Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1619 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Musique

 > 

Bangtan Boys

Tout change
[Histoire Terminée]
Auteur: MaggieSuga95 Vue: 3435
[Publiée le: 2013-10-29]    [Mise à Jour: 2014-03-01]
G  Signaler Tragédie/Yaoi (HxH)/Cross-over Commentaires : 6
Description:
Taehyung vient de rencontrer un certain Yun Gi. Mais devrait-il s'attendre au pire ? Devrait-il ce préparer à un malheur imminent ?

Résumer pourri désoler x) SugaxV
Crédits:
Les personnages présent ne m'appartiennent pas sauf l'histoire!
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 2: Une vie qui semble parfaite mais...

[2490 mots]
Publié le: 2013-11-18Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Désoler pour le retard mais j'ai eu beaucoup de mal à écrire la suite, encore désoler et bonne lecture à tous ^^

Chapitre 2 : Une vie qui semble parfaite mais…


2 semaines plus tard


C’était devenu une habitude. Chaque soir je me présentais à l’atelier d’Art Plastique, avec ce plaisir intense de revoir « Suga ». Ce garçon était pour moi cet être qu’on cherchait toute notre vie, cet être que tu recherches afin d’être ta lumière, ton bonheur, ta moitié. A ce moment je pouvais confirmer que Yun Gi était l’homme de ma vie, notre amitié débouchant sur un amour évident. Je le pensais.


Yun Gi était devant le placard de peinture, trop pris dans son choix de couleurs tandis que moi j’en étais tout simplement à ma réflexion de « es-ce que ces deux couleurs vont bien ensemble ? ». Je pris l’initiative de mélanger le vert avec le marron, trouvant que ces deux couleurs ce marier plutôt bien enfin de compte. Je pris mon pinceau et commença à peindre le vase que j’avais moi-même conçue avec Yun Gi. Il était magnifique tout comme celui qui l’avait crée en ma compagnie. La peinture était devenue pour moi une nouvelle passion sans que je le sache, on me dirait bien sûr que cela venait du fait qu’il y avait lui mais j’en doutais…parfois. Je me sentais comme revivre quand je le voyais ne doutant pas une seconde que je lui faisais de l’effet. Après tout je sais comment reconnaître de l’amour !


Ma concentration était au maximum et je ne vis pas la présence de Yun Gi à mes côtés. Je sentais un souffle chaud dans mon cou qui me fit gémir discrètement.

- Ta décoration est vraiment jolie. Je relevais ma tête brusquement, manquant de peu de donner un cou d’épaule à mon magnifique rouquin. Il me souriait, fier d’avoir pu capter mon attention aussi facilement. Il ce rapprochait de moi et porta son regard sur le vase.

-Tu devais prendre un vert beaucoup plus clair mais ton mélange est vraiment beau. Oh comme si tu savais ce qui était beau ici même près de moi !

-Me…merci. Mes joues étaient en feu et mon cœur me taper fort contre la poitrine. Yun Gi était trop proche à mon goût et s’il continuait à ce rapproché de moi, je n’allais pas me retenir bien longtemps pour lui sauter dessus ! Et le pire c’est qu’il ce rapprochait de moi !!! Il me regardait droit dans les yeux, un éclat de malice reflétant dans les siens. Bon dieu qu’il est sexy !!

-T’a de la bave. Mes yeux s’écarquillèrent. Je touchais avec rapidité le coin de ma bouche et ne sentais aucun liquide. J’arrêtais mon geste quand je vis mon vis-à-vis rigoler avec son éternel magnifique sourire. Je me demandais bien pourquoi il rigoler d’ailleurs ! Je suis désoler mais Taehyunie tu es tellement mignon quand tu es naïf. C’est vexant ! Vexant qu’il me trouve mignon que là !

-Alors je suis mignon que quand je suis innocent ?!


-Parce que tu peux être aussi sexy ? Me demanda-t-il avec un air malin. Fallait pas qu’il fasse cette expression, ça ne fait que baisser ma retenu ! C’est-à-dire que dans pas longtemps je vais VRAIMENT lui sauter dessus !

-Peut être !


-Peut être ? Je demande qu’à voir…


-Que… quoi ?? J’avais l’impression que mes yeux avait quitté leur orbite, parce qu’autrement je ne savais pas à quoi je ressemblais ! Ce mec me flinguer sur place, il faisait de moi une bombe à retardement qui n’allait pas tarder à exploser et LUI en ferait les frais !!! Ok j’avoue je n’attends que ça mais bon… ce n’est pas comme si personne n’avait de fantasme ! Je regardais avec gêne Yun Gi qui avait toujours son sourire plaquer au visage. Et il continue en plus ! Ce n’est vraiment pas possible, mon self contrôle est au minimum de ses capacités là ! Je fixai avec envie ses lèvres, me demandant ce qu’elles pouvaient avoir comme goût, sucré ? Fruités ? Je ne savais pas mais j’avais envie de le vérifier de suite !

-Tae ? Eh ho ?! Tu m’écoutes là ??


-Euh oui oui…


-Qu’es que tu fixes pour être tant en admiration ? Pose pas cette question tu seras traumatisé à jamais ! A quoi tu penses ? Mieux vaut pas que tu le saches, tu le serais encore plus et crois moi je n’ai que des pensées pas très catholique depuis que je t’ai rencontré ! Tu rêves de moi alors ? Haha. Surprise ! Il avait deviné sans avoir deviné ! Mais étant étonner de ce qu’il avait dit, je lâchais brusquement le pinceau entre mes mains. Je pris le réflexe d’aller le récupérer mais Yun Gi en fit tout autant, me retrouvant à quelques centimètres à peine de son visage. Je pouvais de là contempler sa beauté qui me paraissait parfaite jusqu’au moindre détail : ses sourcils fins et dessiner, ses yeux rieurs et semblable à un chat, ses pupilles d’un noir éclatant, son petit nez retroussé, ses joues rondes, sa peau pâle comme la neige ou encore sa bouche fine et tentante. Sans en prendre conscience, je relevais quelques mèches de cheveux de son visage, ce qui eu le don de le faire rougir autant que moi je l’étais. Après tout nos lèvres ce frôlé pratiquement et nos regard étaient ancrés, sans que rien ne puisse faire abandonner cette échange. J’étais au bord de la souffrance, je me retenais trop, j’avais envie de combler cette écart ! Et je l’ai comblé ! Je ne pesais pas le contre et le pour dans ma tête, me laissant guider par mon envie. Alors je réduisis le peu d’écart qui séparait ma bouche de la sienne. Ses lèvres était à la fois sucré et douce et je me surpris à penser que Yun Gi approfondissait notre échange. Non, et pourtant je sentais ses lèvres remuer contre les miennes, me rendant encore plus fou.


Je rompis l’échange aussitôt. J’étais paniqué à l’idée de ne plus revoir mon bel homme après cet échange qui ce voulait innocent. Je touchais du bout des doigts mes lèvres et fixé le sol encore sous le choc de ma connerie. Je me levai rapidement et pris mon sac et mon manteau sans me retourner. Je traversais la salle sans un regard derrière moi et m’arrêta face au petit miroir de la classe. De là je pouvais voir le reflet de Yun Gi, encore assis devant le vase. Il fixait ce même vase, comme absorbé dans ses pensées, puis toucha ses lèvres avec un sourire sincère. Il semblait heureux. Avais-je donc tort à ce point ? Tort d’avoir rompu cet échange qui semblait plus que réciproque ? Mais quelle question ! Bien sûr que j’avais fait une connerie ! Et une bien belle en passant !

Je partis alors hors de l’université et m’avança jusqu’à l’arrêt de bus. Je m’assis, remontant mon écharpe jusqu’à mon nez et m’insulta intérieurement de tout les noms possibles connu jusqu’à présent. Mais en même temps je souriais niaisement en repensant au baiser. J’avais au moins profité un minimum de l’échange. Regrettable qu’il est était aussi court… Je me perdais dans mes pensées quand mon téléphone vibra, me ramenant subitement à la réalité. Je lus sur mon écran le numéro de Yun Gi. Je paniquai. Je triturai mon portable, le massacrai. Je pris donc le courage de lire le message et y vit tout simplement un écrit qui me fit exploser intérieurement : Rendez-vous à 21h devant le petit restaurant « La rose des vents ». Et merci d’avoir réaliser un de mes rêves !

Je jubilai de l’intérieur, mais encore fallait-il que je sache de quoi il voulait réellement parler ! Du baiser ? Eh bien moi aussi je le remercie d’avoir réalisé un de mes rêves ! Ce n’est pas tout le temps que j’arrive à transformer le réel en bonheur venant de ces derniers !


Point de vue Yun Gi

De là où j’étais je pouvais voir Tae Hyung sautait de joie. Je le savais depuis le début. C’était réciproque. Debout devant la fenêtre de la classe, j’observais l’arrêt de bus et c’est quelques personnes présentes. Tae Hyung avait remontait son écharpe jusqu’à son nez, le rendant encore plus mignon qu’il ne l’était. Il était beau. Ma muse et ma source d’inspiration. Mon bonheur que je recherchais tant. Je l’aimais. Le voir devant moi était comme la plus belle vision possible à avoir, et cette vision je la voulais chaque matin, chaque soir, chaque jour et je pourrais en dire pour les années. J’aimais cet instant où je voyais ça petite frimousse dépassé de la porte de la salle, tout timide et rempli de joie à la fois. Je me surprenais à ce moment là à guetter l’heure pour savoir quand il arriverait. C’est à partir de là que je me suis rendu compte de mes sentiments.


Toujours coller à la fenêtre, je continuai à observer mon petit ange. Ses joues étaient rougis par la fraîcheur de la journée et… son visage était déformait ! Je clignais des yeux plusieurs fois, me les essuyait mais rien à faire, je voyais comme un flou autour de moi. Je plissais des yeux pour avoir une meilleure vision. Je devais être tout simplement fatigué. Je jetai un vague coup d’œil à ma montre et y vit dix neuf quarante. Je rangeais mon matériel et enfilai mon manteau, partant rapidement hors de la salle.


Point de vue Tae Hyung


La nuit était déjà tombée, l’hiver ayant pris ses droits en ce jour. Le froid était intense et j’essayais tant bien que mal de ne pas me geler sur place. Le temps paraissait mauvais et je prédisais rapidement de la pluie, et pas qu’un peu ! Assis sur un banc en face du petit restaurant-pâtissier, je contemplais avec envie la vitrine remplis de pâtisserie toute aussi appétissante les unes que les autres. Ça me donnait faim et en plus de ça je remarquai avec désespoir l’absence de Yun Gi.


Il était vingt et une heure vingt et toujours aucune trace de mon bel homme au teint pâle. J’angoissais à l’idée qu’il m’ait posait un lapin. M’aimait-il ? Rien qu’en y pensant j’avais envie de m’arracher les cheveux ! Alors je continuai à fixait la rue avec peu d’intérêt sauf peut être la vitrine. D’ailleurs je fus intriguait en voyant les lumières du petit restaurant s’éteindre. J’avais envie de pleurait. Dégoutait. Voilà mon premier faux rencard. Au moins, maintenant, je saurais à quoi m’attendre ! Je me levai tête baissait, fixant le sol avec tristesse. Je remontais du mieux que je pouvais mon écharpe et commença ma route. Mais à peine un pas que j’entendais un bruit de clochette, celle que l’on met sur les porte des boutiques et des restaurants. Je me retournais et y vit ce que je voulais posséder : Yun Gi.


Yun Gi s’avançait vers moi, gêner mais souriant. Son teint était encore plus pâle qu’à l’habitude et ses joues rougit lui donnait un côté mignon et adorable. Je l’aurais bouffé tout cru si ça ne tenait qu’à moi ! Il s’approchait de moi avec deux petits sacs qui laissaient passer une odeur agréable de pâtisserie. J’humais cette délicieuse odeur avec plaisirs et me rendais compte que Yun Gi avait pris ma main dans la sienne.

-Je suis désolé de t’avoir fait attendre dans ce froid ! Je te promets que je vais me rattraper ! Y a intérêt !


-T’inquiète pas. Je lui souriais avec ce sourire que j’avais élu comme étant utilisable rien que pour lui. Je m’approchais de lui, m’étonnant de sa docilité, et lui remettait correctement son bonnet, dégageant des mèches de cheveux de ses yeux de chat. Son regard était une nouvelle fois ancré dans le mien et ce moment m’aurait était plaisant s’il avait durait encore plus de temps. Je le voyais me sourire tendrement, me serrant encore plus la main et me tirant vers lui. Déstabilisais, je rencontrai son torse innocemment. Tentant de me dégager je sentais son bras serrait ma taille. Je me sentais bien là, au creux de ses bras, son souffle chaud venant titiller mon cou et ses yeux rempli de tendresse posait sur moi. Je posai timidement mes mains sur ses épaules, me rapprochant encore plus de lui. J’avais l’impression de brûler de l’intérieur. Rectification, je brûlais de l’intérieure ! Sans compter trois j’écrasais mes lèvres contre les siennes, sentant ses bras me serrait encore plus contre lui. Le baiser était intense, doux et chaleureux. Il ce voulait tendre et sincère. Je n’aurais pas pu rêvais mieux. Quoique… nan j’en rajoute trop !

-C’est bon tu t’es rattrapés babo !


-Pas encore ! Je le regardais d’une façon sûrement comique puisqu’il riait tendrement, me serrant encore plus. Il me déposait un baiser sur le front, ne faisant aucunement attention aux passants du soir. Je l’aimais. Tu fais quelque chose ce soir ?


-Nan, ma mère n’est pas là cette nuit, elle est de garde. Comme par hasard me diriez-vous ! Et mon frère et chez sa copine.


-Super ! Enfin je veux dire… ça te dérange pas de venir chez moi ? Il frottait ses cheveux de façon innocente, me donnant encore plus envie de lui dire ma réponse déjà toute trouvée.


-Bien sûr que non babo ! Son sourire s’agrandissait, m’offrant un coup fatal au cœur. Quand je disais que ce mec était un incendiaire à lui tout seul !


Durant le trajet jusqu’à son appartement, je ne pouvais définitivement pas oubliait cette sensation de malheur présent autour de moi, à me guettait. J’avais peur, je doutais que cet instant de bonheur ne soit l’unique partie heureuse de notre histoire. Pourquoi fallait-il que cette sensation refasse surface à ce moment ?! J’angoissais. Je paniquais. Je me confortais à l’idée que tout ce passerait bien et pourtant. Une voix dans ma tête me disait de regarder de suite Yun Gi. Je le fis. Mon désormais petit ami avait le sourire aux lèvres mais ce dernier disparu. J’en voulais la raison. Sa main passait machinalement sur ses yeux, qu’ils clignaient à plusieurs reprises. Sa main me lâchait et il s’arrêta. Il regardait autour de lui, étrangement, comme si cette ruelle qu’il devait sûrement beaucoup fréquenté lui était inconnue. Il fermait les yeux, les rouvrait, je pouvais y lire de la panique. Et il referma et ouvrit une nouvelle fois les yeux pour cette fois-ci me regardait. Il me touchait du bout de ses doigts mes joues et posa son front contre le mien. J’avais peur pour lui. Il m’inquiétait.

-Quoi qu’il arrive… ne m’abandonne pas Tae. Je t’aime plus que tout au monde.


-Quoi qu’il arrive je ne t’abandonnerais pas tant que resteras auprès de moi. Tu es ma source de bien être Yun Gi, c’est pour ça que je t’aime. Il me souriait tendrement une nouvelle fois. Oui, quoi qu’il arrive dans notre futur je ne le laisserai pas tomber. Quitte à abandonner le peu de chose qui me rendait heureux, je ne le laisserai pas. Jamais. Surtout à ce moment où je sentais que quelque chose n’allait pas dans son comportement. Il me cachait quelque chose et je ne mettrai pas longtemps pour en savoir l’importance et la cause.



Commentaire de l'auteur Alors qu'en pensez vous ? Que ce passera-t-il pour ce parfait petit couple ? :)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales