais il ne le rappela pas. Il sortit de la pièce dans laquelle il se trouvait et s’engouffra dans les bras rassurants d’Hoseok qui, pour une fois, ne dit mot. Se contentant de simplement caresser son dos en déposant un doux baiser sur ses cheveux ainsi que de le serrer fort contre lui. Leurs cœurs battant ensemble.

En entendant le bip signifiant la fin de l’appel retentir dans son oreille, JungKook maltraita sa lèvre inférieure pour retenir tout autre son dégradant de sortir de sa gorge. Il voulait retrouver sa vie d’avant. Sa famille qui, bien qu’il n’en soit pas si proche, lui manquait énormément, les bras de sa mère quand il était encore jeune et innocent, les paroles de son père, et même son frère qui passait plus de temps à l’embêter qu’autre chose ; mais pas seulement, il rêvait aussi de son lit douillet dans lequel il avait passé des soirées au téléphone, de son ancienne école qu’il connaissait encore du bout des doigts où il avait rencontrés des personnes aussi merveilleuses que détestables, de son club de musique dans lequel il traînait deux fois par semaines, du parc près de chez lui où il allait tous les soirs avec ses amis qu’il aimait plus que tout au monde, de la plage et la mer où ils se donnaient rendez-vous avec son Jimin et parfois Hoseok quand celui-ci les rejoignait. Oui, surtout il voulait retrouver Jimin. Sa bouille ronde et enfantine, son corps fort mais si doux avec lui, son caractère embêtant mais attachant, ses petits yeux rieurs, ses petites mains potelées qui s’agrippait à lui, les rires qui lui échappaient en tout occasion, ses surnoms tout aussi agaçants qu’ils étaient affectueux. Jimin, il voulait Jimin et juste lui. Jimin, Jimin et encore, et encore et toujours Jimin. Il l’aimait, à ça oui. Plus qu’un frère c’est indéniable mais peut-être justement un peu trop. Il n’était pas amoureux mais quelque chose s’en rapprochant.

Pendant des années sa vie avait tourner autour de lui et maintenant, au contact de SeokJin et Yoongi, il l’avait délaissé sans se poser de question. Ceux-là n’y étaient pour rien. Ils avaient cette aura, cette étrange atmosphère autour d’eux qui se retrouvait parfois en Hoseok. C’est peut-être pour ça qu’il se sentait si bien auprès d’eux. Puis il réalisa. Il avait essayé de remplacer Hoseok par SeokJin et Jimin par Yoongi. Mais l’appel de celui-ci avait tout fait basculer. Quel piètre ami il était.

Pour fuir sa tristesse, il s’élança en direction des dortoirs souhaitant s’enfermer au plus vite dans sa chambre et ne plus subir ce poids sur ses épaules. Dans sa course folle, il crut entendre son prénom au loin, mais trop préoccupé il ne s’arrêta pas, bien au contraire, il accéléra un peu plus le pas et continua son chemin, le souffle haletant et le vent fouettant ses joues mouillées et rougies.

Une fois arrivée à destination il calqua la porte et se laissa choir sur son lit, ses larmes dévalant encore ses joues et roulant jusque dans son col. Il hoquetait et respirer lui faisait presque mal. Il paniqua. La porte qu’il venait de franchir s’ouvrit doucement. Une ombre entra furtivement et la referma tout aussi silencieusement. JungKook ne l’entendit pas, bien trop pris dans son tourbillon de chagrin. Il serrait fort son coussin entre ses bras, à s’en étouffer avant de sentir une présence réconfortante à ses côtés. Dans un reniflement peu élégant il releva sa tête toute mouillée et pleine de morve vers l’individu. Il peinait à reprendre son souffle. Ses yeux se mirent à briller plus intensément en reconnaissant le troisième-année avant de s’éteindre fatalement. Le plus vieux passa une main qu’il voulait rassurante dans les cheveux de JungKook avant de le tirer calmement sur ses genoux. Il laissa le cadet installer plus confortablement sa tête et, sans attendre un quelconque signe, il commença à parler doucement au plus jeune qui se colla un peu plus à ses jambes. Ils restèrent ainsi durant un long moment. Finalement JungKook s’endormit, bercé par la voix rassurante de son hyung.

********

Une petite demi-heure plus tôt.

********

Il était dix heures et quelques lorsque le président du conseil des élèves de troisième année termina docilement de ranger tous les dossiers. Il s’étira un instant, s’accordant une courte pause, puis il se leva tout aussi calmement et sortit de l’enceinte du bâtiment se faisant, par ce geste, agressé par un lapin bicolore. Pas aussi étonné qu’excepté par l’animal, il le prit avec amusement dans les bras et commença à lui parler tranquillement tout en marchant en direction des dortoirs. Il s’amusait à le gratouiller de partout et, même s’il ne semblait pas apprécié plus que ça l’attention, le petit être plein de poils ne réagit pas et laissait l’adulte faire ce qu’il voulait. A peine avait-il fait six pas que SeokJin vit face à lui une silhouette bien trop familière traverser en courant la grande cour. Il l’interpella mais celle-ci accéléra et disparut de son champ de vision. Inquiet et légèrement sur les nerfs il soupira fortement :

- Bon dieu, tu n’es pas possible Suga… Il tapota sur la tête du lapin qui battit des pattes pour se dégager. Qu’est-ce que tu as bien pu faire hein ?!

Alors que le lapin s’apprêtait à le mordre violemment, Jin le posa précautionneusement sur le sol avant de s’élancer à la suite de JungKook, bien décidé à savoir ce qu’il c’était réellement passé bien qu’il est déjà mis toutes les fautes sur le dos de son ami. Même s’il n’était, en soit, pas vraiment certain que celui-ci est effectivement quelque chose à voir avec l’état de son adorable dongsae.

Il dévala les quelques marches et pénétra dans les dortoirs. Le cadet avait disparu de sa vue et il dut faire appel à ses souvenirs pour retrouver, difficilement, la chambre du plus jeune. Il n’osa pas demander aux deux personnes qu’il venait de croiser mais au vu de leur tête, il se douta bien que JungKook était passé par ici. Il entendit une porte claquée et cela lui redonna espoir, il trottina dans cette direction et s’arrêta à ce qui lui sembla être l’entrée de la chambre du maknae.

Une chose est sûre, il ne s’attendait absolument pas à voir le plus jeune pleurer toutes les larmes de son corps en entrant. Mal à l’aise, il referma rapidement mais silencieusement la porte et voulant bien faire se rapprocha du lit sur lequel il s’assit calmement. Il le vit alors se redresser et le regarder, les yeux rouges. Jin n’osa pas lui sourire mais en contrepartie, il lui frotta doucement le dos, chose que celui-ci ne sembla pas remarquer. Finalement, il prit délicatement sa tête et la déposa sur ses genoux, le choyant jusqu’à temps qu’il s’endorme.

********

Retour au présent.

********

Une fois fait, SeokJin le détacha gentiment de lui avant de le coucher laborieusement sous les couvertures. Il arpentait la pièce, théâtralement, tout en surveillant sa montre toutes les trois secondes. Il savait que Yoongi ne devrait plus trop tarder. Il stoppa ses cent pas dans l’instant quand trois petits coups discrets se firent entendre. Il ouvrit la porte à volée, pourtant pas un bruit ne se fit entendre, il agrippa l’individu par l’oreille gauche et le tira sans ménagement dans la chambre. Ce dernier couina, une main sur chaque oreille pour les protéger d’une autre attaque surprise :

- Aïe ! Mais ça fait mal, vous savez bien qu’elles sont toujours fragiles ap-

- Je peux savoir pourquoi JungKook est dans cet état ?! Le rouspéta Jin tout en essayant de chuchoter, par peur de réveiller ce dernier.

- JungKook ? S’étonna le nouvel arrivant. Mais qu’est-ce que j’en sais moi ? On s’était déjà quitté avant-

- Ne me mens pas Yoongi ! Je déteste ça ! La voix de l’aîné claqua dans l’air.

- Eh ! Pas la peine de m’appeler par mon prénom, je n’en sais vraiment rien ! Se défendit l’interpellé. Et puis ce n’est pas comme si je pouvais vraiment mentir de toute façon. Ronchonna-t-il.

- Il ne s’est pas mis à pleurer tout seul quand même ! Le gronda Jin.

- Non mais… Suga s’interrompit. C’est peut-être à cause de… Il réfléchit. C’est qu’une supposition hein ! Mais, bon je ne connais pas son nom pour être franc, cependant quelqu’un l’a appelé à la bibliothèque. Il se gratta un peu la tête. Quand il est sorti, il était encore au téléphone avec… Bah, l’autre juste-

- Jimin. L’interrompit le cadet d’une voix faible et en reniflant. Enfin, celui qui était à l’appareil c’était Hoseok, un autre ami, mais à la base c’était Jimin.

Surpris, les deux plus vieux sursautèrent et regardèrent celui qui venait de parler avec des yeux ronds. Il avait les cheveux en bataille et les yeux entrouverts. Il ressemblait à un enfant. Il s’était redressé sur ses coudes et les observait tranquillement, la bouche entrebâillée.

Jin se repris le premier et le questionna, avenant :

- Tu es déjà réveillé ? Il lui sourit doucement. Tu n’as dormi qu’une dizaine de minutes.

- Ce n’est pas chose facile de dormir avec vous à côté. Fit remarquer sans une once de colère le maknae en se frottant ses yeux rouges.

Ils s’excusèrent rapidement, légèrement honteux. L’aîné se dirigea vers le lit de JungKook et se rassit dessus. Il étendit ses jambes et derechef JungKook vient y apposer son visage en réclamant des papouilles. Il voulait se faire traiter comme un enfant mais surtout, il voulait se faire aimer et rassurer comme un enfant. Et Jin était tout à fait disposer à accéder à sa demande.

- Qu’est-ce qui vous amène à vous disputez dans ma chambre ? Geignit-il en déposant la main de SeokJin dans ses cheveux, geste qui amusa plus ou moins les trois amis. Vous n’aviez pas un autre endroit où la faire ?

- Comment dire ça… Commença le plus âgé en continuant de jouer avec les cheveux du cadet.

- SeokJin t’a vu pleurer alors il s’est inquiété et a décidé de faire une réunion Tupperware dans ta chambre pour régler le problème. Lui annonça Suga, désintéressé.

- Oui, voilà, pour faire court. L’appuya l’interpellé.

Jungkook, plus touché qu’il ne le voudrait par cette nouvelle, se sentit une nouvelle fois mal à l’aise. Deux autres de ses amis se disputaient à cause de lui. Il renfonça sa tête dans les genoux du plus âgé en gémissant. De ce fait Jin s’affola et raconta tout un tas de choses inutiles qui ne faisaient qu’accentuer le mal de tête du plus jeune qui lui intima timidement de se taire. Surpris, SeokJin s’exécuta en s’excusant par automatisme.

Alors que le plus vieux était installé à côté du plus jeune, Suga, toujours debout, entreprit de s’asseoir en tailleur au pied du lit mais ce n’était pas de l’avis de SeokJin qui lui intima muettement de s’installer de l’autre côté du cadet. En soupirant Yoongi se résolu à écouter cet ordre silencieux et se releva lentement. Il grimpa sur le lit et, vigilant, il enjamba le corps emmitouflé du maknae. Sous les yeux vigilant de SeokJin, il s’allongea près du maknae et se relaxa du mieux qu’il put en déposant sa tête sur l’oreiller de ce dernier. Il savait ce qu’avait en tête son ami, et bien qu’il n’aimait pas être aussi proche de quelqu’un, il n’aimait pas non plus voir l’un de ses proches allé mal. Sentant le matelas bougé, JungKook releva la tête et aperçut celle de son camarade de classe à quelques centimètres de la sienne, il lui sourit, vaguement étonné et repositionna son visage sur la cuisse de l’aîné qui les admirait calmement. Cinq minutes passèrent ainsi durant lesquelles aucun mot ne fut échangé. Chacun profitant muettement de la présence de l’autre.

Finalement SeokJin, ne tenant plus, demanda doucement, de peur de refaire tomber son petit protégé dans un état impossible :

- Tu peux nous dire ce qui s’est passé ?

JungKook se crispa. Il n’avait pas envie qu’ils le prennent en pitié mais il savait qu’il leur devait des explications. Il inspira et expira plusieurs fois pour se donner du courage et il sortit sa tête de sa cachette en murmurant un faible « Ok. ». Il se redressa entièrement et s’assit en tailleur, face à ses deux amis.

- Je me suis disputé avec l’une des personnes qui comptent le plus pour moi…

Sans en entendre plus, Jin sauta sur les conclusions les plus probables :

- Ah ! Ne tant fait pas pour ça, elle te pardonnera bien assez vite ! Il lui fit un clin d’œil. Tu peux me croire. Rajouta-t-il après une courte pause, un sourire au coin des lèvres.

- C’n’est pas à cause d’une fille…

Alors qu’il s’apprêtait à continuer, les deux amis se tournèrent vers lui l’air ahurit. Enfin, SeokJin était ahurit ; Yoongi, lui, paraissait juste normal. Ni choqué, ni ravit, ni dégouté, ni rien. Il semblait juste lui, attendant patiemment la suite, contrairement à son meilleur ami qui ne s’en remettait visiblement pas :

- T’es gay ?!? S’écria-t-il.

- Quoi ?! Et al- Peut-être ? Enfin là n’est pas le sujet !! Paniqua le cadet, prit au dépourvu.

- N’aie pas honte, je le suis aussi. Le rassura Jin. Enfin, je suis plutôt bi mais en ce moment je suis en couple avec un homme. Il lui sourit amicalement après cet aveu. Mais je t’en prie continue, je ne voulais pas t’interrompre de la sorte.

- Pourquoi « aussi » ... Grommela Jungkook, de mauvaise grâce.

Feignant de se pas l’entendre Jin le pria une seconde fois de reprendre son récit. Se penchant vers Yoongi, JungKook tira doucement l’oreiller, comprenant la demande celui-ci redressa sa tête, et une fois l’oreiller entre les jambes du plus jeune, il glissa son bras sous sa tête et déposa le tout sur l’emplacement désormais vide.

JungKook souffla un bon coup, ‘Je suis ridicule.’ pensa-t-il en ricanant. Il finit par se lancer :

- On était à la bibliothèque, avec Yoongi hyung, et je lui présentais mon projet, celui que tu as vu, plusieurs fois déjà ; quand on s’est un peu emporté et-

- On ? Haha, non mais je t’en prie Jungkook, je suis le seul à avoir mal réagit, toi t’étais terrifié ! Ricana l’interpellé avec un rire sans joie.

- AH-AH ! Je savais bien que c’était de ta faute, de toute-

- Non ! L’interrompit JungKook. Suga n’y…

- Ah non, tu ne vas pas t’y mettre toi aussi ?! S’exclama Yoongi en se redressant. Il y a bien assez de SeokJin à m’appeler ainsi…

- Pardon. Sourit JungKook. Hum… Je disais donc… Reprit-il. Ça c’était plutôt mal passé mais finalement on a réussi à se calmer, tous les deux, insista-t-il en jetant un regard vers Yoongi, lui signifiant de ne pas réagir, quand je reçu un appel de mon meilleur ami, ‘En espérant qu’il me considère encore de la sorte’ songea-t-il. Yoongi est partit un peu avant moi mais je dû ensuite sortir à mon tour sur la demande de la bibliothécaire parce que je faisais un peu trop de bruit… Il se gratta l’arrière de la nuque. Enfin bref, hyung était partit et je me suis retrouvé seul au téléphone avec Hoseok.

- Ton meilleur ami, je suppose. Affirma SeokJin en hochant la tête.

- Non, le copain, petit ami, à mon meilleur ami. Le corrigea JungKook.

S’ils fussent surpris, ils ne le montrèrent pas.

- Bref, Hoseok a commencé à me dire que je leur manquais à tous les deux, qu’ils n’avaient plus de nouvelles de moi et tout ça… Expliqua-t-il sans plus de détails en faisant de petits gestes avec ses mains. Je me sentais très mal puis Jimin, mon meilleur ami cette fois, s’est rajouté à la conversation. Il grimaça. Il avait l’air de ne pas y croire… Comme si c’était improbable que je leur réponde. Il renifla de dédain. Il avait ceci dit toutes les raisons du monde de le croire. Il n’osa pas croiser leur regard interrogatif. Au début on ne savait pas trop quoi se dire et Hoseok hyung faisait le plus gros du travail, il a toujours eu cette faculté à détendre l’atmosphère peu importe où il se trouve. Il sourit doucement en se le rappelant. Du coup, grâce à lui, on se décontracta plutôt rapidement et nous nous sommes mis à plaisanter comme avant… Avant, tout ça. Il fit un geste pour englober le tout.

Sans donner plus de détails, alors que Jin, et Suga aussi, bien qu’il ne veuille pas le montrer, en attendaient impatiemment, JungKook s’arrêta.

- Puis il y a eu une ancienne tension qui est revenue… Aux yeux de Jin, le cadet paraissait gêné. On en a quelque peu joué avec Hoseok et Jimin s’est énervé contre lui. Il soupira. Et on s’est… plus ou moins disputé.

- Et maintenant tu te sens mal parce que vous ne vous parlez plus. Devina son voisin de droite.

- Oui. Enfin non. S’embrouilla le conteur.

Devant l’incompréhension visible des deux aînés, bien que l’un ne le regardait plus, Jungkook se reprit :

- Oui je me sens mal mais ce n’est pas parce que nous ne nous parlons plus. Soupira-t-il. On s’est… On peut dire, réconcilié peu après. Il gigota sur place, mal à l’aise. Il m’a invité à passer les vacances d’hiver chez lui, avec Hoseok. Comme avant… Murmura-t-il de nouveau.

- Mais c’est génial ! Peut-être que Jin avait mis un peu trop d’entrain dans cette simple phrase mais en tout cas le propriétaire du lieu se sentit encore plus mal. Alors pourquoi tu fais la tête ?

- Disons que la conversation s’est quand même mal finie. Grinça-t-il.

- Ne me dis surtout pas que tu as refusé ou bien je t’étrangle. Menaça faussement le plus âgé des trois.

- Non, au contraire, j’ai accepté mais…

Se rendant compte que c’était principalement à cause de lui et de Suga qu’il n’avait plus vraiment de temps pour ces anciens amis Jungkook préféra se taire. Suga, ouvrant la bouche pour la seconde fois depuis le début du récit lui sauva, in-intentionnellement, la mise :

- T’as toujours l’impression qu’ils t’en veulent. Soupira-t-il. Ouais, je peux comprendre. Je l’aurais mal pris aussi.

- SUGA ! S’écria SeokJin, abasourdi par le manque de tact de son ami. On est censé le faire se sentir mieux… Pas l’enfoncer encore plus. Il lui tapa gentiment le bras en soupirant.

- Probablement, mais puisque c’est la vérité. Il haussa difficilement ses épaules. Nous n’allons tout de même pas lui mentir.

- Yoongi hyung a raison. Chuchota JungKook. J’ai mal agis, pas que je le voulais mais c’est vrai que je ne répondais plus vraiment à leurs messages.

- Pourquoi ?

Serrant les lèvres Jungkook secoua la tête de gauche à droite, refusant obstinément d’en dire la raison. Il s’était déjà pris la tête avec ses plus proches amis, enfin principalement avec Jimin mais c’était déjà bien plus que suffisant ; donc il ne voulait pas, en prime, se prendre la tête avec les nouveaux. Abandonnant le combat, l’aîné des trois commença à réfléchir, tout haut :

- Bon… Et son petit ami à Jimin là, euh... Peu importe hein, ricana-t-il en s’apercevant qu’il ne se rappelait de son prénom, il te fait la tête lui aussi ?

- Hoseok ? Non… Il secoua sa tête. Je ne crois pas.

Disons qu’entre les deux c’est celui qui avait l’air de m’en vouloir le moins …’ Pensa tristement le cadet en baissant la tête.

- Bon, tant mieux. Sourit SeokJin en se relevant. Parce que je crois avoir une solution mais pour ça je vais avoir besoin de l’aide du copain de ton… D’Hoseok ! S’exclama-t-il, pas peu fier d’avoir retenu son nom. Et de la tienne aussi, mais moins. Il s’étira longuement. Alors écoutes-moi bien, j’ai une petite proposition à te faire… Lui annonça-t-il d’un air conspirateur.

Commentaire de l'auteur C’était le chapitre 2 !
Personnellement je l’aime bien et on voit l’apparition, disons la mention, de tous les autres membres x)
/!\ Attention /!\, Jin va réfléchir… Hum hum. Qu’est-ce que ça va bien pouvoir donner, vous en avez une petite idée ?
Vous avez des idées quant à la suite ?

Bisouuuus~
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales